Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Signaler un RP libre
Le deal à ne pas rater :
Borderlands 3 pour PS4 à 9,99€
9.99 €
Voir le deal

Catharsis :: Le Monde :: L'Animaccès
 

 Animaventure #2 - It was a dark and stormy night

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
AnimaAnima
PNJ
PNJ
Messages : 241 Points : 1866
Pseudo : .
Avatar : .
Crédits : .
Plus d'informations
MessageSujet: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyDim 16 Fév - 8:13

Animaventure #2
1er Avril 2002 - Prologue

Il était une fois, une jeune centaure qui répondait au nom de Kaliphae. Experte en botanique de formation, elle est membre du Syndicat Corporatiste et participe à de nombreuses recherches sur des combinaisons de plantes et des mélanges d’essences olfactives, et leurs effets sur les humains. Mais ce soir, pour financer ses recherches, Kaliphae mélange bien d’autres choses : cointreau avec tequila, rhum et mezcal, ou encore un simple jus de tomate et suffisamment de sel de céleri pour faire contracter les muscles du visage du premier venu. Oui, Kali est derrière le bar du Parfum, un lieu on ne peut plus huppé où se retrouvent les Atlantes qui ont les moyens de s’offrir des expériences étonnantes avec des alcools particuliers et autres verres parfois sous enchantements magiques. Le bar est situé en sous-sol d’une jolie salle qui fait office de hall d’entrée et de vestiaire, tout le monde peut s’y rendre mais le Parfum est connu pour son ambiance tamisée, inspiré des cabinets de curiosités des grands voyageurs et recelant de mille et unes merveilles.

Kaliphae vous sert, toute la soirée, remplissant vos verres un à un de breuvages aux noms enchanteresques. Mais Kali est quelque peu absente, ailleurs. Elle pense à ses recherches, elle est si proche du but… Il serait possible qu’elle ait trouvé une nouvelle combinaison d’effluves, issues de plusieurs plantes magiques et non-magiques, qui pourraient avoir des effets très hallucinogènes sur les sorciers comme sur les moldus. Ce serait l’une des premières fois qu’un même produit fini aurait des effets identiques sur toute la population humaine, hors créatures magiques. Elle est partie du sortilège du “Rêve Eveillé” pour faire ses recherches, son but était de le copier mais de façon à ce que les moldus aussi puissent rêver... La société actuelle aurait bien besoin d’un peu plus de relaxation et de rêverie, douce et délicate, pensait-elle.
Mais si elle est absente, un peu pensive, voire crispée, c’est car Kaliphae a malencontreusement ramené une fiole contenant ce nouveau mélange avec elle, dans une de ses poches, et elle ne s’en est pas encore vraiment rendue compte. Craintive, sans savoir pourquoi, son inconscient semble vouloir l’alerter, mais Kali continue de sourire et servir en levant haut les bouteilles en verres et en secouant avec acharnement son shaker. Jusqu’à ce que. Propulsée par les mouvements devenus trop brusques, la fiole ne s’échappe de la poche latérale de la centaure et vient s’écraser contre le sol, se brisant et laissant les vapeurs et fumées épaisses et sombres se répandre doucement dans le bar.

Et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, tous les humains, moldus comme sorciers, commencent à avoir la tête qui tourne, vite, et à tomber de leurs chaises pour s’étaler sur le sol. Kaliphae est à présent seule au milieu d’un cimetière de consommateurs et de cocktails brisés par la chute. Eux… Eux, ils sont déjà ailleurs. Dans un monde absolument merveilleux.

It was a dark and stormy night

Machinalement, il grattait son menton comme pour en secouer les saletés coincées dans sa barbe, alors pourtant qu’il était imberbe. Tweedle-Dum n’avait pas l’intelligence de son frère, d’aucuns diraient d’ailleurs que c’est là que se trouvait leur unique différence : là où Dum était naïf et doux, Dee avait la remarque cinglante facile car il comprenait bien mieux ce qui l’entourait. Pourtant, ils vivaient dans le même monde, entouré de ces plantes gigantestquement colorées, comme les fameux Abricocotiers et leurs énormes fruits sucrés, qu’on trouvait sur la côte de la Mer Michèle où nageait les Poisson-chatons. Tous les deux passaient leurs journées assis dans l’herbe, à se raconter des histoires farfelues aux morales étonnantes, en regardant les grands oiseaux Rapaceparla et leurs plumages violet foncé, tourner encore et encore dans le ciel à cause de leurs ailes gauches plus petites que leurs ailes droites (pour les femelles, c’était l’inverse, permettant ainsi à l’espère de perdurer, car ils tournaient dans le sens opposé et pouvaient donc espérer se rencontrer un jour). Alors Tweedle-Dum ne comprenait pas toujours comment il pouvait être si différent de son frère jumeaux, Tweedle-Dee. Mais en ce milieu d’après-midi, en regardant les grandes dents , il essayait de se rappeler ce qu’il s’était passé et ainsi s’entraîner à faire son compte-rendu à la Reine - urh, la Reine.

« Ils étaient déjà ensemble, je crois que… Ils venaient de la Forêt Solitaire. Ou bien… Non, plutôt du Lac Assoiffé. Je ne sais pas vraiment ce qu’ils faisaient là-bas, l’un d’eux me disait qu’ils profitaient du soleil entre amis et ont voulu se rendre en direction de la ville, de Angelfrost - bizarre, si tu me demandes, après avoir pris le soleil de vouloir se rendre dans la cité de la glace. Mais en tout cas, ils étaient déjà tous les 6 ensemble quand ils sont arrivés à la lisière de la prairie.

Je revois Pinocchio dans un coin, qui ne faisait que dire des bêtises pour permettre à sa copine Peau d’âne de s’appuyer sur son nez pour grimper au-dessus d’une barrière - ils font vraiment les 400 coups ces deux-là. Blanche-Neige dormait sous un gros Petulia, il y avait des spores de champignon qui lui tombait dessus et la faisait éternuer, mais le Marchand de Sable faisait exprès de la rendormir juste après parce que… Bah, tu sais, il aime bien voir les jeunes filles dormir, on sait tous qu’il a un problème avec ça.... Mais bref, nous on était à la maison de Barbe-Bleue, avec Dee, on prenait un thé pendant que Barbe nous racontait ses vacances aux Îles Roulantes - c’est la bleue qui est hors de la mer, à cette saison, donc forcément. Et c’est là qu’on l’a vu, Soldat… Ils l’ont fait, je te jure, on a tout vu !

En à peine 4 minutes et 20 secondes, Arlequin est arrivé, avec Merlin. Ils se sont mis devant le groupe, et Arlequin a pris sa grosse voix. “Par ordre de la Reine de Coeur, vous êtes condamnés et serez jugés en cette fin d’après-midi au Tribunal de la cour d’Honneur. Maintenant, le prophète Merlin va vous expliquer la marche à suivre”, pis il a passé la parole à Merlin qui a raclé sa gorge et qui a dit, en levant sa grosse baguette “Oui, euh, j’ai vu le futur, vous mourrez tous si vous venez pas, donc suivez-nous”... Enfin, tu sais comment il est, quoi. Du coup on est tous montés dans les trois carrosses, le petit, le moyen et le grand. Dee est dans le moyen avec Pinocchio, Merlin, le Marchand de Sable et Barbe ; moi je suis dans le petit avec toi - et Blanche, mais elle dort toujours, c'est pas malin de l'avoir prise avec nous - ; et eux ils sont dans le grand tous ensemble avec Arlequin qui conduit.

Oh, attends… Je crois qu’on arrive. Tu crois qu’il sera conciliant, ton boss ? On va attendre chez lui que le Tribunal se libère de l’accusation précédente, non ?
»

« Hm. Oui. Alice y est jugée - encore - pour avoir jeté la peinture rouge pour repeindre les roses. », le Stoïque Soldat de Plomb, avec qui Dum discutait depuis tout à l’heure, avait toujours les yeux rivés droit devant lui. Seulement Dum avait raison, les carrosses arrivaient à destination, là où tout le monde patienterait avant de pouvoir se rendre au tribunal. Une sorte de salle d’attente, certainement ?


Informations HRP

— Vous êtes à présent dans le monde onirique des contes et du folklore. Tous les personnages de ce monde sont issus de l’imaginaire collectif du monde entier. Ils se côtoient tous. Certains sont anthropomorphes, avec des caractéristiques animales voire d’objets : ces personnages sont, pour vous donner une idée, comme ceux du dessin animé Robin des Bois de Disney (apparence animale mais avec les caractéristiques humaines basiques : ils sont debout et avec des tailles humaines). Leurs histoires de base sont celles que vous connaissez, mais elles ont bien évoluées, et leurs caractères sont parfois quelque peu différents…
Vous venez d’être faits prisonniers, et il n’y a aucun moyen de lutter contre cela, même si vous en avez peut-être envie. Vous êtes ainsi voués à suivre Arlequin, peu importe où il vous emmène, et d’ailleurs, vous ne savez pas vraiment où vous arrivez, ni pourquoi vous êtes jugés, car vous n'avez rien fait de mal, pas vrai ?

— Vous pouvez à tout moment demander des informations par MP à @Alistair Fawley sur un PNJ, sur le monde où vous vous trouvez, sur les autres personnages joués, etc... sachant qu’il est possible que parfois, vous en receviez directement par MP. Vérifiez donc bien vos boîtes !

Vous jouez ici un personnage qui n’est pas le vôtre : vous avez reçu de très courtes informations pour vous donner quelques pistes de caractère, et liens avec d’autres personnages, mais vous êtes donc libre de le jouer comme bon vous semble. A la fin de l’animaventure, votre personnage sur Atlantis se souviendra de tout ce que vous avez vécu : vos ressentis, vos impressions, vos choix… Bien que ce n’étaient pas les siens, et que lui-même aurait pu faire des choix différents.
Vous aviez le choix entre trois personnages : dans vos RP, vous devez obligatoirement noter au début ou à la fin le nom du personnage que vous avez choisi de jouer. Vous pouvez, si vous le souhaitez, partager sa petite description (attention, elle révèle parfois des informations qui entraîneront des stratégies de la part des joueurs, notamment pour les liens avec les autres personnages, à vous de voir si vous souhaitez courir le risque !).

— N’hésitez pas à utiliser le sujet de Coordination pour échanger entre vous, décider d’actions collectives, ou me poser vos questions de manière publique.


Enfin, un petit rappel de quelques règles propres à cette Animaventure#2 :

Rappel des règles:
 

Amusez-vous bien Coeur
Theodora Rose KnightTheodora Rose Knight
Moldu
Moldu
https://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 2996 Points : 12668
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidence de l'Abondance
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyLun 17 Fév - 3:59

Pauvre pauvre Petite Souris!


Non mais qu’est-ce que c’est que cette embrouille ! J’ai l’impression que j’ai loupé un épisode de je ne sais quoi, mais en tout cas je l’ai bien raté celui-là. Juste au moment où j’allais toucher au but. Honnêtement quel but je ne me rappelle plus trop. J’ai juste la sensation que quelque chose allait se dénouer au moment où les deux malades nous sont tombés dessus

Engoncée le plus possible dans mes fringues, je regarde les cinq autres passagers du carrosse. Je tente de chasser la sensation trop familière de démangeaison qui commence par le cou et qui va se répandre un peu partout. ‘Tain ! Je suis enfermée avec le chat ! Heureusement il est le plus loin possible dans l’habitacle et il va tout de même pas se jeter sur moi devant tout le monde-là ?! Sérieusement, je suis trop jeune pour mourir ! Je tente de prendre les choses le mieux possible mais j’avoue que c’est un peu dur. Ma petite oreille gauche noire comme le reste de ma personne tressaille beaucoup trop pour que je sois dupe. Quoi ? Vous imaginez que j’étais jolie et blanche ? Bah raté, en tout cas pour le blanche…

Bon sang ! Il prétend que c’est un carrosse l’autre avec sa grande barbe ! C’est sûr, je le connais, pas besoin d’avoir fait dentaire pour reconnaître Merlin même lorsqu’on ne l’a jamais rencontré ! Et l’autre bariolé. Il ne peut pas non plus passer inaperçu ! Je me demande juste comment je me suis retrouvée dans ledit carrosse qui ressemble plus à un fourgon pénitentiaire. Durant le trajet entre les démangeaisons qui gagnent du terrain et la sensation d’inachevé, je sens que j’ai l’esprit un peu embrumé et je tente de faire le compte de tous ceux qui se sont retrouvés dans cette sale histoire.

Déjà moi-même je ne sais même pas comment je suis arrivée là et lorsque l’autre m’a poussée genre “avance la petite souris !”, je me suis cognée au montant de la porte du fourgon en voulant identifier celui qui s’est trouvé drôle à me faire remarquer ma petite taille. C’est qu’il faisait preuve d’originalité celui-là ! Evidemment, ça n’a rien arrangé à mon étourdissement général. Je porte une main à ma tempe. Bon ça ne saigne pas et je vais m’en tirer avec une bosse en dessous de mon carré des plus courts. Je gratte machinalement mon cuir chevelu. Saloperie de chat ! Je devrais pas faire ça, car je le sais, ça va accentuer le prurigo qui va pas tarder à avoir le dessus. Je me demande bien quand on va arriver. Comme si l’envie de me gratter ne suffisait pas je sens la moiteur de ma transpiration m’envahir le dos.

Je refourre mes poings dans mes poches de mon perfecto râpé, la tête entrée dans les épaules et le col de cuir relevé. Mon fut’ de treillis noir est un peu trop large pour moi mais au moins c’est confortable, tout comme mes chaussures de brousse montantes mais dont la tige n’est pas lacée aujourd’hui, rapport à la chaleur et au terrain somme toute praticable même si je ne m’en souviens pas trop du terrain. Juste, si j’ai pas lacé mes groles jusqu’en haut c’et pour cette raison, c’est sûr. J’espère juste que mes souvenirs vont me revenir vite fait. C’est plus que contrariant cette sensation d’amnésie. Sur le ventre, j’ai mon sac à malices, à dos aussi, mais pour l’heure, passé en mode kangourou. Il me rassure un peu comme s’il était capable de me protéger du matou dont je n’ai pas envie de croiser le regard. Faites qu’il m’oublie ! Heureusement y a la grosse larve à côté de moi qui a des chances de me dissimuler avec ses nuages de fumée qui s’ajoutent à sa corpulence.

Au fond de ma poche je sens… Bon sang ! La crapaudine que je devais rapporter. Rapporter ? Oui mais à qui ? Je me sentais déjà bien renfrognée de m’être fait traiter de petite, mais ne plus me souvenir de l’identité de mon client !

Mais ça y est. Soit, je suis restée longtemps perdue dans mes pensées soit on n’était pas si loin de l’endroit où on va être jugés. De toute façon, on est déjà déclarés coupable et puis la reine de cœur, tout le monde sait à quoi s'en tenir avec elle. Rien ne l’excite plus que des têtes qui tombent. Pour avoir une chance de survivre, il va falloir être pragmatique.
Résumé:
 
Idalina Cadena VerduzcoIdalina Cadena Verduzco
Sorcier
Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2365-idalina-cadena-verduzco#53263Messages : 164 Points : 4020
Pseudo : Idalina
Avatar : Penelope Cruz
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyLun 17 Fév - 4:57

Deviens ce que tu es: la chenille est nietzschéenne.

Non mais doucement ! Mais enfin que me veulent-ils ? M’a-t-on déjà vu faire quelque chose de mal? Voilà ce que c’est de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. J’étais juste en train d’attendre sur une large pierre plate. Le meilleur endroit pour attendre et fumer. Sous l’ombrage d’un sycomore, je profitais de la douceur du jour à sculpter de magnifiques nuages bleutés. Les sycomores ! Rien qu’à cause de leur nom ces arbres sont réellement magnifiques !

J’avais bien ressenti la venue et la présence de gens dans mon environnement proche, mais personne qui ne se soucie de moi et personne qui mérite que je me soucie d’eux. Jusqu’à ce qu’Arlequin et Merlin me fassent comprendre que j’étais concerné par leur invitation, ma capacité d’abstraction me servait de rempart entre le monde et mon intimité. D’ailleurs, il est bien connu qu’il faut que l'on sente, jusque dans les épanchements de l'intimité, la présence et la dignité de la Vertu.

Par toutes les philosophies ! Il avait bien fallu après les menaces de morts que nous reçûmes que je quitte mon nirvana et que mes dix petites ventouses si délicates me portent jusque dans l’habitacle du carrosse qui nous était avancé. Il tangua un tantinet lorsque qu’il m’accueillit, histoire d'apprécier ma prestance, même en berne à ce moment.  Inutile de préciser que je me sentais offusqué au dernier degré par les soupçons qui semblaient peser sur ma personne. Je tentais de me consoler en pensant que le sage sait pertinemment que lors d'une tempête, on peut trouver la tranquillité au cœur même du typhon. Hélas ma sagesse ne me permettait pas d’ignorer la cruauté légendaire de la reine de Cœur qui ne me laissait rien présager de bon et les expressions de la haine sont comme la neige d'automne qui présage les glaces de l'hiver. Sans compter que j’avais dû abandonner mon précieux narguilé qui allait cruellement manquer à ma collection.

Une fois installé tant bien que mal _ comment voulez-vous qu’une chenille puisse tenir confortablement sur ce genre de banquette ! _ j’entrepris de tenter de faire la meilleure figure possible ne serait-ce qu’en tentant d’ignorer mes compagnons d’infortune. Je réajustai mon melon sur le bleu mon crâne chauve. Evidemment bleu n’est là que pour aider chacun à se faire une image de ma personne car les nuances de ma personne sont infinies.

Mon monocle suffisait à lui seul à me donner prestance et je cherchai de mes six pattes de quoi reprendre mes si précieuse méditations car de la méditation naît la sagesse. Dans la poche de gauche de mon gilet parfaitement ajusté de brocart vert sombre rehaussé de fuchsia, je retrouvais mon précieux briquet (l’autre poche est réservée à ma montre à gousset). Dans la poche intérieure de ma redingote de velours bleu nuit, je retrouvai un étui à cigares dont la recette personnelle allait m’assurer toutes les jouissances de l’esprit. Sans hâte et avec le tranchant du couvercle de mon zippo je coupai l'extrémité de l’élégant fuseau avant que son feu ne le réchauffe délicatement. Manœuvre des plus délicates si l’on veut bien tenir compte des cahots de la route. Finalement, je pus tirer mes premières volutes bleues qui ajoutées à mes pensées ne tardèrent pas à me rassurer voire, je dois le confesser à m’assoupir un peu lorsque je réussis à me convaincre a vérité jaillira de l’apparente injustice.

Mais enfin, il semblait que nous touchions au but de notre voyage…

Résumé:
 
Evanore A. BlavatskyEvanore A. Blavatsky
Sorcier
Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2224-evanore-a-blavatsky-history-hMessages : 193 Points : 2125
Pseudo : Sha / Anya
Avatar : Felicity Jones
Crédits : Bazzart pour le code, Mie pour l’avatar, moi pour les icones
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyLun 17 Fév - 11:20

Bobo le chat botté

Il est un incompris. Tassé dans son coin du carrosse, il a les yeux baissés sur ses patounes jointes et lâche un soupir. Pourquoi donc voulait-on le punir ? Jamais il n’avait fait de mal à qui que ce soit ne le méritant pas. Jamais il n’avait brisé de lois qui ne se devait pas d’être brisée. Jamais il n’avait parlé contre la Reine lorsqu’il avait des chances d’être entendu. Toujours, il vivait sa vie en prenant soin des autres, en se mettant au service de la veuve et de l’orphelin. Lui avait-on déjà reproché ses méthodes ? Moui, un peu. Mais de là à le faire arrêter… n’était-ce pas un peu exagéré ?

Il lève ses grands yeux sur le groupe qui l’accompagne, et se réajuste sur son siège. Ils étaient tous très différents ; intimidants ou rigolos, aucun d’entre eux ne passait inaperçu. Intimidants, étranges ou visqueux, chacun avait une apparence lui étant propre. Nul doute sur ce point, par contre ; le plus mignon, c’était lui. Dans un coin opposé du carrosse, de petits yeux l’observent furtivement. Bobo lui répond d’un sourire charmant, dans l’espoir d'apaiser les angoisses de cette petite souris. La pauvre ; elle doit être terrifiée par ce voyage.

En fait… ils doivent tous être effrayés ! La Reine a une telle réputation ; chacun imagine probablement que c’en était terminé pour eux. Il doit faire quelque chose pour eux. Remonter les esprits, élever le moral, n’importe quoi ! Mais aider ce groupe d’éperdus, c’était son devoir. « Tout va bien, lance-t-il de sa voix forte et, étrangement, si mielleuse. Pourquoi ? » Il relève son menton, fier et digne. « Parce que je suis là ! » Il dégaine son arme avec difficulté, coincé entre les parois du carrosse et son voisin de siège, et lève fièrement son épée au ciel.

Il les sauverait.
Résumé:
 




Heaven knows I don’t wanna play
but the world is cruel, and vile, and wicked ; life is mean, and ironic, and unfair. And the game is on.
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
AmbaMoldu
AmbaMoldu
Messages : 99 Points : 2810
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyLun 17 Fév - 19:53

Graou, le grand méchant loup

Il était élevé de toute sa hauteur. Enfin, presque, étant donné qu'il était forcé de rester un tout petit peu penché pour pouvoir tenir entièrement dans le carrosse. Qu'elle idée d’être si grand, aussi. C’était quasiment inhumain. Ah, oui, il n’était pas humain de toute façon, c'est bien pour cela qu'il faisait aussi peur a tout le monde. Le mâle alpha, le chef de la meute. Grand et fort absolument partout, ou du moins, partout visible a l’œil nu. Ses bras étaient de véritables poutre, probablement capable de tordre le cou de chaque personne présente dans le chariot avec la force dont il aurait eu besoin pour briser un cure dent.

Mais ce n’était pas que sa stature. Il avait sa réputation. Dévoreur d'enfants, aussi bien que de mère-grand, prêt a tout pour assouvir ses pulsions meurtrières, de la plus basse sournoiserie a la plus cruelle des violences, c’était un chasseur, un prédateur né, toujours présent en collectivité pour une seule et unique raison. Trouver la prochaine proie qu'il allait enfin pouvoir dévorer avec joie. Explorer les entrailles encore fumantes, les babines dégoulinantes de sang frais. C’était probablement sa joie la plus intense, dans sa vie de roi de la foret.

Qui avait osé l'attaquer, depuis qu'il avait sa réputation ? Personne encore vivant pour en parler, en tout cas. Il y avait même des rumeurs étranges parcourant les villages les plus isolés, ou, dans une terreur collective incontrôlable, il se racontait qu'il gardait la moitié de ses jeunes proies féminines pour les enfanter et en faire son harem personnel. A terme, sans doute, il pourrait avoir sa propre meute familiale, et n'aurait même plus a bouger le petit doigt pour que ses clones miniatures lui ramène des victuailles en tout genre. Un plan machiavélique qu'un cerveau noir comme le sien avait très certainement imaginé. Il faisait si peur que cette histoire était tout a fait crédible.

Oh, mais ces oreilles. Oui, ce n’était pas évident a remarquer....mais elles étaient légèrement rabaissés sur sa tête. Sans doute a cause de sa taille. Foutu carrosse a taille humaine.




«Fuir...fuir....je dois trouver une solution. Bon sang qu'est ce que j'ai encore fais pour me retrouver dans ce pétrin ? Je voulais juste faire une petite balade moi....boire un petit coup peut être....et passer derrières les pommiers pour me faire une bonne salade de fruits....raaaaaah, c'est un cauchemar....un coup monté...ce doit etre un coup monté oui. Un des mecs la....putain...le petit dans le coin la bas....il a une tete de rat. Un chat quoi...il est sans doute dans le coup et....ah ! Il m'a regardé. Bon sang, son regard emplit de ténèbres....j'en suis sur maintenant...mais qu'est ce que je fais. Hein ? Un tribunal ? Si je dis la vérité, y'aura pas de soucis non ? Je veux pas aller en prison, pas la prison....y'a plein de type flippant en prison....ils vont essayer de m'égorger dans la nuit, ou alors de me violer dans les douches. Bon dieu, qu'est ce qu'elle dirait ma pauvre mère, si elle me voyait... ? Je pourrais peut être charger un des autres ? Pas le chat, si il est dans le coup....mentir...mentir pour sauver ma peau....la souris. Elle, elle a une tète de coupable. C'est le genre a faire des gros coups. Je vais la charger. « Oui, je suis témoin, c'est elle. Il faut la punir ». Ça me paraît bien. Je vais en rester a cette version et....ah ! Le chat, il m'a encore regardé ! Satané félin ! »


Résumé:
 
Ella KvelgenElla Kvelgen
ModoSorcier
ModoSorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t1655-i-dare-you-i-double-dare-you-Messages : 568 Points : 3411
Pseudo : M
Avatar : Léa Seydoux
Crédits : Moi-même #proud
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: The Lair, Cornwood, Devon, UK
Patronus: Diable de Tasmanie
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyMar 18 Fév - 8:19

Le Miroir de la Méchante Reine dans Blanche-Neige


D'un air las, il tentait d'observer le paysage défiler lentement. Ah, c'était certain que le carrosse pouvait être un moyen de transport affreusement ennuyeux. Lui, il avait fait un long voyage pour arriver jusque dans le château de sa maîtresse ; il s'en souvenait parfaitement. Surtout de la rageuse houle des flots salés, de l'humidité de la cale du bateau, des vents violents qui avaient failli, plus d'une fois, le faire chavirer et l'envoyer par le fond. Avec le recul, cela aurait pu être pire ; il aurait pu vivre une vie sous-marine et terriblement obscure, perdu dans les fonds aux algues dansantes. A quoi lui aurait servi sa verve légendaire, dans les profondeurs abyssales ? A rien, il fallait bien l'avouer. Et puisqu'il n'était même pas capable de se mentir à lui-même, cela réglait la question pour de bon. Alors une voix féline le fit sortir de sa torpeur, et ç'en était fini de sa tranquillité. Sans parler du grand loup qui s'agitait auprès de lui. Il tourna son visage pâle vers le groupe :

« - Il est étonnant que ce soit le canidé qui soit plus nerveux que le petit rongeur, là-bas… D'ailleurs, il est curieux que le félin orange ne l'ait pas encore avalée. Sa voix traînante se ponctua d'un rictus fatigué. Quelle belle ribambelle improbable… Les lois de la nature m'échappent ; je pensais que la chaîne alimentaire et les bas instincts feraient leur oeuvre. Au moins, j'aurais eu davantage de place sur cette banquette. »

Il lança un regard grave à son voisin poilu et contempla à nouveau les passagers, un par un. N'y avait-il que lui qui ne soit pas de la race animale ? Sans doute l'avait-on placé dans le mauvais carrosse, et tous ces étrangers serviraient-ils de mets plus exotiques les uns que les autres une fois leur destination atteinte. Car après tout, le Miroir savait à quel point les humains pouvaient être particulièrement exigeants dans leurs demandes. Oh oui, il s'en rappelait bien… Sa Reine l'avait utilisé à maintes reprises pour assouvir sa soif de vengeance, fusse-t-elle petite ou grande. S'il pouvait apercevoir son propre reflet, sans doute y verrait-il une aura rouge et poisseuse. Car il avait bon nombre de choses à se reprocher et, à n'en point douter, maintes vies avaient connu une tragique fin à cause de lui. Sa bouche, vouée à la vérité, avait prononcé les sentences sans qu'il n'ait eu à connaître les conséquences. Car il savait les reines être d'une race revancharde, mais la sienne, sans l'ombre d'un doute, était la plus obstinée de toutes.

Résumé:
 


warden
Into your sanctum you let them in. Now all your loved ones and all your kin will suffer punishments beneath the wrath of God
Oswald PrendergastOswald Prendergast
Sorcier
Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2452-oswald-prendergast-be-prepareMessages : 35 Points : 1044
Pseudo : Mork
Avatar : Jeff Bridges
Crédits : Shany a composé l’ensemble
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave sorcière
Patronus: Spider Terreur
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyMer 19 Fév - 0:22

Le Croque-Mitaine

« Allons, allons, mon Minet... il n'est pas nécessaire de s'affoler. Tout ira bien... nous serons tous morts avant demain, heureusement. » La voix grave tirait son origine dans le coin le plus sombre du carrosse. Le Croque-Mitaine était affaissé, affligé. Tel qu'à son habitude, il était habillé tout en noir; il voulait toujours être prêt pour ses funérailles. Sa sale mine déconfite inspirait un mélange de pitié et de dégoût. Il était né pour le mot pathétique. Même lui se trouvait insupportable. Ainsi, lorsqu'il vit que le Miroir se comptait parmi les malheureux qu'ils étaient, il baissa les yeux, évita coûte que coûte de croiser son propre reflet. Il n'avait pas la force de se voir.

La situation ne semblait pas le déranger plus qu'il fallait. Il était résigné à subir les foudres de la destinée; s'il devait mourir aujourd'hui, c'était bien tant mieux. La vie l'avait mis sur un chemin pleins d'embûches. Elle se moquait de lui, le voulait misérable. Ses bonheurs étaient toujours temporaires, toujours une malédiction. S'il n'avait jamais eu la chance d'être heureux, il n'aurait jamais su ce qu'était le malheur.

Il vit la Souris. Toute petite Souris, qu'il n'avait pas remarqué d'abord. Alors son attitude changea, il s'extirpa partiellement de l'ombre, assez pour montrer son visage horrible à l'assemblée. Il sourit. L'odeur de ses dents pourries remplit l'air du huis clos.  « Allez, souriceau, vient ici, vient jouer avec Mr. Mitaine... viens dans l'ombre. » Il tendit les bras vers le petit animal, oubliant qu'il pensait à la mort quelques secondes auparavant.

Résumé:
 


† Then it all crashes down and you break your crown ; and you point your finger but there's no one around. Just want one thing, just to play the king. But the castle's crumbled and you're left with just a name. Where's your crown, King Nothing ?
AnimaAnima
PNJ
PNJ
Messages : 241 Points : 1866
Pseudo : .
Avatar : .
Crédits : .
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyMer 19 Fév - 13:20

Animaventure #2
Il ne faisait évidemment pas encore nuit, trois heures de l'après-midi sonnait tout juste. Pourtant, lorsque Tweedle-Dee sortit du carrosse où il avait passé dix longues minutes à écouter la lourde voix de Barbe-Bleue raconter une énième fois ses aventures avec les femmes, il y avait une épaisse fumée brumeuse semblable à un gros cumulus qui enveloppait le lieu. En regardant autour de lui, tout semblait flou, si flou. Il ne reconnaissait ni la dense forêt aux cimes trop élevées pour être discernées à l’œil nu, ni l'étrange forme qui commençait à émerger droit devant lui. Le vent sifflait entre les branches nues qui avaient perdues leurs feuilles et il eu l'impression d'entendre un grognement juste derrière lorsqu'il osa enfant avancer. Impossible de savoir exactement de quoi il s'agissait. Peut-être un sanglier, espérait-il.

Mais Dee est loin d'être stupide. Il comprend bien vite que l'endroit lugubre l'est par sa propre nature. De la même façon que la Vallée des Douceurs sent la barbapapa, la Forêt Sinistra se devait d'être macabre et morne... Car c'était là qu'il était, n'est-ce pas ? Sinistra était connue dans ce monde pour provoquer un frisson instantanée dès que l'on y foulait le pied. CRAC, BAM. Le bruit le fit sursauter - Pinocchio aussi eu peur, et lorsqu'il dit plein de fierté "Pff, même pas peur", on pouvait voir son nez commencer à bourgeonner et pousser droit devant lui. C'était Arlequin qui avait donné un grand coup de canne contre le carrosse des accusés coupables. « Eh, on se tait là-dedans ! Sortez maintenant, bougez-vous ! »

Tweedle-Dee regarda son frère sortir à son tour en papotant au Soldat de Plomb. Il lui fit un petit coucou naïf de la main en souriant, et le Soldat, lui, commença à s'avancer.

Devant eux se dessinait enfin une maison. Maisonnette, plutôt. Petite, trapue, avec de jolies fleurs autour, des fenêtres rose et violettes, et un crépit... En s'avançant, Tweedle-Dee réalisa que oui... Du pain d'épice. C'était la fameuse maison, celle de... du Drame. Et son propriétaire, enfin, leur ouvrit la porte au moment exact où tous le monde était sorti des carrosses.

« Hm. Entrez. » Il était grand, dans sa salopette bleue avec ses cheveux blond dorés. Un bel homme, vraiment. Hansel était connu pour avoir été un petit garçon agréable, mais à force d'avoir été trop gourmand, la vie l'avait quelque peu renfrogné. Arlequin s'approcha de lui et lui dit quelques mots avant de remonter sur son carrosse et repartir de là d'où ils venaient. Les autres carrosses, tous, l'avaient suivis sans même qu'ils n'aient de conducteurs. Hansel s'avança vers Tweedle-Dee et Tweedle-Dum, enfin réunit, partagea certainement les mots d'Arlequin, et Dee prit la parole.

« Bon. On va attendre dans la maison. De toute façon, personne à part Hans ne peut en sortir. Donc ce sera très bien pour patienter le temps que... Un des larbins de la Reine ne vienne nous chercher. On devrait pas rester trop longtemps... J'ai hâte d'être au Tribunal.
- Rhooo... Moi j'aime pas le Tribunal. Mais j'aime bien écouter le verdict !
- Ouais, ouais. Certes. Témoins, dans la cuisine. Accusés... Dans le salon. On veut pas vous entendre, pas un bruit. Et puis surtout...
- OH OUI, SURTOUT.
- ... Ne mangez pas la maison. »

Stupide, semblerait-il, mais en réfléchissant bien, il était vrai que tout dans cette maison était comestible. De la table, aux ampoules des lampes, en passant par les tissus des coussins et les planches du plancher vernis. L'attente serait longue, au milieu de l'odeur de sucre qui rôdait dans la pièce.

Pinocchio, le Marchand de Sable et Barbe-Bleue portèrent Blanche-Neige toujours endormie dans la chambre pointée par Hansel - un écriteau sur la porte indiquait "ne pas entrer" - avant de revenir dans la cuisine entourée du maître de maison et de Marlin. Le Soldat, lui, se tourna vers les accusés et s'assura que tous emboîtèrent le pas pour aller dans le salon. Souris, Chat, Chenille, Loup, Miroir et Croque-Mitaine. Tout le monde, attendrait ici, patiemment, sans faire de bruit. Et le Soldat, stoïc comme toujours, les surveillerait de près. Ou en tout cas, ferait semblant.


Informations HRP

— Félicitations, vous voici à présent dans la Maison de Pain d'Epices, où vit à présent Hansel. Une sombre histoire de drame circule autour de ce lieu perdu au milieu de rien, mais vous n'avez jamais vraiment su de quel drame il s'agissait. Vous ne pouvez pas en sortir, d'aucune façon que ce soit.
Votre but est de sauver votre peau, mais aussi de savoir ce que l'on vous veut. Pour quoi êtes-vous jugés ? A moins que vous n'ayez, chacun, des motivations différentes... Qui sait.

— Certains d'entre vous ont reçu un MP contenant une mission avec deux choix. Le prendre en compte est facultatif, le reste des consignes vous est expliqué dans le MP. Chacun d'entre vous recevra au moins une mission dans l'Animaventure, ainsi si vous n'en avez pas reçu à ce tour-ci, patience !

— Vous pouvez à tout moment demander des informations par MP à @Alistair Fawley sur un PNJ, sur le monde où vous vous trouvez, sur les autres personnages joués, etc... sachant qu’il est possible que parfois, vous en receviez directement par MP. Vérifiez donc bien vos boîtes !

— N’hésitez pas à utiliser le sujet de Coordination pour échanger entre vous, décider d’actions collectives, ou me poser vos questions de manière publique.


Enfin, un petit rappel de quelques règles propres à cette Animaventure#2 :

Rappel des règles:
 

Amusez-vous bien Coeur
Evanore A. BlavatskyEvanore A. Blavatsky
Sorcier
Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2224-evanore-a-blavatsky-history-hMessages : 193 Points : 2125
Pseudo : Sha / Anya
Avatar : Felicity Jones
Crédits : Bazzart pour le code, Mie pour l’avatar, moi pour les icones
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyJeu 20 Fév - 23:47

Bobo le chat botté

Personne n’avait accordé d’attention à sa déclaration d’une paix future, outre ce bonhomme en noir, caché quelque part entre les ombres du carrosse et de son âme. Bobo l’écouta parler en baissant son épée lentement. Ses oreilles, tantôt aux aguets, s’affaissèrent sous sa déception notable. Sa queue déjà dressée ses fraya un chemin entre ses papattes, tandis que ses grands yeux brillèrent d’une tristesse infinie. « Ne dites pas de choses aussi atroces, supplia-t-il d’une voix vaincue. Vous allez effrayer la Souris… » Il se rassit en croisant les bras contre sa poitrine de douce fourrure, perdu dans ses pensées. Il lui fallait un plan. Un moyen pour tous les sortir de là, ces coupables innocents. Perdu dans ses pensées, il n’entendit pas la suite de ce que raconta la Croque-Mitaine.

Par la fenêtre, le décor changea, mais Bobo n’y prêta aucune attention. Ce n’était pas quelques branches ou une légère brise qui sauraient l’arrêter ! Ah, ça non ! Ce qui lui offrit un frisson, cependant, fut cet arrêt brusque qu’effectua le carrosse. C’était tout ? Il n’avait pas plus de temps pour réfléchir ? Non, non… ça n’allait pas du tout. La course avait été trop rapide, ce n’était pas juste…

Ses pieds frolèrent le sol de la forêt, et son poil se hérissa de lui-même le long de sa colonne. Il pouvait bien faire le malin comme bon lui semblait, ses sens seraient toujours là pour le trahir. Malgré tout, il s’entêta à se glisser en tête du groupe ; ils étaient sous sa protection, désormais. Sa responsabilité. Le lieu vers où ils se dirigeaient, cependant, n’avait rien de très formel, ni de très princier. Était-ce vraiment ça, le tribunal ? Non, certainement pas. Car devant leurs yeux, ce n’était ni un château, ni un bâtiment institutionnel qui se dessinait ; rien qu’une maisonnette aux dimensions banales, mais aux constructions… ma foi. Délicieuses. Bobo frétilla des moustaches, alors que le parfum des murs de la demeure emplissait ses narines agitées. On les fit pénétrer à l’intérieur, et les informations données restèrent floues. Bobo distingua cependant le groupe de témoins —qu’avaient-ils donc vu ?— se diriger vers la cuisine, alors que leur superviseur s’installait pour faire le guet. Stoïc, qu’on l’appelait. Pas très pratique, s’il désirait maintenir son petit secret… secret.

Bobo attendit que le soldat ne dépose ses mains contre ses cuisses avant de se tourner vers le groupe. Sa chance de les sauver, elle était là ! « N’ayez craintes, camarades et masquarades, qu’il lance de ce même ton héroïque. Je percerai le mystère de notre douteuse arrestation ! » Et sans plus de détails, il s’engouffra dans la cuisine, sans jamais ne prendre la peine de vérifier si le gardien le surveillait.

Résumé:
 




Heaven knows I don’t wanna play
but the world is cruel, and vile, and wicked ; life is mean, and ironic, and unfair. And the game is on.
Theodora Rose KnightTheodora Rose Knight
Moldu
Moldu
https://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 2996 Points : 12668
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidence de l'Abondance
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyDim 23 Fév - 10:37

Pauvre pauvre petite souris


Je ne sais pas si je suis contente ou pas de sortir du carrosse. Faire la route avec deux carnivores n’est pas très rassurant même s’ils ne se sont pas montrés très menaçants. Mais je me méfie de leurs entourloupes. Croire que le chat veut réellement nous sauver tous est un peu au-dessus de ce que je suis capable et l’air pathétique du loup… a du mal à me convaincre. Mais pour couronner le tout c’est vraiment mon allergie qui m’agace le plus d’autant que je sens que ça s'aggrave. D’ici que ça me tombe sur les poumons… Dans un premier temps sortir à l’air libre ne pouvait que me réjouir mais l’atmosphère qui nous tomba dessus doucha assez vite mon plaisir et c’est en silence et en tentant de trouver de quoi me rassurer, que je pénétrai dans la maison. Pas moyen de discuter les consignes mais punaise partager l'habitation avec le félin n’allait pas arranger mes affaires. Je luttais tant que je pouvais contre mes démangeaisons, les poings dans mes poches pour leur interdire de ma gratter. Il fallait que je trouve de quoi m’éloigner de lui et si possible soulager mon allergie. La chenille semblait ne pas vouloir faire attention à qui que ce soit et je ne parle pas de la mine renfrognée que le miroir avait tirée tout le trajet.

Peut-être que les témoins qui monopolisaient la cuisine pourraient m’aider d’autant que dans une cuisine on peut trouver pas mal de chose… Inutile que j'insiste sur ma déception lorsque le Chat Botté me précéda. Je me consolai en me disant qu’au moins il serait plus loin de moi et je décidai de prendre l’autre porte pour visiter le reste de la maison et trouver de quoi reprendre la maîtrise de mon épiderme. C'était sans doute un peu inconscient de ma part et je tentais de faire attention à chaque centimètre carré de mon environnement. Je remontai mon haut sur mon museau histoire de ne pas être tentée de donner un coup de quenotte dans la maison. Après avoir été accusée d'un truc mystérieux manquerait plus qu'on me pense coupable de dévorer la maison...

Résumé:
 
Idalina Cadena VerduzcoIdalina Cadena Verduzco
Sorcier
Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2365-idalina-cadena-verduzco#53263Messages : 164 Points : 4020
Pseudo : Idalina
Avatar : Penelope Cruz
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyDim 23 Fév - 11:09

Deviens ce que tu es: la chenille est nietzschéenne.

La patience est toujours la meilleure arme du sage. Le voyage ne serait peut-être pas aussi désagréable que ce que redoutais. Je n’étais pas parvenu à percer le mystère de l’accusation dont j’étais la cible, mais mon cigare avait été un compagnon fidèle et efficace. De quoi me faire prendre les choses avec philosophie.

Evidemment, je ne peux pas dire que l’endroit où nous arrivâmes me rassura et même me glaça un peu le sang. , mais je tentai de me convaincre une fois à l’intérieur, qu’on était mieux ici que dehors. Nous étions assignés dans le salon et je me dis que le mieux à faire était de se poser au coin du feu et peut être tenter d’échanger avec les autres de ce qui nous arrivait. Je me posai donc sur une banquette pas trop loin de la table basse. Un peu de thé n’aurait pas été de refus. Je ressortis mon étui à cigare et recomptai combien il m’en restait Trois c’était peu mais heureusement il me restait celui qui n’était pas encore entamé dans la poche opposée.

Je me livrai au même rituel que dans le carrosse avant de tirer ma première bouffée et dessiner un rond de fumée réellement parfait. De quoi se sentir empli d’une intense satisfaction. Satisfaction encore accentuée par l'odeur sucré que les petites herbes que j'ajoutais au tabac. Je me tortillai un peu pour déposer briquet et étui sur la table basse. Que d’efforts pour se montrer sociable à l’égard d’inconnus qui avaient sans doute quelque chose à se reprocher puisque j’étais innocent. Je désignai d’une main mes chers petits accessoire en lançant à la cantonade :

“Si cela tente quelqu’un ?”

C’est alors que je remarquai la disparition de la souris et du chat. Pauvre souris et quel fourbe ce chat qui était censé nous sauver… Je haussai les épaules. Après tout, les voies du destin sont impénétrables…

“Vous savez ce qu’on nous reproche ?”

C’est vrai que si on savait déjà de quoi on était accusés on pourrait préparer notre défense...

Résumé:
 
Ella KvelgenElla Kvelgen
ModoSorcier
ModoSorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t1655-i-dare-you-i-double-dare-you-Messages : 568 Points : 3411
Pseudo : M
Avatar : Léa Seydoux
Crédits : Moi-même #proud
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: The Lair, Cornwood, Devon, UK
Patronus: Diable de Tasmanie
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyDim 23 Fév - 11:56

Le Miroir de la Méchante Reine dans Blanche-Neige

Il avait remarqué l'affreuse chose lorgner sur la pauvre petite souris ; encore une erreur de la Nature qui se permettait de vivre au grand jour, pensa-t-il. S'il ne sortait pas bientôt de ce convoi infernal, il serait capable de s'en défenestrer. Quoique ; serait-il vraiment capable d'une telle chose ? Le suicide était un sujet qui l'avait souvent hanté, bien qu'il n'en ai jamais parlé à haute voix, à quiconque. Après tout, à qui pourrait-il confier cela ? Il n'avait aucun ami. Et pis encore, qui d'autre serait capable d'envisager le poids de l'affolante vérité à toute heure du jour et de la nuit ? Personne, à part lui-même ; il était son meilleur soutien, l'avait toujours été et le serait toujours. Il ne pipa mot lorsqu'ils furent tous escortés dans une maison bariolée et visiblement comestible. Ses sens n'étaient pas bien affûtés, mais il était impossible de manquer cette odeur de cannelle qui flottait dans l'air.

Donc, voilà où il avait atterri ; la maison des fameux Hansel et Gretel. Evidemment il les connaissait, de nom tout du moins. Car lorsqu'on est un miroir à la cour, on se doit de savoir ce genre de chose. Néanmoins, deux curieux personnages, quasiment identiques, les laissèrent plantés dans le salon en les informant qu'un laquais de la Reine allait venir les chercher jusqu'ici. De plus en plus étrange… D'autres figures passèrent et se dirigèrent dans la cuisine. Au loin, il reconnut Blanche-Neige ; cheveux noirs comme l'ébène, teint blanc comme la neige... Une chenille d'un bleu royal s'interrogeait sur les raisons de leur présence ici. Alors que le greffier redoublait d'un héroïsme qui échappait totalement au Miroir, il posa son regard las sur le Soldat. Sentinelle silencieuse, son rôle était de les surveiller… Mais lui ne l'entendait pas de cette oreille. Incapable de tenir sa langue, il vint à sa rencontre, d'une voix monocorde :

« - Cher Soldat… Savez-vous quand nous reprendrons le chemin du Tribunal ? Ma maîtresse doit se sentir affreusement démunie sans moi et cette forte odeur de sucre me fait tourner la tête… Pourrions-nous ouvrir une fenêtre ? »


Et sans s'en rendre compte, peut-être serait-il la diversion dont monsieur Botté et mademoiselle Quenotte auraient besoin pour se faufiler jusqu'à la cuisine.

Résumé:
 


warden
Into your sanctum you let them in. Now all your loved ones and all your kin will suffer punishments beneath the wrath of God
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
AmbaMoldu
AmbaMoldu
Messages : 99 Points : 2810
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyDim 23 Fév - 13:26

Graou groua méchant loup

Alors qu'il n'écoute qu'a demi les échanges qui se déroulent autour de lui, il fini par comprendre, au vu du rythme du chariot, qu'ils arrivent a leurs premières destinations. Il n'a qu'a tourner la tête pour voir apparaître devant eux la maison en question. Rien qui ne lui parle plus que ça, il n'est pas du genre a s’intéresser aux problèmes des autres, a la vie des autres en générale. Il a déjà bien assez a gérer avec la sienne. Bientôt, il semble que le moment soit venu de descendre, et il ne peut s’empêcher de jeter un nouveau regard vers la souris. Si il a une ouverture pour faire condamner quelqu'un a sa place, il n'hésitera pas une seule seconde. Son seul et unique but, c'est de sauver sa peau. Les autres...ils n'ont qu'a se débrouiller.

Il descend en dernier, étant le plus au fond du chariot, et suit la procession, passant devant cet homme qui porte une salopette, un peu beau gosse, l'air mystérieux, tout ce qu'il déteste, puis devant ce soldat qui semble aussi las que si c’était lui qui était accusé. En dernier recours, il pourrait peut être compter sur cette lassitude pour semer ces fous. Il était plutôt fier de sa pointe de vitesse.

Finalement, ils arrivent a l'intérieur, et il remarque aussitôt les mouvements de celui qu'il soupçonne le plus, le chat. C'est le premier a sortir, a partir vers une autre pièce. La première chose qui passe dans la tête du loup, c'est que le chat connaît cet endroit. Forcément, il sait tout, c'est lui qui a organisé le coup monté. Il doit être parti discuter avec un de ses contacts, par la bas, pour organiser son exfiltration. Le fourbe. Il songe un instant a le suivre...mais l'inconnu le rappel a l'ordre. Il n'a aucune idée de ce qui l'attends a coté, alors qu'il a déjà une vision périphérique plutôt large du salon. Alors le meilleur plan, le plus sur, pour l'instant, c'est de ne pas bouger.

Les oreilles toujours couchés sur son crane, il décide de prendre également place dans un fauteuil, qui produit un bruit peu engageant quand il doit commencer a supporter le poids du canidé. Tout en prenant place, il ne rate pas la sortie de la souris, qui a son tour semble, de son point de vu, plutôt étrange. Son oreille droite se relève en écoutant la question de la chenille et il tourne la tete vers cette dernière. Peut être que c’était lui qui pouvait être son meilleur allié. L'air de ne rien comprendre de la situation, tout comme lui, et également l'impression qu'il etait un peu bête.

- C'est ce que je voudrais savoir, également. Je n'aime pas etre prit pour un idiot. Et j'ai le sentiment qu'on se moque de nous.

Il avait dit ça de sa voix grave et caverneuse, la voix de la mort elle même, d'une certaine façon. Il regarda autour qui etait la, et qui ne l’étais pas, et aprés une hésitation, décida de laisser s'échapper cette pensée qu'il avait ressassé tout le trajet.

- Mais le chat est suspect...ca ne m'étonnerait pas qu'il soit dans le coup. Restons prudent avec lui.


Il tourna le regard vers l'ouverture qu'avait prit le chat pour sortir, et se renfrogna dans le canapé. Pour ne pas mourir, il valait mieux en faire le moins possible. Plus on se démenait, plus on avait de chance d'attirer l'attention. Et c'etait bien ce qu'il voulait le moins possible.

Résumé:
 
AnimaAnima
PNJ
PNJ
Messages : 241 Points : 1866
Pseudo : .
Avatar : .
Crédits : .
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyMar 25 Fév - 16:29

Animaventure #2
Quand Tweedle-Dum regardait autour de lui, tendait l'oreille et le nez, les odeurs dans la maison continuaient à vapoter, doucement, entre les différentes pièces. Tantôt cannelle, tantôt sucre d'orge, quelque peu fruités, épicés... Ces odeurs étaient à vous couper le souffle, de quoi en effet rendre nauséeux. Les couleurs, elles aussi, avaient de quoi faire frémir les sceptiques : du rose, du orange, un peu de jaune et de bleu ciel. Du pastel en veux-tu en voilà... Il ne manquerait plus que le chant d'oiseaux merveilleux, et le clapotis délicat d'une source d'eau, pour parfaire ce rêve éveillé. Oh, comme Dum aimerait ça...

Mais le claquement de la porte de la cuisine vint rompre tout rêve, éveillé, ou non. En arrivant en voletant à quelques centimètre du sol, entouré d'une légère fumée nuageuse, le Marchand de Sable fait son petit effet. Il a l'air sûr de lui, agréable, souriant. Il vient se rapprocher du petit groupe, inquiet sûrement, douteux beaucoup, pour déposer doucement sa main sur l'épaule de la Chenille. « Ne vous en faites pas, on fait de notre mieux en cuisine pour que l'on passe tous le moins de temps possible ici. Vous pouvez remercier votre ami le Chat Botté, il est arrivé en convaincant rapidement tout le monde que nous devions nous bouger un peu ! Je viens pour réveiller Blanche, elle a des connaissances... Hauts placés. Elle pourra nous aider à faire passer le temps plus vite. ». Et en effet, en cuisine, ça s'échauffait...

Pendant ce temps, en cuisine, avec le Chat Botté:
 

Puis le Marchand se tait, laissant derrière lui une traînée de sable beige et venant apposer son réconfort contre les bras de la Chenille, puis du Loup ou encore du Croque-Mitaine dont il se rapproche pour lui saisir avec affection la chemise. Il écoute, en réalité, avec beaucoup d'attention, tout ce qui se dit... En l’occurrence, il vous explique, de sa voix douce et fluette, qu'il ne sait pas pourquoi exactement tout le monde es ici, et vous conseille plutôt de poser vos questions au Stoïc Soldat ou à Hansel directement. « C'est d'ailleurs ce que fait le Chat dans la cuisine, en ce moment-même, du moins normalement. Hansel m'a demandé de sortir m'occuper de Blanche, mais moi je ne connais pas très bien le Chat. », puis il se gratte le menton avec ferveur.

Avant de partir, en vous laissant dans le reste de vos discussions, le Marchand se lève avec lourdeur et part en direction de la chambre de Blanche. Sur le chemin, il s'arrête. Ses yeux ont visiblement été attrapé par quelque chose... Un coin de table, oui. Cette table basse, il la regarde avec envie, avant de vous conseiller d'en goûter un bout, tout petit, car il est presque certain de reconnaître la partie mangeable de la maison qu'il préfère, sa "pref de l'été dernier", qu'il insiste. Ca permet d’avoir la réponse à la question qui nous intrigue le plus au moment où on le mange. Rien que ça. Et il s’éclipse alors en direction de la chambre de Blanche pour la réveiller vous laissant, là, face à vos choix et sans plus de réponses pour le moment.

Le Soldat, lui, était resté de marbre. Immobile, y compris face aux mouvements et questionnements du Miroir. Comme s'il n'était pas là, ailleurs, ou tout simplement endormi les yeux grands ouverts.


De son côté, elle, la petite Souris se retrouve en poussant une énième porte dans ce qui semble être la salle de bain. Devant elle on peut voir une crème marquée “hydratante” sur son étiquette...


Informations HRP

— Félicitations, vous voici à présent dans la Maison de Pain d'Epices, où vit à présent Hansel.
Votre but est de sauver votre peau, mais aussi de savoir ce que l'on vous veut. Pour quoi êtes-vous jugés ? A moins que vous n'ayez, chacun, des motivations différentes... Qui sait.

— Certains d'entre vous ont reçu un MP contenant une mission avec deux choix. Le prendre en compte est facultatif, le reste des consignes vous est expliqué dans le MP. Chacun d'entre vous recevra au moins une mission dans l'Animaventure, ainsi si vous n'en avez pas reçu à ce tour-ci, patience !

— Vous pouvez à tout moment demander des informations par MP à @Alistair Fawley sur un PNJ, sur le monde où vous vous trouvez, sur les autres personnages joués, etc... sachant qu’il est possible que parfois, vous en receviez directement par MP. Vérifiez donc bien vos boîtes !

— N’hésitez pas à utiliser le sujet de Coordination pour échanger entre vous, décider d’actions collectives, ou me poser vos questions de manière publique.


Enfin, un petit rappel de quelques règles propres à cette Animaventure#2 :

Rappel des règles:
 

Amusez-vous bien Coeur
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
AmbaMoldu
AmbaMoldu
Messages : 99 Points : 2810
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night EmptyMar 25 Fév - 19:10

Le grand et rusé méchant loup


Il s'enfonça de plus en plus dans le fauteuil ou il se trouvait, dans l'espoir qu'il allait s'endormir et pouvoir se réveiller dans sa jolie cabane, dans la foret sombre ou il aimait se terrer, loin de tout, loin de ses peurs, de toute cette violence dont il avait horreur. Mais a mesure que le temps passa, il songea qu'il aurait peut être l'obligation de se salir les pattes. Il connaissait sa force, il savait qu'un simple mouvement offensif avec sa gueule suffirait a mettre hors d’état de nuire la quasi totalité des gens présent dans la maison. Mais ils étaient nombreux. Faire des alliances pouvaient être fructueux. Mais il devait donc mettre sa vie dans les mains d'un inconnu. Si seulement son cher Aladdin était la. Lui au moins aurait une idée a mettre en œuvre. Non, il ne pouvait pas compter sur qui que ce soit, et devait utiliser sa tête plutôt que ses muscles. Il était le grand méchant loup, non ? Celui dont la ruse faisait frémir de peur les mères-grand.

Il sursauta presque en remarquant l'arrivée dans le salon d'un nouveau personnage qui ne lui disait rien. Ce n’était pas un prisonnier, clairement. Il s'approche tout particulièrement du croque-mitaine, ce qui ne peut qu'ajouter a la suspicion générale que le loup a pour tout le monde. Mais ce qu'il disait n’entait pas dénoué de sens. Poser des questions ne pouvait pas le mettre dans une situation plus dangereuse que celle dans laquelle il était déjà, non ? Il haussa les épaules et se redressa. Le soldat avait l'air d’être une bonne piste, puisque la cuisine était déjà prise. Alors qu'il se leva, il entends le fameux nouveau venu évoquer le goût d'une table basse, un peu plus loin, phrase qui a pour premier résultat de rappeler au loup qu'il commence a avoir faim. Et puis, n’était ce pas exactement ce qu'il voulait savoir ? La vérité ? Mais...n’était ce pas trop facile ? Aussi simplement, ils pouvaient tous avoir les réponses a leurs questionnements ? Non, la suspicion reprit quasiment aussitôt le dessus, et il décida de se lever simplement sans rien dire, gardant toujours un oeil vers le salon, et une oreille, histoire d'entendre si, prochainement, quelqu'un allait s'y essayer. Ca pouvait être intéressant.

Il s'éloigna vers le soldat, discrètement, ou tout du moins, aussi discrètement que sa carrure le lui permit, et observa sa cible, sans toutefois directement lui adresser la parole. Il n'avait pas l'air commode, il lui faisait un peu peur, pour tout avouer. Peut être que si il s’approchait d'un peu trop prêt, il allait purement et simplement se faire exécuter sur le champ, non ? Oh, quelque chose attira le regard aiguisé du canidé. Une lumière qui semblait clignoter a la ceinture du soldat. Cela troubla la créature qui hésita doublement a s'approcher. Etait ce une alarme ? Ou alors un objet permettant de sortir de la maison ? Ou les deux ? Un explosif ? Trop de choses s’enchaînèrent dans la tête du loup, qui ne parvint plus a penser a autre chose. Il devait savoir. Et c’était le moment parfait pour mettre en place sa spécialité. Ruser pour éviter le danger. Il se retourna, un plan déjà en tête, et alla droit vers la cuisine. Le chat, c’était lui qu'il devait voir. Soit il était vraiment de mèche avec eux, soit il avait vraiment envie de s'échapper. Dans les deux cas, sa réponse donnerait des informations au loup. Il arriva dans la cuisine, ou étaient réunis une partie de leur escorte, et il repéra assez aisément le chat, qu'il attrapa délicatement par le cou, sans trop lui laisser le temps de pouvoir se défendre.

- Cher ami, j'aurais a vous parler.

Il avait dit ça sur un ton assez mièvre et doux, le ton légèrement inquiet, de celui qui a vraiment besoin d'aide. Pour ce dernier point, il n'avait pas trop eu besoin de se forcer, mais dans la situation, c’était parfait. Il était satisfait. N’était il pas le féroce, le terrifiant, le rusé grand méchant loup, qui avait la réputation de pouvoir faire ouvrir sa porte a n'importe qu'elle petite vieille ? Oui, c’était sa spécialité, manipuler les autres. Il allait le prouver. Il déposa le chat non loin du soldat et se pencha a son oreille.

- Sire Botté, si je ne m'abuse ? J'ai peut être trouvé quelque chose d'important...mais j'ai peur qu'il y ai une taupe parmi nous. Je ne peux faire confiance qu'a un chat valeureux et noble comme vous. Car je vois dans votre regard que vous êtes quelqu'un en qui je puis me fier entièrement. A nous deux, si nous coopérons, nous avons peut être une chance de sauver tout nos amis !


Quel idiot, ce chat, si jamais il tombait dans le panneau, songea le loup en gardant son visage un peu timide, inquiet, stressé. Avec son museau, il désigna le soldat, qui semblait toujours aussi statique. Et continua, en murmurant toujours pour le chat.

- Je suis intrigué par cet éclat lumineux a la ceinture du soldat. J'ai l'impression que c'est quelque chose, de vital vis a vis de notre survis. Mais je suis trop grand et imposant pour pouvoir m'approcher sans éveiller les soupçons. Alors qu'un beau mâle comme vous, qui semble si digne de confiance....aurait une chance d'effectuer cette tache. Vous pourriez peut être essayer...d'appuyer sur cette lumière ? On dirait que c'est important, j'insiste, Sire Botté. Puis-je vous confier cette mission capitale ?

Il recula légèrement, laissant le chat entre le soldat et lui même, toujours un peu penché vers le félin, attendant sa réponse, et son action suivante.
Résumé:
 
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Animaventure #2 - It was a dark and stormy night   Animaventure #2 - It was a dark and stormy night Empty

 
Animaventure #2 - It was a dark and stormy night
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RS] Dark Fantasy [DVDRiP]
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]
» [RS] Fright Night [DVDRiP]

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: