Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Signaler un RP libre

Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Le Centre-ville :: L'Atlantease Club
 

 [Flashback février 2001] I think I'm ready to leap - ft. Shinichi Miyake

Aller en bas 
AuteurMessage
Finn W. BowmanFinn W. Bowman
ModoSorcier
ModoSorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t708-finn-w-bowman-keep-my-gMessages : 2530 Points : 3946
Pseudo : Flow
Avatar : Herman Tømmeraas
Crédits : avatar : mistborn
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les Salines
Patronus: un Mustang
Informations diverses:
MessageSujet: [Flashback février 2001] I think I'm ready to leap - ft. Shinichi Miyake   [Flashback février 2001] I think I'm ready to leap - ft. Shinichi Miyake EmptyJeu 13 Fév - 17:36

I think I'm ready to leap

- Finn W. Bowman — Shinichi Miyake -


You've got these little things that you've been running from, you either love them or I guess you don't. You're such a pretty thing to be running from anyone, a vision with nowhere to go” Ready to go - Panic! At the Disco  
La liberté, c’est grisant. C’est une sensation qu’il est difficile de décrire : il y a la joie, bien sûr, intense, radieuse, qui semble crier au monde son existence par sa présence si lumineuse. Il y a l’euphorie qui accompagne la victoire, la candeur d’une jeunesse libérée qui se voit enfin redonner sa hardiesse et son impudence. Il y a aussi la peur, pourtant. C’est une appréhension silencieuse, un trou qui menace de se transformer en gouffre si l’on se permet de regarder dans l’abysse pendant trop longtemps. La liberté, c’est la possibilité de tout, y compris celle de faillir. Et ça, Finn n’est pas sûr de pouvoir le supporter.

Car il en a fait, du chemin, pour en arriver là où il se trouve actuellement. Propriétaire d’un club : qui l’aurait cru ? Certainement pas son père, qui le voyait reprendre l’affaire familiale en bon petit toutou qu’il était, fils soumis à son autorité toute puissante, âme faible qu’il prenait plaisir à écraser de sa supériorité patriarcale. Et pourtant, tout arrive, puisque voilà que le plus jeune des Bowman est debout, droit, fier, les deux pieds bien ancrés dans le sol de l’Atlantease, en train de regarder ses employés. Certes, l’achat de l’établissement le plus branché de la scène nocturne de la ville d'Atlantis n’a pas été réalisé de manière totalement honnête, l’argent provenant d’un vol éhonté et assumé, mais ce n’est qu’un énième pied de nez envers Humphrey, quelque part, puisqu’il se retrouve l’instrument de la propre déchéance – en tout cas, à ses yeux – de son fils unique et héritier, en étant l'investisseur principal de son entreprise.

C’est la première fois que le jeune homme se retrouve dans une telle situation. Patron. Un bien grand mot, qu’il n’est pas encore sûr d’assumer : s’il connaît la théorie, le monde des affaires étant loin d'être inconnu pour lui, la pratique est toute autre, et il doit cacher sa nervosité derrière une assurance totalement calculée pour ne pas perdre la face. Il est jeune. Il sait pertinemment qu’il sera dur pour ses employés de le respecter autant que son prédécesseur, d’autant qu’il est loin d’être un inconnu pour les barmans et vigiles. Le Bowman a su, tout au long de l’année dernière, se faire remarquer en dépensant la quasi-totalité de son argent de poche dans de l’alcool hors de prix et des tournées incessantes, avant de prendre quelques rails de poudre dans les toilettes miteuses pour mieux apprécier l’ambiance brûlante des backrooms. Il a même séduit deux serveuses qui se trouvent devant lui, et qui évitent présentement de le regarder dans les yeux : le dévisager serait avouer leur pêché, d’autant plus qu’il s’agissait évidemment de la première fois qu’elles s’adonnaient à un triolisme amoureux.

Alors, il faudra que Finn soit ferme, qu’il ne montre pas le moindre signe de faiblesse, afin d’envoyer un signal fort à son équipe. Il se racle la gorge. Le voilà qu’il parle, enfin.

« - Bonjour à tous, je suis Mr Bowman. Je sais que, pour la plupart d’entre vous, mon nom vous est familier, et ceux pour lesquels ce ne serait pas encore le cas, vous l’apprendrez bien assez tôt. Après plus d’un an à la tête de l’Atlantease, Mr Kleczinski a décidé de prendre une… retraite anticipée, et j’ai le plaisir de prendre les rênes à sa place. Il évite de préciser, bien sûr, que le vieux polonais n’avait surtout pas pu résister à la pile de cash sur son bureau, et à l’assurance d’une discrétion absolue de la part du plus jeune quant au montant et à la provenance. Il se doute qu’il doit se dorer la pilule au soleil dans une île paradisiaque à l’autre bout du monde, maintenant – merci les paradis fiscaux. Dans les faits, cela ne changera rien à votre quotidien, le fonctionnement du club restera le même… Toutefois, sachez que je ne tolérerais pas certains dysfonctionnements que j’ai pu remarquer en tant que client, un certain… relâchement de la part de quelques-uns d’entre vous, qui, je l’espère, se sentiront visés par mes propos. Je n’aurai aucun problème à licencier ces personnes si je constatais que leur comportement ne venait pas à évoluer. Pour les autres, continuez ainsi et je saurai vous récompenser à la hauteur de votre travail. Des questions ? »

Et il relève le menton, comme s’il défiait ses employés d’en poser, en réalité. Il doit montrer qu’il est l’Alpha de la meute, afin d’en prendre le contrôle – et tant pis s’ils le détestent instantanément. La haine est préférable au dédain : et avec le temps, il saura les amadouer, ça, il n’en a aucun doute.
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 769 WORDS.



Can you see my scars ?
I'll take my bow, I won't make a sound. I whisper truce as the ashes hit the ground. Hush love. No I'm not what you think that I am made of, I'm a story, I'm a break up, just a hero on a bridge that's burning down.
 
[Flashback février 2001] I think I'm ready to leap - ft. Shinichi Miyake
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: