Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Hors-Jeu - Personnages :: Présentation des Personnages :: Étudiants à l'Université :: Fiches validées - Étudiants
 

 Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aphrodite O'ConnorAphrodite O'Connor
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2483-aphrodite-aislinn-la-rousse-iMessages : 12 Points : 58
Pseudo : Philæ
Avatar : Abigail Cowen
Crédits : (c)Zuz'
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: SDF - elle squatte le canapé de son cousin Sebastian
Patronus: Un colibri sans doute, mais elle n'a pas tenté d'en refaire un depuis de longues années.
Informations diverses:
MessageSujet: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyMer 8 Mai - 12:58

Aphrodite Aisling O’Connor
Informations civiles
Nom : Illustre nom de famille que je porte sur mes traits. Ces cheveux roux, cette peau blafarde qui ne sait que rougir au soleil, ces taches de rousseur disséminées sur mon visage, tout crie que je suis une des descendantes de la grande famille O’Connor, irlandaise, implantée depuis près d’un millénaire sur cette petite île verte. Nous sommes si nombreux que je suis certaine de partager mon sang (du moins une partie) avec n’importe quel O’Connor rencontré ici ou ailleurs.
Prénom(s) : S’il y a bien une chose que ma génitrice a réussi à imposer à mon géniteur, c’est nos prénoms. Lui n’aimant pas faire comme le reste de sa famille, il ne fut pas difficile à convaincre. Ainsi, toute la fratrie se retrouve avec un prénom tiré de cette fameuse guerre de Troie qui selon la légende aurait fait la fortune de quelques familles sorcières de l’époque. Pour moi, c’est Aphrodite qui tombe. Une chance ou pas ? Pas l’impression. Histoire de ne pas non plus couper le contact avec ses origines, mon père imposa un prénom gaélique en deuxième, Aisling. Autant dire que j’ai une identité de merde.
Date de naissance : Je suis arrivée comme une fleur, avec le printemps, le vingt-quatre mars mille neuf cent quatre-vingt trois, à Londres, comme le reste de mes frères et sœurs.
Âge actuel : Je suis âgée de dix-huit ans, enfin la liberté, enfin la majorité. Un nouveau monde qui s’offre a moi, je compte bien en saisir la moindre bouchée.
Origines : Mon père est un Irlandais pure souche et quand on voit ma tête, on ne peut pas vraiment en douter en fait. Ma mère est anglaise d’origine du moins à ce qu’on sait. Ce qui doit faire de moi quelque chose comme Irlando-britannique, un truc du genre.
Occupation : Aussi surprenant que ça puisse paraître, car apparemment les études et moi, ça fait deux, je suis retournée sur les bancs de l’université. Ma seule pré-disposition, les animaux et autres créatures magiques. Je suis donc élève en Magie&Sciences, et tout ça a partir de la rentrée de 2001.
Alignement politique :
Plus extrémiste que le sacre, mon père estime que les moldus n'ont pas leur place dans notre monde sinon celle de la servitude. C'est comme ça que j'ai été élevée, avec ces idéaux puristes où discuter ne sert à rien car dans leur tête, la dictature est ce qu'il y a de mieux. Je ne suis pas d'accord et j'ai obtenu bien des soucis à suivre mes propres idéaux. Aujourd'hui, je suis assez fière de me prononcer autant en faveur des sorciers qu'en faveur des moldus.
Informations Magiques
Statut de sang : Je fais partie de ceux qu'on nomme sang-purs, mais aucune véritable importance pour moi.
Baguette : Heureusement que mon père ne connait rien à la fabrication de baguettes, car en poussant les recherches sur la mienne, il lui pousserait des cheveux blancs avant l'âge. Ma baguette est en bois de châtaignier et contient une tige de dictame. Une association assez atypique. Elle mesure vingt-cinq centimètres environ et on l'a qualifiée de relativement souple.
Patronus : La dernière fois que j'ai tenté d'en faire un, j'ai aperçu de petites ailes battant très vite, mais rien de très formé. En même temps, trouver des souvenirs joyeux, c'est pas facile. Je devrais peut-être réessayer. Pour moi c'est un colibri.
Épouvantard : Une vielle porte en bois souvenir de nombreuses heures de solitudes dans le noir, effrayante perspective de la torture subie enfant.
Miroir du Rised : Dans l'immédiat, je ne verrai sans doute rien de concret. Ma liberté fraîchement gagnée semble être le désir que je voulais obtenir à tous prix. Nos deux parcours très différents me montreraient sans doute Lui, pour me rappeler qu'il me manque en fait.
Ancienne école/maison : Poudlard a été ma véritable demeure, celle des premières libertés et des premières bouffées d'air frais. Ma famille, ce sont les anciens de Gryffondor, ces fiers Lion qui m'ont accueillis comme l'une des leurs dès mon premier jour parmi eux.
Idées Préconçues :
Je n'ai jamais pensé que les moldus étaient si différents de nous au grand désespoir de mon père. Nous sommes tous humains avant tout n'est ce pas ? Sa volonté de vouloir me voir suivre ses traces, ses pas les plus fidèles a fait que j'avais une très mauvaise image de la maison Serpentard. J'ai mis longtemps à me rendre compte qu'ils n'étaient pas tous à jeter au cachot. Après, j'ai toujours trouvé les Serdaigle trop ennuyeux avec leurs histoires de classe, cours, avenir et les Poufsouffle n'avaient qu'un avantage, celui d'avoir leur salle commune près des cuisines. En soit, je voulais tout sauf Serpentard, j'aurai sûrement trouvé beaucoup de défauts à Gryffondor si je ne les avait pas rejoins, mais ce n'est pas le cas, ils sont parfaits !! Aujourd'hui, j'essaye d'attendre avant de juger, mais ce n'est pas si simple en pratique, surtout avec mon caractère.

Descriptions
Caractère & Informations
Me résumer ? En quelques mots ? Cela me semble impossible et ne rendrait valeur à mon portrait. Puisqu'il faut s'y coller. Je dirais que ma qualité principale serait mon courage (classique pour une lionne mais faut bien commencer quelque part). Ce courage est même parfois une plaie en vérité. Un peu trop honnête, un peu trop sûre de moi, un peu trop bavarde, un peu trop chiante. Un peu trop tout en fait. Le juste milieu n'est pas dans mes habitudes. Impatiente, mais jamais à l'heure, insolente mais éloquente, impétueuse mais parfois calme et bienveillante. Je pense que je m'adapte un peu à la situation si tant est que j'y trouve un intérêt personnel. On me dit que je suis trop bornée et un peu trop ... vivante (enfin ça c'est le terme poli). Autre chose : même quand ça ne va pas, je ris. En fait, je crois que je ne peux plus aller mal, donc je ris tout le temps.

On me dit aussi que j'ai des goûts particuliers. J'aime les activités sorcières (Quidditch, Bavboules ...) autant que les moldues (j'ai pas encore tout compris à leurs sports, mais c'est intéressant). J'adore le fromage français bien coulant, bien puant qu'on nomme camembert et je chante beaucoup, même si je ne sais pas chanter juste. Les dragées surprises de Bertie Crochue sont mes bonbons préférés (on me dit dotée d'une chance de cocu).

J'aurai préféré ne pas connaître mon père, ni ma fratrie d'ailleurs. Naître parmi quelques un de mes cousins aurait été préférable, ou bien même être moldue. Le jour où on invente un vaccin contre le sang-pur, j'suis la première à l'acheter (enfin si j'ai les moyens). Je n'aime pas devoir bosser pour avoir de bonnes notes, de savoir mon compte en banque vide. Mon ambition future : économiser assez pour m'offrir un niffleur afin de troquer nourriture contre gallions et ne plus avoir de soucis pour payer mon loyer. C'est réellement en méditation.

Opinions sur la Mixité
C'est une bonne chose. Premièrement, j'adore découvrir la culture moldue. Deuxièmement soyons francs, nous autres sorciers vivions au Moyen-Âge alors que nos compatriotes continuaient sans cesse d'évoluer. Ne dites pas le contraire : quand on a qu'une vielle radio moisie alors qu'ils ont télévision couleur, ordinateur et qu'ils sont allés sur la lune sans magie ... y'a un décalage digne du moyen-âge. Après, j'avoue que bien qu'intéressée, tout me dépasse encore un peu et les automatismes ne viennent pas forcément.

Réputation
Quand on arrive à me voir, je fais apparemment l'effet d'une bonne migraine qui ne part pas, même avec une potion fraîchement préparée. Pour d'autres, c'est plutôt l'effet d'une tempête tropicale, ouragan tout ça tout ça quoi. Je trouve qu'ils exagèrent un peu en vrai. Des fois je dors quand même, bon en ronflant et je parle aussi pendant mon sommeil, mais sérieusement, qui ne connait pas de sortilèges d'insonorisation de nos jours ? Les moldus ont même un petit truc en mousse qu'ils mettent dans leurs oreilles, ça donne le même effet. Que de mauvaise foi ces gens.


Biographie

ø La Guerre de Troie chez les Irlandais
La famille, c'est le bordel. La mienne s'est imposée en Irlande autour de l'année huit cent (environ hein). Les O'Connor sont sans doute la plus ancienne famille de l'île verte. Du plus loin que je sache, notre famille a toujours été un peu ... pondeuse. En même temps, faut bien s'occuper quand il pleut et qu'il fait froid, alors on fait des enfants. Mes grands-parents en ont eu neuf. Je suis presque sûre de ne pas me souvenir du prénom de tous mes cousins et de toutes mes cousines tant nous sommes nombreux. Mon père n'est pas l'aîné de la famille, il n'a pas supporté ne pas pouvoir être l'hériter, il est donc allé s'exiler en Angleterre où il a épousé ma mère. On a célébré le mariage de Déalgan O'Connor et Estrella Selwyn dans la première moitié des années soixante-dix. Très vite, l'héritier est arrivé, puis d'autres. En fait nous sommes six et ma mère adule une certaine période mythologique : la Guerre de Troie. Tous nos prénoms sont affiliés à cette période. Ainsi, j'ai deux frères aînés, Achille et Paris. Je suis la troisième, moi et mon prénom à coucher dehors. Viennent ensuite Briseis, Priam et Helene. Oui, tout est respecté. Histoire de ne pas couper les ponts avec sa famille Irlandaise, tous nos deuxièmes prénoms viennent de l'île verte. C'est dans une maison en périphérie Londonienne que nous vivions, camouflée par magie comme de nombreuses demeures de sorciers. Enfant, ma principale activité c'était de regarder les gens passer sous nos fenêtres. Ils ne se doutaient de rien, ils vivaient au jour le jour, ils avaient le droit de rire. Je les enviais, énormément.

Malgré ce qu'on pourrait croire, j'ai eu une enfance brimée. Une grande famille que je ne voyais jamais, peu ou pas d'affinités avec mes frères et mes sœurs. Je n'ose même pas parler de mes parents tant même le règne de Voldemort me semblait être préférable aux sanctions imposées par notre géniteur.  Avec le recul, je verrai sans doute ça autrement, mais enfant, on ne distingue que la peur de ce qu'on connaît. Bourrage de crâne, soumission, emprisonnés. Des mots qui n'allaient pas avec moi, qui n'allaient pas avec ce que je voulais devenir. Je voulais rire comme ces gens dehors, jouer, être normale. Ma rébellion m'a valu bien des gifles sur le coin de ma caboche rousse, d'autres fois, c'était plutôt un séjour forcé au bout de ce long couloir, dans ce petit placard sombre où tout grince, sans fenêtres, juste les ombres qui glissaient sous la porte avec le peu de lumière venant de l'autre extrémité du corridor. Cette fameuse porte qui est à l'origine de nombre de mes cauchemars. Pourtant, je devais aimer ça au fond, car je n'ai jamais voulu me soumettre, ni comme Achille, par peur, ou comme Paris, par folie. D'un autre côté, j'me disais que tant que c'était sur moi que ça tombait, ce n'était pas sur mes cadets. Mine de rien, je les aimais, même s'ils n'avaient jamais rien fait pour moi. J'aurai même presque préféré tuer ma mère en venant au monde pour qu'ils n'aient pas a subir ça. Heureusement, j'ai eu droit à ma liberté (avec une beuglante digne de ce nom), mais mon entrée à Poudlard fut salvatrice, mon admission chez Gryffondor encore plus. J'étais enfin chez moi, enfin je m'autorisais à sourire, à rire, à courir, comme ces moldus dehors, sous mes fenêtres.

ø L'Homme au Chocolat
Se sauver, échapper à Paris et Jace. Idiots. J'étais bien plus intelligente que ces deux crétins (enfin dans ma tête).  Début de troisième année, mon loisir préféré : ennuyer mon frère et mon cousin, fils à papa, mangemorts, assassins. Cette fois, ils avaient été plus intelligents en vérité. Prise en tenaille, je me suis retrouvée avec deux choix : les affronter eux ou affronter Pince, la mégère de la Bibliothèque (une raison qui faisait que je n'y mettais jamais les pieds d'ailleurs). La je n'avais pas le choix. Je pénètre dans les lieux du silence. La chaleur est étouffante, l'odeur aussi. Faudrait penser à aérer des fois. En restant la, je suis en triple danger. Je prend donc un grimoire au hasard sur une étagère, pas du tout à ma portée d'ailleurs, et je m'enfonce vers le fond de la bibliothèque, afin de ne pas être vue. J'hésite entre une table avec quelques élèves plus âgés, une autre avec un garçon, seul. Je prend la facilité, il a l'air rondelet, au cas où je craindrai moins de me faire agresser. Je pose mon grimoire sur la table, soulevant quelques particules de poussière visibles à la lumière. « Je m'installe. » Plus une obligation qu'une demande. Au lieu de tirer une chaise, je pose mes fesses sur la table, et j'observe mon camarade du coin de l’œil. Il est dans mon année, je crois, il me semble l'avoir déjà croisé quelque part. Je ne suis pas physionomiste du tout. Retenir un nom ou un prénom ? Encore moins. Par contre, j'ai le don de remarquer les choses qu'il ne faudrait pas voir, notamment les cadavres de chocogrenouilles posées négligemment sur un parchemin.  « Je savais pas qu'on avait le droit de manger dans une bibliothèque. » J'hausse les épaules, ma voix n'est pas discrète. La tête relevée de mon camarade et son regard sur l'allée principale me donne comme information que la harpie pourrait arriver d'un moment à l'autre. Il hausse ses épaules, comme moi juste avant, et au lieu de se plaindre que je pourrais le rendre coupable de transgression de règlement de la bibliothèque, il me rend complice de son crime. Il prend une chocogrenouille neuve, que je ne tarde pas à dévorer comme si ma vie en dépendait. « J'ai Cliodna. Tu fais la collection ? » La carte de la sorcière de l'antiquité tourne entre deux de mes doigts. Collectionner les cartes, c'était bon pour les intellos. Moi je préférais les jeux plus drôles, comme le Quidditch ou les Bavboules. « Je ne garde que les rares pour faire des échanges. Pff ... encore Gryffondor ... » Il en a mangé une en même temps que moi et semble déçu de sa carte. Il me l'envoie, mes yeux s'illuminent. Je ne sais pas ce que vaut la mienne, mais échange de bon procédés, je lui envoie en échange. Gryffondor est bien la seule carte qui m'intéressait. Mon libérateur entre mes mains, un sourire viendra éclairer mon visage. Il sera ensuite rangé dans la poche de ma robe avec quelques dragées surprise de Bertie Crochue ayant survécu à ma gourmandise. « Je m'appelle Aphrodite, c'est naze hein ? Une idée farfelue de ma mère. Ça craint. Et toi ? » Je passe négligemment mes doigts sur une sucrerie tirée de ma poche comme pour la nettoyer avant de l'observer. Aucun danger je pense. Chocolat ou peut-être jus-de-citrouille. Ah Fraise. C'est pas grave, c'est bien aussi. « Je sais qui tu es O'Connor... Toi et les trois veracrasses de ta famille. » Mes jambes se balancent dans le vide et je trouve très intéressant le fait de voir apparaître et disparaître mes chaussures. Je relève la tête vers lui, les sourcils relevés. Encore un qui pétait plus haut qu'un Billiwig. « Toi aussi tu as une famille de merde ? » Sa réflexion ne me choque pas. Que ce soit Achille, Paris, Briseis ou Jace, tous ont leur réputation ici et pour moi ce n'est pas glorieux. « A partir du moment où je m’appelle Adonis, je te laisse juger. » Je retiens un rire, très étouffé, histoire surtout de ne pas attirer la harpie. Adonis, quel prénom pourri. Peut-être encore pire que le mien en fait. Finalement, je ne suis peut-être pas la plus à plaindre. Un éclair traverse mes yeux, éclair de lucidité. Je pointe mon doigt vers lui, comme si je venais de découvrir la révélation du siècle. « HEY !! Je sais qui tu es !! T'es un gars Lestrange !! C'est toi le lèche cul qui sait toujours tout en cours non ?! » Mon doigt est toujours pointé vers lui, mes yeux ne quittent pas mon camarade. Pour une fois que j'arrive à me souvenir de quelqu'un. En même temps, ça fait trois ans qu'on entend "Bravo Monsieur Lestrange, 10 points pour Serdaigle" ou autres félicitations comme quoi il dépasse tout le monde en terme de connaissances. Intello. Il fait disparaître tous les cadavres de son méfait, signe que je n'ai peut-être pas été assez discrète. La harpie risque d'arriver d'une minute à l'autre. Il range ses parchemins, il range son grimoire dans son sac. Moi, j'ai même oublié que j'avais pris un grimoire au hasard, il n'est plus dans ma mémoire. Pince est arrivée, les lèvres pincées, le regard noir. Elle murmure quelque chose du genre "Trop de bruit" et "Dehors". Punaise, il la connaissait bien. Je saute sur mes pieds, provoquant à nouveau le courroux de la propriétaire des lieux. Finalement je suis dehors bien plus vite que je n'ai mis de temps à rentrer. Paris et Jace sont partis, tant mieux. « Désolée, j'voulais pas te faire virer. » Mon visage n'a rien d'un visage qui cherche à se repentir. « Je suis tellement contente de me souvenir de quelqu'un, ça m'a échappé. Et t'inquiète pas. Un jour tu trouveras quelqu'un qui a un nom plus pourri que toi. Je pensais pas ça possible, et pourtant. » « J'ai déjà trouvé, elle s'appelle Aphrodite et elle connait rien sur rien. » Il sourit, je ris. Ici j'ai le droit, on est dans un couloir. « Ex æquo. Tu ne peux pas nier que nos deux familles n'ont pas eu d'inspiration le jour de nos naissances. C'est bien, ça nous fait un point commun. » Et si j'avais su. Cette rencontre a été le début d'une amitié entre nous, nous qui sommes si différents, qui n'ont de point commun que cette histoire de prénom pourri qui sont pourtant si bien accordé quand on s'intéresse à la mythologie. Et ce n'était pas fini entre nous, loin de la.


øSacre, Tyrans, Rebellion
Quinze ans. Quatrième année. Je n'ai pas passé mes BUSES (et je ne les passerai peut-être jamais) que je dois faire face à de gros gros gros problèmes. Oui, Voldemort est devenu un gros problème. Mon père m'a renvoyé à l'école, espérant que l'arrivée des sous-fifres de son maître au pouvoir sauraient me remettre dans le droit chemin. Encore une fois raté. Tous les événements n'ont fait que me donner envie de me rebeller encore plus. Je savais que j'aurai sans doute à affronter mon père, mes frères, peut-être même ma sœur qui bien qu'elle avait deux ans de moins que moi maîtrisait bien mieux l'art du duel. Je n'étais pas spécialement sortie d'affaire, mais je n'avais pas peur de me battre. Les autres n'avaient pas peur, je n'avais pas le droit de fléchir. A quinze ans, on est encore un bébé, une enfant, et pourtant quand ça vous tombe dessus vous n'avez pas le droit de faiblir. Cette guerre en aura fait grandir trop vite plus d'un hélas. Quand les premiers bombardements se font entendre, mon cœur s'est mis à battre plus rapidement, ma respiration est devenue plus chaotique. Je ne sais pas vraiment s'il est vraiment avec nous ou s'il joue double jeu pour son père, mais Adonis ne m'a pas quitté de l'année. Les masques tombent, l'insouciante jeunesse aussi. Mes doigts sont serrés sur ma baguette, je me tiens prête, comme les autres. Certains partent au combat avant nous. Je ne sais pas si c'est la peur de mourir qui me tétanise ou la peur de perdre la bataille et de devoir vivre sous le règne de ce tyran qui m'empêche de bouger. « C'est la fin hein ? Des uns ou des autres. » Je n'entend pas sa réponse, je veux suivre mes camarades, même si je ne suis pas foutue de faire mieux qu'un Wingardium Leviosa. L'adrénaline peut faire des miracles. Mon poignet est retenue par sa main, ce qui me pousse inévitablement à me retourner. Je croise son regard. Finalement, je n'ai plus rien à perdre, je l'embrasse, une première et sans doute une dernière fois, mais je veux me battre pour la liberté. Il rompt, lentement. Ses yeux s'ouvrent sur les miens, j'ose un sourire, avec lui pour me couvrir, je sais qu'il ne peut rien m'arriver. « Stupefix » Je lis sur ses lèvres, je n'ai pas le temps de réagir. Je sens mon corps se raidir. L'enfoiré, veracrasse à la bave de crapaud et à l'encre de calmar géant puant ses grandes bouses de dragons, tu me le paieras très cher Adonis Lestrange.

Quand je reprend conscience, je suis dans une sorte d'infirmerie géante. J'entends des pleurs, quelques mais discrets. J'ignore tout de ce qui s'est passé. Une fille de mon année qui passait par la s'empressa de tout me raconter quand saisie par le poignet, je lui demande des informations. On a gagné me dit-elle. Les mangemorts sont défaits, nous avons perdu très gros, mais eux ont perdu encore plus. La guerre est finie. Une larme coule sur ma joue, elle a le gout de la liberté durement gagnée. Un seul visage me revient en tête, celui du traître. Adonis. Enflure finie. J'espère qu'il n'est pas mort, mais qu'il a bien agonisé que je puisse le tuer de mes mains. Plus tard j'apprendrai qu'il ne s'est pas battu. Il est resté à côté de mon "cadavre". Traître. A mon retour à la maison, je ne retrouve que mes frères et sœurs les plus jeunes, ainsi que notre père. Les deux aînés sont au ministère, notre mère a pris un aller-simple pour Azkaban. Il en a réchappé, je ne sais pas comment, mais lui a échappé aux forces de l'ordre. Sans doute pas pour très longtemps, je l'espère. Ce goût de liberté ressenti à Poudlard est maintenant très amer.

ø Liberté Chérie
Début Septembre 2001. Je pose les pieds à Atlantis pour la première fois. J'ai obtenu une petite partie de mes ASPICS grâce à Adonis (oui finalement je ne l'ai pas tué, il pouvait encore servir). Dans une des rues principales, je profite de l'effervescence. Moldus et sorciers sont la. Ils cohabitent. Presque un rêve quand on connait le passé de nos deux peuples. J'arpente une des rues principales. Il pleut. Ça ne me dérange pas. L'odeur de la pluie sur le bitume est appréciable. J'ai envie de tout découvrir ici, les deux facettes de la ville. Je ne sais pas où je vais dormir, ni même si je vais dormir. Je ne sais pas non plus quoi faire des deux malheureux galions que j'ai trouvé dans le fond d'un sac. L'excitation est grande. Pourtant, je ressens un léger pincement au cœur en regardant à côté de moi. Personne. Pas de famille avec qui partager cette joie, pas d'amis assez proche pour aller manger un morceau dans le premier restaurant dégueulasse du coin. C'est la première fois depuis longtemps que la solitude me pèse à ce point. J'ai encore quelques semaines avant de reprendre mes études. Magizoologiste, ça me tente bien. Je comprends mieux les animaux que les humains. Plus simple. En attendant, hors de question que je retourne chez mes parents. Mes frères ont été acquittés, mon père a échappé à la sanction sans que je ne sache comment, ma mère est toujours enfermée. Si je retourne la bas, c'est la mort, surtout maintenant que j'ai goûté à la liberté. Je trouverai bien une âme charitable pour m'héberger le temps que j'ai de quoi payer une chambre quelque part (où que j'achète un niffleur pour payer la dite chambre). D'ailleurs, j'ai pas un cousin sympa dans le coin ? Faudra que je réfléchisse à la manière de le retrouver. En attendant, je continue de parcourir les rues humides de la cité, seule, mais libre !



À propos du joueur...
Prénom ou pseudo : Philæ
Âge : La trentaine fraîche.
Célébrité sur votre avatar : Abigail Cowen.
De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? Sur l'annuaire forumactif.
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Voui m'ssieurs dames !

Signature du Règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Aphrodite O'Connor


.
Grisella MoelwynGrisella Moelwyn
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2366-grisella-moelwynMessages : 332 Points : 1046
Pseudo : Yen
Avatar : Juno Temple
Crédits : Inconnu
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Un rossignol
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyMer 8 Mai - 13:48

Bienvenue Miss à la chevelure flamboyante et bon courage pour la rédaction de ta fiche Coeur


Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre Tumblr_m7whif67sw1rq8a7pAphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f73643934445a5a616747575f31413d3d2d3233343133373539302e313433643735393435353230663163622e676966?s=fit&w=720&h=720Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre Tumblr_m1i8li6J581r5tdn1

"Se andiamo a spasso noi ci ritroveremo"
"nella notte buia noi ci ritroveremo"
"mentre toco tua gamba"
"un altra sera a spasso"
Sinéad KingSinéad King
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t1861-sinead-king-ubi-libertas-ibi-Messages : 122 Points : 538
Pseudo : Lau
Avatar : Eleanor Tomlinson
Crédits : une gentille personne de Bazzart
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyMer 8 Mai - 15:28

Bienvenue ! Entre irlandaises, nous devrions nous trouver un lien !
Bon courage pour la suite de ta fiche !!


I will love you 'til the end of time
I would wait a million years. Promise you'll remember that you're mine, Baby can you see through the tears ?Blue Jeans.
Aphrodite O'ConnorAphrodite O'Connor
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2483-aphrodite-aislinn-la-rousse-iMessages : 12 Points : 58
Pseudo : Philæ
Avatar : Abigail Cowen
Crédits : (c)Zuz'
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: SDF - elle squatte le canapé de son cousin Sebastian
Patronus: Un colibri sans doute, mais elle n'a pas tenté d'en refaire un depuis de longues années.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyMer 8 Mai - 18:35

@Grisella Moelwyn - Trop aimable Coeur Merci Clapclap

@Sinéad King - Omg 2 Avec grand plaisir ! Faudra qu'on réfléchisse, après, elle n'a pas vécu en Irlande, donc ça risque de compliquer la donne, mais on va trouver Coeur 2 Coeur 2 Merci a toi aussi Love


.
Althea A. FaradayAlthea A. Faraday
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2000-althea-faraday-bite-your-lipsMessages : 476 Points : 1221
Pseudo : Flow
Avatar : Deborah Ann Woll
Crédits : Melody
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Villa du Sacre
Patronus: Une jolie petite raie léopard, mortel prédateur marin
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyMer 8 Mai - 21:04

Salut cousiiiine ! Coucou 2 (Bon mauvais compte mais flemme de changer)
Bienvenue à toi sur le forum ici aussi, j'ai hâte qu'on puisse RP ensemble ! Coeur



    Would you get down on your knees for me?
    'Cause I'm a primadonna girl, yeah, all I ever wanted was the world. I can't help that I need it all : the primadonna life, the rise and fall. You say that I'm kinda difficult, but it's always someone else's fault. Got you wrapped around my finger, babe, you can count on me to misbehave. + buckaroo.

Idalina Cadena VerduzcoIdalina Cadena Verduzco
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2365-idalina-cadena-verduzco#53263Messages : 54 Points : 557
Pseudo : Idalina
Avatar : Penelope Cruz
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyMer 8 Mai - 21:12

Bienvenue à toi
Aphrodite O'ConnorAphrodite O'Connor
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2483-aphrodite-aislinn-la-rousse-iMessages : 12 Points : 58
Pseudo : Philæ
Avatar : Abigail Cowen
Crédits : (c)Zuz'
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: SDF - elle squatte le canapé de son cousin Sebastian
Patronus: Un colibri sans doute, mais elle n'a pas tenté d'en refaire un depuis de longues années.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyJeu 9 Mai - 9:10

@Althea A. Faraday (pour n'en citer qu'un) - Merci a toi de l'accueil d'une pauvre âme égarée et sans défense dans ta famille ! Supplice Je viendrai t'encourager au prochain match Love

@Idalina Cadena Verduzco - Ce pseudo vend du rêve  Brille Merci a toi aussi Love


.
Invitéavatar
Invité
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyJeu 9 Mai - 10:37

Bienvenue !
Isaac N. MonaghanIsaac N. Monaghan
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2230-isaac-n-monaghan-come-back-toMessages : 376 Points : 890
Pseudo : lulu
Avatar : Andrew Garfield.
Crédits : Schizo & anesiodora.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: - Maison n°4, rue Flamel.
Patronus: Un renard.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyJeu 9 Mai - 19:50

Bienvenue jolie rousse Beau gosse
Aphrodite O'ConnorAphrodite O'Connor
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2483-aphrodite-aislinn-la-rousse-iMessages : 12 Points : 58
Pseudo : Philæ
Avatar : Abigail Cowen
Crédits : (c)Zuz'
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: SDF - elle squatte le canapé de son cousin Sebastian
Patronus: Un colibri sans doute, mais elle n'a pas tenté d'en refaire un depuis de longues années.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyJeu 9 Mai - 22:18

@Torben McRawne - Merci Coeur

@Isaac N. Monaghan - Merci beau brun Sourcils


.
Jace SelwynJace Selwyn
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
Messages : 32 Points : 232
Pseudo : Yohan
Avatar : Sebastian Stan
Crédits : Lyna Jones
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Villa du Sacre
Patronus: Pygargue à queue blanche
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyJeu 9 Mai - 22:30

Salut Cousine ! Lama Bourrés Coeur


Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre Jace_signa_wlh
Aphrodite O'ConnorAphrodite O'Connor
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2483-aphrodite-aislinn-la-rousse-iMessages : 12 Points : 58
Pseudo : Philæ
Avatar : Abigail Cowen
Crédits : (c)Zuz'
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: SDF - elle squatte le canapé de son cousin Sebastian
Patronus: Un colibri sans doute, mais elle n'a pas tenté d'en refaire un depuis de longues années.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyJeu 9 Mai - 22:35

Give me five, cousin Slip Salace

Hâte de me moquer de toi Coeur


.
Leeloo MahoneyLeeloo Mahoney
Sorcier
Sorcier
Messages : 13 Points : 89
Pseudo : Leeloo Mahoney
Avatar : Christy Turlington
Crédits : Frimelda & Bat'phanie (bazzart)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Habitats troglodytes
Patronus: Méduse
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptySam 11 Mai - 19:46

Bienvenue à toi !!! Flowers Coeur



Love yourself the way you were always meant to
Cirice T. PodmoreCirice T. Podmore
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2225-cirice-theodora-podmore-can-yMessages : 98 Points : 363
Pseudo : M
Avatar : Jenna Louise Coleman
Crédits : Bazzart
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Habitations Troglodytes, Ville-Haute
Patronus: Papillon
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptySam 11 Mai - 21:15

Bienvenue officiellement Eyes

Je te souhaite une validation rapide Cerise


metamorphosis
☽O☾
Aphrodite O'ConnorAphrodite O'Connor
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2483-aphrodite-aislinn-la-rousse-iMessages : 12 Points : 58
Pseudo : Philæ
Avatar : Abigail Cowen
Crédits : (c)Zuz'
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: SDF - elle squatte le canapé de son cousin Sebastian
Patronus: Un colibri sans doute, mais elle n'a pas tenté d'en refaire un depuis de longues années.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre EmptyDim 12 Mai - 16:29

@Leeloo Mahoney Merci à toi Love

@Cirice T. Podmore Héhé j'espère aussi Blush 2 Merci beaucoup Holding hands

Que d'amour sur ce forum, c'est beau Coeur


.
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre   Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre Empty

 
Aphrodite Aislinn ø La rousse irlandaise d'Angleterre
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Henriette d'Angleterre, dit Madame ... [terminé]
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Angleterre 0-1 Ukraine
» Henriette d'Angleterre, mais appelez moi « Madame » !
» des rps avec une petite rousse

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: