Registre : Plantes Magiques

Catharsisavatar
• PNJ •
Messages : 1482 Points : 116
Pseudo : Ton pire cauchermar
Avatar : --
Crédits : Melody
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations supplémentaires:
Sujet: Registre : Plantes Magiques | Sam 4 Mar - 10:56
Registre
INTRODUCTION

Le registre des Plantes magiques de Catharsis n'est pas juste une simple liste des plantes existant dans le monde magique inventé par J.K. Rowling. Bien que ces plantes soient présentes, elles ont parfois été adaptées assez librement afin de mieux s'intégrer à l'univers du forum. Le registre ne présente pas les plantes telles que les orties ou les pâquerettes qui, bien qu'elles soient parfois utilisées pour certaines potions, sont très connues et n'ont de secret pour personne.

Contribuer au registre : comment faire ?

Le registre est bien garni, mais il est loin d'être complet ! Nous comptons sur votre aide pour l'enrichir au fil du temps. Si vous connaissez une plante qui existe dans l'univers d'Harry Potter et qui n'est pas dans le registre, ou si vous souhaitez inventer une nouvelle plante et la proposer afin qu'elle intègre la liste, rendez-vous sur ce topic pour proposer vos créations

Catharsisavatar
• PNJ •
Messages : 1482 Points : 116
Pseudo : Ton pire cauchermar
Avatar : --
Crédits : Melody
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Registre : Plantes Magiques | Sam 4 Mar - 10:59
Registre des plantes magiques
Plantes magiques de A à M



A à F

Alihosty  |   (Atlantis & Monde) Aussi nommé Arbre à hyènes, c'est un arbre bas, aux feuilles bordées de piquants. L'ingestion de ses feuilles chez les consommateurs une profonde hystérie. Si chez les sorciers les effets restent modérés, à moins d'en prendre une grande quantité, cette plante peut être mortelle pour les moldus. A faibles doses, à conditions qu'elle soit mâchée et non avalée, cette plante a des effets recherchés par une certaine partie de la population car elle provoque une certaine exaltation, déréalisation, dépersonnalisation ou encore des hallucinations. Le seul réel antidote connu à ce jour est la sécrétion de Grinchebourdon.
Potions : Goutte désopilante & Potion d'hilarité.
Amarante, Queue-de-renard  |   (Monde - Pérou) Ces plantes préfèrent un sol riche en humus. Si vous voulez qu'elles s'épanouissent, pensez à les planter, au mois de mai, sur un emplacement ensoleillé et à l'abris du vent. Elles peuvent dépasser 1 m 50 de haut. Une de ses particularités est qu'elles sont hermaphrodites. Sa période de floraison a lieu d'août à septembre. A cette période, des panicules longues et fines apparaîtront. Ces grappes sont composées de fleurs sans pétales de couleur rouge pourpré.
Les indiens Quechuas les cultivent depuis plus de 4000 ans pour ses vertus alimentaires. Ses feuilles sont consommées en soupe ou en salade et ses graines constituent une céréale prisée et nourrissante. Ils peuvent également les moudre pour créer une farine leur permettant de cuisiner des galettes ou des petits pains. Par contre, jamais ils ne consommèrent ses grappes. Leur couleur était synonyme de danger.
Une sorcière péruvienne du nom de "Suyay Wayra" étudia cette plante en 1445 et plus précisément ses fleurs sans pétales. Au bout de quelques mois de recherche, elle découvrit que ses panicules permettaient de devenir invisibles si l'audacieux les dégustaient crus. Malheureusement, ses effets étaient altérés en plein jour. Par contre, à la nuit tombée, l'invisibilité était totale.
Jouer avec la magie a toujours un prix. Ainsi, une consommation excessive entraînait l'addiction et le sorcier n'était plus capable de la contrôler. Il se devait d'en manger toujours plus et risquait de devenir agressif et dans les pires des cas, de sombrer dans la folie.
D'ailleurs, Suray Wayra connut un sort funeste. A force de vouloir rester invisible, elle finit par disparaître complètement.
De nos jours, les sorciers péruviens ont réussi à créer une potion permettant de devenir invisible pour un temps limité et sans risque d'addiction. Mais, ils gardent précieusement la recette et refusent de la commercialiser à haute échelle. .

Arbre anti-pesanteur  |   (Monde) Cette plante extrêmement rare ne pousse qu'au Népal, ou un sorcier passionné semble l'avoir créé après de nombreuses années d'études. A l'heure actuelle, on n'en trouve aucun en Europe.
Branchiflore  |   (Atlantis & Écosse & Monde) Plante aquatique, c'est un amas d'algues ressemblant à un enchevêtrement de vers. Gluante, la branchiflore est plutôt repoussante mais possède en réalité de grandes qualités. L'avaler permet de respirer sous l'eau, pendant une heure. Découverte par Elladora Kettleridge puis tombée dans l'oubli avant d'être découverte à nouveau, c'est une plante assez commune que l'on trouve dans la vase en bord de mer. Originaire du bassin Méditerraéen, elle a été exportée et s'implante facilement dans les lacs.
Bubobulb  |   (Atlantis & Écosse & Monde) Dans la série des plantes étranges et repoussantes, le bubobulb est semblable à une grosse limace qui se tortille dans la terre où elle est plantée. Recouverte de pustules, elle contient un pus aux propriétés intéressantes. Ce liquide jaunâtre et malodorant est en effet très abrasif et ne doit pas entrer en contact avec la peau sous peine de provoquer cloques, brûlures et démangeaisons. Il ne perd pas ses propriétés en séchant et peut donc recouvrir quelques objets pour les protéger des mains trop curieuses.
Potions : Solution anti-acné, Philtre de beauté.
Buisson ardent  |   (Monde) De la famille des aloés, cette large plante enflammée produit des graines incandescentes qui détruisent toute la végétation et les racines qu'elles touchent. On en trouve principalement dans les régions montagneuses et peu habitées. En raison de la proximité quasi-systématique de dragons lors de la découverte de ces plantes, certains botanistes ont assumé que la présence de ces plantes dépendaient de celle des créatures, mais rien n'a été prouvé.
Champifleur  |   (Atlantis & Écosse & Monde) Ressemblant a un gros œuf sur leur pied large, ces champignons contiennent de spores aux propriétés peut être plus amusantes que réellement intéressantes. Lorsqu'ils sont lancés ou brisés violemment, ils laissent échapper une fumée dense chargée des spores, provoquant d'importantes crises d'éternuements. En raison de leur taille et de la virulence de leurs effets, ils sont connus pour repousser trolls et géants.
Champignon caméléon  |   (Monde) Ne mesurant que quelques centimètre de haut, ce fungus chamaelon est capable de changer de couleurs (chapeau) pour se fondre dans son environnement et échapper à ses prédateurs naturels. Ils sont particulièrement difficiles à repérer et se trouvent au pied des arbres par groupe de 5 ou 6 specimens. Ils se confondent souvent avec le lichen. Les cuisiniers sorciers en sont friands pour leur goût très sucré et les propriété esthétiques qu'ils confèrent aux plats. Ils peuvent aussi être utilisé pour rentré dans la composition des potions de confusion mais leur dosage est compliqué et peuvent entrainer des pertes de mémoire à forte dose. (effet irréversible)
Potions : Poussos.
Chante-lune  |   (Écosse) Son élasticité lui permet de passer de 70cm à plusieurs mètres de haut. Les plus vieux specimens étudiés sont estimé à environ 1000 ans et il lui faut une vingtaine d'année pour qu'elles arrivent à maturation. Elle ressemble globalement à une harpe faites de petites branches dont les bouts sont couverts de petites fleurs blanche. Elle fait parti des arbrisseaux incantator. Elle se déplace pendant la première partie de sa vie avant d'arriver à maturation. Elle trouve ainsi le parfait endroit pour pousser : un lieu où la lune est facilement visible, elle privilégie les clairières et les collines, et s'y enracine pour le reste de sa vie. Si la lune est visible et non caché par les nuages, elle pousse très lentement vers le ciel jusqu'à ce que ses branches dépassent les cîmes des arbres environnant. S'en suit alors une mélodie déclenchée par le vent et la brise qui font onduler ses branches. Sa mélodie est similaire à celle d'une harpe et peut s'étendre sur des kilomètres !
Autrefois les moldus croyaient que ce son venu de nul part était un symbole de la redescente du dieu Dagda sur terre dont la harpe apportait joie, repos ou peine.
Elles sont considérées comme sacrées et appartiennent au folklore local. Il est interdit de les échantilloner.  

Chou mordeur de Chine  |   (Monde) Une plante méconnue utilisée dans certaines potions tout aussi méconnues. Toutefois, il se peut que vous en ayez déjà vu un croquis dans un livre. Comme son nom l'indique, cette plante pousse principalement en asie. Non comestible, elle permet généralement de stabiliser des potions aux éléments difficiles à associer.
Potions : Poussos.
Caulis Constrictor Melanogaster  |   (Écosse) De taille variable, des cas de cette plante ont été étudiée à une dizaine de centimètres mais des spécimens en digestionsont pu être observé et ont atteint sans mal les 5 mètres. De type Alléophage, cette plante se nourrit des autres plantes avec l'aide de ses feuilles. Son espérance de vie n'a pas été à ce jour constaté mais elle parvient à maturation en 10 jours pour les cas les plus favorisés. Ses graines sont dispersées au même endroit et les plantes sont capables de se déplacer au bout de 10 jours. Les premières à sortir de terre (cette plante se déplace sur trois petits feuilles plus rigides qui lui servent de pied et ne possède pas de racines. Ses feuilles digestives montent ensuite en hauteur.) ingurgitent leurs sœurs pour éliminer la concurrence . Il est impossible de les élever en groupe, c'est un specimen solitaire à garder à l'écart des autres plantes et qui ne vit pas très bien en captivité. Elle utilise ses feuilles pour enrouler sa victime et la digérer lentement. Sa digestion peut durer une année entière pour des petits arbres (2m). Grace à ses petits pieds, elle peut se planter près de sa proie. Elle semble particulièrement attirée par les baguette magiques.
Chaque specimen possède une dizaine de feuille aux propriétés élastiques qui lui permettent d'ensérrer ses proies. Elles se récoltent tous les jours de l'année mais peuvent mettre plusieurs mois à repousser. Elles sont utilisées en médicomagie en tant que cataplasme car elles aspirent la plupart des venins.

Cricasse  |   (Atlantis & Écosse & Monde) Cette fleur magique a besoin d'une attention particulière et de soins très spécifiques pour s'épanouir pleinement. Il semble que plus on s'en occupe, plus elle devient grande et belle. Toutefois, si elle est contrariée ou délaissée, elle se tortille en poussant des cris stridents jusqu'à ce qu'on la soigne.
Figuier abyssinien  |   (Monde) Ce figuier ressemble aux autres spécimens moldus de son espèce, la différence se situant au niveau de ses fruits. D'apparence ordinaires, même un peu plus grosses que la moyenne, les figues rétrécissent rapidement à partir du moment où elles sont cueillies, perdant la moitié de leur volume chaque jour jusqu'à ce qu'elles soient totalement desséchées et inutilisables. Il est donc essentiel de les utiliser quand elles sont très fraîches pour profiter de toutes leurs propriétés.
Potions : Potion de ratatinage.
Filet du Diable  |   (Monde) Cette plante principalement amazonienne ne pousse pas dans les pays d'Europe, à quelques très rares exceptions près et toujours avec le concours de l'homme.  Constituée d'un enchevêtrement de lianes pareilles à des tentacules, elle s'épanouit dans des climats chauds, humides. Le filet du diable est l'une des plus dangereuses plantes au monde. Un simple contact et ses lianes emprisonnent sa victime, l'étouffe et l'étrangle. Comme pour des sables mouvants, se débattre empire la situation. Le filet du diable étant très résistant, aucun sort n'en viendra à bout, à part s'il produit de la lumière, puisque c'est la seule faiblesse de cette plante.
Fleur de Squelette  |   (Monde notamment Asie) Sa principale particularité est de voir ses pétales devenirs transparents lorsqu'il pleut. Ceux-ci redeviennent blancs une fois sèche. Pouvant atteindre 40cm de hauteur, elle développe d'énorme feuilles dans lesquelles poussent de délicates petites fleurs du début du printemps au début de l'été. C’est une plante assez fragile qui s’avère avoir des propriétés médicinales, notamment pour soulager les démangeons. Il suffit de la diluer avec de l'eau pour qu'elle libère toute sa propriété apaisante et hydratante. Après l'avoir étalé dans les zones douloureuses et sèches, elle forme une pâte blanche qui doit rester sur le patient toute une nuit pour pouvoir espérer soulager. La commercialisation de cette plante est très contrôlée, une attestation médicale est obligatoire si vous souhaitez vous procurer cette plante. Depuis quelques années des scientifiques japonais travaillent sur sa copie, et espèrent pouvoir sortir une seconde espèce commercialisable à grande échelle.
Les Chinois mangent la fleur qui apparemment provoque des hallucinations et aides à l'endormissement.

Fleur parapluie  |   (Monde) Cette immense fleur déploie ses pétales dans les pays équatoriaux principalement, mais peut être cultivée ailleurs. Elle a besoin de beaucoup d'eau et ne laisse pas la pluie traverser ses pétales, aussi elle est souvent utilisée en botanique pour protéger les plantes qui, elles, ont besoin d'un climat plus sec.

G à M

Géranium dentu  |   (Atlantis & Écosse & Monde) Si à première vue cette fleur semble inoffensive, il ne faut mas s'y fier. Nombre de sorciers ont été séduits par ses larges pétales bleus et ses pistils roses. Mais au moment de la cueillir, ils ont découvert de petits crocs acérés, difficiles à extraire de la peau.
Jonquille klaxon  |   (Atlantis & Écosse & Monde) Pareilles aux jonquilles ordinaires, à l'exception de ce bruit de klaxon qu'elles émettent régulièrement.
Lierre carnivore  |   (Écosse) Pouvant vivre plusieurs centaine d'années, ce lierre à l'apparence très commune rentre très souvent en symbiose avec le Pungkulla en venant grandir autour de son tronc pour se nourrir grâce à la source de lumière de l'arbre. En effet elle attire les insectes, nourriture privilégié du lierre carnivore.
Potions : Poussos.
Mandragore  |   (Monde) Bien que connue des moldus, elle est très souvent répertoriée parmi les plantes magiques. Ses feuilles épaisses et ses fleurs violacées sont visibles des non-moldus, mais seuls les sorciers distinguent ses racines si particulières, semblables à un nouveau né. Sorties de terre, elles poussent des hurlements si horribles qu'ils causent l'évanouissement lorsqu'elles sont jeunes et sont fatals quand la plante est adulte.
Potions : Potion de désenflage, Potion tue-loup.
Potions : Philtre de mandragore.
Mimbulus Mimbletonia  |   (Monde) Il appartient à la famille des cactées et pousse exclusivement dans les pays du proche-orient. Constituées de boules agglutinées et couvertes de pics, le mimbulus mimbletonia projette un liquide nauséabond nommé empestine lorsqu'on le blesse.
Moly  |   (Atlantis & Monde) Des pétales d'un blanc immaculé au bout d'une longue tige noire, le Moly est une fleur aux propriétés assez extraordinaires. Connue depuis l'antiquité et malheureusement tombée dans l'oubli, cette fleur est un puissant remède contre les enchantements. Quand on la mange, elle neutralise les effets des sorts subis. Aujourd'hui, elle est assez rare et surtout connue par les potionistes.
Potions : Potion Wiggenweld.

Catharsisavatar
• PNJ •
Messages : 1482 Points : 116
Pseudo : Ton pire cauchermar
Avatar : --
Crédits : Melody
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Registre : Plantes Magiques | Sam 4 Mar - 11:01
Registre des plantes magiques
PLANTES MAGIQUES DE N à Z



N à S

Orchidée dansante  |   (Monde) C'est à première vue une orchidée de tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Elle mesure environ une quarantaine de centimètres et peut vivre jusqu'à 7 années. Elle est issue d'un développement enrre une orchidée classique et d'autre plantes magiques. Elle s'élève plutôt bien en captivité à condition de n'avoir qu'un seul soigneur. Il faut toucher ses pétales et lui donner un peu d'eau pour créer la connexion entre elle et son soigneur (bien évidement quand la plante est arrivée à maturation, soit environ 2 semaines). Elle est très facile à entretenir mais se laisse aussi dépérir très vite sans soin. Si la plante ressent la tristesse de son soigneur, ses pétales se mettent à danser et ses couleurs deviennent plus éclatantes. Elle libère aussi un parfum qui plait à son soigneur. Sinon elle se contente d'être jolie. Idéale pour les enfants et les personnes pas forcément à l'aise en jardinnage. Aucune application sur des potions connues à ce jour.
Plante à Pipaillon  |   (Atlantis & Monde) Les plantes à pipaillons n'ont le plus souvent que de hautes feuilles qui dansent et frémissent gracieusement. Tous les cent ans, une fleur éclot au parfum exceptionnel et changeant afin d'attirer les insectes prudents, principalement des papillons, dont elle se nourrit. On dit qu'elle exulte un parfum d'amortencia. C'est une plante rare qui ne se trouve que dans quelques régions comme certains pays d'Amérique du Sud, d'Asie du Sud et, étrangement, sur Manadh.
Puffapod  |   (Écosse & Atlantis) Cette grosse cosse rosée pousse dans des plantes grimpantes, semblables aux glycines. Chacune de ces cosses contient un grand nombre de graines qui, quand elles tombent ou qu'on les lance, explosent en une multitude de petites fleurs colorées.
Punkulla  |   (Écosse) Ce curieux arbre de 3m fait partie de la catégorie des arbor Luminosus. Pouvant vivre plusieurs dizaine d'année, ils ont la particularité de posséder des fruits lumineux de la taille d'un ballon de football moldu. Ils sont gorgés de liquide luminescent qui attire les plantes carnivores qui se fixent sur le tronc et les branches de l'arbre pour se nourrir. Ils vivent ainsi en symbiose échangeant protection contre nourriture. Ces arbres sont plutôt des spécimens solitaires, et les fruits se vident deux fois par an. Le liquide ainsi récupéré peut servir à la confection de certaines potions. Attention cependant, l'arbre dégage une odeur toxique pour l'être humain, il est conseillé de se protéger pour l'approcher au risque de crises d'asthme et d'asphixie.
Purrtencia  |   (Monde) Cette petite plante Chactus aux allures de chat ne vit qu'une dizaine d'année. Elle est très attachante et attachée à son propriétaire. Elle est capable de ronronner lorsque l'on s'occupe d'elle et se met en état de sommeil une bonne partie de la journée. Elle demande peu d'entretien et au plus sa relation est forte avec son propriétaire, au plus elle est amène de donner ses pétales d'elle même pour rentrer dans la composition de différentes potions communes.
Une fleur lui pousse dans le « crâne » éclot à sa mort. Elle sera d'autant plus belle si son soigneur a bien pris soin d'elle.

Prune dirigeable  |   (Écosse & Monde) Ce fruit ressemble, comme son nom de l'indique pas, à un radis orangé. Il est particulier en cela qu'au lieu de pendre des branches des buissons sur lesquels il pousse, il s'en élève comme un ballon chargé d'hélium. Certains disent que ce fruit à la capacité de faire accepter l'extraordinaire, de guider l'esprit vers la sagesse. Cependant, aucune preuve ni explication satisfaisante concernant cette supposée propriété n'a jamais été fournie.
Racine grincheuse  |   (Monde) Elle mesure entre 30 et 40cm (45 à 85 avec racines). Classifié en tant qu'arbrisseau vociférant, cette plante aux apparences cartoonesque peut vivre jusque 32 ans ! Son espèce de tronc est composé d'emmélement de fines branches qui se terminent par des petits feuilles violettes, lui donnant un côté un peu punk. Elle affiche continuellement une mine boudeuse. Particulièrement vivace, elle a tendance à agresser les gens autour d'elle. Dans la nature, elle s'attaque aux animaux qui viennent sur son territoire : même s'ils sont plus grands qu'elle. Elle n'a pas froid aux yeux et possède d'étonnantes capacités d'adaptation. Elle vit d'ailleurs beaucoup plus longtemps en captivité. Elle est très vindicative, facile à faire pousser mais très pénible au quotidien. Elle possède d'ailleurs une petite paire de poings qu'elle brandit dans les airs en les agitant furieusement la plupart du temps. Elle possède aussi un petit cri, mais elle a tendance à se taire à la vue d'un combat. Cette plante vit très mal en groupe, car elle devient destructive avec d'autre congénaires (voir plantes).
Ses feuilles d'un violet saissisant mesure 2,2 à 5cm à maturité. Leur surface est lisse , légérement denté sur les bords. Elles prennent leur couleur violette en période de récolte, elles restent verte/bleue le reste du temps. Très utilisé dans la confection de filtre de paix.

Ravegourde  |   (Atlantis & Écosse & Monde) La ravegourde est une plante très semblable à l'oignon moldu. Recouvert d'une dizaine de fines couches vertes, le bulbe de la ravegourde est d'un violet intense, assez proche de la betterave. Assez méconnu, souvent confondu avec l'oignon ordinaire jusqu'à ce que son goût horrible le trahisse, il passe souvent pour une plante nuisible. Pourtant pour certains, le ravegourde est un véritable petit trésor. Préparé en infusion, il permettrait de purifier le corps et l'esprit. Placé sous les draps, il repousserait les créatures maléfiques.
Saule cogneur  |   (Poudlard) C'est un arbre unique, qui trône dans le parc de Poudlard depuis une trentaine d'année. Assez semblable à un saule ordinaire, c'est un arbre épais, aux branches noueuses, dont les lianes se balancent dans l'air, qu'il y ait du vent ou non. Il n'est pas rare de voir le saule bouger, comme s'il dansait, dans un concert de craquements. Le saule cogneur est aussi très agressif, d'où son nom. Il repousse quiconque voudrait l'approcher, à grands renforts de coups de branches ou de lianes. Ce que peu de gens savent, c'est qu'il protège en réalité un passage secret et qu'il y a deux possibilités pour l'immobiliser. Soit le sort « immobulus », soit appuyer sur un nœud sous l'écorce de son tronc. Il n'est pas hostile envers les animaux.
Snargalouf  |   (Atlantis & Écosse & Monde) Cette plante carnivore ressemble à s'y méprendre à une souche d'arbre mort, aux branches mêlées entre elle au tour de cet ersatz de tronc. Mais il ne faut pas se méprendre, le snargalouf est en réalité extrêmement dangereux. Protégeant un nid de gousses vertes palpitantes, il attaque quiconque s'en approche, déployant ses branches épineuses comme autant de tentacules impitoyables. Si l'on parvient à attraper l'une de ses gousses, la plante se calme et ses branches s'immobilisent dans leur position initiale. Les gousses contiennent du jus et de petits tubercules, semblables à des asticots verdâtres, carnivores eux aussi. Il faut les percer pour les ouvrir. Elles ont, dans certains conflits, été utilisé comme projectiles. Percées puis lancées sur l'ennemi, les gousses ont libéré leurs tubercules qui se sont régalés.

T à Z

Tentacula vénéneuse  |   (Atlantis & Écosse & Monde) Tout comme la mandragore, elle évolue au court de sa vie et grandit en se développant, devenant plus dangereuse au fil du temps. Elle est constituée d'une tentacule principale au bout de laquelle se trouve une « tête », une bouche emplie de crocs au milieu d'un amas feuillu. Le long de ce corps poussent d'autres tentacules très épineuses, agissant comme des bras. Il arrive, pour les plus beaux specimens, que ces appendices possèdent leur propre tête et produisent du poison. Les piqûres de la tentacula sont donc mortelles. Les morsures de la tentacula provoquent l'empoisonnement et peuvent être mortelles. Certains specimens peuvent projeter des spores épineux qui sont, eux aussi, empoisonnés et mortels. Toutefois, il semble que l'ingestion de la plante ne soit pas fatale. Ses graines noires et sifflantes n'en sont pas moins interdites à la ventes et causent fièvres, brûlures d'estomac et, éventuellement, peuvent provoquer un ulcère. Ses feuilles, très prisées par les potionistes, valent une petite fortune.
Potions : Potion de régénération sanguine.
Verecundus  |   (Monde) Ce petit bonzai de 50cm est surnommé « la petite timide ». Cette plante, qui se présente avec ses fines branches enroulées autour de son tronc, a pour particularité de déployer sa ramure uniquement lorsque son jardinier a gagné sa confiance. Comme pour un petit animal craintif, il est nécessaire de l'apprivoiser pour parvenir à récupérer sa sève, nécessaire à la préparation de délicieuses confiseries. La personne qui s'en occupe devra faire preuve d'une grande douceur à son égard et lui aménager dans son pot un petit jardin conforme à son goût. La sève ensuite récoltée sera délicatement parfumée par les plantes et fleurs de ce jardin, voire même des épices et autres fruits rajoutés en guise de décoration. Tous les bonbons issus de cette sève ont donc un goût unique, ce qui fait d'eux une confiserie particulièrement prisée des botanistes (dont certains gardent jalousement le secret de la composition de leurs jardins). Une compétition internationale de bonbons de verecundus avait même lieu tous les ans en France jusqu'à la fin du 19ème siècle, mais cette tradition s'est depuis perdue, au grand dam des membres de la Société Universelle des Succulents Urbanistes et Conservateurs de Recettes Emerites (toujours existante, elle).
Veuve explosive  |   (Monde) Cette fleur de type destructio retardare mesure une dizaine de centimètre et peut infliger pas mal de dégats. Elle ressemble à une grosse balle enserré par des lianes et ne vit que quelques semaines. Arrivée à maturité, la plante peut exploser si elle ne se sent pas en sécurité (agression extérieure). Elle libère ainsi ses graines qui se retrouvent propulsées par l'explosion. Attention cependant, cette dernière est suffisante pour vous arracher la main à courte distance. Il est très difficile de garder ses plantes en captivité, elle vivent généralement seules. Le sort de protection est indispensable pour la conservation des specimens. Il est possible de récupérer ses pétales, très utile pour les potions de confusion.
Voltiflor  |   (Atlantis & Écosse & Monde) Le voltiflor ressemble à un filet du diable miniature, mais est parfaitement inoffensif. Il est souvent utilisé comme plante d'ornement car il pousse facilement et demande peu d'entretien. Ses lianes grouillent paisiblement à la surface de la terre.
Wiggentree  |   (Atlantis & Écosse & Monde) Variété de sorbier magique veillé par des botrucs, le wiggentree est recherché par les sorciers qui s'aventurent sur des terres sauvages et craignent un danger. En effet, toucher son tronc permet de bénéficier d'une protection contre les créatures maléfiques. Bien sûr, ce n'est que temporaire. Quelques heures, quelques jours tout au plus.

Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Registre : Plantes Magiques | 
Registre : Plantes Magiques
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dictionnaire de plantes communes et magiques
» Introduction : Les plantes magiques.
» 04. Registre des Plantes
» de l'utilisation des plantes...
» Registre des élévations archiépiscopales & épiscopales
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: