Bienvenue sur Catharsis

#1Votez
#2Votez
#3Votez
Sondage d'Opinion : L'équilibre est-il menacé ?25 Août 2000 Après quelques rassemblements pacifiques suite aux attentats, le Breakfast Chronicles lance un sondage pour recueillir les avis de quelques citoyens sur la fragile cohésion entre moldus et sorciers... LIRE PLUS
Dérapage dans les préparatifs d'un cirque2-4 Septembre 2000 Un terrible accident est arrivé au sein du cirque The Wicked Bazaar, et un événement inattendu par la communauté magique et lourd de conséquences survient... LIRE PLUS
Épidémie de Dragoncelle6 Septembre 2000 L'épidémie de Dragoncelle continue son chemin allant jusqu'à mettre certains lieux en quarantaine magique. On recherche toujours un traitement à l'Hôpital de Sainte Mangouste... LIRE PLUS

 [Loto du Narrateur] Des silhouettes étranges
AuteurMessage
Narrateuravatar
MessageSujet: [Loto du Narrateur] Des silhouettes étranges   Mer 12 Avr - 12:20

RP
Loto du Narrateur

L’après-midi s’étire, chaud et langoureux dans la forêt interdite. Le printemps éveille les premiers bourgeons sur les branches encore grisantes, entre les sapins au vert sombre. Pour la première fois cette année, la journée s’est annoncée belle et depuis les premières heures du matin, le soleil n’a cessé de briller. Les élèves de Poudlard se massent dans le parc pour profiter de cet événement de bonne augure, car, comme toujours en Écosse, personne ne sait quand une telle douceur s’étendra à nouveau sur la célèbre école.

Entre les arbres, des silhouettes s’affairent. Du parc, on ne peut certainement pas les voir, mais des regards attentifs auraient pu remarquer les volées d’oiseaux, tout juste revenus des contrées chaudes, s’envoler des frondaisons. Bien sur, ce n’est pas un événement très étrange, dans cette Forêt si vivante. Mais les bruits de haches, décidément, ne rappellent rien de commun à une oreille aiguisée. Entre les arbres, les silhouettes s’affairent. Elles abattent un chêne centenaire, en récupèrent les branches, tandis que des rires éclatent entre les buissons alentours. Ni la peur, ni le doute ne semble amener le doute dans leur entreprise. Comme si ils avaient la certitude d’être maîtres de leur territoire.

Pourtant, c’est une erreur. Ils ne sont ni les rois, et encore moins sont-ils seuls. Si des pas approchent, brandissant l’interdiction de pénétrer dans la Forêt Interdite, les silhouettes fuient entre les arbres, telle une débandade paniquée. Que verront les curieux dans la pénombre ?


HRP

Après trois tirages infructueux, le loto du narrateur se diversifie cette semaine et établit son propre domicile ! Cette ouverture de topic est donc une intervention unique – à moins qu’une demande de récompense narrateur ne soit effectuée pour continuer l’aventure:perv :. Néanmoins, pour ajouter du piment au topic, les cinq premiers posteurs dans ce RP recevront un indice ou un élément exclusif par MP, qui leur permettra de faire avancer le RP !


InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Loto du Narrateur] Des silhouettes étranges   Mer 12 Avr - 13:13

Imogène dehors ? Et bien oui !!

Je voulais profiter du beau temps car personne ne pouvait prédire quand est-ce qu'une journée ensoleillée comme celle-ci allait revenir. Le temps était si capricieux en Ecosse que parfois il pleuvait à un moment et faisait beau juste après et cela dans la même journée.

J'avais donc décidé de faire un tour dehors habillée d'une veste par dessus mon uniforme scolaire. Enfin presque. J'avais décidé de laisser ma robe de sorcier au dortoir. Ne gardant que ma jupe, mon chemisier blanc, ma cravate de gryffondor et mon cardigan. Je savais qu'il fallait garder sa robe quand on était à Pouldard mais là je m'en fichait royalement. Je voulait être à l'aise dans mes mouvements.

Je n'avais pourtant pas oublié de mettre ma baguette en bois dans une des poches de ma veste en velours. Baguette qui dépassait mais je m'en fichais aussi. Du moment qu'elle ne tombait pas dans un endroit où je n'avais aucune chance de la retrouver.

Mes pas m'avait amenés à la lisière de la forêt interdite et bien que je sois une gryffondor, je n'aurais jamais été dans ce sous-bois de moi-même. L'endroit portait bien son nom et n'était pas interdit pour rien. Qui savait ce qui se tapissait dans son obscurité ? Pas moi. Je savais pourtant que c'était le repaire des centaures mais pas plus non plus.

Je m'attendais à passer un moment tranquille assise dans l'herbe ou dos contre un arbre centenaire quand j'entendis des bruits. Je trouvais que cela ressemblait à des coup donnés par des bûcherons. Sur le coup j'étais surprise et cela se vit sur mon visage. Des bucherons dans la forêt interdite ? C'était étrange mais après tout me dis-je pour moi seul ; des bûcherons dans une forêt c'était quand même moins étrange que de les voir ou entendre dans une salle de classe ou au milieu du Lac Noir sur une barque hache à la main.

Je m'assis donc au pied d'un arbre et attendait qu'une personne vienne à ma rencontre. J'avais envie de la compagnie de mes semblables et pour le moment personne ne vint me tenir compagnie ou parler avec moi.

Sûrement qu'ils ne m'avait pas vue perdue dans mon coin.

Pourtant j'aurais du faire plus attention car bientôt les bruits que j'avaient entendus plus tôt s'arrêtèrent un moment pour reprendre un peu plus proches de moi.

InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Loto du Narrateur] Des silhouettes étranges   Ven 21 Avr - 14:11


       
Life is mysterious, it is like a forest; from far off it seems a unity, it can be comprehended, described, but closer it begins to separate, to break into light and shadow, the density blinds one. Within there is no form, only prodigious detail that reaches everywhere: exotic sounds, spills of sunlight, foliage, fallen trees, small beasts that flee at the sound of a twig-snap, insects, silence, flowers. And all of this, dependent, closely woven, all of it is deceiving.
       

       
DES SILHOUETTES ÉTRANGES

       
Comme à l'habitude, Joon n'avait aucunement envie d'aller en cours en se levant ce matin, malheureusement, il le devait. Ce lever prit énormément de temps à ce paresseux qui redoutait quitter les draps chauds dans lesquels, il s'était blotti. Après s'être étiré à plusieurs reprises, Joon quitta enfin son lit pour mieux s'enfermer dans les salles de bains pour y prendre sa douche et se préparer à faire face à la journée, préparation qui lui prit près d'une heure. Une fois qu'il se jugea suffisamment présentable pour le commun des mortels, Joon prit son sac puis quitta les cachots pour aller prendre son petit-déjeuner.

Dans la grande salle, le soleil pénétrait par les vitraux et réchauffait la place, il faisait un temps magnifique dehors, le printemps était là, le soleil brillait doucement dans un ciel dépourvu de tout nuage et c'était dans ces moments-là que la tentation de sécher les cours, se faisaient forte. Joon trouvait beaucoup plus intéressant d'aller trainer dehors plutôt que d'être enfermé dans une salle de classe et il ne devait pas être le seul à penser comme ça. Malheureusement, Joon n'avait pas le choix. Il s'était promis de ne plus manquer un seul cours, et ce, aussi futile celui-ci pouvais lui paraitre. D'ailleurs, il s'était énormément amélioré et ses notes en classe en étaient la preuve. C'est pourquoi il prit la sage décision de s'y rendre aujourd'hui, et ce, même s'il n'avait pas du tout envie de se montrer.


⚜⚜


Le pire de la journée était passé et le vert et argent n'avait plus à écouter les enseignants lui casser les oreilles, il n'avait pas non plus à supporter la gueule que lui tirais sa copine. Depuis que tous les deux étaient en froid, Joon n'avait pas envie de jouer à ce jeu stupide du chat et la souris et l'avait fait clairement savoir à sa copine en se refusant d'aller ramper à ses pieds. En somme, elle l'ignorait pendant que Joon lui continuait de vaquer à ses occupations comme si de rien n'était. Comme il l'avait si bien dit à Ela, celle-ci pouvait venir lui parler lorsqu'elle serait calmée et ainsi avoir une conversation adulte. Ou du moins, il espérait ne pas perdre patience avant qu'elle se soit enfin décidée. Qui sais ce qui pouvait ce passer en une semaine pour un mec aussi inconstant que Joon...

Une fois de retour dans l'antre des serpents, il monta rapidement vers le dortoir des cinquièmes pour enfiler un jogging ainsi qu'un simple t-shirt sur lequel il déposa un pull pour se garder au chaud. Joon ne prit pas la peine de se recoiffer correctement et laissa ses cheveux en bataille, surtout qu'il s'en allait courir. Enfin prêt pour aller faire son petit exercice de la journée, il se dirigea vers l'extérieur du château sans vraiment savoir ou se rendre. Le parc était incroyablement bondé de monde ce qui était surement dut à la belle température.

Joon décida donc d'aller dans un endroit tranquille où il était certain de ne pas se faire déranger, soit la forêt interdite. Après y avoir passé beaucoup de temps, l'endroit en tant que tel ne l'effrayait plus et il s'était plus ou moins habitué à cette atmosphère plus qu'étrange qui régnait dans cet espace vert. Alors qu'il avançait calmement et s'enfonçait petit à petit dans le bois, les mains dans les poches de son pull, Joon ne faisait aucunement attention vers où il allait et s'enfargea dans quelque chose, ou plutôt, quelqu'un. Notre géant tomba par terre avec la grâce d'un majestueux éléphant et plongea tête première dans l'herbe qui étouffa un splendide juron qu'il dut ravaler lorsqu'une poignée de verdure et de terre pénétra dans sa bouche. Avec hâte, il se redressa à la vitesse de l'éclair et cracha sur le sol à plusieurs reprises, s'arrêtant seulement quelquefois pour sortir sa langue qu'il frotta comme si sa vie en dépendait. Il baissa ensuite son regard sur le propriétaire de ses longues jambes qui l'avaient fait trébucher prêt a gueuler sa vie à son visage, mais lorsqu'il se rendit compte que ses jambes appartenaient à une jeune fille, il se retint de justesse. Jamais élever la voix sur une femme que sa mère disait et Joon comptait bien respecter ses paroles. Il serra donc les poings fortement à ses côtés et pris quelque grande respiration pour calmer sa colère et lorsque ce fut fait, il s'accroupit devant la jeune fille.

La tête penchée sur le côté et le visage taché de terre, Joon l'observa en silence. Il ne se rappelait pas l'avoir déjà croisé ou du moins si c'était le cas, il n'avait jamais mémorisé son visage. Refusant de paraitre pour un mec louche à la fixer sans rien dire, Joon lui fit un sourire qu'il croyait être charmant, mais s'était sans compter le gazon qu'il avait de coincer dans sa dentition d'ordinaire si parfaite. Malheureusement, il ne semblait pas s'en rendre compte alors qu'il s'adressa à elle des éclairs pleins les yeux qui contrastaient avec le sourire qu'il affichait. « Tu n'as rien vu d'accord ? Rien. Du. Tout.  »  Dit-il en détachant chacune des syllabes avec son éternel accent d'Asiatique fraichement débarquer.


       
(c) crackle bones

       
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Loto du Narrateur] Des silhouettes étranges   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stargate Loto : 22 au 26/03 (Nouvelle règle ! )
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...
» PROPOSITION LOTO YSHL
» Ces vérités étranges qui parfois vous traversent l'esprit
» Stargate Loto du 29/08/2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Rp - Poudlard-
Sauter vers: