MAINTENANCE
Une maintenance sera prévue à partir du 15 Décembre à 18 heures !

 Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova
AuteurMessage
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Mer 28 Déc - 13:07


Talk first, then let's play...
It was good for a while, being empty. I didn’t hurt anymore. But as time went on, it was like I could hear myself from far away, begging for permission to come back.

Malheureusement pour Joon, qui avait l'habitude d'aller prendre l'air lorsque le soleil se couchait, ce soir-là la température avait grandement chuter et le ciel déversait sur le château un flot de neige qui s'était transformé en pluie verglaçante. De violents vents s'étaient levés à l'extérieur et cette neige fondante se fracassait sur les fenêtres de Poudlard. Au vu de ce temps médiocre et de la température glaciale, Joon avait préféré rester enfermer dans la salle commune des serpents, bien au chaud et au sec. Notre jeune asiatique était assis en silence sur l'un des divans en cuire, son carnet de musique sur les genoux et un crayon coincé entre les dents. Entre ses cours et ses devoirs, il ne trouvait plus vraiment le temps à s'adonner à sa passion qu'était la musique, alors autant en profiter ce soir. Malheureusement, il était incapable de se concentrer suffisamment pour écrire la moindre note et l'inspiration ne semblait pas y être.


Face a une page blanche, tâcher de gribouillis ici et là, Joon soupira de frustration et laissa glisser d'entre ses dents le crayon que cette ranger parfaite mordillait. Crayon qui atterrie entre ses jambes et qu'il rangea derrière son oreille. Il laissa ensuite tomber sa tête vers l'arrière et ferma ses prunelles d'onyx doucement. Prenant une grande respiration qu'il relâcha, notre jeune serpent tenta de se détendre, ignorant les chuchotements de ses camarades de maison qui était présent dans la pièce. Il devait avouer aimer le calme qui y régnait, même si parfois, il trouvait cet endroit ainsi que leur habitant, ennuyeux a souhait.


Joon n'avait pas beaucoup d'amis chez les serpentards, il pouvait facilement les compter sur une main et la raison a cela était qu'il ne les appréciait pas pour la plupart. Les trouvant trop coincés dans leur tradition à la noix, tradition qui n'avait jamais intéressé cette Asiatique qui aimait tout ce qui était nouveau, le progrès, mais surtout le changement. Comment pouvait-on vivre de la même façon pendant si longtemps sans s'ennuyer ? Joon ne comprenait pas et ne comprendrait jamais. Autre chose qu'il trouvait stupide était l'importance que le sang avait pour certain de ses voisins de chambre. Le sang... Un liquide qui coule dans nos veines et qui nous est vital, rien de plus... Alors, pourquoi porter autant d'importance à ce genre de choses. Un née moldu pouvait s'avérer tout aussi puissant voir plus qu'un sang pur. Alors quel est son importance, qu'obtiennent-ils de spécial à être un sang pur ? Qu'ont-ils de plus que les autres ? Une grosse tête ? Ça doit être ça. Quels cons ses serpy...


À cette pensée, Joon pouffa de rire discrètement, pour ne pas attirer l'attention sur lui. Cherchant à se détendre davantage, il allongea ses longues jambes fines sur le divan, prenant toute la place, puis croisât ses bras derrière la tête pour les utiliser comme appuis. Les yeux clos, un sourire de bien-être sur ses lèvres rosé, Joon fredonnait un petit air de musique, appréciant ce petit moment de quiétude qui malheureusement fut interrompue...


_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Mer 28 Déc - 14:14

TALK FIRST, THEN LET'S PLAY ...


Mardi, 20h00.

L'hiver... Bien des gens la détestaient dans cet endroit mais pas la jeune Russe qui y était bien habituée vu ses origines. Néanmoins, en cette journée de janvier, elle ne se trouvait pas à l'extérieur mais bien à l'intérieur, au chaud. Elle se devait de communiquer avec sa famille en étant assise dans la salle commune des Serpentards, plume à la main et parchemin sur la table. L'intégralité de sa lettre était écrite en cyrillique, l'alphabet de base en ce qui concernait Elarya qui avait dû apprendre le "latin" très jeune. Bref, le contenu en tant que tel étaient les nouvelles de la jeune Russe et bien plus, surtout en ce qui concernait les affaires familiales dont elle commençait à pouvoir s'imposer malgré son jeune âge.

Toujours assise, Elarya termina la rédaction de sa lettre en signant son nom en cyrillique en se disant qu'elle irait la poster le lendemain matin avant d'aller en cours. Pour le moment, elle avait la flemme de se rendre à la volière, surtout qu'elle n'avait pas à sortir ce soir. Pourquoi ne pas se laisser étaler sur le canapé en écoutant le crépitement du feu ? À réfléchir à bien des choses en ce qui concernait sa famille maternelle et l'ambition qui l'attendait en sortant de cet endroit, notamment aux prochaines vacances d'été où elle allait de nouveau rencontrer le parrain de la mafia de son oncle. En gros, la Russe n'avait rien à faire de la politique ou des affaires occidentales, même si bien des gens jugeaient les Européens de l'est. Elle s'occupait de ses études dans cette école-ci, de meilleure qualité quant à l'apprentissage de la puissance magique contrairement à Koldovstoretz où le système est très imparfait, selon sa mère, et qu'étudier en Angleterre peut permettre à la famille d'augmenter son influence à l'intérieur du territoire anglais si Elarya et Artem réussissent à grimper les échelons en prouvant qu'ils sont simplement les meilleurs de cette école et de ce pays, déjà que la famille a une très grande influence en Russie et les anciens pays de l'Union Soviétique.

La Russe se leva, replaça la jupe de son uniforme, et se dirigea dans son dortoir afin d'aller mettre le parchemin dans ses choses à elle, prenant une flasque de vodka bien cachée, avant de redescendre dans la salle commune, se dirigeant vers les canapés, non-occupés, sauf une place. Une tête connue d'il y a plusieurs années, remontant à Moscou. Joon Park. Effectivement, elle s'était même liée d'amitié avec ce garçon même si à ses yeux, il était très bizarre. Pour les affaires familiales, il valait mieux entretenir un lien positif avec lui. En s'approchant, elle entendit l'Asiatique fredonner un air de musique étrange. Elarya se mit à lui dire, de son habituel accent russe, alors que Joon ne l'avait pas aperçue :

« Effectivement, tes talents se situent ailleurs qu'en musique, Park ! » La Russe sortit sa flasque et en prit une gorgée sans même faire une seule grimace. Ses parents lui avaient permis de boire à partir de l'anniversaire de ses 16 ans et lui en envoyaient par la poste. Donc, Elarya sauta sur le canapé en face du Sud-Coréen. « Un peu de liquide ? » Demanda-t-elle, en lui montrant la flasque, alors qu'elle croisa les jambes, prenant une nouvelle gorgée. « T'as vu comment Vulpix s'est humiliée au dîner ? » Dit-elle, en s'esclaffant de rire.

(c) AMIANTE
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Mer 28 Déc - 16:19


Talk first, then let's play
It was good for a while, being empty. I didn’t hurt anymore. But as time went on, it was like I could hear myself from far away, begging for permission to come back.

Joon se tut lorsqu'une voix plus que familière se fit entendre tout près de lui, voix qui venait d'insulter ses talents de musique. Il ouvrit les yeux et roula ceux-ci dans leurs orbites pour montrer à quel point il se fichait de ce qu'elle pensait. Du coin de l'œil, il pu la voir sortir une flasque et y prendre une gorgée, comme il la connaissait, cela devait être sans doute de la vodka. À peine, 16 ans et déjà alcolo... Cette pensée le fit ricaner dans sa barbe inexistante et il ne pu s'empêcher de l'observer, une expression moqueuse sur le visage alors qu'il lui répondit sur un ton tout aussi moqueur en prenant grand soin de rouler ses ''r'' comme elle le faisait.

''Ferrrrrme la Ela, tu n'y connais rrrien en musique..."

Ela l'avait toujours amusé, contrairement à ces pimbêches hautaines ou trop mignonnes et douces. Il aimait s'entourer de gens avec du piquant, et du piquant Ela en avait à revendre. C'était surement pour cette raison qu'il s'était lié d'amitié avec elle, ça et le fait que son père n'accepterais pas qu'il fasse la guerre à des gens qui faisaient partie de leurs " merveilleuses ' fréquentations. Fréquentations de merde oui !


Lorsque la jeune russe lui offrit une gorgée de ce liquide que Joon affectionnait peu, il dû refuser d'un mouvement de la tête. Aucune autre alcool ne toucherait à ses papilles si délicates. Jamais. La vodka avait autant de goût que de l'eau pour lui et il ne pouvait pas comprendre comment elle faisait pour apprécier ce goût si fade. Difficile ? Lui ? Bien sûr ! Que le meilleur pour sa majesté Joon Park.


Sa majesté, qui pouffa de rire à nouveau. Il devrait penser à cesser de rire tout seul comme ça, ça n'en devenait une habitude et les gens finiraient par le trouver encore plus étrange qu'il ne l'était déjà. Attendez... Avait-il insinué avoir quelque chose à faire de ce que les gens pensaient ? Effaçons... Il en avait rien à foutre, alors continuons de rire comme un lunatique. Rire qui s'accentua, lorsque son amie jeta le sujet de Vulpix sur la table. Vulpix était-ce une maladie vénérienne ? Ah cette Rebeka et son précieux nom de famille, nom de famille qui à lui seul était déjà assez humiliant, mais la pauvre avait dû en rajouter une couche au dîner. Joon s'était d'ailleurs éclaté à la regarder, il en avait même recraché ses pommes de terre dans la gueule de son voisin, qui n'avait pas du tout apprécier ce geste. Mais bons, il s'en remettrait, il pourrait même se vanter d'avoir une fois dans sa vie pu touché la salive de notre Asiatique.


Perdu dans sa connerie, Joon était incapable de cesser de rire, a un tel point que son visage normalement si blanc était rouge cerise. Son oeil gauche, comme à chaque fois qu'il souriant et ou riait trop intensément, était pris d'un tics. En conclusion Joon était sur le point de crever sur ce divan. Divan qu'il frappait du point alors qu'il tentait de reprendre son souffle. Cela dura encore un bon 5-10 minutes avant qu'il ne se calme pour de bon et lorsque ce fut le cas, il essuyat ses yeux humides de ses mains et se concentra de nouveau sur Ela. A force de rire, sa voix s'était fait plus rauque lorsqu'il lui adressa la parole à nouveau et du se retenir de justesse de ne pas rire à nouveau lorsqu'il prononça le Vulpix en question.

''C'était de la bombe oui ! Cette Vulpion... Elle est mignonne non ? "

Il lança ensuite un clin d'œil coquin a Ela. En soupirant, il s'étirât tel un chat, ce qui fit remonter son débardeur légèrement, ce qui permis d'entrevoir des abdos bien dessinés pour son âge. Joon quitta finalement sa position couché pour s'asseoir de façon un peu plus convenable face à son amie qu'il invita à s'asseoir à ses côtés d'un petit tapotement sur le coussin qui se trouvait à sa gauche.

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Mer 28 Déc - 17:00

TALK FIRST, THEN LET'S PLAY ...


Le sarcasme et la jeune Russe faisaient un. Elle savait très bien que Joon était doué en musique mais c'était son genre que de proférer ce genre de remarque. Elle aussi était bonne mais uniquement en chant et dans son langage natal même si elle était bilingue. C'est également sans hésitation qu'elle but de sa vodka, boisson fétiche des gens de son pays. Le garçon eut donc un ricanement sortit de nul part, alors qu'Elarya haussa des sourcils, se demandant s'il riait du sarcasme que venait de dire la Russe ou bien, elle ne le savait tout simplement pas. Du coup, Park se mit à répondre en roulant ses "r" comme la Kovshevnikova faisait dans bien des cas de par son accent russe, disant qu'elle n'y connaissait rien en musique. Balançant sa main dans ses cheveux, Elarya n'hésita pas à lui répondre :

« Une chance que je t'aime bien, sinon tu passerais un sale quart d'heure, malchik. Surtout que je suis douée en chant. T'as oublié, crétin ? » Dit-elle, avec un sourire malicieux.

Après s'être installée sur le canapé, la Russe avait bu une nouvelle gorgée de vodka avant d'en offrir à son ami asiatique qui refusa. Elarya fronça des sourcils. Il ne faut pas refuser lorsqu'un Russe offre à boire. Elle se souvenait les fois où elle avait participé à des rencontres importantes l'été passé, au sein de la Bratva, chaque fois, il y avait de la vodka en quelque part. Bref, elle décida de ne pas en faire un cas avant d'enchaîner sur l'idiote de Poufsouffle du nom de Vulpix avec qui elle est ennemie depuis le premier jour dans cette école.

Le Sud-Coréen se mit soudainement à rire et cela dura un certain temps. La Russe ne comprenait pas pourquoi bien qu'elle ait rit lorsque Vulpix avait trébuché lors du petit-déjeuner. Il faut dire que Elarya en était la cause car elle avait réussi à persuader une petite gamine de sa maison pour s'occuper de cette tâche en toute discrétion. De toute façon, cette chipie ne méritait que cela et n'était rien aux yeux d'une famille aussi puissante que la sienne. Du coup, la Russe avait un sourire amusé pendant que Joon riait. Entre-temps, elle prit une nouvelle gorgée de sa flasque avant de la ranger dans sa poche, passant la main dans ses cheveux avant que le garçon ne cesse ses éclats de rire et dise que cela était de la bombe, mentionnant le mot "mignonne" en ce qui concernait l'idiote. La Russe dit :

« Mignonne pour toi. Je trouve qu'elle ressemble plus à une, euuuh, truie... » Dit-elle, avec un sourire malicieux.

Puis, la Russe regarda son ami s'étirer, alors qu'elle croisa les bras. La jeune fille put voir les abdos du garçon, surprise de voir qu'il était plus bâti que ce dont il paraissait. La Kovshevnikova ne put s'empêcher de penser qu'il était pas mal cet Asiatique. Il s'était assis d'une manière plus convenable pendant qu'Elarya ne disait rien, le fixant simplement. Elle le vint l'inviter à s'asseoir à ses côtés en tapotant le canapé.

« Mais voyons, tu oses vouloir faire lever la demoiselle ! Laisses-moi te rappeler qui sont mon père et mon oncle, alors à toi d'amener ton c*l juste-là ! » Elle tapota le cousin pas très loin d'elle, avec un autre sourire malicieux.

Spoiler:
 

(c) AMIANTE
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Mer 28 Déc - 19:00


Talk first, then let's play
It was good for a while, being empty. I didn’t hurt anymore. But as time went on, it was like I could hear myself from far away, begging for permission to come back.

À une truie ? D'accord, Rebekka n'était pas la plus jolie du coin, mais quand même, il ne fallait pas charrier, mais comme il savait que ce n'était l'amour fou entre ses deux filles, il décida de ne rien dire et du coup Vulpix n'était pas assez importante aux yeux de Joon pour qu'il gaspille sa précieuse salive à la défende, elle n'était rien pour lui, comme beaucoup de gens d'ailleurs. Seulement, il était un peu déçus de cette insulte puérile et trop fade à son goût que venait d'utiliser Ela. Il savait qu'elle pouvait faire mieux que ça pour l'avoir déjà vue à l'oeuvre, d'ailleurs, il ne pu s'empêcher de lui faire la remarque avec une moue dubitative plaqué sur son visage.

''Truie ? Entre toutes les insultes que tu pouvais utiliser, truie est le meilleur que tu puisses trouver ? Décevant Ela... Décevant...Et pendant que j'y suis, pourquoi utiliser l'influence de ton oncle et père pour faire bouger mon joli petit cul quand tout ce que tu avais à faire s'était de me le demander gentiment ? D'ailleurs, je me demande ce que ton oncle dirait si tu le dérangeais juste parce que le méchant Joon n'a pas voulu bouger ses fesses sur ton canapé. Oh attend, je sais ! Rien. Nada. Byeollo. Nooooothing..."

Loin de chercher à l'énerver, Joon avait dit cela plus pour l'agacer comme à son habitude, rien de bien méchant. Ela savait sans doute que lorsqu'il cherchait vraiment à faire chier, il n'y allait pas de main morte, après tout, les coréens n'étaient pas connues pour avoir leurs langues dans leurs poches dans ces moments-là, au point ou dans certains cas leurs remarques pouvait parfois sembler mesquine à ceux qui n'en avait pas l'habitude, mais Joon s'en fichait. Il donnait et vous preniez la chose comme vous le vouliez et il était hors de question qu'il s'excuse si jamais vous vous sentiez froisser par un commentaire qui pour lui, était anodin.

Sur ce, notre serpent ce leva gracieusement et alla s'écraser au côté de son amie de longue date. Il posa son coude sur l'accoudoir du sofa et pencha sa tête sur le côté, tête qu'il déposa au creux de sa paume de main, pour avoir une bonne vue sur sa camarade de maison. Alors qu'il la regardait en silence, Joon se mordillait les lèvres doucement, pensif, il avait envie de lui poser une tonnes de question sur ce que sa famille fabriquait et elle par la même occasion. Contrairement à lui, elle prenait part aux affaires de sa famille, alors que lui ne s'en mêlait que très peu, voir du tout. Ce n'était pas comme s'il n'en avait pas l'occasion, seulement cela ne l'intéressait pas et il préférait se tenir loin de son père. Une seconde passée à ses côtés, lui était déjà insupportable. Non Joon préférait se tenir loin, lorsqu'il retournait en Corée, il préférait de loin se faire discret et du coup, il préférait accompagner sa mère à ces dîner de charités, même s'il savait qu'elle ne faisait que l'utiliser pour montrer une bonne image. Il n'était qu'une poupée de cyer qu'on invitait à scruter.Son rôle était simple, sourire, rester polie, tenir des conversations aussi chiantes les unes que les autres et paraître intéresser par le sujet, acquiescer à tout et à rien, en somme ne rien faire du tout autre que bien paraître et jouer le fils parfait. L'ennui total quoi ! Dire qu'il ne lui restait que deux ans de libertés, aussi minine soit-elle. Ensuite, il sera renvoyé en Corée, où il se fera entraîner pendant six mois pour ensuite passer son initiation. Initiation qu'il redoutait...À cette pensée, Joon soupira lourdement, puis s'adressa à la Russe d'un ton lasse.

''Du coup qu'est-ce qu'elle fout ta famille, c'est temps si ? Fait un moment, je n'ai pas entendu mon géniteur en parler. Vos affaires roulent toujours ? "


_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Jeu 29 Déc - 13:00

TALK FIRST, THEN LET'S PLAY ...


La jeune Russe n'hésitait jamais à insulter son ennemie de Poufsouffle, surtout que celle-ci n'avait aucune valeur à ses yeux et aux yeux de sa famille qui n'était même pas au courant de son existence (hormis son frère aîné) dû au fait qu'Elarya n'avait pas jugé utile de leur en parler. Pour elle, Vulpix était un jouet mais un jouet qui savait se défendre, donc à ne pas sous-estimer. Ce n'était pas une simple victime malheureusement. Chose sûre, ce n'était pas ce Sud-Coréen qui allait l'empêcher de lui balancer des insultes. Le visage de l'Asiatique semblait déçu suite à l'insulte que venait de profaner la Russe envers Vulpix mais après tout, elle ne méritait pas mieux. Suite aux premières paroles de Joon se terminant par "décevant", la Slave répondit :

« Elle mérite pas mieux et comme sa présence n'est pas ici, c'est inutile de se forcer le crâne pour ce genre de personne. Réfléchis un peu. » Dit-elle, roulant des yeux.

Puis, le garçon continua en mentionnant que l'influence du père et de l'oncle d'Elarya pourrait servir à faire bouger le cul de Joon près d'elle, visant les précédentes paroles de la jeune fille. Il disait également que tout pourrait se faire si vite si elle l'avait demandé gentiment, ce à quoi la Russe roula des yeux. Il continua sur sa lancée demandant ce que dirait l'oncle d'Elarya s'il venait à être dérangé pour des broutilles. À la fin des paroles de l'Asiatique, elle eut un rire, mettant ses mains sur ses cuisses.

« Je n'appellerais pas mon oncle mais ses hommes de main ! Ils sont pas connus pour être... comment dire... doux... Et comme ils savent qui je suis... » Dit-elle, avec un sourire malicieux. Elle leva sa main droite en balançant ses cheveux tout en regardant Joon.

D'ailleurs, le serpent décida enfin de se lever et venir s'asseoir à côté d'elle. Qu'elle avait de l'influence ! Il s'installa confortablement en mettant sa main sur le bras du canapé alors qu'il pouvait avoir une bonne vue sur la vipère. Elarya le regarda faire en mettant ses jambes sur la table juste en avant. Ce garçon a toujours été très étrange à ses yeux et ce, dès le moment où ils ont eu une première interaction. À ce moment-là, la Russe n'était pas autorisée à prendre part aux rencontres de sa famille mais depuis l'été passée, elle y avait été autorisée vu son potentiel et le fait qu'elle ne soit pas du genre à se laisser marcher sur les pieds mais vraiment pas. Lorsqu'elle terminerait Poudlard, la Slave savait pertinemment que sa vie allait prendre un autre tournant et qu'elle allait devoir prouver ce dont elle était capable au sein du gouvernement magique russe ainsi que celui moldu. Elle allait également devoir prendre des décisions qui allaient pouvoir avoir une grande ampleur au sein des communautés de l'Europe de l'Est, surtout avec les tensions avec les pays occidentaux. C'est pourquoi elle aime bien passer du temps à Poudlard et ne pas trop penser à ce qui s'en venait après même si elle est déjà apte à participer aux meetings de sa famille.

La Russe entendit donc son ami soupirer et s'adresser à elle de manière lasse en demandant ce que foutait sa famille ces derniers temps et que son père n'en avait pas parlé depuis un certain temps, demandant également si les affaires roulaient toujours. Elarya but une nouvelle gorgée de vodka avant de se tourner vers lui et dire :

« Bien sûr que tout roule ! Mais je ne suis pas encore autorisée à te communiquer de l'information. Je suis encore trop jeune pour avoir une quelconque influence. En temps voulu cependant... Pour le moment, je préfère me la couler douce dans cette école et profiter pleinement de ce que ces Britanniques offrent. » Dit-elle, avec un sourire malicieux. Non, les murs ont des oreilles ici et ne veut pas dévoiler les projets familiaux actuels. « Je peux juste dire que mon père doit bientôt rencontrer les Elmandjra. » Elarya soupira, sachant que sa cousine au 3iem degré se trouvait dans cette école. « Et toi ? » Demanda-t-elle, en mettant maintenant ses bras de chaque côté du canapé, toujours en regardant le Park.

(c) AMIANTE
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Ven 30 Déc - 7:16


Talk first, then let's play
It was good for a while, being empty. I didn’t hurt anymore. But as time went on, it was like I could hear myself from far away, begging for permission to come back.

Elmandjra ? Qu'est-ce que la famille d'Ela pouvait bien vouloir d'eux ? Joon connaissait bien leur fille, Jaya et Anisha, pour avoir tissé des liens d'amitié avec eux, surtout avec la plus jeune qu'il considérait comme une petite soeur et envers qui il était très protecteur. Alors, va s'en dire que ce rendez-vous et sa raison l'intriguaient. Mais bon, il verrait en temps et en heure, peut être pourrait-il poser la question à Jaya personnellement lorsqu'il la verrait demain. Pour ce qui est du reste, Joon ne se senti pas froissé qu'elle ne dise rien au sujet des affaires familiales, moins il en savait, mieux s'était et il n'avait pas réellement envie de se prendre la tête avec ce genre de discutions ennuyantes. Comme venait de le dire Ela, valait mieux profiter du moment. Alors, choisissant de clore le sujet aussi rapidement que possible, Joon lui répondit brièvement.

''Bah, tu sais, les trucs habituels... Va savoir ou est Dong Soo, la mère surement en trin de lapider son argent et mon frère, toujours aussi débile. Rien de nouveau qui vaut la peine d'être discuté quoi !"

Joon savait que la façon don, il parlait de sa propre famille, pouvait sembler froide, voire détacher et le fait qu'il est toujours refuser d'utiliser père en parlant de Dong Soo en disait long sur la relation entre eux, qui était en fait inexistante. Mais cela avait toujours été ainsi et il s'y était fait, même si souvent, il jalousait ceux qui faisaient partie d'une famille unie, mais sa jamais il ne l'admettrait à haute voix.


Souriant pour cacher son inconfort à parler de sa famille, il tenta de distraire la jeune fille en lui volant sa flasque de vodka. Certes quelque instant plus tôt, il avait juré ne jamais toucher à ce liquide tout bonnement dégueulasse, mais a force de brouiller du noir dans sa tête, il en avait bien besoin pour se détendre. Une fois la flasque entre ses mains, Joon la porta délicatement à ses lèvres et pris une grosse goulée, qui lui fit plisser des yeux, mais il encaissa le goût comme un homme et ne laissa rien paraitre. Comment cette nana pouvait apprécier cette merde ? Mystère... Il s'approcha ensuite de son amie et lui rendit son bien et approcha son visage du siens pour le scruter avec une expression sérieuse sur son visage. Expressions qui changea du tout au tout quelque seconde à peine, pour laisser place à un sourire charmeur et taquin pour ensuite lui balancer la première chose qui lui passait par la tête, sans gêne aucune.

''On t'a déjà dit que tu n'étais pas désagréable à regarder Kovshevnikova ? Faut croire que la puberté a fait des miracles..."

Joon pouffa ensuite de rire et se recula de peur qu'elle le frappe, car après tout, on ne savait jamais avec elle, elle avait du caractère la meuf... Bien sûr, cela aurait pu paraître comme une blague avec le ton qu'il avait pris, mais ça ne voulait pas dire que Joon ne pensait aucun mot de ce qu'il venait de dire. Il fallait être fait de bois pour ne pas trouver Ela attirante, ou tout simplement aveugle. Bien sûr, il aurait pu trouver un truc plus intelligent à dire pour la complimenter, mais notre vers et argent n'avait jamais été très doué pour faire du rentre-dedans. Il était même médiocre, sa peur du rejet le forçait souvent à sortir des conneries. Conneries qu'il pouvait faire passer comme une blague si jamais on le rejetait. De cette façon, il pouvait éviter les situations gênantes et faire comme si de rien n'était. Malheureusement, ce genre d'attitude était surement la raison du pourquoi il était toujours célibataire, il était loin d'être moche et avait certains charmes, seulement personne ne le prenait au sérieux...

_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Sam 31 Déc - 11:48

TALK FIRST, THEN LET'S PLAY ...


Même à ce garçon en particulier, Elarya ne pouvait pas vraiment parler des affaires familiales. Comme on dit, les murs ont des oreilles et surtout dans un pays étranger comme l'Angleterre dont elle fréquente depuis cinq années bien que à chaque moment de vacance (sauf celui du Noël précédent), elle retourne dans son pays d'origine. Dans un véritable endroit privé, probablement qu'elle pourrait lui en dire bien davantage. La raison pour laquelle Elarya ne veut pas que les affaires familiales s'ébruitent est par rapport aux tensions entre l'occident et les pays de l'est et aussi qu'une partie de sa famille pourrait finir en prison. La jeune fille ne savait pas tout encore, trop jeune pour être en mesure de tout comprendre mais elle comme Artem, se présentait comme celle qui allait propulser sa famille vers les plus hauts sommets de la hiérarchie, jusqu'à la domination d'un pays. Avec la magie, cela allait l'aider.

Donc, ce fut au tour de Joon de parler des affaires de sa famille, parlant de Dong Soo (son père), sa mère et son frère sans dire de bonnes choses à son sujet. Vrai que son frère a un air de boeuf quand on y pense et Elarya préfère Joon à lui alors que Artem préfère Jae, mentionnant que Joon était faible, ce que la vipère réfutait en sachant qu'il a un grand potentiel. Du coup, la jeune Russe hocha de la tête, décidant de ne rien dire verbalement.

La Kovshevnikova se fit prendre sa flasque par le Park, ce qui la surprit du fait qu'elle n'aurait pas cru que le garçon ferait ce geste. La vodka est très présente dans sa culture à elle et dans sa maison, jamais il n'a manqué de vodka. Elarya ne fit qu'hausser des épaules alors que l'Asiatique porta tranquillement l'objet à ses lèvres. Allait-il faire une grimace ? On aurait dit que non, ce qui, encore une fois, surprit la jeune fille qui le regarda sans rien dire. Après la gorgée, il redonna la flasque à la Russe et s'approcha de son visage d'une expression curieuse. Elarya ne comprenait pas pourquoi il souhaitait la regarder de si près alors que son expression semblait sérieuse. Devait-elle le frapper pour oser s'approcher ainsi sans son consentement ? Finalement, elle ne fit rien. L'expression faciale de Joon changea, passant à un espèce de sourire charmeur.

Ce qu'il dit par la suite, soit que la Kovshevnikova n'était pas moche à regarder (et sans même se tromper dans la prononciation) ainsi que la puberté faisait des miracles, fit froncer les sourcils de la Moscovite. Donc, il assénait qu'elle était moche avant ? Balançant de nouveau ses cheveux, elle se mit à dire, alors que le garçon pouffa de rire :

« Tu dis que avant la puberté, j'étais affreuse ? » Puis, elle croisa les bras, prenant un soudain air amusé. « Si tu n'avais pas prononcé correctement mon nom de famille, je t'aurais frappé sans hésitation. Ça ne te déplairait pas que je retire ces vêtements, je suppose ? » Elle eut un rire. « Et si c'était à mon tour, je peux dire que si tu avais un peu plus de... » Elarya chercha le mot quelques secondes. « ...virilité, tu serais le mec parfait. Contrairement à mon frère, je te préfère à Jae, même si tu crains pour parler aux nanas. » Dit-elle, toujours avec amusement, tout en le regardant. « Alors, la prochaine étape sera de prononcer tous mes noms ainsi que celui de ma mère, tu gagneras bien des points à ce moment-là ! » Dit-elle, d'un clin d’œil aguicheur.
(c) AMIANTE
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Sam 31 Déc - 13:48


Talk first, then let's play
It was good for a while, being empty. I didn’t hurt anymore. But as time went on, it was like I could hear myself from far away, begging for permission to come back.

Elle était loin d'être affreuse avant la puberté, seulement quand tu à connue une fille à un jeune âge, il est un peu difficile de se faire une image de femme et l'intérêt de Joon pour la gente féminine était quelque chose de plutôt récent. Avant, il les trouvait tout bonnement agaçantes et sans intérêt, ou du moins pas au point de ressentir une certaine attirance envers elles. Mais bons lui aussi avait été frappé par la puberté et fallait croire que les hormones allaient de pair avec celle-ci. Bien sûr, il savait se contrôler, mais un homme restait un homme.


D'ailleurs, les paroles de son amie, le déstabilisèrent quelque peu. Sur tout ce qu'il avait pu imaginer, jamais il n'aurait cru entendre ce genre de propos sortir de la bouche de la jeune russe et du se retenir de ne pas lui dire qu'effectivement elle supposait bien. Mais sa mère l'avait bien élevé et s'était assurée que Joon ai bien compris le concept du respect de la gente féminine. Il avait bien des défaut, mais contrairement à son frère, il était loin d'être un pervers tordu qui levait son bâton à la moindre occasion. Non Joon n'était pas facile à ce point, il aimait les filles qui avaient de la classe et jamais il ne toucherait a quelqu'un par simple besoins d'assouvir ses plus bas instincts. Il valait mieux qu'un animal et mieux encore que ses trous duc qui profitaient de ses demoiselles et qui les considérant que comme un simple jouet. Alors, Ela pouvait garder ces stupides vêtements qui lui cachait surement une vue d'enfer avec ces courbes et ses ...


Ce flagellant mentalement à ses pensées qui étaient sur le point de dériver sur un porno, Joon se donna une claque magistrale et se concentra de nouveau sur ce que la jeune fille lui disait. Bon, elle venait d'insulter sa virilité, mais elle avait tout de même dit qu'il serait le mec parfait sinon, s'était déjà un début. Ce n'était pas de sa faute si sa mère lui avait légué un visage de bébé. Au moins, il pouvait se réconforter à l'idée que plus tard, il ne se retrouverait pas avec une tête de vieux raisins ratatinés, ou du moins, cela prendrait du temps. Forever young yo !


Bref revenons à nos moutons, qui étaient le sujet de son flagrant manque de succès pour parler aux nanas et ce frère qu'il irait bien retrouver pour lui mordre le visage. Pour le premier, il ne pouvait pas changer grand chose, sauf peut-être allé se procurer un bouquin ''comment flirté pour les nul'' à sa prochaine sortie. Quoi que Joon n'en avait que faire d'apprendre à comment bien parler aux filles. Il n'était pas la délicatesse incarnée et sa nana devra s'y faire, comme lui se ferait aux sautes d'humeur qui le guetterait a tous les mois. Pour le second par contre, il irait bien dire deux mots au frère de son ami, qu'il lui dise en face ce qu'il pensait de Joon, comme un homme. Cependant, Joon comprenait qu'on puisse préférer son ainé à lui et ce genre de favoritisme ne le surprenaient plus, il en avait l'habitude, et ce, depuis sa tendre enfance. Joon était un tourniquet incapable de se poser ou réfléchir correctement s'en s'étaler partout. Jae lui était beaucoup plus sérieux, réfléchie et bien sûr son QI devait surement dépasser amplement celui de Joon, mais cela ne voulait pas dire que le plus jeune n'était pas doté de certains talents caché. Cacher dans le fin fond de l'espace peut être, mais ils étaient bel et bien là.


C'est donc un Joon un tantinet froissé dans son orgueil, qui se tourna vers Ela et éclatât de rire simplement pour faire genre et cacher son ego blessé. Lorsqu'il ouvrit la bouche, le ton était moqueur et son expression faussement outrée. Pas si faussement en fait, il l'était carrément.

''Je te demande pardon ?! Je suis le mec parfait, et ce, en tout point mademoiselle et pendant que j'y suis, je ne sais pas si tu as remarqué, mais j'ai commencé à me raser ces derniers temps. N'as-tu pas admiré ce duvet qui me sert de moustache ce matin ?"


_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Lun 2 Jan - 14:26

TALK FIRST, THEN LET'S PLAY ...


Est-ce que la jeune Russe était réellement vexée des paroles de son ami asiatique ? Pas vraiment. Avant l'adolescence, on l'avait souvent trouvée "mignonne" et aujourd'hui, elle se sait jolie, surtout qu'on lui a souvent dit, notamment plusieurs hommes de main de son oncle. Il est vrai, cependant, que la puberté l'avait rendue bien plus jolie et plus "femme" si on pouvait le dire ainsi. De plus, comme elle l'avait dit, si Joon n'avait pas mis la bonne prononciation à son nom de famille en plus de ça, probablement qu'Elarya l'aurait frappé. Bien des gens ici ont de la difficulté à le prononcer. Manquerait plus à leur faire écrire en cyrillique et là, ils perdraient la tête.

La Russe ne s'était pas gênée pour également répliquer, allant jusqu'à parler de la virilité de Joon bien qu'elle sache que celui-ci aussi devient plus "homme". Il n'était pas moche, cependant. Elarya ne cherchait pas les garçons les plus "viriles" mais ceux avec de l'ambition comme elle en a. Pour elle, des personnes sans ambition sont des poubelles. C'est pourquoi Serpentard lui sied si bien. Juste voir ce même Joon qui vient d'une famille mafieuse comme la sienne et qui aura un avenir chargé comme le sien. Les affaires familiales...

La jeune fille crut apercevoir un certain air déstabilisé face au Sud-Coréen mais peut-être se trompait-elle. Elle fit comme si de rien n'était, se contentant de regarder le ciel en mettant sa tête contre le dossier du canapé. Joon était très différent de son frère alors qu'Elarya et le sien possèdent plusieurs similarités. Artem est bien plus sérieux et mature qu'elle (quoi qu'il soit plus vieux donc normal) et est toujours pressentit comme étant le successeur d'Aleksandr au sein de la Bratva alors qu'Elarya a tout le potentiel et se voit elle-même comme à la tête de cette mafia. Son but était que son frère et elle soient à la tête de tout mais ensemble sans qu'il y ait de différence au niveau de l'importance. Malgré tout, elle aime bien son frère et celui-ci l'a souvent protégée lorsqu'elle était jeune (maintenant, elle est très capable de se défendre).

C'est alors que Joon eut un rire soudain, où la Russe se tourna vers lui, se demandant s'il cachait quelque chose derrière ce rire. Elle ne dit rien, se contentant de l'écouter alors que son ton était moqueur. "Pardon ?!" et il se disant être le mec parfait et disant qu'il avait commencé à se raser. Elarya ne l'avait pas remarqué, quoi qu'elle n'en avait pas trop porté attention, parlant de duvet de moustache. La Russe eut un petit rire en se tournant complètement vers lui, analysant son visage plus en détail afin de voir si c'était la vérité ou un mensonge.

« Mmmmh... On dirait bien que je m'étais un peu trompée sur ton compte, Park ! » Dit-elle, avec un nouveau rire. « Et qui a dit qu'un garçon peu virile me dérangeait ? Est-ce pire qu'avoir un nom dont tous les Britanniques massacrent ? » Continua la Russe, avec amusement. Elle prit une nouvelle gorgée de sa flasque qui était presque vide. « Pas besoin d'être virile pour plaire à une Russe de mon genre, crétin. » Elle avait encore un sourire amusé aux lèvres. « Alors, dis-moi, tu me trouves réellement agréable à regarder ? »

(c) AMIANTE
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Lun 2 Jan - 18:59


Talk first, then let's play...
It was good for a while, being empty. I didn’t hurt anymore. But as time went on, it was like I could hear myself from far away, begging for permission to come back.

Lorsqu'elle se tourna vers lui, Joon lui sourit simplement, peu de gens appréciais son humour, la plupart le prenait pour un con sans cervelle, alors que s'était faux. Il n'était pas le crayon le plus brillant de la boite dans certains cas, mais en général, il réfléchissait beaucoup plus que ce qu'il ne laissait paraître. Ses conneries pouvaient sembler sans but aucun, et dans certains cas, elles l'étaient, mais aussi stupide que ses paroles auraient pu sembler depuis qu'il avait commencé sa conversation avec Ela, les choses allaient comme il l'avait souhaité lorsqu'il avait insinué qu'elle était jolie. Attirer son attention et il semblait avoir réussi. Si ça n'avait pas été le cas, Ela ne serais pas là à lui poser cette question qui pouvait sembler anodine, mais qui pourtant lui permettait d'agir et l'apporter là où il voulait être.


Cependant, Joon hésita au début, ce qui s'apprêtait à faire pouvait tout changer entre eux et il n'était pas certain d'être prêt a ça. Il était ami depuis si longtemps et franchir cette étape le rendait nerveux malgré ce qu'il montrait, déjà qu'il était dans la brume avec cette attraction malsaine qu'il ressentait pour un certain vert et argent. Mais Ela, n'était pas Zack. Zack était quelque chose qui ne deviendrait jamais réalité et même si, ils finiraient par se tuer. Ela, elle, pouvait le comprendre, venant d'un milieu similaire au siens, elle était brillante et ambitieuse et plus indépendante que ce mec qui devait sans doute lécher le cul de son géniteur a longueur de journée tel le bon toutou qu'il était, ne le serait jamais...


Bons allez Joon, fait un homme de toi... Voilà le mantra qu'il se répétait sans arrêt dans ce petit crâne. Ela était à sa disposition et il serait con de ne pas en profiter. Comme sa mère lui disait souvent, tout était question de ''timing'' et il valait mieux foncer que regretter plus tard et dieux sais comment Joon détester regretter quoi que ce soit. C'est donc sur cette penser, qu'il s'approche doucement de la belle russe, jaugeant sa réaction, mais la jeune fille ne semblait pas être sur le point de bouger. Parfait. Ne voulant pas la brusquer en bondissant sur elle tel un lion en rute Joon approcha son visage du siens et se contenta de l'observer, plongeant son regard sombre dans celui plus clair de sa camarade de maison, regard qu'il finis par baisser vers ses lèvres roses qui l'invitaient à les ravager sans une once de pitié, a cette pensée, il se mordit la lèvre inférieure nerveusement. Sa bouche était sèche tellement il se sentait envahi par la nervosité et il du passé sa langue sur ses lèvres pour les humecter. Suite à cela, il replongea son regard dans celui d'Ela et ne percevant rien qui lui signale un quelconque rejet de sa part Joon se lança une bonne foi pour toute.


Le coeur tambourinant dans sa poitrine, Joon déposa un premier baiser sur les lèvres de son amie. Il tenta de ne rien montrer de ces frissons qui lui parcouraient tout le corps, de la tête au pied à ce simple contact. Sentant son pouls s'emballer, il l'embrassa plus franchement, mouvent ses lèvres contre les siennes cette fois l'embrassant encore et encore, caressant ses joues aussi tendrement qu'un mec dépourvu de délicatesse en temps normal le pouvait. Il enfouit ses doigts dans sa longue chevelure, cherchant quelque chose a quoi s'accrocher. Plus les minutes passèrent plus son souffle se faisait court, mais Joon ne semblait jamais satisfait, l'attirant vers lui toujours plus, glissant l'une de ses mains derrières cette nuque délicate pour la retenir contre lui. Son baiser se fit plus fougueux et s'en même s'en rendre compte, il avait commencé à mordiller les lèvres de sa camarade de maison pour que celle-ci lui donne accès à cette bouche que Joon semblait vouloir dévorer comme si sa vie en dépendait...


_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Jeu 5 Jan - 20:54

TALK FIRST, THEN LET'S PLAY ...


À la base, Elarya n'avait jamais eu un intérêt particulier envers Joon si ce n'était de l'amitié ou bien tout ce qui touchait à sa famille, surtout que la mafia de la famille au Park et celle de la Russe ne sont pas alliées. Elles sont en bon termes et ont fait affaire par le passée, c'est tout. Donc, la Kovshevnikova considérait l'Asiatique comme un bon ami. Celui-ci avait un humour bizarre mais au final, pourquoi s'en soucier ? Certes, elle n'avait pas vraiment apprécié le moment où elle s'était fait dire "la puberté a fait des miracles" mais bon, il s'est racheté en prononçant correctement son nom de famille. Sinon, Elarya n'aurait eu aucune hésitation quant à le frapper. Elle déteste lorsqu'on massacre "Kovshevnikova", surtout que "Kovshevnikov" attire le respect en Russie et parmi la mafia d'Aleksandr.

Quelque chose frustra un peu la Russe. Joon n'avait absolument rien dit quant à ses dernières paroles, aucune réponse ni rien. On aurait dit qu'il n'avait eu aucune réaction. Ses sourcils se froncèrent pour cette raison alors qu'elle s'était précédemment mise face à lui, demandant si elle était réellement agréable à regarder. Après tout, tout le monde la trouvait jolie mais est-ce que les gens le pensaient vraiment ? Bon, elle s'en fiche de ce que les autres pensent d'elle mais ne dit pas non lorsqu'il s'agit de ce sujet-là.

La situation entre le Sud-Coréen et la Russe rendait un peu mal à l'aise celle-ci du fait que le garçon n'avait rien dit suite aux dernières paroles et qu'il la fixait d'une façon dite "creep". Que devait-elle attendre de Joon ? Non, Elarya n'avait pas l'intention de faire un quelconque rapprochement avec lui, étant simplement curieuse du point de vue de son ami. Du coup, elle s'apprêtait à se lever afin de retourner dans son dortoir mais l'improbable se produisit.

Le garçon avait d'abord approché son visage de celui de la Russe pour ensuite y déposer ses lèvres contre les siennes. Elarya fut prise sous l'effet de la surprise, n'ayant jamais pensé que ce genre de truc allait se produire en cette soirée et encore moins avec Joon. La jeune fille se demandait si elle devait lui donner une bonne gifle ou simplement le laisser faire. Elle se laissa donc faire, jouant aussi au jeu... Elarya sentait l'Asiatique caresser sa joue et jouer dans ses cheveux. Ensuite, Joon attira encore plus la brune vers lui. Le baiser se fit bien plus fougueux et le garçon se mit à lui mordiller les lèvres. La Russe n'aimait pas ce dernier geste mais elle y mit du sien par la suite en y allant de manière plus intense. Elarya se décolla de sa bouche peu après en passant sa main dans ses cheveux et dire :

« La prochaine fois que tu me mords les lèvres, je t'arrache la langue. » Dit-elle, mi-sérieuse, mi-amusée. « C'était, euuuh, pas mal et si tu as pris goût à ma bouche, c'est que au final, tu ne détestes pas le goût de la vodka. » Un sourire malicieux se tenait à ses lèvres. Il y a peu, elle avait bu de la vodka et malgré sa résistance à ce liquide, elle ressentait un peu les effets. « Avec tout ça, peut-être pourrais-je enfin te parler de ma famille ? Qui sait, qui sait... » Elle regarda au ciel, sachant que sa famille était complexe, allant jusqu'aux Elmandjra. D'ailleurs, Elarya se souvenait avoir vu Joon avec sa cousine Jaya...


(c) AMIANTE
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Ven 13 Jan - 21:14


Talk first, then let's play
It was good for a while, being empty. I didn’t hurt anymore. But as time went on, it was like I could hear myself from far away, begging for permission to come back.

Lorsque le baiser pris fin, Joon dû retenir le soupir de déception qui menaçait de quitter ses lèvres humides et gonfler par l'ardeur qu'il avait mise dans cet échange. Il devait admettre avoir bien aimé cette expérience aussi étrange cela peut être. Ce n'était pas tous les jours qu'on roulait une pelle à l'une de ses amies. D'ailleurs, il aurait bien aimé continuer et ne pas s'arrêter, il se mordit même la lèvre inférieure pour se retenir de ne pas replonger sur ses lèvres tentatrices de nouveau. Seulement maintenant une tonne de questions passaient en boucle dans sa tête. Avait-il traversé une ligne imaginaire qui séparait amitié a quelque chose de plus ? Est-ce qu'elle lui en voulait de l'avoir embrassé de la sorte sans demander la permission ? Allait-elle lui mettre une claque au visage ? Le rejeter ? Comment devrait-il réagir si s'était le cas ? Ce n'était pas n'importe qui, qui se trouvait devant lui, mais une amie. Une amie qu'il appréciait un peu trop, mais une amie tout de même.


Heureusement, Ela vin chasser ses idées pour le ramener à la réalité. S'il avait été tendu quelque instant plus tôt, les paroles de la verte et argent surent le détendre sur-le-champ. Cette menace qu'elle venait de proférer à l'encontre de sa langue suite à leur baiser le fit même rire. Un rire des plus franc qu'il n'avait pas l'habitude d'utiliser et pour plaisanter, il lui tira cette dite langue, une lueur amusée dans ses prunelles sombres. Lueur qui se changea en dégoût à la mention de la vodka. Elle pouvait toujours rêver, jamais Joon n'apprécierait ce goût fade. Il avait le bec beaucoup trop sucré pour se contenter d'un truc qui goûtait l'eau avec une touche amère qu'il détestait plus que tout. Il ne comprenait décidément pas comment elle pouvait apprécier cette merde, cela devait être un truc de russe sans doute... Sur ce Joon, ce concentra de nouveau sur Ela et lui adressa la parole sur ce ton amuser qu'il avait en permanence.

''Non merci Ela, j'en ai grandement besoins et aussi cool que ce baiser ai été, jamais je ne prendrais gout à ce breuvage qui laisse à désirer, par contre, mais toi, j'y prendrait bien goût... Pas toi ?"

Cette question fut accompagnée d'un clin d'oeil et d'un sourire charmeur de la part de Joon, alors qu'il avait toujours son regard visé sur la jeune fille qui se tenait à ses côtés et malgré qu'elle fut posée de manière si confiante, à l'intérieur Joon bouillonnait de nervosités et d'impatiences, mélanger à un peu de crainte. Un mixte d'émotion qui ne plaisait pas du tout à celui qu'il les ressentait, mais cela ne l'empêcha pas d'attendre patiemment qu'Ela y réponde. Tout ce qu'il pouvait faire était de souhaiter que sa réponse soit positive et si jamais elle ne l'était pas, il devrait improviser.


_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Étudiant・SorcieravatarÉtudiant・Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1371-francesca-di-giacomo-my-desti
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Dim 15 Jan - 21:44

TALK FIRST, THEN LET'S PLAY ...


Ce baiser était très étrange et la tête de la jeune fille était devenue confuse. Que penser de cela ? De ce qui venait de se produire ? Jamais elle n'aurait pensé embrasser Joon Park, d'une mafia rivale faisant affaire à celle de ses parents. Jamais elle n'a eu d'intérêt plus que de l'amitié à son égard. Il était son ami, pas plus. En fait, Elarya ne savait juste pas quoi en penser à la seconde actuelle, surtout lorsque le baiser s'estompa et qu'elle l'avait même "menacé" de lui arracher la langue s'il mordait ses lèvres, ce qui fit rire Joon. Il fallait aussi dire que s'il avait apprécié, peut-être qu'il avait pris le goût de la vodka, sachant que la Russe en avait bu peu avant cet incident plus qu'étrange. De plus, c'était son premier baiser "officiel" puisqu'elle n'a jamais rien avancé de plus avec un garçon sauf de l'attirance. Elle a toujours cherché une personne partageant sa nationalité ainsi qu'avec un bon brin d'influence. Ce n'était pas à Poudlard qu'il était facile de trouver les restrictions qu'elle s'imposait. Après tout, Joon vient d'une famille importante dans le monde de la mafia.

Donc, la Kovshevnikova avait lâché un vague truc sur sa famille et après, elle s'était tut. Après avoir regardé au ciel, ses yeux se penchèrent vers le feu qui brûlait dans l'âtre. Suite au rire de Joon, celui-ci tira la langue alors qu'Elarya se tourna vers lui qui s'apprêtait à ouvrir la bouche à son tour. C'est d'un ton amusé qu'il avait grandement besoin de sa langue, ce qui fit lâcher un rire de la part de la Russe. Il avait ensuite osé dire que le breuvage, soit la vodka, laissait à désirer avant de se "rattraper" en terminant que la concernant, elle, il y prendrait goût. La Slave balança ses cheveux à l'aide de ses deux mains avant de prendre le bras de Joon le plus près d'elle et y planter ses ongles en disant, toujours de son éternel accent :

« Ne jamais dire à une Russe que le goût de la vodka laisse à désirer ! » Elle fit une petite moue avant de retirer ses ongles de la peau du garçon. Puis, Elarya se leva debout se plaçant devant l'Asiatique et dire : « Comme ça, t'as pris goût à ma bouche ? Si t'avais été un type venu de nul part, je t'aurais arraché les yeux des orbites. Dommage que ça ne soit pas le cas ! » La Slave eut un rire avant se s'asseoir sur les jambes du garçon. « Alors, on va dire que j'y ais pris goût, Joon Park. » Dit-elle, en le regardant dans les yeux, un sourire aux lèvres avant de les plonger vers celles de l'Asiatique.

Joon devait comprendre qu'Elarya n'est pas ce genre de fille qu'on peut ramasser aisément  sur un trottoir, sachant qu'elle venait d'une famille très importante au sein de la grande Russie et que ses origines sont importantes. Puis, elle n'est pas du genre à se faire dominer ou se faire marcher sur les pieds. Elle préfère le contraire... C'est donc au bout de plusieurs secondes que la Slave retira sa bouche de celle du garçon en se levant debout, en remettant ses chaussures. « On se voit demain, bel Asiatique. » Dit-elle, d'un clin d'oeil, avant de se diriger vers le dortoir des filles de cinquième, étant toujours surprise de la tournure de cette situation.

(c) AMIANTE

_________________
Not sure you know who I am
Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again — the fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love ... illusions. Only the ladder is real, the climb is all there is." - Petyr Baelish ©️ by anaëlle.
SorcieravatarSorcier
  • PROFIL
    • Arrivé(e) le 21/12/2016 Messages 195 Points d’activité 0
      Pseudo : Goon
      Avatar : Lee Soo Hyuk
      Crédits : Me, Myself & I
  • INFOS UTILES

    • Feuille de personnage
      Lieu de résidence: Atlantis
      Patronus: Chauve Souris
      Informations supplémentaires:
http://www.catharsis-rpg.com/t1050-joon-park-cold-as-the-day-he-
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   Jeu 19 Jan - 16:29


Talk first, then let's play
It was good for a while, being empty. I didn’t hurt anymore. But as time went on, it was like I could hear myself from far away, begging for permission to come back.

Son commentaire sur la vodka ne semblait pas avoir plus à son amie, à en juger sa réaction. Réaction qui fit fronce Joon des sourcils. Heureusement que ce n'était pas n'importe qui, qui venait de lui planter ses sert dans sa peau laiteuse, sinon il n'aurait sans doute plus de visage à regarder dans la glace une fois qu'il en aurais eu terminés avec lui, mais comme s'était Ela, il laissa passer sans rien dire ou faire et cacha la douleur et l'énervement qu'il ressenti a ce geste. C'était quoi son problème, on avait tout le droit d'avoir son opinion. Si elle aimait la vodka à ce point, tant mieux pour elle, mais pas besoins de lui marquer la peau parce qu'il n'en appréciait pas du tout le goût. Contrairement à elle, si Ela venais à lui dire qu'elle n'aimait pas le cannabis, il ne serait pas là à tenter de lui arracher les cheveux, si ?


D'ailleurs, il écouta qu'à moitié les menaces que celle-ci lui proféra au sujet de lui arracher les yeux. Yeux qu'il roula dans ses orbites pour montrer tout l'intérêt qu'il avait envers ses dites menace qu'il ne prenait pas du tout au sérieux. Il commençait à n'en avoir l'habitude et jamais elle ne lui avait fait de mal alors... À moins qu'elle les mettre a exécution un jour, Joon n'en avait que faire pour l'instant. Cependant, cette expression ennuyée qu'il avait de plaquer sur le visage, se changea en sourire aux dernières paroles de la vipère. Un sourire qui illuminait son visage au trait délicat. Mais cette fois, il n'y avait aucune lueur moqueuse ou amuser dans ses yeux noirs. Seulement une joie mal contenue.


Comme ça, elle aussi avait pris goût à lui ? Intéressent... Il comptait bien jouer avec ça pendant un temps et voir ou ça pouvait le mener. Cela apporterait un peu de nouveauté dans cette vie un peu trop monotone pour lui. Bien sûr, quand il disait jouer, Joon ne voulais pas dire s'amuser au dépens de son amie. Il avait un minimum de respect pour elle tout de même. Il ne comptait pas se la jouer Don Juan comme son frère l'avait tant de fois faites avec des filles pour ensuite les jeter. Là n'était pas son intention. Il voulait seulement passer de bons moments avec elle, comme ce soir. Il n'y avait rien de mal a ça, non ? Sur ce, la verte et argent lui fit c'est au revoir et Joon répondit avec ce grand sourire qui ne voulait pas quitter ses lèvres. Sourire qui s'agrandit de plus belle au compliment qu'Ela lui fit. D'ailleurs, ses yeux ne quittèrent plus sa silhouette, jusqu'à ce qu'il n'ai plus le choix, lorsque celle-ci disparus dans les escaliers qui menaient sans douter vers le dortoir des filles.
Maintenant seul, Joon observa les flammes à son tour et s'y perdit pendant quelque instant et finalement ses dans un soupir qu'il reprit son livre de notes sur ses genoux. Livre qu'il ouvrit sur une page blanche et vierge de tout gribouillis, prêt à créer, il ne savait trop quoi encore avant que le couvre-feu l'oblige d'abandonner...

The End


_________________


If I can wash away my sins, I will get on my knees right now. Even if you choke me until I stop breathing, even if you destroy my body...I need your forgiveness. I swear to the sky and raise my hand until the the sun rises above the world.
Contenu sponsoriséVoir son profil
MessageSujet: Re: Talk first, then let's play .... Ft Elarya Kovshevnikova   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Nano. Role Play !
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catharsis :: Rp - Poudlard-
Sauter vers: