Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Les Salines :: La Marina
 

 Black Eyed Boy

Aller en bas 
AuteurMessage
Elina YaxleyElina Yaxley
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2445-elina-yaxleyMessages : 21 Points : 81
Pseudo : Shereen
Avatar : Scarlett Leithold
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Tours d'or blanc dans la Ville Haute
Patronus: Coccinelle
Informations diverses:
MessageSujet: Black Eyed Boy   Black Eyed Boy EmptyVen 26 Avr - 17:11

J’inspire profondément en fermant les yeux, essayant résolument d’oublier les gens qui circulent autour de moi. Sans succès évidemment. Je fronce les sourcils et jette un regard aux deux marmots qui courent en riant sur la plage, leurs parents les suivants docilement en se tenant la main. La parfaite image de la famille parfaite. Beurk. J’aurais dû me douter qu’à cette heure-là, avec un soleil pareil le peuple serait de sortie. Sans parler que ce sont les vacances et qu’il n’est pas possible de sortir sans croiser un mioche et tout ce qui s’ensuit. Rien que pour cela, j’ai hâte que les cours reprennent. C’est vrai quoi, ils ne peuvent pas aller ailleurs et importuner les gens comme eux plutôt que de déranger tout le monde ? Qu’ils aillent en vacances ailleurs, loin d’ici, loin de moi, ce n’est pas tant demander tout de même.

Je sais bien, c’est toujours ainsi. Ce n’est pas pour rien que je viens le matin à l’aube d’habitude. Sauf que ce matin, j’ai enfin pu dormir sans être dérangée, et j’en ai profité sans doute un peu trop. Tout ça à cause de ce maudit chien. Enfin, non, le chien n’y est pas pour grand-chose, c’est la personne derrière qui est responsable. Quelle idée de prendre un chien en appartement sérieusement ? Un chiot qui a pleuré la moitié de la nuit, c’était insupportable. À tel point qu’il était impossible de me rendormir, et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Et quitte à être éveillée, j’ai fini par me lever pour jouer. Alors oui, cela peut ressembler à une certaine moquerie et être un tantinet hypocrite, après avoir tant pesté sur ce chiot… Mais ce n’est pas comme si cela ne m’arrivait jamais, et personne ne s’est plaint à ce jour, je ne vois donc aucune raison d’arrêter. Si le chiot continue par contre, je ne me priverais pas d’aller toquer chez son propriétaire. Mais c’est différent donc. J’ai joué, et oh surprise, le chien s’est calmé. Sauf qu’il reprenait dès que j’arrêtais ou peu s’en faut. j’ai donc fini par jouer sans plus me préoccuper du reste, un certain temps. Il était beaucoup trop tard, ou trop tôt, quand j’ai fini par reposer le violon et que j’ai regagné mon lit. Dans un silence total.

Tout cela pour dire que je n’y suis pour rien si je n’ai pas pu venir ce matin et que je dois en plus me coltiner toutes ces horreurs. C’est totalement injuste. Je me mordille l’intérieur des joues en jetant un coup d’œil autour de moi, avant de soupirer. Non, ce n’est pas ce soir que je vais pouvoir marcher tranquillement sur la plage. Trop de monde, trop de cris, trop d’enfants, et pour peu que j’en transforme un en grenouille par inadvertance, ça fera un scandale. Je vais donc éviter les tentations. Je me relève et époussette ma jupe, la lissant par réflexe, et je me recule. Avant de pousser un cri en percutant… en étant percuté par une boule de poils, qui vient s’emmêler dans mes jambes et manque de me faire tomber. Mais j’attire les boulets de la terre ou quoi ? Je me rattrape tant bien que mal à… oh, à ce qui était un appareil photo, qui finit au sol, et à son propriétaire. Vers lequel le chient se précipite en sautillant.

« Mais vous ne pouvez pas faire attention ? Les chiens, on les tient en laisse ! »

Je le fixe, les sourcils froncés, et recule d’un pas alors que la bête tente une nouvelle approche. Même pas en rêve. Et oui, je me moque totalement de savoir si son appareil à survécu ou non. Ne manquait plus que ça, de tomber sur un moldu et tout son attirail. Avec un chien… un chiot, encore un c’est une manie, en plus.


Music is the strongest kind of Magic
Nixon WebsterNixon Webster
Sorcier
Sorcier
Messages : 23 Points : 112
Pseudo : Tissou
Avatar : Chris Wood
Crédits : Tumblr
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Black Eyed Boy   Black Eyed Boy EmptySam 27 Avr - 13:17

Je baille à m’en décrocher la mâchoire alors que j’essaie de me focaliser sur ce qu’il y autour de moi sans grand succès. Il faut dire que la nuit a été un peu rude. J’avoue, c’est en grande partie ma faute. J’ai voulu tenter de voir si Sonata pouvait dormir dans le salon comme une grande, toute seule. Grossière erreur. Pourtant, c’est ce qu’ils m’ont dit au refuge, de pas l’habitude à dormir dans ma chambre et tout. Mais l’entendre pleurer comme ça pendant plusieurs heures, autant dire que ça m’a un peu serré le coeur. Et que j’ai fini par craquer, par la faire monter dans mon lit.

Elle s’est roulée en boule contre moi, comme si elle était la plus malheureuse du monde et, manque de bol, elle a continué de couiner. Comme pour m’expliquer à quel point les dernières heures avaient été dramatiques ou un truc du genre, je saurais pas trop dire. Pourtant, ça se passe bien avec elle depuis que je l’ai récupérée. Elle fait pas trop de conneries quand je suis pas là et elle m’écoute presque quand on se balade. En tout cas, elle s’aventure jamais bien loin de mes pieds, à croire que j’ai récupéré une petite trouillarde. Pour le coup, ça m’arrange, au moins elle s’enfuit pas ni rien. D’autant qu’il semblerait que les dalmatiens n’aiment pas être en laisse. Va falloir une sacré éducation pour le coup. Surtout qu’au final, elle s’est calmée uniquement parce que la voisine a commencé à jouer du violon. Ouais, ouais, en plein milieu de la nuit. Je me demande à quel point elle était réveillée par ma faute en fait. Autant j’ai aucun problème d’insonorisation avec les autres voisins, autant des fois, j’ai l’impression de l’entendre comme si on était dans la même pièce. C’est… gênant parfois un peu. Sauf quand elle joue. Que ce soit le piano ou le violon, je peux passer des heures à l’écouter sans bouger, les yeux fermés. Et à croire que c’est pareil pour Sonata. Qui a fini par s’endormir nichée contre moi, alors que j’étais adossé contre le mur à l’écouter jouer. Au temps pour les courbatures au réveil soit dit en passant.

Je soupire alors que je me penche sur la boule de poils que je grattouille du bout des doigts. « On va se marrer toi et moi. J’ai encore eu une riche idée hein. » Un jappement joyeux alors qu’elle remue la queue et me lèche les doigts. Bon, okay, je regrette absolument pas ma décision, même si j’ai des cernes et la mine fatiguée. Pas comme si j’avais plusieurs jours de repos en plus, c’est cool. Et, comme il fait beau, je me suis dit qu’une balade en bord de mer serait une riche idée. Alors, sans chiot oui. Avec… je me suis fait arrêter tous les dix mètres par je sais pas combien de personnes qui la trouvaient beaucoup trop mignonne. Bon, j’avoue, j’en ai profité pour prendre un paquet de photos, les scènes étaient plutôt sympa à voir.

Et voilà que je continue d’ailleurs, gardant la petite en laisse alors que je plaque l’appareil sur mon nez, essayant de capter cette atmosphère légère, joyeuse, familiale même. Ca devrait me foutre le bourdon en fait, mais étonnamment, ça va. Je vois même une jolie blonde à la mine pincée que je peux pas m’empêcher d’immortaliser. Faut dire qu’avec les dunes juste derrière, ça fera un magnifique cliché. Et je me focalise sur le reste, sans faire attention au fait que Sonata tire un peu trop sur la laisse au point de me faire lâcher prise si je veux pas faire tomber l’appareil photo. « Par la barbe de Merlin… Sonata ! Viens là ! »

Elle ne m’écoute pas, bien évidemment et j’ai pas le temps d’atteindre la jolie blonde autour de qui elle est en train de sautiller joyeusement, comme si elle cherchait une nouvelle copine pour jouer, que le drame se produit. Okay, c’est pas un vrai drame à proprement parler, même si ça dépend pour qui. Parce que la blondinette, à vouloir se débarrasser de Sonata, me tombe dessus. Et, pire encore, fait tomber mon appareil photo. « Oh non, non, non... » Je me soucie même pas d’elle alors que le chiot revient vers moi en sautillant et s’assoit à mes pieds en remuant la queue. Je fais même pas attention à mes cheveux qui passent par toutes les couleurs possibles alors que je suis partagé entre la panique, le stress, la colère et je sais pas quoi encore. Et pire encore, mes yeux aussi passent par toutes les couleurs possibles alors que ça, en temps normal, je maîtrise à peu près. Sauf que là, mes émotions, bah elles partent dans tous les sens. Je relève la tête vers la blondinette et je fronce les sourcils, mon appareil cassé entre les mains. « Faire attention ? C’est vous qui m’êtes tombée dessus je vous signale. Pas mon problème si vous savez pas marcher suffisamment droit pour éviter une petite boule de poils comme ça... » J’ai parlé d’un ton plus sec que d’habitude mais sérieusement, elle peut pas dire qu’elle est désolée ? Je l’aurais fait moi hein, si elle m’avait mieux parlé. Si, si, je vous jure. Je crois.


"You are what you believe yourself to be..."
Elina YaxleyElina Yaxley
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2445-elina-yaxleyMessages : 21 Points : 81
Pseudo : Shereen
Avatar : Scarlett Leithold
Crédits : Moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Tours d'or blanc dans la Ville Haute
Patronus: Coccinelle
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Black Eyed Boy   Black Eyed Boy EmptyMar 30 Avr - 15:07

Je vous assure qu’en général, j’aime vivre ici, à Atlantis. Et pas uniquement parce que cela me permet d’être loin de mes grands-parents et de me soustraire ainsi un peu à leurs regards, jugements et autres attentes aussi accessoirement. J’aime bien l’ambiance et le charme qui se dégage d’ici, de ce mélange de savoir-faire sorcier et moldu, cette atmosphère qui ne transparaît nulle part ailleurs, malgré les multiples tentatives. Ce n’est pas tous les jours évident, et il y aura toujours des personnes pour critiquer et essayer de mettre tous ces efforts à mal, pour ne jamais être satisfaits de cette cohabitation, mais, personnellement, j’aime bien. Même si on est d’accord que jamais je ne reconnaîtrais devant mes grands-parents ou d’autres que j’aime ce mélange justement. Notez que je n’ai pas dit apprécier les moldus plus que ça, j’aime ce que certains font en matière d’arts et j’apprécie ce qui apparaît quand on mélange magie et science. Ce n’est pas pour rien que j’ai choisi la médicomagie comme spécialisation. Sans avoir osé l’avouer à ma famille donc. Depuis deux ans. Je sais, c’est plutôt lâche, mais j’ai déjà eu le droit à de multiples scènes depuis que j’ai dit vouloir étudier ici, j’aimerais autant en éviter d’autres. Et je sais, je suis majeure, c’est ma vie, mais ce n’est pas si simple.

Et donc, pour en revenir à mon sujet initial, j’aime vivre ici. Mais pas durant les vacances scolaires. Pas alors que les familles déambulent et que les gamins courent en hurlant, comme si tout était normal, comme si la plage leur appartenait. Pas alors que je n’ai presque pas dormi. Et si je n’aime déjà pas d’ordinaire ces scènes écœurantes de mièvrerie, qui m’agacent autant qu’elles me dépriment, c’est encore pire aujourd’hui. Pas de raison particulière non, si ce n’est ce manque de sommeil et la contrariété qui ne m’a pas quitté depuis cette nuit. Je les trouve carrément insupportables, c’était totalement idiot de vouloir venir pour croiser tout… ça. S’il recommence cette nuit, ce chien, je jure que je lui lance un Silencio, et qu’importent les conséquences. Après tout son maître aurait pu… Oh non, si ça se trouve c’est un moldu. Et si les grands-parents l’apprennent… Je soupire en secouant la tête. Hors de question que j’aille vivre au Sacre. Ou ailleurs. J’adore vivre dans la Tour, la vue est magnifique et mon appartement est vraiment chouette. Mais ce n’est pas à l’ordre du jour quoi qu’il en soit.

Et c’est dans cet excellent état d’esprit que je décide de rentrer, ou du moins, d’aller ailleurs, pour ne pas avoir à subir tous ces gens. Mais bien évidemment, comme si la terre entière avait décidé de me contrarier aujourd’hui, je me retrouve à moitié emmêlée dans la laisse d’un chiot, qui n’a rien trouvé de mieux que de m’embêter moi. Il ne peut pas aller manger un de ces enfants ? Ce serait trop demander que d’être tranquille et de ne pas avoir à endurer leur bêtise à tous ? Fort heureusement, je ne suis pas tombée, et c’est bien là le principal, même si mon agacement ne fait que monter d’un cran à cause leur maladresse.
Je fixe le maître qui a, vainement, tenté de récupérer son chien. Et qui lui s’arrête pour ramasser son appareil tombé à terre sans me porter attention. Bon, d’accord, je me suis trompée, ce n’est pas un moldu. Loin de là même au vu des multiples teintes que sa chevelure prend. Mon froncement de sourcils s’accentue alors que je cherche ce qu’il peut être. Je le sais pourtant, il y en a eu un à Poudlard quand je suis arrivée. Métamorphomage, c’est ça ! Je hausse un sourcil en le regardant, perdant un peu de la colère qui était là en cherchant à deviner les sentiments qui se cachent dessous chaque couleur. Parce que c’est ça hein, ça fonctionne aux sentiments ces bêtes-là non ? Oh, même ses yeux changent, c’est rigolo !
Mais la colère revient bien vite alors qu’il me répond et je me redresse de ma petite taille sans même y penser, le fixant d’un regard arrogant.

« Moi ? Mais vous avez du culot ! Je ne vous suis pas tombée dessus ! Votre petite boule de poils comme vous dites m’est rentrée dedans, j’aurais dû sauter dans le sable pour l’éviter peut-être ? » Je croise les bras sous ma poitrine en le dévisageant. « C’est à vous de tenir cette bête, pas aux autres à faire attention ! Et ne faites pas cette tête pour ce truc, je suis sûre qu’il est encore plus vieux que vous, vous en trouverez un autre… dans une boutique. Attrapez votre chien avant qu’il ne recommence ! » J’inspire et mon regard se pose un instant sur l’appareil photos. Non, je ne vais pas m’en vouloir pour ça, il n’avait qu’à faire attention. « Il vous suffit de le réparer en plus ! La moindre des choses serait de me demander pardon, vous ne croyez pas ? » Quoi ? Lui peut bien s’excuser non ? C’est de sa faute après tout.


Music is the strongest kind of Magic
Nixon WebsterNixon Webster
Sorcier
Sorcier
Messages : 23 Points : 112
Pseudo : Tissou
Avatar : Chris Wood
Crédits : Tumblr
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Black Eyed Boy   Black Eyed Boy EmptyMer 15 Mai - 4:37

Je pensais vraiment que ce serait une bonne journée. Si, si, je vous assure. Il fait beau, il y a de quoi faire de super belles photos et Sonata avait l’air ravie de prendre l’air. Bon elle est contente dès que je m’occupe d’elle en vrai. Et on va pas se mentir, ça fait plaisir de se sentir indispensable pour quelqu’un, même si c’est une boule de poils qui a une capacité d’attention inexistante dans l’immédiat. Je sais pas si ça va s’arranger, mais ça reste quand même rigolo. Enfin, là de suite, j’aurais aimé qu’elle soit déjà capable d’écouter et de faire attention. Même si je maintiens que c’est pas entièrement sa faute.

… et que le comportement de la jolie blonde me porte déjà sur les nerfs. Pourtant, je suis pas vraiment du genre à… m’occuper des autres ? Enfin, dit comme ça, c’est pas terrible. Mais j’ai du mal à le définir autrement. Je suis bien trop souvent dans ma bulle pour faire attention. Ouais, c’est mieux dit comme ça. Je suppose. Ou pas, on est bien d’accord. Et comme ça fait longtemps que j’ai pas eu autant de sentiments contradictoires qui se bousculent dans ma tête, j’ose même pas imaginer à quoi je ressemble. Mes cheveux vont finir en mode arc-en-ciel à ce train-là.

Enfin, on va pas se mentir, à voir mon appareil dans cet état, c’est la déprime qui commence à prendre le pas sur le reste. Même si, et je vais pas dire heureusement, faudrait voir à pas raconter n’importe quoi, la blondinette m’énerve assez pour que je sois pas entièrement focalisé là-dessus. Et quand je lève les yeux vers elle, mes yeux prennent une teinte dorée alors que je la fixe, incrédule. « … du culot ? Mais… je… Et puis ouais, pourquoi pas ? Au moins votre chute dans le sable aurait causé de tort à personne ! » Enfin quand je vois sa tenue, j’ai du mal à l’imaginer en train de se rouler dans le sable mais ça, c’est un détail. Le pire c’est qu’elle continue. Parce que je me serais quand même excusé, pour le principe, parce que c’est la faute de Sonata… et la mienne par extension. Mais là, vu ce qu’elle me balance, j’oublie tout ça, mes cheveux se faisant rouges alors que j’écarquille les yeux. « Vous êtes sérieuse là ? Évidemment que cet appareil est plus vieux que moi ! Et justement, ça en fait un objet de valeur, même si ça a l’air de vous passer au-dessus la tête ! Ca se trouve pas dans la première boutique venue ce genre de trucs ! » Et je commence à parler un peu vite, je m’en rends bien compte. Faut dire que je suis pas habitué à m’énerver comme ça, que j’ai plutôt tendance à me renfermer dans ma coquille quand ça va pas. Mais je peux quand même pas laisser passer ça hein, qu’on soit bien d’accord. « Il suffit pas de le réparer non. C’est… un objet important pour moi, c’était à mon père et… » Oh et puis, je vais pas commencer à lui raconter ma vie quand même. Je secoue la tête, les mâchoires brusquement contractées et la mine boudeuse, alors que mes cheveux finissent par, comme à chaque fois que je pense à mes parents, virer totalement au noir. Comme mes yeux.

Et je finis par m’accroupir devant le chiot qui remue joyeusement la queue à voir qu’elle a su capter mon attention. Faut que je me ressaisisse un peu là. Je vais passer pour un… je sais pas trop pour quoi je vais passer en vrai, mais je sais un truc. A chaque fois que j’ai eu un moment de faiblesse, les gens en face en ont profité pour s’engouffrer dedans. Le pire ? C’est que j’arrive quand même pas à me blinder suffisamment pour envoyer tout le monde balader. Ce serait tellement plus facile si j’en étais capable. Je suis sûr que ma vie serait beaucoup plus simple en vrai. Et je finis par souffler, d’un ton un peu bougon, sans lever le regard vers la blondinette. « Désolé pour le chien. » Mais j’ajoute, d’un ton un peu plus sec. « Mais la moindre des choses serait aussi de dire que vous êtes désolée pour l’appareil. Ou au moins faire semble de l’être. Je sais que vous vous en fichez clairement mais… merde quoi. C’est pas supposé être un réflexe, genre les bonnes manières et tout ? » Ouais, ouais, vu sa façon de réagir, je vais probablement me prendre un monologue sur ma façon de lui parler. Mais je m’en moque. Je suis juste en train de déprimer pour mon appareil photo là.


"You are what you believe yourself to be..."
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Black Eyed Boy   Black Eyed Boy Empty

 
Black Eyed Boy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit travail au black
» Black Hole RPG
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail
» black pearl raffle
» Arya Black

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: