MAINTENANCE
Une maintenance sera prévue à partir du 15 Décembre à 18 heures !

 [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary
AuteurMessage
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   Ven 30 Déc - 18:43


I become like dust in front of you...
· You make me so angry and mad for no reason. You make me into a loser, who picks fights with you. Why do I care so much? Who are you? Are you that great?
Joon était allongé sur son lit, les bras croisés derrière la tête, le regard fixé sur le plafond. La soirée était déjà bien entamée et le soleil commençait à disparaître pour laisser place à la noirceur. Les journées se faisaient de plus en plus courte et il fallait remercier l'hiver pour ça, saison préférée de notre jeune coréen. Peu de gens aimais le froid, préférant de loin les chaleurs de l'été, alors que Joon, lui, appréciait cette température glaciale et cette neige qui a tous les matins, brillait tel un tapis de diamants au contact des rayons du soleil. Notre serpent pouvait passer des heures étendues dans ce manteau blanc qui recouvrait le sol et il était étrangement captivé par cette sensation de brûlure que la neige laissait derrière au contact de sa peau. La seule chose qu'il n'aimait pas de cette saison, était les fêtes, synonymes de solitude pour lui.


À cette pensée, le serpentard laissa échapper un long soupir. La majorité des élèves étaient partis passer les vacances de Noël avec leurs familles et Poudlard lui semblait désert. Joon désespérait, car comme a chaque année, il allait rester, ses amis étant partie fêter. À qui allait-il jouer ses fameux tours et surtout qui allait le sortir de cet ennui qui l'étouffait ? Bien sûr, comme a chaque année, il avait vaguement songé à rentrer chez lui pour aller passer les vacances au manoir familial, penser qu'il avait vite écarté a l'idée de devoir passer plus d'une journée avec son père.


Chassant cette idée saugrenue pour la deuxième fois aujourd'hui, Joon se leva et s'assied sur le côté de son lit, sursautant légèrement au contact de ses pieds nus sur le sol glacer. Ne sachant trop que faire de sa personne, il observa le dortoir maintenant vide. Ses camarades de maison ayant soit quitté l'école avec les autres, soit qu'il traînait dans la salle commune ou autre part, mais bons, Joon s'en fichait de savoir.


C'est donc, un Joon vêtu de son pyjama qui consistait seulement d'un jogging confortable, ce leva entièrement de son lit et fit le tour de la pièce en trainant des pieds et cherchant à passer le temps, il décida de profiter de l'absence des autres pour fouiner un peu dans leur affaire. Qui sais ce qu'il trouverait ? Certain de ces verts et argents avaient l'esprit vraiment tordu. Il commença bien sûr, par le lit de son ennemie en premier. Ennemi ? Pouvait-il vraiment le considérer de cette manière avec ses sentiments qui l'habitaient depuis quelques mois déjà ? Non, c'était plus complexe que ça... Certes, il le détestait, mais pas pour les bonnes raisons, car après tout ce n'était de la faute à personne s'il éprouvait ce genre de choses pour le plus vieux, ni celle de Zack. Il était le seul fautif, lui et ce coeur stupide qu'il arracherait bien de sa poitrine à mains nues s'il le pouvait.


En premier lieu, lorsqu'il s'était rencontré, Joon avait seulement cherché à l'énerver. Pourquoi ? Pour un tas de raisons. Zachary et sa grosse tête. Zachary et sa croyance de sang pur à la con. Zachary si. Zachary ça. Lui et ce mec étaient juste trop différant pour s'entendre sur quoi que ce soit, il était inévitable que leur personnalité s'entrechoque. Par contre, avec le temps, les choses avaient changées, subtilement au début, comme cette possessivité ainsi que la colère qu'il ressentait lorsque quelqu'un d'autre que lui s'attaquait a Zachary. Lui ça allait, mais les autres pas du tout. En second venait le regret qu'il sentait monté en lui à chaque fois qu'il crachait ses mots horribles sur le vert et argent, lui qui d'habitude n'en ressentait aucun avec autrui. Regret qu'il camouflait avec toujours plus de haine. Joon se sentait tout simplement prisonnier d'un cercle où il était en constant combat contre lui-même et ce qu'il désirait. D'un coté, il voulait lui rouler une pelle d'enfer alors que de l'autre, il voulait lui fracasser sa jolie gueule sur un mur. Tordue non ?


Perdu dans ses pensées et toujours en train de fourrer son nez dans les bouquins qu'il avait trouvés sous le lit du Zachary en question, Joon n'entendit pas les pas dans les escaliers qui menaient au dortoir et encore moins la porte s'ouvrir pour laisser passer celui qui habitait son esprit l'instant même.

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Invité
MessageSujet: Re: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   Sam 31 Déc - 7:00

Un vent glacial le réveilla. Zachary aimait le froid, mais pas au point de se faire réveiller aussi brutalement… Il pesta contre l’hiver rude qui s’acharnait contre le château et tenta de se lever. C’était pire. Le froid lui mordait les os et les murs, faits des mêmes pierres que les cachots, étaient austères à tout contact cutané. Le Shacklebolt se frotta les mains sans succès. Elles étaient endolories comme pas possibles. A cette heure-ci, il aurait normalement dû être à Oxford, dans le chaud et chaleureux manoir familial mais son père, ou plutôt son métier, avait encore tout gâché. Une affaire urgente d’Auror, et voilà que le jeune homme devait se taper cinq jours de plus à se les cailler dans un Poudlard où il n’y avait pas un chien. Il n’y avait personne dans son dortoir, tous partis fêter Noël dans leur famille respective. D’un pas rageur et brutal, il descendit dans la salle commune des Verts et Argents.

Là aussi, pas grand monde. En réalité, personne. Les seuls bruits venaient de l’âtre crépitante. Qu’allait-il faire du reste de sa journée ? Rien. Peut-être flâner à la bibliothèque, se balader avec sa sœur,… Il soupira bruyamment et se laissa tomber dans un des fauteuils. Il fixait le feu, le regard vide, en train de jouer avec sa baguette de cornouiller. Il partit vers les salles de bains pour s’habiller. Ça allait au moins l’occuper. Alors qu’il était en train d’enfiler ses vêtements propres, un bruit de pas se fit entendre. C’était un craquement de bois provenant du plafond. Hors, au-dessus d’ici se tenait son dortoir. Quelqu’un se balader donc… C’était impossible ! Zachary n’avait pourtant vu personne, aucune forme couchée sous la couette. Il n’était quand même pas fou. C’est poussé par la curiosité qu’il monta le grand escalier en colimaçon. Il s’attarda un instant devant la porte et étudia attentivement les bruits. Le silence régnait toujours dans cette pièce. Le même qu’il y a une dizaine de minutes, quand il l’avait quittée. Et puis, le léger et presque inaudible bruissement d’une page. Il était le seul à posséder des livres, et s’il y a bien quelque chose que le jeune homme déteste, c’est que quelqu’un vienne farfouiller dans ses affaires. Qui pouvait autant manquer d’éducation ? Zachary poussa la clinche et la porte s’ouvrit en grand.

Il avait vu juste. Quelqu’un se tenait au pied de son lit, et lisait un de ses livres. Lorsqu’il identifia la personne, son petit cœur manqua un battement, et sa main se crispa contre le clinche de la porte, laissant ressortir ses veines. Joon Park. Rien que penser à cet énergumène, il voyait rouge. Totalement rouge. Il le haïssait. Depuis toutes ses années à Poudlard, il avait eu un pincement de cœur pour toutes des filles de sang-pur. Et lui osait venir bouleverser cette suite parfaite et uniforme. Comme les aime le Shacklebolt. Non… il ne bouleversait rien. Il n’était rien pour lui. Rien mise à part une source de problèmes et de troubles. Joon l’épuisait mentalement, drainer son énergie. Et pour toutes ses raisons, il le détestait plus que n’importe qui. Mais paradoxalement à cet était d’esprit, chaque insulte provenant du jeune asiatique le blessait. Légèrement, certes, mais un peu plus qu’un inconnu lambda. Bref, la tempête floue d’émotions qu’il déclenchait à l’intérieur de Zachary était insupportable. Et puis, ses yeux ricochèrent pour se stopper sur les nombreuses cicatrices qui ornaient son dos. Orner ? On ne pouvait pas vraiment considérer comme un ornement, mais plus comme un symbole d’une dure vie affligeante…

« On peut savoir qui t’a autorisé à fouiller dans mes affaires. » lança-t-il d’une voie sèche et autoritaire.

Zarachy lui arracha littéralement le bouquin des mains. Un livre sur l’Histoire de la Magie, au chapitre des grandes révoltes gobelines… Curieux. Mais ce qui attirait le plus le Shacklebolt était ses si mystérieuses plaies sanguinolentes. Alors qu’il était en train de ranger le manuel sous la bonne pile, il lança d’un air innocent :

« Tu as de magnifiques cicatrices… »
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   Sam 31 Déc - 9:31


I become like dust in front of you...
· You make me so angry and mad for no reason. You make me into a loser, who picks fights with you. Why do I care so much? Who are you? Are you that great?
Joon sursauta lorsque cet individu qui était rentré dans la pièce, sans qu'il ne sens rendre compte, éleva la voix. Vois qu'il reconnut comme appartenant à Zachary. Alors, lui aussi était resté à Poudlard ? Intéressent... Peut-être qu'il ne s'ennuierait pas après tout. Sur le point de lui répondre moqueusement, il fut coupé par son camarade de dortoir qui s'était approché pour lui arracher le bouquin qu'il tenait. Bouquin, qui Joon devait avouer, était d'un ennui à s'en tiré une balle. Il exagérait bien sûr, mais tout de même.


À la question du vert et argent, il ne pu s'empêcher de rouler ses yeux dans leur orbites. S'il ne voulait pas que l'on fouille dans ses affaires, il n'avait qu'à mieux les ranger et du coup ce n'était pas comme s'il avait réellement fouiner, il avait seulement eu à se pencher sur le sol et puis pouff, son apparue les bouquins en question. Quelle mauvaise fois... Mais il devait avouer que la réaction de Zahary l'amusait, il réagissait comme s'il avait mis la main sur un mangasine coquin, mais coincé du cul comme il était, il se doutait qu'il en ai en sa possession. Cette pensée, fit pouffer de rire notre Asiatique. Asiatique, qui répondit à sa question sur un ton neutre et ennuyer sans oublier de le juger du regard.

''Tu vois quelqu'un d'autre que moi ici qui aurais pu me le permettre ? Non. Alors, utilise ton cerveau au lieu de poser des questions stupides et si je peux me perm...Eh! Quest-ce que tu regardes le mioche ?"


Joon avait bien remarqué que Zahary ne l'écoutait pas, au lieu de ça ses yeux semblaient se balader sur son corps, ce qui rendait l'adolescent inconfortable. Il n'aimait pas qu'on le regarde lorsqu'il n'était pas habillé. En temps normal, il prenait grand soin de le cacher sous ses vêtements, mais aujourd'hui comme il s'était cru seul, il s'était laissé aller, mais avoir su que cette fripouille serait présente, il se serait vêtu tel un explorateur prêt à aller en antarctique. La raison n'était pas qu'il avait honte de son corps, loin de là. La seule honte qu'il avait, était ces cicatrices qui lui marbraient sa peau porcelaine. Elle était là, pour le narguer de sa faiblesse face à son père. Elles le dégoûtaient et lui rappelaient sans cesse son infériorité. Elles lui avaient bien fait comprendre son rang au sein de la famille. Son frère lui n'y avait jamais goûté, sa mère n'avait jamais rien dit. Mais bon un jour, lorsque le bon moment viendrait, il s'était juré qu'il allait casser ce vieux psycopath en deux et l'offrir comme repas aux chiens et Zachary ne serait pas loin derrière s'il continuait à dire des conneries.


Connerie qui fit, disparaitre toute émotion sur son visage si expressif d'ordinaire. Maintenant, son visage, n'avait plus rien d'amuser, de taquin ou de mesquin. Seulement un vide béant, régnait dans ses onyx glaciales. Il s'approcha ensuite de Zachary d'un pas lent jusqu'à ce qu'il ne se tienne qu'à quelque centimètre de lui lorsque celui-ci se redressa apres avoir ranger son livre. Un sourire lugubre collé au visage, il s'adressa à lui de façons si mécanique qu'on avait l'impression de se trouver devant une machine.

''Si tu les trouves si magnifique, je peux t'en refiler trois ou quatre si tu veux ? T'a qu'à demander... Ça me ferait vraiment plaisir..."


Cette machine en quoi s'était changerJoon, attendit patiemment une réponse, la tête pencher sur le côté en l'observant curieusement. Comme s'il tentait d'analyser chaque détail, chaque mouvement ou expression. Comme s'il tentait par ce simple regard de pénétrer dans votre esprit pour voler tout ce qui s'y trouvait. Regard qui souvent, vous donnais froid dans le dos et qui laissait cette impression de se trouver face à un détraqueur plutôt que d'un simple humain. Malheureusement, contrairement au détraqueur, Joon lui n'avait pas la gentillesse de vous donner un baiser.

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Invité
MessageSujet: Re: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   Sam 31 Déc - 19:08

Zachary était en train de ranger ses bouquins quand Joon le provoqua. Encore et toujours de la provocation. Si les menaces du Park avaient été paroles d’évangiles, le jeune homme serait déjà mort cent fois. Enfin, une de plus, une de moins, qu’est-ce que cela change ? Il eut cependant la surprise de voir l’asiatique très près de son visage. Trop près. C’était… gênant. Presque malsain. Le Shacklebolt pouvait sentir le souffle chaud de l’autre Vert et Argent dans sa nuque. Il sourit légèrement, amusé par ce comportement de caïd des bacs à sable. Joon ne pouvait lui faire du mal. Comme ça, pour rien, le jeune anglais en avait l’intuition. Et dire qu’il avait osé l’appeler le mioche. Lui, son aîné… A vrai dire, comparée à d’autres insultes, celle-ci était largement gentille. Presque trop. Et puis, voir une garçon torse nu à quelques centimètres de lui le mettait franchement mal à l’aise. Mais alors vraiment.

« Tu comptes te rhabiller un jour ? » lui lança Zachary sur un ton assez amusé. « Et puis, garde tes cicatrices et leur histoire… » finit-il.

Il se surprit à prononcer cette dernière phrase d’un ton compatissant. Et le regretta de suite. S’il avait bien appris une chose de ses magnifiques années de compagnie avec l’asiatique, c’est que Joon détestait que l’on s’apitoie sur son sort. Il venait de bourder sérieusement. Zachary chercha un moyen désespéré de calmer le jeune homme. Ses yeux croisèrent ceux du Park et son cœur se remit à battre. Il haïssait ce sentiment qui prouvait à quel point il était fragile de l’intérieur. Pourquoi son petit et stupide organe vital avait décidé de s’arrêter sur lui. Il n’avait rien pour lui ! Stupide, couvert de cicatrices, complètement bipolaire… Tout ce que le Shacklebolt détestait chez un être. Le cœur a ses raisons que la raison ignore… Malheureusement. Ce proverbe l’exaspérait au plus haut point. Le jeune homme se battait sans relâche contre ses sentiments. C’était épuisant. Chaque rencontre avec le Vert et Argent était suivie d’une petite heure de médiation, jusqu’à ce que Joon lui soit complètement sorti de la tête. Et puis, le cercle vicieux recommençait inévitablement lorsque le jeune asiatique montrait de nouveau le bout de son nez.

Qu’allait-il donc récolter ? Une nuée d’insultes… Sûrement. Zachary soupira, attendant la sentence avec agacement. Qu’il accouche, par la barbe de Merlin ! Cependant, les yeux bruns du Shacklebolt se plongèrent dans ceux du Park. Un œil averti aurait pu voir une once de pitié traversait furtivement ses orbites noisette.

« Sinon, tu es prêt pour les entraînements de Quidditch ? » lâcha-t-il.

Hein ? En quoi cela avait un quelconque rapport avec la situation ? Aucun, tout simplement. Il avait juste dit ça sans grande intelligence. Pour changer de sujet, peut-être… Etrangement, le Shacklebolt ne voulait pas se battre contre Joon, et lui faire regretter une nouvelle fois tout le pouvoir qu’il avait, inconsciemment, sur lui. La solitude qui régnait dans le château l’avait sûrement atteint, calmé. Pas sûr cependant que ce reposant silence avait déteint sur le Park. Il s’écarta du jeune asiatique et feignit d’aller ranger de nouveau ses livres. A vrai dire, il ne savait pas vraiment quoi faire, ni quoi dire. Il était perdu, seul avec ses tumultueuses pensées. De toute façon, il avait déjà assez bourdé niveau parole…
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   Lun 2 Jan - 10:34


I become like dust in front of you...
· You make me so angry and mad for no reason. You make me into a loser, who picks fights with you. Why do I care so much? Who are you? Are you that great?
JEn temps normal Joon aurais souri voir rit face au malaise de Zachary, mais certaine de ses paroles l'avait légèrement agacé. Ce ton de pitié qu'il pouvait déceler dans la voix du plus vieux, ne lui plaisait pas du tout. Il n'était pas un animal blessé, malgré ce que l'on pouvait penser. Cette relation compliquée qu'il entretenait avec son géniteur, n'était qu'une chose parmi d'autre. Bien sûr, il ne pouvait nier ne pas en souffrir, chaque coup, chaque parole lui lacérait son être tout entier, mais jamais il ne s'était écroulé ou fracasser sur le sol telle une poupée de porcelaine. Il était plus fort que cela, Joon faisait partie de ceux qui peu importe ce qui lui tombait dessus, retombait sur ses pattes pour ensuite se relever, la tête bien haute. Joon avait cessé de pleurer sur son sort il y a bien longtemps et ce qui se passait à la maison n'était que temporaire, un jour il se libérerait de ce cauchemar, il en était persuadé. Pour l'instant, il fera preuve de patience et continuera d'encaisser sans rien dire.


Toujours le regard plonger dans celui de Zachary, Joon eu du mal à le soutenir, des émotions aussi contradictoires les unes que les autres, semblaient habiter ce regard si bleue. Émotions que Joon ne voulais pas voir et qui le rendait faible, alors la meilleure solution pour Joon était de se déconnecter et d'ériger un mur de béton autour de ce coeur d'ordinaire si froid pour ne pas se laisser submerger par elles. Il était hors de question, que d'un simple regard Zachary puissent être en mesure de faire fondre la glace. Mais Joon ne pouvait s'empêcher de se demander, ce que ce mec avait de différend. Qu'avait-il de plus que les autres ? Il ne comprenait pas. Comprendrait-il un jour ?


Serrant les poings, a cette sensation de frustration et de confusion que le vert et argent lui faisait ressentir malgré lui, le regard de Joon se fit plus dur. La tension qui émanait de lui, lui donnait cette sensation d'être un vieille élastique qui était sur le point d'éclater. Joon n'était pas connue pour son sang-froid, il était comme un volcan bouillonnant et fumant, menaçant de rentrer en éruption à tous moment, même si à l'instant, on pouvait plutôt le comparer à une dynamite et malheureusement pour Zachary, il avait allumé la mèche sans s'en rendre compte avec un simple regard. Comme si prendre ce ton de pitié avec lui n'avait pas été suffisant, il avait fallu que son regard en face autant. Sous la colère qui venait de refaire surface, plus forte encore que la première montée, Joon resserras encore plus fortement les poings. Il pouvait sentir ses ongles pénétrer la peau ce qui laisserait surement des marques, mais une de plus ou de moins...


Joon écouta à peine les mots de Zachary, on s'en fichait du quidditch, il y avait plus important pour l'instant, comme son poing dans sa jolie gueule et c'est exactement ce qu'il fit. Lorsque celui-ci lui tourna le dos, Joon l'interpella pour attirer son attention et lorsqu'il l'eut enfin, sans avertissement aucune, Joon bondit et attaqua sa proie. Avant même que Zachary n'est le temps de réagir ou voir quoi que ce soit, Joon lui avait sauté dessus, le faisant tomber sur le sol du dortoir. Maintenant à cheval sur sa victime, ces sans se faire prier que notre bombe a retardement, lui asséna un violent coup sur la mâchoire, qu'il répétât une seconde fois sans attendre et sur le point de recidiver une troisième fois Joon s'arrêtât à la vue du sang qui venait de faire son apparition à la commissure des lèvres de Zachary. Sa respiration qui s'était faite rapide dans l'action, se bloqua dans sa cage thoracique et Joon laissa tomber son bras à ses côtés mollement. Comme si la simple vue du sang, l'avait sortie de sa transe qui consistait d'avoir comme but de détruire le visage du plus âgé et pendant une fraction de seconde, une lueur de regret traversa ce regard si sombre. Joon n'avait jamais usé de violence physique sur lui auparavant et cette réaction plus qu'excessive, l'avait lui-même surpris et lorsqu'il fut enfin en mesure de laisser aller se souffle qu'il avait retenue, il le fit en compagnie d'un chuchotement faible. Un mot, un seul, sorti de sa bouche et qui pourtant était emplie d'émotion. Frustration, confusion, rage, regret...

''Fuck..."



_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Invité
MessageSujet: Re: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   Lun 2 Jan - 16:08

Faire un ménage dans ces fameuse « certitudes » était plus que nécessaire. Plus qu’une nécessité, un besoin de survie. Zachary avait tourné le dos, et était parti ranger ses bouquins. Il s’était mis ainsi pour éviter un quelconque incident. Une technique de faible, je vous l’accorde. Seul un lâche pouvait attaquer quelqu’un par derrière, et le jeune homme ne risquait en théorie rien s’il conservait cette position. En théorie. Mais poussé par la curiosité, il eut le malheur de se retourner. En temps normal, le Vert et Argent n’aurait jamais réagi de la sorte. Il aurait conservé sa position, ordre dicté par son instinct de survie et de protection. Mais là, abruti par un quelconque sentiment, il avait cédé à une faiblesse. Faiblesse d’une douleur aigue. Et Joon avait profité de l’occasion. Pendant un quart de seconde, une lueur de déception et de trahison illumina les pupilles du Shacklebolt. Il se savait perdu, il accepta sa sentence, difficilement. C’était incroyable le temps de penser qu’il avait eu pendant ce court laps de temps. Il voyait le coup de poing arrivait au ralenti, littéralement. Comment osait-il lui faire ça ? A lui. La douleur physique n’était rien face à celle psychologique.

Et puis, l’impact. Terrible. La tête du jeune homme s’écarta. Le goût métallique du liquide vermillon s’étala dans sa bouche, recouvrant chaque papille. Son cœur se contracta, mû par une douleur insoutenable. Le Park l’avait toujours menacé, certes, mais jamais il n’en était arrivé aux mains. Jamais. Son corps physique s’étala sur le sol, mais son esprit, lui, regardait la scène, consterné par tant de violence. Et alors qu’il était à terre, ce n’était pas sans compter la lâcheté de l’asiatique. Un deuxième coup accompagna le premier. Par miracle, sa mâchoire ne s’était pas déboitée. La partie intérieure de ses joues étaient juste sanguinolente, et il s’était mordu la langue. Et puis, le massacre s’arrêta. Pour l’instant, Zachary voyait le monde en flou. Un long silence régnait dans la pièce, si long que le jeune homme se crut mort à un instant. C’était sans prendre en compte la gentillesse de la douleur, qui le ramena à la tragique réalité.

Le Shacklebolt commençait à reprendre ses esprits, et n’entendit pas clairement ce que son bourreau sifflait entre les dents. Il ne put apercevoir que le ton empli de regret de celui-ci. Au début, le Serpentard fut presque pris en pitié. Mais la rage l’emporta vite, alimentée par la haine, la déception, la trahison, la tristesse,… Le sort qu’il réservait à Joon n’était pas des plus glorieux, certes, mais il devait avoir le cœur aussi déchiré que lui. Si pas plus. Il aurait très bien pu se lever, l’affronter, mais non. Il resta allonger sur le sol, la respiration lente et en quasi-apnée, et mima le mort. Une esquisse de pur sadisme et de vengeance apparût à la commissure de ses lèvres, puis disparut. Il entendit juste Joon tombait à côté de lui, à genoux sûrement. Peut-être parlait-il, peut-être pas… Zachary s’en foutait royalement. Il voulait juste sentir le terrible regret qui l’habitait, le dévorer, et la première partie de sa petite vengeance sera accomplie. Pourquoi première ? Parce qu’il était hors de question qu’il ne fasse que ça pour quelqu’un comme lui… Une petite minute passa, rythmée par les quelques bruits. Craquements de bois, chants des oiseaux,… Zachary crut même déceler des gémissements. Fruit de son imaginaire sadique ou réalité ? Aucune importance : il s’en délecta. La seconde partie allait pouvoir commencer.

« Tu m’as trahi… » souffla Zachary, mimant la souffrance. « Lâche… »

Et avant même que le Park ne puisse réagir, le Shacklebolt sauta sur ses pieds et saisit Joon à son coup. Il tremblait de rage, et ses yeux étaient rougis. Il n’allait plus cacher ses sentiments, non… il allait justement leur laisser toute leur importance. La haine prit le dessus sur lui, et dégainant sa magnifique baguette de cornouiller, il lança une rafale qu’il n’aurait jamais cru pouvoir faire auparavant. L’asiatique vola avant de s’écraser dans un lit. De la chance. Zachary se précipita sur lui et le saisit à la gorge. Tout se passait si vite qu’il n’eut même pas le temps de se contrôler. Il l’empoigna et le colla au mur le plus proche. Son regard croisa celui bouillonnant de haine du jeune anglais. Le pourtour de ses iris était violacé, trace d’une grande douleur psychologique. Il détestait Joon. Il voulait le tuer, l’exterminer. Mais d’un autre côté, il éprouvait toujours de stupides sentiments à son égard. C’était officiel, le jeune homme haïssait son cœur. Il le lâcha, le laissant glisser le long du mur.

« Je ne te croyais pas comme ça, Park. » cracha-t-il, la voie pleine de tristesse et de déception. « Tu n’es qu’un mons… »

Il n’arriva pas à finir sa place. Il n’arrivait pas à prononcer ce mot. Il restait accrocher à sa langue, impossible de le détacher. Il baissa la tête, comme pour fusiller quelque chose d’invisible. Son regard se porta de nouveau sur le jeune asiatique. Il l’observait toujours, baguette tendu en avant. Qu’il bouge… Il éprouvait une furieuse envie de le recoller au mur. Une émotion contradictoire à ses sentiments, qui finit par s’annuler. L’aimait-il vraiment ? On pouvait parler d’attirance, oui, mais pas d’amour… Non, pas jusque-là. Une simple attirance. Une petite et simple attirance. Cette nouvelle certitude, véridique ou illusoire, rassura le jeune homme. Mais la haine l’abritait toujours…
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   Mar 3 Jan - 19:53


I become like dust in front of you...
· You make me so angry and mad for no reason. You make me into a loser, who picks fights with you. Why do I care so much? Who are you? Are you that great?
Avant même qu'il puisse réagir, Joon senti les mains de Zack se resserrer autour de son coup ce qui lui coupa le souffle à nouveau, il était bien conscient d'avoir dépassé les bornes et le regard que lui lançais le plus vieux en était la preuve. Il était menacent, mais Joon ne fit rien pour se protéger et encaissa les sorts que lui lançait son camarade de maison à l'aide de sa baguette, sans broncher ou tenta quoi que ce soit pour les éviter. Comme il le faisait lorsque son père s'occupait de son cas.


C'est donc tel un patin inarticulé que Joon atterrie sur le lit ou venait de le projeter le brun et rester là sans bouger, se contentant de fixer le plafond, jusqu'à ce que Zachary revienne à l'attaque et l'agrippe pour une deuxième fois à la gorge pour le lever de ce stupide lit et le coller au mur, mais encore là, aucune réaction de la part de notre jeune asiatique. Lorsque son ennemie le lâcha enfin, Joon se laissa glisser au sol, sans un mot et sans un geste. Il se contenta de fixer un point, le regard vide de toutes émotions. Ses yeux furent cependant traversés par une lueur dure à définir aux paroles de son ainée, qui ressemblait vaguement a du dégoût.


Dégout qu'il ressentait envers lui-même et ce qu'il était. Zachary avait raison, Joon était sans doute un monstre, seulement, il s'était toujours plu à croire qu'il ne l'était pas autant que les autres membres de sa famille. Contrairement à eux, Joon faisait tout son possible pour contrôler ses pulsions. Malheureusement, il lui arrivait souvent d'exploser comme ce qui s'était passé quelque instant plus tôt, mais pourquoi Zachary semblait si surpris de la réaction de Joon ? C'était bien connu que les enfants des Parks, n'étaient pas des enfants de coeur. Ils n'avaient pas été dressés pour faire preuve de douceur ou de délicatesse et encore moins à contrôler leur pulsion qu'ils utilisaient comme une arme de défense lorsqu'il se sentait vulnérable ou attaquer. Alors, Zachary devait sans doute s'attendre à ce que Joon réagisse non ? Que connaissait ce mec à propos des monstres ? Rien, décidément, s'il pouvait si facilement qualifier Joon comme tel, surtout pour deux petits coups sur la gueule. Il y avait bien pire dans ce monde comme des meurtriers, des violeurs et j'en passe.


C'est d'ailleurs, pourquoi Joon ne pu s'empêcher de rire, il se foutait si la situation n'était pas du tout amusante aux yeux du plus vieux. Après s'être calmé, Joon se leva à l'aide du mur et observa le vert et argent, avec un sourire moqueur, ce qui sans doute allait l'enrager davantage, mais il s'en fichait, comme tout le reste d'ailleurs, s'il croyait lui faire peur avec son petit bout de bois, il se mettait le doigt dans l'oeil. Doucement, il s'approcha de l'objet de ses désirs les plus inavouables, jusqu'à ce que la baguette de celui-ci se plante dans son torse. Joon pencha la tête sur le côté un air pensif coller au visage. Il devait revoir ses options, il pouvait oublier sa baguette qui traînait sur son lit, mais il lui restait son agilité et malheureusement pour Zachary, Joon en débordait. Depuis sa tendre enfance qu'il suivait des cours d'art martiaux avec son frère. C'était un art qu'ils devaient apprendre si un jour, il voulait faire partie de la mafia et dieu sais qu'ils étaient doués. Alors, disons que la magie ne jouerait pas en faveur de son camarade de maison pour l'instant, car Joon était trop près de lui, ce qui lui donnait amplement le temps d'attaquer avant qu'il n'ai à peine le temps de sortir un mot et c'est ce qu'il fit. D'un geste rapide, Joon tira Zachary vers lui, a un point tel qu'il n'y avait pas un seul centimètre qui les séparait pour ensuite lui bloquer son bras armé, sous le siens puis posa ensuite sa main libre à l'endroit où son bras se pliait, y mettant une légère pression, plutôt comme avertissement que par réel envie de lui briser si jamais il tentait quoi que ce soit.

''Lâche ça et calme toi avant que cette situation devienne encore plus merdique qu'elle ne l'est déjà et je te promet que je vais en faire autant, d'accord ?"


Joon s'était exprimé avec le plus grand sérieux et calme pour montrer à Zachary qu'il ne plaisantait pas et il espérait vraiment qu'il l'écoute. Le regard qu'il plongea dans celui toujours en colère de son ainée, ne donnais pas de place à la discussion et malgré le fait que notre asiatique n'avait rien fait pour lui montrer qu'il pouvait lui faire confiance jusque là, Joon espérait qu'il le fasse, il avait bien des défaults, mais il était de ceux qui respectaient toujours leur parole. De toute façons Joon en avait assez de jouer et il avait envie de retourner dans son pieux et oublier ce désastre qui venait de se produire au plus vite, ça et aussi le fait qu'à être aussi proche de son visage comme il l'était dans moment présent lui donnais terriblement envie de l'embrasser. D'ailleurs il ne pu s'empêcher le léger coup d'oeil vers les lèvres de Zachary. Lèvres qui semblait vachement appétissante et bien sur, il devait avouer que voir Zachary dans cet état de colère ne le laissait pas de marbre...

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Invité
MessageSujet: Re: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   Mer 4 Jan - 8:34

Zachary tremblait de tout son corps, regardant de son regard assassin Joon, affalé sur le sol. Ses yeux étaient redevenus blancs, et normaux. Mais des spasmes de fureur l’agitaient toujours. Il était en rage contre lui. En rage de toute cette déception qu’il avait reçue en pleine face. Il l’aurait normalement haï. Normalement. Sa face était placide et froide, et ses yeux neutres, mise à part la flamme de haine qui brûlaient à l’intérieur de ses pupilles brunes. Et puis, le Park fut animé par un rire. Un rire ? Sérieusement. La situation était tendue, angoissante, peut-être même glauque…mais pas hilarante. Loin de là ! Il se mordit la lèvre, plus qu’agacé. Il essayait de garder son calme. Entreprise difficile. Il voulait lui exploser sa tête contre le mur. Ou faire n’importe quoi d’autre tant que cela lui enlevait son sourire mesquin. Cette chose insupportable. Zachary avait toujours les yeux plantés dans les iris de Joon, et ne le quittait pas une seule seconde. Vu sa lâcheté, mieux valait être prudent. Un de ses sourcils se leva quand il vit le Park avançait vers lui, et s’enfonçait accessoirement la baguette dans le torse. Il était donc définitivement con. La tête du Shacklebolt fit une moue d’incompréhension. Mais à quoi jouait-il ?

Et devinez quoi ? Il perdit encore une fois sa prudence. Prudence est mère de sûreté, disait le proverbe… Zachary était donc suicidaire. Le Park l’eut encore. Avec une agilité que le jeune homme n’aurait pas soupçonnée, il se glissa derrière lui avant de lui faire une clé de bras. Le Serpentard trembla de fureur. Il s’était encore une fois eu. Il tapota légèrement du pied, attendant les conditions de l’asiatique. Joon ne semblait cependant pas vouloir briser son bras. Etonnent. Le jeune homme aurait pourtant qu’il saute sur l’occasion. C’est vrai, après tout, pourquoi se satisfaire de seulement deux poings quand on peut en plus de ça briser un membre ? La position était cependant des plus inconfortables. Zachary se tortilla légèrement. Quand enfin le Park parla, cela lui fit presque du bien. Il accepta sa proposition. De toute façon, quel autre choix avait-il ? Mais alors que tout semblait perdu, le Shacklebolt eut un éclair de lucidité inattendu. Pouvait-il lui faire confiance ? Non, assurément pas. Pourtant, quelque chose le poussait à croire encore à lui, malgré toutes les preuves du contraire qu’il lui avait offertes. Il lança sa baguette sur son lit, et enfin Joon le libéra. Les sens en alerte, il regardait le Park d’un œil plus que vigilent. Cependant, le regard presque insistant qu’apposer l’asiatique sur lui était horriblement gênant.

« Pourquoi t’es-tu laissé faire ? » lui demanda alors Zachary, brisant le long silence étouffant qui régnait dans le dortoir. « Ne joue pas à ça, Joon. Je ne t’ai pas vu une seule fois résister. Et pourtant, tu en avais l’occasion. »

Zachary se toujours bien droit, faisant face à ce qui considérait toujours comme un potentiel ennemi. Joon cachait ses désirs d’une façon minable. A la limite du pathétique. Le Shacklebolt avait été entrainé depuis sa plus tendre enfance à cacher toutes les émotions négatives ou embarrassantes. Il passa un doigt furtif sur sa bouche, et un sourire amer y fit son apparition. Le jeune homme avait depuis bien longtemps des doutes, des idées non-prouvées, mais aujourd’hui… il en était sûr et certain. Après tout, peut-être bien que son cadet d’un an fonctionnait comme lui. Masquer ses désirs par des insultes et des menaces envers la source principale du trouble. Une technique comme une autre, dans un sens. Il partit récupérer sa baguette, et la rangea dans une des poches de son jean. Son regard s’était calmé, mais restait néanmoins ardent.

« Tu sais, rien ne t’empêche de faire un moule de ma bouche en cours de métamorphose… » lança-t-il. « Tu es piètre pour caché tes sentiments. Après tout, nous avons tous des faiblesses. »

Son regard était dur, mais ses paroles étonnement calmes et réfléchies. Il n’avait pas sorti ça sur le coup de la colère ou de la mesquinerie. Il était tout simplement on ne peut plus sérieux. Pour une fois qu’il avait réussi à exprimer ce qu’il redoutait, n’allait-il pas en profiter pour avoir les réponses recherchées ?
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   Ven 6 Jan - 14:49


I become like dust in front of you...
· You make me so angry and mad for no reason. You make me into a loser, who picks fights with you. Why do I care so much? Who are you? Are you that great?
Il le méritait, voilà la réponse à cette stupide question. Ils étaient quittes maintenant et quoi bon, cela aurait servi de se défendre ? Joon n'avait pas du tout envie de peindre les murs du dortoir avec leurs sangs et de devoir faire face aux conséquences. Conséquences qui ne plairaient aucunement à l'un comme à l'autre. D'ailleurs, il n'avait nullement caché l'expression de soulagement qui avait traversé son visage lorsque Zachary suivi ses indications et lui, avait tenu sa promesse, il l'avait lâchée à la seconde même ou la baguette de son ennemie avait quitté ses mains pour ensuite se reculer à une distance raisonnable.


Seulement Zachary semblait être très tendu et toujours sur ses gardes, comportement que Joon comprenais, seulement la garde du plus vieux laissais à désirer, il s'était fait avoir à deux reprises. Sans doute devrait-il travailler là-dessus et alors que Joon se dirigea vers son lit pour y agripper un t-shirt pour cacher son torse aux yeux du brun, il ne se gêna pas pour lui faire la remarque sur un ton neutre, présentant un fait plutôt que chercher les embrouilles.

''Tu sais que dans la phrase ''ne jamais baisser sa garde, le mot ''jamais'' n'est pas là que pour décorer. Tu devrais faire attention a ça... Tout le monde est différent, il est impossible de savoir avec certitude ce qui se trame dans leur tête et penser, pouvoir prévenir leur action peut s'avérer être un jeu dangereux. À te croire trop supérieur à ton ennemie, tu risques de te faire poignarder dans le dos avant même que t'ai le temps de réagir... Et pour ce qui est du reste, je n'en avais tout simplement pas envie et on est quitte maintenant, alors ne pose pas de question."


Pendant sa tirade, sans doute la plus longue qu'il n'est jamais proféré depuis qu'il connaissait le vert et argent, Joon se contenta de le regarder d'une expression tout aussi neutre que son ton l'avait été et ignora le commentaire de Zachary sur le fait qu'il n'était pas douer pour cacher ses sentiments, car de toute façon il était loin d'avoir raison à ce sujet. Sans doute que Zachary se plaisait à croire tout savoir sur Joon, pourtant le fait qu'il ai été si rapide pour lui de juger et d'étiqueter notre asiatique, prouvait le contraire. D'ailleurs Joon ne l'avait jamais arrêté ou fait quoi que ce soit pour lui montrer qu'il était plus que ça. Non il l'avait laissé penser ce qu'il voulait, s'amusait et jouait avec cette description comme il l'avait toujours fait.C'était en quoi l'adolescent était doué, montré ce que l'on voulait bien voir. Il jouait avec la perception que l'on avait de lui, aspirait tel une éponge cette première impression que l'on se faisait de lui et par ce fait se créait une nouvelle identité à chaque fois, le pourquoi il agissait si différemment d'une personne à l'autre. Zachary le qualifiait de merde, alors Joon n'avait jamais agi autrement. Jaya elle, voyait en lui un grand-frère protecteur rempli d'énergie et c'est ce qu'il était devenu pour elle. Joon était tout simplement un caméléon, une page blanche sur quoi on dessinait et qui prenait vie.


Pour ce qui était de ses émotions propres, il montrait ce qu'il voulait bien montrer, rien de plus. Il faisait le ménage dans son esprit, les triais entre ce qui devait absolument être caché de ceux sans importance, comme le désir. L'important pour lui n'était pas de cacher son envie en tant que tel, mais plutôt de ne pas agir sur ses pulsions. Alors, même si Zachary était au courant de son envie, cela ne changerait en rien son comportement et jamais il ne permettrait ses sentiments pour lui de devenir une faiblesse et jamais elle ne le deviendrait, car si son talent pour se déconnecter de ses propres émotion pouvais sembler triste, dans certains cas cela l'aidait grandement. Car il pouvait être en mesure de séparer sa tête de son coeur en un claquement de doigts. S'il ne l'avait jamais fait avant, s'était simplement parce qu'il n'en sentait pas le besoin pour l'instant. Mais mettez Zachary et lui en danger de mort, vous pourriez être certain de qui Joon sauverais le premier. Lui-même et il laisserait sans doute crever le second sans hésitation et sans même jeter un regard derrière lui.

''Peut-être parce que l'importance de certains sentiments n'est pas suffisante pour les cacher. C'est facile de dire être un expert dans ce domaine seulement parce que les gens ne sont pas en mesure de savoir... Mais l'important n'est pas de qui voient mes sentiments ou pas. L'important est de ne pas trop me laisser contrôler par eux et d'être en mesure de faire des choix allant à leur encontre. Mais bon, je ne sais pas qui est le plus faible entre une personne qui assume ses sentiments à une autre qui ignore les siens seulement pour faire plaisir à son vieux... T'en pense quoi ?"


La question de Joon, n'avait rien d'innocente et le sourire qu'il avait aux coins des lèvres en était la preuve. Il faisait clairement allusion au titre de toutou à papa que Zachary portait et qui exaspérait notre jeune coréen au possible. Étant un garçon indépendant, il ne comprenait pas comment l'on pouvait obéir si facilement sans jamais se poser de question. Il s'était d'ailleurs souvent demander quel genre de mec Zach serait s'il avait été né dans une famille différente, s'il n'était pas aussi coincé du cul et obéissant à ses lois de sang pur. Sans doute qu'il ne le saura jamais et s'était dommage de voir une vie ce gâcher comme ça. Suivre un chemin déjà tracé sans jamais dévier, sans détour. Une simple ligne droite où l'on savait déjà ce qui se trouvait au bout. À cette pensée Joon ne pu s'empêcher de regarder Zachary avec pitié. Jamais il ne l'avouerait à haute voix, mais le vert et argent valait tellement plus que ça. Il méritait plus qu'une vie où il ne pourrait jamais s'épanouir réellement, car comment pouvait-on s'épanouir lorsqu'on était maudit à vivre comme une chanson qui ne cesserait jamais de jouer en boucle...


_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Invité
MessageSujet: Re: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   Dim 8 Jan - 14:56

Zachary regardait Joon avec insistance. Et s’il devait être totalement honnête avec lui, il se dirait que de voir son confrère de Serpentard remettre son t-shirt le décevait légèrement. Le Shacklebolt écoutait attentivement la longue charade du Park. Loin de lui l’idée de se foutre de lui. C’était un discours intelligent, et surtout très intéressant. L’avait-il étiqueté trop vite ? Sans aucun doute. En réalité, il le savait depuis bien longtemps, qu’il se trompait sur lui. Mais voir en lui une absence de haine serait se résoudre à devoir affronter ses sentiments sans aucune protection. Et puis, pourquoi s’intéresserait-il à un sang-mêlé simplet… Lui, dont le sang ne se mêler qu’à des illustres familles aristocrates anglaises. Cependant, le jeune homme ne put se satisfaire du fait que Joon avait réagi de la sorte juste par « souci d’équité ». Non, il n’y croyait pas. Que se serait-il passé sans son stupide cœur et sa stricte éducation ? Ils seraient sûrement devenus les meilleurs amis du monde, au même titre que lui et Angel. C’était une perspective tellement plaisante et agréable… Un éclair de tristesse illumina son regard noisette. Il avait toujours considéré le plus jeune comme étant d’un tel simple qu’il n’éprouvait aucun sentiment. Un fou en gros. Une goutte de sang vermillon perla au coin de ses lèvres. Il eut un sourire amer, haïssant les évènements. Soudain, Zachary regrettait presque le fait que le Park n’ait atterri que sur un matelas douillet. Cependant, le jeune homme ne pouvait croire en la parole de Joon. Comment pouvait-on dire aimer quelqu’un lorsqu’on n’hésitait pas une seule seconde pour l’attaquer par derrière, tel un véritable lâche ? Voilà l’essence même de sa personnalité : un lâche. Le pire des félons pour Zachary. Mais pourtant, le Shacklebolt ne pouvait se le sortir de la tête une bonne fois pour toute. Il se contentait, pour le moment, de regarder le jeune asiatique parler, sans jamais le quitter des yeux.

Son allusion le fit sourire pour moultes raisons. Joon insinuait donc clairement que les sentiments qu’il avait à l’égard du Serpentard était si fort qu’il ne pouvait les cacher. La petite tentative qui se voulait subtile de la part du Park pour lui faire comprendre quel statut il occupait d’après lui fut vite comprise. Lui, un toutou… Il ne pouvait de toute façon pas comprendre. Il ne comprenait décemment rien sur ce sujet. A ce moment-là, il eut l’impression de se retrouver devant Angel, lui vantant les mérites et bienfaits du mariage par Amour. Le Park pensait que le destin du jeune homme était condamné. Dans un sens, oui. Dans l’autre, non. Effectivement, le Vert et Argent occuperait le manoir des Shacklebolt. Mais vu la demeure, il ne pouvait pas vraiment dire qu’il se résignait à y habiter, loin de là. D’un autre côté, il n’avait que pour seule obligation de faire des enfants avec sa fiancée, et rien de plus. Une fois les rejetons de sangs-purs fabriquaient, avec, il l’espérait, quelques héritiers mâles, la « vraie vie », comme l’appelait ceux d’autre sang, allait enfin pouvoir commencer. Sauf s’il aimait sincèrement celle qui lui serait promise. Mais ça, c’était une autre histoire… Encore bien lointaine. Zachary encaissa sa tirade sans bouger, ses yeux neutres toujours rivés sur lui. La question en soit n’avait rien de gênante, mais c’était le sourire satisfait qu’arborer Joon qui l’énervait plus que tout.

« Tu assumes tes sentiments ? Mais bien sûr… » fit le jeune homme dans un rire moqueur. « Tu ne connais et ne connaîtras rien aux traditions de l’aristocratie sorcière. Je te conseille donc, avec toute ma bienveillance, de t’intéresser à des sujets dans lesquels tu es nettement plus callés… »

Bien sûr, il ne faisait en aucun cas référence à des matières nobles ou intellectuelles. Non, il pensait plus aux drogues, aux boissons alcoolisées… Lui aussi arborait son sourire provocateur. Oh, et après tout, il se foutait bien de son allusion. Le sujet principal était le fait que Joon assumait ses sentiments et que, d’après lui, Zachary ne les acceptait. Le jeune homme savait pertinemment qu’il avait raison sur toute la ligne, mais ne l’avouerait jamais. Il n’imaginait même pas la honte qu’il ferait ressentir à toute sa famille en leur apprenant que par un simple ordre du cœur, il venait leur annoncer qu’il sortait avec un sang-mêlé. Le problème était-il dans le statut de sang ? Pas vraiment. Il était plutôt dans ce fameux « un ». Zachary se rendit compte, gêné, que les deux jeunes hommes étaient forts proches.

« Ce n’est pas que je cache mes sentiments pour faire plaisir à quiconque. » lui souffla le Vert et Argent. « Je n’ai juste pas le choix. J’ai beaucoup trop à y perdre. »
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   Ven 13 Jan - 16:15


I become like dust in front of you...
· You make me so angry and mad for no reason. You make me into a loser, who picks fights with you. Why do I care so much? Who are you? Are you that great?
La réponse que Zachary lui donna était loin d'être satisfaisante aux yeux de Joon, même qu'il la trouvait décevante. Tout de lui le décevais en fait. Qu'était l'aristocratie sorcière aux yeux de Zachary ? Ce qu'on lui avait répété en boucle depuis sa tendre enfance ? Il ne s'était jamais posé de question ? Remis en doute certain principe ? Les choses étaient tellement différentes d'une famille à l'autre, d'un pays à l'autre, rien n'était graver dans la pierre. Bien sûr, il avait raison sur le fait qu'il ne connaissait pas grand-chose des coutumes anglaises, car chez lui tout était différent. En commencent par votre nom. Tu devais y porter honneur, ce que Joon ne faisait pas toujours. D'ailleurs, ne pas avoir d'héritier masculin était une catastrophe. Aussi, fallait-il que tu lui donnes de l'influence, son père aussi pur, son sang soit-il, n'aurait pas pu rester assis sur sont derrière en prétendant qu'être un Park serait suffisant. Non, tu te devais de faire tes preuves, faire en sorte de prospérer, le pourquoi la plupart des membres de sa famille avaient fait en sorte d'être très présent un peu partout en Corée. Soit à l'aide d'entreprise ou de dons et bien sûr travailler pour la mafia qui contrôlaient beaucoup de choses dans l'ombre.


Ensuite, venais la magie, il était très important d'être doué dans ce domaine, pour se défendre, attaquer ou encore inspirer la crainte. Aucun d'entre eus pourrait se permettre d'épouser un moins-que-rien. Son propre géniteur avait fait une bonne affaire en épousant sa mère et Joon n'avait aucune honte d'être la progéniture de cette sang-mêlé. Elle était puissante et se servait de cette puissance de façon intelligente. D'ailleurs, celle-ci encourageait grandement ses enfants à en faire autant. Il était hors de question pour elle, que ses fils soient des moins-que-rien lorsqu'il s'agit de l'art de combattre, et ce, autant moldu que sorcière. Combinant le combat à main nues à la magie. Ne jamais baisser ça garde, être stratégique et surtout être en mesure de trouver une solution peu importe la situation dans laquelle, vous vous trouviez. Observer ce qui vous entoure, analysé votre adversaire, trouver ses points faibles et les utiliser au bon moment et utiliser l'environnement dans lequel vous vous trouviez a votre avantage. Rester en éveille, penser et agir par instinct, et ce, le plus rapidement possible. Toutes ses choses, les frères Park's, devaient les apprendre et les appliquer de façons impeccables pour n'avoir aucune faille. Joon avait encore du chemin à faire, il n'avait que 15 ans, mais il espérait vraiment un jour surpasser ses parents, quitte à devenir une machine à tuer.


Alors, non pour lui aucun sang pur était mieux qu'un autre. Cette penser de se croire supérieur, sans n'avoir rien fait pour réellement le prouver était ridicule. S'il ne se trompait pas, plusieurs d'entre eux s'étaient même fait botter le cul lors de la guerre. Autre chose qu'il trouvait ridicule était cette hypocrisie. Lécher le cul d'un être en qui on était censé d'être supérieur, un sang-mêlé à la face de serpent. Cela avait fait rire Joon jusqu'à en presque crever lorsqu'il avait lue sur le sujet. Et pour en ajouter une couche, ils s'étaient fait écraser, pour la plupart, par de simples adolescents. La blague du siècle quoi ! Joon ne comprenais pas comment il pouvait encore se montrer le visage, si cela avait été lui, il serait mort de honte et aurait courue changer son nom asap. D'ailleurs Joon ne pu s'empêcher d'y faire la remarque sur un ton lasse, sans oublier d'essayer d'instruire se con sur le fait qu'il ne pouvait pas coller son étiquette a deux cents sur lui. Surtout que cette inculte de Shackelbot venait de s'adresser à lui comme s'il n'était qu'un vulgaire paysan, mais bon, il laisserait glisser cette fois. Il était peut-être un sang-mêlé, mais sa famille faisait autant partie de l'aristocratie que la sienne, seul le pays les différenciais. Alors, il pouvait garder son aristocratie sorcière anglaise, lui garderait la sienne. Sujet clos.

''Ta raison... Vos traditions sont d'une ennuie et ne font aucun sens. Chez moi, on doit faire ses preuves, peut importe notre rang, même en tant que sang pure comme mon géniteur et l'influence de ton nom est beaucoup plus importante qu'un simple liquide qui coule dans tes veines. La puissance économique, politique et magique... C'est ce qui a de plus important. Sans eux, tu ne vaux pas mieux que les autres. Tu crois que mon père en avait quelque chose du sang de ma mère ? Non, ce qui compte, c'est qu'elle soit en mesure de le compléter voir de le surpasser dans certains domaines. Elle est peut-être un sang-mêlé, mais elle est très douée avec sa baguette et peut facilement botter le cul de ses adversaires. Et si par tradition, tu veux dire l'hypocrisie qui règne dans celle de vos familles, alors je n'ai aucune honte à ne pas en faire partie. Putain vous avez lécher les boules d'un sang mêler pour ensuite vous faire défoncer par des adolescents...DES ADOLESCENTS ZACHARY ! Comment vous faites pour avoir encore une once de fierté. Crédibilité zéro mec... Et tant qu'on est sur le sujet, au lieu de rester dans ta petite bulle d'Anglais a deux balles, tu devrais te renseigner sur les familles aristocrate des autres peuple au lieu de leur manquer de respect, comme tu viens de le faire. Vos idéaux et vos traditions ne s'appliquent pas partout, alors ne me parle pas de tradition sorcière. Tu devrais plutôt spécifier celle des Anglais au lieu de tous nous mettre dans le même panier. Je me fous de vos traditions, elles ne s'appliquent pas dans nos familles, mais cela ne change en rien mon rang."


Avec cette dernière sentence, Joon faisait clairement allusion à ce que Zachary avait voulue laisser sous-entendre à son sujet. Il n'était pas parfait loin de là, il avait quelque problème ici et là, mais rien de bien méchant ou qui ne pourrait se corriger plus tard. L'erreur était humaine quoi. Malgré ce que Zachary pouvait penser, Joon avait eu une bonne éducation. Strict et contrôlé. D'ailleurs, si Zachary le voyait lorsqu'il devait traîner en public avec ses parents, sans doute qu'il en rirait pour les siècles à venir. Car si à Poudlard, le vert et argent s'amusait à jouer les rebelles, avec ses parents s'était tout le contraire. Il jouait les fils parfaits, comme on lui avait appris et il serait dur de reconnaitre ce garçon bien élever qui savait faire preuve d'une grande aisance à celui qui se trouvait face à Zachary à l'instant même. Poudlard n'était qu'un terrain de jeux pour Joon et une fois qu'il y passait les portes, le cadet laissait ses convenances à la porte et faisait ce don, il avait envie sans se soucier du reste. C'est justement lorsqu'il était allé trop loin et qu'on en avait glissé mot à ses parents qu'il avait eu le droit à certaines corrections, comme son géniteur les appelaient, une fois rentré au manoir pour les vacances d'été.


Mais passons ce n'était pas le sujet du moment et Joon en avait assez de cette discussion qui ne mènerait nulle part avec Zachary. Zachary et cette petite bulle parfaite avec laquelle, il s'entourait. Ce qui intéressait notre jeune asiatique était ses derniers propos au sujet de ne pas avoir le choix. Il ne pouvait pas être sérieux... Il ne pouvait pas être con au point d'y croire réellement, ou alors Joon l'avait surestimer. On avait toujours le choix peu importe. Choix qui n'était pas toujours agréable ou facile à prendre, mais jamais définitif en soit. Certes, Zachary aurait surement beaucoup de choses à y perdre, peu importe de quel choix il parlait, mais encore là, cette conviction manquait d'ouverture. Il parlait de ce qu'il avait à perdre, mais pas de ce qu'il pouvait y gagner. Mais s'était comme ça que la vie était faite. On perdait des choses pour en récupérer d'autre qui pouvait même s'avérer meilleur que ce que nous possédions avant. Jamais on pouvait se retrouver les mains vide et s'était ce qui avait toujours excité Joon. Le nouveau...


Du côté de Zachary par contre... À croire que s'il ne faisait pas ce qu'on lui ordonnait, il n'aurait aucun avenir. Ce qui était tout à fait stupide. Le vert et argent était un humain à part entière et il était intelligent. Il n'avait besoin de personne pour ce faire un nom à lui seul, surtout qu'il était du genre à exceller partout. Avait-il besoins d'une fiancée que son père avait choisie pour lui ? Bien sûr que non, ce mec avait une belle gueule, il serait bien capable de se trouver un sang pur par lui-même et de qui il pourrait tomber amoureux. Avait-il réellement besoins de l'influence de sa famille et de son sang pour arriver à avoir une réputation qui en jette ? Encore là, la réponse était non. Zachary était tout simplement une de ces personnes qui arriveraient à faire n'importe quoi seulement parce qu'il était brillant et douer. Un point c'est tout. Shacklebolt or not ! Son arbre généalogique et les traditions qui lui tenaient tant à coeur n'avaient rien à voir avec ses compétences. Donc, malgré ce qu'il pensait, Zachary ne finirait jamais perdant, peu importe ce qu'il perdrait en faisant un choix contraire à ce que l'on attendait de lui. C'était seulement, une cellule qui devait avoir appartenu à un vrai con qui avait immigré dans son cerveau qui parlait. Malheureusement, Zachary semblait l'écouter...


À cette penser, Joon pouffa de rire à nouveau, puis les yeux toujours posé sur son interlocuteur, il pencha la tête sur le côté avec un sourire amusé sur les lèvres, sentant monter en lui l'envie de jouer davantage avec le vert et argent. Cette vulnérabilité qui transpirait de lui, n'aidait en rien à réprimer se désir qu'il ressentait. C'était comme se trouver face à un nouveau jouet. C'est donc avec cette envie, qu'il s'approcha davantage du plus vieux et par la même occasion forcer celui-ci a reculé jusqu'à ce que le mur de pierre l'arrête. Il posa ensuite une main à côté de la petite tête brune et se penchant a quelque centimètre de son visage, son regard sombre qui brillait d'amusement plongé dans celui plus clair de son aîné et c'est la voix basse, presque un chuchotement qu'il lui dit :

''Tu sais très bien qu'on a toujours le choix, tes pas aussi con et je n'ai jamais dit que tu ne perdrais rien, tu pourrais perdre beaucoup tout en y gagnant quelque chose par la suite. Nouveau... Meilleur... Excitent..."


Joon avait chuchoté ses derniers mots à l'oreille du serpy d'une voix rauque et séductrice en prenant bien soin de laisser son souffle chaud glisser sur le côté de sa nuque. Ses lèvres douces frôlaient presque le cartilage sans jamais réellement y toucher. Joon se recula ensuite de nouveau et observa les traits masculins de ce visage qu'il avait frappé quelque instant plus tôt. D'ailleurs à la vue du sang au coin de ses lèvres tentatrice et sans prévenir, il passa son pouce sur la plaie. Pouce qu'il lécha ensuite pour goûter à se liquide rouge carmine qui venait de le souiller. Le goût de fer n'était pas désagréable au contact de sa langue qu'il passa sur ses lèvres tel un lion affamer et il aurait presque envie d'y goûter à nouveau, mais connaissant Zachary, il valait mieux qu'il se recule à une distance sécuritaire avant que la surprise passe et c'est ce que Joon fit.



_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Invité
MessageSujet: Re: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   Ven 20 Jan - 12:07

Les yeux de Zachary s’endormaient à moitié lorsque Joon lui exposa son beau discours, agrémenté comme d’habitude par sa harangue extraordinaire. C’est-à-dire frôlant le néant. Si la Corée magique était dirigée par une fausse aristocratie, une aristocratie impure et moldue, ce n’était en rien la faute du Shacklebolt. A vrai dire, il se foutait royalement de tout ce qui se dérouler hors de l’Occident. Ils avaient envie de subir une déchéance pathétique et minable, grand bien leur fasse. Leur manquer de respect ? Un léger sourire naquit à la commissure des lèvres du jeune homme. Avoir du respect pour ça, plutôt mourir ! Les familles non-pures n’étaient pas aristocrates, un point c’est tout. Le reste, Zachary ne l’ouïe même pas. Joon était borné, complètement absorbé par son système mécréant, insultant et stupide. Un homme de perdu, malheureusement… Quoique. Dans ses paroles se reflétaient sa profonde ignorance. Son profond désir de se croire aristocrate. Alors que non. Un simple sang-mêlé, transparent et fade, comme il en courait les rues. Pas de quoi s’extasier. Loin de là… Riche, peut-être, mais c’était son seul atout pour sortir de la masse compacte.

De toute façon, cette discussion avec ce borné de Park ne le menait à rien. Il était enfermé dans sa bulle, et Zachary aussi. Un véritable dialogue de sourds. Les yeux du Shacklebolt scrutèrent Joon. Cependant, le pourquoi du comment il avait ses cicatrises trottait inlassablement dans sa tête. Qu’avait-il fait pour recevoir pareils coups ? Il ne lui dirait jamais, ça, le Vert et Argent le savait pertinemment, mais cela l’intriguait encore plus. Simples accidents ou actions volontaires ? Le jeune homme penchait plus vers la seconde proposition. Une telle succession de plaies ouvertes et presque cicatrisées ne pouvaient être le fruit d’un simple et bénin accident. Mais qui ? Telle était la question… Il était absorbé d’une manière si intense par ses questions qu’il n’avait pas remarqué que, actuellement, il était plaqué à un mur. Qu’il était stupide… Les seules paroles que le Shacklebolt entendit du Park était : excitent, meilleur et nouveau. Il n’avait pas besoin de meilleur, il était déjà là. Le nouveau pouvait bien entendre encore quelques années et il n’avait nul besoin d’excitent pour l’instant, merci. En gros, il ne comprenait rien à ce que le Park racontait. A vrai dire, il ne faisait rien non plus pour y remédier.

Ses sourcils se froncèrent en voyant le doigt du jeune asiatique se rapprocher de sa tête. Qu’allait-il faire ? Ou il était encore reparti dans une de ses scènes d’hystérie complète ? Enfin, il était encore détraqué. Ouais, comme d’habitude en somme. Et puis, son doigt frôla avant de frotter la perle de sang vermillon qui pendait à l’entrée de sa bouche. Mais… c’était tout simplement répugnant à souhait ! Rien de sexy dans cette action, tout n’était que dégoût et repoussement. Et puis, ses yeux s’écarquillèrent en voyant Joon goûtait son sang. Oui, rien que ça. Il se retint de vomir sur place. Ce mec était…complètement détraqué, doublé d’une certaine tendance de bipolarité. Bref, un fou. Un retardé, appelait cela comme vous le désirer. Les yeux de Zachary le fusillèrent de suite, avant qu’il ne le repousse violement, même si celui-ci s’était déjà écarté. Une rage sans nom traversa ses pupilles bleues. Une violente envie de l’étrangler sur place le saisit, mais il se contrôla, une fois de plus. Cependant, il ne put s’empêcher de prendre son air hautain et dédaignant, transpirent de prétention et de pseudo-supériorité.

« Tu es un être répugnant et détestable à souhait. » lança-t-il d’une voie pleine de rage. « Oublie ce que tu viens de voir, et repars vaquer à tes occupations. »

A ces mots, il claqua la porte derrière lui, et se rua dans la salle commune des Verts et Argent. Il n’y avait personne, comme à l’accoutumé. Seuls les quelques poissons du Lac Noir passant près de la grande vitre qui faisait office d’aquarium géant aux Verts et Argent. Son regard se porta une dernière fois sur la porte du dortoir des garçons. Son cœur était déchiré par le regret, mais il n’en tenait pas compte. C’était sans importance et avoir du regret pour un tel spécimen était quelque chose de pathétique. Il accéléra le pas, sortit de cette maudite salle commune, et se précipita dehors, voulant profiter de l’air frais et revigorant des jardins de Poudlard.
Contenu sponsoriséVoir son profil
MessageSujet: Re: [Décembre] I become like dust in front of you Ft. Zachary   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)
» Où sont les membres du Front de Lespwa, reveillez-vous ?
» La droite américaine est beaucoup plus à droite que le Front national.»
» 40k Dust Contest, courses de motos au 41e Millénaire...
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Rp - Poudlard-
Sauter vers: