MAINTENANCE
Une maintenance sera prévue à partir du 15 Décembre à 18 heures !

 28 Février 2000 - There was two snakes sitting on a couch... Ft Zaehyla L. Yaxley
AuteurMessage
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: 28 Février 2000 - There was two snakes sitting on a couch... Ft Zaehyla L. Yaxley    Dim 18 Juin - 16:42

If you look into the eyes of any snake you will see that it knows all and more of the mystery of man’s fall, and that it feels all the contempt that the Devil felt when Adam was evicted from Eden. Besides which its bite is generally fatal, and it twists up trouser legs.
En cette soirée des plus calmes, Joon s'était entraîné sauvagement pendant des heures. Chacun de ses muscles étaient tendus et il se sentait complètement vidé. Les arts martiaux étaient une chose parmi tant d'autres, que sa mère tenait à ce que lui et ses frères pratiques. Joon était spécialement doué en Hapkido, un art qui se concentre sur une connaissance poussée du corps humain, permettant une appréhension autant physique que psychologique du combat. Cela comprend l'étude de l'ensemble des techniques et connaissances en matière de contrôle sur les articulations du corps, notamment l'action conjuguée sur les tendons, les muscles, les techniques d'étranglement respiratoire et sanguin ainsi que les frappes directes sur les points vitaux du corps. Lorsqu'il pratiquait le hapkido, il n'avait aucun mal à bouger avec souplesse. Aussi, lorsqu'il s'entraînait, il évacuait tout le stress qu'il pouvait bien ressentir et ses problèmes semblaient disparaitre.

Chaque personne avait son lot de problèmes, c'était ce qu'il pensait, mais lui, il n'en avait qu'un. Un problème qui pourtant prenait beaucoup de place dans son esprit, trop de place. Après avoir passé deux bonnes heures à s'entraîner, Joon était tremper de sueur. Complètement vidé, Joon se laissa tomber sur le sol, en étoile, pour rafraichir ses membres en feu. Son corps avait atteint une température insoutenable et il frôlait presque le malaise. Malgré tout, il ne resta pas bien longtemps dans cet état végétatif, car il devait retourner dans la salle commune avant que le couvre-feu ne sonne. Il se leva donc avec peine et sortir de cette salle de classe abandonner où il avait pris refuge. Lorsqu'il rentra dans la salle commune des serpents, c'est avec le sourire qu'il le fit. Des sourires, il en faisait souvent, mais récemment, on pouvait déceler une certaine fatigue encore jamais vue chez Joon.

Depuis ce baiser qu'il avait échangé avec un certain vert et argent, Joon avait eu beaucoup de mal à dormir. Peu importe ce qu'il faisait, Zachary était toujours là, s'amusant à le torturer psychologiquement. Ce n'était pas aisé de devoir le côtoyer à tous les jours. Mais bons, il devait le chasser de son esprit et se concentrer sur la bonne idée de se doucher. Une fois dans son dortoir, Joon sortie des vêtements confortables à porter et pris sa trousse de toilette avant d'aller s'enfermer dans les salles de bains. Après avoir retiré ses vêtements tremper par la sueur, il fit couler le jet d'eau puis se glissa dessous. Il resta quelques instants à fixer ce mur en face de lui. Ces carrés symétriques, bien rangés et bien installés sur le mur. Une vie bien droite et sans bavures, comme aurait dû être la sienne avant que tout parte en vrille. Il se persuadait lui-même que tout irait mieux d'ici quelque temps, mais il n'en était absolument pas convaincu. Il ne savait plus ou donner de la tête et sans doute que vider son sac lui ferait un bien fou, mais Joon préférait garder ce secret, parce qu'il avait peur de ce que les autres penseraient de lui et de cette attirance des plus malsaine qu'il ressentait pour son ennemie.

Si Zachary s'était avéré être une fille, les choses auraient sans doute été différent, mais voilà le plus gros des problèmes, Zachary était un mec et rien ne pouvait changer cela. Avait-il honte de ses sentiments ? Non. Il était plutôt horrifié que ses parents l'apprennent et le déshéritent s'ils venaient à savoir que leur fils avait ce genre de penchant. Jamais ils ne l'accepteraient...Joon avait tenté d'étouffer ce désir qui le rongeait de l'intérieur, mais en vain. Plus le temps passait et moins il y arrivait. Il était incapable de l'effacer de son esprit déjà bien suffisamment tordu. En cet instant présent, il aurait aimé être en mesure de tout oublier, ne serait-ce que pour quelque minute. L'eau qui roulait sur sa peau lui faisait du bien, mais ne décompressait que ses muscles, son corps, pas son esprit que Zachary hantait. Il en avait juste marre.

Le dos du vert et argent, toucha la surface froide de la douche, laissant l'eau se déverser sur son corps. Sa tête était baissée au possible et ses cheveux de jais tombaient négligemment devant son visage, cachant ses yeux, tant les mèches étaient longues. Derrière ces murs qu'il avait érigés autour de lui, Joon devait admettre avoir besoin de réconfort et de soutien, mais c'était quelque chose qu'il ne demanderait jamais. En même temps, il était le seul à pouvoir faire quelque chose de sa situation, personne ne pouvait réellement l'aider. À part peut-être lui donner des conseils, mais il sera toujours dans une certaine impasse. Il souffla un bon coup avant de prendre la serviette pendue à la porte de la douche qu'il entoura autour de son bassin avant de sortir. Il s'essuya rapidement, enfila un boxer noir, un pantalon jogging puis un chandail noir à manche longue pour cacher toutes les marques sur son corps. Il n'aimait pas montrer ses nombreuses cicatrices et il était rare pour lui de se balader torse nue ou en débardeur et si jamais il osait porter un t-shirt, il s'assurait toujours de couvrir ses bras avec un blouson ou un pull.

Une fois habillé, il secoua légèrement sa chevelure, être asiatique avait de bons côtés, surtout concernant la nature de leurs cheveux. Joon n'avait aucun problème à se coiffer ou quoi que ce soit d'autre, puisque sa masse capillaire était entièrement lisse, en plus de sécher relativement vite. Un dernier regard vers son reflet dans le miroir, il soupira face à son apparence. Avec le manque de sommeil et ses consommations de plus en plus fréquente, ses yeux semblaient terni sous ces cernes violacé. Il allait devoir demander à sa mère qu'elle lui envoie du fond de teint pour les camoufler, s'il ne voulait pas avoir l'air d'un zombie. Mais bons, pour l'instant, il n'y avait rien à faire pour son apparence qui laissait à désirer depuis quelques jours.

Calmement, il sortit des salles de bains pour retourner dans son dortoir pour y laisser son linge sale et prendre son livre et un crayon avant de redescendre dans la salle commune. En bas, les élèves vaquais a leur occupation et l'atmosphère était plutôt calme, ce que Joon appréciait. Cherchant une place pour se poser, son choix s'arrêta sur un large fauteuil en cuire ou était installé une ''amie'' à lui. Amie... Quel mot bizarre pour décrire cette relation complexe. Zae et lui n'était pas le genre à se faire des tresses et à se bichonner, ils étaient plutôt du genre à se cracher du venin dans la gueule. On pourrait presque croire qu'il se détestait et Joon devait avouer qu'à un certain degré, oui, elle n'était pas dans sa liste de favoris. Étrangement, cette dernière ne semblait pas être accompagnée par son garde du corps ce soir, ce qui le surprenait grandement. Une fois assis confortablement, il ouvrit son livre dans lequel il se mit a gribouiller. Quelque minute de silence passa avant qu'il ne le brise. Sans même lever les yeux de son livre, il s'adressa à Zae sur un ton plus que trainant et légèrement lasse. « Alors... Plaît de me dire l'endroit où tu as caché cette guenon qui traine toujours avec toi »


©Pando

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Invité
MessageSujet: Re: 28 Février 2000 - There was two snakes sitting on a couch... Ft Zaehyla L. Yaxley    Mer 21 Juin - 10:28

THERE WAS TWO SNAKES SITTING ON A COUCH...


Cette soirée était plutôt calme pour la jeune aristocrate qui n'avait pas envie de faire grand chose, voir ne pas socialiser du tout. Le repas était déjà passé et elle n'avait pas énormément manger. Quoi qu'elle est loin d'être la plus gourmande sur terre n'ayant jamais eu beaucoup d'appétit. Ainsi, Zaehyla était remontée, tôt, dans la salle commune, sans Sukaina. En effet, elle a toujours aimé avoir des moments de solitude bien qu'elle ait une certaine passion pour s'en prendre aux impurs et imbéciles de l'école. Sa réputation n'est guère positive, dans cette école. Peu importe, avec un nom de famille comme le sien, elle n'a qu'à faire des jugements des autres.

Donc, l'héritière Yaxley se trouvait à côté de son lit, cherchant son nouveau bouquin, fraîchement envoyé par sa mère qui parlait de puissants poisons et potions. Ce livre ne se trouvait même pas dans les tablettes de la bibliothèque ou de la réserve, Zaehyla avait déjà regardé. En fait, il est récent et contient des potions peu connues en ces terres mais beaucoup dans sa famille. Bref, la jeune fille mit enfin la main dessus, un sourire aux lèvres. Parfois, elle avait envie d'utiliser certains de ces liquides sur des cobayes de l'école. Des sangs de bourbe. Terme dont elle essaie d'éviter en public.

Ainsi, elle remit ses chaussures avant de se diriger vers la salle commune. Son but était de lire ce bouquin devant le foyer, tranquille. Elle espérait ne pas être dérangée. Zaehyla détestait être perturbée devant une lecture intéressante comme le livre qu'elle a entre les mains. Donc, elle s'installa confortablement sur l'un des canapés près du foyer. Personne ne s'y trouvait au moment où elle prenait place. Tant mieux. Retirant de nouveau ses chaussures, elle croisa les jambes avant d'ouvrir son bouquin et recommencer sa lecture là où elle était rendue précédemment.

Elle était rendue sur une page où un poison faisait immobiliser sa victime pendant 72 heures d'affilées  sans qu'aucun sortilège connu ou guérison ne soit possible. Sa composition était très complexe ainsi que le protocole. Cela était très intéressant, cependant... Cela faisait penser à la vipère sur son futur, ne sachant pas encore dans quel domaine se diriger bien que les potions pouvaient lui convenir parfaitement. Elle avait encore un peu plus d'une année pour vraiment se décider, sachant qu'elle avait de bonnes notes dans les matières dont elle s'intéressait. En effet, quand il s'agit d'un intérêt, elle peut beaucoup étudier la matière. Zaehyla aurait très bien pu terminer Serdaigle mais ses autres caractéristiques ont pris le dessus. Elle ne se voyait nul part ailleurs qu'à Serpentard, sachant que ses parents et son frère sont passés par cette maison.

Prise profondément dans sa lecture, l'aristocrate n'aperçut même pas qu'un individu venait de s'asseoir sur un fauteuil, pas très loin d'elle. Au final, elle s'en fichait à moins que cela ne soit Sukaina mais celle-ci savait que Zaehyla n'était pas fanatique du dérangement lorsqu'elle était prise par sa lecture. Du coup, elle continua sans se soucier de rien d'autre. Néanmoins, cela ne dura pas longtemps. Une voix se porta à ses oreilles. Une voix dont elle connaissait plutôt bien :

« Alors... Plaît de me dire l'endroit où tu as caché cette guenon qui traine toujours avec toi » Soupirant, la jeune fille ne leva même pas les yeux vers le garçon qui venait de s'adresser à elle. C'était cet imbécile de Joon Park. Elle ne le considérait pas comme un ami. Donc, sans toujours lever les yeux de son livre, elle répondit :

« Débrouilles-toi par toi-même, gamin. Tu pourrais cesser de gaspiller ta salive au lieu d'ouvrir inutilement ta bouche. » Dit-elle, d'un ton neutre, levant finalement les yeux vers Joon. « Que me veux-tu ? » Demanda l'aristocrate, froidement, détestant se faire perturber dans sa lecture. Forcément, il devait lui vouloir quelque chose pour lui demander la question stupide concernant Sukaina.
(c) AMIANTE
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: 28 Février 2000 - There was two snakes sitting on a couch... Ft Zaehyla L. Yaxley    Mer 21 Juin - 16:35

If you look into the eyes of any snake you will see that it knows all and more of the mystery of man’s fall, and that it feels all the contempt that the Devil felt when Adam was evicted from Eden. Besides which its bite is generally fatal, and it twists up trouser legs.
« Rien que tu puisses m'offrir Yaxley, j'en suis certain... Toi par contre tu devrais apprendre à t'amuser. Je suis même surpris que tu puisses encore t'asseoir avec cet énorme bâton que tu as de planter dans les fesses. » Dit-il le plus simplement du monde. La froideur de la jeune Yaxley ainsi que ses insultes, ne l'avaient jamais froissé ou toucher et ce n'était pas aujourd'hui que cela allait changer. Elle n'avait pas suffisamment d'importance à ses yeux pour que ses mots aient le moindre impact dans sa vie. En fait, il la trouvait plutôt ennuyante avec son attitude de petite fille pincée. Choses qui l'amusaient, était de la regarder jouer les durs alors qu'elle était plutôt inoffensive en soit.

Prévisible et stupide, était les mots qu'il choisirait pour la décrire. Bien sûr, il ne parlait pas de stupidité en lien à son parcours scolaire, car elle était très bonne élève. Il parlait plutôt de stupide au sujet de son manque de profondeur. Elle se croyait haut dessus des autres, alors qu'en réalité, elle n'avait rien fait pour prouver sa supériorité et n'avait rien de vraiment utile à offrir. Tout le monde pouvait utiliser sa langue pour rependre son venin et tout le monde pouvait utiliser une baguette, tous étaient sorcier à Poudlard. Mais elle, elle était pitoyable dans sa façon de faire, car elle crachait sur les gens, cachée derrière cette armoire à glace qu'était Sukaina. Tu ne pouvais avoir de respect pour ce genre de personne, car comme ses parents lui avaient appris, il valait mieux être en mesure de savoir encaisser les conséquences de tes paroles ou t'est geste et c'était ce que Joon avait toujours fait. Yaxley, elle, elle n'avait encore jamais encaissé quoi que ce soit, c'était plutôt Sukaina qui devait faire face au problème que créait cette pouffiasse. C'était Sukaina que l'on devait respecter et non Yaxley.

Autre chose qui faisait bien rire Joon, était sa vulnérabilité. Elle pouvait jouer les filles fortes, il était plutôt facile de la blesser ou de la mettre en colère, s'agissait juste de faire allusion à son père et à sa famille. Sa famille aussi faisait partie de ses points faibles, mais comparativement a Yaxley, personne ne connaissait la vérité sur les Park's et encore moins du traitement que leur enfant avait droit et aucun d'entre eux parlait de ce qui se passait derrière les portes de leur demeure, il était même très rare que les frères Park's fassent allusion à leur famille et s'ils devaient le faire, ils mentaient. Yaxley, quant à elle, n'avait pas cette chance, la déchéance de sa famille avait passé dans les journaux et mis public avec l'emprisonnement de son père. Pourtant, ça n'empêchait pas sa fille de se la ramener, alors qu'elle devrait plutôt se tenir à carreau. Elle n'améliorait en rien l'image de sa famille en jouant les pestes et du coup, qui en avait quelque chose à faire de ce que pouvait bien penser ou dire, cette fille qui avait perdu toute crédibilité le jour ou son père avait été emprisonné. En fait, elle lui faisait plutot pité.

En fait, elle lui faisait pitié et c'était pourquoi, il n'avait jamais encore utilisé cette faiblesse contre elle, car à quoi bon trainer a terre quelqu'un qui avait déjà touché le fond. Il n'avait jamais eu besoin de faire ça pour remonter son estime, contrairement à elle, qui, à en juger son comportement avec les autres, semblait gravement en avoir besoin. Maintenant qu'il y pensait, il était vachement heureux que ses parents soient des individualistes et doter d'un QI plus élevé que la plupart de ses familles de sang pur qui avait choisis bêtement de s'associer à ce taré de Voldy, car maintenant aussi pur soit leur sang, leur réputation avait été souillée et dur, cela allait être d'effacer le passer, impossible même. Cette guerre faisait maintenant partie de l'histoire et les noms qui y étaient associés, aussi.

« Tu sais Yaxley, jusqu'aux dernières nouvelles, je fais toujours partie d'un pays libre, ce qui veut dire qui m'ai permis de dire ce que je veux et quand je le veux. Je te prierais donc d'aller trouver quelqu'un qui en a quelque chose à faire de ce que tu considère comme du gaspillage de salive. Mais bons, peut-être qu'on ne t'as jamais expliquer ce que c'était la liberté d'expression. » Finit-il par dire a Yaxley sur un ton ennuyé, avant de retourner à son livre, pour y corriger quelques notes de musique. Après tout, il lui avait seulement parlé parce qu'elle se trouvait là et pour rien d'autre. Si une autre personne s'était trouvée au même endroit, il lui aurait tout autant adressé la parole. Malheureusement, il avait fallu que ce soit cette garce de Yakley...


©Pando

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Invité
MessageSujet: Re: 28 Février 2000 - There was two snakes sitting on a couch... Ft Zaehyla L. Yaxley    Jeu 22 Juin - 2:05

THERE WAS TWO SNAKES SITTING ON A COUCH...


« Rien que tu puisses m'offrir Yaxley, j'en suis certain... Toi par contre tu devrais apprendre à t'amuser. Je suis même surpris que tu puisses encore t'asseoir avec cet énorme bâton que tu as de planter dans les fesses. »

Ainsi étaient les paroles de Park, sur une fin vulgaire et malpropre. Il a toujours eu un parler vulgaire, ce qui est plutôt désagréable, du point de vue de la jeune fille. Après tout, elle n'en avait rien à faire de ce qu'il pouvait lui dire et elle faisait ce qu'elle voulait. Et puis, Zaehyla savait très bien s'amuser, notamment en lisant des bouquins, voler sur un balai ou simplement discuter avec Sukaina. On disait souvent que celle-ci n'était que la garde du corps de la Yaxley mais cela était faux. Elle est son amie, voir sa meilleure amie. C'est simplement que l'Écossaise n'a pas son physique et par conséquent, a un peu de trouble quant à la défense physique. Néanmoins, elle est plutôt forte et habile à la baguette.

« Toujours à sortir des réponses vulgaires de ta petite bouche. Alors, je suppose que si ce bâton est "énorme", l'endroit où tu en as un doit être relativement minuscule... » Dit l'aristocrate, d'un ton neutre, en regardant son interlocuteur. Personnellement, Zaehyla s'en fichait de l'appareil génital de Park. Il ne l'intéressait nullement en plus de ne pas provenir d'une famille au sang-pur. Juste à voir l'attitude de pseudo bad-boy qu'il aborde tous les jours. Il ne ferait pas le poids face à elle, à la baguette, surtout qu'elle est d'une année son aînée et par conséquent, connait des sortilèges plus puissants ainsi que la magie noire dont elle pourrait aisément utiliser.

On ne pouvait pas dire que Zaehyla soit entièrement fière de ce que son père a accomplit malgré le respect qu'elle a pour lui. Il n'a jamais été beaucoup présent pour elle et son frère, toujours distant. L'amour paternelle, jamais elle ne l'a reçu. Au moins, sa mère a su être là pour elle. Depuis deux années que la vie de la Yaxley n'était plus aussi glorieuse qu'auparavant. En tant que fille du Mangemort Yaxley, il était certain qu'elle était une cible facile pour quelques individus. Elle n'est plus aussi intense que lors de sa quatrième année où l'école était dirigée par les ténèbres. Aujourd'hui, elle se tient souvent à carreau lorsqu'elle est seule, préférant avoir la présence de Sukaina à ses côtés. Jamais, cependant, Zaehyla ne se laisserait faire, surtout pas par des types comme Joon qui font la honte à Serpentard.

« Tu sais Yaxley, jusqu'aux dernières nouvelles, je fais toujours partie d'un pays libre, ce qui veut dire qui m'ai permis de dire ce que je veux et quand je le veux. Je te prierais donc d'aller trouver quelqu'un qui en a quelque chose à faire de ce que tu considère comme du gaspillage de salive. Mais bons, peut-être qu'on ne t'as jamais expliquer ce que c'était la liberté d'expression. » La vipère soupira, alors qu'elle tenait toujours son bouquin en main, ouvert, mais dont elle n'avait pas mis les yeux à l'intérieur depuis déjà quelques minutes. Décidément, Park n'allait pas la laisser lire tranquille et ce, même s'il semblait lui aussi dans un livre en train de recopier quelque chose. De sa position, l'Écossaise ne pouvait apercevoir ce qu'il inscrivait. Donc, elle répondit :

« Il ne s'agit nullement de liberté d'expression, seulement de dire des vulgarités inutile, en insultant d'abord ma meilleure amie. De toute façon, dans ce monde, la véritable liberté n'existe pas. » Dit-elle, décroisant les jambes pour mettre son coude sur le bras du canapé. « Donc, mes fesses restent posées ici, que cela te plaise ou pas, sachant que je suis arrivée avant toi. » Elle soupira. « Laisses-moi deviner, tu lis les contes de Beedle le Barde, chose qui correspond à ton niveau intellectuel ? » Lui demanda-t-elle, d'un sourire malicieux. Elle savait que cela n'était pas ce bouquin pour enfants puisque ce n'était pas sa couverture. Jeune, la mère de la jeune fille lui avait raconté quelques histoires d'à l'intérieur de ce bouquin.
(c) AMIANTE
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: 28 Février 2000 - There was two snakes sitting on a couch... Ft Zaehyla L. Yaxley    Jeu 22 Juin - 11:34

If you look into the eyes of any snake you will see that it knows all and more of the mystery of man’s fall, and that it feels all the contempt that the Devil felt when Adam was evicted from Eden. Besides which its bite is generally fatal, and it twists up trouser legs.
« Peut-être, mais ça, tu ne le seras jamais...   » Répondit Joon, en rigolant. Il en avait que faire qu'elle attaque son anatomie masculine, car du coup, elle ne l'avait jamais vue, cette insulte n'avait donc aucun fondement. Ce qui le fit davantage rigoler, était le fait qu'elle ose s'attaquer à son QI, alors qu'elle, elle venait d'attaquer ouvertement son pénis comme le faisait un gamin de 12 ans. Bravo Yaxley ! L'intelligence ainsi que l'originalité derrière ses propos, étaient à couper le souffle. Cela faisait longtemps que Joon n'avait eu à faire à ce genre d'adversaire, soit depuis qu'il avait quitté le bac à sable. « Du coup, tu parles de vulgarités et d'insulte à ta meilleure amie... Alors que toi, tu ne fais pas mieux à aller insulter les plus jeunes comme Jaya. Je te savais lâche, à toujours te cacher derrière Sukaina, mais pas à ce point...   » Dit il en soupirant. « D'ailleurs, je lui lève mon chapeau de montrer autant de loyauté envers toi, car elle ne devrait pas devoir te protéger comme elle le fait. T'es une grande fille, non ? Tu devrais être en mesure d'encaisser les répercussions de tes actes et paroles. À moins bien sûr que t'a faiblesse aille au-delà de ce que je pensais. » Finit-il sur un ton détachée.

Concentré sur son œuvre, il ne la regardait même pas lorsqu'il s'adressait à elle. À quoi bons ? Elle faisait partie de ses gosses de sang pur qui jouait comme une cassette. La plupart te chantaient ce même refrain ennuyeux qu'il s'entêtait à répéter encore et toujours, jusqu'à t'en faire saigner les oreilles. On aurait pu penser qu'ils finiraient à apprendre des erreurs de leur parent, mais pour certains, comme Yaxley... Elle pouvait baigner dans ses idées de supériorité de sang tant qu'elle le souhaitait, elle pouvait même si noyer, Joon l'aiderait. Mais le fait qu'ils puissent toujours y croire dur comme faire, alors qu'il s'était fait casser la gueule par des sorciers de tout sang et tout rang, était légèrement inquiétant. C'était clair qu'ils n'avaient pas tous leur tète pour croire à de telles illusions. C'est pourquoi, même si Yaxley se pensait intelligente, Joon lui, ne voyait qu'une fille à la belle apparence, gâcher par un manque de jugement flagrant et comme si ce n'était pas suffisant, elle semblait aussi doter d'un léger retardement.  

Et merde, il manquait quelque chose sur cette fichue page de musique, était-ce un Si ou un Do ? Le tempo n'allait pas. Prenant l'efface de son crayon, il prit la décision d'effacer la ligne au complet et de recommencer. Pendant ce temps, il entendit vaguement Yaxley parler des comptes de Beedle le Barde, comme quoi, ce serait à son niveau de lecture. Joon leva donc les yeux de son livre, les sourcils froncés. « Écoute Zaehyla, soit que tu changes de disque ou tu te la ferme, j'ai plus important à faire que de t'écouter te répéter sur mon intelligence don, je me fous royalement si tu la trouve décevante. À ce que je sache, tu n'es pas médecin et encore moins neurologue, alors ton opinion sur le sujet, tu peux te la garder pour quelqu'un que ça intéresse. Si tu voulais savoir ce que je faisais t'avait qu'à le demander comme une personne normale.   » Répondit Joon, sur un ton sec. « A moins que t'aille une idée vachement bonne pour faire fonctionner cette compo de piano, je te prierais de retourner à ton livre et de la boucler.   » Finit-il sur un ton plus qu'ennuyer. Il ne disait jamais non pour un bon échange d'insulte, mais quand les choses tournaient sans cesser autour du même sujet, il s'en lassait bien vite. C'était peut-être pourquoi il ne s'était jamais lassé de Zachary. Ce mec avait de la répartie et toute en s'insultant, ils échangeaient des points de vue et des conversations qui faisaient réfléchir. Mais ce soir avec Zae, la seul chose qu'il avait pu retenir était qu'il avait un petit pénis et qu'il était con.

Maintenant qu'il y pensait, peut être que ses échanges avec Zachary étaient beaucoup plus intéressants parce que ce dernier en savait beaucoup plus sur lui que Yaxley. Il était donc plus aisé pour lui de s'attaquer à Joon et frapper là où ça faisait mal. Elle, elle n'avait que la surface comme cible et malheureusement, cette surface n'était qu'un masque qu'il se foutait bien qu'on égratigne. Les faiblesses qu'il ne pouvait cacher, comme son addiction a la drogue ou ses cicatrices, il avait appris à vivre avec et à les accepter, alors s'attaquer à ses choses, revenait au même que s'attaquer ça supposer stupidité. Il les encaissait comme une éponge. Elle pouvait s'acharner sur ces aspects de sa vie tant et aussi bien longtemps qu'elle le souhaitait, jamais elle ne réussirait à briser le mur qu'il avait construit derrière sa carapace. Il ne savait si elle était stupide au point de penser que ses paroles avaient un quelconque impact sur lui, mais si c'était le cas, elle allait frapper un mur de béton la pauvre et surement s'y casser la figure.


©Pando

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Invité
MessageSujet: Re: 28 Février 2000 - There was two snakes sitting on a couch... Ft Zaehyla L. Yaxley    Mer 28 Juin - 2:20

THERE WAS TWO SNAKES SITTING ON A COUCH...


La Sang-Pure n'avait pas l'habitude de lancer des insultes comme ce qu'elle venait de dire à l'autre Serpentard. Elle jouait dans son jeu de vulgarité. Disons qu'elle n'aime pas vraiment avoir le même langage que ce type qu'elle trouve un peu trop "trash". Donc, l'Asiatique disait : « Peut-être, mais ça, tu ne le seras jamais...   » Ce à quoi la jeune fille soupirait, n'ayant absolument aucun intérêt à voir la partie génitale masculine de Joon. Il n'était pas digne d'elle, de toute façon. Zaehyla jugea bon de ne pas répondre. « Du coup, tu parles de vulgarités et d'insulte à ta meilleure amie... Alors que toi, tu ne fais pas mieux à aller insulter les plus jeunes comme Jaya. Je te savais lâche, à toujours te cacher derrière Sukaina, mais pas à ce point... D'ailleurs, je lui lève mon chapeau de montrer autant de loyauté envers toi, car elle ne devrait pas devoir te protéger comme elle le fait. T'es une grande fille, non ? Tu devrais être en mesure d'encaisser les répercussions de tes actes et paroles. À moins bien sûr que t'a faiblesse aille au-delà de ce que je pensais. » L'aristocrate roula des yeux. Non, elle ne devait pas céder à l'impulsion. Elle n'était pas impulsive, donc n'allait pas s'énerver pour autant. Elle devait rester calme puisque ce que Park voulait, était qu'elle s'énerve. Néanmoins, cela ne l'empêchait pas de répondre :

« Tu me sous-estimes complètement, Park. Je ne suis peut-être pas aussi forte physiquement que Sukaina mais ma maîtrise de la baguette dépasse largement la tienne. Alors, attention à tes paroles. » Dit-elle, d'un ton neutre. Cela était vrai, elle était très douée à la baguette. En plus de cela, son père, bien des mois avant son incarcération, lui avait montré des sortilèges de magie noire outre que ceux étant impardonnables. Corban Yaxley maîtrisait à la perfection les sortilèges impardonnables, surtout l'Imperium. Quoi de mieux qu'un professeur du genre pour améliorer la puissance magique de l'héritière de la famille ? Évidemment, jusqu'à présent, Zaehyla n'avait pas encore jeté de sortilège de magie noire mais savait qu'elle était parfaitement capable. Son but, cependant, n'était pas de finir en prison comme son père.

Jeune, Zaehyla avait été élevée dans l'art ancienne de l'aristocratie, en compagnie de son frère. Très tôt, elle avait appris à avoir une certaine haine envers le genre moldu, notamment de par son père, grand défenseur des vieilles traditions sorcières ainsi que de la pureté du sang. La vipère ne savait pas tout de son père, voir très peu mais connaissait très bien les grandes lignes. Chose sûre, elle ne voulait pas répéter les mêmes erreurs en servant un quelconque seigneur noir. Sa famille a toujours voué un certain culte au Seigneur des Ténèbres avant qu'il ne soit défait par l'élu. Zaehyla ne veut pas la mort des moldus ou nés-moldus, seulement qu'ils soient considérés comme des êtres inférieurs, ce qu'ils sont, aux yeux de toute la société sorcière et que des familles comme la sienne puissent prendre le pouvoir. Restaurer la domination de l'aristocratie. C'est pourquoi la Yaxley ne sera jamais une utilisatrice de l'Avada Kedavra.

La vipère n'était plus vraiment concentrée pour sa lecture sur son livre de potions et poisons avancés. Elle avait demandé à Joon ce qu'il lisait, prétextant les contes de Beedle le Barde même si elle savait que ce n'était pas cela malgré le fait que de l'endroit où elle était située, elle ne pouvait voir la première de couverture. Elle pouvait, néanmoins, apercevoir le garçon en compagnie d'un crayon. Il disait :

« Écoute Zaehyla, soit que tu changes de disque ou tu te la ferme, j'ai plus important à faire que de t'écouter te répéter sur mon intelligence don, je me fous royalement si tu la trouve décevante. À ce que je sache, tu n'es pas médecin et encore moins neurologue, alors ton opinion sur le sujet, tu peux te la garder pour quelqu'un que ça intéresse. Si tu voulais savoir ce que je faisais t'avait qu'à le demander comme une personne normale. » La jeune fille soupira. Ce type aussi roulait toujours sur le même disque avec ses faux airs de "bad-boy". « A moins que t'aille une idée vachement bonne pour faire fonctionner cette compo de piano, je te prierais de retourner à ton livre et de la boucler. » La jeune fille haussa des sourcils. Le piano était une de ses spécialités, en jouant depuis toute jeune. Elle était très douée, comme au chant. Alors, elle verrait certainement une solution pour sa composition mais sans l'avoir sous les yeux, cela peut être difficile quant à l'aide et aussi face aux précédentes paroles de Joon.

« À la base, j'étais ici pour lire tranquillement mon bouquin, pas pour balancer des âneries. » Dit-elle, en fermant son livre, lui montrant rapidement. « Contrairement à ce que tu peux penser de moi, je suis une très bonne joueuse de piano et je sais très bien lire la musique. Fais-moi voir ton problème, Joon. Néanmoins, je te demanderais de cesser de dire que je suis faible ou d'insulter ma meilleure amie, d'accord ? » Dit-elle, en passant sa main dans ses cheveux. Elle détestait qu'on dise de Sukaina qu'elle n'était que sa garde du corps et son pantin, ce qui était faux. D'accord, elle la protégeait mais Zaehyla tenait à elle. Elle n'était nullement son pantin. Elle a plusieurs pantins mais Sukaina n'en fera jamais partie. En même temps, sa famille a su se lier d'amitié avec la sienne, ce qui a rapproché les deux jeunes filles.

(c) AMIANTE
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: 28 Février 2000 - There was two snakes sitting on a couch... Ft Zaehyla L. Yaxley    Mer 5 Juil - 14:38

If you look into the eyes of any snake you will see that it knows all and more of the mystery of man’s fall, and that it feels all the contempt that the Devil felt when Adam was evicted from Eden. Besides which its bite is generally fatal, and it twists up trouser legs.
« Ah oui ? En es-tu certaine ? Je ne me rappelle pas m'être déjà battue en duel contre toi pourtant... Mais bons peu importe, si ça t'aide à dormir le soir de te penser supérieur sans aucune preuve pour te donner raison... » Répondi-t-il en roulant des yeux, face au ridicule de ses propos. Il en riait même ! Lorsqu'une grosse tête dans son genre faisait des menaces à son encontre, il était difficile pour lui de ressentir de la peur ou même de l'inquiétude. Après avoir vu de quoi était capable son père et d'en avoir été la victime, il était dur pour lui de prendre au sérieux ce genre d'avertissement. Bien sûr, ça ne voulait pas dire remettre en question ses talents, il était persuadé que tout comme lui, elle en connaissait beaucoup sur la magie noire étant une fille de mangemort, mais elle n'était pas la seul et unique à baigner dedans et à exceller. Sa mère lui en avait appris beaucoup et il continuait son apprentissage en cachette et malgré qu'il soit doué, jamais il serait con au point de sous-estimer un adversaire, comme Yaxley le faisait.  « Ton père ne t'a jamais appris de ne pas sous-estimer tes ennemies ? Il est pourtant un bon exemple de ce qui se produit lorsqu'on fait cette erreur, non ? » Finit-il par demander simplement. Son ton était neutre et l'expression sur son visage ne laissait rien paraître. Il n'avait pas parler de son père pour l'attaquer, même s'il savait qu'elle le prendrait comme ça. Joon avait tout simplement étalé un fait. Qu'elle le prenne mal ou non, c'était elle que ça regardait.

Toujours les yeux river sur son bouquin, les sourcils froncés par la concentration, Joon gribouillait sans s'arrêter, s'arrêtant seulement pour effacer quelque erreur ici et là en attendant qu'une idée lui vienne pour régler celle qui le dérangeait depuis tout à l'heure. Pour être honnête, il n'était pas sérieux au sujet de demander de l'aide a Yaxley, qu'elle soit douée ou non, il devait y arriver seul et il devait avouer ne pas avoir envie qu'elle mette son grain de sel dans sa composition. Plutôt mourir, que de voir ça ! Sous le coup de la frustration, il s'était exprimé sans réellement réfléchir. C'est donc pourquoi il ignora son offre en gardant la tête fermement baissée vers son livre, quelques mèches de sa chevelure sombre, lui tombaient devant les yeux. Ça lui servait aussi à cacher le sourire en coin qu'il avait de coller aux lèvres, depuis qu'elle avait terminé sa phrase sur des exigences trop conne. Surtout venant d'une fille comme elle. Joon réussit à tenir quelque minute avant d'éclater de rire.

Lorsque le vert et argent riait aux éclats, il devenait très expressif et bruyant. C'était sans doute les seuls moments où il n'avait plus aucun contrôle sur son visage et sur son corps. Dans ses moments-là, il n'avait rien à cacher et on pouvait faire face à un aspect de lui qu'il ne pouvait jouer. C'était tout simplement une réaction naturelle qui ne dissimulait aucune arrière pensée. S'il semblait rayonnant lorsqu'il parlait à ceux qu'il appréciait ou lorsqu'il tentait d'embobiner quelqu'un, ça ne se comparait en rien à ce rire franc et à l'expression sur son visage. Ses yeux bridés pétillaient comme des diamants au soleil et c'était sans oublier ce tic étrange, mais adorable qu'il avait à l'œil gauche lorsqu'il riait ou souriait à pleine dents. Oui... Adorable était le mot juste pour le décrire en cet instant. Jamais il n'aurait cru que Yaxley puisse le faire rire autant, mais ses mots... Putain, c'était juste trop venant d'elle. Celle qui passait son temps à insulter sa petite Jaya et celle qu'elle considérait inférieur à elle, osait demander ça ? L'aplomb de cette fille...  « Non, mais... Mais...HAHAHA... Tu t'écoutes parler des fois ?! Je n'y crois pas ! T'es la reine des hypocrites ma parole ! Il te faut une couronne, je te jure. » Dit-il en riant, même qu'il avait du mal à respirer le pauvre, il pleurait presque.

Cinq grosses minutes avaient passé avant qu'il ne se calme enfin et il était temps, car un peu plus et il se serait mouillé le pantalon. Lorsqu'il eut fini de rire, il essuya ses yeux avant d'observer Zae. La tête penchée sur le côté, il la regardait avec son perpétuel sourire en coins qui ne le quittait jamais.  « Zaehyla, j'aimerais vraiment pouvoir accéder à ta raquette, crois-moi. Mais j'ai bien peur devoir refuser, ou du moins, jusqu'à ce que tu fasses de même pour tous ses élèves innocent que tu prends tellement plaisir à intimider, et ce, sans aucune autre raison valable que ta propre insécurité. Tu sais ce qu'on dit sur ceux qui prennent plaisir à intimider les gens, si ? » Demanda-t-il moqueusement.  « Moi, j'ai l'excuse de défendre mon amie pour t'e faire chier et le fait que j'assume très bien mon statut de fumier, me facilite davantage la tache dans ma mission. Mais toi, qu'elle excuse as-tu pour cracher sur le peuple avec ta langue sale ? Je serais très curieux de savoir... Oh attend, je sais ! Ton complexe de supériorité, c'est ça ? Ma pauvre, la vie doit être si difficile pour toi de devoir fréquenter les gens du bas peuple...Peut-être devrais-tu songer à faire l'école à la maison et ne plus sortir de chez toi, si ça se trouve, c'est peut-être trop difficile pour toi d'apprendre à vivre dans une société aussi mixte. » Finit-il par dire sur un ton faussement compatissant avant de retourner à son livre.


©Pando

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Contenu sponsoriséVoir son profil
MessageSujet: Re: 28 Février 2000 - There was two snakes sitting on a couch... Ft Zaehyla L. Yaxley    

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le forumhaiti face à l'histoire d'Haiti de 1986 à 2006
» Première vraie partie [JEUDI 18 FÉVRIER]
» [2000 pts] Dreud !!
» Mordor 2000 points (GDA)
» WAAAGH!!! Throrgak (2000 points d'armée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Rp - Poudlard-
Sauter vers: