Annexe : Médecine, maladies et traitements magiques et hybrides
AuteurMessage
Staff/PNJavatarStaff/PNJ
MessageSujet: Annexe : Médecine, maladies et traitements magiques et hybrides   Mar 6 Déc - 9:33

ANNEXE
Introduction

Maladies & Handicap

Par J. K. Rowling — Traduit de l'anglais pour Catharsis

J’ai réfléchi au sujet des maladies et handicaps très tôt dans la création du monde de Harry. Est-ce que les sorciers attrapent des rhumes ? Peuvent-ils soigner des maladies donnant du fil à retordre aux Moldus ? Y avait-il des sorciers handicapés ? Quelles étaient les limites de la médecine sorcière, ou pouvait-elle tout soigner ?
Quelques unes de ces questions ont directement été au coeur de l’histoire, parce que le thème de la mort est un fil rouge à chaque volume des livres Potter. Après avoir décidé que la magie ne pouvait ressusciter les morts (même la Pierre de Résurrection ne ramène pas vraiment les morts à la vie), j’ai dû ensuite décider de ce qui pouvait potentiellement tuer un sorcier; quels types de maladies ils pouvaient contracter; quelles blessures ils pouvaient endurer, et lesquelles de ces deux dernières ils pouvaient soigner.

J’ai décidé, d’une manière générale, que les sorciers auraient le pouvoir de corriger ou outrepasser les problèmes de nature “banale”, mais pas ceux de nature “magique”. De ce fait, un sorcier pourrait attraper tout ce qu’un Moldu peut attraper, mais il pourrait également en soigner l’intégralité; il pourrait survivre confortablement à une piqûre de scorpion qui serait mortelle pour un Moldu, mais pourrait par contre mourir d’une morsure de Tentacula Vénéneuse. De la même manière, les os brisés dans des circonstances non-magiques comme des chutes ou bagarres peuvent être réparés par la magie, mais les conséquences de sortilèges ou les cas de magie ayant mal tourné peuvent être sérieuses, permanentes ou engager un pronostic vital. Ceci est la raison pour laquelle Gilderoy Lockhart, victime de son propre sortilège, souffre d’amnésie permanente, et pour laquelle ces pauvres Londubat souffrent de symptômes permanents après avoir été torturés par la magie, pour laquelle Maugrey Fol-Oeil fut contraint d’utiliser une jambe de bois et un oeil magique lorsqu’il fut définitivement estropié dans un duel de sorciers; la mère de Luna Lovegood, Pandora, décéda lorsqu’un de ses sortilèges expérimentaux eût mal tourné, et Bill Weasley est désormais défiguré à vie après sa rencontre avec Fenrir Greyback.

Nous pouvons également observer que malgré le fait que les sorciers aient un avantage sur chacun d’entre nous lorsqu’il s’agit de la grippe ou de toutes sortes de blessures graves, ils doivent également traiter toutes sortes de problèmes dont nous n’aurions jamais à nous soucier. Car non seulement le monde Moldu est vierge de dangers tels que le Filet du Diable ou les Scroutts à Pétard, mais le Statut du Secret nous a également protégé de tout contact avec toute personne susceptible de porter le virus de la Dragoncelle (qui, comme son nom l’indique, est contractée initialement par des sorciers travaillant de près avec les dragons Dents-de-Vipère du Pérou) ou l’Éclabouille.

L’affliction de Remus Lupin était une référence consciente aux maladies transmises par le sang comme le VIH, avec les préjugés qui leur sont associés. La potion que Rogue lui concocte fait parallèle avec le traitement antirétroviral qui l’empêchera de développer la version “complète” de sa maladie. Le sentiment d’isolation que la gestion d’une maladie chronique peut imposer aux souffrants était une partie importante du caractère de Lupin. Pendant ce temps, Maugrey Fol-Oeil fut probablement le plus costaud de tous les Aurors, et fut clairement beaucoup plus que tous ses lourds handicaps.

Source : Pottermore
Staff/PNJavatarStaff/PNJ
MessageSujet: Re: Annexe : Médecine, maladies et traitements magiques et hybrides   Mar 6 Déc - 9:38

ANNEXE
Vers une médecine chimérique : un savant mélange encore sous-exploité


par le professeur Reia Byrne-Adamson, Médicomage et Chercheuse en Médecine Hybride

Magie & Principes Physiques

L’une des questions primaires qui a pu être abordée lorsque nous avons entamé nos recherches a rapidement été celle-ci. Comment la magie agit-elle sur l’environnement ? Quels sont les phénomènes physiques ou chimiques s’opérant lors d’un geste d’origine magique, et pourquoi sont-ils si puissants ?

En observant les différents types de magie pratiqués par la population sorcière, nous pouvons aisément nommer quelques-uns de ces principes. Un sortilège de Lévitation défie la gravité et l’attraction terrestre, tout comme le domaine entier de la Métamorphose repose sur le principe de transfiguration. Transplaner est également un bien mystérieux phénomènes pour nos confrères Moldus : que se passe-t-il ? S’agit-il de disparition et création de molécules, ou de leur simple déplacement faisant concurrence à la vitesse de la lumière ?

Il est plutôt aisé d’affirmer que la magie se base principalement sur la déviation des principes physiques inhérents à notre environnement, bien que la recherche à ce sujet soit encore à un stade embryonnaire. En effet, au fil de nos recherches et la curation exhaustive des capacités et phénomènes magiques, nous avons pu arriver à une seule et unique affirmation scientifique. Comme le reste de notre environnement, la magie suit définitivement le principe de Lavoisier : “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme”.

Genèse : de l’existence d’un gène Magie

L’une des questions les plus sollicitées par mes confrères Moldus concerne donc l’origine de nos deux races, au sens biologique et ethnique du terme. Nous avons rapidement pu déterminer l’existence d’un gène Magie, déclenchant une série d’interrogations médicales. Le gène Magie est-il considéré comme une évolution naturelle de l’espèce humaine, ou comme une pathologie génétique ? Quand s’est-il réveillé pour la première fois chez l’être humain ? Le phénomène des Cracmols peut-il être comparé à une maladie génétique orpheline ?

De nombreuses études ont entrepris de trouver des réponses à ces questions, tentant pour l’heure d’isoler ce gène Magie pour l’observer de plus près. Nombre de laboratoires se sont associés aux Médicomages les plus intéressés par le sujet afin de collaborer sur le développement de nouvelles thérapies géniques, pour le traitement de cancers, de maladies cardio-vasculaires ou d’immunodéficiences héréditaires. La constitution physiologique de la race sorcière a pu être prouvée extrêmement solide face aux pathologies purement Moldues, ouvrant de nombreuses portes au progrès scientifique pour nos confrères.

La contrebande de Nouveaux Sérums : Conséquences Physiologiques

Les autorités sorcières et Moldues ont pu reporter le développement d’un commerce de produits illicites et non-contrôlés au sein d’une élite Moldue, communément appelés “Sérums”. Ces produits promettent aux consommateurs de développer des pouvoirs magiques éphémères, dont la durée de vie varie entre quelques minutes à quelques jours.

Les effets secondaires et conséquences physiologiques de telles substances sont cependant encore inconnus, et les autorités compétentes ont débuté une série d’investigations quant à l’origine de ces produits. Le développement de pouvoirs magiques chez un Moldu implique deux hypothèses quant au phénomène génétique déclenché. Est-ce un simple réveil d’un gène dormant, nous menant à la déduction de l’existence du gène Magie chez les Moldus également ? Ou est-ce que le laboratoire à l’origine de ces substances serait parvenu à initier la création d’un gène éphémère, impliquant une réécriture partielle et temporaire du code génétique du consommateur ?

Adaptation des techniques médicales

Le pouvoir de la magie sur la physique et principalement les structures moléculaires reste un phénomène extrêmement puissant, impliquant de nombreuses problématiques lors de nos recherches autour du développement d’une médecine hybride.

Les individus sujets à nos tests préliminaires nous ont prouvé l’existence d’une sensibilité aux ondes électro-magnétiques chez les sorciers, ayant pu observer des interférences à double sens. En effet, les phénomènes magiques semblent venir perturber les différentes ondes testées telles que les ondes téléphoniques ou magnétiques, dans de résultats probants. Nous pouvons en déduire qu’il s’agit ici d’une raison évidente justifiant du mode de vie du monde sorcier, resté à un âge presque victorien pour le Royaume-Uni. Des études sont également en cours, initiées par des confrères ethnologues extrêmement intéressés par la question.

De nombreuses questions se posent également sur les techniques radiographiques, prouvées inefficaces sur les individus sorciers. Pis, l’injection d’une dose de sérum radioactif chez le premier individu testé s’est prouvée extrêmement dangereuse pour la santé de ce dernier, stoppant tout processus d’expérience à ce sujet (NDLA: le sujet est aujourd’hui hors de danger et est en convalescence à l’Hôpital Sainte Mangouste, à Londres). Une piste de réponse à cette problématique s’est ouverte en direction des origines mêmes du phénomène de radioactivité, poussant la question des effets de la magie sur la physique non plus à un stade moléculaire, mais atomique.

Hypothèses sur l’électro-sensibilité

La fin de l’ère du Secret a beaucoup apporté à la médecine et aux diagnostics pathologiques Moldus, ouvrant de nouvelles pistes, expliquant potentiellement nombre de maladies encore mystérieuses.

Des théories sont donc en cours, notamment sur le phénomène d’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques chez les Moldus. Plusieurs hypothèses sont ici encore à creuser. Cela prouverait-il l’existence d’une infime trace de magie chez un Cracmol, dénué de toute faculté magique, mais sensible aux ondes comme ses parents ? Ou devrait-on en déduire encore une fois de la présence du gène Magie chez tous les Moldus ? Enfin, serait-ce un moyen ici de diagnostiquer des sorciers ayant développé un déni magique, et donc de prévenir de l’apparition potentielle d’Obscuri ?
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maladies magiques ☞ Indispositions et affections magiques les plus communes.
» Amphithéâtre Médecine
» Dictionnaire de plantes communes et magiques
» Prérequis pour la voie de la Médecine
» Inscriptions aux cours de Soins aux créatures Magiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Hors-jeu - Renseignements :: Boîte à Renseignements :: Compléments au RP :: Les Annexes-
Sauter vers: