Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Signaler un RP libre
Le Deal du moment : -10%
Console Nintendo Game & Watch: Super Mario Bros en ...
Voir le deal
44.95 €

Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Le Centre-ville :: L'Atlantease Club
 

 A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Charlie CampbellCharlie Campbell
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2919-fiche-de-charlie-campbellMessages : 32 Points : 805
Pseudo : VanDamn
Avatar : Iwan Rheon
Crédits : i love harvard
Plus d'informations
MessageSujet: Re: A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]   A bout de souffle - ft Charlie  [Lemon] - Page 2 EmptyJeu 6 Fév - 14:30

A bout de souffle



Codage par Libella sur Graphiorum



I DO WHATEVER IT TAKES
Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2924-solyne-travisMessages : 61 Points : 1385
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]   A bout de souffle - ft Charlie  [Lemon] - Page 2 EmptyJeu 13 Fév - 16:36




   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
Charlie CampbellCharlie Campbell
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2919-fiche-de-charlie-campbellMessages : 32 Points : 805
Pseudo : VanDamn
Avatar : Iwan Rheon
Crédits : i love harvard
Plus d'informations
MessageSujet: Re: A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]   A bout de souffle - ft Charlie  [Lemon] - Page 2 EmptyDim 22 Mar - 16:04

A bout de souffle



Codage par Libella sur Graphiorum



I DO WHATEVER IT TAKES
Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2924-solyne-travisMessages : 61 Points : 1385
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]   A bout de souffle - ft Charlie  [Lemon] - Page 2 EmptyLun 23 Mar - 14:51




   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
Charlie CampbellCharlie Campbell
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2919-fiche-de-charlie-campbellMessages : 32 Points : 805
Pseudo : VanDamn
Avatar : Iwan Rheon
Crédits : i love harvard
Plus d'informations
MessageSujet: Re: A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]   A bout de souffle - ft Charlie  [Lemon] - Page 2 EmptyMar 24 Mar - 15:00

A bout de souffle



Charlie entrouvre les yeux, le soleil l’agresse immédiatement, le contraignant à les refermer aussitôt. Il fronce les sourcils en gémissant de douleur, submergé par les symptômes classiques d’une violente gueule de bois. Qu’a t-il bien pu faire la veille pour se retrouver dans cet état ? Voulant poser son avant bras sur ses yeux, Charlie grimace en constatant que ses muscles eux aussi pâtissent d’une soirée qu’il met quelques secondes à reconstituer. Halloween, le bar, l’étudiant bourré, Solyne… Solyne ! L’ex Serpentard ouvre grand les yeux, faisant fi de la lumière brutale pour observer l’endroit où il se trouve. Il n’est pas plus dans sa chambre qu’il n’est dans ses draps et… Dans ses vêtements. Par Merlin, sa tête va sûrement finir par exploser si il ne la repose pas immédiatement. Charlie frotte ses yeux fatigués avant de finalement daigner accorder son attention à la jolie étudiante qui est étendue près de lui en fixant le plafond. Donc ce n’était pas un rêve, il a bel et bien remis le couvert avec Solyne. Cette révélation engendre chez lui deux sentiments contradictoires qu’il peine à départager dans son état : l’assouvissement et l’inquiétude. Il profite de ce moment de flottement pour admirer les traits de son visage, toujours aussi captivants. De toute évidence, Charlie est incapable de rester loin d’elle mais d’un autre côté, s’en rapprocher risquerait fortement de la mettre en danger. Par Salazar, sa vie est un dilemme infernale ! Quoi qu’il en soit le mal est fait, il ne peut décemment pas revenir en arrière et malgré tout même si il le pouvait, il ne le ferait pas.
Il connaît cette attitude, cette manière que Solyne a d’éviter son regard à tout prix pour éviter l’échéance de le voir partir ou s’énerver… Si ce n’est les deux. Dans d’autres circonstances il en aurait très certainement ri mais dans son état actuel, bouger est déjà une épreuve.

Dis moi tu comptes me donner une potion contre la gueule de bois ou bien préfères-tu attendre que je meurs dans ton lit ? Demande t-il d’une voix pâteuse sur un ton qu’il voulait amusé mais qui s’avère plus endormi qu’autre chose.”

Nouveau gémissement que provoque en grande partie la sonnerie de son téléphone posé sur le sol.

Par merlin… Jure t-il en se redressant péniblement, en se penchant au dessus de Solyne pour l’attraper et en le portant à son oreille mollement. J’espère que c’est une question de vie ou de mort, dans le cas contraire je raccroche immédiatement…

-Bordel je peux savoir où tu es ?

Donc il n’a pas pensé à prévenir Alberic de son absence, judicieux. Charlie s’adosse au montant du lit en soupirant.

Quoi ? j’ai pas le droit de découcher au moins une fois dans une année ? Ironise t-il.

-Hilarant… Grogne son colocataire à l’autre bout du fil. Tu es en mission ?

L’ex Serpentard se renfrogne.

Non, répond t-il fermement.

-Alors avec… Une fille ?

La surprise de son meilleur ami aurait pu vexer le jeune homme si il n’était pas lui-même étonné d’avoir couché avec Solyne. Son absence de réponse confirme à Alberic son hypothèse, il ri.

J’aimerais bien savoir qui dans cette université est parvenu à te satisfaire après la très inoubliable Solyne Travis…

-Qu’est-ce que ça peut te foutre... Ronchonne Charlie dont l’humeur commence sérieusement à être entamée.  

-Campbell, ça fait un an que je t’écoute te plaindre de ton incapacité à te taper une autre femme parce que tu n’arrives pas à oublier l’autre Gryffondor, au son de ta voix j’imagine que tu expérimentes également ta première gueule de bois depuis Poudlard donc je vais te laisser décuver tranquille mais tu me dois au moins ça. On se voit ce soir, tâche de pas trop t’amuser quand même, tu dois être rouillé depuis le temps… Ricane le rouquin, il poursuite avant que son ami n’ait le temps de répondre. A plus le tombeur.

Et il raccroche, laissant un Charlie bougon jeter son portable sur le lit. Il se demande bien comment ce crétin réagira en apprenant que sa nouvelle conquête n’est autre que son ancienne conquête elle-même. Ça promet… Il avise Solyne près de lui d’un air un peu fatigué : son visage, sa poitrine dénudée, son ventre, avant de revenir à ses yeux puis ses lèvres appétissantes. Même à l’agonie elle lui ferait toujours autant d’effet, c’est effrayant. Il caresse sa joue du bout des doigts, la peau de son cou, le contour de ses seins, puis il passe un bras autour de sa taille et se penche pour l’embrasser. Tant pis pour la raison, il est grand temps que Charlie redevienne le Charlie impudent qu’il était autrefois...


Codage par Libella sur Graphiorum



I DO WHATEVER IT TAKES
Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2924-solyne-travisMessages : 61 Points : 1385
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]   A bout de souffle - ft Charlie  [Lemon] - Page 2 EmptyMar 24 Mar - 18:08




   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
Charlie CampbellCharlie Campbell
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2919-fiche-de-charlie-campbellMessages : 32 Points : 805
Pseudo : VanDamn
Avatar : Iwan Rheon
Crédits : i love harvard
Plus d'informations
MessageSujet: Re: A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]   A bout de souffle - ft Charlie  [Lemon] - Page 2 EmptyMar 24 Mar - 20:15

A bout de souffle

Tu ne m’avais jamais dit que j’étais inoubliable ? Voir même irremplaçable à ce que j’ai cru comprendre ?

C’est officiel, Alberic ne survivra pas à cette journée. Il fallait qu’elle entende sa conversation… Quoi qu’il préfère qu’elle n’ait retenu que cette partie de la discussion avec son meilleure ami, bien qu’elle soit embarrassante… Très embarrassante. Son mal de tête ne l’aide franchement pas à réfléchir à une bonne excuse, il faut qu’il remédie à ça et rapidement.Charlie repousse la couverture à une main et se hisse hors du lit, pas le moins du monde gêné par le regard de Solyne pour qui son corps n’a aucun secret. Ceci dit, sa carrure n’est plus ce qu’elle était lorsqu’il était à Poudlard, ses épaules se sont élargis et avec tout le sport qu’il pratique entre le quidditch et les salamanders, peu de garçons à Paracelse peuvent se vanter d’être aussi joliment musclés. C’est d’ailleurs sûrement pour cette raison que, excepté sous l’emprise de l’alcool, les étudiants évitent de s’en prendre à lui. Charlie enfile son boxer à la hâte et repêche sa baguette dans la poche arrière de son jean. Un rapide Episkey plus tard, la douleur de sa tête diminue suffisamment pour qu’il soit capable de tenir une conversation sans mourir de l’intérieur. Il reporte de nouveau son attention sur son pantalon et cette fois, en sort son paquet de cigarettes. Durant tout ce temps, Charlie évite soigneusement de répondre à la question de Solyne, réfléchissant dans quelle mesure il peut lui dire la vérité. Il allume la cigarette qu’il a pincé entre ses lèvres, ouvre la fenêtre et s’y accoude, profitant de sa position pour observer l’entrée de la résidence en contrebas. Quelques étudiants semblent, comme lui, essuyer une cuisante gueule de bois couplée à un bon gros manque de sommeil. Charlie reconnaît quelques uns de ses camarades de droit, de vrais imbéciles qu’il apprécie voir dans état pitoyable. Il revient ensuite à Solyne toujours assise sur son lit et la fixe de son regard bleu azuré redevenu d’une neutralité et d’une profondeur imperturbable.

Je t’avais promis de ne jamais aller voir ailleurs, je suis un homme de parole… Répond t-il. Aucune fille ici ne m’a attiré. Tu es la seule à me faire cet effet.

Un compliment sobre, tout à fait exact en évitant les détails. Le connaissant, la jolie blonde devrait comprendre qu’elle n’aura pas meilleure explication de sa part, Charlie n’est pas du genre à s’épancher sur ses sentiments.

Est-ce que tu vas te décider à m’expliquer pourquoi tu m’as évité tout ce temps ? C’est mon côté toxique c’est ça ? Demande t-elle.”

Comme quoi, l’alcool n’aide pas du tout à communiquer. Quand bien même la soirée ne soit pas très claire dans le cerveau du jeune homme, il se souvient parfaitement de leur discussion avant leurs ébats. Solyne a aussi mal interprété les choses que lui a tenté de les expliquer. Comment peut-elle même imaginer être toxique pour lui alors qu’aux dernières nouvelles, il a fait le mort pendant un peu plus d’un an ? Sa capacité à se dévaloriser est assez inquiétante. Charlie soupir.

Je n’ai jamais dis que tu étais toxique pour moi mais que notre relation l’était pour toi, que coucher ensemble quand bien même ce soit très agréable ne constituerait jamais un vrai échange, reprend t-il. Soyons lucides, je dois très certainement être le mec le plus sentimentalement instable d’Angleterre, il n’y a aucun avenir que tu puisses envisager avec moi à part… Le sexe et l’amitié. Je suis incapable de t’offrir plus que ça, ce qui ne veut pas dire que je ne veux pas que tu sois heureuse, mais comment aurais-tu pu l’être si j’étais resté près de toi ?

Il hausse les épaules et détourne le regard.

Seulement la vérité c’est que tu es la seule à m’avoir vraiment fait aimer le sexe, autrement que comme de la baise pur et dur, avec toi ça a toujours été différent : plus intense, moins superficiel… J’ai de l’estime pour toi, plus que pour la majorité des gens d’ailleurs, c’est un sentiment à double tranchant, d’un côté j’aime nos moments privilégiés et je ne suis pas certain d’être capable de m’en passer et de l’autre, je veux que tu vives quelque chose de mieux que ça. J’ai préféré te laisser trouver ton bonheur, quitte à disparaître pendant un temps. Evanesco.

Le mégot entre ses doigts disparaît, Charlie referme la fenêtre et s’approche du lit.

Néanmoins je constate que ça n’a pas tellement fonctionné, je serais resté loin de toi si tu avais fait de même mais il a fallut que tu viennes ici, que je te retrouve à chaques angles de couloirs, dans chaques pièces de vie communautaire, dedans, dehors...

Il se penche au dessus de Solyne, l’obligeant en conséquence à reculer jusqu’à se retrouver à demi allongée sur le matelas, yeux dans les yeux.

Plus je t’évitais et plus tu revenais, à croire que tu voulais encore de moi, même après tout ce temps…

Il effleure ses lèvres des siennes délicatement et sourit, taquin.

A croire que personne n’a été à la hauteur.
Codage par Libella sur Graphiorum



I DO WHATEVER IT TAKES
Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2924-solyne-travisMessages : 61 Points : 1385
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]   A bout de souffle - ft Charlie  [Lemon] - Page 2 EmptyMer 25 Mar - 9:47




   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
Charlie CampbellCharlie Campbell
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2919-fiche-de-charlie-campbellMessages : 32 Points : 805
Pseudo : VanDamn
Avatar : Iwan Rheon
Crédits : i love harvard
Plus d'informations
MessageSujet: Re: A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]   A bout de souffle - ft Charlie  [Lemon] - Page 2 EmptyMer 25 Mar - 11:32

A bout de souffle

Est-ce que Charlie pensait que Solyne allait le repousser ? Non mais il envisageait cette possibilité. Assis sur le rebord du matelas, il observe la jolie blonde enfiler une robe de chambre silencieusement, pas le moins du monde blessé par son rejet, compréhensible au vu de la situation. Il ne savait pas qu’elle détestait l’odeur de la cigarette, à dire vrai lui non plus ne l’apprécie pas particulièrement. Cependant, le tabac est devenu son allié le plus fidèle dans le maintien de ses nerfs. Il soupir, dépassé par les événements mais résolu à attendre que Solyne se calme ou lui assène tout un tas de reproches qu’il mérite très certainement. Au risque de se retrouver dans le couloir d’une minute à l’autre, Charlie anticipe au moins d’enfiler son jean. A sa proposition de lui offrir une boisson chaude, il grimace incertain quand à la capacité de son estomac à supporter quoi que ce soit de comestible. Il se garde bien de lui demander un café, au risque que le combo avec la cigarette ne lui vaille un autre reproche sur son odeur. Il décline et s’appui contre le bureau près de la fenêtre, sans cesser de fixer Solyne dont l’énervement forme une aura menaçante. Quoi dire de plus pour la rassurer ? La prévenance ne fait définitivement pas partie de ses traits de caractère. Il ouvre la bouche, près à mettre un peu d’eau dans son vin mais l’ancienne Gryffondor le devance. Elle se retourne brusquement, l’air trop calme pour ne pas s’apprêter à lui lancer une réflexion qui ne va sans doute pas lui plaire. Si il avait su, il n’aurait probablement même pas daigné attendre, sa révélation terminant d’achever le peu de calme qu’il lui restait.

Je ne t’ai jamais demandé plus que du sexe et une amitié. Un ami n’aurait jamais disparu comme tu l’as fait. Arno et Antoine ne m’aurait jamais fait un truc pareil.

Charlie se renfrogne à une vitesse spectaculaire, la seule mention de ces deux idiots le met hors de lui. Très curieusement, à la fatigue se substitue la colère, quoique d’après l’assombrissement inquiétant de son regard, il serait plus judicieux de parler de haine. De longues, très longues secondes s’écoulent sans qu’il ne dise un mot, se contentant de fixer Solyne droit dans les yeux froidement. N’importe qui entrerait dans la chambre à ce moment précis ferait demi tour tant la tension est palpable, accentuée par le silence pesant et lourd de conséquences des deux jeunes gens.

Tu oses me comparer à ces deux véracrasses répugnants ? Finit par siffler Charlie. Je n’arrive même pas à croire que tu sois retournée voir Antoine et c’est à moi que tu reproches d’être un mauvais ami ? Je suis parti pour te protéger, pour te permettre de vivre quelque chose de plus épanouissant avec un mec plus sain que moi, est-ce si méprisable ? J’ai fais ce que j’ai pu pour qu’il ne t’arrive rien en tâchant de ne pas envahir ton intimité, il me semble qu’Antoine ne peut pas se targuer d’avoir eu autant de considération. Oh mais je t’en prie vas-y, met moi au même niveau qu’un homme dont l’immaturité à fait fuir la quasi totalité des gens autour de lui, qui n’est même pas foutu de prendre soin de sa soeur, il est clair que lui et moi n’envisageons pas l’amitié de la même manière.

Il ramasse son tee shirt sur le sol, l’enfile furieusement et en trois pas, avale la distance entre lui et Solyne jusqu’à la surplomber de toute sa hauteur.

Je suis conscient de ne pas être un modèle de sentimentalisme mais moi au moins je ne me voile pas la face, j’ai lutté une année durant contre mon envie de t’écrire, je ne voulais pas que tu t’accroches alors que je me trouvais si loin de Poudlard. Regarde autour de toi, Atlantis n’a jamais été un endroit sûr, te donner une raison d’y venir aurait été la chose la plus égoïste à faire, tout comme entretenir notre relation en dépit de mon incapacité à te donner l’affection que tu mérites. Alors je suis resté à distance oui, imaginant toutes les nuits que tu devais passer à batifoler pendant que je jonglais avec mes études, ma frustration et ma crainte de voir cette île réduite en cendre. Si j’avais su par Merlin, que tu finirais par te tourner vers ces deux résidus de chaudron…

Charlie grimace, il est inutile qu’il termine cette phrase. Il s’approche encore, jusqu’à sentir le tissus de la robe de chambre de la blondinette effleurer son torse, suffisamment pour qu’elle puisse discerner dans ses yeux l’ampleur de sa contrariété.

Si tu penses que le sexe est la seule chose qui m’importe dans notre relation, alors explique moi pourquoi je me suis battu pour toi hier soir ? Pourquoi j’ai tant hésité à te toucher ? A te dire à quel point j’avais envie de toi ? Pourquoi je ne me suis pas enfui ce matin au réveil ? Pourquoi j’ai pris la peine de justifier mes décisions ?

Charlie détourne le regard quelques secondes, le temps de reprendre contenance et plus désabusé qu’autre chose, il recule libérant de ce fait Solyne de son emprise.

Et pendant que tu y es, explique moi pourquoi même après m’être fait insulter, je suis encore là ?!

Codage par Libella sur Graphiorum



I DO WHATEVER IT TAKES
Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2924-solyne-travisMessages : 61 Points : 1385
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]   A bout de souffle - ft Charlie  [Lemon] - Page 2 EmptyMer 25 Mar - 14:41




   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
Charlie CampbellCharlie Campbell
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t2919-fiche-de-charlie-campbellMessages : 32 Points : 805
Pseudo : VanDamn
Avatar : Iwan Rheon
Crédits : i love harvard
Plus d'informations
MessageSujet: Re: A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]   A bout de souffle - ft Charlie  [Lemon] - Page 2 EmptyMer 25 Mar - 18:25

A bout de souffle

Charlie écoute attentivement le discours de Solyne, en se gardant bien de donner ses véritables impressions au sujet d’Arno et d’Antoine. Ni l’un, ni l’autre ne lui sont supportable, Ella contribuant de beaucoup à son incapacité à tolérer le plus individualiste des deux. Combien de fois l’a t-il écoutée se plaindre de son imbécile de frère lorsqu’ils étaient en planque ? Quand bien même il peine à l’admettre, sa coéquipière lui est trop importante pour qu’il laisse passer le manque de respect flagrant dont Arno fait preuve à son égard. Ajoutez à cela son caractère de petit bourge arrogant et vous obtenez le profil parfait qu’exècre Charlie. Quand à Antoine… Est-il seulement judicieux d’apprécier un homme que la sexualité refoulée à poussé au chantage auprès d’une jeune femme vulnérable ? En temps que juriste, accepter ce genre de conduite n’est même pas envisageable. De ce fait, il se contente de grimacer à la demande de Solyne d’être respectueux. Elle sait aussi bien que lui qu’à la moindre incartade, il les attendra au tournant, prêt à leur donner une leçon qu’ils n’oublieront pas de si tôt.

"Très bien mais ne comptes pas sur moi pour m'excuser... Répond t-il froidement"

Le long discours qui s’ensuit n’aide pas tellement Charlie à se détendre, bien au contraire. L’ex Gryffondor ne semble pas vouloir prendre en compte un détail qui, bien qu’il ne le dise pas clairement, transparaît autant dans ses yeux que dans ses mots : il n’a pas cessé de se sentir coupable durant toute cette année passée loin d’elle. Peu importe sa décision en quittant Poudlard, la souffrance était inévitable. Soit il décidait de s’éloigner rapidement pour permettre à Solyne de rebondir sans subir le tiraillement de la séparation, soit il entretenait un échange dangereux pour son bien être et ses sentiments. Plus précisément, il fallait choisir entre l’égoïsme de la préservation et la sécurité de l’abandon. Trop fatigué pour se lancer dans ce genre d’explications, Charlie se contente d’un soupir lourd de toute la frustration accumulée ces derniers mois. Ce à quoi Solyne répond en soupirant à son tour.

J’ai attendu presque un an et demi ces retrouvailles. Et la morale de cette histoire est que je ne suis absolument plus capable de me passer de toi Charlie.

Voilà une déclaration forte que le jeune homme accueil en lui lançant un regard perplexe quand à la conduite à tenir dans cette situation. L’ancienne rouge et or s’approche, visiblement préparée à recevoir un refus de sa part lorsque prudemment, elle glisse une main dans la sienne toujours crispée. Son contact fait un bien fou à Charlie et cette constatation le déstabilise complètement. Commence à germer une idée qui lui fait peur, ou plutôt qui le terrorise : se pourrait-il que lui, le garçon le moins à l’aise avec ses émotions de tout Paracelse, soit en train de… Tomber amoureux ? Envisager cette possibilité suffit à lui faire perdre le peu de couleurs encore présentes sur son visage. Vues sous cet angle, nombreuses sont ses réactions passées qui trouvent une explication logique, même si il n’est pas mais alors pas du tout prêt à l’accepter. La sensation du corps de Solyne contre le sien ne le rassure pas du tout, l’angoisse pointe progressivement le bout de son nez et face à un tel déferlement, il se retrouve complètement impuissant.

On a survécu à Poudlard, on survivra à cette ville, même si elle prend feu. De toute façon, ici ou ailleurs, la paix n’est pas pour demain, ajoute t-elle avec douceur.”

Immobile au centre de la pièce, bras ballants, enlacé par la jeune femme dont il se constate être attiré, Charlie ne sait pas quoi faire. Toute sa vie, il s’est attaché à fuir les sentiments trop forts pour qu’il puisse les maîtriser, en dépit parfois de ses envies, pour se protéger. Seulement aujourd’hui, pour la première fois depuis très longtemps, il doute. Solyne n’a jamais lâché l’affaire, pas une fois depuis qu’il l’a quittée et merlin seul sait combien d’occasions elle a eu de passer à autre chose. Pourtant, elle est encore là lovée dans ses bras malgré tout l’acharnement dont il a fait preuve pour rester loin d’elle. Charlie hésite, si il choisit d’approfondir ses sentiments, il risque d’en souffrir considérablement. Mais pourra t-il seulement s’éloigner d’elle maintenant ?
La réponse lui apparaît comme une évidence. Il finit par rendre son étreinte à Solyne, acceptant par la même occasion de s’ouvrir un peu.

Je n’ai pas tellement envie de me passer de toi non plus…

Codage par Libella sur Graphiorum



I DO WHATEVER IT TAKES
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]   A bout de souffle - ft Charlie  [Lemon] - Page 2 Empty

 
A bout de souffle - ft Charlie [Lemon]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: