Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Signaler un RP libre

Catharsis :: Université Paracelse d'Atlantis :: Résidence Universitaire
 

 Think twice before burdening a friend with a secret.

Aller en bas 
AuteurMessage
Arno KvelgenArno Kvelgen
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2925-families-are-nothing-other-thMessages : 27 Points : 565
Pseudo : Parménion
Avatar : Landon Liboiron
Crédits : Squirrel / Mie
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Chambre étudiante
Patronus: Un hippogriffe
Informations diverses:
MessageSujet: Think twice before burdening a friend with a secret.   Think twice before burdening a friend with a secret. EmptySam 9 Nov - 19:25

Think twice before burdening a friend with a secret. ft. Solyne Travis

La magie noire avait bien des points communs avec le sexe. On le découvrait dans le noir, seul dans sa chambre. Puis on finissait souvent par trouver quelqu'un avec qui le pratiquer. Un autre point commun : Il était plus agréable de l'apprendre en le pratiquant qu'en lisant des livres. Sincèrement, j'avais déjà du mal à me plonger dans mes études alors étudier la magie noire était contre ma nature. Non pas que j'étais un gentil garçon, j'avais une longue liste de filles pouvant dire le contraire. Toutefois, tout ce qui demandait des efforts me semblait profondément ennuyeux. La magie noire faisait exception, bien que son apprentissage était le plus efficace des somnifères avec les travaux supplémentaires que me donnait le professeur Järvisen. Tout avait commencé l'année dernière. Lors de l'étude de théorie de la magie, un des professeurs avait rapidement évoqué le pouvoir magique de « l'amour », une forme de magie pure qui permettait de se défendre contre la magie noire en quelque sorte. Tout élève normal ce serait alors intéressé à cette forme de magie. Il n'était pas nécessaire de préciser que je n'étais pas un élève normal. Voir une magie avec ses limites m'avait poussé à m'intéresser aux raisons de ces limites afin de les dépasser. J'avais alors entrepris l'étude de la magie noire. C'était plus facile qu'à Poudlard, car étant élève en Sortilège et Enchantements, je pouvais avoir accès à plus de sources un peu plus délicates. Bien sûr il ne fallait pas en abuser et être discret, mais j'avais réussi à avoir les premières informations dont j'avais besoin.

Ces premières informations n'étaient pas tant la pratique de la magie noire, mais plus des ouvrages de référence décriés dans ceux disponibles à l'université. Car oui, s'il y avait une vérité dans les ouvrages traitant de magie noire que l'on nous donnait c'était que l'objectivité n'était pas leur fort. Souvent les dangers étaient grossis, la moralisation de l'utilisation était forcée. Néanmoins, en lisant entre les lignes, on trouvait facile leur source d'inspiration. Quelques contacts et j'avais pu me fournir des livres traitant la chose avec aussi peu d'objectivité, mais dans le camp idéologique opposé. Autant dire qu'en combinant les deux on obtenait finalement une version presque réelle de la magie noire. Le problème restant était que je ne pouvais pas vraiment m'entraîner. Par exemple m'entraîner au feudeymon pouvait légèrement être « cramé » à des kilomètres, même si j'aurai adoré essayer ce sort sur une ou deux personnes. Bref, las de dévorer des livres, je quittai ma chambre. Un rendez-vous m'attendait, loin de se douter de mes précédentes occupations. La personne en question ? Solyne Travis. Non, pas une conquête, juste ma meilleure amie. Et non, pas meilleure amie avec bénéfice. Jamais je n'avais été intéressé par Solyne de cette manière. Je l'avais connu avant même de m'intéresser aux filles en réalité et les choses étaient restées comme elles étaient. Je n'avais pas besoin de Solyne pour avoir de jolies filles à mon bras.

Pourtant,cette fille avait tout pour plaire. Blonde, maligne, gentille et tactile. Quoi que son seul défaut était qu'elle était sang-mêlé. Rien de bien grave en soi, mais nous étions de deux mondes différents et forcément cela créait des incompréhensions. Si elle connaissait mon intérêt pour le Sacre ou encore les chasseurs de moldu, je sentais qu'elle n'allait pas vraiment laisser filer. Enfin, elle ne connaissait pas non plus mon goût prononcé pour l'Art alors avec de la chance cela allait rester comme ça pendant quelques temps. Bref, on devait se voir, car elle avait entendu parlé de ma rupture avec Jena. Comme d'habitude je ne lui en avais pas parlé directement. Entre deux cours elle m'avait pris entre quatre yeux et m'avait dit qu'on devait parler, de ça. Vu son regard, je n'avais pas vraiment eu mon mot à dire. C'était pourquoi j'attendais-là, un jeudi soir après les cours, près des résidences universitaires. Je serai bien sorti pour, comme à mon habitude, faire payer à mon foie son existence, mais bon. Changement de programme. Avec de la chance je pourrai convaincre Solyne de se mettre une cuite avec moi et je me réveillerai à côté d'une jolie rousse le lendemain. Bref, j'avais mon programme, plus qu'à le mettre en place. Par chance, Solyne arrivait à ce moment précis. « Salut Solyne... » Je laissais traîner ma phrase, car j'étais en train de réfléchir. Comment allait-elle réagir face à mon manque de communication face à ma rupture ? Et comment allait-elle réagir alors que j'avais jeté Jena comme une vieille chaussette usagée. Oh... On allait bien voir. « Juste avant qu'on parle de Jena... Et que tu me dises ce que tu en penses, on pourrait aller dans un autre endroit ? Si possible un endroit avec de jolies filles et de l'alcool fort. » Sentant d'un coup une pression forte dans l'athmosphère, je m'empressais d'ajouter pour retarder la réponse. « Et pas l'inverse. Du joli alcool et des filles fortes ça ne m'intéresse pas. » Il y avait peu de chances qu'elle accepte car si je buvais, je ne parlerai pas. Qui ne tente rien...  

Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
Messages : 10 Points : 230
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Think twice before burdening a friend with a secret.   Think twice before burdening a friend with a secret. EmptyLun 11 Nov - 14:05


Think twice before burdening a friend with a secret

C'était indéniable, Solyne aimait les mecs torturés. Son meilleur ami confirmait cette théorie. Est ce que ça faisait d'elle une psychopathe ? Certainement. D'autant plus qu'elle était certainement aussi torturée que lui, à la différence qu'elle ne faisait payer ses malheurs à personne. Quand elle avait appris la rupture de Jena et Arno, elle avait soupiré, attendant de manière résignée la suite. Évidement, il avait agit comme un salaud, comme toujours depuis que l'autre blondasse lui avait brisé le cœur. Elle détestait cette facette de son meilleur ami autant qu'elle la comprenait. Alors oui, quand elle l'avait croisé, elle était sacrément remontée et elle avait besoin d'avoir sa version des faits. Rapidement. Bien qu'Arno ait son petit caractère, lorsque Solyne s'y mettait elle pouvait clairement faire flipper. Il avait accepté de la voir le soir-même et avait filé sans demander son reste.
Pourquoi fallait-il qu'il fasse payer à toutes ses filles ce que lui avait fait Althéa, il ne pouvait pas se contenter de plan d'un soir ? Nan, il les laissait s'attacher et les larguait sans même vraiment prendre la peine de les larguer en fait. Pas très digne de son rend d'aristo qu'il revendiquait corps et âmes. Solyne avait donc ruminé une partie de la journée.

Le soir venu, elle avait presque oublié qu'elle était censé lui remonter les bretelles. Elle était sortie de la résidence emmitouflée dans son manteau et l'avait repéré non loin de là. Il avait déjà son air nonchalant, celui qu'il prenait quand Solyne avait quelque chose à lui reprocher. Comme un gosse qui se faisait engueuler par sa mère et qui répétait « C'est pas ma faute !! » tout en sachant pertinemment que c'était faux. Elle retint un sourie naissant. S'il la voyait sourire, il saurait qu'il avait déjà gagné la partie. De toute façon, il gagnait toujours, elle n'arrivait jamais à lui en vouloir plus de trois minutes. Il était complexe, avait des idéaux parfois à mille lieux de ceux de Solyne, il répugnait peut être même un peu, au fond, la nature de son sang. Pour autant, elle n'aurait pu imaginer amitié plus solide que celle qu'ils entretenaient.


-Salut Solyne …

Il était hésitant. Il ne savait pas sur quel pied danser. Parfait.

-Juste avant qu'on parle de Jena... Et que tu me dises ce que tu en penses, on pourrait aller dans un autre endroit ? Si possible un endroit avec de jolies filles et de l'alcool fort.

Elle le regardait droit dans les yeux mais ne disait rien. Il était sérieux? Il lui parlait de jolies filles alors que Jena devait être en train de pleurer sur leur rupture.

-Et pas l'inverse. Du joli alcool et des filles fortes ça ne m'intéresse pas.

Mais merde, qu'est ce que ce mec pouvait être c.. agaçant. Elle lui tapa dans l'épaule, les sourcils froncés. Il ne dut pas sentir grand chose, Solyne n'étant pas réputée pour sa force.

-La fille forte elle t'emmerde. Tu sais quoi, ok pour un verre, mais je ne te laisserai pas en boire un deuxième tant que tu ne m'auras pas donné ta version des faits ! Choisis ton bar, je te suis !

Il faisait vraiment trop froid pour bavarder dehors, et boire un verre ne lui ferait pas de mal à elle non plus ..
Pando



   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
Arno KvelgenArno Kvelgen
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2925-families-are-nothing-other-thMessages : 27 Points : 565
Pseudo : Parménion
Avatar : Landon Liboiron
Crédits : Squirrel / Mie
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Chambre étudiante
Patronus: Un hippogriffe
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Think twice before burdening a friend with a secret.   Think twice before burdening a friend with a secret. EmptyLun 11 Nov - 17:00

Think twice before burdening a friend with a secret. ft. Solyne Travis

Solyne et moi, ce n'était pas une évidence d'un point de vue de l'amitié. Loin de là. C'était même une amitié contre-nature. Le genre d'amitié que j'aimais sans doute. Non, ce n'était pas en raison de son sang qu'elle était contre-nature. J'étais certes un sang-pur, j'étais fier de l'être, j'estimais que les familles de sang-pur étaient socialement supérieures aux autres, mais cela ne voulait pas dire qu'humainement les autres n'avaient rien à apporter. J'étais méprisant, hautain, pas idiot. Même si pour beaucoup les deux allaient ensemble. C'était paradoxal d'ailleurs à leur yeux que je méprise autant le monde moldu que je ne dise rien à l'encontre des nés-moldu, sang-mêlé ou cracmol. Bref, j'avais mes raisons. Du coup non ce n'était pas notre différence de sang qui rendait cette amitié improbable. C'était bel et bien notre différence de caractère. Solyne était plus... Comment dire ça... Elle était gentille. Pas gentille comme quand un garçon disait d'une fille qu'elle était gentille. La blondinette était juste gentille, attentionnée. À côté, il y avait moi qui regardais avant tout mon intérêt. Déjà parce que si je ne le faisais pas, personne ne regarderait mon intérêt, mais aussi parce que c'était ma nature. Nos deux natures étaient profondément différentes. Pourtant, pas de Solyne sans Arno et pas d'Arno sans Solyne. Nous étions vraiment proches, elle était mon oxygène en dehors des histoires de familles sans que j'ai pour autant le besoin de me mettre la tête à l'envers avec l'alcool. Même si ce soir, j'avais prévu de le faire. Presque comme tous les soirs. Bref, des détails.

Ma meilleure amie me frappa à l'épaule. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi, je savais juste que j'avais un talent incroyable pour l'agacer sans savoir pourquoi. Enfin, j'avais ce talent-là avec mes sœurs, à ce détail près qu'avec mes sœurs je faisais exprès de les agacer. Je devais m'estimer heureux que pour une fois ce n'était pas ma porte qui prenait les coups, la pauvre avait été si malmenée par Jena que j'avais mal pour elle. Oui, j'avais plus d'empathie pour ma porte que pour Jena, cela ne surprendrait pas les gens de mon entourage. En parlant d'entourage, Solyne avait vu clair dans mon petit jeu. Elle m'accorda le bar, mais seulement un verre et je devais lui en parler. De ce fait, la stratégie du 'Je rencontre une fille et je m'éclipse' allait devoir être annulée. Dommage. Je soupirai avant de lui dire « Pour faire ça, allons chez moi. J'ai assez de bouteilles dans ma chambre. » Au moins j'allais pouvoir faire durer avant de tout balancer, même si à bien y réfléchir, le mieux était de tout dire rapidement, au moins le sermon allait durer moins de temps. Bref, quoi qu'il en soit, aller chez moi était la meilleure option. « En plus il y a quelques filles que je voudrai rejoindre cette nuit... » J'eus le regard rêveur, un sourire s'afficha sur mes lèvres. J'avais hâte d'y être, mais sentant que cela était de mauvais goût vu le sujet de conversation j'ajoutai rapidement avec une voix faussement triste. « Je suis très vulnérable émotionnellement, alors tu comprends, je dois compenser ou du moins essayer... » Oui, je me moquais d'elle, mais elle le savait je n'essayais pas de lui mentir. D'ailleurs, si ça se trouvait, j'allais me prendre un sérieux râteau ce soir avec une des voisines. J'aimais draguer, mais on ne faisait pas d'omelette sans casser des œufs.

Une fois dans ma chambre, je sortis deux grands verres pour Solyne et moi, avant de sortir une bouteille de whisky pur feu. Heureusement que j'avais eu la bonne idée de faire des réserves d'alcool pour mes soirées sans sorties. Cela me motivait à travailler. J'aurai bien dit que les verres d'alcools ponctuaient mes révisions, mais c'était plutôt l'inverse. Mes révisions ponctuaient ma descente de bouteilles en général. J'avais une belle résistance à l'alcool, l'entraînement sans doute ou le sang norvégien. Je n'étais pourtant pas Russe. Ah oui, Solyne... Elle était venue pour une chose. Je regardai autour de moi, ma chambre était présentable... Oui j'étais prêt à tout pour retard la discussion. Quand il fallait y aller... Je servis un verre à ma meilleure amie avant de me servir. Après avoir descendu d'une traite mon verre, je soupirai et m'assis sur mon lit l'invitant à faire de même. « Que veux-tu que je te dise ? Elle ne m'intéressait plus alors je lui ai fait comprendre que c'était fini. » En ne donnant aucune nouvelle pendant des jours. « Elle a mal compris le message et est venue ici pour s'expliquer. » Et m'engueuler après avoir malmené ma pauvre porte. « C'est comme ça. Elle s'intéressait plus à mon statut de sang-pur, mon argent, qu'à moi. Ce n'était qu'une question de temps avant que... Nos chemins divergent. » En d'autres termes, avant qu'elle ne me trompe. Toute ressemblance à des événements passés étaient... Appropriée pour le coup. Toutes mes relations étaient une transposition de mon ancienne relation avec Althea. Sauf qu'elle, je l'avais eu assez dans la peau pour que la relation dure des mois. Depuis l'université, je n'avais eu aucune relation qui avait atteint les deux mois.  

Solyne TravisSolyne Travis
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
Messages : 10 Points : 230
Pseudo : Ophélie
Avatar : Amanda Seyfried
Crédits : Moi
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Think twice before burdening a friend with a secret.   Think twice before burdening a friend with a secret. EmptyMer 13 Nov - 11:30


Think twice before burdening a friend with a secret

Arno préférait qu'ils aillent dans sa chambre plutôt qu'à un bar. Merde, mais qu'allait-il lui révéler concernant Jena qui nécessitait qu'aucune oreille indiscrète ne traîne dans le coin. Pour qu'il change d'avis ça devait être assez sérieux. Ou alors il venait de renouveler son stock d'alcool et attendait la bonne occasion pour le vider. Allez savoir !

-En plus il y a quelques filles que je voudrai rejoindre cette nuit...

Le sourire qu'il afficha lui valut un deuxième coup dans l'épaule. Il afficha un air de chien battu avant d'ajouter :

-Je suis très vulnérable émotionnellement, alors tu comprends, je dois compenser ou du moins essayer...

Cette fois Solyne ne pu s'empêcher d'éclater de rire. Il jouait trop bien la comédie pour ne pas rester insensible à cet humour douteux.

Une fois dans sa chambre, il l'invita à s'asseoir sur son lit et lui servit un verre de whisky pur feu. Ce n'était pas ce qu'elle préférait mais elle n'allait pas faire la difficile, elle n'était pas venue ici pour boire. D'autant qu'elle ne buvait pas très régulièrement et que ce verre aurait vite fait de lui faire tourner la tête et de lui faire oublier la raison première de sa visite. Elle ne fut pas étonnée de voir le verre de son ami se vider avant même qu'elle ait eu le temps de prendre le sien. Elle grimaça. Son ami s'enfermait dans l'alcool. Il buvait trop, et cela lui déplaisait. Mais encore une fois, ce n'était pas le sujet de sa visite.

Certainement pressé d'en finir, il prit la parole et entra dans le vif du sujet, alors que Solyne portait le verre à sa bouche pour boire une gorgée. Elle fronça les sourcils alors que le liquide semblait prendre feu dans sa bouche. Lorsque son ami eu fini de palabrer, elle le regardait avec un sourcil haussé, l'air de dire « tu me prends pour un troll ? ». Il pensait réellement qu'elle allait se contenter de ça ? D'un ton accusateur elle lui demanda :


-Donc en véritable gentleman, tu lui as donné un rendez vous pour lui expliquer de vive voix la raison de votre rupture ?

Elle savait pertinemment qu'il ne s'en était pas donné la peine. Elle soupira et reprit, ne lui laissant pas le temps de répondre. Cela ne servait à rien, elle n'avait pas plus que ça envie de savoir quelle méthode affreuse il avait trouvé pour larguer cette pauvre  fille.

-Elle était plus intéressée par ton argent et ton sang-pur ? Mais laisse moi rire ! C'est ce que tu te répètes pour avoir bonne conscience c'est ça ? Et bien arrête ça tout de suite et vois la réalité en face. Tu ne veux pas prendre le risque de t'attacher parce que tu crèves de trouille à l'idée de souffrir de nouveau. Personne ne peut te reprocher ça. Par contre va falloir que tu m'expliques pourquoi tu te cases avec des nanas en sachant très bien que tu vas les larguer comme des merdes ensuite. Tu peux pas te contenter de plans culs non ?

Elle connaissait très bien le mode opératoire d'Arno. Il avait dû la laisser dans le doute, faire comme si elle n'existait plus, ne pas répondre à ses messages, ne pas lui ouvrir sa porte et l'éviter Comment pouvait-il traiter une femme comme ça ? Il pouvait être tellement généreux, il avait fait tellement pour elle qu'elle avait du mal à comprendre comment il pouvait être un tel salop avec toutes ses filles qui n'avaient rien demandé. Elle avait une chance inouïe de l'avoir comme meilleur ami. Il était même plus que ça pour elle. Elle savait qu'elle pouvait compter sur lui quoi qu'il arrive et elle était certaine que rien ne pourrait détruire leur amitié. Ils pouvaient être franc l'un envers l'autre, il n'y avait aucun filtre. C'était rafraîchissant. Pour autant, ce Arno là n'avait rien à voir avec celui qui lui était dépeint par d'autres étudiants.

Cela dit elle n'était pas la meilleure placée pour parler. Son histoire avec Charlie était sinon anarchique au moins compliquée. Elle était amoureuse de lui et avait mis plus d'un an pour l'admettre. Maintenant que c'était fait .... et bien rien. Elle ne lui avait rien dit et ils étaient repartis pour une relation absurde de sexe sans sentiments. Au moins lui était-il fidèle c'était ça de gagné.
En attendant elle couchait avec l'homme qu'elle aimait sans pouvoir espérer une relation plus poussée que sex-friends. Leur complicité et leurs parties de jambes en l'air ne lui suffisaient clairement plus. Elle souffrait en silence de ne pouvoir obtenir plus de lui, sans oser lui avouer ce qu'elle ressentait. Pathétique.

Perdue dans ses réflexions, elle ne s'était pas rendue compte qu'elle avait fini son verre.

Sans s'en rendre compte, elle venait de finir son verre.

Pando



   

   La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie.
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Think twice before burdening a friend with a secret.   Think twice before burdening a friend with a secret. Empty

 
Think twice before burdening a friend with a secret.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero ] La Cuisine au beurre [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: