Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Signaler un RP libre

Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Le Centre-ville :: Demeures résidentielles
 

 Welcome [Mielikki]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
Moldu
Moldu
Messages : 28 Points : 485
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptyVen 8 Nov - 18:51

Le voyage avait aussi bien paru long que court. Long d'abord, parce qu'il avait fait le voyage depuis l'Europe directement, en prenant un petit bateau qui était, a priori, utilisé pour la pèche, à la base. Mais finalement, il avait l'habitude de ce moyen de locomotion. Durant ses quelques années en Afrique, il avait longé toute la cote ouest, allant de ville en ville avec ce moyen de transport. Aussi ce n’était pas véritablement une nouveauté. Cependant, pour une fois, il avait envie de se poser un peu. C’était d'ailleurs pour cela qu'il se dirigeait vers cette partie du Royaume-Unis. De mémoire, il n’était jamais allé en Écosse, mais pouvait il vraiment considéré son arrivé sur l’île comme un voyage a part entière dans le pays au Nord de la grande île britannique ? Sans doute pas. Mais il pourrait toujours aller faire un tour par la bas durant son séjour, a durée indéterminé.

Mais en même temps assez court. Il n'avait pas vraiment peur de voir sa sœur. Il n’était pas stressé. Mais il ne lui avait parlé que brièvement de vive voix, usant beaucoup de sms ou de lettres. Et surtout, cela faisait très longtemps qu'il ne l'avait pas vu en chair et en os. Revoir une des personnes avec qui on avait était le plus proche dans sa vie, plusieurs années après, ça pouvait donner une sensation étrange. Il ne doutait pas de la reconnaître et inversement, mais n'allait il pas la trouver...différente ? C’était bien possible et l'inverse également. Ils avaient chacun vécus une vie différente, dans des mondes différents.

Il jeta un coup d’œil vers son Nokia, le fameux 3310 qui était tellement en vogue depuis deux ans. C’était bien utile, comme appareil, mais il avait tellement l'habitude de vivre sans. Ce n’était pas tout a fait sa génération. Les sorciers n'avaient pas ces soucis en tout cas, eux. Le bateau approcha du quai, et il décida d'aller récupérer sa valise. Il n'avait emporter que le strict minimum, pour pouvoir se changer quelques jours, ayant décider qu'il achèterait des affaires sur place ensuite, et plus si il restait, et prenait un appartement pour lui. Il n'allait pas gêner sa sœur trop longtemps.

Finalement, il débarqua en sautant tranquillement le petit espace qui séparait le ponton du bateau et le quai. Il y était finalement, dans cette ville « moderne ». Il ne voyait pas de grandes différences avec ce qu'il avait connu un peu partout en Europe, en tout cas, de prime-abord. Il avait entendu dire que l'Ecosse, en dehors de ses deux villes principales, était beaucoup moins urbanisé que le reste du Royaume-Unis, un peu comme l'Irlande. Mais la ville faisait beaucoup plus «Angleterre ». Enfin, ce n'etait qu'un premier avis à chaud.

Miel lui avait proposé de venir le chercher, a la base, mais il avait rétorqué qu'il pouvait quand même trouver une adresse par lui même. Il était le cadet, peut être, mais il était un minimum débrouillard quand même. Ce serait l'occasion d'observer les contours de la ville sereinement. Il découvrit la présence d'un tramway, pour lequel il prit un billet, avant de se mettre en direction des faubourgs de la ville, la ou se trouvait le quartier résidentiel qui était son objectif a rallier. Il se laissa tomber sur un siège, et observa le décors en serrant sa valise sur ses genoux. Il avait presque l'impression de sentir le potentiel de la ville rien qu'en regardant les quartiers se succéder par la vitre.

Finalement, il parvint à sa destination, mais il se rendit compte qu'il n'avait plus l'adresse exact dans ses affaires. Aussi, il ressortit son téléphone, qui avait encore plus des trois quart de sa batterie (c’était incroyable ce que l'on faisait technologiquement de nos jours) et envoya un petit message à sa jumelle.

« Je suis dans le quartier, me ferais tu l'honneur de venir me chercher ? »
Mielikki JårvisenMielikki Jårvisen
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t2917-mielikki-jarvisen-stones-are-Messages : 24 Points : 490
Pseudo : sacha
Avatar : imogen poots
Crédits : viceroy (ava)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: renard polaire
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptySam 9 Nov - 0:00


Welcome [Mielikki] Brothe10

welcome (home) ft. Lemmi

Cela faisait à peine un mois que Miel était arrivée à Atlantis, à peine un mois qu’elle avait pris ses fonctions, qu’elle se réadaptait doucement à un mode de vie sédentaire autre que celui d’être enterrée au fond de sa chambre chez ses parents. Elle avait investi un appartement en duplex, gracieusement payé par l’avance de la publication de sa thèse, du moins pour l’instant. Son salaire était suffisant pour reprendre après ça, donc tout devrait bien se passer. L’endroit était assez chaleureux, et bien que Miel n’ait pas tellement d’affaire que ça à y mettre, mode de vie nomade et totalement dépouillé oblige, l’espace se remplissait doucement au fur et à mesure qu’elle achetait des meubles. Elle avait commencé par le nécessaire. La cuisine était équipée, donc c’était surtout des choses comme des lits, une bibliothèque, un bureau qui manquaient. Un canapé, un peu plus tard. Bon, il manquait plein de choses. Des lampes, des guéridons, des casseroles, mais par contre elle avait déjà acheté des plantes. Plein, plein de plantes. Et des tapis. Plein, plein de tapis. Ça, ça ne manquait pas. Elle était justement en train d’accrocher une plante à l’escalier dans un portant en macramé que son portable vibra. Elle descendit de la marche où elle était perchée pour récupérer l’appareil qui semblait faire vibrer tout l’appartement, et ouvrit le message qu’elle venait de recevoir. C’était Lem. Elle sentit son cœur faire un léger bond. Combien de temps exactement ça faisait qu’ils ne s’étaient pas vu ? Depuis son départ pour l’Iran six ans plus tôt, peut être bien. Et déjà avant ça, leurs entrevues s’étaient espacées, largement, chacun ayant sa vie, le fait d’être des bourreaux de travail, semblant être un trait commun à toute la famille Jårvisen, les ayant éloignés un peu plus que la différence fondamentale qui s’était creusée entre eux durant leur enfance et avait causé une rupture, déjà, lorsqu’ils avaient onze ans. Alors, le revoir après tant de temps, alors qu’ils étaient véritablement fusionnels étant enfants, ça lui causait un peu d’appréhension. Comment était-elle censée se comporter ? Est-ce qu’il aurait beaucoup changé ? Elle, certainement, avait énormément changé. Elle tapota son clavier aussi vite que le T9 lui permettait. « Bien sûr ! Où est tu exactement ? » Il lui répondit presque immédiatement, lui donnant le nom d’une rue que Miel se souvenait avoir déjà parcourue plusieurs fois dans le court temps depuis lequel elle était arrivée, et qui était à à peine plus de cinq minutes. Elle enfila un manteau, une écharpe de laine rouge brique, et des chaussures fourrées, prit ses clés, et sortit en prévenant son frère qu’elle était en chemin.

Le vent froid lui fouetta le visage, rougissant sa peau, et elle se mit en route d’un pas rapide, les questions tourbillonnant dans sa tête alors qu’elle se rapprochait de son jumeau, de celui qui était, en quelque sorte, le revers de sa médaille. Elle l’aperçut d’assez loin et réalisa tout de suite qu’il avait changé. Il avait vieilli, tout comme elle avait vieilli, son visage plus mature et ses cheveux plus courts le faisant ressembler un peu plus à leur père. Elle pressa le pas, et s’arrêta un instant à quelques mètres de lui, comme hésitante, avant de reprendre sa marche, ouvrant les bras, et alors qu’elle était juste en face de lui, elle le serra dans une étreinte un peu plus étroite que ce qu’elle pensait. « Pikkuveli, » marmonna-t-elle, le visage à moitié enfoui dans son écharpe et caché dans l’épaule de son frère. « Tu m’as manqué. » Elle ne parlait pas tellement finnois avec ses parents, pour une raison qui lui échappait un peu, mais c’était un langage qu’elle aimait employer avec son frère. Le retrouver, c’était un peu comme si la partie d’elle qui manquait lui était finalement revenue. Même si elle s’était habituée à vivre sans, et que la sensation de complétude était étrange. Elle se recula légèrement, ses mains sur les épaules de Lemmi. « Laisse moi te regarder, » dit-elle. « Tu as maigri, tes joues sont moins rondes qu’avant. » Elle aussi, sûrement, avait maigri. Les années passées au vent sec des montagnes de l’Afghanistan avaient érodé son corps et son visage, probablement. Elle avait du mal à se rendre compte, elle même. Elle avait toujours eu un faciès enfantin, des joues rondes, tout comme son frère lorsqu’il était plus jeune. Elle pencha légèrement la tête. « On n’est pas loin de la maison. Je te prends ta valise ? »
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
Moldu
Moldu
Messages : 28 Points : 485
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptySam 9 Nov - 16:19

La réponse arriva rapidement, ce qui n’était pas une surprise. Il se doutait qu'elle devait l'attendre, un peu au taquet. Elle était toujours au taquet pour tout, enfin, dans sa mémoire en tout cas. Cela faisait longtemps qu'il n’était plus vraiment au courant des habitudes de sa jumelle. Il fit un pas de coté, et marcha un instant, pour repérer un panneau indiquant la rue en question, et il pu pianoter sur son téléphone afin de lui indiquer son emplacement plus ou moins exacte. Il attendit une bonne minute, et comme aucune réponse n'arrivait, il supposa qu'elle était en route. Il recula un peu pour ne pas rester au milieu du trottoir et gêner les passants, même si il n'avait pas l'impression qu'il y avait une grosse foule. C’était une île après tout.

Il eu l'impression de la sentir avant même de la voir ou de l'entendre. Il hésita à se retourner, quand il eu cette sensation, et effectua le pas une seconde avant de voir les bras de sa sœur se serrer autour de lui. Il passa les siens en retour et la serra doucement, alors qu'il avait l'impression qu'elle essayait de l’étouffer. Mais il ne pu s’empêcher de sourire, surtout en reconnaissant l'odeur caractéristique de sa sœur, qui, elle, n'avait pas changé depuis l'enfance. Il ne su pas vraiment quoi dire, pour une fois, alors que c’était pourtant l'une de ses qualités principales. Parler. Et se laissa aller dans cette étreinte quelque secondes supplémentaires. Finalement elle le relâcha, et il fit de même, mécaniquement, l'écoutant alors qu'elle l'observait, ce qui lui donnait a lui même un bon panorama de la femme devant lui.

C’était une sensation étrange. Elle avait changé, indubitablement. Et pourtant, en se plongeant dans son regard, il avait l'impression d’être toujours en face de l'enfant qu'il avait toujours connu. C’était peut être ça, la fameuse relation que les jumeaux avaient l'un envers l'autre, comme deux parties distinctes d'un même corps, lié pour toujours. Il hocha doucement la tête pour lui même, plus que pour répondre a la phrase que venait de lui dire Miel. Oui, il était sans doute plus maigre, plus sec, mais c’était ça quand on était toujours sur les routes, même si il s’était calmé ces derniers mois. Maintenant qu'il y pensait, il n'avait même jamais eu de maison ou d'appartement a lui. C’était peut être le moment pour changer ça. Il suivit le mouvement de tête de sa sœur des yeux, en écoutant sa proposition, et secoua gentiment la tête, parlant pour la première fois.

- Allons, je ne vais pas demander a ma sœur de porter mes affaires. Et puis tu es toute petite, j'aurais l'impression d'abuser de toi.

Il sourit d'avantage. Il avait toujours eu en tête la période ou ils faisaient plus ou moins la même taille, durant l'enfance, et maintenant que la puberté était largement passé, il faisait largement plus d'une tête de plus qu'elle. Encore une différence étrange avec le passé. Il lui emboîta le pas en détaillant son allure, instinctivement, comme pour déterminer sa santé. Elle avait l'air plutôt bien, c’était rassurant. Il accéléra pour se mettre a sa hauteur et la regarda encore.

- Je m'attendais a te trouver en train de travailler, c'est un peu l'histoire de notre vie maintenant.

Façon de dire qu'il était bien content que ce ne soit pas le cas. Il soupira intérieurement. Elle avait parlé facilement, elle, et lui, avait la sensation d’être un peu bloqué. Ça passerait...sans doute.

- J’espère ne pas déranger chez toi. C'est sympa de m’accueillir un peu. C'est...c'est sympa de te voir.

Super meme, il venait presque de se rendre compte a quel point elle lui avait manqué. Aussi, il passa le bras autour des épaules de sa sœur et la serra un peu contre lui en ralentissant, alors qu'ils approchaient de l'appartement.

- ...Vraiment sympa.

Il sourit franchement cette fois, de bon cœur.
Mielikki JårvisenMielikki Jårvisen
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t2917-mielikki-jarvisen-stones-are-Messages : 24 Points : 490
Pseudo : sacha
Avatar : imogen poots
Crédits : viceroy (ava)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: renard polaire
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptyDim 10 Nov - 17:00


Welcome [Mielikki] Brothe10

welcome (home) ft. Lemmi

Evidemment, comme elle s’y attendait, il refusa qu’elle lui prenne sa valise, arguant qu’elle était ‘toute petite’. Du haut de son mètre soixante-dix, elle fit une grimace exagérée, légèrement boudeuse. « J’suis pas toute petite, c’est toi qui es grand, c’est pas la même chose. » Son sourire reprit néanmoins le dessus. Ce qu’elle était contente de le voir ! « Et puis je suis peut être plus petite mais je peux toujours te botter les fesses alors attention hein ! » Plaisanta-t-elle d’une voix faussement menaçante. Ils prirent le chemin de l’appartement, Miel devançant d’abord légèrement son frère puis ralentissant un peu pour qu’ils soient à la même hauteur tandis qu’il accélérait. Elle haussa les épaules. Ah, oui, être un bourreau de travail c’était de famille. « Eh bien figure toi que non, je me suis accordée une pause pour défaire un peu plus les cartons. » Bon, le fait qu’il y ait encore des cartons pleins alors qu’elle avait emménagé depuis presque un mois était une preuve suffisante qu’elle était loin d’avoir chômé, certainement. Ils continuaient d’avancer, l’air glacial sifflant autour d’eux alors que Miel levait légèrement la tête pour regarder son frère. Il avait énormément changé, et en même temps… C’était toujours le même. Il ne lui semblait pas différent du Lemmi aux côtés duquel elle s’était faite gronder de nombreuses fois étant enfant. Elle plissa légèrement les yeux, des fossettes se dessinant sur son visage alors qu’elle souriait, puis balayait les craintes de son frère d’un revers de main. « Bien sûr que tu me dérange pas, qu’est-ce que tu vas t’imaginer ! T’es mon petit frère non, j’allais pas te laisser être à la rue ! »

Néanmoins, elle laissa le silence s’étioler pendant un instant après que Lem ait répété à quel point c’était ‘sympa’ de se voir. Sympa n’était peut être pas le mot approprié, mais elle n’en trouvait pas vraiment de mieux, elle non plus. Emouvant, étrange, incroyablement réconfortant, peut être. Il la prit par les épaules et elle se laissa légèrement aller contre lui. Son odeur, elle, n’avait pas changé. Elle s’était toujours demandé s’ils sentaient pareil, tous les deux. Probablement pas, ils étaient différents sur bien des points, il n’y avait aucune raison qu’ils soient identiques sur ceux là. « Tu as des nouvelles de Sanvä ? De faija et mutsi ? » Demanda-t-elle. Leurs liens familiaux auraient peut être gagnés à être un peu plus étroites, car il ne suffisait pas forcément de s’aimer, peut être qu’un peu plus de proximité aurait pu être appréciable. En tout cas elle passa son bras dans le dos de son frère et ils firent le chemin ainsi jusqu’à son immeuble. Ils prirent l’ascenseur et Miel ouvrit la porte de l’appartement, s’effaçant pour laisser entrer son frère. « Tiens, vas y, rentre. » Elle avança légèrement jusqu’au salon, retirant son écharpe et son manteau, les faisant flotter jusqu’au dossier du canapé où elle les laissa tomber. Il régnait une agréable chaleur dans la pièce où ils venaient d’entrer, et malgré l’absence de pas mal de choses encore l’endroit commençait doucement à ressembler à un foyer. Le fait d’avoir mis des rideaux aux fenêtres, déjà, avait changé pas mal de choses. La pièce où ils se trouvaient était assez chaleureuse, mais il ne s’y trouvait que peu de choses qui rappelaient à la jeune femme les années passées loin de l’Angleterre, à part peut être les deux tapis qui ornaient le sol, dans des tons de rouge orangé. Les rideaux, eux, étaient en velours de couleur pêche, et le canapé du même tissus, mais d’une couleur tirant entre l’abricot et le rose thé. Bref, les tons étaient plutôt chauds et assez doux. A part ça, il n’y avait même pas encore de table basse ou quoi que ce soit d’autre, et la bibliothèque toute simple en bois foncé n’avait que quelques étagères remplies. « Fais comme chez toi, enlève ton manteau, mets le n’importe où. » Elle enleva également ses chaussures et qui allèrent d’elles-mêmes se ranger dans le couloir non loin de la porte, avant de désigner l’escalier dans un angle de la pièce, qui montait à l’étage. « Viens, je vais te montrer ta chambre, » dit-elle d’une voix douce. « Désolée, y’a pas encore tellement de meubles, mais t’as une armoire et un lit, alors c’est déjà ça. » Elle plissa légèrement les yeux en souriant avant de poser sa main sur l’épaule de son frère. « Bienvenue à la maison. »
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
Moldu
Moldu
Messages : 28 Points : 485
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptyLun 11 Nov - 0:05

Il ne pu s’empêcher de sourire une nouvelle fois à sa remarque. C’était vrai. Il était le petit frère sur le papier. Et comme a l'époque, elle ne se lassait pas de le répéter. Mais cela ne le dérangeait pas finalement. De la sorte, il était entre les deux. Il avait une grande sœur, et une petite sœur. C’était pas si mal quand il y pensait. Et dire qu'ils allaient avoir trente ans bientôt. Le temps passait vite, bien trop vite.

Il l'écouta parler, lui poser quelques questions. Si il avait des nouvelles de la famille ? De la plus jeune, vraiment pas énormément. Elle faisait ses études, elle devait être occupée. Et puis, pas de nouvelles, bonnes nouvelles, non ? Quand aux parents, il s’était arrêté chez eux un moment a Londres, mais pas beaucoup plus, et pas assez pour vraiment les voir. Aussi il haussa les épaules d'un air résigné :

- Autant de nouvelles qu'avec toi je suppose. Enfin, je suppose qu'on peux dire que j'ai vu les parents jusqu'à hier soir. J'ai dormis a la maison. J'ai pas d'appart après tout. Comme d'habitude, j'ai quasiment pas vu maman. Quand à Papa, fidèle a lui même. Il m'a dit de vérifier a ce que tu n'attrapes pas froid. Amusant, même venant de lui.


Venant d'adultes qui avaient pendant une période eu l'habitude de partir en voyage dans des endroits dangereux pour le plaisir de la recherche, et a coté de mettre en garde sur le fait d'attraper froid, c’était amusant. Enfin, comme il l'avait dit, c’était fidèle a lui même.

Ils arrivaient finalement en bas de l'immeuble ou elle habitait. Il s'appuya contre la parois de l'ascenseur en le laissant monter jusqu'à ce que l'habitacle cesse de trembler et que la porte coulisse devant lui. Il s'extirpa en deuxième, sa valise a la main, et entra doucement dans l'appartement qu'avait ouvert sa jumelle devant lui.

L'endroit était plus simple. Presque vide en fait. Elle n’était pas la depuis longtemps, mais on aurait dit qu'elle venait littéralement d’emménager. Enfin, de prime abord, il était déjà sur de ne pas manquer de tapis. Ni de rideaux, vu que cela avait était la priorité, visiblement. Il retint un sourire, qu'il éclata cependant intérieurement, et il avança, pour la voir faire voleter ses affaires un peu plus loin. Il cligna des yeux, un peu surprit, en posant sa valise sur le sol.

- Depuis quand tu peut faire ça ? Sans baguette je veux dire ?


Il mima le mouvement qu'elle avait fait, en désignant les vêtements posés un peu plus loin. D'aussi loin qu'il se souvienne, il n'avait pas vu d'autres Sorciers faire ça. Il n’était peut être pas tombé sur les bons ? Ou alors il ne s'y était pas du tout assez intéressé...enfin, cela lui avait sauté aux yeux, la. Tout en l'écoutant, il l'a suivit en prenant l'escalier a sa suite, non sans avoir jeté un dernier regard vers les chaussures qui se rangèrent tout naturellement a une place dédiée. Il retourna son attention sur le dos de sa sœur, et la suivit en haut des marches.

- C'est assez grand pour avoir des escaliers, cependant. L'endroit ne doit pas être donné.

Un lit et une armoire lui suffisait amplement. Il n'aurait qu'a s'acheter lui même un bureau. De toute façon, en fonction du temps qu'il passerait la, il comptait bien participer au loyer et autres divers paiement a parts égales. Il l'entendit ajouter un « bienvenu a la maison », et pencha la tete en souriant.

- Merci beaucoup, Miel.


Il lui tapota le dessus de la tete d'un air supérieur, pour l'agacer un peu, et se retourna vers l'escalier.

- Je meurs de faim. Tu as des trucs ? Sinon je t'invite.
Mielikki JårvisenMielikki Jårvisen
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t2917-mielikki-jarvisen-stones-are-Messages : 24 Points : 490
Pseudo : sacha
Avatar : imogen poots
Crédits : viceroy (ava)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: renard polaire
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptyLun 11 Nov - 0:37


Welcome [Mielikki] Brothe10

welcome (home) ft. Lemmi

Effectivement, elle non plus n’avait pas beaucoup de nouvelles du reste de la famille. Néanmoins, le fait qu’il ait vu les parents, et que ces derniers se soient montrés égaux à eux mêmes avait quelque chose de rassurant. « Je suis restée chez eux presque un mois entre ma soutenance et mon déménagement ici et je te jure, j’ai l’impression d’avoir à peine vu maman aussi. » Ce n’était pas un reproche, plutôt un commentaire amusé. C’était comme ça, dans la famille. Rien d’étonnant, donc. « Bien chef, je ferai attention à ne pas prendre froid, » plaisanta-t-elle de nouveau. Une fois qu’ils furent arrivés, il sembla surpris qu’elle pratique la magie sans baguette. Ah, oui, il n’était pas au courant. Personne ne l’était, sans doute, d’ailleurs. Elle ne répondit pas tout de suite, supposant que l’explication prendrait un peu de temps. « Je vais te raconter, » se contenta-t-elle donc simplement de dire avant de guider son jumeau jusqu’en haut, lui désignant sa chambre, séparée de la sienne seulement par la salle de bains. Elle haussa les épaules lorsqu’il parla du prix. « Je sais pas, à vrai dire je trouve ça assez abordable, enfin disons qu’avec mon salaire j’ai assez pour payer sans être dans le rouge à la fin du mois. » Elle qui avait passé plus de quatre ans sur les routes, avoir un logement fixe était quelque chose qui lui était assez étranger, et elle n’était pas exactement sûre de ce qui était cher ou non. La dernière fois qu’elle avait payé un loyer, c’était sa chambre étudiante à Londres, et mine de rien, les prix avaient pas mal changé en quelques années, tant et si bien qu’elle n’était plus trop sûre de comprendre quoi que ce soit à l’immobilier ou ce genre de choses. Elle reporta son regard sur la chambre de son frère. C’était assez sommaire, mais elle s’était appliquée à mettre des rideaux, des draps et un tapis de couleurs qu’il aimait, c’est à dire différents tons de bleu. Lem et le bleu, c’était toute une histoire. Les rideaux en particulier étaient bleu nuit, alors que le tapis était d’un ton d’indigo particulier, et les draps eux d’un bleu un peu plus délavé. Il la remercia et elle se contenta de sourire, plissant les yeux. « C’est normal. T’es mon frère préféré. » Quand il lui tapota la tête, elle fit un mouvement pour écarter sa main d’une tape, mais ne fut pas assez rapide, et eut un instant une moue légèrement boudeuse, qui s’évanouit bien vite alors qu’ils redescendaient les escaliers. « Ouais, j’ai un truc, ça va te plaire. Je les ai faits ce matin avec la recette de faija. » Elle lui fit signe de la suivre à la cuisine tandis que la valise qui était restée en bas faisait le trajet jusqu’à la chambre d’elle même.

Dans la cuisine, sur la table en bois foncé, se trouvait un plat à gâteaux couvert d’une cloche, à côté de laquelle était posée la baguette de la jeune femme. Elle souleva la cloche avec un sourire. « Des lusikkaleivät ! À la framboise, même. » Elle désigna les gourmandises d’un mouvement de la main ainsi qu’une des chaises art nouveau qui étaient disposées autour de la table. « Assieds toi, je vais faire du thé. » Elle s’attela donc à la tâche, faisant tout de ses propres mains cette fois, à la moldue. « Pour ce qui est de… » Elle fit un mouvement de doigts. « …faire de la magie sans baguette. » Elle soupira, s’appuyant au plan de travail en quartz. « C’est récent. Enfin, plus ou moins. C’est Aman qui m’a appris, enfin lui et d'autres, des vieux de là-bas. » Elle réalisa qu’elle n’avait pas vraiment parlé d’Aman à sa famille, malgré son statut de co-auteur sur sa thèse. « Aman, c’est, euh… » Elle tritura distraitement son annulaire gauche, là où ne se trouvait plus l’alliance, qui laissait néanmoins une légère marque sur sa peau abimée par le soleil, et brillait donc par son absence. « C’est mon mari. Enfin... En quelque sorte. » Elle se tut un instant, attendant de voir si Lem avait des questions. Ça aurait été logique qu’il en ait. Pourquoi elle ne leur en avait pas parlé, pourquoi est-ce qu’elle n’avait pas trouvé une autre solution, où était il à présent, etc… Elle se prépara donc mentalement à répondre à toutes ces interrogations assez légitimes, en fin de compte.
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
Moldu
Moldu
Messages : 28 Points : 485
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptyLun 11 Nov - 1:56

Le manque de réponse de sa sœur lui fit simplement hausser les épaules. A la base, il s’était simplement attendu a ce qu'elle dise quelque chose comme « un truc de sorcier », truc qu'il ne pouvait sans doute pas comprendre, vu qu'il n'avait aucune compétence en la matière. Mais non, elle finit par dire qu'elle allait lui expliquer. Comme elle n'ajouta rien, il supposa que cela nécessitait des détails un peu longs qu'elle pourrait lui expliquer un peu plus tard, aussi, il ne la pressa pas trop en temps.

Il écouta également quand elle répondit a sa question a propos du prix et ne prit pas la peine de lui répondre, etant donner qu'il devait bien l'avouer, il n'avait aucune connaissance en la matière non plus. En Afrique, il avait dormit dans des huttes la plupart du temps, et des hôtels un peu miteux quand il etait dans des villes. En Asie, il avait passé une bonne partie du séjour chez l’habitant, très accueillant soit dit en passant. Et en Europe, l'Hotel avait était son meilleur ami. En définitive, il n'avait jamais regardé les prix d'un appartement, a louer ou a l'achat, tout comme une maison. Difficile donc de porter une critique constructive sur le sujet. Il hocha donc simplement la tête.

Il comprit très rapidement qu'elle avait fait en sorte de mettre du bleu partout. Cela ne le dérangeait pas même si cela l'amusa intérieurement. Si il avait eu un rapport très proche avec la couleur plus jeune, aujourd'hui, il s'en moquait un peu. Quoi que....maintenant qu'il y pensait, si il avait du faire la décoration lui même, quel choix aurait il fait ? Du bleu, sans aucun doute. Alors il supposa intérieurement que sa sœur avait eu le nez fin. Comme souvent quand ça le concernait lui. Elle pouvait quasiment prendre toute ses décisions a sa place, de toute façon. Neuf fois sur dix, elle prendrait celle que lui aurait prit dans les mêmes circonstances.

Aprés sa proposition de manger, elle lui annonça qu'elle avait préparé une collation. Miel, faisant de la cuisine ? Les temps avaient vraiment changés. Enfin, il songea que c’était quelque chose de normal, quand on avait l'habitude de vivre seul, loin du foyer. Mais bon, lui, il était plutôt plat tout prêt acheté en magasin. Par manque de temps, certes, mais aussi par manque de motivation. Avoir un foyer a soi, ça changeait les gens peut être.

De retour dans la cuisine, il prit place tranquillement, en découvrant la préparation en question. Elle s’était souvenue qu'il adorait ça. Et en plus ils avaient l'air plutôt réussit. Incroyable performance.

- Tu n'es définitivement plus ma sœur. Quelqu'un t'as échangé pendant ton absence.

Il avait soufflé ça comme une nouvelle provocation amusée, mais elle pu constater le sourire qu'il avait sans trop de soucis, et l'étincelle de fierté qui s'y était distillé. Alors qu'elle s'éloignait pour préparer le thé, elle expliqua, pour sa question précédente, le fait qu'elle pouvait faire de la magie sans utiliser ce fameux objet que chaque sorcier avaient en leurs possession. Elle évoqua un nom qui ne lui dit rien. Aman. Une de ses connaissances la ou elle avait voyagé ? Hum. Il avait rencontré aussi des vieux sorciers en Afrique, et il supposa que c’était des sortes de vieux sages en la matière qui lui avait donné ces possibilités nouvelles. Tant mieux, si elle avait eu des bonnes connaissances.

- ...Attends, hein ?

Il n’était pas sur d'avoir bien entendu. Son mari ? Hum.....alors ça c’était une nouvelle plutôt...déroutante. Le schéma se fit très vite dans sa tête. Il savait que pour entrer dans ces pays la, il fallait une bonne raison. Alors il pensa aussitôt a un mariage arrangé. Il ne pouvait pas concevoir qu'elle se soit mariée pour une raison plus...traditionnelle, sans lui en avoir parlé a lui avant. Quand bien même ils avaient le monde les séparant, littéralement. C’était donc un sorcier en plus. Difficile de faire comme dans ces histoires ou le frère met un coup de pression au mec de sa sœur pour qu'il se tienne bien. La, la balance de force était plutôt en la faveur du mari en question.

- C'est euh....je dois avouer que je m'attendais pas a apprendre ça. Enfin, pas de cette façon en tout cas. C'est comme ça que tu es entrée dans le pays ? Attends, attends, une autre question avant. C'est un vrai mariage... ? Attends ! Papa et maman ils le savent ? Bon sang, pourquoi tu me l'a pas dis ? Avec tout vos trucs de sorciers, vos hiboux et compagnie, tu aurais pu me le dire. Enfin, ce n'est pas une première après tout.

Il soupira, et baissa la tête, en songeant qu'il n'aurait peut être pas du dire ça. Pas comme ça après tout. Il observa le plat d'un œil vide, et ajouta finalement, une poignée de secondes plus tard :
- Félicitation alors, je suppose.
Mielikki JårvisenMielikki Jårvisen
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t2917-mielikki-jarvisen-stones-are-Messages : 24 Points : 490
Pseudo : sacha
Avatar : imogen poots
Crédits : viceroy (ava)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: renard polaire
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptyLun 11 Nov - 2:26


Welcome [Mielikki] Brothe10

welcome (home) ft. Lemmi

Miel sourit lorsque Lemmi la taquina sur le fait qu’elle avait préparé des gâteaux. Certes, elle n’était pas, jusqu’alors, le genre à cuisiner, toujours occupée à autre chose. « C’est une occasion spéciale, prends pas l’habitude non plus hein, » plaisanta-t-elle tout en saisissant un gâteau, dont elle prit une bouchée et qu’elle posa sur la table avant de se lancer dans son explication. Pour se donner contenance, elle versa l’eau qui bouillait dans la théière où il y avait déjà les feuilles de thé et le reste. Evidemment, son frère était quelque peu décontenancé par la nouvelle. Et qui aurait pu le blâmer ? Si elle avait appris que lui s’était marié pendant qu’il crapahutait elle ne savait où, ça lui aurait sûrement fait bizarre aussi. Elle leva les mains devant elle, comme sur la défensive, avant d’entreprendre de se justifier. « Lemmi, écoute… » Elle soupira, ne sachant trop par où commencer. « Oui, c’est comme ça que je suis rentrée dans le pays. » Ça le rassurerait peut être déjà un peu de savoir qu’elle l’avait fait pour une bonne raison. « Quand j’étais à Téhéran après être revenue d’Angleterre, je cherchais un moyen d’aller en Afghanistan, et en tant qu’Occidentale, universitaire, en plus une femme… Bref, tu imagines. Alors j’ai commencé par me convertir à l’Islam. Mais ça ne suffisait pas, alors quand mes contacts m’ont présenté Aman, j’ai tout de suite songé à ça… Et il se trouve qu’on était totalement sur la même longueur d’onde, et qu’il était intéressé pour m’aider dans mes recherches… On s’est mariés, du coup, mais c’était pas… Enfin, je vous l’aurais dit si ça avait été un truc réel, mais là, ça vous aurait juste inquiété, ou en tout cas papa et maman… Du coup j’ai rien dit. » Elle fit une pause, amenant la théière sur la table avant de se laisser tomber dans la chaise qui faisait face à Lemmi. « Je sais que c’est nul que tu l’apprenne comme ça, mais c’est pas un vrai truc. C’était juste un service qu’il m’a rendu. » À vrai dire, c’était un peu compliqué de dire que ce n’était pas vrai. C’était un mensonge partiel.

Clairement, de l’attachement s’était développé entre eux. Peut être pas, sûrement pas de l’amour à proprement parler, certainement pas même, mais ils étaient devenu très amis, partageant tout pendant quatre ans, s’égarant parfois à se démontrer une affection qui dépassait légèrement l’illusion qu’ils devaient s’efforcer de maintenir. Quelque part, ils avaient partagé leur solitude, leur passion pour le même travail, leur quotidien, ce n’était pas si étonnant que les limites se soient légèrement floutées sans qu’aucun d’eux ne fasse quoi que ce soit pour cela. Miel soupira de nouveau. Penser à lui, pour qui elle était si inquiète, de qui elle n’avait pas de nouvelle depuis des mois, était douloureux. Il aurait fallu qu’elle transplane là bas, si c’était seulement pour quelques heures elle n’aurait peut être pas besoin d’une entrée officielle dans le pays, au moins pour voir s’il allait bien, mais elle était terrifiée à l’idée de retourner là bas. Lâche, comme toujours elle était lâche. « Papa et maman connaissent son nom, à vrai dire c’est le co-auteur de ma thèse. Ne pas le citer aurait été ridicule, étant donné combien son aide m’a été précieuse. » Elle laissa passer un instant de silence. « C’est lui qui m’a appris ça, du coup. Là bas, ça a toujours fonctionné comme ça. La baguette est un moyen de concentrer son énergie, là bas ils font sans. » Elle ferma les yeux un instant, ses jambes soudainement lourdes, son corps soudainement las. Elle inspira longuement et se leva de nouveau pour chercher les tasses qui étaient dans les placards du haut, en faisant glisser une devant son frère avant de s’asseoir de nouveau. « Je suis désolée de pas t’en avoir parlé avant. C’est juste que… Je voyais pas vraiment comment amener ça, tu comprends ? » Elle eut un petit sourire. « Promis, si je me marie pour de vrai un jour tu pourras être flower girl. » Avoir reparlé de tout ça avait fait remonter dans sa gorge un sentiment qui lui avait été familier au cours des derniers mois. La honte d’être rentrée alors qu’il était resté. Bien sûr, elle lui avait proposé de venir. Ils auraient pu faire invalider le mariage, il aurait pu faire sa vie ici, en Grande Bretagne, plus tranquillement. Mais il avait refusé en bloc. Etait resté pour protéger les sorciers et sorcières cachés dans les enclaves des montagnes Afghanes. Et elle ? Elle, elle avait fui. Fui, purement et simplement.

Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
Moldu
Moldu
Messages : 28 Points : 485
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptyLun 11 Nov - 20:46

Il écouta sans vraiment la regarder, les yeux sur les gâteaux, l'air a la fois concentré, et ailleurs. Il ne lui en voulait pas en vérité. Mais c’était quand même dur d'encaisser a la chaîne toute ces découvertes les unes après les autres, en ayant toujours l'impression qu'il était mis de coté. Sanva était au courant, elle ? Sans aucun doute, c’était une sorcière aussi, de toute manière. Elles devaient sans doute parler de choses qu'elles ne pouvaient pas discuter avec lui. Enfin, en tout cas, c’était ce qu'il avait imaginé.

Elle donnait l'impression de se justifier, mais elle n'en avait pas vraiment besoin. Il ne voulait pas décider de sa vie, après tout. Il voulait juste savoir. Elle se leva, plus lentement, pour revenir avec des tasses, et il suivit du regard ses déplacements. Elle semblait soudainement beaucoup moins vive, plus las et fatiguée. Ça n'avait pas du être facile tout les jours. Avec toute les péripéties dont il ne connaissait même pas la moitié. Il attendit qu'elle revienne, pour reprendre la parole, et lui répondre doucement.

- Désolé, je ne voulais pas paraître agressif.

Il prit la tasse qu'elle lui tendit, et la ramena devant lui, observant la fumée qui s'éleva bientôt du récipient, avant de retourner ses yeux vers sa jumelle.

- C'est ta vie tu sais. Je n'ai pas vraiment a donner mon avis la dessus. Tu n'as pas a te justifier sur le sujet. C'est juste que....

Il prit un gâteau entre deux doigts, et appuya légèrement pour en tester la consistance. Tout en faisant ça, il essayait de trouver ses mots. C’était bien moins facile que d'écrire un article sur n'importe quel sujet d'ailleurs. Mais il avait déjà eu une conversation de la sorte peu de temps auparavant avec la plus jeune de ses sœurs, de toute manière.

- Je voudrais juste....ne pas être toujours sur le coté. Je sais bien que je peux pas faire tout vos trucs, mais c'est assez douloureux d'apprendre toujours deux ans plus tard tout les événements que vous avez vécue, toute les deux. Je voudrais que vous puissiez vous appuyer un peu sur moi, de temps en temps. Quand vous en avez besoin.

Il la regarda, essayant d'évaluer comment elle était. C’était presque inquiétant de la voir triturer son doigt aussi férocement, presque comme si elle essayait d'arracher une seconde bague invisible, sous celle qu'elle ne portait plus. Il n'avait pas besoin d’être un génie pour comprendre qu'elle était morte d'inquiétude. Elle ne lui en avait pas parlé avant, c’était qu'il n’était pas ici. Doucement, il tendit la main vers sa sœur et lui prit la sienne, un peu d'autorité :

- Calme toi, respire. Tu vas t’abîmer le doigt a force. A moins que ce soit fait exprès pour t’entraîner a le réparer ensuite avec ta magie ?


Il essaya de détendre l’atmosphère. Mais il avait bien l'impression que c’était un peu cuit. Dans un sens, il aurait pu lui proposer de l'aider a faire quelque chose, mais l'encourager a retourner la bas, si c’était bien le problème, ça, il n'allait clairement pas le faire. Ayant beaucoup voyagé, il savait comment c’était dans cette région du monde, même si il n'y avait pas mis les pieds lui même. C’était le genre d'endroit ou il n'avait pas envie de voir n'importe qui qu'il connaissait. Surtout des sorciers.

- Raconte moi un peu. Je suis la maintenant, tu n'es pas obligée de tout garder pour toi, et d'accumuler le stresse. Si tu veux l'évacuer, il paraît que je suis pas trop mal pour écouter. Promis, j'en ferais pas d'article.

De sa main libre, il prit une bouchée de gâteau, et après une seconde, hocha la tête, tout sourire :

- Vraiment délicieux. Je compte sur toi pour la cuisine en général.
Mielikki JårvisenMielikki Jårvisen
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t2917-mielikki-jarvisen-stones-are-Messages : 24 Points : 490
Pseudo : sacha
Avatar : imogen poots
Crédits : viceroy (ava)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: renard polaire
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptyMar 12 Nov - 0:50


Welcome [Mielikki] Brothe10

welcome (home) ft. Lemmi

Entendre Lemmikäinen dire qu’il était mis de côté peina véritablement la jeune finnoise. Elle baissa légèrement le nez, détaillant les veines du bois pour ne pas le regarder. Elle ne répondit d’abord pas, se contentant de triturer son annulaire, la marque qu’avait laissé la bague en protégeant la peau du soleil toujours visible, particulièrement visible à ses yeux. Il remarqua certainement son petit manège car il lui conseilla de se calmer. Sa voix ramena la jeune femme à la réalité, celle ci clignant des yeux en lâchant son doigt, et faisant un petit sourire en réponse à la tentative d’humour de son frère. Elle secoua légèrement la tête. « Non c’est pas pour ça, t’as raison je vais arrêter. » Parfois, de plus en plus souvent, elle réalisait qu’elle faisait des choses comme ça, douloureuses où malsaines de manière évidente, sans vraiment s’en rendre compte où il réfléchir. Parfois elle devait physiquement se restreindre pour ne pas se faire mal. Mais bon, ça ne devait pas être si grave que ça. Juste un peu de stress. Elle reporta son attention sur son frère, hochant la tête. Peut être que ça ferait du bien de parler un peu. Il la taquina sur la cuisine et elle sourit, secouant la tête de droite à gauche. « Tu peux compter sur moi, mais tu risques rapidement d’être déçu ! Je sais toujours rien faire de bien fou, hein. En tout cas je vois que toi, tu t’es pas amélioré, manifestement. » Elle le taquinait un peu, lui aussi, c’était de bonne guerre. Enfants, ils s’étaient même quelquefois battus, à cause de plaisanteries qui dégénéraient. Tout ça restait, à vrai dire, de bons souvenirs dans sa mémoire. Elle prit à son tour un biscuit, le faisant tourner entre ses doigts, et soupira. « Tu sais, Sanvä n’est pas au courant non plus. T’es le premier au courant, pour Aman. J’ai pas parlé à Sanvä, enfin, vraiment parlé, depuis quatre ans ou quelque chose comme ça. Peu avant de partir, en fait. Donc rassure-toi, t’es pas mis de côté. »

Même si, effectivement, pendant la seconde guerre sorcière, les filles s’étaient bien gardées de prévenir leur famille de tout ce dans quoi elles s’embarquaient, surtout par souci de les protéger, cela faisait bien longtemps que les deux sœurs n’avaient plus partagé de secret. Elle resta silencieuse un moment, en profitant pour servir le thé et en prendre une gorgée, ses yeux cherchant toujours dans les veines du bois par où commencer. « Tu sais, je… Je suis très inquiète pour Aman. » Elle prit une courte inspiration. « Je lui ai proposé de rentrer ici avec moi… C’est quelqu’un de bien. De passionné. D’intelligent. J’ai beaucoup d’attachement pour lui, même si on ne peut pas dire que je l’aime, en tout cas pas d’un amour au sens normal du terme. Mais il a décidé de rester. Et depuis l’arrivée des Américains, je n’ai plus de nouvelles. » Ça l’inquiétait plus qu’elle n’aurait su le dire. Bon, bien sûr, il y avait eu quelques échanges physiques entre les deux époux, mais c’était surtout l’admiration mutuelle qu’ils avaient, les similarités entre leurs manières de penser, ce même acharnement au travail qui avait tissé ces liens entre eux. « Il faudrait que j’y retourne, mais… » Elle avait peur. Elle était terrifiée. La simple idée de retourner en Afghanistan lui donnait des sueurs froides, et pourtant, il faudrait bien qu’elle le fasse, à un moment où un autre. Elle s’en voulait d’être aussi lâche. « …Mais ce serait compliqué d’entrer dans le pays à l’heure actuelle. » Elle sentit un peu de honte de mentir à son frère. S’il y avait bien une personne au monde à qui elle pouvait tout dire, c’était lui. C’était peut être le seul dont elle serait jamais aussi proche. Ils étaient littéralement les deux facettes de la même pièce. Et pourtant, même face à lui, elle n’arrivait pas à avouer son impuissance face à la terreur qui la saisissait d’un muscle à l’autre, d’un orteil à l’autre, lorsqu’elle envisageait d’y retourner. Elle soupira. « Enfin, il va bien falloir que je trouve un moyen de savoir ce qu’il advient de lui, quel qu’il soit, et y aller serait certainement la meilleure chose à faire. » Elle réfléchissait à voix haute plus qu'autre chose, puis releva les yeux vers son frère, prenant sa tasse de thé entre ses deux mains pour les réchauffer. « Mais assez parlé de moi. Qu’est-ce que tu as fait pendant tout ce temps, à part devenir célèbre ? » Elle sourit, d’un sourire légèrement forcé, étirant son visage un peu de travers. Elle n’avait pas vraiment envie de parler plus d’elle à ce moment précis. Elle avait déjà du mal à comprendre ce qui lui était arrivé lorsqu’elle y réfléchissait toute seule, alors pour l’extérioriser…
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
Moldu
Moldu
Messages : 28 Points : 485
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptyMer 13 Nov - 22:36

Il hocha simplement la tête a la dernière partie de son histoire. Il n'avait rien de plus a en dire, si elle même ne voulait pas d'avantage en parler. C’était son choix, elle devait être prête. Elle en avait déjà beaucoup dit. Il eu cependant une petite sensation de soulagement un peu honteuse en apprenant que sa jeune sœur ne savait rien de plus que lui. Même moins. Dans un coin de sa tète, il songea qu'il était encore devant. Cela le rassura, a tel point qu'il s'en maudit intérieurement. De l’extérieur, c'est un simple signe de la tête qui accompagna sa sœur dans la fin de ses explications.

- J'ai beaucoup de contacts. En Afrique je veux dire, maintenant. Pas dans la même partie que toi, tu étais plus a l'est. Enfin, largement plus. Mais ce sont des habitués des voyages, et toute cette partie du monde est un endroit ou ils vont et viennent, sans forcément attendre d'autorisation, notamment les nomades d'Afrique du nord que j'ai côtoyé quelques temps. Si tu as envie...je peux toujours demander si ils n'ont pas des informations spécifiques. Enfin, dis moi simplement si cela peut te rassurer....ça ne me gêne pas.

Il eu du mal a rire vraiment de sa plaisanterie, vu l’atmosphère ambiante qui venait de naître. C’était un peu sa faute, c’était lui qui avait mit les pieds dans le plat, moins d'une heure après être arrivé. Mais au moins la discussion était ouverte, et il se sentait largement soulagé. Vraiment. Il y aurait sans doute moins de malaise avec sa sœur, a présent qu'il avait dit ce qu'il avait sur le cœur. Au moins, il était toujours en bon terme avec l'une des deux.

- Bon...si j'ai pas de nouvelle de Sanva...c'est sans doute parce que la dernière fois qu'on s'est parlé...on s'est un peu engueulé. Je lui ai dis qu'elle aurait du...me parler plus de tout vos trucs. Enfin, je lui ai fais des reproches et...bref. Du coup on est un peu en froid.

Il ne se souvenait plus exactement de la fin de la conversation, avant qu'ils ne se raccrochent plus ou moins mutuellement aux nez. Il ne lui en voulait pas, et il savait qu'elle non plus. Mais ils étaient loin l'un de l'autre et le dialogue était compliqué. C'est aussi pour cela qu'il avait rejoint sa jumelle. Pour empêcher cette atmosphère de s'épaissir encore d'avantage. Il était satisfait avec tout ça, et il profita du changement de sujet de sa sœur pour repartir sur un sujet un peu plus calme. Enfin, il devait parler de lui, mais avec elle, il n'avait aucun problème a faire ça.

- Célèbre...tu y vas un peu fort. J'écris des articles zoologiques et biologiques, je suis pas acteur a Hollywood....

Il songea a toute les aventures qu'il avait eu. Parce que oui, il aimait appeler ça des aventures. Faire le tour du monde, c’était le genre de chose qu'on ne faisait pas normalement, non ? Il en était fier, même si il ne le disait pas trop. Fier de ce qu'il avait réalisé.

- J'ai tourné en Afrique pendant deux ans. J'ai réussis a écrire des trucs sur des bestioles rares. J'ai vécu pendant un an dans un village de sorcier. Enfin, les chefs étaient sorciers. Ou plutôt, ils étaient vus comme des chamanes, comme a l'époque. Maintenant a part certaine tribu reculé, n'importe qui sait ce qu'est un sorcier, même la bas.

Alors qu'on lui avait dit de faire plutôt attention a qui il rencontrait et ce qu'il faisait la bas, il s’était intégré avec une grande facilité. Il avait légèrement honte en pensant a ces jeunes femmes qui avaient essayés de le séduire, sans doute en espérant qu'il reparte avec elle, mais aussi avec tout ces enfants qui l'avaient écoutés la bouche entrouverte, la moindre petite histoire de chez lui devenant un conte épique a part entière a leurs yeux. Il avait eu l'impression d’être un marchand de carabistouilles. Il haussa les épaules :

- Voila...c'est a peu prêt tout pour l'Afrique. Je suis rentré a ce moment la....enfin je t'avais peut etre raconté. On s’était entrevu il me semble...

C’était tellement court qu'il n’était même plus totalement sur.
Mielikki JårvisenMielikki Jårvisen
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t2917-mielikki-jarvisen-stones-are-Messages : 24 Points : 490
Pseudo : sacha
Avatar : imogen poots
Crédits : viceroy (ava)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: renard polaire
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptyVen 15 Nov - 0:39


Welcome [Mielikki] Brothe10

welcome (home) ft. Lemmi

Bien sûr, la proposition de son frère venait d’une place d’amour. Bien sûr, elle était formulée avec une volonté d’aider. Mais Miel secoua la tête. Peut être une sorte de fierté mal placée, peut être la volonté de garder cette partie de sa vie secrète, cachée même de la personne avec qui elle avait partagé le ventre de sa mère, même de la personne qui, au monde, était celle qui pouvait le mieux la comprendre. Peut être simplement la peur, ou bien une volonté farouche d’aller d’elle même chercher des nouvelles de l’homme qu’elle avait épousé, une volonté farouche de se prouver à elle même qu’elle avait le courage de le faire. « C’est gentil, » dit-elle avec un sourire seulement à moitié sincère, « mais ça va. J’irai moi même, quand le temps sera venu. » Elle en mentait pas très bien, il se rendrait sûrement compte qu’il y avait plus derrière ses mots que ce qu’ils voulaient vraiment dire, mais elle coupa court à la conversation, changeant de sujet pour faire basculer la discussion sur lui cette fois, tout en mordant dans l’un des gâteaux qu’elle avait fait. Hmm. La recette de son père était décidément la meilleure à suivre pour faire ces choses là. Elle reporta son attention sur lui alors qu’il expliquait être un peu en froid avec leur sœur cadette, et avant qu’elle n’ait pu demander les raisons, il lui avait expliqué. Elle secoua la tête, soupirant pour éviter de s’énerver. Bien sûr connaissant Sanva ainsi que Lemmi, ils ne s’en voulaient probablement pas vraiment, mais tout de même. Elle prit une gorgée de thé en attendant qu’il finisse avant de répondre. « Pikkuveli… » Commença-t-elle avant de s’interrompre un instant, puis de reprendre. « Vraiment ? » Elle pinça ses lèvres l’une contre l’autre. « Tu sais très bien pourquoi on ne t’en avait pas parlé à l’époque, Lemmi. Tout comme ni Sanva ni moi n’avons dit à Papa et Mman que nous nous étions engagées avec l’Ordre. Parce qu’on avait peur qu’avec vos têtes de mules vous insistiez pour prendre part à un conflit où vous auriez été bien plus en danger que nous, alors que nous déjà on risquait nos vies. »

Elle se radoucit légèrement. « Je suis désolée qu’on ne t’en aie pas parlé, mais, Lem, c’était il y a quatre ans. Les choses étaient différentes alors. Et c’était pour t’éviter de courir un danger inutile. » Bien sûr, elle avait senti des remords, déjà, à l’époque. Mais c’était trop tard pour revenir en arrière, à présent. Elle n’aurait sû dire si son frère était convaincu, mais il songea de sujet, plaisantant d’abord avec modestie. « Oui, mais tu as écrit un livre, c’est déjà beaucoup… » Elle songea à sa propre thèse en train d’être éditée, mais laissa son frère parler avant d’y venir. Elle l’écouta avec attention raconter ses aventures dans des contrées bien éloignées de cette bonne vieille Grande-Bretagne. « J’imagine qu’ils n’ont jamais vraiment oublié ce qu’est un sorcier, là bas… Enfin, tu sais mieux que moi de quoi tu parles. Tu as vécu de sacrées péripéties on dirait. » Elle sourit avec admiration. Il s’était jeté à corps perdu dans les études, comme elles, mais en plus pour aller toucher à un domaine et à des choses qui appartenaient à un monde dont lui même ne faisait pas partie. C’était encore plus courageux d’étudier ces créatures en étant moldu qu’elles auraient déjà posé un certain danger ou au moins une difficulté extrême à un sorcier expérimenté. Elle était fière de lui. Elle hocha la tête. « On s’était croisés, oui, à peine quelques jours. Je partais et toi tu rentrais. » Elle le regarda un instant, avec réflexion. « Tu travailles sur un nouveau bouquin en ce moment ? Tu as des projets particuliers ? Parce que si tu as le temps, j’aimerais que tu lises quelque chose et que tu me donnes ton avis… » Elle se leva et fit un rapide aller retour vers le salon, ramenant un épais manuscrit, ainsi qu’un livre déjà relié. « Je suis en train d’écrire une version de ma thèse un peu plus accessible aux no-maj, et j’aurais apprécié ton aide. » Elle déposa les deux sur la table et désigna le volume relié. « Voilà la version d’origine… » Puis le manuscrit. « Et voilà l’esquisse de version vulgarisée. Je me disais que tu pourrais m’aider. De toute façon, j’aimerais écrire un livre de vulgarisation des sortilèges et de la magie en général avant de sortir cette deuxième version de ma thèse, alors on a le temps. Mais tu as la capacité de rendre les choses claires et limpides alors que moi je fais toujours des formules un peu convolutées… Bref, j’aurais apprécié ton aide. » Elle espérait qu’il allait dire oui, mais aussi qu’en l’invitant à partager ses travaux, elle lui ferait passer cette idée qu’il était mis de côté. Et puis, il était le mieux placé pour l’aider, de toute façon. « Peut être que j’aurai besoin de ton aide pour l’ouvrage que je veux écrire d’abord aussi, d’ailleurs. Si tu as le temps et l’énergie. Pour l’instant c’est à l’état d’embryon, mais je compte m’y mettre sérieusement. » La recherche était, pour Miel, un véritable sacerdoce. À son absence de vie amoureuse et sociale, elle compensait par le travail. Le travail, le travail, et toujours le travail. Au moins, ça l’occupait.
Lemmikäinen JårvisenLemmikäinen Jårvisen
Moldu
Moldu
Messages : 28 Points : 485
Pseudo : Guth
Avatar : Evan Peters
Crédits : Kiro
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptyHier à 2:48

Si elle avait refusé sa proposition, cela ne fut pas vraiment une surprise pour lui. Il la connaissait bien, sa « grande » sœur. Assez pour savoir ce qu'elle répondrait a sa proposition. Il l'avait dit parce que c’était son devoir, pas en espérant une réponse positive. Il hocha doucement la tête, pour lui faire comprendre qu'il avait cerné la réponse. Elle pouvait bien ne pas tout lui dire, c’était sa décision à elle, sa vie, après tout. Ce n’était pas a lui de la forcer a faire quoi que ce soit. Il observa a nouveau l'emplacement du doigt de sa sœur ou avait prit place une bague pendant un certain nombre de mois, d'années peut etre. Et se demanda a quoi pouvait ressembler sa sœur en etant mariée. Il l'a connaissait jeune femme, et maintenant divorcée. Mais la femme qui avait prit place entre les deux durant ce laps de temps, il n'avait aucune idée de ce a quoi elle ressembler.

- En tout cas, si tu as besoin, je suis a l'étage au milieu des tapis.

Il sourit légèrement, confirmant ainsi que la discussion était définitivement close pour cette fois. Il parla de la plus jeune, de Sanva. Ce fut sans doute l'une des premières fois qu'il évoqua vraiment a voix haute ce qu'il pensait de la situation. Ce qu'il avait ressentit. Il regretta presque instantanément de l'avoir fait, surtout en écoutant sa réponse. Elle commença a expliquer pourquoi elle l'avait fait, a se justifier, et il n'en avait pas du tout envie, de l'entendre faire ça. Il n'avait pas envie de l'accepter. Il préférait garder cette énergie qui le poussé a se dépasser constamment. L'énergie de la colère et de la rage.

- ...Arrête. Tu ne sais juste pas ce que ça fait. Pas besoin d'en dire plus.

Se sentir différent de ses deux sœurs, avec qui il était le plus proche au monde, non, elle ne pouvait pas savoir ce que ça lui avait fait. Ce sentiment de perdre la position ou il avait le plus sa place. Ce sentiment de soudainement paraître comme un échec au milieu de réussite. Les sorciers étaient plus fort non ? Donc elles étaient réussit, et lui était raté. C’était aussi simple que cela. Ce n’était pas la faute de ses parents. C’était juste comme ça. La génétique, le destin, avait décidé qu'il serait l'élément différent de la fratrie, et jusqu'à sa mort, rien ne pourrait aller a l'encontre de cet état de fait.

Il préféra passer a la suite, et raconta rapidement ses premières aventures en Afrique. Puis il y avait eu l'Asie, puis l'Europe, mais pas besoin de passer la dessus durant toute les premières heures des retrouvailles avec sa sœur. Cette dernière ne manqua pas de lui dire a quel point elle était impressionnée, fière. Était ce pour le mettre en valeur aprés la discussion précédente ? Il savait qu'elle le pensait vraiment. Il était fier aussi, de ce qu'il avait entreprit, et ne pu s’empêcher d’être content des paroles de sa sœur. C’était une marque importante, que cette dernière lui dise a quel point elle était fière de lui.

- Ce n'est pas très dur de travailler, quand c'est sa passion. Pour moi, je n'ai jamais travaillé une seule seconde depuis la fin de mes études.


Il l'écouta alors sur la phrase suivante. Lui demandant si il avait des projets. Il y avait bien cette histoire de dragon qu'il avait envie d'étudier. En plus de cela, il avait lu qu'il y avait une réserve naturelle non loin de la. Mais a part ça, pas vraiment. Il voulait juste prendre le temps de s'installer déjà. Et il avait un bon pécule d'avance pour avoir l'opportunité de prendre son temps. Sa sœur revint alors avec deux livres qu'elle posa sur la table. Sa thèse donc. Vulgarisé ? Intéressant. Il tiqua légèrement quand elle évoqua qu'elle voulait le faire pour les non sorciers. Pour les ratés donc, en l’occurrence. Mais il ne fit pas de commentaire a ce propos. Finalement, c’était exactement ce qu'il faisait lui même. Sauf qu'il n'avait pas l'impression d’être condescendant, étant donné qu'il n’était pas sorcier lui même. Mais sa sœur ne le faisait pas exprès, sans aucun doute. Elle ne le faisait même pas tout court, c’était juste une mauvaise interprétation de sa part qu'il se garda bien de dire a haute voix.

- Donc tu as deux livres en fait, en projet. Cette histoire de sortilèges, et ta thèse vulgarisée. Intéressant...surtout le premier.


Il avait un peu de mal a se projeter sur la thèse en question, en revanche, pour l'idée des sortilèges, c’était exactement ce qu'il faisait avec les créatures magiques. Meme si il aimait récolter ce qu'il écrivait sur le terrain, plutôt que faire des traductions plus... «moldu » d'écrit déjà réalisé. C'etait le genre de projet qui pouvait lui plaire. Comme il l'avait pensé à l'avance, il avait le temps de voir venir pour mettre en place ses propres projets.

- Mais...un livre sur les sortilèges et la magie....n'est ce pas un peu....petit ? Je veux dire, faire un seul livre, pour tout expliquer ? Cela me paraît compliqué....

Mais il hocha la tete.

- Mais c'est exactement le genre de projet qui me plaît. Alors....pourquoi pas ?


Il acheva sa phrase par une gorgée de thé.
Mielikki JårvisenMielikki Jårvisen
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t2917-mielikki-jarvisen-stones-are-Messages : 24 Points : 490
Pseudo : sacha
Avatar : imogen poots
Crédits : viceroy (ava)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: renard polaire
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] EmptyHier à 23:38


Welcome [Mielikki] Brothe10

welcome (home) ft. Lemmi

Elle ne savait pas quels mots employer pour réconforter son frère, et en même temps elle n’arrivait pas à appréhender le fait qu’il ne comprenne pas que c’était pour son bien. Elle choisit de ne pas répondre, tout en sachant que le sujet reviendrait certainement à un moment donné sur la table, et peut être pas aussi sereinement, à vrai dire. Ils s’étaient battus, enfants, pour des sujets moins graves que ça. Evidemment, elle ne voulait pas qu’il se sente exclus, mais ce n’était pas de sa faute si elle était sorcière et lui non. Personne n’y était pour rien. C’était le hasard, voilà tout. Elle laissa la conversation changer de sujet, écoutant ce que Lemmi lui racontait. Il en avait fait des choses, en si peu de temps. Enfin, si peu de temps, façon de parler. Elle eut, néanmoins, du mal à comprendre lorsqu’il dit n’avoir pas travaillé. Elle comprenait parfaitement ce qu’elle voulait dire, mais pour elle, même si ce qu’elle avait étudié, noté, rassemblé, classé avait été passionnant, c’était toujours du travail. C’était difficile. Vraiment difficile, parfois. Plus d’une fois elle avait hésité à abandonner. Particulièrement, en allant en Afghanistan, après être repartie d’Angleterre. C’était comme si elle n’avait plus jamais été la même après ces deux jours à subir des endoloris les un après les autres aux mains des mangemorts, et tout le reste. Quelque chose en elle avait changé, qui rendait tout difficile, douloureux presque. Tout ce qu’elle aimait faire avant, elle n’y avait plus autant goût. Bien sûr, elle était travailleuse, ardue à la tâche, et avec l’enthousiasme d’Aman et sa propre motivation qui venait par vague, les deux jeunes gens avaient abattu un travail de géants. Mais elle enviait Lemmi de ne pas voir ce qu’il faisait comme du travail. Elle décida de lui parler de ses projets d’écritures, car après tout, il fallait bien qu’elle occupe ses journées, et n’ayant pas vraiment de vie sociale ou amoureuse, il ne lui restait que les études pour faire ça. Elle lui expliqua donc les deux ouvrages qu’elle avait en projet. Il sembla intéressé surtout par celui qui touchait à la magie de manière plus générale, et elle hocha la tête. « Oui, c’est pour ça que je compte le faire en premier avant de me lancer vraiment dans l’autre… C’est pour ça que j’ai mis la vulgarisation de ma thèse en pause pour le moment. »

Il souleva un point intéressant et Miel hocha la tête, allant de toute façon préciser ce point. « Je veux faire un premier livre qui expliquerait d’abord les bases de la magie. D’où elle vient, comment elle se ressent, comment les premiers sorciers s’en servaient… Il y a déjà pas mal d’ouvrages, donc ce serait plus un résumé, à l’usage des jeunes sorciers ou des moldus par exemple, une introduction avant de s’attaquer à des lectures plus ardues, disons. Et ensuite, pourquoi pas, parler un peu de la forme occidentale de la magie, avec les sortilèges, leur étymologie, leur origine, tout ça… » Elle prit une gorgée de thé. « Si tu es partant ça serait génial d’avoir ton aide. Je demanderai peut être aussi le point de vue d’Aman. Il a toujours le recul que moi je n’ai pas, il se met très bien à l’aide du lecteur… » En prononçant cette phrase, elle réalisa à quel point Aman lui manquait. Son visage s’assombrit tandis que son cœur se serrait et que sa main droite se dirigeait machinalement vers son annulaire gauche avant qu’elle n’interrompe son geste. Où est-ce qu’il pouvait bien être ? Qu’est-ce qu’il pouvait bien être en train de faire ? Est-ce qu’il était en sécurité, pour autant qu’il puisse l’être dans un pays déchiré par la guerre ? Entreprendre d’écrire quelque chose d’aussi énorme était un travail titanesque qui lui paraissait même insurmontable sans son aide. Elle secoua légèrement la tête pour reprendre ses esprits, reprenant une gorgée de thé, et sourit à son frère. « On a pas mal de boulot devant nous si tu acceptes de m’aider, même si j’aurais surtout besoin, disons, d’un relecteur, qui me dise sans détour ce qui va et ce qui ne va pas. Parce qu’écrire à deux, réellement à deux… Je ne sais pas vraiment faire, j’en ai bien peur. » Elle inspira brèvement. « Et puis, comme ça, ça te laissera du temps pour faire ce que tu as envie de faire. De toute façon avec les cours, je sais pas si je vais avancer très vite. » Et puis, il y avait aussi tout le temps qu’elle passait allongée sur son lit à regarder le plafond sans rien faire. Elle avait l’impression de gaspiller un nombre d’heures infini à se laisser dépérir comme ça, alors qu’elle aurait pu les passer à travailler, travailler encore et toujours plus, histoire, au moins, de s’occuper l’esprit.
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Welcome [Mielikki]   Welcome [Mielikki] Empty

 
Welcome [Mielikki]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: