Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Signaler un RP libre

Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Manadh
 

 Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme

Aller en bas 
AuteurMessage
Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2924-solyne-travisMessages : 61 Points : 1385
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptyVen 10 Jan - 13:52

"Être en harmonie avec la nature, c’est être à l’écoute de son âme."
EXORDIUM.

Une bourrasque de vent fit s'envoler ses cheveux. Elle les replaça derrière ses oreilles et s'arrêta pour humer l'air marin. C'était une odeur qui lui était étrangère, elle n'avait jamais eu l'occasion de voir l'océan ou la mer. C'était d'ailleurs étonnant que, curieuse comme elle était, elle ait attendu si longtemps pour aller à la rencontre de l'océan. En Septembre, elle avait sauté à pieds joints dans une nouvelle vie. Elle avait eu besoin de temps pour se faire ses marques, trouver un rythme, se faire quelques amis. Son mois de vacances était passé à une vitesse folle, et elle s'était replongée dans les cours.

Et le mois de Mars était arrivé. Sept mois pendant lesquels elle était partie à la découverte de Manadh, mais sans jamais s'éloigner énormément de la vie. Aujourd'hui, elle avait besoin de voir plus grand, d'aller plus loin. Elle avait grandit entourée de forêts dans lesquelles elle s'aventurait avec ses amis. A chaque fois la même sensation d'être seuls au monde, de découvrir des contrés inexplorées. Ils n'étaient que des enfants et l'imaginaire prenait très souvent le dessus, mais Solyne ressentait toujours ce même besoin de se perdre dans des endroits semblant vierge de toute trace humaine. Magiques.

Un samedi sans pluie avec des températures approchant les dix degrés, c'était un cadeau du ciel. Alors Solyne était partie à l'aventure, avec seulement une bouteille d'eau. Elle marchait en direction du bruit du ressac. Elle suivait cette odeur iodée.

Certes, les immenses forêts verdoyantes lui manquaient. Mais Manadh avait un charme indéniable. Ses vastes étendues de rochers, ses plaines verdoyantes à perte de vue, il lui fallait encore découvrir les falaises dont on lui avait parlé, et l'océan.

Elle s'arrêta net. De nouveau ses cheveux s'envolèrent dans le vent. La jolie blonde le découvrait enfin. Du bleu à perte de vue, qui rejoignait les nuages dans le ciel, loin, très loin. C'était hypnotisant, impressionnant.
Sans s'en rendre compte elle s'était mise à sourire. Elle devait s'approcher de l'eau.
Le sable était humide. Elle s'approcha tout au bord de l'eau, juste à la limite des vagues. Comme une gamine qui testait les limites, prête à détaler lorsqu'une vague serait plus forte qu'une autre.

Elle lorgna sur quelques rochers un peu plus haut. Elle remonta donc de la plage, quitta le sable pour retrouver un sol plus vert puis rocheux. La pierre humide était légèrement glissante et elle se rattrapa au dernier moment, manquant de se retrouver sur les fesses plus tôt que prévu. Elle grimpa avec un peu moins d'assurance sur le plus gros rocher et s'assit face à la mer, les genoux entre les bras.

Elle ferma les yeux et se laissa bercer par le bruit des vagues. Loin de la pollution de la ville, du brouhaha ambiant, elle se sentait tellement plus apaisée, tellement plus elle.




   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
AmbaMoldu
AmbaMoldu
Messages : 99 Points : 2810
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptyJeu 16 Jan - 10:38

Il avait décidé depuis longtemps, avant même de mettre les pieds sur l'ile, de partir faire des recherches sur les cotes. L'idée était très clair. La première chose qu'il avait songé a faire, c’était rechercher un Kelpy. Cette créature que l'on disait démoniaque, a l'apparence équine, qui ne souhaitait que se nourrir des humains qu'il invitait sur son dos pour les plonger au fin fond des entrailles des abysses de la mer. Mais finalement, il s'etait douté d'une chose, c'etait qu'en tant que non sorcier, il avait plus de chance de finir noyé et dans le ventre du démon marin, que de sortir un véritable article intéressant. Il avait donc gardé cette idée de coté, en attendant qu'un sorcier puisse l'accompagner, comme sa sœur par exemple.

Sa deuxième idée etait plutôt porté sur les sirènes, ces créatures a moitié humanoïde doté des mêmes facultés mentales que les hommes, pouvaient également être une source incroyable de recherche, mais pour cela, d'une part, il faudrait pouvoir aller sous l'eau, et il ne pouvait pas. Il doutait qu'un des spécimens de cette espèce l'attende gentiment a la surface pour discuter avec lui. Surtout, il savait déjà qu'ils vivaient bien loin des populations humaines, ne voulant pas interférer avec leurs histoires sauf lorsqu'ils étaient eux même concernés.

Au final, sans véritables idées, il avait prit un vélo, et s’était engagé sur la route de la mer, avec le col de son manteau relevé devant son visage, et sa sacoche contenant son matériel d’écriture et de dessin, ainsi qu'un appareil photo jetable, et c'est avec cet attirail qu'il prit la route désiré. Il roula ainsi deux bonnes heures, a son rythme, sortant de la ville pour découvrir un aspect de l'ile plus naturel, qu'il ne connaissait clairement pas encore, et qu'il avait hate de voir. Il allait sans doute rater un entrainement au club de Krav, mais ce n'etait pas très grave. Il n'avait plus douze ans, de toute maniere.

Finalement, il arriva enfin a sa destination. Il l'entendit d'abord, le concert de mouette l'accueillant presque a bras ouvert. Simultanément, les embruns qui vinrent lui chatouiller les narines a mesure qu'il progressait sur le sentier escarpé, et finalement, le paysage s'ouvrit devant lui pour littéralement exploser contre sa rétine, ne pouvant que lui figer un sourire sur le visage. La mer avait ce quelque chose de mystérieux, qu'un aventurier dans l'ame comme lui ne pouvait que respecter, aimer meme.

Il laissa son vélo contre un rocher, en songeant que si quelqu'un ici avait l'idée de le voler, alors il ne pouvait vraiment plus rien faire pour la pénitence du genre humain. Au pire, il rentrerait a pied. Puis il commença a descendre le chemin vers la plage, en constatant qu'il n'y avait personne, vraiment personne. C’était presque tragique, de son point de vu, de constater qu'il n'y avait aucune âme intéressé par ce paysage fantastique, par le son relaxant de ses flots s’abattant sur le rivage.

Oh, si, il y avait quelqu'un. Une blonde, une jeune femme visiblement, qui etait en train d'observer le meme spectacle que lui. Visiblement très jeune meme. A peine majeur, a vu de nez. Il songea qu'une jeune femme devait faire attention avant de sortir, surtout par les temps qui couraient. Mais finalement, c'etait peut etre une sorciere surpuissante. Il etait trop vieux jeu pour le monde d'aujourd'hui, sans doute.

Il s'approcha doucement, dans le dos de sa camarade d'observation, mais fit assez de bruit pour marquer son arrivée, afin de ne pas lui faire peur. Et finalement il se posta debout, et prit une grande respiration en souriant :

- On dirait bien que je ne suis pas le seul a avoir mal a la tete dans ce brouhaha humain.
Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2924-solyne-travisMessages : 61 Points : 1385
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptyVen 17 Jan - 15:29

"Être en harmonie avec la nature, c’est être à l’écoute de son âme."
EXORDIUM.
Solyne observait trois mouettes qui jouaient avec le vent. Elles se laissaient glisser sur le vent, s'amusaient avec lui, virevoltaient. Elles semblaient si légères, elles flirtaient avec le vent avec tellement de simplicité et d'aisance... Leur journée se résumait à chercher de la nourriture sur la plage, essayer de voler des morceaux de pains aux habitants de l'île et jouer avec le vent. Elle soupira alors que les mouettes se posaient en contrebas sur la plage.

Quelles créatures pouvaient bien se cacher autour d'elle, entre deux rochers, dans les herbes sèches qui bordaient la plage, où dans les profondeurs de l'océan ? Elle se plaisait à imaginer ces animaux qui n'auraient pas été découverts par l'homme et sur lesquels elle tomberait par hasard. Elle les observerait sans les déranger, son âme d'enfant s'émerveillerait de les voir communiquer entre elles. Elle chercherait à savoir de quoi ces créatures se nourrissent, comment cohabitent-elles avec les autres, depuis combien de temps sont-elles installées sur l'île, quelles sont leurs capacités... Elle pourrait même inventer, leur créer une histoire, imaginer leurs origines...

Son imagination débordante avec pris le dessus et déjà les traits d'un animal se dessinaient dans son esprit. Il s'évapora subitement lorsque Solyne fut dérangée par un bruit nouveau qu'elle n'avait pas perçu une seule fois depuis qu'elle était arrivée. C'était certainement le vent qui l'avait rapporté. Elle s'apprêtait à repartir dans ses pensées lorsqu'elle perçut de nouveau ces crissements sur les rochers. Elle se retourna. A sa grande surprise elle n'était effectivement pas seule. Un homme se dirigeait vers elle. Il se posta à ses côtés et sembla comme elle, apprécier respirer à pleins poumons l'air marin, il souriait lorsqu'il prit la parole :


-On dirait bien que je ne suis pas le seul à avoir mal à la tête dans ce brouhaha humain.

Elle sourit à son tour, son regard se posant de nouveau sur l'immensité bleue. Il était tombé juste, il ne pouvait pas tomber plus juste même. Quel plaisir de se retrouver loin de la ville, dans une ambiance calme, naturelle. Elle ressentait tellement la différence du rythme entre la ville où tout le monde courrait sans cesse, et la nature où les choses arrivaient toujours au bon moment et au bon rythme. Où chaque chose prenait le temps qu'il lui fallait, l'oisillon pour éclore, la mer pour monter au rythme des marées, les fleurs pour grandir, la tempête pour se déclarer...

-Effectivement, cet endroit est tellement apaisant, les vibrations de la mer sont uniques. Je n'avais jamais vu l'océan.


Sa voix était presque faible, rêveuse et embrumée par les émotions qui l'assaillaient régulièrement en ce moment. Mélange de nostalgie, de moments difficiles, de frustrations et d'incompréhension. Oui ces quelques mots lui collaient à la peau. Ils résumaient bien son passé et étaient plus qu'actuel. Sa relation avec Charlie en témoigne.

Elle reporta son attention sur l'homme qui se tenait à ses côtés en tourna la tête dans sa direction, un sourire aux lèvres.

-Je suis Solyne.




   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
AmbaMoldu
AmbaMoldu
Messages : 99 Points : 2810
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptyDim 19 Jan - 22:37

Il hocha la tete, en acceptant facilement la remarque de la jeune femme. La mer avait quelque chose de différent. C'etait un monde unique, inaccessible pour l'humanité au sens littéral du terme. Il y avait bien ces gens capables de retenir leur souffle pendant quelques dizaines de minutes, mais en définitive, il etait impossible de rester a volonté sous l'eau, sans aide technologique. Rien que pour cela, l'eau, la mer, l'océan, resterait toujours du domaine de l'intriguant, de l'impossible. Et même si il n'avait pas vraiment en tete de vouloir véritablement découvrir ces secrets, il n’était pas insensible a la vibe que l'étendue bleue pouvait offrir.

Il baissa les yeux vers la jeune femme qui, elle, l'observait, visiblement. Elle avait regardé la mer un moment, puis avait redressé le regard vers lui. Il resta immobile, la détaillant rapidement. Un jolie brun de jeune fille, au visage assez honnête de ce qu'il pouvait en dire. Il etait doué pour analyser les gens, mais quand meme pas assez pour deviner le caractere de quelqu'un d'un regard. Il n'etait pas medium non plus. Meme si le timbre de sa voix etait de ceux a qui l'on fait facilement confiance. Assez doux, calme, un peu reveur.

- Bonjour Solyne. Pardon de déranger votre instant méditatif. Je suis....Lemmikainen. Mais Lemmi suffira amplement. Rien que retenir mon prénom entier serait capable de faire disparaître tout les bienfaits de la contemplation de cette étendue bleue.

Elle n'avait vraiment jamais vu l'océan ? Il savait que beaucoup de gens etait dans ce cas la, mais pour autant, il avait du mal a vraiment le réaliser. Il avait tellement voyagé, lui, que se dire que quelqu'un n'avait pas assez bougé pour contempler ce qui composait a 75 pour cent la planète, était quand même toujours aussi étrange a ses oreilles. Enfin, il n'allait pas la juger pour autant. Et puis, ça devait être quelque chose quand même, de découvrir ça a son age. A vrai dire, lui qui adorait les nouvelles découvertes, il était un brun jaloux de la jeune femme, en cet instant.

- Elle est un peu timide, cette étendue, alors si elle n'a pas répondue a votre présentation, c'est normal. Mais ne vous inquiétez pas. Si vous revenez régulièrement, elle commencera a vous répondre.

Il aimait bien cette idée de personnification. La mer etait une belle dame, meme si l'océan, son penchant masculin, etait plus grand, plus fort, mais aussi plus réservé, plus froid, plus trompeur et meurtrier. C'etait un peu étrange, dit comme ça, mais c'etait la sensation que cela lui renvoyait souvent. Il hésita a s'asseoir, puis décida de faire plutot quelque pas en avant, reniflant l'air en levant la tete, et soupira de satisfaction. Une odeur délicieuse.

- Mais vous devriez faire attention, a rester toute seule ici. Outre le fait de pouvoir tomber sur n'importe qui, on raconte qu'il y a des Kelpi dans cette baie. Meme si on ne retrace pas énormément de disparitions, et aucune du fait de ces créatures ne sont vraiment répertorié jusque la, elles sont si charmantes que je suis sur qu'elles adoreraient jouer avec vous.

Il se tourna et lui fit un nouveau sourire. Ces joyeux démons n'auraient qu'une envie, lui faire boire une sacrée tasse. La tasse de sa vie. Et de sa mort, plus certainement. Il recula, cette fois, pour revenir a coté d'elle, et puisque jusque la, le courant etait bien passé avec elle, il décida de bel et bien s'asseoir a ses cotés pour un petit moment. Il laissa une petite marge entre eux, retira sa bandouliere et prit place, en posant sa sacoche a ses pieds pour le moment. Sans la regarder, les yeux toujours sur la mer, il ajouta de façon amusé :

- Mais si jamais vous en croisez un, ca m'interesse, alors envoyez moi un message avant de disparaître au fond des flots.

Il lui jeta un coup d'oeil, avec un sourire en coin, puis retourna a sa contemplation.
Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2924-solyne-travisMessages : 61 Points : 1385
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptyVen 24 Jan - 8:59

"Être en harmonie avec la nature, c’est être à l’écoute de son âme."
EXORDIUM.
L'immensité bleue avait quelque chose de captivant. Elle renvoyait à une certaine force, couplée d'une liberté infinie. Etait-ce cette énergie là qui galvanisait la blondinette autant qu'elle la clouait sur place ? L'eau pouvait s'accompagner d'une légère brise et s'écraser doucement sur la plage en petite vaguelette et détruire tout sur son passage quelques heures plus tard poussée par la tempête.

Elle fit remarquer à haute voix que la mer avait une énergie particulière et l'homme sembla approuver ses propos, hochant la tête pour le signifier.


-Bonjour Solyne. Pardon de déranger votre instant méditatif. Je suis....Lemmikainen. Mais Lemmi suffira amplement. Rien que retenir mon prénom entier serait capable de faire disparaître tout les bienfaits de la contemplation de cette étendue bleue.


Solyne ne pu s’empêcher de rire doucement à cette remarque. Effectivement elle n'était pas sûre de savoir répéter son prénom sans l’amocher. Si « Lemmi » lui convenait, alors elle choisissait ce diminutif sans rechigner. Il lui parla ensuite de la timidité de la mer et Solyne apprécia la façon qu'il avait de la décrire, lui prêtant des émotions humaines. Cet homme avait l'air surprenant, plutôt sûr de lui. La manière qu'il avait de parler donnait l'impression qu'il en connaissait un rayon. Pourtant il semblait être un homme simple, cherchant le réconfort et l’apaisement dans la nature, comme elle le faisait. Comme s'il suivait le cheminement de pensés de l'étudiante il pris une bouffée d’oxygène, se rassasiant des odeurs maritimes.

-Mais vous devriez faire attention, à rester toute seule ici. Outre le fait de pouvoir tomber sur n'importe qui, on raconte qu'il y a des Kelpi dans cette baie. Même si on ne retrace pas énormément de disparitions, et aucune du fait de ces créatures ne sont vraiment répertorié jusque là, elles sont si charmantes que je suis sur qu'elles adoreraient jouer avec vous.

Il avait dit ça sur le ton de la conversation, il ajouta même un sourire aux lèvres qu'il aimerait qu'elle l’appelle avant de disparaître, se disant intéressé par la créature. Elle rit franchement avant de lui répondre.

-Je suis du genre à penser que rien n'arrive par hasard. Alors si je dois être dévorée par un Kelpie c'est qu'il devait en être ainsi. Mais je vous promets d'essayer d'en faire une photo et de vous l'envoyer si je dois chevaucher cette créature pour prendre mon dernier bain.

Pourquoi fallait-il toujours qu'on la voit comme une petite chose fragile qui ne devait pas sortir sans protection. Alors quoi ? Elle devait se trouver un chevalier servant à chaque fois qu'elle avait besoin de s'aérer ? Premièrement elle n'en connaissait pas, et deuxièmement elle ne comptait pas se priver de ses marches régénérantes sous prétexte qu'elle devait sortir accompagnée. Elle avait besoin de calme pour réfléchir et les gens en général, n'aimaient pas le silence.
Son sourire en coin amenait la blondinette à penser qu'il était joueur, et sa dernière réplique aussi. Un fin sourire aux lèvres elle ajouta donc à son tour :


-Dois-je en déduire que vous êtes n'importe qui et que je suis en danger ? Ou seulement un étudiant ou un chercheur qui rêve d'observer de loin une créature dangereuse et effrayante ?



   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
AnimaAnima
PNJ
PNJ
Messages : 241 Points : 1866
Pseudo : .
Avatar : .
Crédits : .
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptyDim 26 Jan - 11:47

Intervention d'Anima - Faits divers

C'est la houle paresseuse des flots, qu'on entend. L'eau salée vient s'échouer sur le rivage ensablé, exposant son reflet scintillant au ciel dégagé. Cette berceuse marine apaiserait les coeurs les plus courroucés. On n'oserait imaginer un autre son que celui-ci, et surtout pas ceux rapportés hier soir, par un homme affolé. En effet, faisant irruption dans une cabane de pêcheur non loin de là, il hurlait qu'il avait entendu le plus effroyable cri dans les bois, plus haut, sur le chemin. Un râle lourd, avide d'une proie facile, qui avait fait frémir le silence nocturne.

Les médias ne ratèrent pas cette occasion pour rappeler à tous que la nuit du 28 mars fût gouvernée par une pleine lune. La référence parlait d'elle-même ; malheur aux imprudents qui braveraient la nuit des longs crocs.

En cette resplendissante journée, un hurlement grave brisa la douce mélodie des vagues. Un long cri, qui ressemblait à une mise en garde. D'aucun auraient pu dire qu'il ressemblait à la description que l'homme avait faite, la veille. Personne n'aurait pu dire d'où il provenait exactement, mais une chose était sûre ; aucun être, magique ou non, n'était en sécurité ici, même en plein jour…

HRP

Vous l'avez peut-être lu, un message mentionnant d'étranges cris a paru dans la dernière édition du Breakfast Chronicles. Nul ne sait de quoi ou de qui il s'agit et cela inquiète la population d'Atlantis… C'est la seconde fois que des cris sont entendus dans cette zone de l'île.

Vous êtes libre de faire ce que vous souhaitez, en tenir compte ou non, prévenir la rédaction, la police, enquêter vous-même ou ne pas en tenir compte 🤷

N'hésitez pas à contacter le staff via le widget "Boîte aux Lettres du Staff" si vous souhaitez tenir compte de cette intervention !

Article du BC:
 
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
AmbaMoldu
AmbaMoldu
Messages : 99 Points : 2810
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptyJeu 30 Jan - 15:46

Il manqua de rire. Si il était si facile de prendre cette créature en photo, il ne s’embêterait pas depuis tout ce temps a chercher un sujet d'article. Il aurait sans doute réussit a attraper un visuel, puis écrire un quelconque papier capable de donner goût a l'information a une grande partie des lecteurs des gazettes dans lesquelles il etait publié. Si seulement la vie pouvait etre aussi simple, il n'aurait pas besoin de faire le tour du monde a la recherche d'un sujet quelconque.

- C'est gentil, mais ce serait dommage de finir noyer pour ça. Je suis sur que je trouverais un autre moyen pour obtenir ce que je veux.


Il l'écouta parler un petit instant. Et fut encore une fois amusé d'etre prit pour plus jeune que lui. Un étudiant ? Certes, elle avait ajouté « chercheur » ensuite, mais cela voulait bien dire qu'elle pensait qu'il pouvait se situer dans ces ages la. Dans les siens, au final, puisqu'il supposa qu'elle avait dans les vingts ans, peut etre meme moins. Elle faisait assez jeune, surtout dans les traits de son visage. Enfin, il n'en ferait pas de remarques, puisqu'il etait lui meme interloqué sur le sujet. Alors si il se trompait, elle aurait probablement la meme réaction.

Il se demanda ensuite si il etait du genre a pouvoir etre effrayant pour quelqu'un, un inconnu. Certes il avait fait cette blague, et il comprenait dans le ton de sa voix qu'elle était plutot dans le ton de la blague, mais quand même, cela ne lui avait jamais vraiment traversé l'esprit. Ce coté jeune avait sans doute une part dans le fait qu'il n'etait pas inquiétant, mais dans un endroit aussi désert, c’était possible qu'il paraisse suspect. Enfin, autant qu'elle, au final. Il haussa donc simplement les épaules.

- J'ai passé le cap de l'envie de sensations fortes. Et le rêve aussi. Ce qui m’intéresse, c'est la réalité, si je puis dire. Quand a l'effrayant...j'aimerais éviter si possible. Ça m’intéresserait, mais je ne suis pas sur que ça en vaille le coup si je dois lui offrir un bras en éch....

Il ne sursauta pas, mais le cri qui lui coupa sa phrase lui glaça véritablement le sang. Il se redressa aussitôt, tournant la tête dans la direction du bruit. Il ferma même les yeux, comme pour essayer de déterminer aussitôt, dans un réflexe de conscience professionnelle, pour, peut être, déterminer de qu'elle créature il s'agissait. Mais de ce qu'il connaissait pouvait être superposé a ça. Il se leva d'un bond :

- Un loup... ? Ou bien une créature du même type ? Hum...


Pendant une seconde, son cerveau commença a réfléchir a cent a l'heure, pour déterminer un plan d'action. Il n'y avait plus de petite discussion. C’était le moment qu'il cherchait depuis toujours. Ce petit instant ou il savait qu'il venait d'approcher, par hasard ou non, d'un sujet exclusif, de quelque chose que personne n'avait touché vraiment avant lui. Et un sourire se dessina a nouveau sur ses lèvres. L'appel du scoop résonna sur la plage, littéralement.

- Solyne, Vous devriez partir. Ce n'est clairement pas sur ici. A moins que ce ne soit votre ventre, je pense qu'il n'y a pas que nous deux. Et je peux vous dire que ce n'etait pas le mien.

Comment réagir ? Il ne pouvait clairement pas s'occuper de cela seul. Il n’était pas fou. Seul un sorcier pouvait partir a la recherche d'une créature magique dangereuse. Lui ne serait qu'un cure dent pour cette créature. Il était quasiment sur que c’était bel et bien une créature magique. Un loup, il aurait reconnu, et il savait de toute manière qu'il n'y en avait pas, par ici. Enfin, pas aussi proche des hommes. Il sortit son téléphone et ouvrit le clapet en réfléchissant. Qui appeler ? Sa sœur ? Si elle était au travail, cela mettrait trop de temps et il y avait un risque que la créature s'échappe. Enfin, le propriétaire du cri, peut importe ce que cela pouvait etre. La police alors ? Le problème, c'est qu'ils allaient forcément lui ordonner de quitter la zone, par mesure de sécurité.

- Il me faut un sorcier....tss....en Afrique, j'aurais moins eu de mal a trouver, c'est ridicule...

Il avait parlé pour lui même mais a voix haute, sans vraiment se souvenir que la jeune femme etait encore la. Il ramassa sa sacoche, pour etre sur de ne pas l'oublier, et sauta du rocher, se préparant a y aller seul, visiblement. Il ne pouvait pas laisser passer cette opportunité, et il n'avait connaissance de personne pour venir l'aider, dans l’immédiat. Il sourit en se remémorant ce qu'il avait dit a Solyne moins de cinq minutes plus tot. Il n’était pas prêt a mettre sa vie en jeu hein ? C’était ce qu'il avait dit ? Et bien, la situation venait de lui prouver le contraire...
Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2924-solyne-travisMessages : 61 Points : 1385
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptySam 1 Fév - 10:58

"Être en harmonie avec la nature, c’est être à l’écoute de son âme."
EXORDIUM.
Solyne avait un pouvoir spécial qui ne relevait en aucun cas de sa condition de sorcière. Elle pouvait tout dire, sans jamais vexer la personne qui se trouvait en face d'elle. On ne doutait jamais qu'il n'y avait aucune méchanceté dans ses mots. Son côté taquin et enfantin prenait toujours le dessus et rares étaient ceux qui se méprenaient et pensait qu'elle avait mauvais fond. Ou alors ces personnes manquaient d'humour ou de cœur.
Alors comme à son habitude, elle joua, laissant penser à Lemmi qu'elle n'était qu'une petite chose sans défense. Elle ajouta même qu'elle prendrait une photo du fameux Kelpie si elle venait à devoir mourir entre ses griffes. Évidement il s'agissait donc là d'humour.


-C'est gentil, mais ce serait dommage de finir noyer pour ça. Je suis sur que je trouverais un autre moyen pour obtenir ce que je veux.

La jeune femme sourit :

-Trop aimable, je vais donc faire mon possible pour rester en vie.


Son côté taquin avait prit le dessus, comme trop souvent. Lemmi semblait penser qu'elle était en danger, seule sur la plage. Cela voulait-il dire qu'il pouvait représenter un danger pour elle ? Il haussa les épaules. Il ne lui faisait pas peur. Si ça avait été le cas, elle ne se serait pas permise de jouer sur l'humour. Elle se serait éclipsée poliment en prenant garde à ce que sa baguette soit facilement accessible.

-J'ai passé le cap de l'envie de sensations fortes. Et le rêve aussi. Ce qui m’intéresse, c'est la réalité, si je puis dire. Quand à l'effrayant...j'aimerais éviter si possible. Ça m’intéresserait, mais je ne suis pas sur que ça en vaille le coup si je dois lui offrir un bras en éch....


Alors que l'homme parlait, Solyne se demandait s'il ne se mentait pas à lui-même. Qui ne rêvait pas de tomber sur une créature que peu de gens avaient pu approcher ? Le cours de ses pensées se stoppa net. De la même manière, Lemmi avait été coupé dans sa phrase. Solyne se figea, essayant d'analyser le cri étrange et terrifiant qu'elle venait d'entendre. L'homme s'était levé d'un coup, ramenant Solyne à la réalité. Elle l'entendit marmonner. Il pensait à un loup.
Une chose était sûre, s'il s'agissait d'un loup, on ne parlait pas de celui qui essayait de croquer le petit chaperon rouge.

Avait-il raison, s'agissait-il d'un loup garou ? Quand avait eu lieu la dernière pleine lune ? Elle se tenait au courant de ses choses là d'habitudes, pourquoi était-elle incapable de savoir si l'astre se dévoilait tout entier en ce moment ? La raison était simple, quelqu'un prenait toute la place dans sa tête. Elle grogna. Solyne se mit à réfléchir, passant en revue la multitude de créatures qu'elle avait étudié. Ce pouvait être un loup garou ou bien un Grapcorne non ? A bien y réfléchir le Grapcorne grognait voir rugissait mais ne hurlait pas si ? Et le Nundu ? Pouvait-il s'agir de cette créature ? Solyne se raisonna, il y avait très peu de chance qu'un Nundu se retrouve sur cette île humide, rocailleuse et sans soleil.
Merde, il n'y avait que le Loup-Garou qui collait. Cela dit elle était loin d'avoir toutes les connaissances en sa possession pour être certaine qu'aucune autre créature aurait pu pousser ce cri.


-Solyne, Vous devriez partir. Ce n'est clairement pas sur ici. A moins que ce ne soit votre ventre, je pense qu'il n'y a pas que nous deux. Et je peux vous dire que ce n’était pas le mien.


En d'autres circonstances, elle aurait certainement rit, autant pour la comparaison à un gargouilli de ventre que par le fait qu'il lui sommait de déguerpir. Mais là, elle était en proie à un dilemme insoutenable. Elle mourrait d'envie de partir à la recherche de la créature qui se cachait derrière ce hurlement épouvantable. Mais une partie d'elle savait que c'était incroyablement dangereux. Elle imaginait Charlie lui hurler dessus si il avait su ce qu'elle s'apprêtait à faire.
Parce que oui, sa décision était déjà prise. Impossible de résister à cet appel. Elle serait prudente, resterait à l'écart, sa baguette bien en main. Elle réfléchissait déjà à la manière d'aborder les choses s'il s'agissait effectivement d'un loup-garou.

Cette fois ce ne fut pas le hurlement qui la coupa dans  ses pensées, mais la voix de Lemmi.


-Il me faut un sorcier....tss....en Afrique, j'aurais moins eu de mal a trouver, c'est ridicule...

Solyne réalisa alors qu'il était un moldu. Elle tenait sa revanche. Elle, pauvre petite femme fragile qui « devrait partir », avait finalement l'avantage. Elle sourit, puis se leva. Malgré l'adrénaline qui courait dans ses veines, son caractère joueur ne pouvait que se réjouir de la situation.
Le ton qu'elle employa ne laissa aucun doute quand au fait qu'elle n'était pas sérieuse, elle utilisait son pouvoir taquin rien qu'à elle. Elle s'avança de quelque pas et se tourna en direction du jeune homme, un air faussement grave sur le visage.


-Lemmi la situation est bien trop dangereuse. Vous n'êtes pas en sécurité ici. Rentrez au plus vite.

Elle se réjouissait de pouvoir échanger ainsi les rôles.

-De mon côté, je pars à la recherche de cette créature.

Elle sortit agilement sa baguette et fit trois pas dans la direction du hurlement. Elle se retourna pour faire de nouveau face à Lemmi, un sourire en coin, une moue plus taquine que jamais sur le visage

-Faites attention à vous en rentrant.


Elle ajouta à cela un clin d'oeil et se remit à marcher. Il allait la suivre, c'était évident. Serait-il fâché ou comprendrait-il qu'elle cherchait juste à lui faire comprendre qu'elle n'était pas une petite chose fragile ?





   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
AmbaMoldu
AmbaMoldu
Messages : 99 Points : 2810
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptyJeu 6 Fév - 18:44

Il etait plongé dans ses pensées et avait la tete basse, l'air de parler pour lui même. Il essayait d'analyser la situation le plus précisément possible. Il n'avait pas vraiment le droit de faire une erreur ici, étant donné que sa vie pouvait être en danger. Un tel cri, bravant ainsi la mer, était, selon lui, un carnivore. C’était rare que des proies se fassent repérer ainsi, donc il était logique que ce soit une créature agressive. Il n'avait aucun doute sur ce fait, en vérité. La question etait de savoir sa taille. Si il tombait sur un monstre d'au moins six pieds, ce serait clairement compliqué.

Ici, il aurait eu besoin d'un sorcier spécialisé en créature agressive. Pas pour la magie, en fait. Il etait rare d'avoir le temps de lancer un sort quand on se faisait prendre en chasse par une bete rapide et meurtrière. Être capable de préparer un sort, et de toucher une créature vive, etait quelque chose de difficile. Non, c’était plutôt dans un but informatif qu'il aurait voulu pouvoir toucher les connaissances d'un sorcier vivant depuis longtemps sur l’île. Il n'avait pas vraiment regardé les informations des derniers jours, un peu occupé, mais si cette créature avait déjà etait repéré, et qu'elle était certifiée dangereuse, n'aurait il pas était logique que le périmètre soit sécurisé ? Elle n’était probablement pas la depuis longtemps, c’était certain. Et a en juger par le hurlement, elle avait plutot faim.

- ...Hein ?

Il releva la tête. Qu'est ce qu'elle venait de dire, cette folle ? Qu'il n’était pas en sécurité ? Bon, ça, c’était une évidence qui n'avait pas besoin d'etre notifié. N'importe qui l'aurait etait, en pareil situation. Il était idiot de sous-estimer une créature magique. Même le plus puissant des sorciers pouvait finir en amuse-bouche si il baissait sa garde. Mais elle...c'etait une gamine...et qu'avait elle dit ? Qu'elle partait a la recherche de cette bête ? Elle était soit folle...soit...folle. Il n'arrivait pas a voir une autre possibilité.

- Attendez, vous avez perdue l'esprit ?

Si c’était une blague, il n'avait pas saisit la nuance, et trouvait cela loin d’être amusant. Non, au contraire, c’était pure idiotie. Seul des professionnels pouvaient intervenir, habitués a traquer et a rechercher des animaux de toute sorte, capable d'anticiper l'instinct sauvage des plus meurtrières de ces créatures. Lui même, avec toute son expérience du terrain, aurait bien voulu avoir un coup de main de quelqu'un d'habitué. Mais elle, elle avait quoi, vingt ans ? Peut etre qu'elle ne les avait meme pas encore. Elle allait juste finir en casse croûte. Personne ne retrouverait sa trace. Il la rattrapa et la tira assez brusquement par l'épaule :

- Ça va pas la tête ou quoi ? Il faut un minimum d’expérience pour ce genre de mission. Et même avec de l’expérience, c'est difficile.

Il ouvrit sa sacoche, et sortit un pistolet mk22, a fléchettes tranquillisantes. L'arme était en plusieurs morceaux, et tout en se mettant entre la jeune femme et la plage, il commença a remonter l'engin, avec des gestes experts. Combien de fois avait il monté et démonté cet instrument ? Il ne sortait plus avec, a présent, et avait une dérogation internationale lié a ce qu'il avait fait durant sa carrière pour l'utiliser. Cette arme n'avait aucun moyen d’être léthal, cependant, avec la bonne dose, il était possible d'endormir une masse de la taille d'un éléphant pendant plusieurs heures. L'arme parfaite pour cette tache, rapide a l'utilisation, et permettant de ne pas blesser la créature chassé.

- Vous cherchez un defi ou quoi ? Tout ce que vous allez y gagner, c'est perdre une jambe, ou un bras. Ou tout perdre tout court.

La, il acheva de monter son arme, et sortit une fléchette qu'il inséra a l'intérieur. Il tira sur le dessus, et dans un déclic sourd, l'arme fut chargée. Il releva la tete vers Solyne :

- Je ne dis pas ça pour vous embêter, ou parce que je crois que vous êtes plus nulle qu'un autre. En revanche, je suis plutôt habitué a ce genre de situation, puisque c'est mon métier. Plus ou moins. Et je suis quasiment sur que vous n’êtes pas énormément expérimenté. Vous devriez plutôt aller cherche....pfff...ce sera inutile. Je ne peux pas attendre une heure ou plus pour que quelqu'un vienne. Vous connaissez cette ile ? Cette plage ? Ou au moins en créatures magiques et non magiques ?

Il souffla, baissant d'un ton. Il ne fallait pas trop faire de bruits. Parce que vu qu'ils etaient seuls actuellement dans les alentours, les proies, c'etait eux, forcément.
AnimaAnima
PNJ
PNJ
Messages : 241 Points : 1866
Pseudo : .
Avatar : .
Crédits : .
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptyDim 16 Fév - 4:08

Intervention du Narrateur - Faits divers

Alors que tout près, les deux humains s'agitaient, la créature, elle, semblait trop occupée pour leur accorder une réelle attention. Monticule de muscles et de poils, elle tenait fermement dans sa gueule le prix de sa traque effrénée. Essoufflée, elle poussa quelques grognements gutturaux, veillant sa proie. Le lièvre, immobile, pensa qu'il était temps de prendre ses pattes à son cou ; d'un bon gracile il tenta d'échapper à la Mort, visant les fourrées.

Mais les griffes de la bête balayèrent tout espoir, interrompant sa course sans effort, et achevant sa vie si chèrement défendue. Les babines ruisselantes de sang, elle hurla à nouveau, un long cri de prédateur victorieux. Puis, sans un bruit, elle détala en direction des bois denses, sur la partie plus haute de l'île.

Quand les deux jeunes gens eurent réuni assez de courage, ils découvrirent les lieux du festin. Le sable était lourdement marqué de traces de pattes profondes, suggérant un spécimen monstrueux. En suivant les immenses foulées, on pouvait distinguer quelques touffes de fourrure sombre qui s'étaient prises dans les bruyères, un peu plus loin. Le lièvre, ou ce qu'il en restait, éventré, gisait sur la plage humide. Dans son oeil vitreux, on pouvait voir la houle, imperturbable, mutique témoin du cycle de la vie.

HRP

Vous l'avez peut-être lu, un message mentionnant d'étranges cris a paru dans la dernière édition du Breakfast Chronicles. Nul ne sait de quoi ou de qui il s'agit et cela inquiète la population d'Atlantis… C'est la seconde fois que des cris sont entendus dans cette zone de l'île.

Il est certain que vous ne trouverez pas la mystérieuse bête aujourd'hui, mais vous avez plusieurs indices en votre possession concernant sa possible nature.

Vous êtes libre de faire ce que vous souhaitez, en tenir compte ou non, prévenir la rédaction, la police, enquêter vous-même ou ne pas en tenir compte 🤷

N'hésitez pas à contacter le staff via le widget "Boîte aux Lettres du Staff" si vous souhaitez tenir compte de cette intervention !

Article du BC:
 
Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2924-solyne-travisMessages : 61 Points : 1385
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptyDim 16 Fév - 6:50

"Être en harmonie avec la nature, c’est être à l’écoute de son âme."
EXORDIUM.
Bon d'accord c'était plutôt puérile. Elle n'avait jamais supporté les gens qui pensaient les femmes moins fortes, moins à même de réagir à une situation à risque... Alors oui, une femme était bien souvent un plus petit gabaris, certes elle pouvait sembler plus fragile, mais la plupart du temps il n'en était rien. Remettre ce mec à sa place dans pareille situation n'était franchement pas très mature, elle en convenait. Mais ça avait été plus fort qu'elle, elle n'avait pas pu s'en empêcher.

Bon cela dit, le dit-mec n'avait pas trouvé ça drôle. Il était monté sur ses grands chevaux à la vitesse de la lumière, si bien que le plan de Solyne commençait à peine à se dessiner dans sa jolie tête blonde lorsqu'il réagit : « Hein, vous avez perdu l'esprit ? ». Un sourire en coin s'était dessiné sur ses lèvres. Ho oui elle avait perdu l'esprit depuis bien longtemps. Elle l'avait laissé dans le hall de Poudlard, lorsque ce mangemort lui avait lancé un sort visant à la tuer à petit feu. Cette femme n'avait eu qu'une envie : que Solyne se vide de son sang et meurt après d'atroces souffrance. Voilà ou se trouvait son esprit. Toutes les nuits, inlassablement, il y retournait.

Son sourire en coin avait subitement disparu quand Lemmi s'était assez rapproché d'elle pour la prendre par l'épaule et la stopper brutalement. La colère traversa son visage, lui faisant froncer les sourcils.

-Ça va pas la tête ou quoi ? Il faut un minimum d’expérience pour ce genre de mission. Et même avec de l’expérience, c'est difficile. Vous cherchez un défi ou quoi ? Tout ce que vous allez y gagner, c'est perdre une jambe, ou un bras. Ou tout perdre tout court

Ho merde... Maintenant il la prenait pour une gamine écervelée. Elle aurait mieux fait de disparaître, un air affolé sur le visage et exécuter son plan seule. L'arme qu'il venait de monter avec des gestes habiles et expérimentés la poussait à croire que cela aurait effectivement été une meilleure option. Elle n'aurait pas besoin de ça. Car si elle décidait de mettre son plan à exécution, il fallait qu'il soit parfaitement réfléchi et sans danger. Hors de question d'en ressortir avec ne serait-ce qu'une égratignure. D'ailleurs ou en était-elle de son plan ?
Ha oui, le sort pour que la créature ne puisse les pister avec son odorat. Il fallait qu'elle soit certaine qu'il marche, car même invisible, cette bestiole était certainement dotée d'un odorat sur-développé qui lui permettrait de les retrouver les yeux fermés. Et comme il s'agissait certainement d'un loup garou, il devenait plus que certains que c'était bien le cas.
Elle entendit Lemmi continuer à déblatérer, parlant à moitié pour elle, à moitié pour lui même.

Non effectivement, son métier n'était pas de chasser les créatures, loin de là ! Qu'on leur foute la paix ! Pourquoi devraient-elles être chassées ? Pourquoi l'être humain devait-il toujours se sentir supérieur ? Pourquoi observer un animal ne suffisait-il jamais ? Pourquoi fallait-il qu'il se balade avec un espèce de truc lanceur de fléchette qui ne pouvait qu'aggraver les choses ? Quel était son métier au juste ? Blesser ou tuer des créatures qui ne faisaient que vivre leur vie ? Bien sûr que certaines d'entre elles étaient dangereuses, mais la plus mortelle restait l'homme.
Il soupira et cela eut pour effet d'agacer Solyne.

Elle ne se permis pas de ricaner. Même si elle était fortement agacée par la tournure que prenait les événements et qu'elle était du genre à dire clairement ce qu'elle pensait, elle restait une personne très respectueuse.


-Non je ne connais pas cette plage. J'ai eu d'excellent professeur à Poudlard qui m'ont transmis avec passion leurs connaissances en matière de créatures magiques. Aujourd'hui je les étudie à Atlantis. Alors non je ne tiens pas à me jeter dans la gueule du loup, pardonnez moi l'expression. Il y a 99% de chance que ce soit un loup garou. Je ne vais sûrement pas rater la chance inouïe de l'observer mais pas sans prendre d'immenses précautions. Déjà pour commencer, si vous pouviez baisser votre espèce de truc qui risque de mettre le feu au poudre plutôt que nous protéger ça m'arrangerait.
Je vous explose mon plan, ensuite vous prendrez une décision. Vous partirez seul dans votre chasse au loup-garou que je ne cautionne absolument pas, avec une immense probabilité de mourir entre ses crocs. Ou vous déclarez que mon plan est super et on fait les choses à ma manière.


Plus  déterminé que le regard que la blonde lui lança à ce moment là, vous ne pouvez pas trouver.  Elle continua, un sourire en coin aux lèvres, sûre d'elle.

-Je vais me placer sur un rocher assez haut pour pouvoir observer cette créature. Cela dit il ne faut pas que ce soit trop haut non plus, car s'il s'agit bien d'un loup-garou, il va avoir tendance, lui aussi, à chercher un endroit qui surplombe la plage. Son regard glissa le long du paysage escarpé qui s'offrait à elle, et un éclair de satisfaction alluma ses prunelles lorsqu'elle tomba sur l'endroit parfait. J'utiliserai le Salveo maleficia. Elle se rappela soudainement qu'elle parlait à une personne qui n'avait pas étudié dans une école de magie. Elle reprit : Ce sortilège permet de se protéger des maléfices, ou d'autres sortilèges lancés par les sorciers. Mais il nous permettra aussi de nous rendre invisible. Je pourrais le compléter avec un sort anti bruit sans aucun problème. Elle remercia silencieusement Charlie et leur nuit enflammées qui l'avaient pousser à chercher un tel sortilège. Le seul point qui me pose problème est le fait que cette créature a un odorat sur-développé et le Salveo Maleficia ne l'empêchera pas de repérer nos odeurs il me semble... Ne pas nous voir ne changera rien pour lui, c'est un chasseur. J'ai un sort sur le bout des lèvres mais il ne me revient pas.

Elle fronça les sourcils et reprit pour elle-même, listant méthodiquement les étapes de son plan.


-On se trouve un post d'observation, je lance ces sorts qui nous permettront de nous protéger. Au moindre doute de danger, je nous fait transplaner et on n'aura plus qu'à alerter de la présence de la créature que nous aurons observé.


Son esprit était plutôt du genre à virevolter dans tous les sens, porté par son côté enfantin et  passionné. Là, il était posé, méthodique, examinant toutes les options, tous les risques pour que son plan foire et ce qu'elle ferait pour éviter de se faire bouffer par cette créature qui devait déjà les avoir pris en chasse.
Il lui manquait une pièce du puzzle, comment empêcher cet animal de suivre leur piste...


-Partant?

Elle sourit, l'adrénaline courrait dans ses veines, et elle peinait à la retenir. Ce n'était pas l'envie qui lui manquait de partir sans protection débusquer cette créature. Pourtant sa raison se faisait encore assez forte pour ne pas partir tête baissée vers le danger.
Un nouveau cri retentit, sa tête se tourna instinctivement vers le lieu d'où il venait. Merde, pourquoi était-elle autant attirée par le danger? Ces cellules lui hurlaient de courir retrouver la source de ce bruit..




Hors jeu:
 



   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
AmbaMoldu
AmbaMoldu
Messages : 99 Points : 2810
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptyMar 18 Fév - 19:53

Il avait du mal a croire qu'il était en train de débattre avec une gamine de la méthode a mettre en place. Elle lui semblait totalement inconsciente, dans une bulle qui risquait de lui éclater a la figure, et si cela arrivait, lui aussi en prendrait pour sa pomme. Non, si il réfléchissait rationnellement, ce qui l’inquiétait le plus, c’était qu'elle soit blessée. Il ne doutait pas de ses capacités, après tout il ne la connaissait pas, mais dans tout les cas, qu'elle soit majeur ou non, car il n'en était même pas totalement sur, c’était lui l'adulte le plus age, dans la situation, et il se sentait un peu responsable d'elle, même si, au final, ce n’était probablement pas du tout le cas.

Il l'écouta donc déblatérer son plan, sans l'interrompre, écoutant attentivement, pour etre sur de pouvoir en placer une ensuite. Elle parlait beaucoup, presque trop, et il n’était pas totalement sur du fait qu'elle y avait vraiment réfléchit ou si elle improvisait dans le seul but de prendre le dessus sur lui. Elle avait clairement comprit qu'il n’était pas un sorcier, et lui avait finalement entendu qu'elle, oui. Comme si soudainement, une balance de supériorité avait prit son parti. Hors, de son point de vu, il n'avait pas moins de capacités qu'elle, dans n'importe qu'elle domaine. Certes un sorcier avait des possibilités dont il ne disposait pas, mais l'inverse était également vrai.

- Bon, vous allez commencer par vous calmer et parler moins fort.

Son plan n’était pas a jeté, bien au contraire. C’était une bonne idée de faire équipe avec elle, et la plupart de ses idées pouvaient être utilisé en fonction des circonstances. Mais avant toute chose, il fallait qu'elle se calme, car elle n'avait clairement pas la tète froide, actuellement.

- Je ne sais pas pour qui vous me prenez, pour je ne sais quel braconnier ou chasseur de loisir, mais ce « truc », c'est un pistolet a fléchettes tranquillisantes. Pour cette activité que nous nous apprêtons a effectuer, c'est très souvent bien plus pratique qu'une baguette magique, parce que c'est beaucoup plus rapide, et il y a moins besoin de réfléchir. En Afrique, notamment, même les anciens clans et tribu de sorcier utilisent souvent ce type d'objet. Bien que les sorciers capables de lancer des sorts sans baguettes soient probablement encore plus efficaces...bref.

Il continua de jeter des coups d’œils aux alentours, comme si la bête allait apparaître devant eux, mais bien sur, rien du tout. En revanche, tout en parlant, Lemmi continuait de réfléchir, et avait un peu pâli, malgré lui.

- Gardons la tête froide. Ce n'est....très probablement pas un Loup-garou. Un Loup-garou alors qu'il ne fait pas nuit ? Ou alors l’espèce à évolué...ou alors c'est tout simplement impossible. Je connais bien certaines légendes d'Asie, que j'ai pu entendre quand j'y étais, a propos de lycanthrope qui peuvent se transformer en utilisant leur vêtements comme une sorte de balise. En gros, ils retirent leurs vêtements, et peuvent quasiment se transformer a volonté. En revanche, tant qu'ils n'ont pas retrouvés leurs vêtements, il est impossible pour eux de reprendre leurs formes humaines.

En tout cas, si cette possibilité existait, cela pouvait etre la créature en question ici. Mais c’était une légende, et aucun fait scientifique ne pouvait déterminer si cette faculté existait vraiment ou non. Il préféra retirer des considérations cette hypothese. Il fit signe a la jeune femme de reculer avec lui, s'éloignant de la plage pour l'instant.

- Une créature capable de faire un cri de ce genre, c'est forcément un carnivore. Le loup-garou est une bonne base de réflexion.....mais quelque chose de très dangereux qui puisse y ressembler...je n'ai que deux idées en tête. Il y aurait bien un Sinistros mais....c'est peu probable.

Après tout, le Sinistros n’était il pas une légende, une superstition ? Comme pour sa précédente hypothèse, il préféra la chasser de son esprit. Si il commençait a prendre en compte les legendes, alors il n'avait aucune chance de trouver une réponse correcte rapidement. Il baissa un peu la tete, encore plus inquiet.

- On peux sinon considérer que ce n'est pas une créature magique....c'est peut être un loup, ou une créature féline qui s'est échapper d'une réserve ou d'un zoo. Mais ce cri....je ne sais pas. Il y a peut être une autre possibilité, également....


Il baissa la voix, comme si c'etait un terrible secret.

- Cela pourrait etre un Nundu. Enfin, un Nundu hurle rarement comme ça. C'est un félin, ou en tout cas, c'est ce que nous pouvons le plus aisément rapprocher, en terme de type de créature. Il est plutôt silencieux, normalement....mais si vraiment c'est un Nundu....alors ce n'est pas quelque chose que nous pourrions gérer. L’île non plus, probablement, malgré tout ses sorciers. Il faudrait faire appel a l'international. Des chasseurs expérimentés, sorciers, sans doute. Une bonne cinquantaine...non, le double peut être. Enfin, ce n'est encore qu'une hypothèse.

Il chargea son arme en tirant sur la crosse. Il avait entendu le bruit, comme elle. Il leva la main devant elle, comme par réflexe, avant de constater qu'elle n'avait pas bougé. Il resta muet, aux aguets, et fit un signe muet en direction du bruit. Avant de s'y diriger il s'approcha doucement d'elle, pour murmurer dans son oreille :

- Oublions votre euh....votre plan....sauf la dernière partie. Si vous avez le moindre doute de quoi que ce soit, faites nous transplaner. Pour ça, vous aller passez devant, et je vais m’agripper a votre haut. De cette manière, pas besoin de me chercher avant de faire quoi que ce soit, considérez que je suis bel et bien la. Allons y ?
Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2924-solyne-travisMessages : 61 Points : 1385
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme EmptyDim 22 Mar - 13:37

"Être en harmonie avec la nature, c’est être à l’écoute de son âme."
EXORDIUM.

-Bon, vous allez commencer par vous calmer et parler moins fort.

Cette phrase eut le mérite de stopper net ses pensées et projets. Un haussement de sourcil vint trahir son ahurissement. Une fois de plus elle se fit la réflexion qu'elle aurait dû jouer la petite blonde effarouchée et lui faire croire qu'elle prenait ses jambes à son cou pour finalement exécuter son plan seule. N'avait-il jamais vu une femme réfléchir, exposer un plan, pour réagir de la sorte ?

Aux premiers mots qui franchirent ses lèvres, elle comprit immédiatement. Le côté excentrique de Solyne pouvait facilement la faire passer pour une nana sûre d’elle, narquoise ou même imbue de sa personne. Elle n'allait pas dire qu'elle approuvait l'utilisation de son « pistolet à fléchettes tranquillisantes » …. Oui bon okay, elle y avait peut-être été un peu trop directe, et jouer en disant qu'elle attendait de lui qu'il déclare que son plan était super n'était peut-être pas l'idée du siècle compte tenu qu'elle ne le connaissait ni d'Eve ni d'Adam et que le contraire était tout aussi vrai. C'était dans sa nature, elle était vive, joueuse, franche. Elle ne savait pas modifier sa personnalité pour faire plaisir. Quand on croisait Solyne pour la première fois c’est un peu « ça passe où ça casse ».

Sans vraiment le vouloir elle avait certainement touché son égo d'homme. La baguette magique semblait elle aussi lui poser problème. Elle en avait fait les frais, certains moldus avaient de sérieux problèmes avec cet objet si cher aux sorciers. Alors que ces derniers se promenaient avec leur baguette aussi naturellement qu'une personne myope portait ses lunettes, les personnes n'ayant pas de pouvoirs magiques la voyait comme une arme dangereuse. Un objet qui risquait à chaque instant de se retourner contre eux. Malgré toutes les épreuves que la vie avait planté sur son chemin, elle restait optimiste et continuait de croire que tout le monde pouvait s'entendre et que les différences pouvaient être des atouts plutôt que des raisons de discorde. Elle avait du mal à l’avoué, mais elle avait gardé son cœur d'enfant naïve ….

Bref, Lemmi ne se gêna pas pour démonter la baguette magique au profit de son engin. Il ajouta même que les sorciers capables de lancer des sorts sans baguettes étaient certainement plus efficaces. Solyne se retint de pouffer. Il allait lui faire un cours sur les baguettes en plus ? Sauf que Solyne s'entraînait avec sa baguette depuis bien des années. La guerre l'avait poussé à s’entraîner à jeter des sorts sans baguette. Force est de constater que ce subtil objet agit comme un canalisateur d'énergie et que les sorts étaient bien plus puissants et précis avec une baguette. Mais elle ne renchérit pas, ce qui ne lui ressemblait pas du tout d'ailleurs. Il fallait qu'ils avancent, ils n'allaient pas rester là à discuter pendant des plombes. Et puis cet homme blessé dans son ego risquait de très mal prendre l’explication de Solyne qui lui prouverait par A + B qu’il avait tort. Il était bien plus sage de s’abstenir. Encore une fois, la sagesse n’était pas vraiment une qualité qu’on pouvait lui attribuer en temps normal. La fougue aurait été plus approprié. Était-ce la situation qui la rendait si mature ?

Même si cet homme l'agaçait profondément, il lui faudrait vraisemblablement faire avec... Partir sans même savoir ce qui se cachait derrière ce cri terrifiant était inenvisageable depuis qu’elle avait pris la décision de se lancer dans cette aventure. Si elle lui faisait croire qu’elle s’en allait, il ne la croirait certainement pas, et leur route finirait probablement par se croiser puisqu’elle reprendrait cette quête seule.
Il se remit à réfléchir à haute voix, amenant l'idée que cette créature soit un lycanthrope. Elle n'y avait pas pensé, il était issu de l'imagination, sorti tout droit d'un conte pour enfant. Soit sage ou le vilain lycanthrope te mangera ! Mais son expérience ne lui avait-elle pas démontré que les créatures qui peuplaient son imagination et les histoires que sa mère lui lisait quand elle était enfant n'étaient finalement pas si loin de la vérité ? ….
Après quelques secondes il évoqua une autre légende sorcière : le sinistros. Elle ne put s’empêcher de frissonner à cette évocation. Certaines histoires ne terrorisaient pas seulement les enfants…

Il ne lui laissait pas le temps de répondre, comme elle tout à l’heure, il laissait aller ses pensées à haute voix. Il évoqua le Nundu. Elle y avait pensé aussi mais en était venu à la même conclusion que lui, le bruit qu’émettait cette créature n’y ressemblait pas. Cela dit, rare étaient ceux qui avaient pu décrire son cri et aucun enregistrement n’existait à la connaissance de l’étudiante.
Ils étaient au moins d’accord sur un point, s’il s’agissait d’un Nundu, il était temps de faire ses valises et se sauver. C’était pourquoi son plan lui paraissait optimale, ils ne pourraient se faire remarquer, pourraient observer tout à leur aise, en sécurité et faire part de leurs observations à des autorités plus compétentes.

Elle allait donner son avis sur la question, mais l’affreux cri se fit entendre de nouveau, la figeant sur place. Lemmi, quant à lui arma son pistolet et leva la main devant elle. Quoi ? Croyait-il qu’elle allait se mettre à courir dans tous les sens ? Elle fit preuve de self-contrôle en ne soupirant pas.
Il se rapprocha finalement tout près d’elle pour lui chuchoter qu’il ne gardait que la dernière partie de son plan.
En bref, il n’avait besoin d’elle que pour sauver sa peau et se contrefoutait de son avis.


-Allons-y ?  

Ha ? Se pouvait-il qu’il lui demande enfin son avis ? Pourquoi ne pouvait-il pas accepter tout simplement de se poser à l’abri pour essayer d’observer cette créature. La réponse était évidente, de cette manière, il était quasiment certain qu’ils n’observeraient rien du tout. Cet homme était du genre à aimer l’action tout en mesurant le danger.
Si Charlie apprenait qu’elle allait accepter de se mettre en danger de la sorte... Sans vraiment s’en rendre compte, elle chuchota comme pour elle-même :


-Charlie va me tuer,  puis s’adressant à Lemmi : C’est d’accord, mais sachez que vous accrocher à mon t-shirt si nous devons me ferait arriver à destination avec seulement une partie de vous, et ce n’est certainement pas quelque chose d’agréable à vivre. Il faudra que vous vous accrochiez à moi.

Solyne n’avait aucun problème avec le contact physique, mais l’idée d’avoir cet homme aussi proche d’elle ne l’enchantait guère. Cela dit, le savoir désartibulé la dégoutait encore plus alors elle ferait avec.
Elle entreprit d’enjamber les rochers pour s’éloigner un peu de la mer et de ses côtes escarpées. Une fois un sol un peu plus stable atteint, elle prit le chemin qui la mènerait, d’après elle, à l’endroit d’où avait été émis le cri.
Tous ses sens étaient en alerte. Elle se tenait prête, sa baguette soudée à sa main. Elle étudiait chaque sort de défense qui permettrait de ralentir une bête en furie, le temps qu’ils se rapprochent suffisamment pour pouvoir transplaner en toute sécurité. Évidement ce plan était bien plus alléchant que le sien, mais il était mille fois plus dangereux. Cette révélation l’étonna. Depuis quand élaborait-elle des plans sages ? Depuis qu’elle avait vécu la guerre à Poudlard, depuis qu’elle avait vu dans quel était pouvait se mettre Charlie lorsqu’il la savait en danger.

Elle chassa ses pensées nocives de sa tête, elle devait rester focus, alerte, prête à agir. Elle s’arrêta net, sans prévenir. Elle avait continué de cheminer en longeant la mer et se trouvait maintenant devant une scène de crime, qu’elle prit soin d’observer et de contourner sans rien abîmer. Du lapin agonisant, marqué de crocs énormes, à la taille de ses traces de pâtes…


-Il ne l’a même pas dévoré. Cette bête joue simplement. Ce n’est même pas dit que nous l’intéressions. Quel spécimen peut avoir des pâtes aussi immenses ?


Elle eut le réflexe bête de mesurer la taille ses marques laissées dans le sable avec sa propre main.

-Quelle direction prenons-nous maintenant ?



Hors jeu:
 



   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme   Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme Empty

 
Etre en harmonie avec la nature, c'est être à l'écoute de son âme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser