MAINTENANCE
Une maintenance sera prévue à partir du 15 Décembre à 18 heures !

 Conspirations (Loukkia)
AuteurMessage
Nouvel arrivantavatarNouvel arrivant
MessageSujet: Conspirations (Loukkia)   Ven 27 Jan - 18:20

Neuf heures et quart. Ombeline poussa la porte de la bibliothèque avec précaution, tâchant de ne pas faire grincer les lourds gonds qui la retenaient. Un bref regard à l'intérieur lui arracha un sourire satisfait. Dans un coin, il y avait un petit groupe d'élèves, des septième années si elle ne se trompait pas. Un petit sorcier était assis contre l'un des rayons, un livre presque aussi gros que lui sur les genoux. Derrière son bureau, la bibliothécaire consultait un registre en remontant régulièrement ses lunettes sur son nez, faisant battre la fine chaîne de perles contre ses joues. Quelques murmures, de vagues rires contenus, un reniflement de temps à autres et le bruit des pages que l'on tourne constituait une musique légère, douce et irrégulière. L'infante replaça une mèche de cheveux derrière son oreille et délaissa le couloir pour se glisser dans la pièce. Le sourd claquement de la porte résonna, bien qu'elle ait accompagné le mouvement pour éviter de perturber le calme ambiant et tout se figea, l'espace d'un instant. Le petit sorcier leva les yeux, le groupe se retourna dans un mouvement harmonieux et la bibliothécaire ôta ses lunettes pour observer l'élément perturbateur. Ombeline s'excusa d'un signe de tête, offrit un sourire et tout reprit son cours.

Elle choisit une table isolée, déposa son sac en son centre pour bien marquer sa présence, au cas où Loukkia arriverait avant qu'elle ne revienne et se dirigea vers les longues étagères chargées d'ouvrages. Elle savait précisément ce qu'elle cherchait. Sa récente rencontre avec Caliban avait rappelé à son bon souvenir le nom d'un livre qui lui avait été plus qu'utile par le passé et elle espérait le retrouver assez rapidement pour résoudre son récent problème de métamorphose. Puisqu'elle n'était toujours pas parvenue à transformer son escargot en tortue, elle devait changer de méthode. Le travail seul ne suffisait plus, il lui fallait un petit coup de pouce. Quelques notes griffonnés en marge du manuel le plus complet sur la métamorphose qu'elle connaissait devrait suffire. Quelques conseils, quelques astuces. Comme une antisèche pour le contrôle qu'elle s'infligeait seule.

Parcourant du bout des doigts les tranches des divers ouvrages minutieusement alignés, elle se demanda si Loukkia allait venir. Un dimanche, si tôt… Peu d'élèves trouvaient la motivation nécessaire pour s'extirper de leur lit, puis pour s'arracher au buffet du petit déjeuner dans la salle commune de si bonne heure. Elle lui avait fait parvenir une petite note pour fixer ce rendez-vous mais n'y avait attendu aucune réponse. Loukkia n'avait pas le temps de lui répondre de toute façon puisque l'idée avait germé la veille au soir et qu'Ombeline était venue au rendez vous d'office. Elle trouva ce qu'elle cherchait et regagna sa place. Loukkia n'était toujours pas là. Neuf heures vingt huit. Encore deux minutes et elle serait en retard. Peu importait. Ombeline avait de toute façon du travail, et elle préféra s'y mettre au lieu de fixer bêtement la porte en attendant l'apparition de sa cousine. Sortant de son sac le bocal contenant sa pauvre victime, Ombeline soupira. Elle glissa la main dans le pot en verre et en sortit l'animal, qu'elle posa sur le bois de sa table. Puis elle ouvrit le livre, remonta ses lunettes sur son nez de concert avec la bibliothécaire et chercha la page concernant les métamorphoses inter espèces. Avec un peu de chance, Loukkia arriverait avant qu'elle ne déclenche une catastrophe.

_________________


Invité
MessageSujet: Re: Conspirations (Loukkia)   Jeu 2 Fév - 10:53



❝ Conspirations ❞


Ombeline Rosier & Loukkia Shafiq
La souffrance transige avec la patience.


Dimanche 9 janvier

Loukkia s'active. Les yeux encore embués de fatigue, elle discipline tant bien que mal ses cheveux, se parfume... Ses vêtements sont simples : l'uniforme de l'école. Sa cravate rouge aux rayures d'or se resserre autour de son cou aussi pâle que l'est celui de sa mère, Lyra Travers. Ce n'est pas un secret, Loukkia a toujours fait plus partie de cette famille que les Shafiq. Du moins, aux yeux de son père. Antila devait lui paraître si parfaite comparé à ce qu'elle était. Avec un soupir de lassitude, Loukkia attrapa sa baguette qu'elle rangea dans l'ample poche de sa cape. Elle laissa ses cheveux à l'air libre et partit vers le quatrième étage de mauvaise grâce.

En effet, si Loukkia avait un rendez-vous si matinal ce matin, ce n'était pas pour étudier. Non. C'était pour rejoindre une de ses camarades, qui, ne sait-on pourquoi n'appréciait pas la Gryffondor. Ce n'était pas tant un secret que ça. Loukkia se rendait parfaitement compte qu'Ombeline Rosier n'était pas attachée à elle. Les raisons restaient en suspens. Encore une fois, c'est à ce moment qu'on pouvait observer les divergences de caractère entre les membres d'une même famille. Alors que la descendante des Shafiq entretenait de très bons rapports avec l'aîné d'Ombeline : Léandre, la cadette avait presque l'air de la jalouser. Elle restait de marbre, refusait l'attention que lui portait Loukkia sous la demande de Léandre.

En revanche, si la jaune et noir ne se préoccupait que superficiellement de Loukkia, elle était particulièrement intéressée par le fiancé de cette dernière : Chems Abhervé. Depuis la rencontre entre celui-ci et Ombeline, la Rosier ne cessa de l'observer, et même peut-être le juger. Très vite, on aurait pu parier que la Poufsouffle tentait...comment dire ? De dénigrer Chems aux yeux de Loukkia. Du moins, plus qu'il ne l'était déjà.

La rouge et or se faufila entre les épaisses portes de la Bibliothèque. Neuf heures trente sonnaient, et Loukkia eut un sourire. Pile à l'heure. Elle chercha discrètement des yeux Ombeline en adressant à Madame Pince un signe de tête. Il n'était pas rare que la bibliothécaire voit la cinquième année lui rendre visite dans l'endroit le moins habité du château. Après avoir avancé dans quelques rayons, et en en profitant pour emprunter un petit lot d'ouvrages, Loukkia vit enfin celle qu'elle cherchait, affaissée à une table en bois visiblement concerné sur son travail.

La blonde s'approcha doucement de sa parente éloignée et la salua avant de s'asseoir en face d'elle et de déclarer :

-Bonjour Ombeline. J'espère que tu te portes bien en cette matinée. Tu as demandé à me voir ?

Après tout, elle n'était pas son frère et il était important de garder de bons contacts entre membres d'une même et grande famille. N'est-ce pas ?

©BESIDETHECROCODILE





Nouvel arrivantavatarNouvel arrivant
MessageSujet: Re: Conspirations (Loukkia)   Dim 5 Fév - 10:24

L'escargot se traînait avec une certaine léthargie, comme si sa coquille était constituée de toute la misère du monde. Dans un sens, c'était assez compréhensible. Pauvre cobaye, il avait déjà subi l'incompétence pathologique de son bourreau un certain nombre de fois. C'était assez horrible, quand on y réfléchissait. Des centaines d'enfants, assis sur les bancs de Poudlard, avaient malmené des animaux pour en faire des verres à pieds, d'autres animaux ou simplement, à force d'incompétence, les faire exploser. Bien sûr, ce dernier cas de figure était plutôt rare et dans la majorité des cas, l'animal ne s'en tirait qu'avec une fatigue importante et une expérience pas des plus agréables. Si les élèves ne parvenaient pas à leur redonner leur apparence originelle, le professeur McGonagall le faisait. Et Ombeline en était certaine : rien n'était impossible pour le professeur McGonagall. Malheureusement, c'était loin d'être son cas. Du bout de la baguette, elle évita à l'animal idiot une chute fatale du rebord de la table et le replaça au début de sa traînée de bave tandis qu'elle parcourait le sommaire de l'ouvrage qui devait éviter au gastéropode des heures de transformations inutiles. Page 176. Elle feuilleta rapidement le livre jusqu'à ce que le bon chapitre lui apparaisse et sourit en reconnaissant les notes de son ancien camarade, d'autant plus amusée maintenant qu'elle savait réellement de qui il s'agissait. Elle n'eut toutefois pas le temps de se plonger dans l'étude de ces griffonnages, puisque Loukkia se présenta, pile à l'heure.

On aurait pu penser que les deux cousines ne s'appréciaient pas tant elles étaient moins proche que beaucoup dans cette grande famille qu'elles formaient. D'autres auraient pu croire qu'elles étaient au contraire forcément proches, de par le sang, les idéaux, l'éducation. Et pourtant, Ombeline et Loukkia n'était rien. Pas grand-chose. Elles avaient été un peu plus proches, fut-un temps, Ombeline s'illusionnant et percevant sa cadette comme une ingénue à défendre et à guider. Mais elle avait vite compris que de fragile, Loukkia n'en avait que l'apparence et que la jeune Shafiq n'avait, et n'aurait très certainement jamais, nullement besoin d'elle. Loukkia évoluait avec force quand Ombeline grandissait avec discrétion. Elle n'était à Poudlard rien de la douceur que la rose blanche avait cru déceler chez elle pendant leurs réunions de famille et très vite, elle s'en était désintéressée. Pas que son sort l'indiffère réellement mais chacune à l'école avait sa vie, ses habitudes, ses occupations et si la musique les rassemblait parfois dans une salle pour une répétition au profit de la chorale, ou si une séance de révisions n'était jamais refusée, il n'y avait rien de plus. Ombeline et Loukkia étaient de lointaines cousines. Respect, loyauté. Quelque chose avait changé cette année pourtant. Ombeline se rapprochait semblait-il, avec sourires et attentions, de la jeune lionne. Si l'amitié était officiellement un bon motif, Chems, cet idiot congénital – bon, peut être n'était-elle là ni subjective ni digne d'Helga – était le véritable raison de ce regain d'intérêt. Et un projet silencieux, sous couvert de camaraderie familiale.

Loukkia la salua, et l'infante referma le manuel de métamorphose, laissant un bout de parchemin entre les pages qui l'intéressaient pour gagner du temps plus tard. Elle salua à son tour, s'enquit de son état et rattrapa l'escargot qui se colla littéralement contre sa paume si pâle. Elle referma les doigts doucement sur la coquille et déposa la main sur le bord du bocal, attendant qu'il y retourne de son plain gré.

« Je voulais prendre de tes nouvelles, oui, nous ne nous sommes pas vues depuis un moment. Et j'ai l'impression que plus le temps passe, plus la curiosité est un mal tenace dont les gens s'enorgueillisse et qu'ils ne tentent plus ni de cacher, ni d'étouffer. C'est pour cette raison que je t'ai proposé de venir à un horaire plutôt matinal. Dis moi, avec ton fiancé… y a-t-il du nouveau? »

_________________


Invité
MessageSujet: Re: Conspirations (Loukkia)   Lun 6 Fév - 12:49



❝ Conspirations ❞


Ombeline Rosier & Loukkia Shafiq
La souffrance transige avec la patience.


Elle venait directement aux faits la descendante des Rosier, sans détours. Loukkia masqua son rictus. Ne servait-elle qu'à cela pour Ombeline ? Un passage entre elle & Chems ? Rien n'était moins certain aux yeux de la fille de Lyra. Elle posa son regard sur Ombeline, répondant à ses politesses aussi normalement que possible. Qu'elle était belle la sœur de Léandre. Si elle avait été un objet, Loukkia ne se serait pas privé de féliciter sa créatrice. Cette dernière ne comprenait pas d'ailleurs pourquoi sa différence était perçu par une majorité comme un poison. Elle n'était pas comme les autres, certes. Mais après tout, il valait mieux être la seule rose dans une serre d'orties.

Malheureusement, les sentiments positifs que pouvait posséder Loukkia n'étaient pas réciproques. Les maisons Rosier et Shafiq étaient alliés. Il n'en était pas forcément de même avec leurs descendants. "Au moins, pensa Loukkia, Léandre sera le représentant de sa famille, et je serais celle qui représenterait la mienne... Normalement, les accords entre clans resteront les mêmes..."

-En effet. Quant à cette curiosité dont les personnes se parent, pour le moment j'ai fait au mieux pour la stopper. Mais, je comprends ton choix d'horaires.

Loukkia s'autorisa une petite pause et attrapant un des livres qu'elle avait trouvés, se mit à caresser du bout de l'ongle sa couverture de cuir. L'ouvrage parlait des pratiques plus méticuleuses de la magie. Peut-être démontrait-il les vertus et les dangers de la legilimancie.

-Je te remercie de t'en enquérir. Je ne vois rien, en vérité à te dire quelque chose de nouveau. Il est venu nous rejoindre la première partie des vacances puis est retourné dans son pays pour passer les fêtes auprès de son père. D'ailleurs, comment se porte ta sœur...Honoria si je ne me trompe...

Un groupe d'élèves passa et l'un d'eux se tourna vers les deux cousines. C'était un Serdaigle, qui devait être en deuxième ou troisième année. Il avait une peau légèrement hâlée et des cheveux de jais. Ses yeux sombres détaillaient les sang-pur et alors que Loukkia crû qu'il allait venir vers elles, un de ses camarades l'appela. Il avait prononcé un prénom si peu commun que la Gryffondor n'aurait pu le retenir et regarda discrètement le jeune adolescent s'en aller en trottinant sous le dur regard de la bibliothécaire.

Il ressemblait à Chems. Trop pour que ce ne soit qu'une impression, mais pas assez pour que ce soit une certitude. Peu importe, il n'était pas le descendant Abhervé. Personne ne pourrait l'être. Personne ne pourrait être assez cruel pour qu'on le confonde. Personne ne pourrait... Personne.

©BESIDETHECROCODILE

Nouvel arrivantavatarNouvel arrivant
MessageSujet: Re: Conspirations (Loukkia)   Mar 7 Fév - 4:50

Ombeline sentait sa cousine méfiante, sans pour autant parvenir à en interprêter les raisons. Elles n'avaient jamais été de grandes confidentes, mais elles étaient liées par les liens du sang, même si celui-ci était dilué avec celui d'autres héritages et si les liens s'étaient distendus avec le temps. Malgré tout, elles appartenaient à un grand ensemble. Ombeline n'avait jamais été particulièrement attachée à la hiérarchie sorcière, à ce besoin maladif de certain de s'éloigner des sorciers considérés comme inférieurs. Elle n'avait jamais prôné la consanguinité et l'exclusion. Pour autant, elle avait conscience d'avoir grandi dans un cercle assez fermé et protecteur, dans un milieu assez distinct qu'elle affectionnait et respectait. Si elle ne condamnait pas le mariage qu'elle considérait parfois, en dépit de la bêtise qu'elle savait rattachée à cette idée, comme un mariage interspèce, elle savait qu'elle ne comettrait pas cette erreur. Pas parce qu'il était mauvais d'aimer un moldu, pas particulièrement. Simplement parce qu'ils n'étaient pas comme elle et que cela lui demanderait de s'éloigner de la place qui lui avait été offerte. Cela n'avait pas de sens. L'infante chérissait l'aristocratie dont elle faisait partie, malgré les brebis galeuses qu'il était parfois difficile de raisonner ou d'évincer. Et Loukkia, de part sa naissance et ses comportements lorsqu'elle était dans ce milieu là, faisait partie de ce monde qui lui était cher. La blonde avait donc de l'importance pour Ombeline, à défaut d'avoir de l'intérêt.

Alors cette façon qu'elle avait de la saluer en bonne et due forme, de se présenter devant elle comme si elle avait été convoquée par son aînée surprenait la jeune poufsouffle, et pas d'une manière positive. Qu'y avait-il de si étrange à cette réunion matinale ? Les mots d'Ombeline, sur le bout de parchemin qu'elle lui avait fait parvenir, n'avaient été qu'amicaux. « Voudrais-tu me rejoindre à la bibliothèque demain matin ? Il est difficile de dégager du temps pour se voir en ce moment et il est toujours bon de passer du temps avec les siens ». L'infante hésita. L'autre se méprenait-elle sur ses intentions ? Ou au contraire, avait-elle compris qu'il n'y avait pas que la bonté d'âme qui animait la cadette Rosier ? Avait-elle simplement éprouvé un changement de cœur ? Apportait-elle aujourd'hui de la valeur à ce fiancé qu'Ombeline avait cru lui être antipathique ? Ce Chems ? Et si tel était le cas, comment prendrait-elle les tentatives de la sorcière pour l'aider à repousser cet intrus ? Le promis n'avait pas réellement une réputation des plus glorieuses, Loukkia se serait-elle laissée séduire ?

« Leur curiosité tend à s'essoufler avec le temps, ne t'en fais pas. C'est du moins le cas d'après mon expérience. »

Son regard fut attiré par un mouvement de sa camarade et elle sourit en observant le sujet du livre qui attirait son attention. En quelques phrases d'un bref résumé gravé dans le cuir qui le recouvrait, ce livre présentait son contenu comme étant essentiel pour l'élite, pour ceux que l'usage ordinaire de la magie ne contente pas. Ceux qui veulent aller plus loin dans l'expression de leurs capacités magiques, et entretenir toute la noblesse des dons qui leur ont été offerts. Est-ce que ce genre de choses intéressait la jeune lionne ? Souhaitait-elle se démarquer ? Qu'est ce qui pourrait l'intéresser ? Ombeline détailla sa cousine un instant, se perdant dans l'observation de son visage, de ses traits fins, imaginant ce qui pourrait pousser cet esprit à ébullition. Légilimencie ? Occlumancie ? Animagie ? Pensait-elle réussir là où bien d'autre avaient échoué avant elle ? Ombeline l'en croyait capable, elle n'était après tout pas faible comme elle-même le constatait régulièrement avec une amertume de plus en plus incommodante. Loukkia reprit la parole et un sourire vint éclore sur les lèvres de la rose blanche. Un sourire discret et délicat, plus bienveillant que satisfait de ce que sa cousine lui racontait.

« Il ne doit pas être évident de passer tant de temps avec quelqu'un que l'on t'impose. A-t-il montré un quelconque intérêt ? Des qualités qui pourraient rendre votre vie maritale moins… contrainte ? »

Ces questions pouvaient sans doute paraître assez indiscrètes, mais Ombeline ne voyait pas l'intérêt de tourner autour du pot. Le mariage arrangé était une réalité dans leur monde. Dans le monde sorcier déjà, et plus encore dans l'aristocratie sorcière. Il fallait préserver le sang, présever l'héritage. Qu'en serait-il pour elle ? Pour autant qu'elle sache, son père et sa mère n'avaient rien décidé. Une famille accepterait-elle de prendre le risque de voir sa faiblesse souiller leur nom ? Si elle portait un enfant albinos lui aussi, aurait-il sa chance ou devrait-il se résoudre à se savoir sorcier sans jamais en être réellement un à part entière ? Serait-elle un « bon parti » seulement grâce à son nom ? Ce genre de choses ne préoccupait pas particulièrement l'adolescente qui n'imaginait pas encore une vie de fidélité, d'attachement et de révérence envers une seule personne. Se jouait-il quelques scènes qu'elle ignorait mais qui la concernaient à la roseraie ? Elle soupira, lassée par trop d'interrogations, et réalisa que Loukkia semblait tendue, observant un garçon qui s'éloignait vers le groupe d'étudiants qu'elle avait remarqué en entrant.

« Quelque chose ne va pas Loukkia? »

_________________


Invité
MessageSujet: Re: Conspirations (Loukkia)   Sam 18 Fév - 17:12




❝ Conspirations ❞


Ombeline Rosier & Loukkia Shafiq
La souffrance transige avec la patience.


Peut-être après tout que Loukkia s'était empêtrée dans un faux jugement sur sa cousine. Certes, lointaine mais cousine malgré tout. Cette dernière ne semblait plus aussi froide que Loukkia avait crûe la voir. Pas aussi... Inexpressive. Elle semblait même être surprise par les mots directs de la Gryffondor. Celle-ci préféra se radoucir et tenta avec un léger sourire :

-Excuse mon impulsivité. J'espère ne pas t'avoir vexé.

Loukkia continua à fixer l'oeuvre de cuir recouvrant son ouvrage avant de le mettre sur le coin de la table. Elle irait l'emprunter à Mme Pince une fois la conversation terminée. Elle en apprendrait certainement beaucoup de choses. En ce moment, c'était l'art de bloquer son esprit dont Loukkia s'intéressait. Mais même si elle réussissait à en obtenir des informations, sa pratique était interdite ou réglementée de façon à ce qu'un minimum de personnes y ait accès. Et dans le lot, certainement pas une gamine de quinze ans, si belle pouvait être sa fortune ou sa famille.

- Je l'espère bien. La plupart des gens pour ne savoir qu'une faible partie de nos pratiques, s'enorgueillissent et décrètent être plus instruits que nous à ce sujet. Ce n'est qu'un exemple, mais il est vrai que leurs jugements me pèsent. J'ose espérer que tu n'as pas ces mêmes problèmes.

Après tout, comme le lui avait écrit Léandre, Ombeline était une rose. La fleur blanche parmi la roseraie rouge. Celle qui avait besoin d'être protégée, réconfortée. Même si cela devait se faire par l'intermédiaire de Loukkia par la demande de Léandre. Elle rendrait bien ce service au descendant des Rosier. Elle lui devait quelque part, et puis, après tout Léandre était un ami. Ne l'avait-il pas défendu devant Chems Abhervé ? Celui que beaucoup détestaient tandis que d'autres l'admiraient ? Quand Ombeline réajusta la conversation à son propos, Loukkia leva son visage vers elle et lui répondit en tentant d'oublier l'individu dont il était question :

- Disons pour faire court que je n'ai pas vraiment le choix. C'est celui de mes parents de me faire femme de cet homme. Chose qui ne m'enchante guère, crois-le. Il m'est assez difficile, de surcroît, de lui trouver quelconque talent ou bonne impression. Tu sais, les personnes de mon peuple ont tendances à prendre plusieurs femmes à leurs côtés.

Loukkia marqua une pause et pensa au fait que justement, son père n'avait eu que Lyra Travers comme épouse. Leur fille avait toujours pensé que le patriarche était contre la polygamie. Visiblement non.

- Chems en fait partie. Je devrais, en plus de vivre à ses côtés, supporter ces autres conjointes venues d'on ne sait où. Il est volage, et même bientôt quatre fois marié, je sais qu'il n'aura aucun scrupule à se désintéresser de moi avant la consommation de notre hymen.

L'adolescente se sentait de plus en plus mal à l'aise face à cette situation. Elle avait l'impression d'être un morceau de viande qu'on vendait au plus riche. Elle tenta de cacher son mal-être et déclara :

- Dis-moi Ombeline... Que ferais-tu à ma place ?

©BESIDETHECROCODILE
Contenu sponsoriséVoir son profil
MessageSujet: Re: Conspirations (Loukkia)   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les conspirations d'Ordec
» HAITI EST VICTIME D UNE CONSPIRATION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Rp - Poudlard-
Sauter vers: