Emilia C. Montgomery - Clickerly / Carnet d'aventures

Emilia Clickerlyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t140-emilia-les-animaux-sontMessages : 2948 Points : 77
Pseudo : Ama
Avatar : Emily Blunt
Crédits : Ama
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Un appaloosa léopard
Informations supplémentaires:
Sujet: Emilia C. Montgomery - Clickerly / Carnet d'aventures | Mer 28 Déc - 6:59
Emilia C. Montgomery - Clickerly
Informations civiles
Nom : Montgomery - Clickerly
Prénom(s) : Emilia Cordelia
Date de naissance : 25 décembre 1970
Âge actuel : 29 ans
Métier/études : Vétérinaire et veterimage
Alignement politique : Progressiste
Lieu de résidence : Atlantis les faubourgs
Informations Magiques
Origines : Née moldu
Baguette : Bois de Chêne Blanc, tige de dictame, 28,5 cm, souple
Patronus : Un appaloosa léopard
Épouvantard : La planète Terre où le feu se propage sur tous les continents, destructeur de toute vie, des pleurs, des cris de souffrance d'animaux et de créatures magiques résonnent.
Miroir du Riséd :  Debout, à l'extérieur, tenant un léopardeau dans les bras et derrière elle, un homme de dos, accroupi, entrain de parler avec une petite fille lui ressemblant.
Animal de compagnie : Cookie : un chien tacheté de taille moyenne  qu'elle a adopté avec Matt
Maison : Ancienne serdaigle

Descriptions
Caractère de votre personnage
Engagée dans la cause animale et environnementale.
Maligne. Elle réussit toujours à trouver une solution pour se sortir de ses ennuis même si celle-ci peut apparaître abracadabrante pour autrui.
Impulsive. Parfois, elle devrait tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler ou méditer avant d'agir.
Loyale. Quand elle aime, elle aime et soutient ses proches quoi qu'il lui en coûte.
Indépendante. Elle exècre les règles, les emplois du temps, elle refuse tout fil attaché à sa jambe.
Altruiste surtout avec les animaux et les créatures magiques.

Colérique. Elle sort facilement de ses gonds quand elle défend ses idées.
Obstinée. Quel doux euphémisme ! "Têtue comme un dragon" est une expression encore trop faible pour la définir.
Rusée quand elle veut obtenir quelque chose, elle utilisera n'importe quel moyen pour arriver à ses fins.
Directe. Quand elle a quelque chose à dire, même si ses propos risquent d'être désagréables pour son interlocuteur, elle ne perd pas son temps à tourner autour du chaudron.
Epanouie. Elle est heureuse et ne regrette aucun de ses choix de vie. Elle est fière de ses origines.
Lunatique. Si ses pensées se bousculent, elle peut passer du rire aux larmes, de l'euphorie à la colère...
Intuitive. Elle se laisse souvent guider par son instinct quand elle ne peut pas se reposer sur ses connaissances ou qu'elle a un choix cornélien à faire.
Anticonformiste. Elle se fiche comme de sa dernière cape des règles de la bienséance, des normes de l'aristocratie sorcière ou moldue.

Minutieuse dans son travail uniquement.
Observatrice. Elle analyse la scène, les protagonistes présents avant de tenter de se lier avec celles et ceux qui lui auront plu.
Naturelle dans sa façon d'être. Elle refuse de se cacher derrière des artifices féminins.
Tolérante. Peu lui importe le sang, la lignée, les origines, seule la personnalité est importante.
Généreuse. Elle adore faire plaisir à ses proches et préfère offrir que recevoir.
Originale dans ses idées, dans sa façon de vivre, dans ses choix vestimentaires...
Maladroite dans certaines de ses paroles. Sa franchise peut blesser.
Excessive. Elle ne retient pas ses mots quand elle exprime son point de vu, sa colère, son mépris.
Rêveuse. Elle se réfugie souvent dans son monde intérieur pour se ressourcer et faire le tri dans ses idées.
Ylang-ylang et yuzu. Elle se sent bien quand elle est dans la nature et elle supporte très mal d'être enfermée entre quatre murs. Elle aime aussi découvrir des cultures différentes et parcourir le monde.
Informations importantes
- Elle a un tatouage moldu sur l'épaule droite qui se prolonge jusqu'à sa nuque.
- Elle a une peur viscérale des clowns depuis qu'elle a vu "ça il est revenu" au cinéma.
- Elle a une cicatrice sur sa cuisse gauche, souvenir d'un puma blessé et affolé.
- Elle est végétarienne et non végétalienne car elle n'a pas réussi à se priver du plaisir de déguster des fromages accompagnés d'un bon verre de vin.
Goûts
- Elle aime ses proches plus que tout et se transforme en furie si quelqu'un fait mine de leur faire du mal.
- Elle préfère fréquenter des personnes honnêtes et franches.
- Elle aime la nature et les animaux qu'ils soient magiques ou non. Elle est bénévole dans plusieurs associations de défense de l'environnement et de préservation des espèces animales et végétales.
- Elle pratique la danse depuis son enfance. Elle a commencé par la danse classique puis elle a poursuivi son apprentissage en danse contemporaine.
- Elle fait de la photographie moldue et elle a suivi des cours pour pouvoir développer ses créations.
- Elle adore l'eau et si elle le pouvait, elle passerait le plus clair de son temps à nager dans un lac ou un torrent.
- Elle adore les couleurs vives et son intérieur est rempli de meubles, de bibelots qu'elle rénove et customise.
- Elle travaille le bois et sculpte des petites figurines.
- Elle aime grimper dans les arbres, escalader des parois pour contempler la nature d'un autre point de vu. Prendre de la hauteur permet de découvrir de nombreux détails invisibles à ceux qui restent sur terre.

- Elle déteste les règlements et elle a du mal à accepter de suivre les directives d'une hiérarchie.
- Elle n'aime pas l'hypocrisie, la suffisance, la violence gratuite et les personnes superficielles.
- Elle refuse d'aller voir des pièces de théâtre ou des films adaptés des œuvres de Shakespeare en particulier "Othello" et le "Roi Lear".
- L'odeur de l'anis la rend malade, elle ne pourra jamais avaler une bouchée de fenouil ou d'un plat où de la badiane a été ajoutée pour le parfumer.

- Elle exècre les personnes qui ne respectent pas la mère nature et laissent des détritus après avoir fait une activité en plein air et les lâches qui maltraitent un animal.

Rêves & Ambitions
- Elle aimerait pouvoir créer une réserve mêlant les animaux et les créatures magiques.
- Elle rêve de rencontrer la personne qui saura la dompter et l'accompagner pour concrétiser ses aspirations.
- Elle souhaiterait que la magie puisse contribuer à la protection de Gaïa.


Chronologie de votre personnage


RP en cours

27 juin 2000 : Comment croquer la Nature sauvage ? avec Keith et ?

25 septembre 2000 : Don't let the lights go down ! avec Jonathan, Irvin et Matilda.

Septembre ou début octobre 2000 : Bièrraubeurre et tarte aux noix avec Andromeda.

16Novembre 2000 : Un oiseau doré, un chartier et un rencontre importante avec Emrys et ?

RP terminés :

Été 1999 - Retour à la Nature avec Matt Clickerly.

27 janvier 2000 - Event avec Ara', Mazie, Matt, Sam et Sio.

Janvier 2000 - Livraison de botanique à domicile avec Arabella Rosebury

Mars 2000 : Les retrouvailles tombées du ciel avec Irvin

Event : La soirée d'inauguration

Mi-mai 2000 : Il faut assumer les conséquences de ses actes avec Matt et Arabella

RP abandonnés

2 février 1999 - Un verre, de la fumée, des cartes... avec Yitshaq A. Friedländer et ???

Excuses, confidences et idées avec Novenka

22 février 2000 - Nos méandres oubliés avec Léo et Mazi

Mi-mars 2000 : Aide, chat et boissons avec Julie / Emma

Mars 2000 : Mentor avec Andromeda Motley

Avril 2000 : The ghost of you avec Gabriel

3 avril 2000 : Elémentaire mon cher Emilia avec Irvin

Mai 2000 : Froufrous et dentelles avec Honoria

Mai 2000 : Pour une histoire de cape et deux robes avec Léandre




PROUD MEMBER OF ::
 
Emilia Clickerlyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t140-emilia-les-animaux-sontMessages : 2948 Points : 77
Pseudo : Ama
Avatar : Emily Blunt
Crédits : Ama
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Un appaloosa léopard
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Emilia C. Montgomery - Clickerly / Carnet d'aventures | Mar 16 Mai - 18:25
Mes études, mon passé, ma rencontre avec Caileb...

Alors que je me consacrais à ma vocation et que j'étais prête à renoncer à toute vie sociale, mon regard azur croisa celui chocolat d'un autre stagiaire. Il était si simple, si amoureux de la nature et des animaux que j'en fus troublée. Mes joues se colorèrent et je sentis mes jambes trembler. Il me ressemblait tellement.

Je ne me souvenais plus du cours simplement de la chaleur de cet échange silencieux. A peine notre professeur nous avait dit que la leçon était terminée que j'avais fui. Je m'étais réfugiée dans ma chambre d'hôte. Une famille australienne m'avait accueilli pour mon stage.

Une nuit troublée, par des rêves où le visage de ce jeune homme venait tourmenter et troubler mon âme, m'avait empêchait de me reposer.  Quel était son nom ?  Je l'ignorais et à mon réveil, je n'avais qu'une hâte le découvrir.

Pour une fois, je pris le temps de me préparer et je ne pouvais pas faire des merveilles avec ma garde robe. Elle était si petite et si pratique, sans aucun charme. Je me regardais frustrée quand l'aînée des enfants passa devant ma chambre. Elle eut un sourire amusée quand elle vit mon embarras. Elle ne fit aucune remarque et elle repartit dans sa chambre. Au bout de quelques minutes, elle revint avec un haut féminin jaune citron et un jean noir ajusté.

Elle me les tendit sans un mot, juste un regard complice. Je les pris et je la remerciais  d'un sourire chaleureux. Après son départ, j'essayais cette tenue et pour une fois, mes formes étaient sublimées. Je savais que je devrais prendre sur moi pour lui parler.

Ma famille d'accueil me salua avec chaleur et je ne pus rien avaler. Mon ventre était tellement noué que rien que le fait de boire une gorgée de thé le tourmentait. Je me sentais tellement mal, fiévreuse à croire que j'avais attrapé la dragoncelle.

Non, je ne pouvais pas fuir, j'avais rendez vous dans une réserve naturelle. Nous allions soigner des créatures magiques australiennes. J'étais à la fois excitée et tendue à l'idée de le revoir. Je me rendis au portoloin. Il était là  et je refusais de croiser son regard. Il s'approcha de notre groupe et la Professeur nous demanda de poser notre doigt sur le ballon crevé. Nos mains se frôlèrent et je ne pus m'empêcher de le regarder. Un sourire magnifique se dessina sur ses lèvres au moment où nous fûmes happés par un crochet.

Nous nous retrouvâmes dans le bush et je me sentis tellement bien au milieu de cette étendue sauvage. Je n'avais pas vu qu'il continuait à me tenir la main, mon regard azur enregistrait la scène bucolique que je voyais, tant de créatures inconnues, tant de rencontres inoubliables possibles. Je finis par sentir sa présence et je tournais mon visage vers lui.





PROUD MEMBER OF ::
 
Emilia Clickerlyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t140-emilia-les-animaux-sontMessages : 2948 Points : 77
Pseudo : Ama
Avatar : Emily Blunt
Crédits : Ama
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Un appaloosa léopard
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Emilia C. Montgomery - Clickerly / Carnet d'aventures | Lun 2 Oct - 15:56
Suite et fin de : http://www.catharsis-rpg.com/t1052-il-faut-assumer-les-consequences-de-nos-actes-feat-emilia-arabella

La porte finit par s'ouvrir sur un Matt blême. Mon regard azur lançait des éclairs et mon visage fermé trahissait ma frustration d'être mise à l'écart. Je prodiguais des caresses à Cookie, attendant qu'il m'explique ce qui s'était réellement passé.

Il vint s'agenouiller devant moi pour prendre ma main que je lui refusais d'un geste brusque. Je lui lançais un regard glacial avant de me relever et de m'éloigner de lui. Croyait-il réellement qu'il lui suffirait de se montrer affectueux ? Je n'étais pas une petite fille qui se contenterait d'un geste amical pour lui pardonner qu'il me cachait une partie de sa vie.

J'acceptais qu'il ne puisse pas me parler de ses missions pour le Ministère mais les autres, il n'avait aucun droit de me le cacher. Nous partagions une maison et croyait-il que ceux qu'il combattait aller se contenter de l'attaquer à l'extérieur ?

S'il ne me mettait pas dans la confidence, comment saurais-je, qu'il fallait me protéger et surtout me défendre en cas d'attaque ? Il était souvent absent et je me retrouvais seule avec Cookie le soir. L'oubliait-il ? Ou pensait-il naïvement que son identité pourrait rester secrète, comme Superman ? C'était un auror alors son visage était connu !

Je m'assis sur mon bureau, les bras croisés et mon regard ne le quittait pas. Je contenais ma colère et si il ne m'avouait pas tout, j'allais exploser.

Il  se remit debout et il eut la prudence de ne pas faire un pas vers moi. Son regard exprimait une douleur intense et il finit par prendre la parole dans un souffle
:

- Emi, cette nuit j'ai essayé d'arrêter des criminels que le Ministère ne juge pas assez dangereux pour lancer des aurors ou des tireurs d'élite à leur trousse. Je me refuse à suivre cette politique et à hiérarchiser les priorités. Ara partage mon idéal de justice et elle a décidé de m'aider. Mais, je ne peux, ne veux pas t'en dire plus. 

Ses paroles me mirent hors de moi, je m'exclamais glaciale :

- Par le caleçon de Merlin, tu te fous de moi ! Tu ne veux pas m'en parler mais inclure Ara dans ta cause ne te pose aucun problème ! Je te signale qu'elle ne suit pas le cursus pour être auror. Tu ne pouvais pas demander de l'aide à Avery ou Greengrass. Le dernier semble être tout prêt à se battre. Tu ne te rappelles pas de la soirée d'inauguration, elle a été blessée ! Si jamais, il lui arrive quelque chose à cause de toi, je ne te le pardonnerais jamais.

Il essaya de répondre mais je ne lui en laissais pas le temps, je me relevais pour m'approcher de lui et j'explosais :

- Arrête de me prendre pour ta petite sœur ! Je suis capable de me défendre ! Ne pourrais-tu pas avoir assez confiance en moi pour me laisser choisir ? Tu as besoin aussi qu'on prenne soin de toi, Matt. Et je suis toute prête à le faire.  Pour cela, il faut que tu me dises où tu vas ? Toutes les soirées, les nuits où tu n'es pas là, je tremble à l'idée qu'il t'arrive du mal et je ne sais même pas où tu es. Comment je pourrais venir te chercher si tu ne me dis rien ?

Des larmes roulèrent sur mes joues, symbole de ma rage et de ma tristesse. J'en avais assez qu'il me trouve fragile. Je pourrais lui être utile et avait-il oublié les heures que nous avions passées à m'entraîner à lancer des sorts offensifs ? Par Circé, il restait là à me regarder sans répondre ! J'avais envie de le secouer mais je ne pouvais pas à cause de sa blessure. J'ajoutais avec hargne :

- Crois-tu que je vais t'attendre sagement en attendant que tu rentres avec des blessures que je serais incapable de soigner. Tu trouves ça juste ? Crois-tu que j'ai envie de recevoir un hibou pour me dire que tu as été retrouvé dans un fossé et qu'il était trop tard pour te sauver ? Qu'est-ce que je ferais sans toi, sale égoïste ! Tu parles d'un idéal de justice ? J'ai juste l'impression que tu veux jouer au héros. Tu en a rien à battre des sentiments des autres. Tu n'as jamais rien compris, Matt.

Ma colère me fit exprimer ce que je retenais depuis des années et il ne pouvait ignorer que mes sentiments n'avaient rien de fraternels. Mais je me fichais comme de ma dernière cape de me trahir. Il était temps que je lui dise qu'il était l'homme que j'aimais et que je ne supportais plus qu'il se mette en danger. Mon regard, noyé dans le sien, attendait qu'il me dise la vérité. Mon ami d'enfance posa sa main sur ma joue, avant de poursuivre d'une voix sincère :

 - Je ne peux pas Emi renoncer à ce combat. Tu me trouves égoïste mais en te tenant en dehors de mes activités, je peux te préserver. J'ai protégé notre maison et je vais la rendre incartable. Je tiens trop à toi. Non, ce ne sont pas les bons mots. Je ne peux plus te cacher ce que je ressens. Je t'aime, pas comme un ami, mais comme un amant qui rêve de partager ta vie.

Ainsi, il m'aimait mais non, je secouais la tête agacée. Comment pouvait-il parler d'amour alors qu'il me cachait le pan le plus dangereux de sa vie ?

- Tu m'aimes ? Vraiment, et bien, mal dans ce cas. Pourrais-tu me respecter assez pour me faire confiance et m'inclure dans ces activités ? Je n'ai jamais eu le fantasme du preux sorcier sur son balais. Je n'ai pas besoin d'un chevalier servant mais d'un égal en qui je puisse avoir confiance. Je ne veux pas être simplement ta faiblesse mais aussi ta force. Je ne demande pas non plus la lune, juste que tu me dises où tu es et qui je peux prévenir si tu tardes à me donner des nouvelles. Il faut bien que quelqu'un puisse appeler la cavalerie à ta rescousse, non ? Promet-moi de ne plus agir seul ? Est-ce trop te demander que je puisse moi aussi prendre soin de toi ? Bougre d'imbécile, je t'aime aussi. Il est hors de question que je sois ta petite femme au foyer qui restera sagement à la maison, en priant pour qu'il ne t'arrive rien. Non, jamais et si tu ne peux l'accepter, notre histoire est impossible.

Matt m'observait et il pouvait lire ma détermination. Il fallait qu'il accepte mes conditions sinon notre histoire ne pourrait jamais commencer. Il prit son temps avant d'accéder à une partie de ma requête :

- Je te promets de ne plus partir en mission seul et te donner des nouvelles régulièrement. Je ne peux pas te donner d'autre nom que celui d'Ara, je dois préserver l'identité des autres. Est-ce que ça te suffit, mon Amour ?

Une partie de moi était toujours en colère mais une autre était simplement comblée. Je murmurais d'une voix tendre :

- Pour l'instant mais, la partie n'est pas finie, tu n'as pas gagné...

Puis je me mis sur la pointe des pieds pour poser mes lèvres délicatement sur les siennes tandis que ma main gauche alla se perdre dans sa chevelure. Notre baiser devint plus audacieux, plus passionné, exprimant nos sentiments si longtemps contenus. 

Et la suite de la nuit n'appartenait qu'à nous. Je pus enfin prononcer ces sept lettres et notre infinité fut scellée.



PROUD MEMBER OF ::
 
Emilia Clickerlyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t140-emilia-les-animaux-sontMessages : 2948 Points : 77
Pseudo : Ama
Avatar : Emily Blunt
Crédits : Ama
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Un appaloosa léopard
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Emilia C. Montgomery - Clickerly / Carnet d'aventures | Jeu 5 Oct - 8:45


Vendredi 30 juin 2000,

La blessure de Matt mit beaucoup de temps à guérir, l'obligeant à mettre de côté ses activités secrètes et à renoncer à ses missions d'auror. Comme il m'était plaisant de m'occuper de lui, nous apprenions à nous apprivoiser et nous pouvions enfin exprimer nos sentiments sans aucune retenue.

Aujourd'hui, j'avais passé une grande partie de la journée à l'extérieur en consultations. A mon retour, je trouvais un mot grifonné de la main de mon aimé. Il me demandait de le rejoindre au Loch Ness à 19h30 et il m'informait que Cookie était chez nos parents. Il n'avait pas eu besoin de me préciser l'endroit, nous avions nos petites habitudes.

Je regardais l'heure et il me restait moins d'une heure pour me préparer. Je pris une longue douche puis je pris du temps pour choisir ma tenue. Je passais une robe jaune et mandarine. Je me maquillais légèrement et je coiffais ma chevelure en queue de licorne haute.

Quelques minutes avant l'heure du rendez-vous,  je transplanais . Il était là devant moi et il prit ma main pour me guider jusqu'à sa surprise. Il avait organisé un repas en plein air et il avait décoré les lieux avec des milliers de pivoines, ma fleur préférée.

Nous nous installâmes sur un plaid en tartan, aux couleurs de mon clan écossais. Il déboucha une bouteille de champagne rosé puis, il me servit une coupe. Nous trinquâmes les yeux dans les yeux avant de déguster les plats qu'il avait apporté. Entre chacun d'eux, nous nous embrassions fougueusement.

Après le dessert composé de fraises à la chantilly, il me proposa d'aller faire une balade sur les rives du Loch,. Nous aurions peut-être la chance d'apercevoir Nessie me souffla t'il d'une voix étrange. Il était de plus en plus bizarre, nerveux. Je ne comprenais pas ce qui lui arrivait.

Il resta silencieux, jusqu'à ce que nous arrivions près d'un majestueux arbre, où nous attendait une nouvelle bouteille de champagne, deux coupes et une seule pivoine dont les pétales brillaient. Je lui lançais un regard intrigué quand il me demanda de la prendre. J'obtempérais sans comprendre et son parfum était entêtant. Je fermais les yeux, un instant, pour savourer cette senteur surnaturelle.

Quand je les rouvris, mon tendre amour avait un genoux à terre et il me demanda d'une voix pleine d'amour :


- Veux-tu faire de moi, l'homme le plus heureux du monde, en acceptant de devenir ma femme ?

Au moment où il me fit sa demande, les pétales de la fleur s'envolèrent et tourbillonèrent autour des étamines qui se transformèrent en une magnique bague de fiançaille. La pierre avait pris la couleur rosée des pétales et l'anneau était en or blanc. Je m'exclamais émerveillée, comblée  :

- Oui, mon Amour, en aurais-tu douté ?

Il se releva, prit ma main tendrement et me passa cette bague, symbole de notre amour éternel. Puis il encadra mon visage avec ses mains et il m'embrassa passionnément. Nous profitâmes de la douceur de cette soirée pour nous aimer.

Il serait temps, demain, d'annoncer cette bonne nouvelle à nos proches mais, à cette instant, seul comptait la danse de nos deux corps.
 



PROUD MEMBER OF ::
 
Emilia Clickerlyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t140-emilia-les-animaux-sontMessages : 2948 Points : 77
Pseudo : Ama
Avatar : Emily Blunt
Crédits : Ama
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Un appaloosa léopard
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Emilia C. Montgomery - Clickerly / Carnet d'aventures | Sam 7 Oct - 14:59
Le 30 juillet 2000,

Aujourd'hui, c'était le grand jour. Ara et Ama m'aidèrent à me préparer et à revêtir ma robe de mariée. Aucune inquiétude, aucune peur, je savais que j'étais faite pour devenir la femme de Matt. Ma meilleure amie avait demandé à Kachina, prêtresse amérindienne, de célébrer notre mariage. Peu d'invités pour cette grande occasion, juste nos proches et c'était mieux ainsi. Je n'avais jamais aimé le tape à l'oeil, je préférais la simplicité.

A vingt heures, Irvin vint me chercher et je le pris par le bras pour qu'il me fasse transplaner, dans le lieu qu'avait préparé Matt et son garçon d'honneur, Léandre. Je n'en croyais pas mes yeux, nous étions dans une vallée luxuriante où était installée un autel rendant hommage à Gaïa. Cachés des regards des présents, je voyais nos parents, nos amis, notre cookie et mon promis. Comme il était beau !

D'un geste de leur baguette, les demoiselles d'honneur et le garçon d'honneur firent apparaître des lumières pour guider mes pas sur l'allée menant à mon bonheur. Les premières notes de la sonate au clair de lune retentirent. Je pris le bras de Irvin, qui lui était nerveux de jouer ce rôle, qui aurait du être dévolu à mon père. Je le rassurais d'un sourire pour le remercier et lui faire comprendre que tout se passerait bien.

Nous marchâmes, en suivant le rythme de cette musique que j'adorais. Je tenais mon bouquet de pivoines à deux mains, mon visage radieux offrait des sourires comblés à nos invités.

Lorsque je fus à quelques pas de mon Matt, je sentis mon cœur s'emballer, je ne le quittais pas des yeux et Irvin me fit un baiser sur la joue avant de me mener à mon fiancé. Il alla, ensuite, rejoindre ses mères. Ara prit mon bouquet, m'offrit un large sourire et je voyais son émotion, avant de se replacer près d'Ama.

Kachina prit la parole d'une voix solennelle :


- Nous sommes réunis ici, aujourd’hui pour unir deux âmes. Je m'adresse à vous Emilia et Matt, avez-vous décidé de votre plein gré de reconnaître le lien éternel qui vous unit ?

Nous répondîmes à l'unisson, avant de nous mettre face à face pour que nos doigts s'enlacent.: - Oui ! Mon fiancé prit la parole, son regard noyé dans le mien et parla d'une voix émue :

- Emi, j'ai passé deux heures sur ma feuille et tous les mots auxquels je pensais me paraissaient trop faibles, ou trop niais. Je n'arrivais pas trouver de mots juste. Les choses sont si évidentes avec toi alors j'ai du mal à les expliquer. J’aime ta façon parfois si simple et pleine de bon sens de voir le monde. Avec toi les problèmes n’existent pas, il y a toujours des solutions. Avec toi, j'ai découvert l'amour, la tolérance, la tendresse... Aucun mot assez fort ne me vient à l'esprit pour te remercier de m'avoir montré les choses avec des yeux différents.

Si dans la vie, beaucoup de choses sont imprévisibles, j’ai une certitude : je sais que peu importe ce que nous réserve le futur,  je veux être avec toi, je veux être ton mari mais aussi ton meilleur ami, ton refuge contre les forces du mal qui tentent inlassablement de détruire le bonheur dans ce monde. Être ensemble, partager notre amour… c’est tout ce dont j’ai besoin pour être heureux et je n'ai plus qu'un rêve, c'est de passer le reste de ma vie à tes côtés, ne plus être loin de toi une seule journée et de fonder cette famille dont nous rêvons tout les deux.

Ici et maintenant je promets de t'aimer, de t'être fidèle et de te protéger pour le reste de l'éternité. Car même si la mort sépare les corps elle ne peut séparer les âmes qui s'aiment et aujourd'hui, c'est à toi que je confie la mienne. Je t'aime Emilia.


Une larme roula sur ma joue et je pus exprimer mes voeux, à mon tour, d'une voix pleine d'amour  :

- Mon Amour, depuis aussi longtemps que je me souvienne, tu as toujours fait parti de ma vie. Nous avons grandi ensemble. Tu as été souvent obligé de me tempérer et tu es le seul qui ait le pouvoir de me faire changer d'avis.

Quand tu m'as demandé de revenir aux heures sombres, je n'ai pas hésité une seconde. Je voulais être avec toi, te seconder et j'ai compris très rapidement que je ne pouvais plus te quitter. Ta grandeur d'âme, ton idéal de justice font de toi, un homme merveilleux. Mais, vois-tu, ce sont tes petites manies, tes sourires, ton rire, ta générosité qui m'ont fait prendre conscience que tu étais mon âme soeur.

Mon coeur, tu es ma faiblesse, ma force, mon autre, mon tout et sans toi, je ne pourrais pas être la femme que tu viens de décrire. Tu me sublimes, tu me rends plus courageuse, plus forte. Nous étions destinés l'un à l'autre et jamais, je n'aurais pensé avoir la chance de tomber amoureuse de mon meilleure ami. Je t'aime Matt, à jamais et pour toujours.


-  C'est devant nous tous réunis que Matt et Emi viennent de se promettre un amour éternel. Avec ce cordon doré, je les unis par les liens sacrés du mariage. Dit la prêtresse avant de faire apparaître ce ruban qui vint s'enrouler autour des poignets des jeunes mariés.

D'une seule voix, nous prononçâmes ce serment :

- Mon coeur est à toi, mon corps est à toi dans cette vie et pour l'éternité grâce aux pouvoirs de la magie. Le cordon disparut pour ne laisser que deux alliances en or jaune. Sur chacune d'elle était gravée les mots que nous venions de déclamer.

Kachina s'exclama :


- Vous pouvez embrasser la mariée !

Matt m'enlaça et m'embrassa avec fougue. Une chanson se fit entendre et nous nous mîmes à danser, sous les applaudissements des convives.

La chanson de la fin de la cérémonie:
 
Petite précision:
 



PROUD MEMBER OF ::
 
Emilia Clickerlyavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t140-emilia-les-animaux-sontMessages : 2948 Points : 77
Pseudo : Ama
Avatar : Emily Blunt
Crédits : Ama
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Un appaloosa léopard
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Emilia C. Montgomery - Clickerly / Carnet d'aventures | Mer 28 Mar - 9:48
Le 5 octobre 2000,

Occupée à mettre de l'ordre dans les dossiers de mes patients pour prévenir ceux qui devaient faire leur rappel de vaccination, je sursautais quand j'entendis la sonnette de mon domicile.
Étrange, je n'attendais aucune visite aujourd'hui. Inquiète, j'allais ouvrir et je me figeais face à deux sorciers aux visages sévères.

Le plus âgé prit la parole d'un ton étrangement amical :


- Bonjour Madame Clickerly. Il ne lui demanda pas de confirmer son identité, ils avaient trouvé une photo d'elle dans les papiers qu'ils avaient retrouvés. Il lança un regard à son collègue avant de poursuivre : - Je suis l'auror Alexander Williams et voici Theodorus Jenkins. Est-ce que vous nous autorisez à entrer ? Nous devons vous parler.

Par Circé, est-ce que Irvin avait parlé de la disparition de Matt à sa mère ? Ou pire, est-ce son ami qui avait déclaré sa disparition ? Mes jambes se mirent à trembler et je dus me rattraper à la poignée de la porte pour ne pas tomber. Je n'eus pas la force de répondre, trop inquiète des conséquences que ma détresse allait entraîner pour mon mari.

D'un signe de tête, je leur fis signe d'entrer et les seuls mots que je pus prononcer furent :


- Suivez-moi... Mes pas se firent hésitants alors que je l'ai guidé vers le premier étage. En haut de l'escalier, Cookie les accueillit en jappant et en leur faisant la fête. Je restais debout attendant de savoir ce qu'il me voulait. Le second prit la parole d'un ton très doux :

- Madame Clickerly, asseyez-vous. Comme une automate, j'obtempérais en prenant place sur un des fauteuils. Mon regard bouleversé se posa sur eux tandis qu'ils s'installèrent sur le sofa. Matt m'avait toujours dit que les aurors demandaient aux proches de s'asseoir avant de leur annoncer une mauvaise nouvelle. Une larme roula sur ma joue et je demandais d'une voix tremblante :

- Que se passe t'il ? Non, non, mon Amour ne pouvait pas être ... Non, non, ils étaient simplement là pour me poser des questions sur lui. Savoir depuis quand il avait quitté le domicile conjugal. Je leur lançais un regard implorant pour qu'ils parlent et ne me laissent pas dans l'ignorance.

Le plus jeune reprit la parole :
- Madame Clickerly, votre mari a eu un accident. Nous sommes désolés mais, Matthew  n'a pas survécu. Nous partageons votre douleur d'avoir perdu un collègue si estimé.

Les larmes roulèrent sur mes joues sans que je puisse les retenir. Mon cœur se brisa à cet instant. La souffrance me submergea puis la colère me donna la force de rétorquer :

- Il n'était plus auror, vous l'avez abandonné, forcé à quitter un poste qu'il adorait ! Je ne vous crois pas, vous mentez ! Matt est vivant et vous perdez du temps inutilement au lieu de le rechercher ! Je ne vous crois pas, vous m'entendez. Sortez de chez nous ! Hurlais-je en me levant.

Alexander se releva à son tour pour venir vers moi et poser sa main sur mon épaule et dire :


- Je partage votre douleur. Nous avons retrouvé son corps et ses papiers d'identité. Je suis vraiment désolé mais, aucune erreur est possible. Voulez-vous que nous appelions l'un de vos proches ?

Je m'effondrais dans ses bras. Une douleur intense au niveau du ventre me plia en deux. Je ne pouvais plus respirer, plus penser, j'avais si mal que même mon corps l'exprimait. Je murmurais :

- J'ai mal si mal. Mon cœur, mon ventre... Puis, je sombrais.... Lorsque je finis par me réveiller, je me trouvais dans une chambre inconnue et une femme était à mon chevet. Elle me parla d'une voix très douce :

- Madame Clickerly, je suis Charity Fritzland, je suis guérisseuse. Vous êtes au Centre Médical d'Atlantis. J'ai une très bonne nouvelle à vous annoncer. Vous êtes enceinte de six semaines. Ne vous inquiétez pas, vos bébés sont en bonne santé mais, il faut que vous preniez soin d'eux et de vous, à présent. Vous devez reprendre du poids et vous ménager.

Je la regardais sans comprendre. Enceinte ! Nous espérions tellement fonder une famille. Je me devais de trouver la force de mener à terme cette grossesse, pour lui. Je posais ma main sur mon ventre en espérant les sentir et une bouffée d'amour m'envahit. Je fis un petit signe de tête avant de fermer les yeux et de rejoindre le pays des songes.



PROUD MEMBER OF ::
 
Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Emilia C. Montgomery - Clickerly / Carnet d'aventures | 
Emilia C. Montgomery - Clickerly / Carnet d'aventures
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventures de Tom Bombadil
» Les aventures de Lena & Fee
» Carnet de Chasse
» Baptême d'Opaline Montgomery [PV]
» Carnet d'un espion malade | Luigi di Paliano
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: