Partagez | 
 Présentation de Poudlard
AuteurMessage
Catharsis
avatar
1Maître du Jeu
MessageSujet: Présentation de Poudlard   Mar 20 Déc - 0:25

Présentation de Poudlard
Poudlard : Ce qu'il faut savoir



Comme chacun le sait, à la naissance de Poudlard se trouvaient quatre sorciers. Quatre grands hommes, quatre piliers, qui ont fondée l'école magique la plus célèbre de Grande-Bretagne et, selon certains, du monde. Bien sûr, les évènements liés à la guerre contre Voldemort ne sont pas étrangers à la réputation du collège de sorcellerie, mais la qualité de l'enseignement qui y est dispensé et les prouesses des directeurs qui se sont succédé à la tête de l'établissement en ont fait un lieu magique exceptionnel, qu'il est impossible pour un sorcier d'ignorer s'il compte un jour avoir des enfants au Royaume-Uni.

De ces quatre grands sorciers donc, viennent les quatre maisons de Poudlard, nommées d'après leurs créateurs. Toujours là malgré les siècles, Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard accueillent chaque années des dizaines d'élèves permettant à tous, quelles que soient leurs origines, leurs qualités, leurs vocations, de trouver une place qui leur est propre et leur convient dans le Château d'abord, puis dans le monde magique. Car Poudlard, malgré la mixité progressive entre sorciers et moldus, est résolument un pilier de l'univers sorcier exclusif, de ceux dont il est aisé de penser que jamais ils ne plieront sous le poids de la curiosité moldue.

Poudlard, pilier du traditionalisme sorcier.

Lorsque les deux mondes se sont rencontrés au début des années quatre-vingt, Poudlard était ce collège traditionaliste qu'il avait toujours été. Parfois un peu fermé au progrès et à l'évolution de la société, mais – si l'on exclue les années de scolarité du tristement célèbre Harry Potter – un lieu sûr pour la jeunesse sorcière. Sous la direction d'Albus Dumbledore, l'école tenait le cap au milieu d'un monde chamboulé. Bien sûr, les étudiants étaient marqués par les changement. Pour certains, parce que le sentiment d'invasion moldue dans leur univers jusqu'alors protégé exacerbait la haine à leur encontre que nourrissaient leurs parents. Pour d'autre, parce que ne plus avoir à cacher leur nature à leurs amis d'enfance moldus les rendait plus libres, plus légers, plus fiers. Mais tandis que les choses évoluaient en ce sens dans le Royaume-Uni, les bâtisses tant connues de Pré-au-Lard et les grilles de Poudlard restaient résolument closes face à la technologie. Si au fil des années, les objets « technomagiques » fleurissaient dans les rues de la capitale anglaise et quelques lieux sorciers, l'enceinte du château et le village y adjoint restèrent exclusivement sorciers. Par ailleurs, il était impossible de faire fonctionner montres, radio-réveils et tous ces objets que le cours d'étude des moldus présentait toujours aux étudiants qui avaient sélectionné cette option. Une option d'ailleurs ien plus populaire qu'auparavant.

Loin des remous de la politique, Poudlard et les sorciers qui y habitaient dix mois sur douze continuaient à vivre presque comme avant, bercés par une routine séculaire. Les samedis de sortie à Pré-au-Lard constituaient pour les collégiens une immersion dans un monde nouveau, mais un monde qui n'était pas vraiment leur avant la fin de leur scolarité.

Poudlard et la seconde guerre des sorciers.


Face à la nouvelle ascension de Celui-dont-il-ne-fallait-toujours-pas-prononcer-le-nom, Poudlard a tenu bon. Pourtant de nombreuses fois ciblée par les assauts du Mage Noir et de ses sbires, les pierres de l'école n'ont cessé de former cette enceinte protectrice si particulière. Le château a dans les premiers temps été un peu au cœur d'une résistance silencieuse, animé par un corps professoral principalement pro-sorciers et des collégiens dévoués à leur monde. Puis après la Bataille du Département des Mystères, à l'aube de l'été 1996, la position de l'école fut plus claire. De nombreux nés-moldus furent retirés de l'école par leurs parents, qui perdaient un peu confiance en ce monde auquel ils avaient offert leur progéniture, craignant parfois la magie comme s'ils avaient peur qu'elle ne se retourne contre eux. Dès lors, les choses entamèrent une lente évolution. Toujours ouvert aux nés moldus comme à tous les sorciers entre onze et dix-huit ans sans discrimination quant à leurs origines, il sembla évident qu'il fallait préserver la magie qui vivait en chacun des pensionnaires. Certains membres assez éminents du Ministère, de ceux qui avaient foi en Dumbledore comme de ceux qui voyaient en lui un vieux fou dépassé et bien trop naïf et surtout de ceux qui ne se sentaient plus compris par un gouvernement tourné vers l'union, commencèrent à s'intéresser à l'école. A s'intéresser au programme. A s'intéresser aux étudiants et à leur potentiel. A s'intéresser au futur. Mais tant qu'Albus Dumbledore serait à la tête de l'école, le Ministère se tenait à une distance raisonnable. Les autres aussi.

L'année suivante, le directeur n'était plus. Et dans cette école en constante évolution, emprisonnée par un conflit bien plus grand qu'elle mais qui semblé décidé à se jouer entre ses murs, certains virent l'occasion d'y insuffler leur idéal. Là où tout se jouait, la vie, l'avenir, l'orientation de centaines d'âmes, il ne fallait pas perdre de vue que l'essentiel était la magie. Peu importait que l'on soit de sang pur ou non, peu importaient les ascendants. S'il y avait de la magie, même une étincelle, il fallait la protéger de tout. Une idée séduisante pour ceux qui se trouvaient bringuebalés contre leur gré par la guerre des sorciers. L'espoir d'une unité, d'une force commune.

La guerre s'acheva finalement, dans cette école qui en avait trop vu. Et Poudlard, bien que marqué par ces conflits, resta debout, fier et vivant. Sous l'égide d'une nouvelle directrice, ouverte vers l'avenir mais consciente qu'il fallait préserver la magie et que c'était là le rôle de l'école, les portes rouvrirent en septembre. Un corps professoral en grande partie renouvelé, des influences extérieures plus franches mais peinant à s'insinuer dans le fonctionnement du château. Tradition et tolérance. Deux concepts parfois difficiles à défendre dans cette ère nouvelle, à l'aube d'un millénaire chargé d'interrogations.

Aujourd'hui encore, Poudlard est célèbre en Ecosse, à travers tout le Royaume-Uni et même au-delà des mers. L'on dit même que dans un recoin de la Forêt Interdite rattachée au collège magique, quelques sorcier se sont rassemblés pour fuir technologie et évolution, se réfugiant sous l'aura protectrice du château. Mais il y a fort à parier que cela n'est qu'une rumeur, n'est-ce-pas ?

Directeurs et sous-directeurs de Poudlard

Directrice de Poudlard : Eugenie Fawley (depuis 1998)
Sous-directrice : Minerva McGonagall
Directrice de Gryffondor : Minerva McGonagall
Directeur/rice de Serdaigle : Libre
Directeur/rice de Poufsouffle : Libre
Directeur/rice de Serpentard : Libre



Eugenie Fawley



Sorcière émérite de 59 ans, cette sang-pure connue pour ses positions très diplomatiques a longtemps travaillé au Ministère de la Magie au service des Relations Internationales. Membre du Sacre depuis sa création peu de temps après l’abolition du Code International du Secret, elle s’est rapidement imposée comme une de ses figures les plus éminentes, les plus respectées et les moins controversées. A la suite de la Bataille de Poudlard, elle a unanimement été élue à la tête de l’école, afin d’y préserver les traditions et de protéger les élèves des influences politiques extérieures. Droite et juste, bien qu’elle soit ouvertement conservatrice et liée aux traditions, elle considère qu’il n’est guère de bon goût pour un collège de se faire juge d’opinions. Dès lors, Eugénie Fawley se montre intraitable avec ses employés qui tenteraient de prendre position sur la scène politique, tandis qu’elle supporte discrètement les initiatives d’élèves, savourant la vivacité d’esprit chez les adolescents.




Poudlard, fonctionnement et enseignement.


Comme depuis toujours, il faut avoir fêté ses onze ans pour pouvoir faire ses premiers pas à Poudlard. Si votre anniversaire à lieu avant le 31 août, vous recevrez au début de l'été votre lettre d'admission ainsi que la liste des ouvrages et fourniture à vous procurer. Il faudra apporter la réponse par hibou ou voie postale pour les enfants nés de parents moldus avant le 31 juillet.

Concernant les nés moldus :

Si avant la levée du Secret Magique International les nés-moldus recevaient leur lettre par la poste moldue, celle-ci n'est aujourd'hui délivrée plus que par hibou. Dans le cas ou l'enfant issu d'une famille moldue ne donnerait pas de réponse dans les temps ou apporterait une réponse négative non motivée, alors un sorcier dépendant de l'école se rendra à son domicile pour tâcher de s'assurer que l'enfant est privé de cette opportunité en toute connaissance de cause, et que sa magie n'est pas simplement bafouée par son entourage.



Après s'être assuré qu'il possède tout ce qui est inscrit sur la liste fournie et qui est indispensable au bon déroulement de son année, chaque futur élève devra se rendre sur la voie 9 3/4 pour prendre le Poudlard Express. Le train part de ce quai chaque année le 1 septembre à onze heures précises, sans exception. Dans l'éventualité où un élève serait dans l'impossibilité de prendre le train, il devra se rendre à la gare de Pré-au-Lard par ses propres moyens et y attendre l'arrivée de ses camarades.

Après avoir été réparti dans la maison qui sera sienne pendant sept années, chaque élève recevra son emploi du temps, où figurent les horaires de ses cours obligatoires et, s'il est en troisième année ou plus, de deux options. A noter que les notes aux BUSEs sont importantes pour la poursuite de l'étude de certaines matières jusqu'aux ASPICs.

Liste des cours

Cours obligatoires
Astronomie
Botanique
Défense contre les forces du mal
Etude des moldus*
Histoire de la Magie
Métamorphose
Potions
Sortilèges & Enchantements
Vol (uniquement en 1ère année)

Cours optionnels
Arithmancie
Divination
Etude des runes
Soins aux créatures magiques
Alchimie (uniquement après les BUSEs)
Un certain nombre d'activités extra-scolaires sont possibles en club, sous la surveillance d'un adulte référent mais  principalement gérés par les élèves.



* Le cours d'étude des moldus est devenu obligatoire à la rentrée 97, comme dans le canon. Considérant ensuite que la méconnaissance des moldus et du monde dans lequel tous étaient amenés à vivre en sortant de Poudlard était un véritable danger pour tous, moldus comme sorciers, la nouvelle directrice Fawley a maintenu ce cours à ce rang pour les années suivantes.

Les examens se déroulent au cours du mois de juin avant que les élèves ne regagnent leurs foyers par le Poudlard Express, le 30 juin de chaque année. Les résultats des examens sont communiqués par hibou avec la liste des fournitures et ouvrages nécessaires pour l'année suivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catharsis
avatar
1Maître du Jeu
MessageSujet: Re: Présentation de Poudlard   Sam 4 Mar - 11:37

Présentation de Poudlard
Particularités

Si l'accès à l'instruction semble être une évidence pour la majorité de la population occidentale, moldue comme sorcière, de nombreuses embûches et alternatives peuvent se présenter, compliquant parfois les choses, égarant parents et enfants. Aujourd'hui, la mixité est plus ou moins bien implantée, chacun se mêle des affaires des autres et a un avis sur tout, que ce soit sur le plan politique ou social, et le Ministère de la Magie entend bien contrôler tout ça avec pour principal motif la peur de l'apparition d'obscurus et l'importance du contrôle du flux magique.

Scolarité magique traditionnelle et alternative.


Pour beaucoup de sorciers du Royaume-Uni, Poudlard est une étape obligatoire. Les enfants susceptibles de présenter des signes de magie y sont inscrits dès leur naissance et, si leurs parents ne s'oppose pas à ce qu'ils intègrent l'école par une réponse motivée à la lettre que chaque sorcier reçoit l'été de ses onze ans, ils sont attendus à l'école au premier septembre. En théorie, c'est donc assez simple. Pourtant, il existe une multitude de raisons pour qu'un enfant sorcier né au Royaume-Uni ne suive pas ce chemin précis. Opposition des parents, isolation du monde magique, déménagement, choix d'une autre école, scolarisation à domicile…

Il y a quelques décennies, avant que les moldus ne découvrent l'existence du monde magique, la scolarité des sorciers n'était pas si régulée. La plupart des enfants passaient par les bancs de Poudlard. Quelques enfants nés sorciers restaient malgré tout chez eux et étaient scolarisés dans leur famille, sans que quiconque ne contrôle quoi que ce soit. L'on considérait que les parents sorciers étaient aptes à inculquer à leurs enfants ce qui était important, et tant qu'il n'y avait pas d'incident, on s'en contentait.

Avec le choc des deux mondes, les choses ont quelque peu évolué et quelques lois ont vu le jour, concoctées par le Ministère avec l'appui de Poudlard, afin de garantir à chaque enfant l'accès à une éducation magique, peu importe ses origines.

Article n°6 : Droit à l'éducation magique


« 1. Tout sorcier a droit à l'éducation magique. Elle doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l'enseignement élémentaire et fondamental. L'enseignement élémentaire est obligatoire à partir des onze ans de l'enfant et jusqu'à sa majorité magique, fixée à dix-sept ans.
2. L'éducation magique doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine. Elle doit être adaptée à l'individu et contribuer à l'intégration du sorcier dans une communauté moldue et sorcière.
3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants sauf dans les cas suivants et selon les voies légales:
a) s'il est issu d'une famille moldue refusant sa nature sorcière, lorsqu'il y a des raisons plausibles de soupçonner qu'il sera isolé du monde magique;
b) si le choix d'éducation des parents représente un danger pour l'enfant ou pour la communauté moldue et sorcière, dans le cas où les contrôles du Ministère destinés à protéger l'enfant et l'assister dans sa scolarité alternative révéleraient des failles dans l'éducation du sorcier. »



Ainsi donc, il est possible d'accéder à une scolarité à domicile, sous certaines conditions. Certains enfants n'entreront donc jamais à Poudlard et seront scolarisés soit par des tuteurs agréés par le Ministère à domicile ou au sein d'associations privées, soit par leur famille dans le cas d'enfants nés d'au moins un parent sorcier. Pour s'assurer que tous les sorciers ont accès à une instruction convenable, le Ministère de la Magie dépêche des employés agréés qui ont pour mission d'accompagner et d'encadrer ces familles aux souhaits alternatifs.
Cet accompagnement fonctionne ainsi :

Rôle des tuteurs agréés dans l'éducation strictement familiale.

Pour les enfants dont l'éducation magique se fait intégralement en famille, un entretien trimestriel avec un tuteur agréé par le Ministère est obligatoire.
Chaque année, l'étudiant sera soumis à un examen visant à évaluer son apprentissage afin de recadrer si nécessaire son éducation magique.
Dans le cas où les résultats à ses examens seraient fortement insuffisants, des cours particuliers seraient dispensés par un employé du Ministère.



Quelle que soit l'alternative choisie, l'étudiant devra impérativement se présenter à l'école de sorcellerie Poudlard pour passer ses examens officiels, à savoir BUSEs & ASPICs – s'il poursuit sa scolarité jusque-là.

Cas particuliers : les nés-moldus.


Aujourd'hui, tout le monde sait à peu près ce qu'est un sorcier. Que ce soit une idée approximative ou plus exacte de ce que sont ces individus doués de magie, tout le monde est conscient de leur présence dans les villes dites moldues, dans les rues, parfois sur le pallier, même. Pourtant, l'accès à l'éducation des enfants nés-moldus n'est pas forcément facilitée par cette conscience de l'autre monde, parfois même bien au contraire. L'inconscience pure a laissé place à une ignorance un peu plus particulière, une crainte ou un dégoût de l'autre et parfois, simplement à la crainte de pressions sociales. Si pour beaucoup, la rencontre des deux mondes a tracé un boulevard pour les nés-moldus, certains cas sont plus délicats. Et pour certains enfants, le droit à l'éducation magique n'est pas quelque chose de certain.

C'est principalement pour ces enfants-là que le Ministère de la Magie, en … avec le gouvernement britannique moldu, a défini de nouvelles lois, de nouveaux cadres sensés protéger les futures générations de sorciers et, par ce biais, la société dans son ensemble.

Le plus souvent, les enfants montrent des signes de magie avant même de recevoir leur lettre pour Poudlard. Mais ils sont parfois ignorés, mal interprétés, ou diabolisés par des parents qui n'acceptent pas facilement la différence de leur progéniture. Au début de l'été de leurs onze ans ces enfants, comme tous les sorciers de cet âge, reçoivent le fameux courrier portant le sceau de Poudlard.

Si au 31 juillet ces familles n'ont pas donné de réponse ou ont offert une réponse négative, un professeur ou un employé agréé par le Ministère se rend au domicile de l'enfant pour un entretien en trois étapes. D'abord, il tente de parler à la famille au complet. Il présente l'école, le programme, le monde magique dans son ensemble afin de s'assurer que la famille comprenne bien ce qui l'attend. Puis, un entretien en privé avec l'enfant vise à comprendre un peu ce qu'il vit, à déterminer si oui ou non il est accepté en tant que sorcier parmi les siens, et le lien qu'il entretient avec la magie. Dans un troisième temps, le sorcier s'entretient avec les parents pour leur rappeler que les droits de l'enfant ne peuvent être bafoués. Il précise les risques que présente l'isolement pour un enfant sorcier et ce qui peut découler si l'on tente de brider ses pouvoirs, et propose aux parents différentes solutions si le collège Poudlard ne leur convient pas. Quoi qu'il en soit, l'enfant devra être éduqué par au moins un sorcier qualifié.

Si les parents refusaient l'entretien ou les différentes options exposées, une enquête du Ministère suivraient, débouchant sur une convocation devant le Magenmagot et, dans quelques très rares cas où il serait prouvé que les parents représentent un danger pour leur enfant, celui-ci leur serait retiré et serait placé au sein d'une famille ou d'une association lui permettant de s'épanouir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Hors-jeu - Renseignements :: Boîte à Renseignements :: Renseignements Essentiels-
Sauter vers: