MAINTENANCE
Une maintenance sera prévue à partir du 15 Décembre à 18 heures !

 Im not the sweet and gentle type of guy...Yet here im am, holding you as if you were something precious...
AuteurMessage
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Im not the sweet and gentle type of guy...Yet here im am, holding you as if you were something precious...   Mer 1 Mar - 23:37


       
To love at all is to be vulnerable. Love anything and your heart will be wrung and possibly broken. If you want to make sure of keeping it intact you must give it to no one, not even an animal. Wrap it carefully round with hobbies and little luxuries; avoid all entanglements. Lock it up safe in the casket or coffin of your selfishness. But in that casket, safe, dark, motionless, airless, it will change. It will not be broken; it will become unbreakable, impenetrable, irredeemable.
       

       
NOT THE SWEET AND GENTLE TYPE OF GUY

       
Au plus grand bonheur d'un certain vert argent, la semaine s'était enfin terminée pour laisser place au week-end. Ce n'était pas trop tôt ! Depuis mercredi, une seule et unique chose habitait son esprit. Cette soirée que lui et sa copine s'étaient promis de passer ensemble. Il avait même eu du mal à dormir la nuit dernière. Pourquoi ? Joon ne serait dire. Ce n'était pas la première fois qu'Ela s'incrustait dans le dortoir des garçons pour venir le voir. Seulement, cette fois, c'était différent. Elle viendrait en tant que sa copine et non en tant que simple amie.

Depuis que la journée avait commencé, une certaine nervosité s'était installée en Joon. Nervosité qui continuait de prendre de l'ampleur au même rythme que cette journée qui s'écoulait trop lentement à son goût. En cours, il était incapable de se concentrer et d'écouter ce que les enseignait disait et au souper son estomac était si noué qu'il avait à peine touché à son assiette. À la fin du repas, il ne s'était pas fait prier et avait quitté la table à la vitesse de l'éclair pour descendre à la salle commune des serpentard ou il comptait bien se refaire une petite beauté.  

Une fois arrivé dans l'antre des serpents, il s'était lancé dans les escaliers pour rejoindre son dortoir. Il ouvrit ensuite son armoire pour y sortir son pyjama habituel, qui consistait seulement d'un pantalon de nuit aux couleurs sombres. Il se dirigea ensuite vers les douches. Il passa une bonne heure sous le jet brûlant. Se frottant vigoureusement. Une fois terminé, il se sécha, puis se dirigea par la suite vers le comptoir où il avait laissé sa trousse de toilette. Comme à son habitude, il sortit sa crème hydratante qu'il appliqua sur toute la surface de son corps. Pour certains mecs, l'entretient de la peau n'était que secondaire, mais pour Joon s'était très important. Il aimait prendre soin de son corps et de sa personne et à son âge s'était très important si on ne voulait pas se retrouver plein de boutons ou avec une peau sèche qui rivaliserait avec du papier sablé. Une fois bien hydraté, il s'occupa de sa dentition parfaite qui ferait bien des jaloux. Pour cause, elles étaient d'une blancheur aveuglante et aussi droite que celles que l'on voyait dans les annonces de pâte à dent. Ensuite, vin le tour de ses cheveux, qu'il se contenta seulement de brosser. Comme on était le soir, a quoi bon enduire sa chevelue de gel ? Cela ne servirait strictement a rien et l'envie de perdre son temps à ce coiffé n'y était pas ce soir. Alors, il les laissa tomber tel quel sur son front sans y porter une quelconque attention. En somme, il fit son rituel du soir comme à l'habitude. La seule différence était cette légère touche de parfum qu'il vaporisa sur lui.

Une fois qu'il eut terminé de se pomponner, Joon jeta un dernier regard dans la glace. Il devait avouer ne pas être désagréable à regarder. Seule chose qu'il n'aimait pas était ces cicatrices qui lui marbraient la peau. Malheureusement, il n'y avait pas grand-chose à faire. Elles faisaient partie de lui et rien ne les feraient disparaitre. Alors, autant les assumer une bonne fois pour toutes ! Satisfait de son apparence, il quitta la salle de bain pour se diriger de nouveau dans le dortoir. La pièce était relativement calme. Certains étaient couchés, d'autres tout simplement absents. Ce qui réjouit grandement Joon, qui voulait avoir la paix avec sa petite amie ce soir.  D'ailleurs, il se demandait ce qu'ils feraient, mais préférât ne pas trop y penser. Il profiterait de ce moment en sa compagnie, un point ces tout. Ne sachant trop que faire en attendant l'arriver de cette jolie russe, Joon s'écrasât sur son lit tel un vulgaire sac a patate puis alluma sa lampe de chevet, ce qui éclaira la pièce d'une douce lumière. Il sortit ensuite une revue de musique qui se trouvait sous son oreiller et l'ouvrit. Seulement le cœur à la lecture n'y était pas. Mais que pouvait-il faire d'autre pour passer le temps ? Surtout qu'il se sentait fébrile a l'idée de ce qui allait se produire ce soir. Son cœur battait à la chamade de ne pas savoir. Joon ne s'était jamais retrouvé dans ce genre de situations et ne savait trop que ressentir et penser. Espérons qu' Elarya allait pouvoir, l'éclairer et lui faire oublier toutes ces questions qui lui traversaient l'esprit à l'instant même avant que sa tête ne lui explose...

       
(c) crackle bones

       

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Im not the sweet and gentle type of guy...Yet here im am, holding you as if you were something precious...   Jeu 2 Mar - 20:53

I'M NOT THE SWEET AND GENTLE TYPE OF GUY...YET HERE IM AM, HOLDING YOU AS IF YOU WERE SOMETHING PRECIOUS...


Devant le miroir en train de se préparer un minimum, la jeune Russe réfléchissait quant à la soirée dont elle allait passer avec Joon. Elle avait accepté suite à son invitation par lettre (pourquoi par lettre alors qu'ils fréquentent la même maison et même année ?). Elarya ne savait pas quelles attentes avoir mais c'était Joon Park, elle pouvait s'attendre à absolument tout. Surtout que apparemment, elle est son centre d'attention en classe, ce qui a surpris la jeune fille lorsque le garçon a avoué cela, en lettre. Oui, ils étaient en couple, mais les deux jeunes gens ne sont pas du genre à être trop centrés sur ce genre de chose. À vrai dire, Elarya aussi a toujours un peu de misère à se concentrer lorsque Joon se trouve près d'elle. C'était juste... étrange... De plus, elle apprenait tout cela par elle-même, n'ayant jamais été en couple auparavant.

Les cheveux laissés à l'air libre, elle était prête. En fait, la Slave avait fait cela rapidement, surtout qu'il ne s'agissait pas d'un bal ou une soirée du genre. Non, elle avait simplement mis un certain soin sur la peau de son visage. Elle avait simplement troqué sa robe noire contre une jupe (pas celle de l'uniforme) et un débardeur noir mais c'était tout. Et des ballerines afin de se rentre du côté des garçons. Même s'il s'agissait du dortoir des garçons, Elarya y avait souvent été pour voir Joon à l'époque où ils n'étaient pas en couple. Elle s'était amusée à le réveiller ou encore le surprendre dans des situations pouvant être malaisantes. Maintenant, c'était différent. Aller le rejoindre pour une raison de "couple". C'était bizarre.

Par habitude, la jeune Russe amena sa baguette au cas où il y aurait des perturbations en ce qui concernait les camarades de dortoir de Joon et... une bouteille de vodka fraîchement envoyée par Irina, provenant de Krasnoyarsk, en Sibérie. Elle quitta donc son dortoir à elle pour se diriger vers celui de son copain, qui était simplement de l'autre côté. Malheureusement pour l'Asiatique, celui-ci ne pouvait pas venir la trouver elle, dans son dortoir, étant donné que les mecs ne pouvaient pas fréquenter celui des filles alors que l'inverse était totalement possible. Elarya ne comprenait pas pourquoi cela n'allait pas dans les deux sens et que les filles n'ont pas aussi l'interdiction d'aller dans le dortoir des mecs. En tout cas, peu importe, elle n'a pas à s'en plaindre.

Avant d'entrer, Elarya but une gorgée de vodka puis entra dans la pièce sans toquer ni rien. Elle aperçut aussitôt Joon sur son lit, en torse et bas de pyjama. La Russe se dirigea vers lui sans rien dire pour le moment et une fois à côté, ignorant s'il y avait d'autre présence humaine dans la pièce, elle s'assit sur le lit en déposant sa bouteille de vodka et sa baguette sur la table de chevet.

« Любимая ! » La Russe aperçue son torse marqué de plusieurs cicatrices et brûlures. En fait, elle en avait déjà vu une partie mais là, elle avait la possibilité de le voir dans son intégralité. Elle mit sa main sur son torse. « Je pensais pas que t'étais aussi mutilé. » Sachant que Joon ne voudrait sûrement pas parler de ça, elle enchaîna, d'un tout autre ton : « Donc, ta Tsarina est là ! Alors, garçonnet, qu'as-tu préparé en cette soirée sauf cette stupide araignée dont je vais arracher les huit pattes si je la vois ? » Elarya prit sa bouteille de vodka et en but une gorgée sans faire de grimace comme bien des gens le faisaient.

Spoiler:
 
(c) AMIANTE

_________________
Not sure you know who I am
Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again — the fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love ... illusions. Only the ladder is real, the climb is all there is." - Petyr Baelish ©️ by anaëlle.
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Im not the sweet and gentle type of guy...Yet here im am, holding you as if you were something precious...   Ven 10 Mar - 11:49


       
To love at all is to be vulnerable. Love anything and your heart will be wrung and possibly broken. If you want to make sure of keeping it intact you must give it to no one, not even an animal. Wrap it carefully round with hobbies and little luxuries; avoid all entanglements. Lock it up safe in the casket or coffin of your selfishness. But in that casket, safe, dark, motionless, airless, it will change. It will not be broken; it will become unbreakable, impenetrable, irredeemable.
       

       
NOT THE SWEET AND GENTLE TYPE OF GUY

       
Àl'arriver d'Ela dans la pièce, Joon déposa son magasine sur la table de chevet puis sourit gentiment à sa petite amie. Celle-ci s'approcha de son lit et à son tour, déposa quelque truc sur la table de bois, dont sa baguette magique et se liquide abject appeler vodka. À la vue de la dite vodka, Joon grimaça de dégoût. À croire que sa copine en traînait partout, ce qui était surement le cas. Il ne le dirait jamais a haute voix, mais il était certain que cette Russe était alcolo ou du moins près de l'être... Mais bon, il du chassé ces idées de son esprit, lorsque sa copine pris place sur son lit et s'adressa à lui.

Joon ne pu s'empêcher de pouffer de rire, lorsque la belle brune l'interpella en russe. Chose qu'elle faisait régulièrement, malgré qu'il n'y comprenait pas grand chose de sa langue. Rire qui cessa net, lorsqu'il sentit une main sur son torse. Geste qui le fit frissonner légèrement, peu habitué à ce genre de contact. Toucher une main, d'accord. S'embrasser, pas mal... Un petit câlin, pourquoi pas ? Mais jamais Joon avait laissé quelqu'un le toucher aussi directement. D'habitude, il était celui qui initiait le contact en premier, mais depuis qu'il était avec Ela, les choses commençaient à changer doucement et il devrait s'y faire.

Au commentaire que sa douce fit sur son corps, Joon fronça des sourcils, contrarier, puis il repoussa doucement la main de sa copine. Elle avait raison sur le fait que son corps était mutilé, mais Joon préférais de loin prétendre que ce n'était rien de grave. Que ces marques n'existaient pas et qu'elle n'était que le fuit de son imagination. Alors, lorsqu'ont lui rappelaient que ce n'était pas le cas, cela avait tendance à l'exaspérer. Heureusement peu de personnes avaient pu jeter un œil sur toute l'ampleur de ses cicatrices. Sauf bien sûr ses proches et ses camarades de chambres. Les autres n'avaient eus droit qu'à un petit aperçu dépendamment de ce qu'il portait.

Joon n'était pas complexé, mais ça ne voulait pas dire que le regard des gens sur ces marques, ne le dérangeais pas. Ce qui le dérangeait était ces questions qu'on lui posait, don, il n'avait pas envie de répondre ou encore les regards emplis de pitié. Ceux-ci étaient sans doute les pires. C'était donc, pourquoi il avait fini par les cacher du mieux qu'il le pouvait et non par honte. Pour ce qui était d'Ela, il s'en fichait un peu qu'elle les voit, car à quoi bon cacher ce genre de truc à sa copine. Elle les verrait un jour ou l'autre de toute façon. Mais bons, Joon ne pouvais nier l'inconfort qu'il ressentait face à ce regard clair et ces pourquoi il tenta de cacher son mal aise en plaisantant. «  Mutiler ? Tu n'exagères pas un peu Ela ? Elles sont à peine visibles ! Faudrait peut-être songer à t'acheter des lunettes ma jolie.» Dit-il en faisant la moue puis enchaîna toujours sur le ton de la rigolade. «  Écoute princesse va falloir que tu me passes sur le corps si tu crois pouvoir faire du mal à cette araignée qui mes si chère au cœur.» Avait-il terminé en posant ses deux mains à l'endroit où son cœur battait a un rythme régulier.

Il attira ensuite sa copine vers le centre du lit puis ferma les rideaux du lit à baldaquin. Un peu d'intimités ne ferais pas de mal. Il se tourna ensuite vers Ela à nouveau et répondit à sa question, qu'il avait ignoré quelque instant plus tôt. «  Je ne sais pas en fait. Je t'ai plutôt invité sans vraiment réfléchir à ce que l'on ferait. J'avais juste envie de passer du temps avec toi, c'est tout. »Chuchotat-il presque honteux. On avait l'impression que chaque mot qui sortait de sa bouche lui écorchait la langue. Ce qui n'était pas faux. Avoir ce genre de propos envers qui que ce soit et le penser, le rendait complètement malade...

       
(c) crackle bones

       

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Im not the sweet and gentle type of guy...Yet here im am, holding you as if you were something precious...   Dim 12 Mar - 22:36

I'M NOT THE SWEET AND GENTLE TYPE OF GUY...YET HERE IM AM, HOLDING YOU AS IF YOU WERE SOMETHING PRECIOUS...


La jeune Russe était allée retrouver le Sud-Coréen dans son dortoir et ce, même si c'était un endroit réservé aux mecs. Les filles avaient le droit d'y pénétrer mais l'inverse n'était pas du tout possible. Elarya avait donc profité de cet avantage pour aller rejoindre Joon qui l'avait invité, précédemment, à l'y rejoindre. Elle avait fait attention d'amener sa vodka (il faudrait qu'elle diminue sa consommation, surtout vu son jeune âge...) et sa baguette au cas où.

Donc, elle y était entrée dans hésitation, soit dans le dortoir des mecs de cinquième et s'était aussitôt dirigée vers Joon. Elle connaissait où se trouvait sa couchette, sachant qu'elle était déjà venue à plusieurs reprises mais jamais depuis que les deux étaient en couple. Après tout, la soirée pouvait être sympathique malgré la présence des camarades de dortoir du Park. Mais cela, la Russe s'en fichait. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait amené sa baguette. Non, elle n'avait pas de mauvaise intention derrière la tête. C'était pour jouer un petit tour de passe-passe.

Arrivée près de l'Asiatique, Elarya avait lâché un mot en Russe comme elle en avait l'habitude. Le garçon pouffa de rire mais la Slave ne rit pas, se contentant de prendre un petit sourire. Puis, elle avait commencé à remarqué les cicatrices de Joon. Elle a donc commencé à mettre la main sur son torse en y faisant un commentaire mais le garçon repoussa doucement sa main. Il est clair que cela cachait quelque chose qui datait de sa famille. Le couple était encore jeune pour connaître tout l'un sur l'autre. Les deux possèdent des secrets bien gardés. Du coup, la Kovshevnikova se demandait si elle devait s'inquiéter ou pas. À la base, il était rare pour elle de s'inquiéter pour autrui mais depuis quelques temps, elle ne souhaitait pas qu'il arrive du mal à son copain, comme si elle tombait de plus en plus vers ce qui est de l'amour.

C'est ainsi que le garçon répondit, après les dernière paroles d'Elarya concernant l'araignée que la Russe exagérait et que ses marques étaient à peine visible. De plus, elle devrait songer à s'acheter des lunettes. Elle mit sa main dans son cou, comme si elle allait l'étrangler mais n'appliqua absolument aucune force alors que le Park enchaînait que la jeune fille allait devoir lui passer sur le corps en ce qui concernait l'araignée en l'appelant "princesse".

Mettant maintenant sa deuxième autour de son cou, sans aucune force également, elle lui dit :

« Eh bien, ça ne sera pas très difficile ! N'oublie pas, je suis Russe, pas Anglaise. Et ne m'appelle pas princesse, sinon je t'arrache la langue avec mes dents. » Dit-elle, avec un petit sourire malicieux. « Plus sérieusement, t'es mieux de m'en parler de tes blessures, un jour. » Elle retira ses mains pendant que Joon mettait ses deux mains à lui vers son coeur. Elarya, elle, jeta un coup d'oeil aux autres lits. Seulement un possédait un habitant, les autres étant vide. Les garçons n'étaient simplement pas là.

Le Sud-Coréen attira ensuite la Russe vers le centre du lit (elle était assise avant cela) avant de fermer les rideaux du lit baldaquin. Elarya eut un petit rire alors que Joon s'était tourné vers elle. Justement, les deux regards étaient fixés l'un dans l'autre. Le garçon lui avoua à voix basse, en répondant finalement à la précédente question de la Slave, qu'il l'avait invitée sans vraiment réfléchir, qu'il voulait simplement passer du temps avec elle.

Pour une rare fois, Elarya eut une petite teinte rouge au visage. Elle ne savait pas quoi dire parce que justement, elle aussi voulait passer du temps avec lui. Elle finit par murmurer :

« Tu es... Attends. »

La Russe s'assit sur le lit pour prendre sa baguette sur la table de chevet et lança un Assurdiato sur le camarade de chambre de Joon. Ainsi, le type ne sera pas dérangé et ne pourra pas écouter les conversations. Déposant de nouveau sa baguette en prenant un coup de vodka, elle retourna se placer auprès de son copain. « Un peu plus d'intimité ainsi. » Elle mit sa main dans les cheveux du garçon. « À vrai dire, moi aussi j'ai besoin de passer du temps avec toi même si j'ai de la difficulté à l'admettre... C'est tellement nouveau pour moi. Peut-être ais-je l'air d'être souvent froide sans émotion mais depuis que je suis avec toi, je me sens, je sais pas... Plus rassurée, je ne sais pas le mot exacte en Anglais... » Elle retira sa main des cheveux de Joon avant de la mettre dans ses propres cheveux à elle. Elarya connaissait probablement le mot pour décrire comment elle se sentait mais il ne venait tout simplement pas à l'esprit dans le langage de Shakespeare.

« On dit toujours que les Russes sont froids, ça doit être pour ça. » L¸âcha-t-elle, en rigolant. C'était un stéréotype comme celui des Américains où les Russes sont constamment méchants ou buveurs de vodka (il y a une partie de vérité sur ce dernier fait...). Elarya prit ensuite un ton plus sérieux. « Je vais t'avouer quelque chose... Je ne suis plus sûre que j'ai envie de continuer le chemin dans la mafia de mon oncle... J'ai toujours une certaine crainte... J'aurais dû suivre le chemin de ma soeur... » Fit-elle, en prenant la main de Joon. Irina n'a jamais voulu avoir de réelles affiliation à la Bratva, un peu comme son oncle Anzor, sa tante Marusya et sa propre mère. Jeune, Elarya avait développé un grand intérêt quant à devenir une personne importante au sein de la grande Russie. Mais est-ce que la voie de la mafia était la bonne pour parvenir à ce niveau-là ? C'était un raccourci sous la table comme on dit.

(c) AMIANTE

_________________
Not sure you know who I am
Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again — the fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love ... illusions. Only the ladder is real, the climb is all there is." - Petyr Baelish ©️ by anaëlle.
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Im not the sweet and gentle type of guy...Yet here im am, holding you as if you were something precious...   Mar 14 Mar - 19:34


       
To love at all is to be vulnerable. Love anything and your heart will be wrung and possibly broken. If you want to make sure of keeping it intact you must give it to no one, not even an animal. Wrap it carefully round with hobbies and little luxuries; avoid all entanglements. Lock it up safe in the casket or coffin of your selfishness. But in that casket, safe, dark, motionless, airless, it will change. It will not be broken; it will become unbreakable, impenetrable, irredeemable.
       

       
NOT THE SWEET AND GENTLE TYPE OF GUY

       
Joon avait très envie de sortir une connerie lubrique aux menaces de sa copine, surtout que celle-ci avait rougi, lorsqu'il lui avait fait vent de vouloir passer du temps avec elle, mais il se reteint de justesse. De toute manière, le sourire coquin qu'il avait au coin des lèvres, accompagné d'un haussement de sourcil équivoque, en disait long sur ce qu'il pensait. Il n'avait pas besoin d'utiliser les mots pour qu'Ela puissent lire son esprit mal tourné. Cependant, son sourire s'effrita quelque peu, si se n'était question que d'une fraction seconde, pour ensuite le remettre en place comme si de rien n'était. La raison ? Il détestait parler de ses cicatrices et le fait qu'Ela veuille en apprendre davantage à leur sujet, le rendait nerveux, car il ne savait par ou commencer et par quoi. Joon savait très bien qu'en révélant certains trucs, Ela voudrait creuser plus profondément jusqu'à savoir la fin de l'histoire et ça, il ne pouvait se le permettre. C'était quelque chose qui devait rester entre lui et son géniteur. Un secret honteux, qu'il se devait de protéger. Personne ne devait savoir et il ne pouvait prendre le risque que cela s'ébruite et le fait qu'il ne veuille pas en parler à Elarya, n'avait rien à voir avec un manque de confiance. Il lui faisait confiance, là n'était pas la question. La question était que même s'il lui faisait confiance, la certitude qu'elle ne dise rien n'était pas totale, car après tout, lui-même avait divulgué certains trucs au propos de sa copine, et ce, a l'ennemi de celle-ci. Alors, non, il n'était pas prêt d'avoir une confiance aveugle en elle. C'est donc pourquoi, il resta vague à leur sujet, lorsqu'il ouvrit la bouche. « Je l'ai mérité un point ces tout, il n'y a rien à savoir à leur sujet et vaut mieux que tu ne poses pas de questions auxquelles je ne pourrais pas te répondre sans mentir.»  Dit-il sur un ton qui ne laissait pas place à la discussion, sans pour autant être sèche.

Par la suite, Joon regarda en silence sa petite amie lancée un sort de silence autour d'eux. Celle-ci expliqua que s'était pour une question d'intimider, ce qui fit pouffer de rire Joon. Rire qui s'arrêta net, lorsque la verte et argent posa ses mains dans sa chevelure de jet et plongea ses prunelles d'un bleu céleste dans les siens. Il écouta attentivement chaque mot, chaque syllabe qui sortait de cette bouche si invitante. Il se prit d'ailleurs a encercler le corps parfait de sa douce avec ses bras fin, mais tout de même muscler. Joon fronça légèrement les sourcils au sujet des Russes et de leur froideur. Personnellement, il ne pouvait pas être en mesure de dire si s'était la vérité ou non. Mis à part Ela et son frère, il en avait peu fréquenter et Ela ne lui avait jamais parue comme étant une fille froide. Certes, elle avait du caractère, elle était sarcastique et parfois mesquine, mais jamais froide. Mais bons, c'était peut-être juste lui qui avait pris l'habitude avec sa propre famille qui était loin d'être un groupe qui respirait la gaieté.

Lorsqu'elle se tut enfin, Joon aurais bien aimé lui dire quelque chose à son tour, mais comme il n'était pas très douer avec les mots, il préféra garder le silence et se contenta d'un simple sourire. Pas moqueur, ni taquin ou mesquin cette fois. Juste un simple sourire, ou, on pouvait y lire de la tendresse. Rien de plus, rien de moins. Mais la jeune fille devrait s'en contenter, car c'était le mieux qu'il puisse faire. Le romantisme et faire preuve de douceur dans ses propos était quelque chose d'étranger pour lui et il était tout simplement incapable d'en faire preuve sans avoir envie de s'égorger vivant par la suite. Ce n'était pas quelque chose qui lui semblait naturelle pour lui.

Suite à cela, le ton de la jeune fille se fit plus sérieux, ce qui attira la grande écoute de notre jeune homme. Celle- si semblait remettre en doute son choix de continuer sur les pas de son père. Ce que Joon pouvait légèrement comprendre. Lui-même, ne pensait pas rejoindre la mafia Coréenne, ce qui créait de grandes tensions entre lui et son père. Joon n'avait pas de devoir s'occuper d'affaires, de familles, d'ennemies, d'histoires de meurtres et va savoir quoi d'autres. Il ne voulait pas de cette responsabilité. Il voulait vivre sa vie paisiblement, mais pas trop. Être musicien et vivre de sa plus grande passion. Ou encore, devenir professeur pour martyriser les élèves, ça aussi c'était une passion, croyez le ou non... Mais aussi sadique et bizarre qu'il était parfois, Joon ne voulais pas vivre sa vie en faisant le mal autour de lui. Il voulait être un mec respectable et dieux sais qu'il n'y avait rien d'admirable à tremper dans le crime organisé. Il n'y avait aucune fierté à avoir dans se métier et un seul faux pas pouvait vous coûter tout ce que vous possédiez de plus chère. Pour Joon, il était hors de question qu'il ai à payer ce prix, même si pour cela, il allait devoir vivre dans la pauvreté à sa sortie de Poudlard.

Malgré ses idées bien claires qui lui traversait l'esprit, encore là, il ne savait trop quoi dire a Elarya. Voulait-elle seulement avoir son avis à ce sujet ? Mais bons, qu'elle le veuille ou non, elle l'aurait... « Écoute, tu devrais peut-être te demander qu'elle genre de vie, tu te vois vivre dans 20 ans... Tu as envie d'être reconnue pour les bonnes raisons et être respecté par tous...Où a tu envies qu'on te craigne, alors que dans l'ombre, on te méprise et crache sur ton nom ? Moi personnellement, j'ai choisi la première option. Je ne prévois pas suivre mon père, de toute façon, il a Jae pour ça. Je ne compte pas me salir les mains pour qui que ce soit, si ce n'est ma propre personne. » Dit-il sur un ton glacial, mais cette froideur n'était pas personnellement dirigée vers sa copine. C'était seulement un sujet qui le dégoûtait, tout comme les mafieux en général. Être tordu, c'était une chose. Être un meurtrier, c'était un autre pair de manche. C'était impardonnable aux yeux de Joon, car on ne tuait pas sans bonne raison. Tuer pour se protéger ou pour protéger ce qui nous était cher était quelque chose d'acceptable, mais dans le cas contraire, tu ne valais pas mieux qu'un insecte aux yeux de Joon. Un vulgaire insecte, qu'il fallait écraser coûte que coûte...

       
(c) crackle bones

       

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Im not the sweet and gentle type of guy...Yet here im am, holding you as if you were something precious...   Lun 27 Mar - 13:46

I'M NOT THE SWEET AND GENTLE TYPE OF GUY...YET HERE IM AM, HOLDING YOU AS IF YOU WERE SOMETHING PRECIOUS...


Les menaces. Il arrivait souvent que la Russe en fasse à Joon bien qu'elle n'ait aucune volonté de les mettre en exécution. Elle en serait capable avec les gens avec qui elle voue une énorme haine. Elle a vu des hommes de main de son oncle commettre des actions de torture extrême à quelques pauvres malchanceux et ce ne fut pas joli. Elarya y avait été forcée, en fait, sachant que pour battre Artem sur ce chemin, elle devait commencer jeune à entrer dans ce monde. Néanmoins, une fois engagée sur ce chemin, il est ardu de le quitter sans représailles afin de conserver les secrets de l'entreprise. Irina lui avait dit mais ne l'avait pas écouté. Regrets.

La Moscovite voulait savoir d'où provenaient les cicatrices de son copain qui ne lui en avait jamais parlé. En même temps, Elarya pouvait comprendre mais à présent, en tant que couple, ils doivent se confier davantage bien que la Russe doute toujours de certains trucs chez Joon. C'était dû aux échanges avec ce minable de Greengrass. Il n'avait pas mentionné Joon mais il était la seule victime possible de ce qu'il disait, selon la Russe. Était-il vraiment sincère avec elle ? Elarya a toujours été bonne pour déceler le mensonge de la vérité. Cela était dû à son éducation assez poussée, autant socialement que niveau connaissances générales. Même encore, lors des vacances à Moscou, elle acquérait toujours de nouvelles connaissances. Si quelque chose n'est pas négligé en Russie est bien l'éducation. Malheureusement, les problèmes sont ailleurs dans ce magnifique pays.

« Je l'ai mérité un point ces tout, il n'y a rien à savoir à leur sujet et vaut mieux que tu ne poses pas de questions auxquelles je ne pourrais pas te répondre sans mentir. » Elarya hocha de la tête, compréhensive. Elle répondit : « Je ne vais pas te forcer à le faire. Je sais que tu es toujours sincère avec moi. Sache, en tout cas, que tu peux tout me dire. » Dit-elle, avec un sourire sincère mais sans le forcer à quoi que ce soit.

La Russe souhaitait avoir plus d'intimité et c'est pourquoi elle avait pris sa baguette pour lancer un Assurdiato aux gens présents dans la salle. En même temps, valait mieux ne pas les déranger. Mais c'était pour que certaines informations ne tombent pas dans l'oreille d'autrui. Joon pouffa de rire, étrange réaction. Mais Elarya avait laissé tomber quant à essayer de comprendre bien des gestes du Sud-Coréen. Elle se sentit, peu après avoir appliqué sa main dans ses cheveux, les bras du garçon l'entouré alors qu'elle mentionnait un des stéréotypes sur les Russes : leur froideur. Ce n'était pas vrai. Elarya a toujours eu l'air froide et peu souriante mais il faut la connaître pour voir qu'au final, elle aime s'amuser et profiter de tous les petits moments agréables. Elle déteste les stéréotypes que les occidentaux ont sur son pays.

Puis, la Kovshevnikova mentionna ne plus avoir vraiment envie de continuer sur le chemin de la Bratva, très dangereux et risqué. Son oncle est un homme sans pitié et pourrait même la tuer, elle, si elle venait à faire un faux-pas. En gros, Elarya regrettait de ne pas avoir fait comme sa grande soeur et laisse le tout à Artem qui est perçu comme le "digne" successeur d'Aleksandr. Joon se mit donc à donner son opinion :

« Écoute, tu devrais peut-être te demander qu'elle genre de vie, tu te vois vivre dans 20 ans... Tu as envie d'être reconnue pour les bonnes raisons et être respecté par tous... » Elarya hocha de la tête. Une ses envies est de devenir présidente russe de la magie. « Où a tu envies qu'on te craigne, alors que dans l'ombre, on te méprise et crache sur ton nom ? Moi personnellement, j'ai choisi la première option. Je ne prévois pas suivre mon père, de toute façon, il a Jae pour ça. Je ne compte pas me salir les mains pour qui que ce soit, si ce n'est ma propre personne. » Avait dit Joon, d'un ton glacial. Elarya hocha, encore une fois, de la tête en le regardant dans ses iris sombres. Elle réfléchit quelques instants. Au moins, son copain avait déjà trouvé sa voie et ne s'était pas embarqué sur celle-ci contrairement à elle.

« Tu as raison et tu as bien fait de ne pas suivre ton père. J'ai envie d'améliorer les conditions de mon pays, autant pour les moldus que pour les sorciers. À ce que la Russie devienne la puissance qu'elle était durant le temps de l'Union Soviétique. Et j'ai envie que mon nom soit reconnu et aimé. Je dois juste être vigilante avec les paroles prononcées à mon oncle ou mon père. » Dit-elle, en passant sa main dans ses propres cheveux. « Je vais voir avec Irina. Il faudra, d'ailleurs, que tu rencontres ma soeur, un jour. Elle casse son Anglais mais elle est très différente d'Artem.» Un sourire perlait`a ses lèvres. Non, Joon n'avait jamais eu l'opportunité de rencontrer sa soeur aînée sachant que celle-ci n'avait jamais été à Poudlard et n'avait pas été présente à l'échange entre la mafia russe et coréenne. Et Irina avait toujours eu de la difficulté à maîtriser le langage de Shakespeare. Elarya et elle se parlaient toujours en Russe comme à la maison. En-dehors de l'école, la Slave parlait toujours avec son langage d'origine.

Ensuite, la vipère s'assit vis-à-vis Joon, en mettant ses jambes de chaque côté, prenant les deux mains du garçon avant de l'attirer vers elle approcher sa bouche contre la sienne et l'embrasser. Heureusement que les rideaux du lit baldaquin bloquaient la vue aux autres qui ne pouvaient déjà pas entendre. Intérieurement, Elarya se disait qu'il serait peut-être temps d'apprendre un peu plus sur la culture de Joon à l'avenir même si cette soirée-ci n'allait pas être centrée sur ça... Du moins, cela dépend du genre de "culture".

(c) AMIANTE

_________________
Not sure you know who I am
Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again — the fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love ... illusions. Only the ladder is real, the climb is all there is." - Petyr Baelish ©️ by anaëlle.
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Im not the sweet and gentle type of guy...Yet here im am, holding you as if you were something precious...   Mer 29 Mar - 0:51


       
To love at all is to be vulnerable. Love anything and your heart will be wrung and possibly broken. If you want to make sure of keeping it intact you must give it to no one, not even an animal. Wrap it carefully round with hobbies and little luxuries; avoid all entanglements. Lock it up safe in the casket or coffin of your selfishness. But in that casket, safe, dark, motionless, airless, it will change. It will not be broken; it will become unbreakable, impenetrable, irredeemable.
       

       
NOT THE SWEET AND GENTLE TYPE OF GUY

       
Joon pouvait tout lui dire disait-elle ? Pure connerie... Il savait que trop bien qu'il ne le pourrait jamais, et ce, commençant par cette jolie conversation qu'il avait eue avec ce connard de Greengrass au sujet de sa copine. Le vert et argent n'était pas stupide au point de croire que celle-ci lui pardonnerait facilement. En fait, il voyait déjà dans son esprit, la crise que celle-ci ferait surement si elle savait. C'est donc pourquoi il ne pu s'empêcher de sourire étrange et empli d'ironies de prendre place sur son visage a l'apparence si exotique. ««Jeong geureotamyeon algesseoyo Jagiya...(Si tu le dis chéri...)» Dit-il dans ça la langue natale sur un ton tout aussi étrange et sombre que l'avait été son sourire, mais cela ne dura que quelque seconde, avant que celui-ci se cache à nouveau derrière se masque de bouffon.

Suite à cela et tout comme il l'avait fait depuis le début de cette soirée, Joon écouta sa petite avec toute l'attention que celle-ci méritait. Il fronça des sourcils à certains passages comme celui où elle fit allusion à son frère que Joon n'affectionnait pas tant que ça, alors qu'à d'autres, comme sur le sujet d'Irina, il se contenta de hocher simplement de la tête et de sourire gentiment. Le Sud-coréen ne connaissait pas la soeur de la vipère et croyais même ne l'avoir jamais vue, alors il était normal pour lui de ressentir une certaine curiosité à en savoir beaucoup plus sur cette femme.  

Malheureusement, Elarya ne lui laissa aucunement l'occasion d'approfondir ce sujet, car celle-ci venait carrément de se mettre à cheval sur lui. C'est d'ailleurs en clignant des yeux à plusieurs reprises qu'il regardait sa petite-amie approcher son visage du siens pour l'embrasser. Joon ne répondit pas au baiser de la jeune fille immédiatement, trop choquer par ce comportement qui ne lui connaissait pas, mais après quelque seconde, il dut bien s'y mettre, lui aussi. Il ne voulait surtout pas, que sa copine s'offusque de son manque d'inactions. C'est donc sans réfléchir davantage, qu'il se lança lui aussi dans ce baiser qu'il tenta d'approfondir en passant tout doucement sa langue sur les lèvres inférieures de sa copine. Ses mains qui étaient restés sage depuis le début de la soirée avait fini par s'activer elle aussi. Mains qui glissa un tantinet sous le haut de sa copine pour avoir un accès direct à cette peau chaude qui contrastait avec la sienne qui était souvent, voir toujours, froide. Ses mains se firent un chemin jusqu'à ses hanches fines qui appartenaient à sa copine, qu'il carrossait tout doucement de ses longs doigts fins. Son cœur battait à la chamade et il ne savait trop dire pourquoi. C'était un sentiment qui lui était encore inconnu et qui le rendait légèrement nerveux et appréhensif à ce qui allait se produire ensuite.

Surtout que Joon n'était qu'un adolescent, qui parfois pouvait se montrer un peu trop enthousiasme dans ce genre de situation, comme lorsqu'il s'était embrassé pour la première et il n'était pas fait de pierre non plus. Comme tout jeune homme de son âge, il avait les hormones en ébullitions et qui ne cherchait qu'à rentrer en éruptions tel un volcan. Alors, il était tout simplement impossible pour lui de rester de marbre aux charmes de sa copine. Cela viendrait même du miracle si réussissait à rester de marbre et garder un calme serein, alors que tout ce dont il avait envie était de lui ravager son joli minois et tout ce qui y était accroché. Tête au pied, ou du moins presque, car en réalité, les pieds dégoûtaient Joon a un point tel, qu'il était incapable de les toucher, voir même, de les regarder, si ceux-ci n'étaient pas les siens. Un vrai dédain qui pouvait jusqu'à le faire vomir si vous aviez la stupide idée de les mettre près de sa tête ou sur lui sans avoir quelque chose pour les couvrir. Dans tous les cas, là n'était pas la question ! Il avait mieux à faire que de penser à ce membre humain tout à fait alien et répugnant, comme échanger sa précieuse salive avec celle de cette belle russe qui avait élu résidence sur ses genoux.

       
(c) crackle bones

       

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Contenu sponsoriséVoir son profil
MessageSujet: Re: Im not the sweet and gentle type of guy...Yet here im am, holding you as if you were something precious...   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» Ce type d'insécurité pourrait être l’œuvre d’un groupe ...
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» épée de type normande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Rp - Poudlard-
Sauter vers: