Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.

Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.  | Jeu 15 Juin - 14:50
Ashoka Sekhon
Informations civiles
Nom : Sekhon.
C'est le nom de jeune fille de ta mère. Lorsqu'elle t'a mise au monde, elle a refusé de prendre celui de ton géniteur, qui n'était qu'une simple aventure de quelque soir. La famille Sekhon, est une famille d'immigrant indien qui est débarqué en Angleterre en 1960. Banal et sans histoire, mise à part ce scandale au sujet de la grossesse de ta mère, les Sekhon sont des sorciers très calme et qui se fait discret. Ni riches, ni pauvres, ils font partie de la classe moyenne et travaillent très dure pour gagner leur vie. Loyaux et dévouer à leur famille, jamais ils ne laisseraient qui que ce soi s'en prendre à eux et ils sont très agressifs voir violent lorsqu'il est question de protéger les membres de cette famille.
Prénom(s) : Ashoka.
Lorsque tu penses à ta vie et au chemin qu'il a pris, la signification de ton nom te fait beaucoup rigoler. Sans Peine ? Et puis quoi encore... La douleur et la tristesse, tu l'as rencontré lorsque tu as perdu ta femme et celle-ci ses encrée en toi au plus profond de ton être. Au quotidien, tu es frappé par ces émotions qui te détruisent par petit feux. Peut-être un jour sera tu en mesure de les affronter, mais pour le moment, tu te plais à ignorer cette souffrance du mieux que tu le peux. Malheureusement, lorsque la nuit pointe son bout de son nez et que tu te retrouves seul dans ce lit glacial, elle te submerge et t'enfonce dans un trou noir don, tu es incapable de t'échapper. Tu as mal, mais tu ne peux crier alors tu te contentes de serrer les dents et les poings et tu encaisses ses vagues sans broncher.
Date de naissance : 17 Août 1971.
Âge actuel : 28 ans.
Métier : Infirmier à l'université Paracelse d'Atlantis. À ta sortie de Poudlard, tu a fait des études en médicomagie. Une fois ton diplome en main tu avait hésiter longuement de l'endroit où aller. Ta décision avait fini par s'arrêter sur l'universiter de Paracelse, il y a un ans de ça. C'est donc à l'ouvertur de ses portes, que tu alla passer un interview d'ambauche. Tu ne serais décrire la joie, qui t'avait envahi lorsqu'on t'offrit le travail. Tu n'avait maintenant plus a t'inquietter pour subvenir au besoins de ton enfant et on te permettais d'aider ceux qui en avait besoins. Ton travail, tu le prenais très au sérieux et tu a toujours sue traiter tes patients avec gentilesse et douceur.
Alignement politique : Neutre.
La politique ne t'a jamais intéressé. Tellement d'opinions qui divergent et qui s'entrechoquent, tu n'es jamais arrivé à t'y retrouver. La vie est bien trop précieuse pour s'attarder sur les stupidités qui peuvent bien sortir de la bouche d'un politicien. Toi, tu te contentes de t'occuper de ton fils et faire ton travail d'infirmier, le reste n'a que peu, voir aucune importance à tes yeux.
Informations Magiques
Origines : Sang mêlé.
Ta mère, une anglo/indienne, à rencontrer ton père lors d'un séjour à Dubaï. Cette aventure prie fin lorsqu'elle due rentrée au pays. Ta mère est une sang-mêlé et pour ce qui est de ton père, tu ne connais strictement rien de lui et de sa famille. Il n'est qu'un nom sur un bout de papier, rien de plus rien de moins.
Baguette : Écaille de Ndjamulji. Chêne Blanc. Très Souple. 33,75 cm.
Patronus : Un Fennec.
Tout comme cet animal du désert, tu es loyal à ta famille et chérie chaque seconde passer en leur compagnie. Féroce et dangereux, tu deviens lorsqu'il est question de les protégés. Personne ne peut espérer s'en sortir indemne s'il venait à lever la main ou même la voix sur un membre de ta meute.
Épouvantard : Le fantome de sa femme décédée. Un soir alors qu'elle était sortie avec des amies, toi, tu étais resté à la maison pour t'occuper de votre fils. Avant de partie, elle avait longuement hésité à vous laisser tout les deux, mais tu avais fini par la rassurer et la convaincre de vous laisser. Si seulement tu avais su ce qui allait se produire cette nuit, jamais tu ne le lui aurai permis de quitter la maison. Mais tu ne pouvais savoir que cette nuit là, elle ne reviendrait pas pour te tenir au chaud dans ce lit devenu trop grand et vide sans elle. Cette nuit là, elle s'était en allée dans l'autre monde, mais toi, tu l'ignorais. Tu attendais patiemment son retour, un film jouait à la télévision alors que ton fils lui, s'était paisiblement endormi en écoutant les battements de ton cœur qui bientôt allait se briser en éclats. Un coup de fil, voilà tout ce que cela prit pour te détruire. Un simple coup de fil...
Miroir du Riséd : Fragile et douce était cette main qui se glissait dans la tienne et ce regard que tu venais de croiser dans cette glace n'était que trop familier. À qui il appartenait ? Ta défunte femme ? Un sourire au coin des lèvres, sa beauté te coupait le souffle comme au jour de votre première rencontre. Tu donnerais tout pour la revoir vivante et passer ne serait-ce qu'un infime moment avec elle.
Ancienne école/maison : Poudlard - Gryffondor.
Tu as fait t'a scolarité à l'école de sorcellerie de Poudlard où tu avais été repartie dans la maison des plus courageux. Cet endroit avait été ta maison et encore aujourd'hui quand tu penses à toute ces aventures que tu avais vécues en son cœur, ton regard pétille. À ton fils, tu racontes tes histoires en tant que jeune étudiant et fière, tu serais si lui aussi faisait partie du groupe des lions. Bien sûr, l'idée de ne plus l'avoir à la maison, t'inquiète.

Descriptions
Caractère de votre personnage
Plaisant et agréable, il est facile d'apprécier Ashoka. Il prend ses responsabilités et les assume pleinement, que ce soit dans sa vie professionnelle ou familiale. Ce côté de sa personnalité, lui confère une apparence douce et sécurisante, son côté protecteur et avenant y est aussi pour quelque chose. Il est l'épaule sur laquelle on aime s'appuyer, ce qui ne le dérange pas, car il sait conseiller ceux dans le besoin ainsi que garder le silence. Appréciant la paix, il supporte très mal la discorde autour de lui ce qui le pousse souvent à abandonner des discussions conflictuelles qui n'aboutissent pas. Dans un premier temps, il aura tendance à s'opposer, mais c'est finalement bien plus par provocation que par conviction. Ayant le sens de la conciliation, il sait faire preuve de tact et de galanterie, traitant les gens autour de lui avec grande gentillesse. Même, s'il accepte volontiers de donner plutôt que de recevoir, il reste très indépendant et supporte mal les contraintes sociales, il est bien plus à l'aise dans des conversations individuelles.

Secret et passionné, il est capable de faire changer d'opinion avec facilité, tant il peut se montrer persuasif. Possédant une grande confiance en lui, il doit souvent tempérer pour ne pas tomber dans l'excès. Il sait très bien se servir de lui, de son monde et des autres pour arriver à ses fins, mais il est aussi capable de tout sacrifier pour une cause ou une personne qu'il estime importante. Ayant une très forte volonté qu'il dissimule sous un calme appararent, il lui arrive tout de même de laisser entrevoir des coups d'éclat. Lorsqu'il est dans l'action, tout en lui est mis à son service. Il s'impose toujours de lourdes tâches et cherche à étudier ce que les autres ignorent. Capable de se bousculer si besoins et de bousculer les autres, il a, dans tous les cas, besoins de repos, mais aussi de sports violents pour se défouler. Sa moralité et son tempérament parfois discutables, le conduisent à bien des abus.

Sensibles et généreux de sa personne, les sentiments tiennent une place importante dans sa vie et il est très concerné par ses semblables. Pas conformiste pour deux sous, il tend à avoir une approche originale des choses et tend à tout faire à sa façon, se foutant bien s'il ne respecte pas ce qui est considéré comme étant normal par les plus étroits d'esprit. Ayant un sens aigu de la justice, il ne recule devant rien pour faire respecter les droits de l'homme et remettre à sa place ceux qu'il croit être dans le tort, autant dire qu'il n'est pas fervent de la violence gratuite que ce soit verbal ou physique et n'appuie en aucun cas les sangs purs et leur croyance de supériorité. Homme de paix, lorsque vient le temps pour lui de se battre, il est question pour lui de protéger et défendre, plutôt que d'attaquer. Décontracté, rien ne semble le déranger ou le presser.

Intuitif et perspicace, il est observateur et rien ne semble être en mesure de lui échapper. Curieux de tout et doté d'une excellente mémoire, en un coup d'œil Ashoka saisi l'essentiel. Il éprouve cependant de grandes difficultés pour transformer conception en réalisation, car sa volonté dépend principalement de sa motivation. Aussi, on a souvent tendance à la sous-estimer, car il est bien plus un homme de l'ombre qu'un être qui aime s'exposer, même si c'est un meneur.

Les pensées d'Ashoka ne sont pas toujours très saines, dans certains cas, il est parfois bien plus touché par sa propre douleur, que préoccupé par son prochain, ce qui peut parfois être assez déconcertant, car il est difficile de saisir comment et qui il aime. Timide, discret, il éprouve des difficultés à dépeindre ses sentiments, son ressenti, ce qui peut le bloquer sur le plan affectif. Pourtant, il lui arrive de temps à autre de montrer des élans passionnés, ce qui le rend très séduisant. Par contre, sa sexualité est problématique, car il ne sait pas et ne veut pas attendre et ses désirs appartiennent bien plus à l'instinct qu'à l'amour.

Au travail, Ashoka s'applique et ne laisse pas la paresse ou la frustration le gagner. Il est patient et à l'écoute des étudiants qui viennent lui rendre visite à l'infirmerie. C'est toujours avec un large sourire qu'il les accueille et jamais il ne remet en question la validité de leur présence ici et dieu sais que tous ne sont pas aussi malades qu'ils le prétendent être. Il écoute s'ils ont besoin de parler et soigne ceux qui se doivent être soignés, et ce, sans jamais rechigner. Il reste positif et chaleureux en toute circonstance, souhaitant rendre les gens à l'aise en sa présence. Ashoka a tendance à parler doucement et calmement à ses patients et il lui arrive même de blaguer avec eux pour détendre l'atmosphère. Une chose qu'il faut savoir à son sujet, si vous voulez sortir de cette infirmerie, il vous sera obligatoire de prendre un préservatif dans son pot a capote qu'il semble toujours avoir sur lui, si vous ne voulez pas y passer la journée...
Informations importantes
Grand brun ténébreux, il impose par sa grande taille. Mesurant 1 mètre 90, il doit souvent pencher la tête pour garder un contact visuel avec ses interlocuteurs. Ce corps au muscle puissant et bien défini, intimide les hommes et font soupirer les femmes qui croisent son chemin. Le charisme que dégage cet homme à la beauté féroce, est à couper le souffle et plusieurs envies son exotisme. Sa peau caramélisée est douce au toucher et la chaleur qui en dégage rappelle la chaleur étouffante que l'on peut retrouver dans le désert. Sa voix est rauque et profonde. Rare sont les fois où il lève la voix et il semble toujours calme et poser lorsqu'il s'exprime.

Il est dur de ne pas admirer ce visage au trait bien défini ou encore ses yeux sombres qui vous captivent et a plusieurs reprises, on aurait aimé passer ses mains dans cette chevelure indomptable. Sur ses lèvres sensuelles et pleines, on peut souvent y trouver un sourire en coin ou encore amuser ce qui parfois laisse place à des idées plus ou moins avouables à ceux qui en son témoin. Sa barbe ? Peu importe si vous aimez ou pas, il n'y touchera pas. Il l'entretient et jamais il ne la rase complètement. Pour ce qui est de ses vêtements, il reste très simple dans son habillement et se fiche pas mal de la marque, tant qu'il est confortable dans ce qu'il porte.
Goûts
Fortement concerné par sa famille, il est très affectueux et protecteur envers son fils avec qui il n'ait pas rare de le voir jouer.

Il aime les pansements pour enfant et il lui arrive souvent de les utiliser.

Sportif, il apprécie les sports violents tels que le foot-ball.

Il s'entraîne à tous les jours et il n'est pas rare de le voir courir sur le campus.

Il apprécie marcher dans les bois ou monter des montagnes.

Il ne fait pas la fête souvent, mais une fois lancé, c'est un vrai animal.

Il aime prendre soin de sa personne.

Les choses simples et ayant une valeur sentimentale son les plus importantes à ses yeux.

Il aime faire de la décoration et de la rénovation dans ses temps libres.

Il met du cari et du kurkuma dans tout ce qu'il mange.

Il adore sa mini cooper.

Ses hobbies son la photographie, la cuisine, le camping et le sport.

Il ne se rappelle plus la dernière fois qu'il a écouté un film qui n'était pas fait de bonhomme dessiner.

Il sort très peu vue qu'il doit s'occuper de son fils.

Il croit dur comme fer à l'égalité des sexes.

Il déteste être séparé de son fils.

Sa femme lui manque terriblement et il n'est pas prêt à se lancer dans une nouvelle relation.

Il déteste quand une femme ne lâche pas l'affaire après qu'il est clairement fait savoir ne pas être
intéressé.

Il traine toujours des capotes avec lui.

Parfois, il lui arrive d'avoir besoin de chaleur humaine et comme tout homme, il a des besoins, il lui arrive donc de partager son lit, mais cela ne reste que des histoires d'un soir.
Rêves & Ambitions
L'ambition, ce n'est pas fait pour toi, du moins pas pour l'instant. Ton principal objectif est de bien t'occuper de ton fils et de pourvoir à ses besoins, le reste passe en second. Ta femme maintenant décédée, il ne reste plus que toi dans sa vie et tu refuses de jouer le rôle d'un père absent seulement pour une question d'en avoir plus que ce que tu as déjà. Tu n'es pas prêt à faire ce sacrifice. Bien sûr, ce rêve de grands chirurgiens est toujours présent en toi, mais ça viendra lorsque le bon moment pour toi sera venu.


Biographie
Ton histoire commence à Dubaï, lorsque ta mère fit un voyage dans son pays natal. Elle y rencontra un homme avec qui elle partagea un agréable moment. Elle n'avait pas pris ses précautions et qu'elle ne fut pas sa surprise d'apprendre qu'elle était enceinte à son retour en Angleterre. Jeune et pas marié, cette nouvelle fit scandale dans la famille, mais tes grands-parents firent tout de même leur possible pour aider leur précieuse fille à prendre soins du bébé. Le jour de ta naissance, on amena ta mère à St Mangouste où elle mit au monde un garçon , au plus grand plaisir de ton grand-père. Ce jour-là, ta mère avait pleuré en te serrant dans ses bras et pour la première fois, on t'avait chuchoté ses trois petits mots au creux de l'oreille. Inexpérimentée dans le domaine des enfants, ta mère n'avait aucune idée comment s'occuper d'un enfant, c'est pourquoi tes grands-parents s'occupèrent de la discipline alors qu'elle, elle se contentait simplement de jouer avec toi et de t'aimer.

Ton enfance fut des plus banales en soit, tu avais grandi dans une banlieue londonienne emplie de moldu avec qui tu jouais. Dans ton petit groupe d'amis, il y avait une petite fille de qui tu étais très proche, inséparable même. D'origine latine, elle s'appelait Priscilla Fernández. Cette fillette que tu considérais comme une princesse, avait du caractère et il n'était pas rare qu'elle te fasse la gueule pour un oui ou un non, mais malgré tout, elle restait ta plus loyale amie ainsi que ta confidente. Elle fut la première et seule personne, en dehors de ta famille, à qui tu confias ta nature plus que spécial, soit être un sorcier. Si cet aspect de ta vie l'avait un jour terrifié, jamais elle ne l'avait montré, même que cela semblait plutôt la fasciner. D'ailleurs, elle avait ri aux éclats lors de ton récit au sujet de la découverte de tes pouvoirs. Tu les avais découverts pour la première fois, lorsque tu t'étais mis en colère contre une cousine que tu avais changée en cochon. Ta mère aussi avais ri, mais tes grands-parents eux, t'avaient sévèrement puni. Malgré l'amour que te portaient tes grands-parents, la relation que tu entretenais avec eux a toujours été plus tendue qu'avec ta mère. Tu résistais fréquemment lorsque tu les croyais dans le tort et à plusieurs reprises, tu avais défié leur autorité. Heureusement que ta mère était là pour calmer le jeu. Plus proche, tu étais de ta mère à qui tu obéissais au doigt et à l'œil. Gentil, généreux de ta personne et compatissant était l'image qu'on avait faite de toi étant enfant.

Quelque année plus tard, alors âgée de onze ans, ton admission à l'école de sorcellerie de Poudlard arriva enfin. Avoir cette lettre entre les mains t'emplit de bonheur, mais au fond de toi, tu ressentais aussi une grande tristesse, pour cause, tu allais être séparé de Priscilla. Une fois à l'école, la maison des lions fut celle qui t'accueillit et tout comme ta famille, tu en étais très fière. Il ne fut point difficile pour toi de te faire des amis, car très sociable, tu approchais facilement les autres élèves et difficile, il était de résister à cette chaleur qui émanait de toi. Les professeurs t'appréciaient beaucoup et en cours, tu étais un élève exemplaire. En général, tu respectais les règles et jamais tu n'avais eu de problème. Malgré que tu excelles dans toutes les classes, les cours que tu affectionnais le plus était celui de botanique et tu cartonnais en tant que batteur dans l'équipe de Quidditch. Sans être l'ennemi juré des serpents, mais surtout des sangs purs qui en faisaient partie, tu ne te mélangeais pas à eux et les ignorais, comme on ignorait une poussière. Tu ne leur adressais aucun regard, aucun mot, ils devenaient tout simplement invisibles sous tes yeux sombres. Plusieurs ne te portaient pas deux leur cœur pour ce manque de respect, mais c'était toujours mieux de se faire ignorer que de se prendre un coup. Tu frappais fort et ça, tout le monde le savait. Les années qui suivirent à Poudlard, furent tous plus banales les unes aux autres et rien de bien croustillant s'était produit, la routine, quoi ! C'est plutôt à la fin de ta cinquième année, lorsque tu entras pour les vacances d'été, que tout changea pour toi. À ta porte, comme à celle de Priscilla, les biens faits de la puberté vinrent frapper. Tout comme toi, elle avait été la proie à de grand changement, surtout physique, sont mauvais caractère, lui, était resté. Ces changements, eus un gros impact sur la relation que tu entretenais avec elle. Le temps avait bien fait les choses et sa beauté ne pouvait être ignorée. Elle attirait l'attention de nombreux prétendants et à chaque fois, tu pouvais sentir la jalousie monter en toi. Ton regard suivait chacun de ses mouvements, mais à cette époque, tu n'avais pas eu le courage de lui dire, trop effrayer à l'idée qu'elle puisse te rejeter. Malgré les sentiments que tu éprouvais par elle, il serait naïf de croire que tu sois resté chaste une fois de retour à l'école. Après tout, tu restais un adolescent aventureux et tu ne pouvais nier avoir exploré plusieurs jeunes demoiselles. Bien sûr, ses aventures n'avaient aucune importance pour toi autre que d'en apprendre davantage sur ta sexualité. Tu détestais cette réputation de Don Juan que l'on t'avait donné, mais tu ne pouvais nier l'avoir bien mérité. Une fois, la sixième terminée, comme a chaque année, tu étais rentré à la maison et encore une fois la beauté de ta chère amie te laissait sans voix, mais cette fois le courage était au rendez-vous. Partis faire du camping tous les deux, c'est durant une nuit des plus suffocante, que son premier baiser fut volé par tes douces lèvres. Quelque semaine plus tard, tu lui déclarais ta flamme et ton affection, qu'elle-même de son côté partageait. Maintenant en couple avec la princesse de tes rêves, rien ne pouvait mieux aller dans ce monde qui t'entourait. Pourtant, tu allais bien devoir la quitter pour terminer ta septième année et lorsque ce jour fatidique arrive, tu ne pouvais que lui promettre de lui écrire à chaque jour et cette promesse, tu l'avais tenue. Les aspics en vue, tu étudiais jour et nuit et avait même quitté l'équipe de Quidditch pour pouvoir te consacrer entièrement à tes études. Une fois ton diplôme en poche, c'est avec une certaine tristesse  que tu quittas Poudlard. Une fois de retour à la maison, tu retrouva enfin ta famille et ta petite-amie et pouvais enfin te consacrer entièrement à eux.

Un an après avoir passé tes Aspic, c'est avec une grande fierté que tu commençais tes études en médecine et par la même occasion, tu aménageais avec ta copine dans un petit appartement. Cette relation de jeune couple n'était pas sans avoir des hauts et des bas, ils vous arrivaient souvent de vous prendre la tête, mais heureusement, il vous était impossible de rester fâcher bien longtemps, l'un contre l'autre. Alors que lui était occupé avec les études, Priscilla, elle, elle travaillait en tant que photographe. Ce n'était pas l'emploie le plus payant, mais peu importe, tant que se travaille lui plaise. Toi de ton côté, tu travaillais comme serveur dans un restaurant après les cours. Vous n'étiez peut-être pas riche, mais à deux, vous vous en sortiez et c'était amplement suffisant pour vous deux. Heureux en ménage et ayant fait quelque économie, c'est en 1991 que ta demande en mariage se fit et c'est les larmes aux yeux que ta douce Priscilla, avait dit oui. Aux anges, tu t'étais toi aussi mit à pleurer à chaudes larmes. Ce grand évènement, qui eut lieu en plein été, fut le plus beau jour de ta vie. Dur, il était pour toi d'oublier ce sourire rayonnant qui avait su illuminer le visage de ta femme ce jour-là. Magnifique, elle avait été dans sa robe de mariée et encore aujourd'hui, je me demande ce qu'une femme comme elle avait pu me trouver, car à mes yeux, elle était parfaite et sans défaut. Votre nuit de noces, avait été tout bonnement magique et cette nuit là, tu avais l'impression de la redécouvrir à nouveau et c'était avec fébrilité que tu l'avais touché, toi qui normalement au lit, avait toujours fait preuve d'une grande assurance. Une fois le voyage de noce terminé, une surprise de taille attendait nos jeunes mariés à leur retour d'Allemagne. En effet à peine, quelques mois marié et déjà ton épouse montrait des symptômes de grossesses. Prise de nausée, elle vomissait à tous les matins et ses règles prenaient du retard. Tu ne savais trop comment réagir lorsque le test s'avéra être positif, vous étiez jeune encore et vous ne rouliez pas sur l'or. Après en avoir longuement discuté tous les deux et après avoir apaisé vos craintes avec des solutions, vous aviez finalement pris la décision de garder le bébé. La grossesse de ta femme fut un calvaire pour toi, car le caractère de cochon de ta femme n'était rien comparativement à ce monstre qui avait pris possession d'elle. Un rien pouvait la faire sortir de ses gonds et peu importe ce que tu disais ou faisais, ce n'était jamais suffisant pour cette reine au pied enflé. Ce fut les neuf mois les plus longs de ta vie, avant qu'elle ne mettre enfin votre fils au monde et que ces hormones de furies s'apaisent enfin pour te rendre la femme don, tu étais amoureux. L'arriver de Timir, fut un grand soulagement et une grande joie pour toi et toute la famille, mais vous ne pouviez ignorer les chamboulements que cet ajout créa dans votre vie. Heureusement, vos familles étaient là pour vous aider, autant financièrement que moralement, ils avaient tous été très présents et vous leur en étiez plus que reconnaissant. Malgré toutes les difficultés, vous étiez de bons parents qui passaient les besoins de votre fils avant les vôtres, surtout Priscilla qui était une vraie maman poule. Jamais elle ne lâchait Timir des yeux plus de quelque seconde et il était impossible de les séparer. Malheureusement, c'est bel et bien ce qui finit par ce produire un 23 février 1994, soit trois ans après votre mariage et la naissance de votre fils. Cette date, elle resterait à tout jamais graver dans ta mémoire et rien ni personne ne serait en mesure de te la faire oublier, car ce soir-là, Priscilla avait été victime d'un violant accident de voiture. Elle était restée dans un coma pendant plusieurs jours et ne respirait plus que de façon artificielle. Les chances pour elle de s'en sortir était très mince, voir inexistante. La seule solution qui se présentait à toi était de la débrancher et cette décision fut l'une des plus difficiles que tu ailles jamais eu à prendre de toute ta jeune vie. Souhaitant rester seul, ta mère avait accueilli ton fils chez elle et une fois seul à ton appartement, tu avais crié de rage et pleurer ta détresse dans l'obscurité. Pendant plus d'une semaine, tu n'avais cessé de boire et sur le sol de ton appartement, on pouvait retrouver un ramassis de bouteilles vide. C'est ta mère, qui te força à te ressaisir et elle avait raison, tu ne pouvais continuer a agir de la sorte, car tu avais un fils qui avait besoin de son père. Ta douleur, tu l'avais avalé, comme on avale un poison et après avoir fait des adieux déchirants à ta femme et enterrer ton cœur avec elle, tu avais fait de ton mieux pour oublier en t'enfermant dans les études, ton travail et ton fils. Tu ne sortais plus de la maison que pour ses trois raisons et aucune autre, même cette guerre de sorcier ne t'avait pas intéressé. Pendant plus de quatre ans, tu étais resté éloigner du monde extérieur. Tu avais coupé les ponts avec tes amis et communiquait à peine avec ta famille. Ta mère était la seule personne que tu laissais entrer chez toi et pour cause, tu avais besoin d'une gardienne lorsque tu devais t'absenter pour l'école et le travail. Avec de temps et de la patience, tu avais fini par remonter la pente et l'envie de sortir de ta coquille se faisait sentir. Une fois tes études en médicomagie terminer, tu n'avais aucune idée clair, du chemin à prendre. Voulant changer d'air et cherchant à t'éloigner de cet endroit qui te torturait avec tous les souvenirs que tu y avais faits avec ta femme, l'idée de recommencer a zéro, autre part, était des plus alléchante. C'est donc en 1999, que tu mis les voiles avec ton fils, pour Atlantis, laissant derrière toi ta famille et ton travail de serveur. Ayant entendu parler d'une université qui venait d'ouvrir ses portes, tu décidas d'y offrir t'es service en tant qu'infirmier. Le jour de ton interview, tu avais ressentit une grande nervosité, tu avais besoin de ce job pour subvenir aux besoins de ton fils et il était impérial que tu l'obtiennes et heureusement, ce fut le cas et pour la toute première fois depuis ce qui t'avait semblé des siècles, tu avais retrouvé le sourire. Aujourd'hui, même si la douleur est toujours présente, aussi lancinante qu'au tout début, tu ne laisses plus celle-ci te guider. Au lieu de te laisser mourir à petit feu et de te cacher, tu essaies de vivre ta vie pleinement. Tu adores ton nouveau travaille et être en contact avec des gens dotés d'une maturité plus élevée que celle de ton fils, te fait beaucoup de bien. On peut dire que tu es prêt à ouvrir un nouveau chapitre dans ta vie et ressent même une certaine curiosité à découvrir ce que le destin te réserve, plutôt que de le craindre.

CHRONOLOGIE
Naissance : 17 août 1971.
Découverte de ses pouvoirs : 25 décembre 1978
Commencement de ses études à Poudlard: septembre 1982
Début de sa relation avec Priscilla : Juin 1988
Fin de ses études a Poudlard : Juin 1989
Commencement de ses études en médecine : septembre 1990
Mariage : juillet 1991
Naissance de son fils : 13 avril 1992
Mort de sa femme : 23 février 1994
Fin de ses études de en medecine: 1996
Déménagement a Atlantis: printemps 1999
Début de son travail en tant qu'infirmier de l'UPA: septembre 2000

À propos du joueur...
Prénom ou pseudo : Booty Licious.
Âge : 25 ans.
Célébrité sur votre avatar : Rohit Khandelwal.
De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? Planète Carottes.
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Ouiiii.

Signature du Règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Ashoka Sekhon
Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.  | Jeu 15 Juin - 16:27
Rebienvenue ♥
Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.  | Jeu 15 Juin - 16:30
Rebienvenuer toer Hehe
Finn W. Bowmanavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t708-finn-w-bowman-keep-my-gMessages : 1552 Points : 187
Pseudo : Flow
Avatar : Herman Tømmeraas
Crédits : mon talent immense
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les Salines
Patronus: un Mustang
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.  | Jeu 15 Juin - 17:57
Rebienvenuuuuuuuue. Coeur


What if we're hard to find ?
What if we lost our minds ? What if we let them fall behind and they're never found ? And when the lights start flashing like a photobooth, and the stars exploding, we’ll be fireproof. My youth is yours, trippin' on skies, sippin' waterfalls, runaway now and forevermore.
Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.  | Jeu 15 Juin - 23:01
Merci à vous ! Blush
Pi TOER !!!! Hehe
Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.  | Ven 16 Juin - 7:38
TOÉ Brille


Rebienvenue Pervy

Je viens babysitter quand tu veux
Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.  | Ven 16 Juin - 9:58
Rebienvenue Smile 2
Invité
Invité
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.  | Ven 16 Juin - 12:02
Merci à vous deux ! Hehe Coeur
Milanka Silverstoneavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t97-milanka-antonina-silversMessages : 749 Points : 0
Pseudo : Princesse Hopie.
Avatar : Cara Delevingne
Crédits : moi ............................................................................ « And I shout it out like a bird set free. »
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Milanka vit dans un petit appartement du centre de Londres, dans un quartier pas très bien fréquenté - il fallait l'admettre - mais toutefois assez proche du Chemin de Traverse pour lui permettre de se rendre chaque jour à pieds jusqu'à l'animalerie. Elle habite en colocation depuis le mois d'octobre avec Julie Vernier, qu'elle a immédiatement accepté de loger chez elle le temps que cette dernière trouve un emploi stable ainsi qu'un logement. ..............................................................................
Patronus: Ce serait un papillon, si toutefois elle parvenait à en produire un. Actuellement, elle ne parvient qu'à laisser s'échapper un mince fil d'argent de sa baguette. ..............................................................................
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.  | Ven 16 Juin - 12:59
Rebienvenue Coeur


Poppy Irvineavatar
• Étudiant Sorcier •
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-Messages : 1960 Points : 117
Pseudo : Callipyge
Avatar : Lily-Rose Depp
Crédits : Avatar : Morphine | Signature : EXORDIUM.
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
Patronus: Un petit singe Capucin, le patronus de Tomás qu'elle a accaparé.
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.  | Ven 16 Juin - 18:39
Rebienvenuuuuue !



KEEP YOUR TEMPER
Poppy glousse en #FF3333

 
Le Choixpeau Magiqueavatar
• PNJ •
Messages : 166 Points : 12
Pseudo : --
Avatar : --
Crédits : Catharsis.
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.  | Mer 21 Juin - 5:41
Bienvenue, cher habitant !
Tu es dès à présent validé, le jeu se trouve désormais à portée de main !

Il te reste néanmoins quelques formalités importantes à finaliser afin de te garantir une évolution sans accroc dans l’univers de Catharsis.
Tout d’abord, pense à aller réserver ton avatar dans le bottin, à compléter le recensement de Catharsis et à signaler ton nouveau personnage dans registre des comptes multiples si nécessaire. Il est aussi utile de te créer un journal de bord pour garder le fil de tes aventures, ainsi qu’une fiche de liens pour décrire tes relations avec les autres.
Enfin, une boîte aux lettres permettra de te contacter facilement IRP, et une demande de logement signalera ton arrivée à tes voisins ! Enfin, il est utile de faire référencer ton activité professionnelle dans le registre des métiers, où tu pourras également proposer des jobs aux étudiants si tu as besoin de petites mains. Dernière chose, si tu souhaites être ajouté à la conversation Skype qui regroupe les membres de Catharsis, n'hésite pas à envoyer un MP à un membre du staff !

Bon jeu !
Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.  | 
Ashoka Sekhon - Life is better when you're smiling.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: