Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Hors-Jeu - Personnages :: Gestion des personnages et du RP :: Journaux de bord
 

 Pansy Parkinson | Journal de bord

Aller en bas 
AuteurMessage
Pansy ParkinsonPansy Parkinson
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2559-pansies-rise-in-purple-gold-aMessages : 17 Points : 64
Pseudo : brief moment of joy (bref moment de joie), léa.
Avatar : tonkin, phoebe.
Crédits : (avatar) neon cathedral, @ bazzart.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: existant, mais incorporelle, d’une efficacité toute relative.
Informations diverses:
MessageSujet: Pansy Parkinson | Journal de bord   Pansy Parkinson | Journal de bord EmptyJeu 11 Juil - 9:54

Pansy Annabeth, Parkinson
Informations civiles
Nom : Parkinson.
Prénom(s) : Pansy, Annabeth.
Date de naissance : 12 Juillet (1980).
Âge actuel : 20 ans.
Métier/études : apprentissage des métiers de la santé.
Alignement politique : Conservatrice.
Lieu de résidence : encore indéterminé
faites vos propositions.
Informations Magiques
Origines : anglaise, à peine autrichiennes.
Baguette : bois de houx, plume d’oiseau-tonnerre, 29 cm 200.
Patronus : incorporel
Épouvantard : le corps et l'âme défigurés, cerclés de ténèbres.
Miroir du Riséd : celui qui fait son bonheur.
Animal de compagnie : chouette, dite Charogne.
Maison : Serpentard.
Pansy ParkinsonPansy Parkinson
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2559-pansies-rise-in-purple-gold-aMessages : 17 Points : 64
Pseudo : brief moment of joy (bref moment de joie), léa.
Avatar : tonkin, phoebe.
Crédits : (avatar) neon cathedral, @ bazzart.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: existant, mais incorporelle, d’une efficacité toute relative.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Pansy Parkinson | Journal de bord   Pansy Parkinson | Journal de bord EmptyJeu 11 Juil - 9:57

Descriptions
Caractère de votre personnage
ambitieuse, amusante, arrogante, artificielle, audacieuse, autoritaire, calculatrice, condescendante, convaincue, coquette, écervelée, éloquente, émotive, exubérante, fourbe, hautaine, immature, impétueuse, impulsive, indépendante, influençable, insolente, instinctive, insubordonnée, intéressée, intransigeante, leader, manipulatrice, méprisante, orgueilleuse, persévérante, présomptueuse, protectrice, vaniteuse, vindicative, sincère, sournoise et spontanée.
Informations importantes
Princesse, véritable joyau familial, obtenant toujours tout et ne manquant jamais de rien. Gamine arrogante, tantôt bien trop gâtée pour certains et tantôt méritante pour d’autres, à chacun son point de vue. Quoi qu’il en soit, orgueil et artifices sont des pêchés dont elle est détentrice et qu’elle doit essentiellement à cette position familiale, ce piédestal au sommeil duquel on l’a installée. Allant de paire, c’est une jeune femme dans la fougue de l’âge, coquette et vaniteuse, constamment tirée à quatre épingles – Rébellion hors de tranchées déjà toutes tracées et confrontation aux idées prédestinées. Un bon mariage préfabriqué, forcé, de sang pur à sang pur pour destinée. Mais c’était sans compter sur l’impétuosité et l’insubordination la caractérisant. Émotive intransigeante, éperdument amoureuse de Draco Malefoy. Insolente opposition – Influençable et issue d’une famille orientée et profondément dévouée au Seigneur et ses sbires, élevée dans ces idéaux obscurs et vouée à devenir à son tour, donc, pro-ténèbres. Sournoise et vindicative, cependant, c’était sans compter sur Draco. Témoin des ravages qu’il a subit. Révision instinctive de ses propres opinions, de manière active. Méprisante, c’est force de fourberies que furent regroupées, amassées, bon nombre d’informations contribuant à la chute de nombre de Mangemorts, anonymement s’entend – Dans ce même élan d’affranchissement des trop vielles valeurs familiales, de ces normes conservatrices, la sournoise et écervelée a franchi un pas supplémentaire lors de son entrée à l’UPA. Avec audace et spontanéité, bravoure un peu aussi, c’est un choix de filière d’étude plus que déstabilisant qui fut formulé – Heureuse détentrice d’un chat presque aussi vieux qu’elle et au caractère au moins aussi corrosif que celui de sa maîtresse. Fruit d’une tendresse profonde, ne l’ayant pourtant au grand jamais accompagnée à Poudlard.
Goûts
Gourmandise bien maîtrisée, c’est de tisanes d’orties qu’elle raffole le plus. De sortie avec des amis, quels qu’ils soient, consommation quasi exclusive de Bièraubeurre et d’aucun alcool plus fort. Habituellement et même constamment, chaud et en choppe – Baguettes magiques à la Réglisse et Plumes en sucres, confiseries les plus appréciées mais très rarement consommées – Hautaine, si l’on le lui demande, à l’en croire aucun Elfe de maison n’officie au manoir Parkinson. Faux, grossière erreur. On y rencontre même deux, simplement laissés de côté par arrogance.

Rêves & Ambitions
Votre texte.

Pansy ParkinsonPansy Parkinson
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2559-pansies-rise-in-purple-gold-aMessages : 17 Points : 64
Pseudo : brief moment of joy (bref moment de joie), léa.
Avatar : tonkin, phoebe.
Crédits : (avatar) neon cathedral, @ bazzart.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: existant, mais incorporelle, d’une efficacité toute relative.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Pansy Parkinson | Journal de bord   Pansy Parkinson | Journal de bord EmptyJeu 11 Juil - 9:57


Chronologie
  • 1980 symbolique, grande année, signant la naissance de Pansy. Chaque 12 Juillet, depuis, est fêtée en grande pompes l’enfant répondant au nom de fleur. Pensée. Fille Parkinson, pupille étincelante et doux trésor familial, promises à de grandes choses – peut-être un peu trop grandes pour elle. Prunelle des yeux de ses parents et tout particulièrement de ceux de sa mère, élevée dans l’exigence des traditions, des valeurs et des normes conservatrices et arriérées familiales. Éducation rigoureuse, entre allégeance sombre et craintes déraisonnables, pro-mangemorts et anti-moldu.

  • 1991 (onze ans) grande date, encore une. Première année à l’école de sorcellerie Poudlard. Année de bien des premières expériences, faites toutes en découvertes. C’est le cœur palpitant, battant à tout rompre que Pansy à prit le Poudlard Express la menant à l’école où elle passerait les sept années à venir, pour la toute première fois - accompagnée d’une chouette baptisée, avec mépris, Charogne. Elle découvrit l’Écosse et ses charmes, apprit à dompter le Grand Escalier du château et pour la première fois encore elle pu (enfin) passer plus de deux jours loin du manoir familial. Profond sentiment de liberté et d’émancipation. Lors de la cérémonie de répartition et malgré une hésitation palpable avec Gryffondor, c’est au sein des Serpentards que le Choixpeau l’a envoyée sans grandes surprises. ‹ vous finirez à Serpentard si vous êtes plutôt malin, car ceux-là sont de vrais roublards qui parviennent toujours à leurs fins. › y comprendre que c’est ici que ce trouvait réellement sa place. Cette même année enivrée d’indépendance et de popularité, princesse vaniteuse sans sa cours, elle donna vie aux fondements d’un gang de filles qui l’accompagna pour les six années suivantes. Inséparables, toujours à piailler et colporter ensembles les derniers potins, meilleures amies et grand soutient. Maigres rangs élitistes formés de Daphné Greengrass au sang pur, ainsi que de Millicent Bulstrode et Tracey Davis toutes deux de sang mêlé – chacune d’entre elles fièrement issues de la maison Serpentard, il en va de soit.

  • 1994 (quatorze ans) signe une quatrième année d’étude au sein de l’école de sorcellerie Poudlard. Particulière, puisque cette dernière se voit être le lieu d’accueil du Tournoi des Trois Sorciers et des écoles Françaises et Bulgare en terre Écossaises. C’est donc le 30 octobre 1994, aux alentours de dix-huit heures, que les filles de Beaubâtons et les garçons de Durmstrang, mettent pieds à terre – pour une sélection des champions le jour suivant. Triste évènement exceptionnellement bridé, réservé aux élèves majeurs (soit âgé d’au moins dix-sept ans), premier caprice non exaucé et frustration profonde pour la Pensée qui ne rêvait que de faire face à la Fleur. Les mésaventures ne s’arrêtant pas là, puisque cette même année commencent à germer les idéaux familiaux de bon mariage, ambitions familiale sang limite si ce n’est celles du sang, de pureté à pureté. Rébellion inattendue, écervelée entichée, déterminée à ne pas se laisser malmenée – c’est à Draco qu’elle souhaite offrir son cœur, son cœur et tout son être – à lui et à lui seul. Il est le fruit de son désir et, cette même année, il se voit aussi être son cavalier au Bal de Noël du 25 Décembre (tradition du tournoi) auquel seuls les élèves de quatrième années participent de huit heures à minuit. Réalisation onirique de son plus profond caprice, cette soirée signe l’un des plus beau souvenir de l’enfant dans sa robe pâle et surchargée de dentelles.

  • 1995 (quinze ans) intimidant des deuxième années à la rentrée (le 1er Septembre), en compagnie de quelques amis, pour obtenir une diligence pour eux seuls. Leader orgueilleuse, nommée préfète au cours de cette cinquième année, aux côtés de Draco Malefoy, elle le restera jusqu’en 1998 sans pour autant revoir son comportement. Si bien, qu’au match de Quidditch opposant les maisons de Gryffondor et Serpentard – reine de cœur, reine du chœur, dirigeant la chorale, elle entonne la chanson Weasley est Notre Roi : ‹ Weasley est un grand maladroit, il rate son coup à chaque fois (…) grâce à lui c’est sûr on gagnera ›. Grande année d’émancipation et de prise de pouvoir, en quelque sorte, c’est avec une joie certaine et de grandes distinctions qu’est accueillie la venue de Dolores Ombrage au sein du corps enseignant. Professeur dont Pansy rejoint Brigade dite Inquisitoriale, se livrant à un véritable petit combat de coq acharné face aux frères Weasley (Fred et Goerge) et leurs plaisanteries absurdes. Année riche en désordres qui se clôture finalement par le passage et l’obtention du Brevet de Sorcellerie Élémentaire (BUSE).
  •  
  • 1996 plus proche que jamais de celui qu’elle aime, Draco, Pansy se voit légèrement transformée. Épanouie et tendre, c’est sous des yeux éberlués qu’elle caresse les cheveux blond du garnement Malefoy dans le train qui les ramènent à Poudlard pour leur sixième année. Naïvement, amoureuse éperdue, elle ne voit rien venir et ne s’attend certainement pas à ce qu’il la repousse tandis que s’installe un éloignement progressif entre eux. Douleur constante et profonde, à peine dissimulée – Daphné Greengrass pour inconditionnel soutien. Pansy ne sera jamais aussi proche et attachées aux filles du gang que cette année de détresse-ci, tandis qu’elle assiste impuissante à l’évolution funeste des choses pour son éternel amour. Un jour même, plusieurs mois après le début de l’année scolaire, le blondinet se voit pris en soins à l’infirmerie après un sort de Sectumsempra qui le mutilera profondément et lui rendant visite, Pansy essuie un ultime rejet qui signera la fin de cet idylle. Séparation devenue véritable fardeau, torture quotidienne, orgueilleuse et fière elle fait de son mieux pour n’en laisser rien paraître.

  • 1997 la voilà enfin, la septième et dernière année à Poudlard. C’est une Pansy enragée et meurtrie et bien transformée qui retrouve calmement les bancs de l’école. Braquée et alarmée. Profondément choquée et déterminée. Courbant officiellement l’échine, qui douterait des Parkinson ? Elle se dresse, officieusement, contres les ténèbres, le Seigneur et ses Mangemorts, contre la souffrance. Animée d’une force de rébellion profonde, elle amasse silencieusement tout un tas de preuves – tout prenant grand soin de se tenir bien loin de la Bataille livrée à Poudlard – menant son propre combat, à sa façon et selon ses propres idéaux, elle fait parvenir anonymement chacune de ses ressources au Ministère. Son action, inconnue de qui que ce soit, permet ainsi la chute de plusieurs des mages sombres. Vengeance enfin saisie, plaisir délectable. Joie profonde.

  • 1999 ouverture de l’Université Paracelse d’Atlantis (UPA), en Septembre. Nouvelle opportunité d’affranchissement et de liberté pour Pansy toujours profondément accrochée, entichée, de Draco. Et inséparable de Blaise, envers et contre tout. Cette dernière rejoint donc Atlantis et son Université pour rester proche d’eux prendre enfin les distances nécessaires à la refonte de ses propres idées.


    Contenu sponsorisé
    Plus d'informations
    MessageSujet: Re: Pansy Parkinson | Journal de bord   Pansy Parkinson | Journal de bord Empty

     
    Pansy Parkinson | Journal de bord
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Un journal de bord ?
    » Journal de bord de Becker
    » Pansy Parkinson in the place!
    » L'inquiétude sursaute au frisson d'une crainte [Pv]
    » Journal de bord

    Réponse Rapide


    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    -
    Sauter vers: