Partagez | 
 [Intrigue] La Soirée d'Inauguration
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Irvin Fowler
avatar
Étudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 24/12/2016 Messages 263 Points d’activité 68
      Pseudo : Isou, BreizhClafoutis
      Avatar : Georges Mackay
      Crédits : Moi-même
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence:
      Patronus:
      Informations supplémentaires:
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Mer 14 Juin - 17:24

Je me trouve dans : les tunnels puis les arrières-salles
Je prends position pour : les aurors
J’ai attaqué : (assaillant 9, expelliarmus)

Les objets du stand de Milo sont tous sauvés ; d'un seul geste, nous hissons chacun un sac sur nos épaules ; et nous partons. Mais tout dégénère. Des renforts sont arrivés, et ils ne sont visiblement pas de notre côté. La panique me gagne et je reste une seconde tétanisé en voyant les longues silhouettes s'insinuer dans la salle. Ils ne sont que 4, mais l'effet de surprise est aussi glaçant que s'il s'était agi d'une armée. Une seconde, une de trop : un homme me bouscule et me déséquilibre. Une deuxième seconde, le temps que mon esprit désorienté par le capharnaüm de mes appareils retrouve ses repères. Et une troisième seconde : je suis projeté plus loin, heurté par le stand de Milo envoyé avec rage dans les airs. Le poids du sac sur mon dos m'entraîne avec lui et je bascule en avant.

Le brouhaha s'évanouit, et un long sifflement emplit mon crâne. Je vois une foule de pieds se presser sous mes yeux. Mon sang pulse dans ma tête, comme si mon coeur s'y était logé. Je passe une main sur mes cheveux. Une longue trace rouge la recouvre lorsque je la ramène devant mes yeux embrumés par le choc. Et merde. Je sens mon coeur battre plus vite, mais je sais qu'il faut que je me calme, pour ne pas perdre plus de sang. Avec mon autre main, je repousse le sac plus bas sur mon dos, et je prends appui sur le mur pour me relever.

Où est Milo ? Je n'ai pas pu atterrir très loin… A l'entrée des tunnels, je m'en rends compte maintenant. Je fouille la foule des yeux, mais mon regard  est encore brouillé. Je m'appuie contre la paroi et souffle profondément. Un sort, lancé près de moi, me fait sursauter. Un des combattants vient de se faire ligoter et s'agite dans les airs, et je recule par réflexe en voyant sa baguette tomber, pointée vers moi… et des mèches blondes, appartenant à une petite silhouette, se glisser dans l'ombre d'un meuble. Je secoue la tête pour éclaircir mes idées et m'avance, un peu titubant.

- Poppy ?


C'est bien elle, prostrée dans sa cachette provisoire, qui vient d'arrêter l'assaillant. Je lui lance un regard d'admiration sincère. Mais je me rembrunit aussitôt en voyant son air défait. Ma main se tend pour l'encourager à se relever.

- Viens, il faut…


Un éclair rouge traverse le tunnel et m’interrompt. Il éclate dans mes implants et je sursaute, m'attendant à voir la foudre nous tomber dessus. Mais il semble venir d'une autre pièce, plus loin… La grande salle, ou une autre ? Je ne situe plus rien et ma blessure ne m'aide pas à me concentrer. Alors j'avance, complètement perdu, vers ce que je crois être la grande salle.

Je débouche à l'entrée d'une autre pièce, plus petite mais emplie du fracas des combats, elle aussi. La peur me saisit à nouveau. Je voudrais fuir dans l'autre sens, retrouver Milo et Poppy et quitter cette mine de fous… Mais je vois Emilia. Seule, face au leader des assaillants apparemment, et ma gorge se noue en la voyant lancer son sort. Et, couvrant petit à petit la peur, je sens l'adrénaline monter. Mon esprit devient plus clair. Par delà le sifflement qui envahit mon cerveau, j'entends les mots de Matt au dernier combattant debout ; et plus clairement encore, je vois la baguette de ce dernier se lever, pas prêt du tout à abandonner la lutte.

- Expelliarmus !

La férule vole quelques mètres plus loin et je sens le soulagement me gagner ; et un peu de fierté, aussi. Pour la première fois, je me sens un peu plus l'égal d'Emilia, de Matt, et de leur courage. Cette dernière me rejoint.

- Tu as vu Ara, Arabella je veux dire… Je ne l'ai pas vue dans les tunnels… et elle n'est pas ici.

Je voudrais la rassurer mais j'en suis incapable, alors je hoche la tête négativement. Mauvaise idée -  mon mal de crâne redouble d'intensité. Je me retourne, pour vérifier que Poppy est sauve, et je chuchote à l'oreille d'Emilia :

- Il y a un médicomage dans le coin ?
Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catharsis-rpg.com/t564-irvin-fowler
Tobias A. O’Doherty
avatar
Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/04/2017 Messages 40 Points d’activité 0
      Pseudo : Sarah
      Avatar : Cillian Murphy
      Crédits : angeldust
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence:
      Patronus: Un lion, symbole christique par excellence.
      Informations supplémentaires:
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Mer 14 Juin - 17:37

Spoiler:
 

Soirée d'inauguration
Sometimes life hits you in the head with a brick.Don't lose faith. - Steve Jobs

C'était un joyeux bordel que tout cette animation autour de toi. Les gens couraient, les sorts fusaient. Si tu n'avais pas été aussi concentré sur ta mission tu aurais pu t'arrêter quelques instants pour siroter une coupe de champagne tout en observant le spectacle qui s'offrait à toi. Tu n'avais pas pleinement conscience de tout ce qui était en jeu ce soir. Mission. C'est tout ce qui occupait ton esprit. La seule ouverture qu'il y avait actuellement dans ton cerveau pour ton environnement était celle qui surveillait la pièce presque inconsciemment pour ne pas être pris au dépourvu par un sort perdu dans l'agitation ambiante.

Il l'avait vu. Tout comme toi. Tu te retiens pour ne pas esquisser un sourire. Le chef des aurores a esquissé un signe dans ta direction. Hochement d'approbation qui te laisse champ libre pour mener à bien ton travail. Tu retournes la tête vers le représentant du gouvernement moldu, attendant sa réponse qui ne peut désormais plus qu'être positive. Il te fait confiance. Tu le lis déjà dans ses yeux. Pauvre fou. On ne fait pas confiance à Tobias. Bien sûr tu n'étais pas de cette avis, tu ne voyais pas pourquoi tout le monde n'avait pas confiance en toi, tu étais le seul à savoir comment sauver l'humanité et à te donner les moyens de le faire. Certes ce n'était pas toujours très élégant mais là était ton fardeau. Tu porterais le sang sur tes mains pour que les autres n'aient pas à le faire.

Il hoche la tête, acceptant par là de mettre sa vie entre tes mains, reconnaissant que tu es son chevalier, son sauveur. Tu passes un bras autour de ses épaules pour le guider et qu'il t'emboite le pas. Les gardes du corps moldu font ça, ça donne à la personne escortée un sentiment de sécurité.

Par ici monsieur, suivez moi.

Vous entamez la traversée de la salle.

Arriver jusqu'à la porte d'entrer. C'est tout ce qu'il faut. Après le reste se déroulera tout seul.

Tu lances un sort de protection sur vous.

Sortir. Le seul objectif.

Un troll. Tiens donc. Il ne manquait plus que ça. L'oeuvre de Céleste sans aucun doute. Tu pries les saints ténèbres pour qu'il ne vienne pas vous emmerder. Faites que Céleste ait d'autres chats à fouetter que toi. Ce n'était clairement pas le moment, tu n'avais pas le temps pour ce genre de connerie.

Ne vous inquiétez pas, ce troll est là pour la protection des invités, il ne vous fera pas de mal monsieur. Devant son regard quelque peu confus et apeuré tu tentes de le rassurer, gardant un ton calme et professionnel, comme tout bon vigile.

Vous continuez votre progression, vous frayant un chemin entre les différents combats qui animent la salle. Tu es bousculé. Ta main se porte par réflexe sur ton arme. Contraction presque involontaire de tout ton être. Ce n'est que Novenka. Elle ne te reconnait même pas, pas un mot. Tant mieux. Tu laisses la belle brune s'éloigner sans faire de commentaire. Desserrant l'étreinte que ta main applique sur la cross de ton pistolet. Réfléchis Tobias. Même si tu es attaqué, sors la baguette. Tu peux neutraliser. Si tu sors ton flingue tu viseras juste, il y aura des morts. Ce n'est pas le but. Respire. Tu y es presque.

Du coin de l'oeil tu repères ton homme de main, en position, prêt à agir si besoin. Tu lui fais un signe de tête imperceptible. Il prend son téléphone, la phase suivante peut être enclenchée. Le plan devrait marcher. Il doit marcher. Une fois sorti ils seront là, vous pourrez disparaître.

Tu continues à marcher, soutenant un représentant du gouvernement moldu secoué, plus vraiment en état de parler ou de faire quoi que ce soit.

Tenez bon, nous y sommes presque, vous serrez bientôt en sécurité.

Tu vas y arriver. La sortie n'est plus loin.


© GASMASK


Résumé:
 

_________________



Can the chosen one smoke ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilia C. Montgomery
avatar
Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 1536 Points d’activité 79
      Pseudo : Ama
      Avatar : Emily Blunt
      Crédits : Ama
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Un appaloosa léopard
      Informations supplémentaires:
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Mer 14 Juin - 18:54

Je me trouve dans : Les arrières-salles puis dans la salle principale
Je prends position pour : les aurors
J’ai attaqué : Personne

Je m'étais cachée après avoir jeté ce sort sur le plus effrayant des mages noirs. Je vis arriver Novenka et Matt et mon regard se figea sur leurs mains enlacées. Je sentis la jalousie m'envahir et de la colère aussi. Non, ce terme était trop faible, de la rage menaçait de me dévaster.

Comment pourrais-je lutter face à elle ? Elle était tout ce qu'un homme pouvait désirer. J'aurais du être heureuse qu'ils se soient trouvés. Mais, j'en étais incapable. Elle m'avait pris l'homme que j'aimais et je ne pouvais lui pardonner cette trahison. J'avais bien fait de ne pas lui confier mon amour pour lui. Elle aurait bien ri de ma naïveté.

Je refusais de les regarder et je sortis de ma cachette non pour eux mais pour les autres présents. La pauvre Mazie était en sale état et deux autres étudiants étaient présents. Ils semblaient perdus mais je ne pouvais pas les réconforter, je n'en avais plus la force.

Novenka et mon ami d'enfance lancèrent des sorts et un seul ennemi restait debout. Il était blessé et Matt essayait de le convaincre de se rendre. Je ne m'attendais pas à un miracle, il refuserait de renoncer à son idéal. Matt me demanda de m'occuper de Mazie mais je ne pouvais accéder à sa demande. J'étais trop énervée et trop inquiète pour Ara.

Je haussais les épaules, sa dulcinée était capable d'évacuer l'héritière Avery sans mon aide. Irvin arriva et lança un sort pour désarmer le dernier assaillant. Je m'approchais de lui et je me mis sur la pointe des pieds pour atteindre son oreille et lui demander si il avait vu ma petite protégée. Juste un signe de tête négatif et je savais que je devais revenir sur mes pas, elle ne pouvait pas avoir disparu. Je lui dis dans un souffle en indiquant Corialan de l'index :


- Tu as été merveilleux et cette guérisseuse pourra te soigner. Je ne peux pas rester, je dois la retrouver. Pardonne-moi.

Sans accorder un regard à l'homme que j'aimais, je partis en courant, les pieds ensanglantés pour retrouver mon amie. Je souffrais et je laissais des empreintes rougeâtres à chacun de mes pas. Je remontais le tunnel, l’adrénaline me donnait des ailes.

Au bout de quelques minutes qui me parurent des heures, j'arrivais dans la salle principale. Mon regard azur embrassa la scène et je sentis une larme de joie rouler sur ma joue quand je reconnus Ara. Je m'approchais d'elle, je rangeais ma baguette dans la poche invisible et ensorcelée de ma robe puis je m'accroupis pour poser ma main sur son cou. Je sentais son pouls, un sourire vint éclairer mon visage dévasté par le chagrin, la déception. Je marchais à quatre pattes pour me mettre derrière elle et la prendre dans mes bras. Je la berçais comme une enfant en lui chuchotant :


- Tout va bien aller, je te le promets.

Un médicomage nous vit et vint lui apporter des soins mais j'étais incapable de la lâcher. Je me sentais si coupable de l'avoir laissé. Je me mis à sangloter et j'étais incapable de retenir mes larmes.


Résumé:
 

_________________

PROUD MEMBER OF ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catharsis-rpg.com/t140-emilia-les-animaux-sont
Milo Pierce
avatar
Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 16/04/2017 Messages 101 Points d’activité 33
      Pseudo : Marinc / Mymy
      Avatar : Zachary Levi
      Crédits : Bazzart
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis, demeure résidentielle. En collocation avec Novenka.
      Patronus: Requin-Baleine
      Informations supplémentaires:
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Mer 14 Juin - 19:46

Spoiler:
 

I still got it. Where's the bar?
Milo & les autres

Par Merlin, c'était vraiment l'enfer. Tout comme Irvin, j'avais mis le sac sur mon dos,et après un coup d’œil vers la salle, je m'étais préparé à m’éclipser... C'était sans compter sur un enfoiré de merde qui tira sur les stands. Oh bordel, j'allais le tuer. Je me retrouvais légèrement sonner par le sort, mais je me mettais bientôt à couvert près d'une table renversé. De loin je voyais le stand de No' ravager. Ah les enfoirés. AAAAH. Ca non. Je me mettais à crier. « BANDES D’ENFOIRÉS. ELLE A PASSER UNE SEMAINE ENTIÈRE A LES PRÉPARER. » Comment ils avaient pus faire ça... Ses gâteaux préparés avec amour, détruis. DÉTRUIS. C'était tout bonnement honteux. Tant de gâchis.

En attendant, je cherchais Irvin du regard. Bordel je l'avais perdu dans l'explosion du stand. C'était pas sérieux ? Je gardais ma baguette dans la main. J'essayais de me redresser pour voir ce qu'il restait, mis beaucoup de personnes semblaient déjà prise dans le mouvement. Je regardais ma jambe. «Bon quand faut y aller. Faut y aller. » J'essayais de me déplacer de cachette en cachette espérant éviter des personnes malveillantes. Irvin devait encore être quelque part. Ou ? Je ne savais pas du tout. Puis je savais que Novenka et beaucoup de mes amis étaient encore là. Je pouvais décemment pas partir sans savoir où ils étaient. Si seulement Irvin avait une application sur sa prothèse me permettant avec une radio de lui envoyer des messages, je l'aurais retrouver bien plus facilement. Mais ce n'était pas le cas. Donc j'allais devoir le chercher à l'ancienne, sauf qu'il y avait une chance sur deux qu'il m'entendent pas dans tout ce bordel. Crier son nom serait inutile. J'arrêtais une personne qui tentait vainement de suivre. « Vous avez pas vu un gars avec un appareil sur la tête genre casque ? » Apparemment non.

Emi Burton

Spoiler:
 

_________________
 
I tell people, "You can do this." And they write back and say, "You were right. I can do this. And now I believe I can do anything."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catharsis-rpg.com/t799-milo-x-there-are-no-mis
Novenka S. Cieslak
avatar
Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 01/04/2017 Messages 1181 Points d’activité 0
      Pseudo : Némo
      Avatar : Emilia Clarke
      Crédits : MissKittyDesign.
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Chemin de traverse
      Patronus: Loutre
      Informations supplémentaires:
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Jeu 15 Juin - 8:51

Position:
 



"Soirée d'inauguration."

Vítejte v pekle. Kde pořádek a zoufalství se váže do té míry, děsivé hudby.  - český




C'est un cauchemar qui n'en finit pas. Des mages noirs, si on puit les appeler encore comme ça aujourd'hui, étaient partout. Bien vite neutralisés, c'est vrai. Mais les débris, le sang, la salive... La suie. Les blessures et les douleurs. Tout semblait idéal pour un film d'action digne d'Hollywood. Voir Emilia me rassure grandement, elle n'était pas partie loin mais elle semble devenue si distante... Elle nous regarde, je le vois bien avec une telle haine que j'en suis abasourdie. Elle a pris une potion de délire ou elle est sous l'impérium ?
Je n'ai le temps de rien que Matt nous ordonne d'évacuer une jeune femme...
J'ai sauvé déjà bien du monde ce soir, et la soudaine colère d'Emilia me ronge les entrailles. Je n'ai pas envie de risquer ma vie pour une autre personne. Je ne dis pas que je ne la sauverai pas. Mais j'ai d'autres choses à faire là, dans l'immédiat. Il y a des médicomages partout, cette demoiselle serait très vite prise en charge.
Mon regard ne quitte pas le corps inconscient de la jeune fille, des fois j'aimerais me retrouver morte que de subir ces moult sentiments qui me rongent chaque jour.
Je ne remarque pas l'arrivée de deux jeunes gens, je continue de fixer bêtement la fille, loin de tout. Loin du monde.

Puis un mouvement & Emilia fuit à nouveau. Malgré le chaos et la fin du monde car c'est clairement une situation apocalyptique, je ne veux pas qu'elle m'en veuille pour quoi que ce soit. C'est pour elle que je suis venue dans les tunnels, pour elle que j'ai retrouvé mes forces les plus profondes pour la retrouver ici. Cette fois, elle ne m'échappera pas. Je le refuse.
Et sans un mot, sans un regard pour qui que ce soit dans la salle, je cours après elle.
Je suis terriblement fatiguée. Je n'ose pas ouvrir ma bouche pour la sommer de s'arrêter de peur d'épuiser mon souffle et mes dernières réserves d'énergie. Je sens déjà la potion disparaitre de mon corps et mes jambes tremblent doucement.
Après quelques minutes d'un footing affreusement long, nous arrivons dans la salle. Elle se stoppe mais le temps que j'arrive à sa hauteur, elle était déjà repartie.
J'essaye de reprendre difficilement mon souffle en tenant toujours fermement ma baguette à la main. Et je la vois, retrouver une jeune fille, cette même demoiselle que j'avais sommé Jasper de faire évacuer. Elle n'était pas morte, n'est-ce pas ? Emilia semblait partager entre le bonheur et l'inquiétude. Quoi qu'il en soit, elle devait être vivante.

Pour ma part, je suis épuisée. Et je donnerai volontiers la vie de n'importe qui pour mon lit. Je la regarde et je souffle un instant. Là au moins, elle ne bougera plus avant un moment & je peux enfin reprendre mon souffle.
Je marche lentement vers elles. Je n'ai pas envie de parler, je ne sais même pas pourquoi Emilia me fuit & je ne sais toujours pas pourquoi je la suis pour m'expliquer. Le calme est apaisant et la foule se presse toujours vers la sortie.
Je lève la tête vers un homme qui demande quelque chose - je suis juste à côté d'Emilia, même si je ne dis pas un mot - je regarde un instant l'homme qui semble perdu et mon monde s'effondre pour une parcelle de bonheur. Légère. Mais dans ce dédale de sentiments négatifs, c'est un véritable nouveau souffle. « MILO ! MILO ! »
Je quitte Emilia, et je me rue sur mon colocataire, mon ami. Mon amant dans l'instant, ce que vous voulez même. Je le prends dans mes bras, le fais tomber sous le coup, je m'en fiche.
Mes mains se pose sur ses cheveux, je le touche sur le visage, le cou, partout. « Tu n'as rien ? T'es vivant ? » Question bête, mais existentielle. « Je suis si... J'ai eu si... » Je pose mes lèvres sur chaque centimètre carré de peau & même sur les lèvres. Oui monsieur. « Je ne te quitterai plus jamais. Et je te ferai autant de pâtisseries que tu veux, tu pourras même manger les préparations, je m'en fiche. »
Je me redresse en l'entrainant avec moi et je reste un moment dans ses bras. Reprendre de l'énergie. De la vie.

Et j'oublie presque tout.
En restant malgré tout dans les bras de Milo, je vois au loin l'homme que j'ai percuté avec un autre homme, politique. Oh mais oui ! « Tobias ! TOBIAS ! »
Je me relève et entraîne Milo à ma suite, lui empoignant farouchement le bras pour ne plus qu'il m'échappe. « Tobias, le chef des aurors n'a pas demandé son évacuation, et Matt a demandé à garder Monsieur près des médicomages et de la machine. Tu ne peux pas l'évacuer sans cérémonie. »
J'attrape doucement le bras du politicien et le tire de la foule. « Près de l'estrade, il y a mon amie et une jeune femme avec une médicomage, les aurors sont juste à côté. Si vous voulez bien nous suivre. »
Dans un soucis d'amour surement, je regarde Milo avec tellement d'intensité qu'il pourrait fondre.

Résumé:
 

_________________

Hate is killing me
i never ask for the love you gave me. but you did, i think so, and my life was beautiful maybe. and then you took it back and you broke my heart. my soul left with you. i think i love you but you're my nightmare now. The past.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catharsis-rpg.com/t723-novenka-s-cieslak-ou-la
Yuri A. Kovshevnikov
avatar
Étudiant・Sorcier
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Jeu 15 Juin - 8:56

La soirée d‘inauguration
La soirée virait définitivement au désastre. Malgré les explications de Mazikeen, Yuri n’avait toujours pas compris ce qui se passait.

- Bordel, dans quoi je me suis encore fourré encore, dit-il pour lui-même.

Il tenait dans sa main encore son verre de champagne, qui n’était toujours pas encore vide. Le champagne. Il aurait bien voulu quelque chose de plus fort, comme du whisky ou de la vodka, mais pour l’instant, il devait faire avec ce qu’il avait. Il but donc le fond de son verre d’un seul coup avant de porter son regard sur ce qui se passait autour de lui. Jobs avait disparu, et dieu seul savait ou était Amos…

Il avance tout doucement dans la salle et fonce sans s’en apercevoir dans Honoria. La bousculant un peu trop fort, il s’était pris un pan de la robe de la jeune femme dans les pieds, la déchirant à moitié dans son élan. Pris par surprise, croyant être attaqué, il lui lança la première chose qui lui était tombé dans les mains. C’est ainsi qu’Honoria finit avec des morceaux de verres un peu partout sur sa robe.

Un peu perplexe, Yuri la regarda pendant un temps avant de se reprendre.


- Euh… Désolé ?


Il tenta un sourire désespéré pour tenter de faire digérer la pillule à celle qu’il venait de bousculer. Au fond de lui, pourtant, il n’était pas dupe. Il savait qu’elle allait lui en vouloir de lui avoir ruiné sa robe et de lui avoir balancé un verre de champagne sur elle.


- Ça va ?

Le chaos régnait toujours dans la salle. Yuri n’avait qu’une envie. C’était de se barrer de là. En temps normal, il n’était pas du genre à se défiler devant une bonne bagarre, mais là, ça commençait à faire trop pour lui. Il ne savait plus où donner de la tête, avec tous ces sorts qui fusaient dans tous les sens. Du coin de l’œil, il vit quelque chose voler. Un phénix ?

- What the f…?
s’écria-t-il en voyant l’oiseau.

Il se retourna rapidement vers la jeune femme qui semblait bien énervée avant de lui dire :


- Bon bah, ça été un plaisir de faire ta connaissance, mais moi, jme casse de là…


Il lui lança un dernier sourire, avant de se diriger vers les tunnels, ou ils espérait y trouver un peu plus de calme.
© Nalex

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
avatar
1Maître du Jeu
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Jeu 15 Juin - 15:44

Intrigue Atlantis - Chapitre 1
La soirée d'inauguration


Après la tempête, venait toujours l’accalmie. Après le chaos, le silence. C’était une vérité réconfortante quand on avait la fortune de la lire dans un roman, bien plus terrifiante pourtant lorsqu’il s’agissait de la vivre.

L’attaque avait été soudaine, cinq minutes tout au plus. Les assaillants avaient été neutralisés par les aurors et la sécurité de la soirée aussi rapidement qu’ils n’avaient semé la panique chez les invités lorsqu’ils étaient arrivés. Quelqu’un devait les avoir vendus, ou ils avaient été surpris dans leurs préparatifs, car si leurs forces étaient sérieuses, elles n’avaient très clairement pas fait le poids. De cette soirée pour le moins ratée, on se souviendrait probablement de l’héroïsme des étudiants, commerçants et aurors d’Atlantis qui n’avaient pas hésité à tirer leur baguette pour défendre leurs pairs. Blessés et épuisés, plusieurs d’entre eux gisaient là, assis à même le sol des galeries, alors que les médicomages se répandaient dans les ruelles du Quartier des Profondeurs pour venir en aide aux victimes. Quelles qu’elles soient. Une forme de sérénité étrange s’était dès lors installée, seulement troublée par les respirations rauques et les murmures, les pas troublés de ceux, encore vaillants, qui cherchaient leurs proches, perdus dans le tumulte. La femme du représentant du gouvernement moldu, le ministre Atwood en charge de la coopération était introuvable. Et de nombreux autres, aussi, probablement égarés dans les tunnels alors qu’ils cherchaient à fuir la bataille… ou la vision d’épouvante que représentait un troll, que bien trop avait cru sauvage.

Dans la salle de réception, le feu était maîtrisé. De minuscules foyers persistaient encore de-ci, de-là conférant à la vaste pièce une aura étrange où dansaient les ombres, entre émanations salines et fumées. Sous la chaleur, les parois s’étaient distordues, certaines avaient commencé à fondre, et présentaient des arabesques tortueuses aux halos verts et rougeâtres qui s’entremêlaient dans la blancheur désormais maculée qui avait fait le succès des mines depuis la fondation d’Atlantis. Sans grand succès, un auror tenta même un Reparo ! peu convaincu sur l’un des piliers centraux de la salle, comme s’il avait l’espoir de lui rendre sa splendeur et d’effacer ainsi le drame qui s’était déroulé.

Mais l’important n’était pas là.

La machine avait été sauvée. Jobs, en revanche, avait disparu. Personne, à moins que ? Ne savait où il s’était volatilisé et les intentions qui avaient conduit à sa mise à l’écart. Étrangement, nul ne semblait s’en soucier, particulièrement pas les médicomages qui s’agenouillaient auprès des étudiants en état de choc, pour les convaincre de retourner à la surface, de respirer l’air du dehors. Ils murmuraient des paroles douces et apaisantes, évoquaient du chocolat et des boissons chaudes, des spécialistes qui pourraient prendre soin d’eux. Ils avançaient, surs d’eux et méticuleux, de tunnels en tunnels, à travers les arrières salles, pour rassembler le reste des invités et les pousser vers le camp de secours, à la sortie du quartier, ignorant seulement les aurors qui décomptaient les assaillants inconscients et tenaient conseil à mi-voix sur la marche à suivre. Sous cette avalanche de professionnalisme et de douceur, peut-être qu’aucun ne remarquerait de vieux elfes aux cheveux crasseux et aux doigts biscornus qui éraient au fond de la salle de réception, le regard torve, triturant sans cesse leurs chapeaux teinté d’un rouge brunâtre. Si ils ne semblent craintifs, ils fuiraient si quelqu’un essayait de les approcher.

A la surface, la nuit est douce, étonnement douce même pour cette période de l’année à Atlantis, comme si la météo souhaitait elle aussi apaiser les âmes. Les étoiles et la lune éclairaient d’une lueur nacrée la place des Profondeurs, d’où on entrait dans le quartier éponyme, et où médicomages et aurors avaient installés un camp de secours pour prendre en charge les invités de la fête. Les regards étaient inquiets, tandis qu’un sorcier doté d’une plume à papote d’un bleu électrique dénombrait un à un les invités qui faisaient irruption à l’air libre, leur demandant au passage leur identité. Face à un vigile en uniforme, le bras enserré autour des épaules de Mr. Atwood, le représentant du gouvernement moldu, il se figea, visiblement crispé. « Il doit être rapatrié à Londres immédiatement, ordre du chef des Aurors d’Atlantis. » Le vigile hocha la tête et lève à nouveau les yeux vers l’homme en costume, qui s’approcha d’un pas vif. « Bien entendu, je vais immédiatement l’escorter vers Londres. » Rassuré, l’employé de la ville se détendit, rassura Mr. Atwood d’un tapotement sur l’épaule, et reporta son attention sur sa plume à papote.

Dans le calme, la place se couvrait de monde, les premiers déjà enrobés de couvertures légères rose vif, pourtant réconfortantes. Certains seraient les mains autour d’une tasse de thé fumant, d’autres croquaient sans conviction dans des tablettes de chocolat, la tête pleine de souvenirs d’un autre âge, à la fois si lointain et si proche. L’accalmie était là, douce, chaleureuse, sereine.

Et un long cri fit vibrer la place, d’abord chaleureux et printanier, avant de se transformer en cliquetis de cristal mêlés des murmures de conversation, pour enfin atteindre son apothéose macabre dans un mélange de cris étouffés, d’incantations de sortilèges et de gémissements de douleurs, tandis que gisait désormais, sur les pavés, le corps sans vie d’un Jobarbille.

HRP

- Merci à tous pour votre participation active !
- Ceci est le dernier tour de l'intrigue ! Cet event sera cloturé le 22 juin après 19h, avec un dernier message du narrateur et un bilan !
- Les décomptes précis des résultats de ce tour sera donné la semaine prochaine, en même temps que les résultats et récompenses de tout ce chapitre.. De toute évidence, ce sont évidemment les forces rangées au côté des aurors qui ont ramené l'ordre ! La machine est sauvée !
- La limite de 700 mots vaut toujours.

- Bon amusement !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riley Cook
avatar
Étudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 05/05/2017 Messages 719 Points d’activité 54
      Pseudo : nicolas
      Avatar : Cameron Monaghan
      Crédits : non
  • INFOS UTILES
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Jeu 15 Juin - 16:45

Je me trouve dans : La salle de réception puis dehors sur la place de la ville.
Je prends position pour : Personne
J’ai attaqué : Personne


Je m'étais rendu contre mon gré dans la salle de réception et là tout semblait devenir calme. Les blessés et les autres étaient là ainsi que dans les tunnels peut-être. Chacun devait se féliciter d'être encore en vie et je fis de même. Seulement à force d'attendre cet auror, je me mis à regarder la scène où plus tôt une étrange machine était en compagnie de Monsieur Jobs.

Tout ce qui me vint à se moment là fut :

"Ben il est passé où ?"

Et puis je me dis alors en moi-même qu'il devait être rentré chez lui et que je devais en faire autant. Je me levais donc sans attendre qu'on me rende ma baguette et je traversais enfin en silence et sans difficulté, les couloirs comme certains le faisait devant moi. jE pus atteindre la sortie.

Là le froid de la nuit me fouetta le visage et me réveilla un peu plus. Il fallait cependant que j'aille me coucher. Fatiguer c'était tout ce que j'était et seul mon lit avait ma préférence. Peut importe ce qui pouvait arriver après.

"Mon nom ? Et bien Riley Cook... Etudaint de 1ère année..."

Alors que l'homme allait passer à la personne derrière moi j'ajoutais sans savoir vraiment si cela avait de l'importance ou non :

"Je n'ai pas vu Monsieur Jobs après la bataille. Il n'était pas dans la salle de réception..."

J'avais vraiment un sens du détail et remarquait souvent ce que les autres ne voyaient pas même si cela était directement sous leurs nez.

Je pris alors le morceau de chocolat qu'on me tendit et refusais la tasse tendue devant moi. J en'avais pas envie de boire. Je savais que mon ventre ne le supporterait pas. Peut-être qu'avec une bonne nuit de sommeil, tout redeviendra normal.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias A. O’Doherty
avatar
Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 22/04/2017 Messages 40 Points d’activité 0
      Pseudo : Sarah
      Avatar : Cillian Murphy
      Crédits : angeldust
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence:
      Patronus: Un lion, symbole christique par excellence.
      Informations supplémentaires:
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Jeu 15 Juin - 17:20

Soirée d'inauguration
Sometimes life hits you in the head with a brick.Don't lose faith. - Steve Jobs

Ton nom résonne derrière toi.

Et merde.

Reste calme. Respire. Ca va aller. Tu vas y arriver. Si la compagnie de la jeune femme t'es d'ordinaire plutôt agréable, ce n'est clairement pas le moment pour elle de venir se mettre en travers de ta route.

Tu continues à avancer l'air de rien. Comme s'il pouvait y avoir deux Tobias dans la salle. Pourtant elle ne lâche pas l'affaire et se fraie un chemin jusqu'à vous. Ne pas s'énerver. Ne pas sortir d'arme. Ne pas griller sa couverture. Ne pas ruiner l'ouverture de ce soir. Calme. Tu te retournes vers elle. Et lui décroches ton plus beau sourire en coin. Novenka, tu es en beauté ce soir dis moi. Elle ne sait pas vraiment qui tu es, elle ne sait pas ce que tu fais de ton temps libre quand tu ne t'occupes pas de cette galerie d'art miteuse qui te sers de pseudo profession. Elle n'a pas besoin de savoir, les choses sont très bien ainsi. Je donne un coup de main à l'équipe de sécurité ce soir, ils avaient besoin de renfort et le gouvernement moldu m'a demandé d'intervenir. Pourquoi pas ? Ce n'était pas si improbable que ça, c'était même plutôt crédible. Tu t'étais déjà battu pour le gouvernement moldu, il y a des années de ça mais tout de même, tu avais même suivi une formation éclaire de tireur d'élite chez les aurors. Et puis c'est pas comme si Novenka allait vérifier auprès des services de sécurité moldu.

Tu devais agir prudemment pourtant, tu le savais. Tu ne pouvais pas juste disparaître avec Atwood, sinon ils sauraient, quand il ne rentrerait pas chez lui après la soirée, tout le monde saurait que c'était toi qui l'avais pris. Et ça c'était très mauvais pour les affaires, tu n'avais pas besoin d'avoir les aurors et les services secrets moldus collés à tes basques constamment.

Alors tu lâches l'affaire, en apparence du moins.  Si changement de plan il y a eu je n'en ai pas été informé. Mais je te laisse donc escorter monsieur vers le chef des aurors qui est manifestement plus au courant que moi. Tu te tournes vers ce pauvre Atwood qui ne comprends plus grand chose à ce qui lui arrive et se laisserait emmener à peu près n'importe où actuellement pour peu qu'on lui annonce le mot sécurité. Il y a eu un petit changement de programme, mais vous pouvez suivre cette femme jusqu'aux aurors qui prendront en charge la suite des opérations. Ne vous en faites pas. Au plaisir de vous recroiser monsieur. Il n'avait pas idée. Il ne savait pas lui que si vos chemins étaient amenés à se rejoindre à nouveau, cela serait nettement moins agréable pour lui que ça ne l'était ce soir.

Plan B.

L'ambiance avait brutalement changée. Aussi rapidement qu'elle était survenue, l'agitation s'était éteinte. Les combats avaient cessés, un des deux camps semblait avoir triompher. Lequel ? Cela n'avait aucune importance à tes yeux. Ce n'était pas ta bataille. Il y a déjà un moment que tu as décidé de rester concentré sur la grande guerre que tu dois mener.

Un mouvement d'évacuation était lancé et les aurors dirigeaient l'ensemble des invités vers la surface, les regroupant probablement sur la place des Profondeurs. Tu avais décidé de traîner du pieds, de rester un peu sous terre, de te faire discret.

Ton téléphone vibre dans ta poche. Des nouvelles du plan B. Fébrile, tu t'empresses d'ouvrir le message. L'oiseau a rejoint le nid. La mission est un succès. Tu as réussi. Atwood est à toi.

Une bonne humeur soudaine t'envahie. Tu ne vas quand même pas partir alors qu'il reste des bouteilles entières de champagne et qu'il y a matière à célébrer ! Tu te saisis d'une bouteille encore pleine et tu t'approches de la première personne que tu aperçois encore dans la salle avec toi.  Un verre ?

© GASMASK


Résumé:
 

_________________



Can the chosen one smoke ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finn W. Bowman
avatar
Étudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 29/03/2017 Messages 561 Points d’activité 26
      Pseudo : Flow
      Avatar : Herman Tømmeraas
      Crédits : Me, myself and Google
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Les Salines
      Patronus: un Mustang
      Informations supplémentaires:
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Jeu 15 Juin - 17:47


La Soirée d'Inauguration
“I always think the opening moments of a party are the hardest, before everyone has had enough to drink.”
La nuit avait été longue et mouvementé. Celle qui l’avait sauvé était partie, en lui offrant son nom et un baiser sur la joue (plus étonné qu’autre chose, il n’avait pas réagi). Une pensée pour sa mère biologique lui passa à l’esprit : toujours présente sans rien dire dans un coin de la pièce, pendant que son père passait ses nerfs à coup de ceinturon. Toujours à garder le silence. Toujours à le laisser aux bon soins des gouvernantes. Avait-il eu réellement une mère, finalement ? Cette femme, alors qu’il venait de la rencontrer, avait démontré plus d’humanité et lui avait donné plus d’amour en 5 minutes que la sienne, durant toute sa vie.

Mais l’heure n’était pas aux souvenirs, il ne devait pas se laisser abattre. Il devait fuir, s’il voulait avoir la vie sauve. Les combats semblaient se calmer, et les gens sortaient petit à petit de la salle de réception : s’il voulait échapper à Matt, il ne devait pas rester ici bien longtemps. Il se douterait qu’il devrait payer les conséquences de ses actes, mais là, il était beaucoup trop las et fatigué pour dealer avec ça. Et puis à quoi servait-il d’avoir un père avocat, ayant participé aux procès les plus difficiles de ce siècle, notamment ceux de Mangemorts reconnus, s’il ne pouvait pas l’utiliser pour se sortir des ennuis avec la justice ? Il verrait ça en temps voulu.

Il commença à se fondre parmi la foule de gens qui sortait de la salle à pas pressés, certains blessés, tous traumatisés, en essayant de se faire le plus anonyme possible. Il essayait de voir la chevelure rousse d’Holly parmi les rescapés, car il ne savait pas ce qui lui était arrivé et espérait qu’elle soit toujours valide. Il ne savait pas ce qu’il ferait s’il s’avérait qu’elle faisait partie des victimes. Il priait d’ailleurs ne pas avoir vu Aedan ce soir-là…

Arrivé devant le vigile, qui lui demanda son nom, Finn fut tenté pendant quelques instants de lui donner un faux nom, afin d’échapper à la justice, mais il savait qu’il ne ferait qu’accroitre ses ennuis. Il devait la jouer finement. Coopérer. Plaider l’Imperium. Après tout, c’était vrai, il avait bel et bien été ensorcelé, bien que l’Auror n’ait même pas pris la peine de le vérifier : mais les vices de procédure, notamment leurs interrogatoires sans la présence d’un avocat, ainsi que l’abandon par l’Auror de lui et Riley, inconscients, seuls dans une salle où un incendie s’était déclaré peu après, avaient été nombreux. Il savait qu’il pourrait s’en tirer sans réelles sanctions. Il n’était pas premier ex-aequo de sa promotion en Droit Magique pour rien.

Il donna donc son nom entier, Finn Wallace Bowman, et sortit la tête haute. Il n’était pas blessé, et refusa l’aide des médicomages. Il voulait juste rentrer, pourquoi pas se prendre une bonne bière, et se pieuter. Il ne savait pas ce qui l’attendait, mais demain serait un autre jour. La seule chose dont il était sûr, c’est qu’il espérait revoir Novenka, sa sauveuse…

 
Codage par Libella sur Graphiorum


Résumé:
 

_________________
We start with stars in our eyes
Step out of the sun if you keep getting burned. Step out of the sun because you've learned. On the outside, always looking in will I ever be more than I've always been? I'm waving through a window, I try to speak, but nobody can hear so I wait around for an answer to appear while I'm watching people pass. I'm waving through a window. Can anybody see, is anybody waving back at me?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catharsis-rpg.com/t708-finn-w-bowman-keep-my-g
Jasper L. Greengrass
avatar
Étudiant・Sorcier
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Ven 16 Juin - 9:49

-•-•-•-
MINES DE SEL, QUARTIER DES PROFONDEURS
La soirée d'inauguration
Intrigue - Event

-•-•-•-

La suite des combats s'était déroulé à une vitesse ahurissante. Jasper avait été emmené à droite, à gauche, sous les ordres de Matt, lançant sort sur sort pour épauler ce qu'il restait de la cavalerie. La victoire, déjà, semblait assurée mais les assaillants n'étaient pas prêts de se rendre et même si la machine ne semblait plus être leur priorité numéro un, l'idée de leur propre survie suffisait à les faire se battre dans une rage forcenée. Jasper avait cru voir un rayon vert, porteur macabre de magie noir, l'effleurait sournoisement. L'homme avait été désarmé puis stupéfixié par un de ses collègues. A vrai dire, la seconde partie des affrontements avait été bien moins glorieuse pour l'ex-gryffondor que la première... Il avait déambulé dans les couloirs, enchaînant duel sur duel, maléfice sur maléfice, sans jamais réellement toucher, ni perdre. Il s'était contenté de soutenir et appuyer la force de frappe des Aurors en groupe sans être une pièce maîtresse, trop fatigué qu'il était après avoir éliminé à lui seul les quatre assaillants de la salle de réception. Il croyait avoir vu Novenka à nouveau avant qu'elle ne s'évanouisse et peut-être aussi l'une des femmes qui avait été confié à Mazikeen au tout début de la soirée. A vrai dire, tout s'était déroulé si rapidement que seul des flash, des sortes de visions lumineuses venant altérer sa vision, lui rappelait certains de ses actes. Jasper était plongé dans une semi-léthargie, dans une torpeur légère causée par la fatigue. A cet état second se mêlaient l'euphorie de la victoire et les quelques gouttes d'adrénaline qui continuaient de parcourir son sang...

Il rejoignit la salle de réception, enjambant les corps raidis des victimes, contournant les quelques flammes qui restaient, jetant par-ci par-là quelques jets d'eau pour éteindre un foyer. La soirée avait été éreintante et désormais que les combats avaient cessé, Jasper ne souhaitait plus qu'une chose : retrouver Mazikeen. Il s'était forcé à ne pas penser à sa bien-aimé pour son propre bien et celui des autres invités mais les affrontements étaient finis et il ne se pardonnerait pas qu'elle ait été blessée.

Il hocha la tête en direction des vigiles et des Aurors qui se rassemblaient pour briefer. Il n'avait pas besoin d'aller les voir, Matt avait été mis au courant de toute son implication et il ne faisait pas partie de l'équipe à proprement parler. Il était rien qu'un assets de Matt mais il pensait avoir largement fait ses preuves, les invités pourraient en témoigner. Tirant sur les manches de son costume, se permettant enfin de ranger Rubescente dans l'étui secret qu'il lui avait réservé, Jasper reprenait contenance et son allure aristocratique. Seuls quelques grains de poussière et quelques estafilades dans son dos trahissait sa participation active aux combats. Reconnaissant sa chère et tendre dans la foule, Jasper se mit à ses côtés et prenant doucement sa main, lâcha d'un ton ironique :

« Ravissante soirée, n'est-ce pas Miss Avery ? »

Avant de rajouter, sur un ton plus sérieux :

« Je t'aime. »

Leurs lèvres ne tardèrent alors pas à se toucher et rien, pas même la mort du Jobarbille ne parvint à séparer les deux amoureux.

RÉSUMÉ:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catharsis-rpg.com/t175-jasper-la-discorde-est-
Irvin Fowler
avatar
Étudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 24/12/2016 Messages 263 Points d’activité 68
      Pseudo : Isou, BreizhClafoutis
      Avatar : Georges Mackay
      Crédits : Moi-même
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence:
      Patronus:
      Informations supplémentaires:
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Ven 16 Juin - 16:40

Je comprends que la bataille est gagnée, dans cette zone au moins et l'adrénaline retombe d'un coup, laissant la douleur reprendre ses aises dans mon crâne. Je chuchote un « merci » à Emilia qui me désigne du doigt une femme, plus loin. Alors qu'elle file dans les tunnels, je m'avance vers la médicomage en titubant un peu. Cette dernière me voit approcher mais me lance un regard désolé avant de se tourner vers Mazikeen ; elle est plus en danger que moi. Je me laisse tomber contre le mur le plus proche, pour me reposer un peu et retourner chercher Milo ensuite. Le sifflement dans mes oreilles ne se calme pas. Je passe une main sur ma tête et, à nouveau, celle-ci me revient tâchée de sang. Faites que mes implants ne soient pas touchés... Si les électrodes dans mes oreilles ont été déplacées par le choc, je suis bon pour une nouvelle opération.

Je reste assis quelques instants, ou quelques minutes. Au bout d'un moment, le calme autour de nous est brisé par des pas, et je relève la tête. D'autres médicomages arrivent en renfort, et l'un d'eux s'approche aussitôt de moi. Je le regarde, perplexe, alors qu'il veut visiblement m'entraîner ailleurs – il parle trop bas pour que je le comprenne. Il me soulève par un bras et je le laisse faire, puis nous traversons les tunnels pour déboucher dans la grande salle, vers la sortie. Inquiet, je relève la tête à la recherche de mon ami… Là ! La salle est pleine de types bruns, mais sa taille et la présence de sa colocataire ne trompent pas.

- MILO !


Je lutte un peu mais le médicomage me tient fermement, et m'entraîne vers la sortie. Et merde !

- Il faut que je rentre, dans la salle…

Mais mon kidnappeur secoue la tête et me mène à la sortie, droit vers un type équipé d'une plume à papote. Hors de la mine, mes appareils ne sifflent plus, mais la magie omniprésente rend tous les sons très étouffés et lointains. Je mets 2 minutes à comprendre ce qu'il me veut, ce qui n'arrange rien à mon mal de crâne. Un autre soignant m'attrape et m’assoit sur une sorte de brancard, des mains habiles ôtent mes appareils pour examiner ma tête, et je suis plongé dans le silence.

Et ça me fait un bien fou. Je respire plus tranquillement, et mon esprit se repose, loin du brouhaha. Je sens les doigts d'un médicomage courir sur ma tête, écartant mes cheveux et examinant la blessure. Une douce chaleur se répand sous ma peau, signe que les sorts font effet. Le soignant me tapote l'épaule pour attirer mon attention, puis me tend une potion. Je le regarde, perplexe, et secoue la tête en écartant les mains – privé de mes appareils et en pleine nuit, je suis incapable de lire ses lèvres ou de le comprendre. Il pose alors la potion sur mes genoux, et indique ma tête. Soulagé, je bois le breuvage d'une traite et sent aussitôt ma tête devenir plus légère. Quelqu'un d'autre m'enlève aussitôt la tasse pour la remplacer par une autre remplie de thé fumant – merci Merlin – et pose une couverture sur mes épaules. Je jette un coup d'oeil à mon costume. Il appartenait à mon parrain, et c'est la première fois que je le porte ; le pauvre est maintenant tâché de sang et de poussière, et je ne sais pas s'il sera récupérable.

Je ferme un peu les yeux, mais les images des corps de la salle de réception m'assaillent, dans toute leur horreur. Je frissonne. Il faut que je retrouve Milo, Poppy, Emilia et Matt. Je saute du brancard, mais la potion anti-douleurs possède aussi un effet calmant un peu trop efficace… Je titube et sens les mains du médicomage dans mon dos, tendues pour me rattraper. Je me rassois. Encore quelques minutes, et je retournerai à l'intérieur.
Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catharsis-rpg.com/t564-irvin-fowler
Matt Clickerly
avatar
Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 585 Points d’activité 68
      Pseudo : Dean / Matt / Arthur
      Avatar : Matt Damon
      Crédits : Moi
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis, les Faubourgs
      Patronus: Un loup
      Informations supplémentaires:
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Sam 17 Juin - 13:56

Le dernier assaillant n'avait pas l'air de vouloir se rendre, malgré la fenêtre d'opportunité que lui avait ouverte Matt. Alors qu'il leva sa baguette, il fut désarmé. Matt se retourna et vit qu'il s'agissait d'Irvin. Il le remercia d'un signe de tête et en bougeant ses lèvres pour mimer le mot. Il s'approcha ensuite de son collègue et récupéra les ordres provenant du Ministère. Ils devaient emmener tous les assaillants dans les geôles de l'antenne du Département de la Justice Magique à Atlantis. Il pouvait également rentrer chez lui et se reposer. Il aurait à rendre des comptes sur la soirée plus tard. Il s'en doutait mais ce n'était pas très rassurant de l'apprendre aussi vite. Il avait tout de même échoué dans sa mission. La sécurité, bien qu'ayant fait son travail, s'était laissée débordée par les actions des différents invités et Steve Jobs avait effectivement été enlevé. Peut-être serait-ce finalement l'électrochoc dont il avait besoin pour quitter le Ministère...

Il y pensait depuis un certain temps maintenant mais n'avait jamais osé franchir le pas. L'inconnu était difficile à appréhender. Il ne savait pas s'il arriverait à trouver un métier qui lui plairait. Mais ce serait finalement une bonne opportunité pour lui pour se plonger à fond dans sa passion : la Métamorphose. Il ne savait pas ce qu'il adviendrait de lui, ni ce qu'il ferait. A dire vrai, il ne savait absolument pas ce que serait sa vie dans les prochaines semaines et dans les prochains mois. Il vivait au jour le jour et faisait avec. Après tout, il était un adepte du Carpe Diem.

Il arrivait dans la salle de réception en escortant un des assaillants qui pouvait marcher. Il le confia à ses collègues et alla voir son chef, qui le congédia effectivement pour le reste de la soirée. Il devrait se trouver au Ministère à la première heure le lendemain matin. Il n'eut pas plus d'information. Il se retourna et vit Emilia qui tenait Arabella dans ses bras. Cette dernière se faisait soigner par une médicomage. L'Ecossais s'approcha d'elles, prit la main d'Emilia et la fit se relever délicatement pour la prendre dans ses bras. Après quelques secondes d'une étreinte passionnée et il se décolla légèrement et sécha ses larmes qui coulaient encore le long de ses joues. "Ce n'est pas de ta faute, d'accord ? Tu ne pouvais pas savoir, personne ne le pouvait. On s'est tous défendus comme on pouvait. Donc ce qui lui est arrivé n'est pas ta faute, d'accord ?" lui dit-il aussi calme et rassurant qu'il le pouvait. Il la reprit dans ses bras et caressa ses cheveux. Il avait besoin de la prendre dans ses bras, il avait besoin d'être près d'elle. L'adrénaline libérait peu à peu son corps et ses émotions le submergeaient. Il était triste, lui aussi, qu'Arabella fut blessée, mais était confiant qu'elle s'en remettrait vite. C'était une battante !

Il s'éloigna en disant qu'il revenait très vite. Il sortit quelques instants des mines pour respirer l'air frais de la nuit. Il en avait grand besoin. Il devait essayer de calmer ses nerfs qui étaient en train de lâcher. Il devait se montrer fort pour Emilia, pour Arabella, pour tous celles et ceux qui comptaient pour lui. Il resta ainsi - à faire les cent pas en prenant de longues bouffées d'air frais, savourant la sensation de fraîcheur dans ses poumons - quelques minutes. Il récupéra une tablette de chocolat auprès des équipes de secours ainsi que trois boissons chaudes. Il ramena tout ça auprès d'Emilia et Arabella, pensant que cela leur ferait du bien.

Il prit sa baguette et dit "Que dirais-tu de retrouver ta beauté naturelle, Emi ?" alors qu'il annulait les transformations qu'avait subi son corps. Il s'assit ensuite auprès d'Arabella tout en rangeant sa baguette au niveau de son avant-bras gauche. Il prit un morceau de chocolat et but une gorgée. "Comment te sens-tu, Ara ?"


Résumé:
 

_________________
Envie d'en savoir plus sur le Syndicat Prométhée ou sur l'Alliance Prométhée ? N'hésitez pas à me MP.

Proud member of:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catharsis-rpg.com/t206-matt-clickerly-after-al
Arabella Rosebury
avatar
Étudiant・Sorcier
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Dim 18 Juin - 4:18

La douleur lui vrillait littéralement les côtes et la moindre respiration devenait franchement pénible. Les larmes coulèrent d’elle-même sur les pommettes rebondies de l’étudiante alors qu’elle sentait que se relever allait lui demander bien plus de ressources qu’en temps normal. Elle sentit une main se poser sur elle et releva la tête se demandant qui cela pouvait bien être. Ses yeux s’écarquillèrent en reconnaissant Emilia l’air totalement épuisé et…bleue ? Elle était soulagée de voir que la vétérimage était en vie mais ne comprenait pas trop pourquoi elle possédait cette teinte étrange. Hallucinait-elle ? Arabella n’eut pas le temps de se poser d’autre question que son amie la serrait dans ses bras. La jeune femme grimaça de douleur en serrant les dents.

- Attends Emi, ne sers pas si fort ça me fait mal…
souffla-t-elle.

Heureusement le calme revenait peu à peu dans la salle qui était de nouveau sécurisée et les médicomages dépêchés sur place se dispersaient un peu partout apportant leur aide aux blessés et aidant à l’évacuation. Rapidement une femme se présenta et entreprit de soigner Arabella qui lui en fut infiniment reconnaissante. La médicomage l’ausculta avant de lui confirmer ce qu’elle soupçonnait déjà : elle avait une côte cassé et plusieurs fêlées. Après lui avoir demandé son accord elle lui fit boire une potion puis pointa sa baguette tout en prévenant que cela serait désagréable. La main d’Arabella serra celle d’Emilia qui la tenait toujours contre elle. Les douces paroles de son amie la rassurait et un halo dorée entoura sa cage thoracique tandis qu’elle sentait effectivement les choses se "remettre" en place. Elle ne put retenir un gémissement de douleur, se raidissant et écrabouillant sans doute la main d’Emilia sous l’effet de la douleur. Fort heureusement celle-ci ne perdura que quelques secondes et lorsqu’elle reprit son souffle le soulèvement que provoquait l’air dans ses poumons ne lui faisait plus mal.

Matt fit son apparition et aida Emilia à se relever tandis que la médicomage poursuivait ses soins. En regardant l’auror et la vétérimage se serrer dans leur bras elle esquissa un sourire. En voyant la douceur, l’attention, le soulagement dans les gestes de Matt elle sentit son cœur se serrer en pensant à Samaël. Elle ne savait toujours pas où il se trouvait, ni même si il allait bien et se demandait si il se posait les mêmes questions à son sujet. Son regard noisette tenta de parcourir la salle mais il était difficile de discerner quoi que ce soit à la hauteur où elle se trouvait, tout ce qu’elle percevait c’était des bas de pantalons et de robes ce qui revenait à pas grand-chose.

Alors que la médecin terminait et lui expliquait qu’elle devrait tout de même passer au cabinet médical vérifier que tout allait bien, elle profita de Matt qui était partit quelques instants  pour demander à Emilia la raison de son étrange couleur.

- Pourquoi tu es bleue ?

Matt revint et prit place auprès d’elle après avoir rendu à Emilia sa couleur d’origine, ce qui lui allait beaucoup mieux que le teint de schtroumpfette qu’elle arborait plut tôt, puis il lui tendit un bout de chocolat qu’elle refusa en secouant la tête avec un faible sourire. Même sa gourmandise ne pouvait prendre le dessus sur l’angoisse qu’elle ressentait. Elle craignait qu’il ne soit arrivé quelque chose à Samaël, elle l’avait perdu de vue depuis trop longtemps.

- Ca va aller…répondit-elle d’une voix un peu tremblante. Tu sais où es Samaël ? Je ne l’ai plus revu depuis mon malaise…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catharsis-rpg.com/t207-arabella-le-coeur-eleph
Samaël Avery
avatar
Étudiant・Sorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 327 Points d’activité 35
      Pseudo : Jérémy
      Avatar : Kit Harington
      Crédits : Avatar : Holly // Signa: Moi-même
  • INFOS UTILES
MessageSujet: Re: [Intrigue] La Soirée d'Inauguration   Dim 18 Juin - 10:16

Le calme et l'ordre tant attendus étaient enfin revenu. Plus aucune menace ne semblait être présente dans les alentours, ou tout du moins aucune menace directe. Les assaillants avaient été arrêté et les médicomages prenaient en charge ceux qui avaient besoin de soins. La plupart des gens avaient rejoint la sortie, laissant maintenant la salle de réception sans dessus dessous, rappelant l'affrontement qui venait tout juste d'avoir lieu. Heureusement, la machine de Jobs n'avait rien et aucun mort n'était à pleurer. La sécurité avait travaillé dans un commun accord, s'entraidant les uns les autres et cela avait payé, l'efficacité des aurors n'est plus à démontrer.

Mais il me restait encore une chose à faire, peut-être bénigne pour certains, mais ô combien importante pour moi, retrouver parmi ces débris et ces quelques personnes restantes, celle qui était déjà présente avec moi lors du début de cette soirée, celle avec qui j'aurai aimé pouvoir rester afin de la protéger. Il faut que je retrouve Arabella. Je parcours d'abord la salle du regard, sans grand succès, puis me met à marcher pour pouvoir changer d'angle de vue et peut-être l'apercevoir. Je fais tout de même attention de ne pas gêner les médicomages dans leur travail et continue mes recherches, apercevant finalement Matt qui semble se diriger vers quelqu'un, peut-être qu'il pourra m'aiguiller.

Je m'approche alors en direction de l'auror pour apercevoir, posée au sol telle une sirène sur son rocher, celle que je recherchai. Elle était dos à moi, mais même de dos j'aurai pu la reconnaître entre milles, le pincement de mon coeur m'indiquant bel et bien que c'est elle. A pas feutrés, je continue de m'approcher pour finalement m'asseoir juste derrière elle, me penchant au dessus de son épaule pour lui faire sentir mon souffle dans son cou.

- Bonjour mademoiselle, vous êtes toute seule ici?

Je dépose en suite un doux baiser dans son cou, en profitant pour sentir son parfum. Je glisse en suite une main sur ses hanches pour me coller tendrement contre elle. Savoir qu'elle n'avait rien eu de grave me réchauffait le coeur et j'allais maintenant profiter de chaque seconde passée avec elle, sans la quitter une nouvelle fois, ou du moins pas avant qu'elle ne soit rentrée chez elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.catharsis-rpg.com/t139-samael-avery-i-will-do-
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Soirée d'inauguration [ A partir du 16/11 à 18H00]
» Soirée d'Inauguration
» → Intrigue 7 : soirée de commémoration
» PAS: Inauguration d’un restaurant communautaire à Delmas
» Début de soirée en milieu hostile ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Le Quartier des Profondeurs :: Aile Souterraine de l'Université :: Mines de Sel-
Sauter vers: