Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Manadh :: Enclave résidentielle sorcière
 

 L'amica del figlio, ft Ella Kvelgen

Aller en bas 
AuteurMessage
Alden O. LaurielAlden O. Lauriel
Sorcier
Sorcier
Messages : 38 Points : 86
Pseudo : Kal
Avatar : Joel Kinnaman
Crédits : //
Plus d'informations
MessageSujet: L'amica del figlio, ft Ella Kvelgen   L'amica del figlio, ft Ella Kvelgen EmptyJeu 23 Mai - 13:25


Il n'est pas un homme de banalités, Alden. Il n'est pas plus celui qui aime traîner dans les bars après le boulot, ni celui qui serait tenté par l'idée de s'asseoir en compagnie de ses collègues autour d'un jeu de cartes pendant une pause. Il n'y a pas de pauses dans sa vie de sauvage. Même si le temps ne lui manque pas toujours, parce qu'il est efficace et rapide dans tout ce qu'il fait, il n'est pas non plus à sa recherche. D'antan, il ne se rappelle pas avoir été comme ça non plus, tout au contraire. Enfant sage et silencieux, il existait comme une ombre dans un monde qui lui semblait tout juste à sa taille et la seule chose qui le gardait silencieusement en vie, c'était de se répeter que ça allait finir par changer. Le voilà aujourd'hui homme de main, au service des Ténèbres, fervent serviteur de la cause que qu’il sert. Père de deux garçons, et porteur de secrets gardés précieusement dans un coin de sa tête dont le seul détenteur des clés est lui même. Personne ne sait pour sa femme. Ou presque.

Une cause pour laquelle il travaille, dont il n'a  jamais objectivement déjà parlé à ses fils. Noah et Dwayne s'en posent des questions à son sujet. Quand il rentre tard le soir et qu'ils sont sur le point de dîner, il est comme un soldat qui rentre de la guerre. De son côté, il évite également de paraître trop intrusif. En bon père, il garde un oeil sur eux et les surveille, c'est évident.
Néanmoins, il est rarement présent en journée, et parfois, il lui arrive de s'éclipser quelques jours pour le boulot. Attentif, il les voit grandir. Tous les deux, ils seront des hommes.
Cependant la distance a son point positif: Elle le sépare d'eux si souvent, et ses retours imprévisibles qui lui remplissent le coeur, lui permet de  faire la part des choses entre ses obligations et les moments passés à la maison. Chaque moment chez lui avec eux est unique et précieux.
Oui chez lui. Cette maison, ce manoir aux allures anciennes et gothiques qu'il a si chèrement payé. Il a beau ne s'être jamais posé la question, il sait que c'est pour eux qu'il le fait. Quoi qu'il fasse, et qu'importe la manière dont il s'y prend, c'est pour eux.


Il l'a désiré  toute la journée son verre de merlot. Il vient tout juste de rentrer, et n'a pas encore retiré sa veste, ni ses chaussures. Il n'entend pas un chat dans la piaule, et se doute que ses fils sont encore dehors, ou qu'ils sont déjà en train de dormir. Il espère, en tant que père, que quand il leur répète mille fois d'éviter de se coucher à l'aube, il leur arrive de l'écouter. La fatigue lui monte à la tête alors qu'il sur le point de monter, prêt à dormir, et qu'il entend sonner à la porte. Instinctivement, il s'arrête, immobile au milieu du salon. Putain Dwayne et ses clés c'est quelque chose. Il n'est jamais capable de les avoir sur lui. Et puis souvent, il le retrouve dans un de ces états qu'il ne comprend jamais.

Se saisissant de sa baguette, il s'avance vers la porte, envisageant l'idée que c'est peut être un c*nnard en rapport avec son boulot qui l'a retrouvé, et qui veut lui passer un savon pour une raison X ou Y. La raison reste encore vague mais y en a pleins des mecs comme ça. Sèchement, il baisse la poignée et ouvre la porte en grand, finissant par la bloquer avec son talon.
Il peine à voir le visage de la personne, qui lui paraît bien plus petite que lui, jusqu'à ce qu'il actionne l'interrupteur. Les éclairages extérieurs grésillent puis éclairent la silhouette qui lui fait face.
C'est une jeune femme d'un âge plus avancé que celui de Dwayne. Rassuré, il baisse légèrement sa garde, le regard froid. La tempête qui commençait à s'agiter dans ses orbes silencieuses s'apaise, mais le ciel qui s'y reflète reste tout aussi sombre.

- Il est tard. Qui êtes vous. Et que puis-je faire pour vous.

Sa voix rauque et profonde résonne dans la nuit.
Il reprend note qu'elle est une inconnue, qu'il ne la connait ni d'Adam ni d'Ève, et il espère qu'elle ne va pas lui sortir tout un flot de futilités, ni lui demander un service, ou encore moins le retenir trop longtemps sur le perron. Sortant de la baraque, il referme derrière lui la porte qui claque sèchement. Sa baguette est toujours pointée sur elle, il ne pense pas avoir à l'utiliser. Du moins, il aimerait éviter.
Ella KvelgenElla Kvelgen
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1655-i-dare-you-i-double-dare-you-Messages : 422 Points : 918
Pseudo : M
Avatar : Léa Seydoux
Crédits : Bazzart - Astra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Tour d'Or Blanc, colocation avec Charlotte Moore, Atlantis
Patronus: Diable de Tasmanie
Informations diverses:
MessageSujet: Re: L'amica del figlio, ft Ella Kvelgen   L'amica del figlio, ft Ella Kvelgen EmptySam 25 Mai - 16:35

Il était tard, ça, c’était une certitude. Ça faisait longtemps qu’elle avait plus entendu ses pas isolés dans le silence nocturne. Les échos semblaient presque menaçants dans ce monde figé et sans couleurs. Du moins, tout en nuances de gris. En ce moment, Ella était trop cassée pour espérer errer sans but et sans raison. Trop occupée par la vie, ses obligations et ses imprévus. Son été ? Vous saviez ce qu’on disait sur cette saison ; elle procurait le bonheur de l’insouciante liberté. Mais son été à elle avait été plus chargé que le reste de l’année. Elle collait aux basques d’Anya depuis plus d’un mois maintenant. Enfin, pas vraiment ; elle avait emménagé temporairement dans son appart’ pour l’aider à gérer sa magie. Ouais ouais, rien que ça. Alors ça faisait beaucoup d’énergie, de patience, de présence… Et de concessions. Attendez, elle était pas en train de nier tous les efforts et tout le travail fourni. Loin de là. Si c’était à refaire, l’hésitation aurait pas sa place. Mais qu’on se le dise ; c’était prenant. Et cette rare soirée estivale en solitaire lui faisait du bien.

Jamais la blonde avait foutu un pied dans ce quartier de Manadh. L’enclave sorcière ressemblait à une peinture victorienne. C’était l’image qu’elle en avait toujours eue ; une toile existante, mais en arrière-plan sur la scène de son quotidien. C’était pas moche, fallait le reconnaître. Mais l’idée de vivre agglutinée à d’autres sorciers, que des sorciers, ça lui flanquait un peu la gerbe. Cet espèce de microcosme en dehors des réalités, ça lui donnait des élans de colère difficiles à contenir. Précisément pour ce genre de conneries qu’elle s’était tirée à l’autre bout du monde toutes ses années. Loin de sa famille, pour être au plus près de ses valeurs. Rien que de déambuler entre les haies bien taillées et les lampadaires ornés, ça la faisait enrager. Dire que Dwayne supportait de crécher ici… Pfff. C’était son problème hein. La Kvelgen vérifia le numéro du manoir avant de toquer sèchement malgré elle à la porte. Et s’il était pas là, elle lui laisserait par terre. Une grande armoire à glace vint répondre. Quoi, c’était par une vraie armoire ? Ah bah merde, c’était que la ressemblance laissait songeur. Surprise, Ella bafouilla.

« - ‘Soir euh… ouais moi c’est Ella… euh Dwayne est là ? Raclement de gorge. J’ai ça pour lui, il l’a oublié. Elle brandit le pull sale qui puait la bière et la clope. Et comme j’suis pas du genre à faire la lessive des autres… Petit rire. Mais il lui pointait sa baguette dessus ?! Avec l’obscurité, elle avait pas fait gaffe. Par réflexe, elle fit un pas en arrière et attrapa la sienne. Eh tranquille ! La tension monta d’un cran et elle se campa sur ses jambes. J’cherche pas la merde, on peut se détendre ? »


warden
It is time. We gotta unit and fight, or die and serve a meal to scavengers.
Alden O. LaurielAlden O. Lauriel
Sorcier
Sorcier
Messages : 38 Points : 86
Pseudo : Kal
Avatar : Joel Kinnaman
Crédits : //
Plus d'informations
MessageSujet: Re: L'amica del figlio, ft Ella Kvelgen   L'amica del figlio, ft Ella Kvelgen EmptyMer 5 Juin - 19:48


Il n’a jamais entendu parler d’une Ella. Pendant un instant, alors même qu’elle est en train de lui tendre le pull de son aîné qu’il reconnaît très bien, il reste immobile à se demander si c’est un piège. Dans son boulot, il a appris à repérer ce genre de techniques un peu foireuses. Ça commence par un rideau qui se lève, par un jeu de son interlocuteur qui lui apparaît médiocre maintenant qu’il a acquis l’expérience, doué dans l’art du mensonge. Il ne fait confiance qu’à une certaine classe de personnes. Rarissime qu’il ne sache pas, percevoir le trouble dans le regard d’un ennemi. Ceux qui ont son respect, sont les honnêtes, et les vrais menteurs. Ceux qui savent mentir. Lui mentir.

Ella, il n’a jamais entendu parler d’elle. Il faut dire que ses absences à répétitions ne lui permettent pas toujours de profiter d’ses gosses comme il le souhaiterait. Sèchement, il attrape le pull, baisse sa baguette puis la range.
Il lui lance un regard sombre en prenant soin de rouler l’habit en boule pour le coincer sous son bras.

Tu ne t’imagines pas combien de personnes m’ont déjà dis de me détendre avant d’essayer de me tuer., qu’il réplique d’une voix glaciale.

La voix est rauque et peu rassurante. Bien qu’il ne fasse pas confiance en cette fille, il décide quand même de la faire rentrer, quitte à ce qu’elle attende le retour de Dwayne avec lui. L’homme, qui ne s’attendait pas à recevoir de la visite aussi tard, prend sur lui pour se détendre tandis qu’il lui tient la porte. Un soupir ponctue ses paroles. Si elle est là, autant faire un effort.

Qu’est ce que vous buvez? Alcool, sans alcool ?

Il sort deux nouveaux verres, réflexe de devoir faire le service, lui jetant un regard tout aussi sombre que le premier. En se servant un premier verre de whisky, il réfléchit à comment engager la conversation pour ne pas rendre le moment trop pesant. En général, les seules questions qu’il pose et où il attend vraiment une réponse, sont de rapports personnels ou liées à son boulot. Et encore. Il évite de s’emmêler.

Je ne vous connaissais pas. Même de nom. Comment avez-vous rencontré Dwayne?

Tout de suite, la conversation prend une autre tournure, elle devient plus importante à ses yeux. Il y porte un certain intérêt, comme une obligation qu’il s’impose pour compenser toutes ces fois où il est absent et qu’il doit rattraper.

En lui laissant le choix du breuvage, il s’accoude ensuite au comptoir, avalant dès la première gorgée la moitié de son verre.
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: L'amica del figlio, ft Ella Kvelgen   L'amica del figlio, ft Ella Kvelgen Empty

 
L'amica del figlio, ft Ella Kvelgen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]
» Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella]
» Ella Russel [terminée !]
» Travailler un peu [ PV ella ]
» Le seul moyen d'aimer quelque chose est de prendre le risque de la perdre ϟ E. Hermione de Lisle [SAISON 1]

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: