Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Signaler un RP libre

Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Les Salines :: Les demeures aménagées aux Salines
 

 Désolé pour hier soir ft. Tatiana Voronkova

Aller en bas 
AuteurMessage
Finn W. BowmanFinn W. Bowman
ModoSorcier
ModoSorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t708-finn-w-bowman-keep-my-gMessages : 2530 Points : 3946
Pseudo : Flow
Avatar : Herman Tømmeraas
Crédits : avatar : mistborn
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les Salines
Patronus: un Mustang
Informations diverses:
MessageSujet: Désolé pour hier soir ft. Tatiana Voronkova   Désolé pour hier soir ft. Tatiana Voronkova EmptySam 1 Fév - 14:00

Désolé pour hier soir

- Finn W. Bowman — Tatiana L. Voronkova -


All the writers keep writing what they write, somewhere another pretty vein just dies. I've got the scars from tomorrow and I wish you could see that you're the antidote to everything except for me.” My songs know what you did in the dark - Fall Out Boy  
Une paupière qui s’ouvre. La lumière qui l’aveugle : il la referme aussitôt en grognant. Pourtant, il va bien falloir se lever, au moins pour prendre une potion contre la gueule de bois et un tonneau entier de café bien chaud, pour chasser cette migraine tenace qui lui envahit l’esprit. Finn finit par prendre son courage à deux mains et ouvre enfin les yeux. Le soleil bâtard l’éblouit à nouveau et il jure maintenant ouvertement, contre l’astre qui darde ses rayons en plein dans sa figure, mais aussi et surtout contre lui-même pour être encore allé trop loin, la nuit dernière.

Ce n’est un secret pour personne que Finn aime faire la fête : et quand il la fait, ce n’est jamais à moitié. Ce n’est pas qu’il danse, ce n’est pas qu’il boit, ce n’est pas qu’il fume, ce n’est pas qu’il sniffe, ce n’est pas qu’il baise, c’est qu’il fait tout à la fois, et le mélange n’est pas forcément des plus intelligent, dans ce type de situation. Alors après, le lendemain, il regrette, bien sûr. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne va pas recommencer de plus belle le jour d'après, parce que qui a le temps de tirer des leçons de ses erreurs, de nos jours ?

Après s’être un minimum habitué à la lumière environnante – il doit être aux alentours de midi, à en juger par la position du soleil dans le ciel, que Finn peut voir à travers la grande baie vitrée qui prend la majorité du mur de sa chambre  - vient le moment le plus difficile, celui de bouger pour se lever. Tous ses membres le font souffrir. Qu’est-ce qu’il a pu bien foutre, la nuit dernière ? Un combat de catch ? Vu sa tenue, non, probablement un sport aussi physique mais bien plus agréable. Il lève son bras gauche, s’en sert pour faire levier et s’adosser au montant de son lit : bien vite, pourtant, il se rend compte qu’il en est tout à fait incapable. Il ressent une vive douleur au niveau de son poignet droit, pose les yeux sur lui. Juste en dessous de son incontournable Rolex, il a la surprise de voir une menotte bien serrée autour de son bras. La fourrure qui orne le métal lui dit quelque chose, ça lui rappelle vaguement… ah oui. Il se souvient maintenant. Il était accompagné de trois ou quatre mannequins venus tout droit d’Amérique du Sud qu’il avait rencontré à l’Atlantease, ils étaient tombés sur une boutique à la devanture plus ou moins louche (en même temps, un magasin qui est ouvert à une heure aussi avancée de la nuit ne peut pas être totalement normal)… Et ils étaient repartis avec quelques jouets pour pimenter leur nuit. Il se rappelle parfaitement des conseils du vendeur, avec sa petite voix doucereuse qui contrastait avec son physique de videur de boîte de nuit, les entraves en météore inconnu sont des accessoires très recherchés dans les milieux BDSM, puisque dans le feu de l’action, les sorciers ont parfois tendance à réussir à ouvrir leurs menottes à l’aide de leur magie, par pur instinct. Ne perdez surtout pas la clef ! Putain, la clef. La mémoire de Finn est encore floue, il tourne la tête à droite, puis à gauche, il ne voit de clef nulle part. Il aperçoit sa baguette par terre, au pied de son lit, beaucoup trop loin pour réussir à l'utiliser et appeler à l’aide qui que ce soit avec elle – Caleb serait sûrement blasé de devoir le sortir encore une fois d’une situation pareille, mais bon, il commence probablement à avoir l’habitude (et sa tenue, couplée à sa position alanguie, attaché à l’armature de bois de son lit, lui donnerait peut-être quelques idées que le Bowman est loin de désapprouver). Que faire, que faire. Il est totalement réveillé maintenant, Finn, l’adrénaline coulant dans ses veines alors qu’il peine à essayer de trouver une solution à sa situation.

Il n’y en a pas 36000 à sa disposition : il se met à crier. Son appartement est totalement insonorisé, ce qui est loin d’être un caprice de sa part s’il ne veut pas enchaîner les procès pour tapage nocturne intentés par des voisins excédés par la musique de ses fêtes légendaires ou le cri de ses partenaires sexuels, c’est même un luxe totalement indispensable, mais avec un peu de chance, ses compagnons de la nuit dernière auront laissé la porte ouverte, ou une fenêtre, ou la baie vitrée de son balcon. Peut-être que Shawn, son voisin, l’entendra ? Un autre habitant de la résidence ? Il ne peut que prier pour que ce soit le cas. Bien sûr, se faire retrouver dans une telle position par un inconnu serait loin d’être le moment le plus glorieux de la vie de Finn, mais ce serait aussi loin d’être le pire.

« -A l’aide ! Hey, y’a quelqu’un ? Je suis au numéro 5, venez m’aider !»
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 823 WORDS.



Can you see my scars ?
I'll take my bow, I won't make a sound. I whisper truce as the ashes hit the ground. Hush love. No I'm not what you think that I am made of, I'm a story, I'm a break up, just a hero on a bridge that's burning down.
AnimaAnima
PNJ
PNJ
Messages : 223 Points : 1326
Pseudo : .
Avatar : .
Crédits : .
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Désolé pour hier soir ft. Tatiana Voronkova   Désolé pour hier soir ft. Tatiana Voronkova EmptyLun 3 Fév - 5:11

Intervention d'Anima - Faits divers

Il filait à toute allure, frêle morceau de papier, et s'engouffra à travers une fenêtre mal fermée. Des rires goguenards envahirent la chambre du malheureux sorcier immobilisé, alors que le prospectus en forme d'avion se dépliait de lui-même, flottant avec légèreté. Une explosion retentit et laissa s'échapper mille et uns confettis multicolores, qui voletèrent et se déposèrent dans chaque recoin de la pièce. Une voix nasillarde entonna alors :

« - Le grand magasin de farces et attrappes Weasley's Wizard Wheezes a l'immense horreur - non, honneur ! - de vous annoncer des soldes COMPLÈTEMENT FRAPPÉES aujourd'hui exclusivement ! Les blagues n'ont jamais été si abordables, jusqu'à - 70% sur nos articles ! Le papier vint presque se coller sur le visage du sorcier. Et toi, mon p'tit gars, t'aurais bien besoin d'une dose de rire ! HAHAHAHAHA ! »

Un klaxon grotesque résonna et une autre détonation. Aussitôt, le flyer se raidit et retomba sur le torse de son hôte, comme un bout de papier on ne peut plus banal. Le design rétro affichait la boutique, ainsi qu'un plan pour y accéder.

HRP

La boutique Weasley's Wizard Wheezes a frappé un grand coup médiatique pour ce premier jour du mois d'avril ! A travers toute l'Albion circulent des prospectus fous, déjantés, qui viennent se nicher partout et surtout attirer l'attention des petits farceurs.

Vous êtes libre de faire ce que vous souhaitez, en tenir compte ou non, dépenser vos gallions ou non, ou ne pas en tenir compte 🤷

N'hésitez pas à contacter le staff via le widget "Boîte aux Lettres du Staff" si vous souhaitez tenir compte de cette intervention !

Article du BC:
 
Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
StaffSorcier
StaffSorcier
https://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-sMessages : 493 Points : 2336
Pseudo : Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : Me, myself and I
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Elle a enfin vidé son dernier carton aux Salines, dans ses appartements du logement fraternel.
Patronus: Elle ne connaît pas le sort, ni ne pourrait le réaliser correctement. Mais,si un jour elle réussit, ce sera un cygne qui volera devant elle.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Désolé pour hier soir ft. Tatiana Voronkova   Désolé pour hier soir ft. Tatiana Voronkova EmptyVen 7 Fév - 20:06



Désolé pour hier soir

03.04.02 § ft. Finn W. Bowman

◊ ◊ ◊

Elle avait passé la majorité du trajet entre la Haute-Ville et les Salines à tapoter le dessous de son CD Walkman, espérant naïvement que le geste améliorerait la lecture de son disque. C’était complètement futile, elle le savait. La cause des défauts sonores était sans équivoque les dizaines d’égratignures décorant le dos de Schubert mais, coincée dans son déni, Anya s’entêta malgré tout à essayer diverses stratégies. D’abord, elle l’avait maintenu à la verticale, puis à un 180° parfait sur ses cuisses. Elle avait essuyé le CD avec sa manche, son jean, sa veste, son foulard. Avait débranché et rebranché son casque. Avait changé de piste audio, espérant que l’une d’entre-elles serait fonctionnelle. Finalement, elle avait atteint son arrêt avant d’avoir la chance de terminer son mouvement. Ce n’était qu’une fois le pied hors du tram que l’orchestre reprit dans ses oreilles, sans aucune embuche. Ah ouais, maintenant que j’arrive, tu fonctionnes. D’accord.

Elle se laissa porter par ce printemps qui naissait doucement, suivant machinalement le chemin jusqu’à son appartement. Aujourd’hui, elle s’y mettait ; elle défaisait ses derniers cartons. Déjà un an et demi qu’ils trainaient dans un coin de sa chambre, de son salon, de sa bibliothèque. Par crainte d’avoir à les remballer de suite, probablement, elle avait laissé traîner la tâche au fil des mois. Mais maintenant, elle en était certaine ; elle ne quitterait pas Atlantis. Si elle n’avait de racines nul part, elle pouvait sentir ses petites pousses s’installer dans le sol de l’île. Jamais elle n’aurait cru qu’en quittant Londres, elle saurait trouver un semblant de stabilité. Enfin. Stabilité. Tout était relatif.

Où en était-elle, un an plus tôt, à ce même moment de l’année ? Pour sûr, elle était toujours frustrée du putain de dragon et de la marque qu’avait laissée ses flammes. Ses doutes pour Gloriam naissaient, si sa mémoire était juste ; l’article sur les enfants Cracmols était déjà publié. Quoi d’autre… Ah, oui. L’orchestre. L’OSMA. La raison de son arrivée à Atlantis ; sa seule motivation, à l’époque, pour mettre un pied devant l’autre. Que restait-il de cette passion pour la musique, outre une nostalgie pesante et un disque égratigné ? Des souvenirs, probablement. Des bons, des mauvais. Des amis à qui elle parlait toujours, de temps à autres, lorsque les circonstances le lui permettaient. De l’expérience, certainement, avec cet instrument qu’elle ne daignait plus toucher. Des prétextes, aussi ; ses relations avec Ella et Alistair n’avaient-elles pas chacune pris un tournant en sortant de la salle de concert ?

La tête toujours ailleurs, la symphonie dans les oreilles, elle pénétra dans la résidence. Arrivée devant sa porte, elle plongea sa main sans son sac sans fond à la recherche de ses clés. Sur sa tête, son casque peinait à maintenir sa position, tandis qu’elle enfonçait toujours plus son bras  dans le ventre de cuir. La gravité gagna finalement la bataille, et Schubert s’effondra au sol. « Chyort voz’mi! cracha-t-elle en se penchant pour ramasser son appareil. » Cependant, un bruit attira son attention. Un animal, peut-être ? Non. Clairement une voix.

Elle lâcha le Walkman dans son sac et suivi l’origine du son, qui la guida jusqu’à une porte entrouverte. Anya distingua quelques mots de l’intérieur, avant que la voix ne soit interrompu par un autre bavard. Dans un élan d’héroïsme — ou de curiosité intenable —, la jeune femme pénétra dans l’appartement, la main dans son sac. Sa baguette n’était qu’à bout de doigts, en cas de danger. Un petit sortilège de désarmement et, pouf, le tour était joué. Du moins, c’est ce qu’elle tenta de se convaincre alors qu’elle s’approchait de la source du tapage. « … Et toi, mon p’tit, t’aurais bien besoin d’une dose de rire ! HAHAHAHAHA ! » La secouriste en herbe appuya son dos contre le mur précédent la pièce animée, mais fut surprise du silence qui suivit le gloussement désagréable. Elle osa alors passer la tête dans l’entrebâillure et demanda, d’une voix incertaine : « Eh, tout va bien là d’dan— Zaebis’ ! » Elle avait détourné le regard aussi rapidement qu’elle ne l’avait posé sur cet homme qui se tenait là, allongé, nu. Maintenant dos à lui, elle se frotta le front du bout des doigts avant de lancer : « C’est, hum… C’était vous, les cris, là ? »

(c) oxymort



Entr'acte
©️crack in time
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Désolé pour hier soir ft. Tatiana Voronkova   Désolé pour hier soir ft. Tatiana Voronkova Empty

 
Désolé pour hier soir ft. Tatiana Voronkova
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: