Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Signaler un RP libre
Le deal à ne pas rater :
Abonnement 12 mois Nintendo Switch Online
15.99 €
Voir le deal

Catharsis :: Le Monde :: L'Animaccès
 

 Animaventure #2 - It was a dark and stormy night

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Evanore A. BlavatskyEvanore A. Blavatsky
Sorcier
Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2224-evanore-a-blavatsky-history-hMessages : 193 Points : 2125
Pseudo : Sha / Anya
Avatar : Felicity Jones
Crédits : Bazzart pour le code, Mie pour l’avatar, moi pour les icones
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptyMer 26 Fév - 16:50

Bobo n’avait pas été très discret, lors de son entrée dans la cuisine. Mauvais plan ? Probablement. Néanmoins, personne ne sembla s’insurger plus qu’à la limite raisonnable, et il obtint même quelques informations des plus pertinentes. «Toujours acquiescer, dites-vous, mon brave ? » Il se gratouilla l’arrière de l’oreille pour l'aider à réfléchir. « J’en prend bonnes notes. Je tâcherai de le partager aux autres, si je ne l’oublie pas. » Existait-il cependant une accusation pire que la négation ? Pouvait-il se prendre les pieds en approuvant les dires de la reine, ou était-ce un moyen incontestable de s’en sortir indemne ? Il voulut demander des précisions, mais le Loup fit son entrée dans la pièce. Cher ami, j’aurais à vous parler. Bobo s’inclina face à ses précédents interlocuteurs et lança, le ton fier : « Excusez-moi, quelques instants. »

Il écouta attentivement les paroles du loup, et le suivit jusqu’au salon qu’il venait à peine de quitter. Sous ses belles paroles, il releva le menton. Sauver tous leurs amis ? Il ne vivait que pour cela ! Telle était la raison de sa naissance ; secourir ceux qui n’auraient ni le courage ni la force de continuer de se battre. « Mon brave, je doute de la présence d’un traître, mais je ne suis pas fermé à vos arguments. » Cependant, bien que son ton était convainquant et que son plan semblait tenir la route, Bobo n’eut d’autres choix que de relever la main. « Ah ! Vous faites erreur, mon ami ; ce signal lumineux n’indique rien de bon. » Il se mit à distance du loup pour gagner le centre de la pièce, où il pouvait s’adresser à tout le groupe. « Notre ami Stoïque, une fois assis, ne représente aucun danger ! C’est comme s’il dormait très… très profondément. Sa ceinture, en revanche… » Il posa ses patounes contre ses hanches et lève les yeux, comme si le ciel lui rapporterait ses souvenirs. « Je ne sais plus exactement quel est son effet ; soit elle le réveille, soit elle le programme à attaquer… J’ai oublié. Or, une chose est certaine… » Il se tourna alors vers le loup. « Ce signal lumineux n'est pas de bonne augure. »

Résumé:
 




Heaven knows I don’t wanna play
but the world is cruel, and vile, and wicked ; life is mean, and ironic, and unfair. And the game is on.
AnimaAnima
PNJ
PNJ
Messages : 241 Points : 1866
Pseudo : .
Avatar : .
Crédits : .
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptyJeu 27 Fév - 16:43

Animaventure #2
L'un des néons de la cuisine, juste au-dessus du lavabo, grésillait dans un crépitement désagréable. Un peu plus loin, le volet d'une des fenêtres battait au vent en faisant disparaître la faible lueur venue de l'extérieur. Tweedle-Dee tripotait machinalement la nappe en plastique de la cuisine d'Hansel, jaune avec de petites fleurs bleus et de nombreuses parcelles brûlées par des tasses de thé sûrement trop chaudes. , quand il sursauta. L'entrée dans la cuisine du Grand Méchant Loup l'avait interpelé, alors pourtant que la bête n'était pas aussi imposante que son nom le laissait croire - tout juste une grande gigue aux griffes bien poncées, oui...

La tablée de la cuisine laissa partir le chat sans un mot, mais Tweedle-Dee décida de suivre les deux animaux.
Dans le salon, le Marchand de Sable avait laissé la pagaille s'installer en balançant des indices à chasser au milieu de ses belles paroles. En fond, un petit bruit de sifflement commençait à se faire entendre. Certains s'étaient levés pour tenter d’apprivoiser le soldat - c'était d'ailleurs le cas d'Absolem, la Chenille, qui s'en était allé proposer un cigare au soldat en espérant que ses vertus le désinhibe un peu et qu'il veuille bien lâcher deux trois informations croustillantes*. Mais rien, ni réaction ni changement d'expression. Il ne restait qu'une étrange lumière clignotante à sa ceinture, un danger selon le Chat Botté. Dee, en s'approchant, avait envie d'appuyer, juste pour voir si les dires du matou étaient vrais, mais il ne fit rien et laissa le choix aux accusés. A la place, il fit le tour de la pièce principale, ce salon recelant de merveilles plus douces les unes que les autres... Mais aussi d'une étrange impression oppressante d’amertume que tout le sucre du monde n'atténuerait pas. C'était ici, après tout, qu'avait eu lieu ce drame. Celui d'Hansel... Et le sifflement continuait de retentir, accompagné d'un tambourinement étrange.

« C'est à vous foutre froid dans le dos quand même, cette histoire de zombie, vous trouvez pas ? Marchand dit que toute la maison ne nous transforme pas, mais moi, j'y parierais pas ma main. Dit-il en regardant le Croque-Mitaine et en s'approchant pour lui donner un coup de coude. Il faut être un petit rigolo pour tenter le diable comme ça ! Le coussin, il a l'air de fondre sous la b- ». Mais l'humour vaseux et quelque peu déplacé de Dee fut bien vite coupé par un fracas, énorme, un gros BANG qui ne manquait pas de créer frisson et étonnement.
Le bruit venait de la salle de bain, là où la toute petite souris avait décidé de profiter qu'elle était là pour prendre un bain afin de soulager ses démangeaisons*. C'était l'eau qui coulait que l'on entendait depuis tout à l'heure et qui faisait siffler et trembler la tuyauterie. Mais hélàs, dame Souris n'avait pas calculé que, en se grattant si fort ses petits bras, elle trébucherait dans le bain déjà bien rempli et finirait par se noyer après que le pommeau de douche, bien grand pour elle, ne vint l'assommer sur le haut du crâne.

Car en s'approchant de la salle de bain, si quelqu'un l'ose, il commencerait petit à petit à voir l'eau se frayer un passage sous la porte. Le bain avait débordé, et la Souris, était là, gisante, la bouche ouverte à tenter une ultime respiration sans y parvenir. De ses poches tombaient une ribambelle de dents et de babioles collectionnées aux quatre coins du monde.
La mort était affaire courante au Monde des Contes, une sorte de cycle tout à fait habituel. Mais tout de même, il fallait le soulever à nouveau, cette maison avait de quoi faire peur.

Et dans la pièce voisine on pouvait entendre un cri aigüe venir percer le silence créer par le drame subaquatique d'à côté. Blanche était enfin réveillée.

Informations HRP

— Deux petites étoiles se sont glissées dans ce RP *.
Theodora/Idalina m'a prévenu avoir des soucis de connexions ne pouvant pas poster pour ce tour, mais qu'elle tenait à faire les actions décrites par ses deux phrases. Ainsi, pour prendre en compte ses envies, j'ai ajouté ses indications pour les prendre en compte dans le déroulement de la suite.

— Certains d'entre vous ont reçu un MP contenant une mission avec deux choix. Le prendre en compte est facultatif, le reste des consignes vous est expliqué dans le MP. Chacun d'entre vous recevra au moins une mission dans l'Animaventure, ainsi si vous n'en avez pas reçu à ce tour-ci, patience !

— Ce tour-ci, vous découvrez... LA MORT. Adieu, Petite Souris. @Theodora Rose Knight, tu peux choisir de jouer un des deux autres personnages que tu avais reçu. Merci de m'envoyer un MP ou prévenir dans le sujet de coordination quel personnage tu veux incarner, afin qu'il puisse être introduit dans la prochaine intervention Anima ! Tu ne pourras poster avec lui qu'une fois qu'il sera introduit par Anima.

— Vous pouvez à tout moment demander des informations par MP à @Alistair Fawley sur un PNJ, sur le monde où vous vous trouvez, sur les autres personnages joués, etc... sachant qu’il est possible que parfois, vous en receviez directement par MP. Vérifiez donc bien vos boîtes !

— N’hésitez pas à utiliser le sujet de Coordination pour échanger entre vous, décider d’actions collectives, ou me poser vos questions de manière publique.


Enfin, un petit rappel de quelques règles propres à cette Animaventure#2 :

Rappel des règles:
 

Amusez-vous bien Coeur
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
AmbaMoldu
AmbaMoldu
Messages : 99 Points : 2810
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptySam 29 Fév - 16:16

Grouaouaou, le grand méchant loup

Le loup observa le félin un petit moment, et au vu de son expression, il n'eut pas vraiment a attendre la réponse orale pour comprendre que le matou n'allait pas obtempérer. Mais cependant, le fait que son analyse, vis a vis du danger, corrobore la sienne, avait finalement au moins autant d’intérêt. Le loup était conscient de son habitude a psychoter un peut sur tout. Mais cette fois ci, il n’était pas seul a le penser. Il remarqua également le gros humain observer le signal lumineux tout comme lui, mais ne rien faire. Cela aiguisa aussi sa curiosité vis a vis de la lumière. Il ne savait pas non plus ce que c’était ? Et range, sans doute.

Il fut interrompu dans ses pensées par un choc sourd quelque part dans la maison, que son ouïe extrêmement fine capta aisément. Il retourna sa grosse tête dans la direction du bruit, en se demandant comment la journée pouvait elle être pire que ce qu'elle n’était déjà. Bien entendu, il se garda bien d'aller jeter un œil plus précis sur l'origine du bruit, et resta, en fait, le plus proche possible du soldat. C’était lui, aussi inerte qu'il pouvait l’être, qui avait le plus d'autorité sécuritaire de l'endroit. Dans un sens, en restant proche de lui, il perdait des chances de fuir. Mais dans un autre, c’était aussi a cet endroit qu'il etait le plus en sécurité dans cette maison de fou.

Un cri subvint presque aussitôt le bruit sourd passé, et cela acheva de le faire reculer a coté du soldat. Il chercha un endroit ou s'asseoir, du regard, et tira une chaise rembourré du salon. Si il avait était le dernier a entrer, il serait clairement le premier a sortir, quand le moment serait venu.
La nouvelle de la mort de la souris ne l'affecta pas le moins du monde. La seule chose qui pu l'ébranler, c’était que son présentement avait eu lieu. Il avait bien l'impression que le voyage avait plus de chance d’être mortel que l'arrivée, finalement. Il tourna sa tete vers les gens autour de lui, et demanda de sa voix grace :

- Ce cri, qui est ce ? Que quelqu'un aille voir.


Il lui fallait toujours un maximum d'informations, pour pouvoir anticiper le plus possible les événements a venir. Et si par la même occasion, il pouvait délester ses méfaits inconnus sur l'un de ses partenaires de crimes, il n'allait clairement pas manquer sa chance.

Résumé:
 
Oswald PrendergastOswald Prendergast
Sorcier
Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2452-oswald-prendergast-be-prepareMessages : 35 Points : 1044
Pseudo : Mork
Avatar : Jeff Bridges
Crédits : Shany a composé l’ensemble
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave sorcière
Patronus: Spider Terreur
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptySam 29 Fév - 20:25

Le Croque-Mitaine

Oh, Souris, tu le paieras, de m'avoir ignoré ainsi. Vilain rongeur! Sale vermine, le destin t'auras! Oh oui, il t'aura! Et il maudit le petit mammifère sur cinq générations. Ignoré, délaissé par tous, il s'était rassis dans le coin sombre du carrosse. Il les massacrait tous du regard. Je n'ai rien demandé d'autre qu'un peu de chaleur. De considération! Le Croque-Mitaine garda le silence jusqu'à ce qu'ils s'arrêtent enfin. La Maison d'Hansel & Gretel. Génial. Il suivit la ligne jusqu'au salon. Pendant toute la marche de la mort, sa vision périphérique se resserrait et les couleurs vives de la maison commençaient doucement à s'effacer en teintes de gris et de mats.  Plus rien ne le faisait vibrer: il broyait du noir.

Ignoré par un, ignoré par l'autre - c'était bien trop injuste - il décida de leur rendre la pareille. Ils verraient ce que c'est, d'être oublié, délaissé, jeté comme une vieille chaussette s a l e. Debout au milieu de la pièce, parfaitement immobile, il pratiqua un mutisme absolu. Comme un moine. Il retenait même son souffle. Malaise, où es-tu quand j'ai besoin de toi? Malaise, manifeste toi! Il retint son air 20, 30 secondes. S'étouffa à 35. S'étouffa bruyamment, au même moment où il sentit un contact. On le touchait, lui! C'était le Marchand de Sable, qui traversait avec grâce l'assemblée réunie au salon, les ensorcelant de sa voix passablement pénible. Reprenant son souffle, Mitaine détourna la tête pour suivre l'homme des yeux. Il se surprit à sourire. C'est tout ce qu'il avait besoin. Un contact.

Le Marchand raconta une histoire de table comestible. Ce que Mitaine retint, c'est une chose: que bouffer la table signifiait recevoir la réponse à une question. Ah bah génial! Eux, ses compagnons d'infortune, allaient finalement regretter de l'avoir considéré tel moins que rien! Et, finalement, ils seraient amis!

On s'adressa à lui! Quelqu'un lui parlait! Finalement!

« C'est à vous foutre froid dans le dos quand même, cette histoire de zombie, Quelle histoire de zombie? vous trouvez pas ? Il haussa les épaules, simplement content que quelqu'un lui parlait. Son sourire s'étendait jusqu'à ses oreilles pointues. Le monde reprenait ses couleurs. Et, soudainement, il n'avait qu'une envie. Une seule. Jouer. Marchand dit que toute la maison ne nous transforme pas, mais moi, j'y parierais pas ma main. Quoi? Il faut être un petit rigolo pour tenter le diable comme ça ! Un rigolo? Le coussin, il a l'air de fondre sous la


Un bruit vint fracasser son sourire. Encore une fois! Le destin s'acharnait! Alors qu'il avait finalement la chance de faire ami-ami avec quelqu'un, voilà encore que le monde faisait son intéressant! Ah ça, non! Il faudrait un petit rigolo pour tenter le diable? Tenter le diable? Qui de mieux que le putain de CROQUE-MITAINE, HEIN?! Et pis la foutue table, là, celle du Marchand de Sable, celle qu'il regardait avec cet air, sales yeux globuleux.

Je suis le putain de Croque-Mitaine. Je coupe des doigts, je dors sous les lits, je mords le nez et les oreilles. Je sais m'amuser! Remarquez-moi!

Et il s'élança. D'abord vers la table, puis vers le coussin bleu. Il arracha un morceau de chacun, se tourna vers le loup, vers les autres. Et il vociféra. Voyez! Un petit rigolo tente le diable! Pourquoi étaient-ils ici? Pourquoi ne pouvait-il pas hanter des enfants en paix? On les accusait de quoi, au juste?!

Il goba un morceau de la table, puis se mit à mâcher le "cuir" du coussin.



Résumé:
 


† Then it all crashes down and you break your crown ; and you point your finger but there's no one around. Just want one thing, just to play the king. But the castle's crumbled and you're left with just a name. Where's your crown, King Nothing ?
Idalina Cadena VerduzcoIdalina Cadena Verduzco
Sorcier
Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2365-idalina-cadena-verduzco#53263Messages : 164 Points : 4020
Pseudo : Idalina
Avatar : Penelope Cruz
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptyDim 1 Mar - 4:24

Par tous les détachement! Cette maison allait me faire perdre ma sérénité! Elle était en train de se transformer en une sorte de pièce de boulevard où chacun entre et sort en espérant ne pas être remarqué ou tout au contraire remarqué. Décidément je perdait la tête et cela était très navrant. Le loup et le chat avaient décidé d'être les plus agités apparemment mais se contentaient de brasser du vent. Quant-à la petite souris... Elle avait disparu depuis un petit moment maintenant et personne, pas plus que le soldat que les autres ne semblait s'en soucier. De mon côté, je tentai bien d'extorquer quelques informations du soldat, mais il n'accepta même pas mon cigare. Pas très prompt à fraterniser. Je ne savais pas trop si c'était une bonne nouvelle ou bien une très mauvaise. Et puis, il y avait ce clignotement sa ceinture comme un appel au crime et je n'étais pas un criminel! Mais pae tous les sages, si c'était un signal destiné au soldat pourquoi ne s'en préoccupait-il pas? Alors pourquoi n'était-ce pas un appel qui nous était destiné? Ou un piège? Bon sang ces histoire de transformation commençaient en outre à me faire peur et je tentais de me rassurer en me disant que que de fois nous mourons de notre peur de mourir. C'est à ce moment que le Croque Mitaine sembla perdre sa propre raison! Un peu perplexe je l'écoutai bavasser sur lui et ses actes et avaler ce que le marchand de sable avait semblé nous conseiller. Il devait avoir vraiment besoin de faire remarquer alors qu'il aurait fallu être aveugle et privé de bien d'autres sens encore pour ne pas le remarquer. Le pauvre! Peut être était-il en train de se transformer? Ou alors faisait-il preuve d'une des choses qui me faisait le plus défaut, le courage de tenter quelque chose. Il allait mourir c'était sûr mais n’est-il pas consolant - voire, profondément satisfaisant - de pouvoir se dire, en repensant à sa propre vie, que si l’on a échoué, c’est uniquement là où les autres n’ont pas eu le courage ou la volonté de tenter ? Ne ne me souvenais plus de qui était cette formule, mais elle me fit commettre ce que je n'aurais sans doute jamais fait sans l'exemple de l'affreux ou peut être de l'influence de cette satanée maison. J'adressai un sourire qui devait être des plus stupides au soldat et tendis la main vers la lueur clignotante à la ceinture du soldat en me demandant si elle serait chaude ou gelée...

Résumé:
 
AnimaAnima
PNJ
PNJ
Messages : 241 Points : 1866
Pseudo : .
Avatar : .
Crédits : .
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptyDim 1 Mar - 16:37

Animaventure #2
Le cri perçant avait attiré Hansel hors de la cuisine en un battement de seconde. Après le gros fracas retentissant pour ouvrir la porte, le jeune homme s'était déplacé dans le salon et précipité vers la chambre où dormait normalement Blanche. Tweedle-Dee l'avait regardé, de loin et l'air hagard, dans l'entrebaillure de la porte...
En arrivant juste à côté de la chambre de Blanche, le pauvre Hansel se retrouva toutefois les quatre fers en l'air. Il venait de glisser sur l'eau qui continuait de s'épancher de la salle de bain. Les chaussures mouillées, et agacé, il grommela contre celui qui était le plus proche, à savoir, le Loup : « Eh ! Toi ! Va nettoyer ça là... Pfff, pas un pour se bouger, vous êtes vraiment des bras cassés. »

Au même moment, cependant, une jolie petite brune bien éveillée sortit enfin de sa chambre. Cheveux ébouriffés, air pédant, mi-sûre d'elle mi-honteuse de s'afficher avec aussi peu de panache, elle continuait visiblement une phrase qu'elle avait commencé à l'intérieur de la pièce, dans l'intimité qu'elle partageait avec le Marchand de Sable (on pouvait le voir, derrière, au sol, la joue bien rose). « ... avec moi ! C'est clair ?! Pauvre débile, t'es vraiment qu'un gros pervers dégueulasse. Tu me dégoutes, mais trop quoi ! » Il avait dû s'en passer, des choses. Dommage que personne n'ait eu la curiosité d'aller voir. « Bon, j'ai appelé Papa, il envoie le Shériff de Nottingham. Il avait déjà un condamné avec lui apparemment, donc de toutes façons, ça le dérangeait pas de venir nous chercher. Il devrait pas tarder. Vivement qu'on se casse d'ici là, tss. Ça pue la pomme, erk. »

La très peu délicate et très jolie jeune fille, bien qu'assez insupportable puisque adolescente, regarda de haut en bas Hansel, toujours aussi bel homme, et lui proposa sa main - quelle inconsciente, si jeune ! - pour l'aider à se relever. Il accepta, en grommelant toujours, et en ajoutant à l'attention du Loup « Allez, c'est bon, laisse faire, vous allez pas tarder à partir. Mais vous êtes franchement nuls de pas être allés voir, ou ne serait-ce que... Éteindre l'eau. » Il poussa alors la porte pour arrêter le torrent, et découvrit, gisant là, la Petite Souris qui avait bel et bien quitter terre. Oh. Quel drame. De son petit oeil de lynx, au loin, Tweedle-Dum vit tout. « Han ! » cria-t-il, « Vous lui ferez une petite tombe hein, Hansel ? La pauvre... C'est nul de mourir dans une baignoire. Mettez-lui au moins une serviette de bain sur le corps, la pauvre. » Et en soufflant, Hansel s’exécuta, marchant sur des petits objets qui couinaient sous ses pieds, d'autres qui lui piquaient les orteils. Il s'occuperait du corps plus tard et sortit de la pièce.

De l'autre côté de la pièce, en parallèle, le soldat se réveilla dans un grand mouvement qui poussa le Miroir, resté là, sur le sol. Absolem ne reçut pas ce résultat brusque de réveil, mais eu droit à un merci sincère. Après tout, la Chenille venait de le sortir de son mode "veille", qui lui permettait de tout voir et tout entendre sans jamais pouvoir réagir. C'était toujours très frustrant, bien que nécessaire.
Une fois levé, le Soldat se tourna - trop tard, hélas - vers le Croque-Mitaine qui avait déjà englouti bien trop de choses provenant de la maison. « Oh. Il a mangé la table. Il est maintenant muet, ce pauvre homme... Mais il a de la chance parce que le coussin bleu lui donne la possibilité de voir le souvenir de quelqu’un qu’il touche. —  Quoi ?! Mais c'est pas possible ça, on vous a dit de ne pas manger quoique ce soit... Pfff. Y'a que la maison, elle-même, qui transforme en zombie pour de vrai. Le reste donne des capacités un peu bizarre, mais quand même... Bon, attends, j'ai quelque chose pour toi. » Hansel, forcé de lâcher la main douce et pâle de Blanche se dirigea vers un meuble dont il tira le tiroir avec la poignée en berlingot et sortit de là une fourchette reluisante qu'il tendit avec bien peu de délicatesse au Croque-Mitaine «  Tiens, tu dois attendre minimum 2h pour la manger, sinon bonjour les problèmes de digestion... Ca te rendra la parole puisque ça annule les pouvoirs des comestibles d'ici. »

Derrière eux, Tweedle-Dum vint en aide au Miroir, toujours à terre, pour l'aider à se relever et en voyant Blanche désormais sans un homme à ses bras, il ne put s'empêcher de lui poser quelques questions... « Tu la connais, non ? Rholala, est-ce que c’est pas la plus belle fille que t’aies jamais vu, ? T’aimerais pas l’inviter à dîner, lui caresser les cheveux... ? Elle me fait des papillons dans le ventre. T’as déjà ressenti ça avec quelqu’un, toi ? ». Bien trop curieux, ce Dum (Dee s'en tapait le front dans un coin de la pièce, d'ailleurs).

Pinocchio et Merlin, eux, étaient toujours dans la cuisine quand on entendit dehors le bruit des roues d'un carrosse s'enfoncer dans la boue. La porte s'ouvrit sur le Shériff de Nottingham, avec le fameux et incroyablement attirant Robin des Bois au bout du bras. Un deuxième carrosse est là pour les accusés, ils pourront repartir bien vite, mais avant tout... il a besoin de boire un peu d’eau. C'est que c'est fatigant, de râler contre un voleur de bas étage. Une sale histoire d'orange appartenant à un marchand, vilain Robin.


Informations HRP

— Bienvenue à Robin des Bois, le deuxième personnage de Théodora !
Les carrosses sont dehors, à la prochaine intervention d'Anima, vous serez emmené à l'intérieur. Ce sont donc vos dernières actions dans la Maison de Pain d'Epices :|

— Certains d'entre vous ont reçu un MP contenant une mission avec deux choix. Le prendre en compte est facultatif, le reste des consignes vous est expliqué dans le MP. Chacun d'entre vous recevra au moins une mission dans l'Animaventure, ainsi si vous n'en avez pas reçu à ce tour-ci, patience !

— Vous pouvez à tout moment demander des informations par MP à @Alistair Fawley sur un PNJ, sur le monde où vous vous trouvez, sur les autres personnages joués, etc... sachant qu’il est possible que parfois, vous en receviez directement par MP. Vérifiez donc bien vos boîtes !

— N’hésitez pas à utiliser le sujet de Coordination pour échanger entre vous, décider d’actions collectives, ou me poser vos questions de manière publique.


Enfin, un petit rappel de quelques règles propres à cette Animaventure#2 :

Rappel des règles:
 

Amusez-vous bien Coeur
Evanore A. BlavatskyEvanore A. Blavatsky
Sorcier
Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2224-evanore-a-blavatsky-history-hMessages : 193 Points : 2125
Pseudo : Sha / Anya
Avatar : Felicity Jones
Crédits : Bazzart pour le code, Mie pour l’avatar, moi pour les icones
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptyLun 2 Mar - 11:59

Il avait reculé d’un pas, lorsque la Chenille avant tendu la patte vers la ceinture du soldat. Ses mitounettes contre ses oreilles, il attendait le pire. Et, pourtant… rien. Stoïc ne fit que se réveiller, comme un enfant que la maman tire de son doux sommeil. « Mmh, fit Bobo, songeur. Eh, bien. Je suppose que c’était l’autre bouton, qui était dangereux. Tant mieux ! » Mais ses yeux ne restèrent pas longtemps sur eux ; c’est le Croque-Mitaine qui attira son attention, à tout mettre dans sa bouche. « Hé, oh, mon ami ! » Mais c’était trop tard. Il avait déjà englouti le meuble, le coussin. Quel éperdu ! La consigne avait pourtant été claire ; ne rien manger de la maison. Et voilà qu’il voulait faire son intéressant, en détournant une règle pourtant simple. À le vois aller, Bobo se dit que, peut-être, Mitaine n’en était pas à son premier délit. De leur groupe s’il y en avait un qui ne lui semblait pas si innocent, c’était bien lui…

Un cri attira soudainement son attention, et ses yeux se tournèrent vers la demoiselle en détresse. En galant gentilhomme qu’il était, Bobo laissa la Blanche terminer ses échanges, avant de s’incliner devant elle. « Ma dame, j’ai cru entendre un exclamation de terreur. Comment vous portez-vous ? Quelqu’un vous a-t-il voulu du mal ? » Avant d’agir selon la réponse de la princesse, Bobo ne put s’empêcher de repenser aux folles actions de Mitaine. Que disaient donc les autres, à ce sujet ? Qu’il en tirait des pouvoirs ? Quelle absurdité ! Comme si une table de pain d’épice possédait vraiment des propriétés magiques…

Pour en avoir le coeur net, notre matou s’approcha de l’imbécile, et décida de créer le contact. Il fallait le toucher, le tester. Il bâtit alors ses paupières, et frotta sa tête contre l’épaule de Mitaine. Après tout, qu’y avait-il à perdre, outre un peu de dignité ? « Dites donc, mon bon monsieur, qu’il ronronna de sa voix doucereuse. Auriez-vous par hasard une idée d’un méfait de mon passé qui aurait pu m’attirer dans ce pétrin ? Après tout, les deux hommes semblent affirmer que vous pouvez vous plonger dans mes souvenirs… »

Résumé:
 




Heaven knows I don’t wanna play
but the world is cruel, and vile, and wicked ; life is mean, and ironic, and unfair. And the game is on.
Idalina Cadena VerduzcoIdalina Cadena Verduzco
Sorcier
Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2365-idalina-cadena-verduzco#53263Messages : 164 Points : 4020
Pseudo : Idalina
Avatar : Penelope Cruz
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptyMer 4 Mar - 7:11

Cette maison et décidément une maison de fou! Il était dit qu'il allait se passer quelque chose toutes les dix secondes et le pire était le nombre de personnes qui prétendaient venir en aide aux autres alors qu'elles étaient dans le même pétrin.
Evidemment la damoiselle qui venait de faire son apparition ne pouvait manquer de transformer n'importe quel petit coq en chevalier servant en oubliant qu'ils étaient menacés d'une condamnation pour un motif qui nous était inconnu. Moi-même qui suis pourtant détaché des contingences matérielles de ce monde beauté féminine comprise, ne pus m'empêcher de jeter un œil admiratif à la donzelle.

Je sursautai lorsque l soldat sembla sortir brusquement de sa torpeur. Heureusement que son allonge dans a direction lui fut insuffisante car j'aurais eu toutes les pines du monde à esquiver, tout comme ce qui était arrivé au miroir. Le pauvre, sans aide il allait avoir toutes les peines du monde à se relever. Heureusement que les mains et pattes secourables ne manquaient pas par ici.

Pour ma part, devant la gratitude exprimée du soldat, je décidai de pousser mon avantage. Ce me semblait plus rationnel que de compter sur la supposée magie conférée par l'ingurgitation des morceaux de la maison.

"Je vous en prie. Nous avons besoin que quelqu'un mette fin à la pagaille qui règne ici et vous êtes sans doute la personne la plus apte à le faire surtout que vous devez savoir à qui vous avez à faire. Pour ma part, je dois vous avouer que je ne sais pas ce qui m'est reproché aussi si vous pouviez me renseigner à ce sujet..."

Il était possible que le militaire refuse de se confier mais qui ne tentait rien n'a rien.

Entre temps un nouveau personnage, un accusé de ce que je compris fit son entrée. Il n'y aurait bientôt plus de place par ici. En même temps, me retrouver d'ici peu de nouveau dans une de ces maudits carrosse ne me tentait pas vraiment
Ella KvelgenElla Kvelgen
ModoSorcier
ModoSorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t1655-i-dare-you-i-double-dare-you-Messages : 568 Points : 3411
Pseudo : M
Avatar : Léa Seydoux
Crédits : Moi-même #proud
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: The Lair, Cornwood, Devon, UK
Patronus: Diable de Tasmanie
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptyMer 4 Mar - 10:03

Planté là comme désincarné, il réfléchissait à une multitude de choses. A sa situation, à celle du royaume, à sa Maîtresse qui devait se sentir bien esseulée, dans son immense palais. Sans lui, qui s'était fait grossièrement capturer alors qu'il se baladait tranquillement dans les jardins d'hiver. D'ailleurs, il ne se rappelait plus très bien la façon dont ça s'était produit. L'avait-on assommé ? Son système avait-il été abusé par une quelconque drogue subtilement glissée dans son organisme ? Il n'en n'avait véritablement aucune idée. Comment était-ce possible, d'ailleurs ? Mais ses interrogations, bien que légitimes, n'eurent pas le temps de prendre place ; l'éveil en sursaut du Soldat, ses grands bras rigides lancés au hasard en moulinets, il chuta sur le sol. Qui aurait cru que le sucre d'orge était si dur sur le postérieur…

Une voix bien trop familière attira son attention et il vit la plus belle jeune femme du royaume entrer dans le salon. Blanche-Neige semblait éructer de cette colère débridée d'adolescente, qui ajoutait un hâle rosé sur son visage d'albâtre. Si parfaite, si puérile. Puisque si on lui avait demandé, il aurait bien été obligé de révéler le caractère détestable de la demoiselle. Méfiez-vous des apparences ; ironique chose à dire pour un miroir. Les paroles de Tweedle-Dum donnèrent à réfléchir. Alors il se laissa aller à la rêverie ; et son esprit s'égara sur les beaux minois qu'il avait croisés, de près ou de loin, dans sa vie. De loin, il aperçut le cadavre flottant de la quenotte, qui flottait, inanimé. La mort de ce petit rongeur lui rappela alors un minois en particulier ; Cendrillon. Oh, la belle enfant… Condamnée à un destin injuste, mais si douée pour tirer bénéfice de son malheur. Il avait déjà été invité à une soirée dans cette demeure, et l'odeur de propre l'avait empli d'un plein sentiment de satisfaction. Au détour d'un couloir, il l'avait vue, elle, le dos courbé à sourire à son propre reflet dans le carrelage fraîchement briqué. Ce sourire, cette façon de trouver un peu de réconfort malgré tout. Il l'avait trouvée magnifique. Vague, rougissant, il balbutia :

« - Euh, oui, sans doute… Il baissa la voix en jetant des regards en coin. Cendrillon, elle mériterait…». Mais il n'eut pas le loisir de développer, car il se rendait bien compte qu'il se mettait dans l'embarras. Et pour peu que les murs aient des oreilles… Alors un nouvel arrivant fit son entrée, remarquable, conduit par le Shériff de Nottingham. Piqué au vif par l'allure robuste, virile, affirmée, confiante et tant d'autres adjectifs de sieur Robin, il bondit à sa rencontre. Poings fermés, il saisit l'oripeau qui lui servait de chemise  et s'emporta :

« - Encore vous ?! Je pensais qu'ils vous avaient raccourci d'au moins une tête, depuis le temps. Le Miroir nourrissait une haine mesurée à l'égard de cet homme, qui se faisait passer pour un défenseur des plus démunis alors qu'en réalité, il était l'un des pires truands du royaume, mais puisqu'il était charmant, il échappait au couperet. Alors comme ça, la forêt de Sherwood ne fût pas assez dense cette fois-ci pour vous cacher des yeux de la loi ? »

Résumé:
 


warden
Into your sanctum you let them in. Now all your loved ones and all your kin will suffer punishments beneath the wrath of God
Theodora Rose KnightTheodora Rose Knight
Moldu
Moldu
https://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 2996 Points : 12668
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidence de l'Abondance
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptyMer 4 Mar - 15:14

Saloperie de sheriff de Nottingham! Ce n'était pas la première fois qu'il me mettait la main au collet et jusque là j'avais toujours trouvé le moyen de lui fausser compagnie, ou plutôt mes joyeux compagnons avaient toujours trouvé le moyen de me sortir de ce genre de pétrin. Il faut dire que ma douce Marianne était outre ravissante, intelligente et infiltrée à nos côtés. Elle était bien sûr une alliée de choix et ne manquait jamais d'agir pour ma bonne fortune. Sauf que là, mon meilleur ennemi avait fait le choix de m'éloigner de mes bases et je n'aimais pas du tout ça. Cela allait rendre les choses bien plus compliquées et plus dangereuses aussi. Pour couronner le tout c'est vers le tribunal de la Raine de cœur que je me dirigeais et sa réputation était encore plus détestable que celle la Tour de Londres.

Le voyage en tête à tête avec mon cher ami le Sheriff avait été détestable, ce dernier manquant cruellement de conversation et d'humour et le climat manquait lui vraiment de stabilité. De quoi me faire attraper une cochonnerie. L'an passé j'avais failli succomber à un rhume et il avait fallu toute la patience de ma chère et tendre Marianne pour trouver de quoi me guérir et encore plus de temps pour me remettre sur pieds. En fait je craignais bien plus les affections que les les hommes du sheriff. Affection! Que le terme est bien trouvé. En effet un malheur n'allant jamais seul, j'étais poursuivi régulièrement de l'affection, justement, de ces dames. Qu'il est ennuyeux d'être poursuivi de leurs élans à peine je parais!

Mais tout a une fin et le voyage avait fini par me mener dans une sorte de maison des plus lugubre noyée dans le brouillard; Je n'avais qu'eu le temps de relever mes cols, et m'engoncer au maximum dans mes effets pour tenter d'échapper au froid et à l'humidité avant que le sheriff se fasse un malin plaisir de me projeter au milieu d'une assemblée des plus croquignoles.

Certains m'étaient connus d'autres par contre ne faisaient pas partie de mes connaissances. Ils avaient en commun une certaine agitation, hormis la chenille dont le nonchalance n'avait d'égal que son air évaporé. Je jetai un regard goguenard au miroir. pas difficile de comprendre vers qui allaient ses émois et la belle Blanche justifiait à elle seule ce penchant. Je ne pouvais jeter la pierre à cette face de verre, même si la beauté de Marianne eut tôt fait d'éclipser celle de cette damoiselle gâtée par une mine trop hautaine. Et puis j'eus un doute sur le "verre", avec un peu de chance l'argent poli le composait et les malheureux pourraient fort bien en profiter...

"Ne soit pas si impatient car nous pourrions partager le même gibet. La différence entre nous c'est que je ne suis pas quelqu'un qu'on vexe..."


Si lui l'avait été, convexe, il aurait pu avoir la satisfaction de me voir raccourci. A quoi tenait-elle?!!!

La présence du feu dont je me rapprochais vivement, me rassura et me permit de finir de me prémunir d'une Nième maladie. J'avais bien compris que nous ne nous attarderions pas ici et je me devais d'en profiter. Accoudé au linteau de la cheminée je ne pus m'empêcher de lancer à la cantonade.

"Eh bien mes amis. En dehors de mon omniscient "ami" Miroir, je serais ravi de faire la connaissance de chacun d'entre vous et puisque vous avez maille à partir avec la justice nous ne pouvons être que du même bord. Mais je ne me suis pas présenté moi-même. Robin, dit Robin des bois. Pour vous servir."

J’ôtai mon chapeau que le sherrif avait bien voulu me laisser après m'avoir délesté de mon arc, mon carquois, ma dague et mon épée, et saluai l’assistance d'une profonde révérence. Je sais, je suis toujours trop théâtral! Il faudrait que je me soigne de ça aussi...
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
AmbaMoldu
AmbaMoldu
Messages : 99 Points : 2810
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptyMer 4 Mar - 19:35

Graou grouaou
Il s'etait passé énormément de choses en très peu de temps, et le loup avait eu du mal a vraiment suivre la totalité des actions du salon. Il avait entendu de loin les cris féminins d'une adolescente qui n'etait visiblement pas dans la meilleure période de son mois, et il n'essaya pas vraiment de comprendre ce qu'elle disait. Les hystériques, ce n'etait pas son truc. Il aimait quand elles étaient douces, gentilles, naïves, un peu chaude sous la babine....enfin, il ne devait pas se disperser. Ce mec un peu beau, avec une salopette que le loup trouvait de très mauvais goût, lui avait adressé la parole. Voila qu'il allait lui mettre la mort de l'autre idiote sur le dos ? Il n’était pas le plus saint des saints, mais il n'avait jamais tué pour le plaisir. Et clairement, il n'aurait pas eu grand chose a manger avec une bestiole de cette taille. Bwarf, on lui trouverait bien un remplaçant. De toute maniere il ne croyait pas un seul instant que son bout etait un vrai. Encore un emploi fictif.

Il ne répondit pas a Hansel, et retourna a nouveau vers le soldat qui....était visiblement réveillé. Non ? Le bouton ? Quel abrutis. Il aurait pu essayer de s'échapper depuis le début, en fait ? Le garde était bloqué ? Abrutis de chat, si seulement il l'avait écouté, il l'aurait su plus tot...mais le garde se serait donc éveillé plus tot et cela n'aurait rien changé, en fin de compte. Non, il n'y avait personne a blâmer. Rien n'aurait pu lui offrir cette information. Rien de ce qu'il connaissait personnellement, en tout cas. Il devait continuer de faire ami ami avec le chat. Ca avait l'air d'etre le moins cintré du groupe. Et l'autre gamine qui hurlait encore. Il aurait bien mit un petit croc, finalement, pour la faire taire.

La porte s'ouvrit a ce moment la. Qu'est ce qui pouvait arriver de pire, franchement ? Un autre beau-gosse totalement stupide, incapable de réfléchir plus de huit secondes sans que la chaleur de son crane ne le décoiffe. Utilité ? Zero. Danger ? Important. Au moins, avec la souris, il avait etait sur qu'elle n'allait lui causer aucun ennui. Paix a son ame....

Il recula pour faire de la place, et surtout, pour continuer a ne pas trop se faire remarquer. Ils allaient bientôt repartir, hein ? La potence approchait a grands pas, et toujours aucun signe qu'ils avaient une chance de partir. Hum. Il valait mieux continuer a faire profil bas. Peut etre durant le moment entre la maison et les chariots, il aurait une opportunité ? Il était plutôt rapide a la course, et c'etait pas les deux jumeaux obèses qui allaient pouvoir le rattraper. Mais le soldat...il devait faire attention. Peut etre qu'il aurait du écraser la chenille depuis le début ? Et le beau gosse la, qu'est ce qu'il fait avec son chapeau ? Il veut pas le bouffer ? En parlant de bouffer...hum....petite blanche...hum....pas si mal....

Résumé:
 
Oswald PrendergastOswald Prendergast
Sorcier
Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2452-oswald-prendergast-be-prepareMessages : 35 Points : 1044
Pseudo : Mork
Avatar : Jeff Bridges
Crédits : Shany a composé l’ensemble
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave sorcière
Patronus: Spider Terreur
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptySam 7 Mar - 22:42

Le chat! Vade retro feles! Mr. Mitaine, avec une grâce qui n'était pas sienne - elle lui était conférée, en ce moment crucial, par sa panique extrême - évita de peu la caresse de l'adorable boule de poils. Il la laissa s'écraser. La dévisagea. D'un air dédaigneux. Une piètre imitation des regards qu'on lui donnait... et de ceux qu'il se donnait lui-même dans le Miroir.

L'homme en noir secoua son gros index sale devant le visage du félin, hurlant sans voix. Non! Vilain chat! Il voulut crier, s'éclater la gorge, dire à cette sale bébête que, pour une fois, il ne voulait pas jouer. Ce pouvoir, obtenu en croquant un divin coussin, était bien trop utile pour être gaspillé sur l'animal. Un... chat. Quel crime une créature aussi diminutive pouvait-elle commettre? Mitaine préférait tenter sa chance avec quelqu'un de plus suspect. Le Miroir, par exemple. Visage à deux faces. Ou encore le Loup qui, depuis le début de leurs mésaventures, restait sur place, relativement silencieux sauf pour donner des ordres peu dissimulés. Surtout, il avait une mauvaise réputation... comparable à la sienne, dit donc. Meurtrier, moche... croqueurs de jambons. Bref. Le Loup était moche de dehors et en dedans.

Sauf que toucher le Grand Méchant Loup paraissait être une idée franchement débile. La bête était teigneuse et redoutable; il suffisait d'un faux pas pour en perdre une jambe. Mitaine ne pouvait pas se risquer, se faire arracher le faciès, être défiguré, être plus laid que laid. Ce serait terrible pour sa réputation. Qui n'était déjà pas... terrible. Alors, il se devait d'être subtil... se faufiler, comme le chat se faufilait partout... atteindre le Loup, de dos, caresser délicatement le poil dru et emmêlé de sa nuque... résister à la tentation de le croquer...

... Oh, si merveilleuse serait la sensation d'un poil mouillé entre ses dents pourries! Il ne sait résister, il s'avance, lentement, doucement derrière le Loup, il tend la main et... s'arrête. À quoi ça servait, tout ça? Ils étaient tous dans le même bateau, ils devaient se faire confiance un minimum. Il devait conserver ce pouvoir! L'utiliser sur un accusé était stupide; il devait attendre la venue d'un accusateur.

Résumé:
 


† Then it all crashes down and you break your crown ; and you point your finger but there's no one around. Just want one thing, just to play the king. But the castle's crumbled and you're left with just a name. Where's your crown, King Nothing ?
AnimaAnima
PNJ
PNJ
Messages : 241 Points : 1866
Pseudo : .
Avatar : .
Crédits : .
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptyDim 8 Mar - 5:59

Animaventure #2
En se levant ce matin, Tweedle-Dee ne soupçonnait pas comment se déroulerait sa journée, et à quel point la mort guetterait son après-midi. Lorsqu'il avait suivi son frère, aveuglément comme toujours, jusque chez Barbe-Bleue, puis ensuite qu'ils avaient suivis Arlequin jusqu'à cette maison, et maintenant suivi le Shériff à ce tribunal... Dee ne s'était pas dit que c'était sûrement le dernier jour du reste de sa vie.

***

Dans la maison d'Hansel, tout continuait de suivre son avancée, sans trop de fracas. Ce qui aurait dû tuer les pulsions gustatives du Croque-Mitaine n'en fit rien, ce qui aurait dû ravager le salon avec un Soldat agacé n'eut pas lieu, et même l'arrivée d'un nouvel accusé, voleur et pendard comme le sous-entend le Miroir, ne fit pas grandement réagir. L'angoisse qui planait autour du groupe semblait petit à petit disparaître, et bien que quelques tensions naissaient d'autres disparaissaient. Le cours normal des choses semblait rétabli, et ils ne devraient désormais que survivre à une audience avec la Reine. Du gâteau !

A l'arrivée du matou près d'elle, Blanche se mit à rougir et à grattouiller le menton du petit chat. « Oooh, mais t'es trop cute toi ! T'inquiète, ça va, c'est juste ce marchand qui est un gros dégueu... On s'assoie à côté dans le carrosse, dit ? » Sous le charme, la jeune fille mettait ses mèches de cheveux derrière ses oreilles en couinant, et se rendit près du Shériff pour lui demander s'il était possible qu'elle soit avec le chat dans l'un des deux carrosses.

De leur côté, le Soldat et la Chenille continuait leurs échanges. Ou du moins, la Chenille, continuait. Car Stoïc, lui, ne pouvait pas quitter des yeux le Croque-Mitaine qui menaçait l'ordre de la Maison en goûtant à tout ici. Il avait déjà vu Gretel devenir folle, il n'accepterait pas qu'un autre humain débile et trop soumis à ses vices ne crée le boxon dans sa nouvelle demeure partagée. « Hm, c'est un meurtre de ce que j'ai compris. Un double-meurtre. Deux cochons ont été tué, le troisième est encore vivant mais mal en point... L'un de vous, si ce n'est pas vous tous, est responsable. Ils cherchent qui. C'est tout ce que je sais. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser... ». Il n'avait pas regardé une seule fois la pauvre Chenille, mais au moins, elle avait sa réponse. S'ils ne partaient pas tous, rapidement, Stoïc sentait que son protocole de défense serait bientôt activé, et il le fit comprendre à Hansel en levant la main gauche bien haut et mimant un signe de la victoire, mais avec trois doigts. Etrange.

Enfin, Dum gloussa devant le Miroir lorsqu'il avoua son intérêt pour Cendrillon, et le jumeaux le plus bête des deux ne put s'empêcher de hurler haut et fort « Cendrillooooon... Intéressant comme goût ! » de façon à ce que qui le veut puisse l'entendre, bien que sa voix fut vite couverte par la diversion de l'homme en voyant arriver Robin.

***

Bref. Tout continuait d'avancer au pas, jusqu'à ce que notre cher Shériff et son ventre bedonnant ne décide de prendre la parole, poussé par Hansel inquiet de voir Stoïc perdre un boulon. « Bon, allez, on va embarquer... Séparez-vous, moitié-moitié. Je veux pas tous les condamnés d'un côté. On a deux carrosse donc on va dire... Avec moi : Robin, le Chat, le Loup, Tweedle-Dee, Barbe-Bleue et Blanche. Et avec mon laquais, un Dix de trèfle envoyé par la Reine : le Croque-Mitaine, le Miroir, la Chenille, Tweedle-Dum, le Marchand de Sable et Pinocchio. J'oublie personne ? Allez... En route ! » Merlin. Il avait oublié Merlin, mais qui avait déjà fait un tour de passe-passe pour être téléporté jusqu'au tribunal.

Tout le monde entra dans les deux carrosses en suivant respectueusement les assignations données par le Shériff, accusés menottés, et enfin, les deux groupes purent partir en direction du Tribunal.
L'attente commençait à se faire longue... Sur la route, les arbres se suivaient les uns les autres, des frênes, des chênes (avec de petites chaines au bout de leurs branches pour qu'on les reconnaisse bien), des pins (qui, évidemment, donnaient du pain en été) ; le petit vent qui soufflait dehors était agréable et apaisant. Personne, vraiment, ne remarquait les nuages sombres vers lesquels tout le monde se dirigeait.

Mais après une vingtaine de minutes, alors que plus de la moitié du chemin eut été faite, on entendit un gros bruit. CRAC. Le premier carrosse, celui mené par notre cher Shériff, fit une fausse manœuvre à cause d'un terrain peu amical et glissa dans le renfoncement sur le côté. Les chevaux, qui allaient à vive allure, se marchèrent sur leurs propres pattes, entraînant le carrosse entier dans une chute inévitable et surtout, douloureuse. Dans le second carrosse, Tweedle-Dum eut tout juste le temps de crier le nom de son frère avant que le pauvre Dix de trèfle tire de toutes ses forces sur les rennes. Mais on n'y pouvait rien, les roues étaient déjà superposées à celle de la machine de devant, et le deuxième groupe roula sur le premier. Il y avait des cris, des hurlements, des craquements de bois et d'os, des bosses et des remous qui entraînèrent le second carrosse lui aussi dans une chute, du côté opposé toutefois.

Deux des quatre chevaux réussirent à se détacher de leur sangles et s'enfuirent au loin. Le Shériff avait été expulsé de son petit banc et avait terminé sa course contre un arbre, tordant son propre cou dans un craquement sourd synonyme d'une fin rapide. Le Dix, lui, était paniqué, vivant et debout, la tête entre ses mains, à ne pas savoir quoi faire et à répéter "Elle va me couper la tête, elle va me couper la tête". A l'intérieur des carrosses, c'était le doute qui planait. Qui avait survécu à un tel accident ? Il n'y avait bien qu'un seul de tous ces personnages dont le sort était sûr. Ce pauvre Tweedle-Dum qui, en hurlant le nom de son frère, s'était levé et était passé par une fenêtre pour aller finir empalé contre un morceaux de bois brisé du premier carrosse. En plein cœur.

La mort était affaire courante au Monde des Contes, mais tout de même. Ce genre d'accident, n'arrivait pas tous les jours, et ça commençait à faire beaucoup. Et qu'allait dire la Reine si vous êtes en retard pour votre propre jugement... On a tous connu un pauvre petit lapin pour qui ça s'est mal terminé, et personne ne voudrait finir comme lui.


Informations HRP

— Oups. Vous n'est pas encore arrivés au Tribunal... Mais, maintenant que vous êtes bien moins nombreux, ça ne devrait plus tarder... Attention toutefois, vos menottes sont toujours forcément attachées, elle n'ont pas pu se briser dans l'accident. Vous pouvez cependant - si vous êtes en vie - décider de fuir, à vos risques et périls.

— Pas de mission ce tour-ci ! Mais tout le monde lance un dé du Hasard dans le sujet de coordination avant de poster. Si vous faites 12 ou plus, vous survivez et participez au tour suivant. Si vous faites en dessous, votre personnage a été tué dans l'accident  Cry
Vous pouvez répondre à ce post-ci avec lui et jouer sa mort, et vous réapparaîtrez après la prochaine intervention d'Anima avec un nouveau personnage que vous aurez choisi. Merci de m'indiquer le personnage choisi par MP !

— Vous pouvez à tout moment demander des informations par MP à @Alistair Fawley sur un PNJ, sur le monde où vous vous trouvez, sur les autres personnages joués, etc... sachant qu’il est possible que parfois, vous en receviez directement par MP. Vérifiez donc bien vos boîtes !

— N’hésitez pas à utiliser le sujet de Coordination pour échanger entre vous, décider d’actions collectives, ou me poser vos questions de manière publique.


Enfin, un petit rappel de quelques règles propres à cette Animaventure#2, il y a eu un petit changement :

Rappel des règles:
 

Amusez-vous bien Coeur
Theodora Rose KnightTheodora Rose Knight
Moldu
Moldu
https://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 2996 Points : 12668
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidence de l'Abondance
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptyLun 9 Mar - 13:04

Ce n'est pas comme si les menottes m'étaient des accessoires inconnus. Je nles avais plus d'une fois expérimentées et parfois même avais-je réussi à les forcer. Les assauts féminins ont ceci de commode qu'il permettent de se procurer épingles à cheveux, à chapeau, broche et même une fois baleine de bustier, petits matériels qui facilitent le travail du larron. Mais à force cela devient lassant de revivre les mêmes situations encore et toujours, comme si le Sheriff pensait vraiment me retenir.

Seule distraction, observer les offensives de charme des uns et des autres ver les autres et les uns, et même les unes. Et lorsque qu'ils ne cherchaient pas à se montrer sous leur meilleur jour, ils s'agitaient dans je ne comprenais quelle chorégraphie. La grosse chenille n'était pas moins intéressante par le contraste de rondeur et de passivité apparente qu'elle offrait. Mais le Sheriff avait décidé que c'était à lui de prendre les choses en main, d'où les menottes d'où encore une fois le carrosse et la face déplaisante de mon geôlier à me farcir durant dieu savait combien de temps. Une vingtaine de minutes tout au plus. ensuite ne me souviens plus très bien.

Le carrosse a versé dans le bas-côté, les chevaux se sont mis à hennir de façon désespérée tandis que je recevais la bedaine du Sheriff sur les genoux avant qu'un Niemè tonneau de notre voiture ne m'éjecte du carrosse. Le froid de l'eau du fossé sur le visage et l'impossibilité d'en ressortir, quelque chose de lourd sur mon corps condamnant tout mouvement de ma part et ma vie par la même occasion. Dernière bulle, et aspiration de l'eau, brulure des poumons et la pensée que c'est trop con avant que de dire adieu au monde et à la tendre Lady Marianne. Faites qu'elle ne retrouve jamais mes restes.
Idalina Cadena VerduzcoIdalina Cadena Verduzco
Sorcier
Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2365-idalina-cadena-verduzco#53263Messages : 164 Points : 4020
Pseudo : Idalina
Avatar : Penelope Cruz
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 EmptyLun 9 Mar - 14:59

Lorsque je me relevai je me félicitai de ne pas être un sac d'os. Je n'avais pas vu venir l'accident, plongé dans mes pensées que j'étais. D'ailleurs l'aurais-je vu arriver que je n'aurais pas su quoi faire.
Les derniers instants dans la maison avaient été instructifs.

Diantre! Nous n'étions pas accusés de rien! Un meurtre rien que ça? J'avais vraiment du mal à garder mon flegme. En plus autour de moi, des relations commençaient à se nouer que j'avais du mal à comprendre, mais était-ce bien important? Le cri d'un des jumeau, cependant, me fit dresser l'oreille.:"Cendrillooooon... Intéressant comme goût ! » Tant de gourmandise dans ce cri m'avait un peu donner la chair de poule.

Inutile de dire que lorsque je pris conscience que j'allais passer la suite du voyage en sa compagnie, mon moral tomba en berne. J'aurais donc bien allumé un cigare afin de me changer les idées, mais les menottes sur les poignets, avec mes petits bras potelets et tellement charmants me rendraient la choses complètement impossibles.

Pour l'heure, me reprendre l'équilibre et faire l'inventaire de mes petits bobos occupe toutes mes pensées. Pfff un accroc à mon gilet et mon chapeau tout cabossé! Et puis les gémissements finirent par me parvenir. Restait à compter les blessé. Je tentai de me traîner de l'un à l'autre et c'est alors que je réalisai que les morts étaient nombreux. Je n'étais pas assez liés avec eux pour en éprouver du chagrin mais la scène ressemblait à un champ de bataille ou à une embuscade.

L'urgence était de quitter le fossé sous peine de me mettre à vomir. Le loup, le miroir, Mitaine... Evidemment le chat était retombé sur ses pattes comme il se devait... Je ne voyais la où était passé le rigolo en vert qui nous avait rejoint après la mort de de la petite souris. Tout seul sur le chemin je me mis à penser tout haut.

"Que faire? Que faire? On pourrait se sauver ou retourner en arrière à la maison. Ça ferait quoi? Une heure et demi? C'est sûr, pour moi ça prendrait au moins ça... Se sauver en restant sur me chemin ce n'est pas très malin, mais cette forêt... Brrrr!"
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night - Page 2 Empty

 
Animaventure #2 - It was a dark and stormy night
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RS] Dark Fantasy [DVDRiP]
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]
» [RS] Fright Night [DVDRiP]

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: