MAINTENANCE
Une maintenance sera prévue à partir du 15 Décembre à 18 heures !

 [Flashback - rentrée 1997 ] A rose in a poppies field (PRUGATA)
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: [Flashback - rentrée 1997 ] A rose in a poppies field (PRUGATA)   Dim 14 Mai - 16:53

Ta lettre avait exactement deux jours de retard. Tu l’attendais depuis des années maintenant, et pourtant, le hibou s’était perdu, lui qui avait déjà fait le voyage par deux fois, pour délivrer leur précieuse lettre à tes frères ainés. Et, dans l’attente, tu imaginais mille et un scénarios. Les ‘et si’ se multipliait dans ton cerveau de petite fille. Et si tu n’étais pas inscrite ? Et si tu n’avais, finalement, aucun pouvoir magique ? Et si tu te retrouvais coincé dans ce manoir, dans cette cage dorée, durant toute ta vie ? Tu as eu peur, Agata, durant ces deux jours, et jamais ton cœur n’a connu un tel soulagement que lorsqu’enfin, dans la volière de ton père s’est posé un majestueux grand dur, noir comme la suie. Ton père ayant récupéré la lettre, te la tendis durant le repas, mais tu ne l’ouvris qu’une heure plus tard, seule dans ta chambre.

« Cher Mlle Shacklebolt
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité.
La rentrée étant fixée au 1er septembre, nous attendrons votre hibou le 31 juillet au plus tard.
Veuillez croire, cher Mlle Shacklebolt, en l'expression de nos sentiments distingués. »


Tu l’as lu une fois, puis une seconde, une troisième et une quatrième. Tu ne te lassais pas de déchiffrer les mots sur le parchemin. Durant toutes les vacances d’été, tu t’es promenée avec cette lettre, farouchement cachée dans le pli de ta jupe.

Et finalement, c’est arrivé. Le premier jour de septembre, accompagné de votre père, tes frères et toi, vous vous êtes rendu à la gare centrale de Londres, pour prendre le train. C’est la première que tu voyais le vrai Londres, la grande ville, et les moldus. Tu en avais déjà entendu parler, bien évidemment, et ces derniers t’intriguaient grandement, mais les voir en vrai, était bien différent, fascinant même. Comme n’importe quel enfant, tu as affronté le passage du quai neuf trois quart. Mais Zachary t’a rassuré. Il l’avait déjà fait des dizaines de fois. Tu as confiance en lui, c’est ton grand frère, le premier membre de ta famille à t’avoir tendu la main, et pour cela, tu ne douteras jamais de lui. Tu as donc foncé dans ce mur de brique, yeux clos, poings serrés. Et l’instant d’après, tu te trouvais devant le rutilant Poudlard Express, près à plonger tête la première vers ta destinée. Tu as dormis, dans le train, pendant tout le trajet, contre l’épaule de ton frère. Tu lui as pourtant assuré que tu pouvais t’installer dans le compartiment des premières années. Mais il s’inquiète pourtant, comme toujours, et te préférait à ses côtés. Tu n’as pas hésité longtemps, la présence réconfortante de ton frère n’étant pas de trop dans cette aventure aussi terrifiante qu’excitant.

Il te réveille alors que le train entre en gare de Pré-au-lard, et très vite, tu dois le quitter. Les premières années se rendant au château en barque, pour, d’après August, leur donné la chair de poule. Tu n’es pas rassurée. Tu avais hâte de venir, c’est vrai, mais maintenant, tu n’es plus vraiment sûr. « Et Osaka ? Comment les elfes de maison vont savoir où le déposer, si je ne sais moi-même pas dans quelle maison je vais aller…Et s’il s’enfuit…Il n’aime pas sa cage… » Ton frère a souri, il t’a répondu de ne pas t’inquiéter, et il s’en est allé avec ses amis, te laissant en proie à  de nombreux doutes. Tu montes une barque, celle qu’on t’indique, et tu ne parles à personne, seule dans ton coin. Tu suis le groupe, un peu en retrait, comme toujours, jusqu’à l’immense porte de la grande salle. Et là, c’est le coup de foudre. Les immenses escaliers, les tableaux, te rappelant le manoir, l’ambiance, la chaleur, tout te plait en ce lieu. Tu as vraiment l’impression d’être chez toi. Tu espères être chez toi. C’est presque timidement que tu entres dans la grande salle de Poudlard, tous les yeux sont rivés sur vous, nouveaux petits spécimen, et toi, tu cherches tes frères du regard, pour te donner un peu de courage. Sauf que dans cette marrée de tête, tu n’es pas fichue de les trouver. Alors tu commences à avoir peur, ton sang se liquéfie, tu trembles, plus encore lorsque la répartition commence. Et si tu allais à Serpentard ? Tu détestes cette maison parce qu’elle a engendré les pires mages de votre monde. Mais c’est la maison de tes frères, et tu aimerais être avec eux. De plus, être une serpentard, être mauvaise et aimé la magie noire, ça t’aiderait peut être à ne plus ressembler à ta mère ? Tu ne sais pas, tu ne sais plus.

Perdue dans tes pensées, petite rose fragile, tu entends à peine ton nom être prononcé, et ce n’est qu’au bout de la deuxième fois que tu en prends conscience. Tu t’avances, sans te presser, vers le choixpeau, terrifiée mais si heureuse.
Nouvel arrivantavatarNouvel arrivant
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 01/02/2017 Messages 290 Points d’activité 0
      Pseudo : Runix
      Avatar : Georgie Henley
      Crédits : Moi
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Royaume-Uni
      Patronus: Étalon noir
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t474-prudence-isobel-lestran
MessageSujet: Re: [Flashback - rentrée 1997 ] A rose in a poppies field (PRUGATA)   Lun 5 Juin - 9:38


A rose in a poppies fieldFeat. Agata Shacklebolt

L'été était maintenant fini donnant ainsi lieu au retour à Poudlard et donc à la seconde année de Prudence dans cet établissement. Sa première année avait été tranquille lui laissant alors l'aise de s'adapter à son nouvel environnement. Prudence avait passé la plus claire partie de son été à prendre de l'avance dans ses apprentissages. Être une petite fille parfaite n'est pas de tout repos. "Vacances" est un mot dont l'existence est inconnue pour la descendante des Lestrange. Bien sûr, elle a fait des pauses lorsqu'il était question de passé du temps en famille, mais autrement, on pouvait retrouver la jeune fille dans la bibliothèque familiale, le nez dans ses bouquins. L'éducation stricte à laquelle elle était soumise depuis sa tendre enfance l'avait habituer à travailler sans broncher. C'était à se demander ou avait-elle le plus travaillé, à l'école ou à la maison.
Le trajet en train avait été tranquille, chose que Prudence appréciait. Pouvoir être dans sa bulle pendant quelques instants avant de se retrouver mêlé à une foule de gens. Prudence fit son entrée dans la Grande Salle accompagné de tous les élèves qui n'en étaient pas à leur première année de scolarité. Ceux-ci, devant être répartis, allaient faire leur entrée lorsque tout le monde allait être installé. Prudence comptait parmi ceux dont le fait d'être assis à la table de l'unique Salazar Serpentard évoquait un grand sentiment de fierté. Maintenant que tout le monde prit place à leur table de maison respective, les deux grandes portes principales s'ouvrirent laissant ainsi les nouveaux arrivés faire leur entrée. Devant ceux-ci se trouvait le professeur Minerva McGonagall, c'est elle qui était en charge de la répartition des premières années. Prudence eut un léger rire retenu en voyant tous ces émerveillements au vu de la gigantesque pièce, se rappelant sa propre réaction. L'un après l'autre, les sorciers se faisaient nommer et répartirent. Prudence regardait la scène par respect pour les arrivants, mais sans plus d'intérêt. Elle se contentait d'applaudir avec ses camarades lorsque l'un d'eux se fit envoyer à sa table et l’accueillir comme il se doit. Aucun nom semblait susciter d'intérêt particulier. Aucun sauf un. Agata Shacklebolt

Shacklebolt. Prudence côtoyait un Serpentard dote du même nom, Zachary Shacklebolt, donc il était d'une certitude sans contredit que la nouvelle et Zach soit de même parenté. Celle-ci devait sans doute être sa jeune sœur. Toute l'attention de Prue fut alors immédiatement tournée vers la jeune élève. Elle ne pouvait plus détourner son regard. C'est alors qu'assise sur le tabouret et le Choixpeau au-dessus de la tête que la jeune Shacklebolt regarda en direction de la jeune Lestrangre. Leur regard ne se détacha plus. Elle se regardait non pas pour se dévisager ou par admiration, mais seulement, pour une raison quelconque, elles étaient comme attirées l'une vers l'autre. C'était comme une sorte de coup de foudre.
«Mais qui es-tu?» pensa Prudence.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame Rose
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Rp - Poudlard-
Sauter vers: