MAINTENANCE
Une maintenance sera prévue à partir du 15 Décembre à 18 heures !

 Découverte
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Découverte   Mar 24 Jan - 9:56



❝ Découverte ❞


Joon, Elarya & Jaya
Tout est possible quand on a du cran
Dimanche 23 janvier 2000

La colle qu’elle avait reçu quelques jours plus tôt avait calmé ses ardeurs d’aller fouiner dans tous les endroits possibles et imaginables de Poudlard. En tout cas pour le moment. Cet après-midi-là, alors que le soleil avait décidé de percé le brouillard épais qui avait élu domicile à Poudlard apportait un peu de chaleur. Ravie que le soleil repointe le bout de son nez, Jaya s’était dépêcher de s’habiller et de sortir un peu.

Ce jour-là, elle avait décidé de se rendre au lac de Poudlard. Sa sœur lui avait parlé du calamar géant qui vivant dans le lac noir. Malgré le fait qu’elle s’y soit déjà rendue plusieurs fois, elle ne l’avait encore jamais vu. Même si elle espérait que cette fois ci elle allait au moins pouvoir voire quelque chose.

Les quelques résidus de brouillard ne rendraient pas la tâche facile, mais elle n’allait pas se laisser décourager. Au pire elle pourrait toujours s’amuser un peu autour du lac. Heureusement, ce jour-là, il ne faisait pas trop froid. Jaya commençait tout doucement à s’habitué aux hivers anglais, tellement différent de ceux qu’elle avait connu jusque-là, à Casablanca.

Quelques minutes plus tard, elle était arrivée au lac. Elle resta un moment immobile devant l’immensité du lac, à observer les différents mouvements de l’eau. Comme hypnotisée, la jeune lionne resta là, perdue dans ses pensées, en attendant que quelque chose se passe. Les minutes passèrent et rien ne se produisit. Juste le bruit de l’eau s’écrasant sur le bord perturbait le calme environnent.

Jaya se remit à penser à son enfance à Casablanca. Elle n’avait pas eu beaucoup d’amis. Peu de personnes pouvaient supporter ses débordements d’énergies et ses moments ou, sans raison apparente, elle préférait être seule et ne rien faire. Pendant un moment, ces parents avaient pensé qu’elle était bipolaire, mais, lorsqu’ils avaient vu un médecin, il les avait rassurés en leur disant que tout était normal. Pourtant, elle se posait souvent la question si leur médecin ne leur avait pas caché la vérité. Et si elle était réellement bipolaire ?

Enervée par la tournure que prenait ses pensées, Jaya prit un caillou se trouvant près d’elle et le jeta violemment dans le lac. Le caillou coula rapidement, un peu plus loin. Elle repris un deuxième caillou et commença à s’amuser à faire des ricochets, jusqu’à ce que sa frustration ne soit qu’un lointain souvenir…
©BESIDETHECROCODILE


Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Découverte   Mar 24 Jan - 19:44

Découverte


« Ça te dit qu'on aille faire un tour dehors, crétin ? Tant pis, allons-y. » Disait Elarya à Joon, dans la salle commune, sans attendre sa réponse.

La Russe filait dans son dortoir chercher ses bottes et son manteau. D'après ses observations de tout à l'heure, alors qu'elle s'était rendue à la volière pour porter une lettre destinée à Greengrass, la température extérieure avait semblé clémente. N'étant pas frileuse, elle n'avait guère besoin de se vêtir de six pulls pour se garder au chaud. Habituée aux hivers moscovites, elle sait parfaitement résister aux hivers anglais, sachant que les origines sibériennes de son père aidait également. Elle me mit donc qu'un simple manteau noir qui se mariait bien avec ses jeans de la même couleur. Baguette et flasque de vodka en poche, elle rejoignit Joon.

« T'as plus le choix maintenant. » Dit-elle, en lui prenant la main pour le tirer vers la sortie. Prêt ou pas, tant pis, il venait. Depuis une certaine soirée dans cette salle commune, Elarya et Joon s'étaient embrassés et disons que ce fut une soirée plus que bizarre. Le lendemain, ils se sont mis d'accord tous les deux afin de se mettre en couple même si la Russe n'est pas la fille la plus romantique qui soit. De plus, cela allait aider aux relations entre les Park et les Novokshonov-Kovshevnikov. À l'entrée, Elarya lui avait donné un baiser puis repartie avec lui direction l'extérieur. Joon ne devait pas s'attendre à ce qu'elle soit du genre à constamment lui tenir doucement la main en se collant contre lui ou bien toujours l'embrasser en public. Pas du tout.

Durant l'ascension vers la sortie de l'école qui donnait sur le parc, Elarya en profita pour parler du très récent échange entre elle et Jasper Greengrass.

« Tu sais qui m'a écrit pour me menacer ? Jasper Greengrass. Le type il me menace par rapport à mon père en disant des trucs qu'un de mes amis lui aurait dit sur moi. » Dit-elle, avec un sourire malicieux. « Je l'ai avertit que s'il s'attaque à mon père, sa famille aura un avenir très sombre ainsi que celui de ce pays... Cependant, je jure, que je vais arracher la langue de la personne qui a osé dire des choses sur moi, à ce minable. Le nombre est très limité en plus. » Dit-elle, sérieuse, en regardant Joon. Il était un des seuls à savoir que la famille d'Elarya (maternelle) contrôlait une partie de la Russie en la Bratva et que sa famille conduisait beaucoup d'activités illégales à-travers le pays et aussi les anciens états de l'Union Soviétique. Elle le suspectait vraiment.

À un moment, le Sud-Coréen et la Russe arrivèrent non loin du lac. La température était excellente et heureusement que la Slave n'avait pas mis son manteau le plus chaud. L'environnement de Poudlard a toujours été très beau à ses yeux et si différent de son pays natal. Sa mère lui avait décrit comment était Koldovstoretz qui était magnifique apparemment, mais Poudlard aussi était quelque chose. Le lac était vaste et remplit de créatures de tous les genres. D'ailleurs, il n'était même pas gelé. La Slave sortit sa flasque de vodka, liquide que Joon détestait, et en but une gorgée, avant d'apercevoir quelqu'un près de l'eau. Une fillette à perturber, super ! Il fallait bien un peu de distraction. En rangeant sa flasque, Elarya s'approcha de la gamine sans attendre l'avis de Joon. Elle s'aperçut que ce n'était pas n'importe quelle fille, c'était sa cousine. Bordel. Elle n'avait pas encore dit à l'Asiatique que cette fillette était sa cousine. Le pire, personne ne pouvait deviner que les deux étaient liées du fait qu'elles ne partageaient aucun trait commun et ce, même si elles sont cousines au 3iem degré. Le pire est qu'une est Marocaine et l'autre Russe, ce qui diminue encore plus les chances quant à la liaison... Du coup, la Russe lâcha à Jaya, dans le dos, l'ayant aperçu avoir manqué bien des tentatives de faire ricocher un caillou à la surface malgré sa récente réussite :

« T'es nulle cousine. » Un sourire malicieux perlait à ses lèvres avant qu'elle ne s'approche en prenant un caillou. « Comme ça. » Elle lança le caillou qui fit plusieurs ricochet à la surface. « Tu vois. Tu devrais apprendre de ta chère cousine et non de ta "très" chère soeur. » Dit-elle, en la regardant de côté. Anisha et Elarya, c'était très loin d'être l'amour fou.

(c) AMIANTE

_________________
Not sure you know who I am
Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again — the fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love ... illusions. Only the ladder is real, the climb is all there is." - Petyr Baelish ©️ by anaëlle.
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Découverte   Mar 24 Jan - 22:11

DécouverteElarya & Jaya

Joon était installé bien pénard sur l'un des divans de la salle commune, occuper à planer comme à son habitude, lorsque que son amie, maintenant devenu petite amie après cette soirée où il s'était embrassé, lui ordonna de l'accompagner à l'extérieur, et ce, de manière peu polie avant de finalement disparaitre dans l'escalier qui menait au dortoir sans même lui laisser le temps d'accepter ou de refuser. Son cerveau ralenti par la consommation, Joon dû cligner des yeux a plusieurs reprises avant de bien laisser pénétrer les paroles d'Ela et lorsque ce fut enfin fait, il lâcha un grognement désespéré. Pourquoi ne pouvait-il pas rester la à ne rien faire au lieu d'aller se geler le cul ? Pourquoi ? Parce qu'il était un gentleman et cette vipère ne lui laissait pas le choix. Alors, il se leva de cet endroit si confortable pour à son tour, lui aussi monter se changer. Il agrippa donc une tuque, son foulard, ses mitaines et bien sûr, le plus important, son manteau. Il redescendit ensuite et attendit que la belle russe le rejoigne. Ce qu'elle fit quelque seconde après. Celle-ci l'agrippa par la main et Joon n'eut d'autre choix que de se laisser entraîner par elle.

Une fois à l'extérieur de la salle commune, Joon du stoppé son pas pour ne pas foncer dans la verte et argent lorsque celle-ci s'arrêta pour lui donner un baiser. Ce qui lui fit grandement plaisir et le surpris quelque peu. Elle n'était pas de ses midinettes dépendantes affectives qui vous collaient à la peau tel une sang-su, c'était d'ailleurs pourquoi il l'appréciait. Le romantisme et le trop-plein de tendresse le rendaient mal à l'aise. Joon n'avait jamais connu ça et ses parents n'étaient pas du genre à se montrer affectif l'un envers l'autre, ou du moins, il ne les avait jamais vus de ses propres yeux. Bref, tout ça pour dire que Joon était loin de pouvoir absorber ce genre de comportement dégoulinant de fromage et savoir qu'en faire. Mais bons, il n'avait pas à s'inquiéter que ce genre de choses se produise avec la Russe et tant mieux.

Une fois dehors, Joon sursauta au contact de l'air frais sur son visage déjà engourdie par ses activités précédentes. Soit fumé en cachette du cannabis dans la salle sur demande. Mais là n'était pas le plus important. Suivant toujours Ela, qui semblait se diriger vers le parc, celle-ci lui parla de Greengrass. Ce simple nom, avait le pouvoir de le faire rager intérieurement, il haïssait ce mec autant qu'il le respectait. Joon avait baissé sa garde face à lui et malheureusement, il en avait profité. De lui et des informations qu'il détenait sur certaines personnes à Poudlard et celons les dires de sa copine, Jasper aurait menacé celle-ci de divulguer des informations qu'il avait probablement lui-même donner à ce con. Bien sûr, au moment où il les avait données, Joon n'avait pas vraiment réfléchi et avait cru que Jasper était quelqu'un de bien en qui il pouvait avoir confiance. Seulement, il avait eu tort et maintenant, il serait surement dans la merde à en juger les menaces de la jeune fille, mais ses menaces ne le rendirent pas nerveux pour autant. Cela faisait bien longtemps que Joon ne ressentait aucune peur pour les menaces de torture. Pourquoi le serait-il ? Il avait l'habitude des coups et des sorts, et maintenant la douleur physique ne l'atteignaient plus vraiment. Alors, elle pouvait bien lui arracher la langue si elle voulait. Dans le pire des cas, il aurait mal, pisserait le sang et finirait ensuite à saint mangouste pour se faire guérir. Rien de bien méchant. Non ce qu'il ne supportait pas était l'abandon. Si jamais il lui disait la vérité sans doute qu'elle ne lui adresserait plus jamais la parole, c'est donc pourquoi, il ne dit rien et se contenta d'un simple hochement d'épaule.

Lorsque les deux adolescents arrivèrent près du lac, Joon pu apercevoir une gamine à son rebord et Ela semblait l'avoir aperçut elle aussi, car elle se dirigeait à grand pas vers elle. Joon la suivit donc en silence d'une démarche nonchalante. Fillette qu'il reconnut sur-le-champ une fois arrivé près d'elle. Jaya... Celle-ci semblait s'amuser à lancée des cailloux sur la surface de l'eau. Tenter... Car, elle était loin d'être douée la petite. Ele semblait penser comme lui, car elle s'approcha d'elle et l'intterpella. Interpellation qui le surpris grandement. Cousine ? WHAT.THE.FUCK !? Ses yeux félins passèrent de Jaya, ensuite se posèrent sur Ela, et ce, a plusieurs reprises. Impossible, elles le prenaient pour un con. Il n'y avait aucune ressemblance entre les deux. Lorsqu'il daigna enfin les interrompre. Joon leur adressa la parole sur un ton moqueur accompagner d'un roulement de yeux, ce qui montrait bien a quel point il prenait cela au sérieux. Sarcastique bien sur...

« Vous deux, cousine ? Et puis quoi encore... Tant qu'on y est, si vous étiez pas encore au courant, je suis tout droit sortie de l'affrique tskk. »

© Lady

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Invité
MessageSujet: Re: Découverte   Jeu 26 Jan - 10:56



❝ Découverte ❞


Elarya, Joon & Jaya
Tout est possible quand on a du cran
Jaya continuait de lancer des cailloux dans le lac, indifférente à ce qu’il se passait autour d’elle. Il lui arrivait de réussir quelques ricochets, mais malheureusement, la plupart coulait après un à deux rebonds sur l’eau.

Alors qu’elle commençait à prendre le pli, elle entendit une voix qui lui semblait familière. Elle se retourna et fit face à sa cousine Elarya, qu’elle n’avait pas revue depuis 6 ans. Un peu vexée qu’elle l’a traitée de nulle, elle fronça les sourcils tout en lui tirant la langue.


- C’est toi qui est nulle Elarya…


Sa cousine n’était pas venue seule. Ce visage, elle le connaissait. C’était celui de Joon. Celui avec qui elle avait fait un concours de nourriture quelques jours auparavant.

- Joon ! s’écria-t-elle, tout en lui sautant sur le dos. Ça fait plaisir de te revoir !

La jeune lionne redescendit du dos de son ami, et lorsqu’Ela lui dit qu’elle devrait plutôt apprendre à faire des ricochets avec qu’elle plutôt qu’avec Anisha elle fit semblait d’être vexée. Sa sœur et Ela ne s’étaient pas entendue dès le départ. Et leur relation n’avait pas beaucoup évoluée, maintenant qu’elles étaient toutes les deux dans la même école. Jaya se rappelait vaguement de sa première rencontre avec sa cousine. Alors que ces parents avaient organisés une fête de noël pour la famille, les deux jeunes filles ne s’étaient pas très bien entendue. Elles avaient ensuite un peu discuté autour du buffet. Enfin, autant qu’il était possible, vu que l’anglais de Jaya était haché.

- Excuse moi, j’ai dû oublié que tu savais tout faire,
ironisa-t-elle, avec un petit sourire.

Joon quant à lui semblait franchement étonné que Jaya et Elarya soient cousines. Leur ressemblance n’était pas du tout frappante, et sachant que l’une venait de Russie et l’autre du Maroc, les gens imaginaient difficilement un lien de parenté entre leurs deux familles.


- Eh bah dis donc, pour un africain, tu m’as l’air bien pâle et très bridé !
ironisa Jaya, tout en tentant de contenir son fou rire. On est cousines au troisième degré, et on ne s’est vu que deux fois…

Jaya observa un moment Joon et Elarya, en haussant un sourcil. Les deux jeunes serpentards avaient l’air proche. Très proches.


- Vous êtes des amoureux ?
demanda-t-elle, brusquement. Vous vous faites des bisous ?

Elle n’y connaissait vraiment rien aux garçons, et de ce qu’elle avait connu jusqu’à présent avec les garçons de son âge, ça ne lui donnait pas envie de mieux les connaître. Pourtant, avec Joon, bizarrement, elle s’entendait bien.

Sentant que la pierre qu’elle tenait dans ses mains commençait à s’alourdir, elle refit face au lac et la lança sur le lac. Au bout de cinq rebonds, la pierre fini par couler.
©BESIDETHECROCODILE


Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Découverte   Jeu 26 Jan - 16:25

Découverte


La jeune Russe avait forcé Joon à venir avec elle, à l'extérieur. Une sortie en tant que "couple" ne faisait pas de tort, n'est-ce pas ? Et ce, même si Elarya n'était pas ce genre de fille colleuse ayant constamment besoin d'un bisou ou étant excessivement jalouse. Une fois de temps en temps, cela ne la dérangeait pas mais constamment comme plusieurs filles le font... Ça la faisait sentir faible et elle ne devait pas être faible. Déjà que l'attachement en fait partit et que cette relation avec Joon pourrait être dangereuse bien que ça pouvait aussi être le contraire sachant ses origines familiales.

Donc, voilà que le jeune couple était rendu près du lac de l'école. En route, Elarya avait parlé des récents échanges avec Greengrass qui venait de se mette dans la merde en la menaçant, elle. Elle est la fille de Vladimir Kovshevnikov et la filleule d'Aleksandr Novokshonov, sans oublier que sa mère, Nadezhda, est une femme ayant une très bonne réputation par son boulot qui concernait l'international. Le type allait regretter. Mais aussi cette personne qui l'avait informé sur la jeune Slave. Peu de personne savait des choses sur sa famille et la Bratva. L'une de ses personnes était Joon. Était-ce lui ? Elarya allait tenter de lui tirer les verres du nez éventuellement en espérant que ça ne soit pas lui. Le garçon n'avait rien répondu, ayant simplement haussé des épaules.

Bref, l'Asiatique et la Russe s'étaient rendus près du lac où se trouvait une fillette lançant des cailloux à l'eau. C'était nulle autre que sa cousine lointaine, Jaya Elmandjra. Elarya n'y était pas allée par un simple salut mais en disant que sa cousine était nulle au lancé du caillou, ce qui était vrai. Celle-ci répliqua d'ailleurs la même chose en tirant la langue. La Slave eut un rire, alors que la fillette remarqua Joon et disons que les deux semblaient bien se connaître. Elarya en avait manqué un bout. Surtout que Jaya avait sauté sur le dos de Joon. La Russe ne dit simplement rien, les regardant faire. Comment pouvait-on aimer une gamine si hyperactive ?

Puis, Elarya était allée dire qu'apprendre d'elle à la place d'Anisha serait mieux pour Jaya, alors qu'elle n'avait pas remarqué le visage choqué de Joon. La Elmandjra disait qu'elle avait oublié qu'Elarya savait tout faire. Celle-ci répondit simplement : « Évidemment. » Elle s'était ensuite tournée vers le Sud-Coréen en voyant son visage tourner vers le sien et celui de Jaya, comme s'il n'arrivait pas à le croire. Ses paroles le prouvaient allant jusqu'à mentionner que tant qu'à y être, lui venait d'Afrique. Il est vrai que la Russie et le Maroc n'ont que très peu de liens et que les ressemblances sont très lointaines tout comme les langages.

C'est la Marocaine qui répondit d'abord, mentionnant que pour un "Africain", Joon était plutôt pâle et bridé. Elarya ne put s'empêcher d'avoir un sourire amusé. C'était comme voir un Russe noir, ce qui était quasi impossible à la date d'aujourd'hui. Du moins, elle n'en avait jamais croisé. Jaya avait envie de rire avant qu'elle ne termine en disant  qu'elle et la Russe étaient cousines au 3iem degré et qu'elles ne s'étaient vues que deux fois avant Poudlard. La Slave ajouta :

« Je me suis dit la même chose quand mon père m'a dit que sa grand-mère était Marocaine et qu'on a été fêté Noël chez les Elmandjra. Depuis, je suis devenue sa cousine favorite. » Expliqua la Russe, un sourire malicieux aux lèvres, en regardant Joon.

C'est alors que Jaya demanda quelque chose de... bizarre. Si Elarya et Joon étaient amoureux et s'ils se faisaient des bisous. La Slave eut un soupire, regardant son copain, avant de dire :

« Tu es trop curieuse, fillette. » Dit la Russe, de son habituel accent, voyant Jaya recommencer son manège avec ses cailloux. « C'est impoli de ne pas écouter quand on parle, gamine. » Elle croisa les bras. « Alors, oui, nous sommes ensembles. Et déception pour toi, cousine, on n'est pas du genre à se donner de petits bisous à tous les coins de couloir. Inutile d'être ridicule à ce point, dans la vie ! » Elarya eut un rire, regardant Joon.

(c) AMIANTE

_________________
Not sure you know who I am
Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again — the fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love ... illusions. Only the ladder is real, the climb is all there is." - Petyr Baelish ©️ by anaëlle.
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Découverte   Jeu 26 Jan - 21:36

DécouverteElarya & Jaya

Alors, elles étaient véritablement cousines s'il avait bien saisi leur explication. Bien ça alors ! Il aura tout vue. Joon était si choqué par cette révélation, qu'il entendit à peine la remarque que Jaya fi sur ça sous-entendu alliance avec les Africains, mais son commentaire le fit tout de même sourire, mais ne dit rien pour se défendre, car après tout, elles avaient toutes les deux raisons sur l'improbabilité de la chose. D'ailleurs, ils connaissaient peu de Coréen/Africain. À croire que ce n'était pas un mixe très populaire dans son pays. Avait-il une raison à cela ? Il devrait peut-être se pencher sur la question. Qui sait ce qu'il pourrait découvrir ?

Perdu dans ses questionnements sur l'accouplement interracial, ce fut Jaya et sa curiosité habituelle qui le ramena à lui. En questionnant la relation que Joon et Ela entretenaient, soit celle ''d'amoureux''. Pourquoi amoureux entre guillemets ? Parce qu'il n'était pas encore à un point dans leur relation où l'on pouvait appeler ça de l'amour. Certes, il éprouvait certains sentiments pour la Russe, mais pas au point d'appeler ça de l'amour à l'état pur. D'ailleurs, qu'était ce sentiment étrange, que plusieurs semblait pourchasser inlassablement. Pour lui, l'amour n'était qu'une émotion pour les faibles, ou du moins s'était ce que ses parents lui avaient répété à mainte reprise. Car elle nous poussait souvent à faire des choix stupides. Comme celui de se sacrifier pour cette personne qui nous était chère, ou encore s'abandonner et souffrir pour elle. Choses qui étaient tout bonnement ridicule pour quelqu'un comme Joon à qui on avait inculqué l'importance de la survie. Même si la loyauté était une chose importante aux yeux des siens, jamais cette loyauté devait empiéter sur des choix difficiles que l'on devait prendre. Se sacrifier par amour était une chose ridicule, surtout si cela ne valait pas la chandelle. Il fallait la sacrifier pour quelque chose d'important et plus gros qu'une simple histoire de cœur et personnelle.

Autre chose que Joon ne comprenait pas était le comportement parfois démesuré que ces amoureux transis avaient. Se chuchoter des promesses d'éternités dans le creux de l'oreille, des mots d'amour, des je t'aime. Des paroles en somme qui ne voulaient rien dire. Car c'était des paroles sans importance et ces gens semblaient les utiliser si facilement, les utilisant d'une personne a l'autre lorsqu'ils en avaient terminé avec leur relation précédente. Aussi, il avait souvent entendu son frère, utiliser ce genre de propos, sans jamais les pensées. C'était seulement une arnaque qu'il utilisait sur ses proies. C'est même proies qu'il jetait à la porte une fois qu'il avait eu ce qu'il voulait. Bref, Joon ne ressentait rien de cela. Il avait des sentiments point, et ils s'entendaient bien. C'était suffisant pour l'instant, il n'avait pas besoin de plus.

Il se contentât donc de hocher les épaules, avec un sourire amusé collé sur le visage, sourire qui se changea bien vite en éclat de rire au sujet des bisous que la petite venait d'étendre sur la table et il ne pouvait qu'approuver la réponse d'Ela. Réponse qui lui plus grandement. C'est que la jolie brune lisait dans son esprit sur le côté ridicule des relations et c'était tant mieux. Il n'aurait pas à supporter de faire le nounours pour sa copine comme ça. Mais bons, Joon avait envie de s'amuser au dépens d'Ela, et défoncer comme il était, à en juger le rouge de ses yeux grandement dilaté, il ne pouvait s'empêcher de débiter un flots de connerie ou le sarcasme était bien présent.

« Mais qu'est-ce que tu racontes jagiya(sweety en coréen) ? On se fait toujours des bisous ! Il n'y a aucune honte à s'échanger notre salive a tous les cinq minutes et à gambader dans un champ de pissenlit main dans la main en chantant. D'ailleurs j'ai écrit un très beau poème pour toi... »

« Oh baby my heart beats like a drum
Every time I touch your bum
I know my way with words is slick
Do you wanna come and touch my...
»

Joon se stoppa net, dans son élan lorsqu'il se rappela de la présence de Jaya. Ok... Mauvaise idée. Trop jeune. Trop innocente ! En gros tagueule ! Il se raclât donc la gorge, pour ensuite éclater de rire à nouveau. Un rire qui ne semblait pas vouloir se calmer de si tôt...

© Lady

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Invité
MessageSujet: Re: Découverte   Sam 28 Jan - 7:54



❝ Découverte❞


Joon, Elarya & Jaya
Tout est possible quand on a du cran
Jaya leva les yeux au ciel lorsque sa cousine lui avait confirmée qu’elle savait tout faire. Evidemment, elle aurait du s’en douter.

Mais au moins sa blague sur l’affiliation de Joon à l’Afrique avait eu le mérite de faire rire le jeune couple.


- Cousine favorite, ouais c’est ça. Tout le monde te croit Elarya, ironisa-t-elle

Lorsqu’elle mit sa main dans sa poche, elle sentit un paquet avec ce qui semblait être des cacahuètes. Elle en prit une. Super, un mm’s ! Elle avait mis le paquet de mm’s avant de rejoindre la grande salle, se disant qu’elle aurait sûrement faim à un moment ou à un autre.

Jaya haussa les épaules lorsque sa cousine lui disait qu’elle était trop curieuse. Ce qu’elle voulait savoir, elle le demandait ou alors elle allait voir d’elle-même. Curiosité qui l’avait souvent apporté quelques ennuis.

Au fur et à mesure que Joon lui expliquait qu’ils se faisaient des bisous toutes les cinq minutes le visage de Jaya se décomposait. Encore plus lorsqu’il avait commencé à récité son poème. Pendant un moment, elle ne sut pas quoi dire. Elle n’avait pas tout compris, mais le fait que Joon se soit arrêté en plein milieu, voulait sans doute dire quelque chose. Bon, elle avait sans doute poussé un peu les limites en voulant se montrer trop curieuse.


- Mais c’est dégoutant de se faire des bisous !
s’exclama-t-elle alors que Joon semblait perdu dans son fou rire.
©BESIDETHECROCODILE
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Découverte   Jeu 2 Fév - 12:04

Découverte


Fallait-il que la cousine d'Elarya se retrouve près du lac alors que pour une rare fois, la Russe avait voulu passer un petit moment pénard avec Joon. Celui-ci avait donc appris, avec choc, que la Marocaine et la Slave étaient cousines. N'importe qui n'aurait jamais pu douter de ce fait car leurs ethnies n'ont aucune ressemblance et n'ont aucun trait physique similaire. C'était bizarre mais c'était la vie. Elarya ne pouvait pas changer sa famille, même lointaine. Joon avait même fait une blague sur le sujet, disant que lui pouvait aussi bien venir du continent africain, ce qui avait fait sourire la Russe.

Puis, Elarya était allée dire qu'elle était la cousine préférée de Jaya, sachant que c'était tout le contraire en réalité. Justement, la Marocaine ne tarda pas à réagir en disant que tout le monde croyait ses paroles, avec ironie bien sûr. La Russe eut un sourire malicieux.

« Jaya, Jaya, Jaya... » Dit-elle en balançant lentement la tête en se tournant vers Joon, voyant en même temps la gamine bouffer des M&M. Il est vrai que Jaya aimait un peu trop la nourriture. Elarya aussi aime manger mais comme sa cousine, non. Se voir obèse, non merci. Lors de leur première rencontre, la Kovshevnikova avait de la misère à croire qu'un bambin mangeait bien plus qu'elle.

Donc, la Russe était allée dire à la Marocaine qu'elle était trop curieuse et que c'était impoli de ne pas écouter lorsque les gens parlaient pour finalement avouer qu'elle et Joon étaient en couples mais pas un couple se faisant des bisous à tout bout de champ. Non, cela était ridicule à ses yeux. Le Coréen avait soudainement éclaté de rire. Elarya retourna ses yeux vers celui de son copain, ne comprenant pas vraiment.

C'est là que le serpent se mit à demander ce qu'elle racontait, avec un mot coréen qu'elle n'a pas compris (elle allait pouvoir s'amuser à balancer des bêtises en Russe si ça continuait). Le garçon continuait à dire que les deux se faisaient toujours des bisous et qu'il n'y avait aucune honte que de s'échanger la salive à tous les cinq minutes et gambader dans un champ en se tenant la main. Elarya ne put s'empêcher d'avoir un rire même si elle venait tout juste de déclarer le contraire mais elle savait pertinemment que c'était pour rire. Joon continua en disant même un poème, ce qui fit continuer le rire de la Russe avant que le Coréen ne s'arrête d'un coup sec. Elarya savait pourquoi. Vu l'âge de Jaya, la suite était préférable d'être proscrite ! Justement, alors que Joon était repartit sur le fou rire, Jaya disait que c'était dégoûtant se faire des bisous.

La Slave fit les yeux doux à l'Asiatique en disait, d'une toute petite voix :

« Я тебя люблю, моя киска. » Elle mit sa main sur sa joue, faisant semblant de jouer une fille trop amoureuse. « Oh mon petit canard en sucre asiatique venu de terre lointaine, tes mots me rendent folle любви. Je me sens comme dans un rêve sous un ciel bleu et de l'herbe verte avec une joie infinie me montant aux oreilles. » Elarya fit semblant de faire comme si elle était sur le point de s'évanouir avant d'éclater de rire en regardant Jaya.

« Tu vois comment nous sommes, chère cousine ? Et toi, tu me dois en encore trois chocogrenouilles ! » Dit-elle, en se tournant soudainement vers Joon, avec un sourire.


Spoiler:
 

(c) AMIANTE

_________________
Not sure you know who I am
Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again — the fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love ... illusions. Only the ladder is real, the climb is all there is." - Petyr Baelish ©️ by anaëlle.
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Découverte   Ven 3 Fév - 9:15

DécouverteElarya & Jaya

Joon était toujours en train de se rouler de rire, lorsqu'il crut entendre Jaya critiquer les bisous, d'une façon si enfantine que cela le fit rire de plus belle. A son âge aussi, il avait horreur des bisous, mais aujourd'hui, il pouvait dire qu'il les appréciais grandement. Un jour se sera aussi au tour de la brunette de changer d'idée, quoi que Joon espérait que cela n'arrive pas trop rapidement, car dieux sais ce qu'il ferait s'il voyait un mec essayer de toucher a son amie. Surtout que les mecs avaient parfois l'esprit tordu et il était bien placé pour le savoir. Cette penser stoppa son fou rire à la seconde et ses yeux se froncèrent.

Seulement Ela brisa le sérieux qui venait de s'imposer dans sa petite tête, lorsque la verte et argent lui fit des yeux de biche. W.T.F ! Jamais Ela ne s'abaisserait à ça et il savait avoir raison, lorsqu'elle commença, tout comme lui l'avait quelque instant plus tôt, à débiter des conneries qui lui donnaient envie de vomir sur ses chaussures. En plus de cela, elle utilisait cette langue étrangère, don, il ne pouvait comprendre un seul mot, mais cela le fit rire tout de même. Surtout que l'image de petite fille amoureuse transit, ne lui allait pas du tout. Lorsqu'elle se tue enfin, juste pour en ajouter une couche de plus, Joon mit sa main sur son cœur et fit mine d'être extrêmement touché par ses paroles et essuya une larme imaginaire.

Sa copine se tourna ensuite vers Jaya, lui disant que s'était comme ça qu'ils étaient et pendant quelque seconde, Joon se demanda quelle image la plus jeune allait avoir d'eux maintenant. Mais bons, il s'en contre fichait. Personne n'avait à savoir, s'était entre lui et elle. Les gens pouvaient bien penser ce qu'ils voulaient. D'ailleurs, sans être un romantique fini, il devrait peut-être songer à faire quelque chose de plus ou moins gentil pour Ela. La st-valentin approchai déjà a grand pas. Il devrait songer à lui offrir un truc et peut-être un souper banal, que tous les deux. Alors qu'il réfléchissait, il ne s'était pas rendu compte que sa copine s'était tournée vers lui et du lui faire répéter ses dernières paroles qui s'avérait être au sujet des chocogrenouilles qu'il lui devait. Toujours les yeux poser sur elle, il pencha la tête sur le côté avec un sourire en coin et lui répondit d'une voix amuser.

« Je ne te croyais pas aussi pauvre au point de quémander trois vulgaires chocogrenouilles, mais puisque tu y tient tant que ça... »

Sur ses paroles, Joon agrippa doucement la main de sa copine, puis fouilla de sa main libre dans la poche de son manteau pour en sortir une poignée de galions qu'il déposa dans la paume d'Ela. Il se tourna ensuite vers Jaya, qui grignotait ses m&m, et lui fit l'un de ses meilleurs regards de chien battue et lui quémanda sans honte l'une de ses bouchée chocolaté. Son ton était suppliant et ses yeux sombre brillant et humide qu'il clignait à plusieurs reprises rendait la tache presque impossible à lui refuser quoi que ce soit. Sauf si bien sûr, vous n'aviez aucun cœur. Ce qui n'était heureusement pas le cas de la jeune arabe.

© Lady

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Invité
MessageSujet: Re: Découverte   Dim 5 Fév - 5:31



❝ Découverte ❞


Elarya, Joon & Jaya
Tout est possible quand on a du cran
Alors que Joon et Elarya se disaient des mots doux, Jaya les regarda, avec un air un peu plus choqué à chaque fois qu’ils avançaient dans leur déclaration d’amour éternel. Sérieusement ? C’était tellement dégoutant qu’elle avait presque envie de vomir ici.

- Mais c’est dégoûtant !
lâcha la jeune fille. Moi je veux jamais faire des bisous à un garçon ! Et je veux pas avoir de copain. Beurk!

Et elle allait s’y tenir. Elle considérait encore les garçons de son âge comme des êtres sans grand intérêt. Elle était toute seule, et elle tenait à le rester. Et personne n’allait lui faire changer d’avis… Elle ne comprenait pas pourquoi, une fois plus âgé, les jeunes devenaient complètement gaga, dès qu’ils avaient un copain ou une copine. Comme si quelqu’un leur avait grillé les neurones. Sa sœur l’avait mise en garde, quelques années plus tôt. Elle lui avait souvent répété que les garçons allaient lui griller la tête. Et elle tenait encore suffisament à sa tête pour qu’elle laisse quelqu’un la grillée.

Pendant longtemps, elle n’avait pas cru sa sœur… Mais là… Là, elle venait d’avoir la preuve sous ses yeux que quelque chose ne tournait pas rond chez ces deux là. Bon, ok, leur tête était encore là (parce qu’elle s’était quand même imaginé que une fois amoureux, la tête de la personne allait se dévisser du reste du corps et allait s’envoler à l’autre bout de la galaxie), mais bon… Ils n’étaient pas dans leur état normal…

Jaya se retint de rire lorsque Joon répliqua à sa cousine qu’il ne la pensait pas aussi pauvre que ça pour lui demander trois chocogrenouilles. Pour cacher son fou rire naissant, elle reprit une poigné de mm’s et la fourra dans sa bouche, en les regardant, les yeux pétillants. Une fois que sa cousine ai reçu ses chocolats, le jeune asiatique tourna son regard vers elle, le regard suppliant. En le voyant comme ça, Jaya pensa qu’il avait l’air d’un pauvre chien battu qui réclamait de l’affection. Mais elle ne pouvait pas résister à ce regard là… Elle savait ce qu’il voulait. Avec un petit sourire, elle sorti son paquet de mm’s, se rapprocha lentement de Joon, pour faire durer son supplice, avant de lui tendre le paquet.


- Tiens, sers toi si ça te fais plaisir, dit-elle avec un petit sourire.

Une fois que Joon s’était servi, elle regarda vite fais dans son paquet. C’est bon il en restait encore un peu… Elle se tourna vers sa cousine et lui tendit aussi le paquet.


- Tu en veux aussi ? demanda-t-elle
©BESIDETHECROCODILE


Staff/PNJavatarStaff/PNJ
MessageSujet: Re: Découverte   Sam 11 Fév - 11:35

Récompense : Le Narrateur Incontrôlé


Alors que les élèves échangent allégrement piques et biscuits, le vent semble se lever sur le parc de Poudlard. La météo de cette fin d’hiver est encore maussade, pourtant, le ciel nuageux est plutôt clair et lumineux, annonçant timidement le printemps. C’est un temps propice pour le vol, bien qu’il ne soit guère favorable à celui qui voudrait se faire discret. La tempête annoncée ne semble pas décidée à se manifester et le Calmar géant, peut-être étonné par cette relative douceur, tente même une sortie avant de retourner promptement dans ses profondeurs glacées.

La surface du lac, dès lors, est troublée. Les multiples rides qui grêlent sa surface n’en sont cependant pas les seules causes ; le ciel s’y reflète, si proche et si lointain à la fois, dans un prisme mouvant où les détails sont indiscernables. Mais qui voudraient observer le ciel à travers cet étrange miroir ? Peut-être ceux, des journalistes peut-être, qui auraient remarqué l’étrange tâche noire qui s’étend sur l’onde à mesure que les vagues s’apaisent. D’abord ombre, des membres se distinguent à mesure de sa croissance.

L’oeil attentif, à condition de s’intéresser à la surface couleur d’acier du lac, reconnaîtrait avec stupeur la silhouette d’un homme. Il flotte, reflet du ciel, tant sur l’eau que sur l’étendue des nuages, sans aucun support, ni compagnie. Parfaitement immobile, fier sur une monture invisible, il s’approche de la Forêt Interdite en cercles concentriques, de plus en plus restreints, avant de disparaître entre les arbres. Et c’en est fini de cette drôle de chevauchée, disparue du lac et du ciel, avalée par la canopée.

HRP

Seuls les personnages qui sont intervenus dans ce topic peuvent avoir assisté à l’événement, l’information peut ensuite être librement réutilisée en RP !

Les personnages qui ont vu quelqu’un mourir peuvent voir la monture de cet inconnu, il s’agit d’un sombral ! Elarya et Joon, même si ce n’est pas votre cas, être en cinquième année permet à votre personnage de déduire que la silhouette devait voler à l’aide d’un sombral. Évidemment, c’est une possibilité, si vous pensez que votre personnage ne serait pas arrivé à cette conclusion, vous n’y êtes pas obligés !


Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Découverte   Jeu 16 Fév - 13:43

Découverte


J'avais fait littéralement exprès de jouer la fille trop amoureuse, ayant même dit une phrase d'amour dans mon langage natal même si ni Jaya, ni Joon, ne comprenait. J'avais continué sur ma lancée et je savais que cela allait rendre confus mon copain, sachant qu'il ne m'aurait jamais pensé capable de faire ce genre de chose. Il fallait bien s'amuser dans la vie, non ? Et ce, malgré la personne que j'étais et malgré la famille dont je proviens. Je vis donc Joon rire et faire comme s'il était touché de mes paroles en mettant sa main sur le coeur. Pauvre cousine !

Puis, je m'étais finalement tournée vers la Elmandjra pour lui dire que Joon et moi-même étions ainsi et finalement me tourner vers l'Asiatique en lui rappelant qu'il me devait trois chocogrenouilles, ce qui était vrai en fait puisque j'en avais acheté ce nombre et il les avait bouffé. Mais avant que le garçon ne puisse répondre, ma cousine lâcha que c'était dégoûtant et qu'elle ne voulait pas faire de bisous à une personne de la gente masculine et ne pas avoir de copain. Je me suis tournée vers elle en disant :

« Tu n'as que 11 ans, il est normal que tu n'aies aucun intérêt. » Dis-je

Puis, c'est le Sud-Coréen qui ne tarda pas à répliquer face à mes paroles sur les chocogrenouilles, disant qu'il ne me croyait pas aussi pauvre pour demander trois simples friandises, avant de prendre ma main et y mettre des gallions en fouillant dans sa poche de manteau. Soupirant, je mis l'argent dans ma poche en répondant :

« Excuse-moi si la fortune de ma famille fait pitié... » Dis-je, avec ironie. « Souviens-toi que tu as bouffé les derniers que j'avais ! Sauf que tu aurais très bien pu me les redonner en chocogrenouilles. » J'eus une petite mine boudeuse avant de me tourner, une nouvelle fois, vers ma cousine, qui bouffait des m & m. D'ailleurs, elle en offrit à Joon avant de se tourner vers moi et également m'en offrir.

Mais avant que je ne puisse accepter son offre, quelque chose vers le lac attira mon attention. Le vent semblait plus puissant que précédemment. Après tout, Mère Nature est imprévisible. Le Calmar Géant en sortit soudainement et tout de suite y replonger. Je ne pus que regarder la scène, me demandant pourquoi cette soudaine sortie. La surface du lac ondulait désormais à cause de la créature marine. Mes yeux continuaient d'observer l'étang liquide. J'aperçus alors une ombre mais pas celle de l'animal aquatique puisqu'elle ne provenait pas du dessous de l'eau. Je pus finalement voir ce qu'était cet "ombre". Un homme, inconnu, se trouvait sur un cheval squelettique que je voyais seulement depuis l'été passé. Un Sombral. Grâce aux cours de soins aux créatures magiques, je pouvais être aisément en mesure de savoir ce que c'est. Je pouvais le voir à cause que j'avais vu un des hommes de main de mon oncle tuer, d'un AK-47, un pauvre type qui avait largement échoué un contrat important avec le gouvernement du Kazakhstan. Je m'étais retrouvée là à la demande de mon père pour que je puisse voir ce qu'était réellement ce monde dont Artem et moi-même voulions faire partit. Irina, elle, n'a jamais eu l'intention d'y prendre place, préférant prendre le même chemin que maman.

Bref, ma cousine et Joon aussi ne disaient rien en observant cette étrange situation. Surtout que le type inconnu filait désormais vers la Forêt Interdite en faisant des cercles concentriques et enfin disparaître dans les ténèbres des bois. Je suis restée plusieurs secondes sans bouger avant de me tourner vers la Marocaine et le Sud-Coréen, confuse, et dire :

« Euuuh, c'était quoi ça ? Je veux dire, un type inconnu venu de nul part, sur un Sombral, disparaissant dans la forêt... Vous croyez qu'on devrait le dire à un professeur ? » Demandais-je, passant ma main dans mes cheveux.


(c) AMIANTE

_________________
Not sure you know who I am
Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again — the fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love ... illusions. Only the ladder is real, the climb is all there is." - Petyr Baelish ©️ by anaëlle.
Invité
MessageSujet: Re: Découverte   Dim 19 Fév - 12:10



❝ Découverte ❞


Elarya, Joon & Jaya
Tout est possible quand on a du cran
Jaya tira la langue à sa cousine lorsqu’elle lui avait répondu que vu qu’elle n’avait que 11 ans, il était normal qu’elle ne s’intéressait pas encore aux garçons.

Pourtant, elle ne put s’empêcher de sourire, lorsque Ela s’excusa du fait que sa fortune faisait pitié. Allaient-ils vraiment jouer au jeu du « ma famille gagne plus d’argent que la tienne » ? Elle n’aimait pas se pavaner par rapport à la richesse de sa famille. Pour elle, l’argent ne valait rien. Ne disait rien sur la valeur des personnes. Mais, malheureusement, tout le monde ne pensait pas comme elle.

Sa cousine suspendit son geste, lorsque Jaya lui avait proposer des mm’s. Sans vraiment comprendre pourquoi, elle scruta le regard de sa cousine. Son regard semblait tourné sur le lac. Curieuse, elle se retourna. Dans un premier temps, elle ne vit rien de spécial… Le vent semblait juste s’être intensifié. Quelques rides s’étaient formées à la surface du lac. Jaya fit face au lac pour voir ce qu’il s’y passait.

Au début, elle ne vit rien… Puis, un homme semblait flotter sur le lac. Flotter ? Comment était-ce possible ? Normalement il fallait un balai pour pouvoir voler…


- Un sombral ? C’est quoi ça ?
demanda-t-elle à sa cousine, lorsque celle-ci le mentionna. Pourquoi est-ce que toi tu arrives à le voir et moi pas ? Tu arrives à le voir toi, Joon ?

L’homme qui semblait chevaucher un sombral s’étaient ensuite dirigés vers la forêt interdite. Curieuse, elle voulut tout de suite savoir où ils étaient allés. Elarya quant à elle voulait prévenir un professeur…

- Mais tu veux pas voir ou est ce qu’ils sont allés d’abord, avant d’aller voir un professeur ?

Sa curiosité avait été piquée. Jaya mis son paquet de mm’s dans la poche et commença tout doucement à marcher, tout en faisant signe à Joon et Ela de la suivre. Elle n’allait certainement pas aller à l’aventure toute seule.
©BESIDETHECROCODILE


SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Découverte   Sam 25 Fév - 11:45

DécouverteElarya & Jaya

Sans gêne aucune, Joon ne se gêna pas pour se servir lorsqu'il empoigna une grosse quantités de m&m qu'il enfourna ensuite dans sa bouche sans plus attendre. Lorsque se petit bout de chocolat toucha enfin sa langue, il ne pu s'empêcher le gémissement de plaisir qui passa la barrière de ses lèvres pleines. Ce qu'il pouvait adorer le goût du chocolat, c'était tout simplement divin. À un point tel, qu'il écouta à peine les paroles de sa copine au sujet de la remarque de pauvreté qu'il avait faite quelque instant plus tôt. Bien sûr, il n'en avait rien penser. Il savait très bien que la famille d'Ela était sans doute aussi fortunées que la sienne. Peut-être même davantage, qui sais ? Mais bons, elle avait raison, il aurait bien pu lui en acheter pour remplacer celle qu'il avait prise. Seulement, il était rare qu'il remplace quoi que ce soie. Il était plutôt du genre à prendre et ne rien redonner. Surtout lorsqu'il s'agissait de choses anodines comme des sucreries et de toute façon, tête en l'air comme il était, s'était tellement facile pour lui d'oublier. Jusqu'à ce que l'on lui rappelle, comme maintenant...

C'est donc sans trop savoir que répondre à la brunette, que Joon lui offrit un sourire penaud. Sourire qui était plutôt dur à voir. Surtout qu'à l'instant même ses joues était gonfler tel un écureuil avec tous les m&m qui se trouvait dans l'antre de sa bouche. Mais Ela, devrait s'en contenter pour l'instant. Surtout qu'il comptait bien se racheter. Sur ce, Joon se remis à mâchouiller paresseusement les sucreries en chocolat, sans porter grande attention à ce qui l'entourait. Le vent se faisait plus violent, ce qui le força à resserrer son manteau autour de lui. Encore une fois... Pourquoi était-il sorti déjà ?

Tout à coup sans qu'il y soit préparé un mouvement venant du lac attira son attention, pour ensuite s'étouffer grossièrement sous le coup de la surprise lorsque le calmar pointa son nez à la surface. Joon du d'ailleurs, se pencher, s'appuyant sur ses genoux alors qu'il tenta de calmer la toux et reprendre une respiration normal à l'aide d'énorme coup qui projeta lui-même dans sa poitrine. Ce qui le calma ne fut pas ses coups, mais bien une ombre qui appartenait a un humain flottant qu'il regardait avec yeux prêt à lui sortir de la tête, ce qui lui avait fait bien vite oublier l'étouffement donc il avait été victime. Confus de ce qui se produisait devant ses yeux, Joon se demanda pendant un instant s'il n'était pas en train d'halluciner, ce qu'il doutait grandement. Il était défoncé, mais pas à ce point là, surtout qu'il ne consommait que de la Marie Jeanne, ce qui était loin d'être un hallucinogène. Alors, il se tourna vers Ela et Jaya pour confirmer qu'il n'était pas sur le point de perdre la tête et être le seul à voir l'homme flotter. Quel fut son soulagement de voir ses copines regarder la même chose que lui.  

Quelques minutes passèrent comme ça, sans que personne ne bouge ou ne disent un mot. Jusqu'à ce que l'homme file vers la forêt interdite où il disparus. Joon relâcha ensuite son souffle qu'il n'avait même pas eu conscience d'avoir retenu puis se tourna vers les brunettes qu'il regarda avec un regard empli de question et de confusion. Qu'est-ce qui venait de se passer et qui était cet étranger ? Question qu'il savait, resterais surement sans réponses. Et sa copine qui parlait de sombral. Alors s'était le pourquoi ce mec donnait l'impression de flotter alors qu'en réalité, il chevauchait une créature invisible a ses yeux, car pour ce qui était de Joon, il ne pouvait les voir. Il n'avait jamais vu qui que ce soie mourir sous ses yeux, son père avait toujours tenu le travail loin de la maison et de ses plus jeunes enfants. Peut-être lorsqu'il aura atteint 17 ans se sera différant, mais pour l'instant Joon n'avait aucun accès aux affaires sauf pour se faire pavaner dans les soirées et Joon devait avouer ne pas s'en plaindre.  

Au questionnement des jeunes filles, Joon se contenta de hausser ses épaules fines de façon à montrer son ignorance et son indifférence, car oui, il était indifférent de ce qui venait de se passer sous ses yeux. Si ce mec voulait chevaucher un sombrale que bien lui fasse. Ça ne le concernait pas du tout. Mais apparemment les cousines semblaient vouloir avoir le fin mot de l'histoire ce qui exaspéra un tantinet Joon. Lui qui avait prévu ne rien faire de sa journée... C'était raté. Mais bons, il n'avait pas le choix. Il ne comptait pas laisser Jaya et Ela poursuivre un parfait étranger seul. On pouvait bien dire ce qu'on voulait de lui, il était loin de ne pas avoir de manière envers les femmes. Dans son pays, les hommes devaient prendre soin des femmes et les protégés, alors il était, bien sûr, hors de question de laisser ses deux la, aller la-bas sans même savoir ce qui les attendait. Certes, il n'avait pas envie plus qu'il ne le fallait de les accompagner, mais son éducation de gentlemen ne lui permettrait pas d'agir à l'encontre de cette doctrine que l'on implantait dans le crâne de son fils et qui serait grandement honteux de ne pas respecter. C'est dans sans plus de cérémonie qu'il agrippa la main d'Ela et suivit Jaya, entrainant sa copine derrière lui.

© Lady

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Découverte   Mer 1 Mar - 0:33

Découverte


La situation était très étrange et voir un type sur un sombral, un inconnu même, n'était pas vraiment normal. La Russe était confuse de cette situation comme ses deux partenaires de l'instant présent. La question ne concernait plus les m&m ou encore les chocogrenouilles. Et puis, Elarya avait d'abord ouvert la bouche concernant cet étrange phénomène, mentionnant le sombral et la possibilité d'aller le dire à un professeur.

C'est Jaya qui répondit d'abord, demandant ce qu'était cette créature, soit le sombral, et pourquoi la Russe pouvait le voir et pas elle. Donc, Elarya semblait être la seul à être en mesure d'apercevoir le cheval squelettique. Elle répondit alors :

« Ils ressemblent à des espèces de chevaux squelettiques mais c'est un peu complexe à décrire. Il est mieux pour toi de ne pas l'apercevoir. On doit avoir vu une personne mourir pour les voir. Je ne les vois que depuis l'été passé sauf que je ne vais pas entrer dans les détails. » Dit la Slave, d'un petit sourire, sachant que tout était de la faute à son oncle qui a fait tuer un pauvre homme ayant trahi l'organisation de son oncle.

Puis, c'est encore la Marocaine qui parla, proposant d'aller d'abord squatter la forêt plutôt que d'immédiatement avertir un professeur. Pour une fois, Elarya était d'accord.

« Pourquoi pas... »

Mais alors que la Russe et sa cousine se préparaient à aller explorer la forêt pour cet étrange individu, c'est la main de Joon qui prit la sienne (et celle de Jaya).

« Joon... On est capable de se défendre ! Mais bon, je suppose qu'il vaut mieux un "protecteur" même si les deux meufs sont plus fortes que lui ! » Dit Elarya, avec un regard complice à Jaya, sans toutefois lâcher la main de Joon alors que le petit groupe se dirigeait vers la forêt.

Spoiler:
 

(c) AMIANTE

_________________
Not sure you know who I am
Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again — the fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love ... illusions. Only the ladder is real, the climb is all there is." - Petyr Baelish ©️ by anaëlle.
Contenu sponsoriséVoir son profil
MessageSujet: Re: Découverte   

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)
» Une découverte effrayante
» Découverte d'un nouveau sens...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Rp - Poudlard-
Sauter vers: