Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Fiches & Scénarios
 

 Elina Yaxley

Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité
Plus d'informations
MessageSujet: Elina Yaxley   Elina Yaxley EmptyLun 8 Avr - 14:07

Elina Yaxley
Informations civiles
Nom : Yaxley
Prénom(s) : Elina
Date de naissance : 17 juin 1981
Âge actuel : 20 ans depuis peu
Origines : Anglaises
Occupation : Etudiante en Métiers de la Santé
Alignement politique :
Mes grands-parents font partie du Sacre, et souhaiteraient évidemment que j’y entre… Mais j’aime bien la technologie moldue, entre autre chose. Je suis moins extrémiste que mes grands-parents et que ce qu’ils imaginent, même si je favoriserais bien sûr la magie et les sorciers au reste.
Informations Magiques
Statut de sang : Ma famille est une des plus prestigieuses familles de Sang Pur, et ce, depuis des générations. La question ne se pose pas.
Baguette : Mes grands-parents ont tenus à aller en Allemagne pour la choisir, je n’ai jamais cherché à savoir pourquoi. Peu importe. Elle mesure 26 cm, elle est souple et rapide, en épicéa, loyale et efficace en sortilèges nous avait expliqué le fabricant. Grand-mère a été surprise, et presque déçue je pense, qu’elle ne soit pas aussi rigide que la sienne. Mon enthousiasme est donc bien vite retombé, mais ni elle ni le fabriquant n’ont voulu que je change. Elle m’a choisi, on doit faire avec. Notre… relation a été compliqué du coup au début. Ça va mieux maintenant je pense, même si le cœur, le cheveu de Vélane, n’aide pas particulièrement. Elle est capricieuse…
Patronus : Tout le monde s’attend à un gros truc, pas vrai ? Un animal imposant ou à un prédateur ou à un oiseau à la rigueur. Ils avaient beau rire en voyant le mien, moi au moins, j’ai réussi à lui faire prendre forme presque tout de suite et je ne me suis pas privée de leur rappeler. Hum ? Oh. C’est une coccinelle. Elle n’a l’air de rien, mais elle m’a déjà servi… Elle est beaucoup plus puissante que sa taille ne le laisse supposer. Et elle est toute mignonne oui…
Épouvantard : Quand il a pris de l’ampleur et s’est assombri, tout le monde a pensé que c’était une peur stupide du noir et, comme pour tous les élèves précédents, il y a eu des rires. Puis il y a eu des éclairs. Et du tonnerre. Tellement fort que cela a fait taire tout le monde. Je ne savais même pas qu’un Épouvantard pouvait faire autant de bruit. Je suis restée pétrifiée pendant de bien trop longues secondes. Pour un peu, j’aurais pu prendre sa place dans l’armoire pour m’y cacher. Cela reste une peur stupide, mais je n’y peux rien. J’ai horreur des orages.
Miroir du Rised : Si je disais que je n’y vois rien, vous me croiriez ? Il y a quelques années, beaucoup d’années maintenant, j’aurais été entourée de mes parents, heureuse et souriante. Mais si nous n’avions pas de photos, j’aurais du mal à me souvenir de leur visage maintenant, j’ai du mal à me rappeler ma vie à leur côté, c’est… brouillé. Cela ne veut pas dire que j’ai une vie parfaite ou que j’ai tout ce dont je rêve, même si j’en ai l’air.  Je pense juste que… je ne sais pas ce dont j’ai envie. Ou besoin.
Ancienne école/maison : Poudlard évidemment. Et je suis évidemment une Serpentard, comme presque tous les membres de ma famille avant moi, même si le Choixpeau a hésité avec Serdaigle. Je ne suis pas sûre que cela aurait changé quelque chose de toute manière, je suis toujours aussi intelligente et curieuse. Plus que ces crétins plongés dans leur bouquin, j’ai même plus de charisme que ces vantards de lion. Non, Serpentard était parfait pour moi.
Idées Préconçues :
Les lions veulent tellement paraître courageux qu’ils en deviennent encore plus stupides qu’ils ne le sont de base, les aigles sont arrogants et incapables d’agir si ce n’est indiqué dans un livre, quant aux blaireaux… y en a-t-il un seul qui se soit un jour démarqué ou ait fait quelque chose d’intéressant ? Et malheureusement pour eux, aucun n’a grand-chose pour remonter et être valable. Ce ne sont pas des préjugés, pas plus que de penser que les sorciers valent mieux que les moldus. Ce sont des faits. Même parmi les sorciers, certains sont plus importants que d’autres, c’est ainsi. Oui, j’ai de la chance, mon nom parle pour moi.

Descriptions
Caractère & Informations
# Mes parents sont morts alors que j’étais jeune, très jeune, je devais avoir 7 ans. Peut-être. Ce sont mes grands-parents maternels qui m’ont élevés dans la plus pure tradition des grandes et anciennes familles de Sang Pur. Je me suis toujours attachée à suivre leurs préceptes et à les rendre fiers de moi. Même si ce n’est pas toujours évident d’être à la hauteur de leurs attentes, même si je m’interroge sur beaucoup de choses en vérité.

# J’ai suivi les cours de Légilimancie, après avoir dû longuement insister auprès de mes grands-parents pour ce faire. J’avais 15 ans, cela faisait déjà un an que j’y songeais, et c’était la première fois que je demandais à sortir hors de la voie qu’ils avaient tracée pour moi. J’ai dû argumenter que cela m’aiderait à affronter les autres et à avoir un avantage sur eux, sur les plus faibles entre autres. Les moldus et nés-moldus entre autres à leurs yeux. Ils ont accepté. Et j’ai travaillé d’arrache-pied, dans cette matière plus encore que dans les autres. Mais j’ai menti. Ce n’est pas contre les autres que je compte l’utiliser.

# Je joue du piano depuis aussi loin que je me souvienne, et je me suis mise au violon quelques années plus tard. Ma mère en jouait, grand-père m’a offert son violon pour mes 10 ans, et d’après lui, je me débrouille encore mieux qu’elle. Je ne suis pas sûre qu’il soit objectif, mais quand il me l’a dit, ça m’a rempli de joie. Je n’ai plus le piano à queue, qui est resté au manoir, mais j’en ai acheté un droit, qui n’est pas si mauvais. Quand je joue, j’oublie le reste, ce qui m’entoure et mes propres pensées, je n’ai même pas besoin de me concentrer ou de réfléchir. Cela m’apaise plus que n’importe quoi d’autres.

# Je travaille dur, pour surpasser les autres, pour rendre ma famille fière de moi, j’ai toujours passé beaucoup de temps à étudier, lire et chercher à en savoir plus que les autres. De la curiosité mêlée à une certaine lucidité sans doute. Après tout, la connaissance est source de pouvoir n’est-ce pas ? Et en vérité, même si je travaille beaucoup, c’est plus facile qu’il n’y paraît. Je suis douée, vraiment, pour peu que cela m’intéresse. Je suis plus intelligente que… que quasiment tout le monde.

# Jamais je ne le dirais à mes grands-parents, ma grand-mère aurait sans doute une attaque, mais certaines choses me captivent chez les moldus. J’ai été à un certain nombre d’expositions et vernissage un peu partout dans le monde… dans le monde moldu. Certaines de leurs peintures sont magnifiques, ou juste… époustouflantes. Alors j’ai commencé à visiter leurs musées, quand j’en ai le temps, quand je suis libre… Je suis aussi fascinée par leurs photos. Pourtant, elles sont plus que primaires. Mais je me suis possiblement acheté un polaroid, vous savez, ces appareils qui sortent les photos instantanément ? C’est amusant, j’aime bien.

# Je ne me souviens pas vraiment de mes parents. J’étais jeune je sais, mais quand j’essaie de m’en souvenir, tout se brouille et une migraine ne tarde pas à pointer le bout de son nez. J’ai essayé avec des photos, où ils sourient et s’amusent avec moi, j’ai essayé en jouant de la musique, j’ai essayé en questionnant mes grands-parents, avant d’abandonner cette idée devant leur refus presque catégorique d’en parler sous prétexte que c’est trop douloureux pour eux. Alors j’ai décidé de tenter autrement. Si la légilimancie marche sur les autres, on doit bien pouvoir l’utiliser sur soi non ? Ce n’est pas encore très probant, mais j’y arriverais. J’y arrive toujours.

# J’adore le chocolat chaud. Et les gâteaux au chocolat, quelle que soit la forme. Je crois que mon père m’en faisait, mais ça fait partie des zones d’ombres. Toujours est-il que c’est un de mes pêchés mignons, même si je n’ai ni vraiment le temps, ni l’opportunité d’en profiter souvent.

# Mettons-nous d’accord, je suis d’une lignée de Sang Pur, je suis jeune, jolie, intelligente et riche. Que demander de plus ? Ce n’est tout de même pas ma faute si je suis meilleure et supérieure, je me dois d’en profiter et d’en faire profiter les autres. Je ne comprends pas les gens qui restent dans leur coin et se renferment sur eux-mêmes. Qu’y a-t-il de mieux que d’être au centre de l’attention ? Je suis parfaite, je le mérite non ?

# Je n’aime pas les guêpes. Et les abeilles. Et les bourdons. Je sais, ça, ça ne pique pas. Mais je n’aime pas. Ça vole, ça vient toujours quand on s’y attend pas et c’est vicieux. Ah si, je vous jure. Vous avez déjà essayé de faire partir une de ces sales bestioles ? Elle vient encore plus vers vous. Et il ne faut pas de gestes brusques, et ne pas s’enfuir. Mais je vais pas rester là sagement alors qu’elle essaie de me bouffer quand même ?!… J’en ai un peu peur oui… Mais c’est dangereux !

# Dans le genre plaisir simple, en plus du chocolat… J’adore la mer, j’adore marcher pieds nus dans le sable, avec seulement le bruit des vagues et du vent qui m’entoure. Ça me ressource et me vide presque aussi bien la tête que la musique. Je peux me perdre des heures dans la contemplation des reflets du soleil ou des étoiles dans l’eau qui vient me lécher les pieds… Ouais, hyper ringard et romantique à se faire vomir. C’est bien pour ça que je l’avouerai jamais.

# J’ai décidé de suivre des études de médecine. Peut-être auraient-ils préféré que je brigue un poste au Ministère, mais cela pourra venir après, il faut bien que je fasse autre chose non ? J’aurais certes pu rester dans une carrière plus classique, administrative ou dans le droit, morne et triste au possible… Je serais morte d’ennui avant effectivement. Et Médecine reste une voie assez prestigieuse à leurs yeux pour qu’ils s’en satisfassent pleinement. La médecine, c’est amusant et il y a toujours quelque chose à découvrir. Et je suis peut-être un peu moins entourée d’idiots qu’ailleurs. Certes, ils refusent que je me tourne vers la médecine hybride, mais nous n’y sommes pas encore… Parce que moi, je me dis que ça devrait être plutôt cool.
Opinions sur la Mixité
C’était d’une stupidité sans nom. La levée du secret. Je veux dire quel besoin y avait-il d’informer les moldus de notre existence ? Nous étions tellement plus tranquilles sans les avoir dans les pattes, c’est comme d’avoir à gérer des enfants incapables et limités. Mais je reconnais que certaines de leurs inventions sont plutôt utiles. Et sympathiques. Et certains d’entre eux étaient, ou sont, véritablement… impressionnants, en particulier certains peintres et compositeurs effectivement.
Il était évident que des tensions apparaîtraient malgré la bonne volonté apparente des gouvernements en place. Il y a toujours eu des extrémistes, tant chez les sorciers que chez les moldus, alors forcément, entre le choc des cultures dirons-nous et la différence flagrante d’importance et de pouvoir, l’apparition des groupuscules et les activités liées était inévitable…
Réputation
Je suis plutôt sûre de moi et de ce que je suis, et ce depuis toujours. Je suis une Yaxley, une Sang Pur, une Serpentard. Cela suffit à construire une réputation non ?
Toute ma scolarité à Poudlard, j’ai été au centre de l’attention. J’ai été l’orpheline dépressive, la jolie fille vaniteuse, l’intello arrogante, la gamine capricieuse, la garce hautaine et j’en passe. Ça ne les empêchait pas de me tourner autour et d’attendre un sourire, mon opinion ou même un regard de ma part.
Je suppose que beaucoup ne m’apprécient guère, prétextant que je suis méprisante ou que je me pense être meilleure que tout à chacun. Il est possible que je leur paraisse arrogante et hautaine c’est un fait. Et même si j’apprécie être entourée, je garde malgré tout une certaine distance, même avec ceux que je considère comme proches, et ils ne sont pas nombreux. On m’a déjà reproché d’être insensible ou trop froide. Quoique je fasse ou dise, cela ne semble jamais convenir ou suffire.

Biographie
Je cesse mes mouvements, attendant un reproche ou une remontée, mais rien ne vient. Replaçant le violon sous mon menton selon les indications du professeur, j’inspire profondément et tente de faire le vide comme lorsque je joue du piano. Mais le piano, c’est facile, il suffit de faire bouger ses doigts sur le clavier et la musique sort toute seule. C’est aussi facile que de respirer, je n’ai plus besoin de regarder mes mains depuis longtemps. Le violon par contre… Rien que la position de l’instrument est délicate, il est peut-être trop grand pour moi. Mais si maman savait en jouer, je devrais aussi, après tout, grand-père dit que je lui ressemble énormément. Je sais que ce n’est pas un instrument facile et que cela demande beaucoup de travail, mais je ne peux me permettre de ne pas y arriver, même s’ils n’ont pas dit que je devrais forcément savoir en jouer. Mais ils s’occupent de moi et prennent soin de moi, et c’était l’instrument de maman. Enfin pas vraiment le sien, grand-père a dit qu’il me confierait le sien, le vrai, quand je saurais en jouer pour de bon. Donc je dois savoir, je dois apprendre. J’en suis capable, c’est obligé.

Ma main se serre sur l’instrument et l’archet tremble alors que j’essaie de retenir les larmes qui menacent. Ça fait toujours aussi mal. J’ai toujours cette douleur sourde et tenace qui me serre le cœur, j’ai toujours l’impression de suffoquer. Et c’est normal, je sais que j’ai le droit de pleurer, même si j’évite de le faire devant eux, devant elle surtout, grand-père est plus… gentil, plus doux. Grand-mère elle… elle veut mon bonheur, j’en suis sûre, elle fait tout cela pour moi, pour m’aider et me rendre plus forte. Parce que c’est ma famille, et ça marche comme ça, dans une famille, pas vrai ?
Cela ne fait pas longtemps, pourtant j’ai l’impression que déjà leurs visages se sont effacés, j’ai du mal à me souvenir de leur sourire et de leur rire, quand j’essaie de m’en rappeler, c’est encore pire, comme si on s’amusait à mélanger les couleurs et à rendre le tout indéchiffrable. Et la douleur prend le dessus bien souvent. Et c’est encore pire que le reste. Parce qu’on ne devrait pas oublier ses parents, n’est-ce pas ? Surtout aussi rapidement, sans raison, ce n’est pas normal malgré ce que disent grand-père et grand-mère. Et ils ont beau dire de ne plus y penser, que ça ne fera que rendre les choses plus difficiles, je n’y arrive pas. Parce que quelque chose ne va pas, je devrais me souvenir d’eux, et j’étais avec eux quand ils sont…

« Mademoiselle Yaxley, concentrez-vous ! Comment voulez-vous faire le moindre progrès en étant aussi dissipée ? »

Je ferme les yeux et chasse tout ça, comme j’apprends, ou comme j’essaie du moins, à le faire depuis des mois, me concentrant sur le présent et ce que je suis en train de faire.

Le violon. Jouer.

Les larmes difficilement retenues finissent malgré tout par couler, mais j’ignore le regard désapprobateur du professeur et l’archet se met en route alors que mes doigts essaient de trouver leur place sur les cordes.

Le violon. Jouer. La musique.

*****

Droite comme un piquet, les mains sagement croisées devant moi, je soutiens leurs regards sans faillir. Intérieurement, je suis en train de me liquéfier je pense, je n’ai pas l’habitude de les affronter eux, mais je tiens bon et c’est tout ce qui importe. Parce que je peux quand même décider de quelque chose dans ma vie non ? Je dois bien en avoir le droit. J’ai travaillé assez dur pour les rendre plus que fiers de moi, bien assez pour surpasser leur espérance, bien assez pour devenir une des meilleures élèves. Et ce n’est pas la première fois que je demande, j’ai laissé passer du temps, les laissant en discuter entre eux, mais il va bien falloir que je m’inscrive pour l’année en cours. Ma mâchoire se crispe et je retiens ma respiration sans m’en rendre compte alors que grand-mère prend la parole.

« Ton grand-père et moi-même acceptons ta demande. Il est bien évident que les cours plus importants ne doivent pas pâtir du choix de cette option somme toute discutable. Mais nous sommes persuadés que tu ne feras rien qui ne saurait nous décevoir. Et que tu ne négligeras pas davantage tes heures d’entraînement, c’est toujours un plaisir que de t’entendre jouer ma chérie. »

Je la fixe, le cœur battant, retenant un sourire ravi. Sans trop savoir pourquoi, je ne tiens pas à leur montrer à quel point je tiens à suivre ces cours, sans doute par peur qu’ils ne changent d’avis devant trop d’enthousiasme. J’acquiesce lentement et lui promets de continuer à étudier et d’être toujours la meilleure, avant de me retirer et de rejoindre ma chambre, laissant la joie éclater petit à petit alors que je monte les escaliers quatre à quatre. Je vais pouvoir appendre la Légilimancie ! Je vais apprendre comment pénétrer un esprit et en découvrir les secrets, comment connaître les pensées et…
Je m’adosse contre la porte et me fixe dans le miroir qui me fait face. Et je pourrais peut-être trouver les morceaux qui m’échappent. Ce sera comme reconstituer un puzzle. Un puzzle dont les pièces s’amusent à disparaître à chaque fois que je les touche du doigt. Mais quand je maîtriserais ce pouvoir… Je pourrais faire ce que je veux. Cela prendra peut-être du temps, mais j’y arriverai.
C’est presque amusant de voir comme l’envie de découvrir ce qu’il s’est passé est devenu un défi, défi devenu plus important que de réellement connaître la vérité. Parce que d’un côté, peu importe ce qui est arrivé, cela ne changera rien. Ni à ce que je suis aujourd’hui, ni au fait que je ne me souvienne d’eux que grâce aux photos. Mais c’est nouveau challenge, un nouvel instrument à apprivoiser. C’est amusant et ça m’occupera.

… Et j’ai peut-être encore envie ou besoin de savoir… Peut-être.

*****

« La Légilimancie est une branche de la magie qui vise à extraire des émotions et/ou des souvenirs de l'esprit d'une personne. C’est une branche délicate et complexe, encadré par le Ministère. En effet, si elle n'est pas prohibée, elle est néanmoins contrôlée de très prés par le Ministère, qui l'a d'ailleurs classé dans la branche de Magie Noire…
Comme je vous l’ai dit, si nous vous l’enseignons ici, c’est qu’elle n’est évidemment pas interdite ne soyez pas sots. Elle est donc étroitement surveillée et les Légilimens sont non seulement obligatoirement répertoriés au département de la Justice Magique, mais également contrôlés régulièrement par les autorités. Au Ministère, certains Aurors et membres du Magenmagot bénéficient d’une autorisation spéciale, fournies par le président du Magenmagot, afin de pouvoir l’utiliser officiellement, mais ils ne sont guère nombreux

La Légilimancie peut se pratiquer à proximité ou à distance de la cible. Toutefois, être proche de la cible est souvent bien indispensable, de même qu’avoir un contact visuel avec elle aide incontestablement. Certains Auror, tout comme certains autres grands sorciers Légilimens , sont capables d’œuvrer à distance. Mais cela demande des années d’entraînement et un réel talent pour ce don. Ce qui ne sera pas votre cas à tous. Tâchez déjà de maîtriser cet art en étant au contact.

L’un des aspects les plus difficile est de pénétrer dans l’esprit de la personne sans que celle-ci ne s’en aperçoive. Si elle s’en aperçoit, même sans maîtriser l’occlumancie, la mission sera plus compliquée car son esprit résistera naturellement et inconsciemment… sans parler que vous pouvez oublier toute la discrétion que ce genre de pratique requiert obligatoirement. Il est donc impossible de lancer un sortilège, même informulé, pour ces raisons. Etre Légilimens implique de rester dissimulé pour votre cible.
C’est pourquoi il est plus aisé de la pratiquer lorsque la cible n’est pas sur ses gardes, lorsqu’elle est relaxée et donc vulnérable. Lui parler et la distraire joue donc un rôle essentiel pour vous.

L’autre point important est d’empêcher vos propres pensées, vos propres souvenirs de passer le pont que vous aurez construit avec l’esprit de la cible. Car si vous n’y prenez garde, elle pourra entrer dans votre esprit et y voir autant que vous dans le sien. Je ne dirais pas que l’Occlumencie est nécessaire en contrepartie de la Légilimancie, mais vous devez toutefois apprendre à protéger votre esprit pour empêcher les intrusions lors de votre exploration.
… Mademoiselle Yaxley, nul besoin de soupirer pour faire remarquer votre ennui, vous avez demandé à apprendre ce noble art, pourquoi semblez-vous de plus en plus perplexe ? Si vous avez des questions, je suis là pour ça. »


Je me mords l’intérieur des joues, avant de le fixer, non sans me demander à quel point ce prof peut donc lire dans mes pensées.

« Je ne m’ennuie pas professeur, je trouve même cela passionnant. Mais je me demandais effectivement  si c’était possible de l’exercer sur soi-même ? Pour s’entraîner, c’est ce qui me paraît le plus simple, non ? »

Il m’observe et hoche la tête, avant d’esquisser un très léger sourire.

« Oui, il doit être en théorie possible de l’utiliser sur soi, même si cela risque en vérité d’être plus difficile encore que sur une personne extérieure. Même si vous vous détendez, vous risquez d’entrer en conflit avec vous-même… Mais j’avoue que cela, on ne me l’avait jamais demandé. Je me renseignerai. Pour le moment, ouvrez votre manuel page 233, j’aimerais que vous lisiez les effets néfastes et dangereux que cette magie peut avoir, afin que vous soyez bien conscients que ce n’est en aucun cas un jeu. »

*****

Dire que l’ambiance est morose serait un euphémisme, sinistre conviendrait sans doute mieux. Ils ont beau avoir fait comme ils pouvaient, et tenté de tout remettre en ordre tant bien que mal, les marques et les souvenirs sont bien trop vivaces. Tout comme les rancœurs, la colère, la peur, la tristesse et j’en passe.
Comment pourrait-on faire l’impasse sur tout cela ? Comment quelqu’un peut-il penser que tout redeviendra comme avant, avec ces fantômes et ces douleurs qui se heurtent à chaque pierre du château reconstruit à partir de décombres ?
Pourtant il le faut. La guerre est finie, le seigneur des Ténèbres est tombé, au grand dam de mes grands-parents, son alter égo avec lui, à leur grande joie. Ce n’est pas une surprise, quand bien même ne le crient-ils plus sur les toits. Ils n’ont plus vraiment besoin de le faire de toute façon, le nom des Yaxley est rattaché de bien trop près à toutes ces horreurs. Ils ont été convoqués et interrogés, outragés et hautains tout du long. Mais ils ont été bien trop intelligents pour que quoi que ce soit ne puisse être retenu contre eux et ne puisse entacher notre noble nom.

Moi ? Je les ai suivis, durant tout ce temps, je les ai soutenus, écouté et je leur ai obéi, voulant encore et toujours leur approbation et faire leur fierté. Sans doute est-ce encore le cas, on ne change pas si aisément.
Compte tenu des circonstances, je m’en sors plus qu’admirablement. Même mes grands-parents semblent fiers de moi. En même temps, il aurait été difficile pour eux de faire autrement sans paraître totalement monstrueux. Ces dernières années ont été… difficiles pour tout le monde. Même si je me suis toujours sentie comme une reine au milieu de sa cour, ce que j’ai été quasiment tout du long de ma scolarité ne nous leurrons pas. Après tout, j’ai toujours fait partie de l’élite, je suis une Sang Pur, j’ai toujours eu mes épreuves haut la main, et je suis bien plus jolie que les autres dindes tentant de se faire une place.

Je m’en suis plus que bien sortie. Avec les honneurs et les acclamations. Le monde se reconstruit lentement et je continue sur ma lancée. Toujours plus haut. Je suis une Yaxley, je le mérite plus que tout autre non ?

*****

« Je ne comprends pas ! Il y a tellement d’universités plus prestigieuses ! Tu serais acceptée dans n’importe laquelle d’entre elles avec tes résultats aux examens ! C’est ridicule ! »

Je retiens un soupir et me contente de les dévisager avec tout le calme dont je suis capable, avant de reprendre pour la énième fois.

« Cela m’ouvrira davantage de possibilités. Et ce sont de nouvelles expériences et de nouveaux challenges. Le monde a changé grand-mère, revenir en arrière est impossible, il faut donc aller de l’avant. N’est-ce pas vous qui me disiez de toujours briller et de me démarquer, d’être la meilleure ? » Elle ouvre la bouche, mais je reprends comme si de rien n’était. « Je sais bien que cela ne vous plaît pas, je sais tout autant que l’université prône l’égalité et la mixité. C’est grotesque, je suis d’accord. Mais les enseignements restent renommés et seront sans doute davantage valorisés que si j’allais ailleurs. Elle ouvre tout juste, je serais dans les premières à pouvoir en bénéficier et à pouvoir en faire valoir le résultat, que ce soit auprès du Gouvernement et du Ministère lui-même. »

« Une cohabitation avec des moldus ? Des cours communs ? Ma chérie, voyons ce n’est pas sérieux, ces… gens ne sont pas à leur place. Il était déjà difficile de devoir fréquenter des sang-de-bourbe et autres traîtres à leur sang, là nous parlons de côtoyer des êtres clairement inférieurs, sans don et totalement… » Elle fronce les sourcils et se tourne vers son époux, qui s’empare de sa main avant de prendre la parole à son tour. « Ma chérie, je peux comprendre que tu sois enthousiasmée par ces nouveautés, mais crois-nous, cela n’amène jamais rien de bon. Le nom de notre famille est préservé depuis des siècles, il représente à lui seul la fierté et suprématie de tous nos ancêtres. Ne penses-tu pas qu’il serait dommageable qu’il puisse être compromis pour des sottises ? Tu sais que nous ne voulons que ton bien, et que ton bonheur compte énormément à nos yeux. Mais n’oublie pas qui tu es Elina. »

Je baisse les yeux sur mes mains, posées sur mes genoux, et j’inspire profondément. Mon bonheur. J’inspire et relève la tête pour les dévisager tour à tour. « Je comprends vos craintes, mais je ne vous décevrais pas, je ne faillirais pas. Cela permettra à notre famille de reprendre la place qui est la nôtre, de montrer que nous savons nous adapter et nous dépasser, de démontrer à ce gouvernement qui nous a calomnié et insulté que nous sommes toujours présents et que nous avons bien l’intention de conserver nos prérogatives. Et ce sera une occasion supplémentaire de prouver que les moldus n’ont rien de comparables avec nous.
Ce n’était pas une demande. Je vais à Atlantis. »

Je me lève avant qu’ils ne puissent de nouveau protester et m’interdire d’agir, essayant de ne pas donner l’impression de fuir.
Je n’ai pas menti. Pas vraiment. Je sais que j’ai raison. Je n’ai simplement pas mentionné que cela me permettra de me détacher d’eux, de prendre mon envol si je puis dire. De pouvoir m’aventurer dans le monde des moldus, de pouvoir enfin aller voir leurs musées et expositions sans crainte de sanction.  
D’être libre d’aller et venir à ma guise, sans devoir rendre de compte. D’avoir ma vie donc.

*****

Assise en tailleur sur le canapé, je feuillette l’album que j’ai réussi à faire avec les rares photos que j’ai réussi à soustraire à l’attention de mes grands-parents. Je m’arrête sur l’une d’elle en l’effleurant doucement. Mon père me lance en l’air et ma mère éclate de rire. Je ne dois pas avoir plus de 3 ou 4 ans sur celle-là. J’esquisse un sourire en inspirant lentement, avant d’aller à la fin de l’album, sur l’une des dernières photos en date. Ma mère est à mes côtés, me remettant une mèche de cheveux derrière l’oreille en jetant un regard amusé à mon père, qui se tourne vers nous en haussant les sourcils. Je suis incapable de me souvenir qui a pris la photo ou ce que ma mère avait pu dire. Je sais juste qu’elle a été prise peu de temps avant leur mort et que j’essaie de m’en souvenir depuis un moment maintenant.

Une nouvelle fois, je ferme les yeux, revoyant la scène en boucle, et je me concentre. Sur le soleil qui perce à travers les branches des arbres. Sur le vent qui balaie mon visage. Sur le parfum de mère. Et la scène s’intensifie et se développe, je vois mon père avancer et se retourner vers nous, j’entends presque le son de sa voix alors qu’il s’adresse à ma mère. Et il y a toujours ce sentiment de sécurité et cette tendresse qui m’entourent, comme à chaque tentative, comme pour chaque photo.
Je grimace quand je ressens une douleur me traverser le crâne, mais je parviens à rester concentrer. Un peu. Pas assez longtemps. L’image se brouille et je perds le lien. Respire. Mais j’y suis toujours. Enfin, en quelque sorte, vu que c’est dans mon propre esprit, il serait difficile de faire autrement il est vrai. Une peluche. Je serre une peluche contre moi et je me cache dans l’ombre de la porte. Papa ne crie pas souvent, c’est sans doute pour ça que ça m’a réveillé, même s’il ne crie pas vraiment, mais il y a tellement de colère dans sa voix. De la colère et autre chose que je n’arrive pas à identifier. Le bon côté, c’est que ce n’est pas à cause de moi. Je fais un pas en arrière quand je vois les ombres bouger, et je vois un homme dans l’encadrement de la porte. Je ne comprends pas tout ce qu’ils disent, mais je sais que papa ne veut pas faire quelque chose, qu’il parle de maman et moi, de nous protéger. Ça ne plait pas à l’autre monsieur, qui montre son tatouage sur le bras. Il est moche, mes dessins sont beaucoup plus jolis que ça. Je sursaute quand j’entends du bruit dans le couloir, mes yeux s’écarquillant, et je rejoins l’escalier en silence pour remonter dans ma chambre avant que maman n’arrive et ne me gronde d’être debout au milieu de la nuit.

Je laisse échapper un gémissement alors que la douleur se fait plus forte, devenant insupportable. Je rouvre les yeux, avant de les refermer devant la lumière du jour. J’attrape ma baguette pour fermer tous les stores, sachant pertinemment que les sorts pour me soulager ne fonctionnent absolument pas.
Et ça ne sert à rien. Je n’y arrive pas. C’est un cri à la foi de frustration et de douleur qui sort cette fois de mes lèvres quand je me laisse tomber sur le canapé en me forçant à respirer lentement. Ça va passer. Et je sais très bien que je recommencerai une nouvelle fois. Encore et encore, jusqu’à y arriver.

*****

Je me redresse en sursaut, tremblante et en sueur, jetant un coup d’œil à mon réveil. 4h. Je sais que je ne dors pas beaucoup, mais c’est trop tôt même pour moi. Je fronce les sourcils en regardant autour de moi, alors que Dinah me rejoint et me donne un coup de tête pour avoir des câlins. Je soupire et esquisse un sourire, passant mes doigts dans son pelage soyeux, cherchant ce qui a pu me réveiller ainsi. Les bribes de mon rêve qui subsistaient m’échappent alors que je tente de m’en rappeler, comme toujours. Il y avait mes parents, ça je m’en souviens. Je crois. Et un éclair. Je crois. J’étais terrifiée, de cela, je suis certaine. Nouvel éclat, nouveau coup. Je sursaute de nouveau en poussant un cri involontaire, les yeux écarquillés. Ce n’était pas mon rêve on est d’accord. Je me redresse précipitamment, les yeux rivés durant un instant sur la fenêtre, alors que des trombes d’eau se mettent à tomber et que le ciel rugit de nouveau. Un gémissement m’échappe et je ferme les volets, avant de m’apercevoir que j’ai saisi ma baguette sans même m’en rendre compte. Et je recule pour aller me réfugier dans la salle de bain, le cœur battant, me répétant tel un mantra que ce n’est qu’un orage et que je suis à l’abri. Je monte pourtant le son de la musique, me fichant royalement des voisins, avant de m’engouffrer sous le jet d’eau brûlant pendant un temps indéfini. Bien trop longtemps je suppose, au vu de l’état de mes doigts Le visage levé vers l’eau, la peau rougie et fripée, je finis par retrouver mon souffle et par faire mine que jamais des larmes ne se sont mêlées à l’eau.

Comme si l’extérieur était rempli de danger, je sors prudemment de la douche, tendant l’oreille en m’emmitouflant dans une serviette, manquant de tomber sur le sol mouillé quand un nouveau coup de tonnerre se fait entendre. Je m’habille rapidement, me concentrant sur Beethoven qui succède à Tchaïkovski. Et rien que pour cela, je suis heureuse d’être ici. Mes grands-parents sont plus que convaincus que les moldus ne sont rien et n’ont jamais rien amenés de bon, et dans le fond, je suis d’accord sur bien des points. Mais niveau arts… Que ce soit la peinture ou la musique, je ne pourrais plus m’en passer. Sans pour autant l’avouer évidemment. Quel que soit le nombre d’heures que j’ai pu passer à contempler leurs œuvres ou à écouter leur symphonie, je ne suis pas prête de le reconnaître.
Je me coiffe rapidement, ramenant mes cheveux mouillés en une tresse sur le côté, et je regarde Dinah. « Quelques pas, ce n’est pas grand-chose. Jusqu’au piano. On en est capables n’est-ce pas ? » Elle miaule en me fixant de ses grands yeux verts, et je suis persuadée que même elle me juge. Je frissonne alors que l’orage continue de plus belle, ma baguette créant une boule de lumière presque par réflexe. J’avance précipitamment et m’installe sur le tabouret, posant ma baguette devant moi avant d’éteindre la musique. Et d’en prendre le relai en direct. Du Chopin.

Et la musique finit par m’emporter et faire taire tout le reste. Mon cœur s’apaise et j’oublie ce qui m’entoure.



À propos du joueur...
Prénom ou pseudo : Shereen
Âge : Trop, beaucoup trop  Panique
Célébrité sur votre avatar :Scarlett Leithold
De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? Nixon... Mais comme c'est Torben qui a appâté Nixon...
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Oui, j'ai toooooouuuut lu !

Signature du Règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Elina Yaxley
Invitéavatar
Invité
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Elina Yaxley   Elina Yaxley EmptyLun 8 Avr - 14:09

Officiellement bienvenue fillette!
Grisella MoelwynGrisella Moelwyn
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2366-grisella-moelwynMessages : 332 Points : 1046
Pseudo : Yen
Avatar : Juno Temple
Crédits : Inconnu
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Un rossignol
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Elina Yaxley   Elina Yaxley EmptyLun 8 Avr - 14:20

Bienvenue sur le forum et bon courage pour la rédaction de ta fiche. Coeur


Elina Yaxley Tumblr_m7whif67sw1rq8a7pElina Yaxley 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f73643934445a5a616747575f31413d3d2d3233343133373539302e313433643735393435353230663163622e676966?s=fit&w=720&h=720Elina Yaxley Tumblr_m1i8li6J581r5tdn1

"Se andiamo a spasso noi ci ritroveremo"
"nella notte buia noi ci ritroveremo"
"mentre toco tua gamba"
"un altra sera a spasso"
Jonathan RowleJonathan Rowle
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t1251-jonathan-rowle-la-guerre-c-esMessages : 1003 Points : 899
Pseudo : Flow
Avatar : David Tennant
Crédits : signature : Schyzophrenia (bazzart) avatar : white wolf
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidences du centre-ville
Patronus: Un python royal
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Elina Yaxley   Elina Yaxley EmptyLun 8 Avr - 14:32

Bienvenue parmi nous ! Coeur Tout ça ne promet que du bon, j'ai hâte d'en savoir plus sur Elina ! Cat face N'hésite pas à nous rejoindre comme Torben et Nixon sur le Discord, qu'on puisse blablater ! o/


there's no peace in quiet
Just footsteps on the stairs, Whispers in the silence Remind me you're not there.
Theodora Rose KnightTheodora Rose Knight
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 1679 Points : 3565
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidence de l'Abondance
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Elina Yaxley   Elina Yaxley EmptyLun 8 Avr - 14:42

Je plussoie Jonathan!
Bienvenue parmi nous
Matt ClickerlyMatt Clickerly
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1635-matt-clickerly-you-don-t-knowMessages : 385 Points : 1264
Pseudo : Arthur
Avatar : Matt Damon
Crédits : Bibi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Faubourgs | Centre-Ville
Patronus: Loup gris
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Elina Yaxley   Elina Yaxley EmptyLun 8 Avr - 15:18

John est toujours sage dans ses paroles :|
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la rédaction de ta fiche Coeur Il nous faudra un lien avec mon DC (Elizabeth Burke) Smile 2
Matthew HamiltonMatthew Hamilton
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t1677-matthew-hamilton-here-i-amMessages : 207 Points : 487
Pseudo : Lau
Avatar : Tom Holland
Crédits : Martyr
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Elina Yaxley   Elina Yaxley EmptyMar 9 Avr - 5:20

Bienvenue à toi sur le forum ! Très joli prénom (j'ai une amie qui le porte haha) ! Bon courage pour la suite de ta fiche !



   
   
Ce n'est pas grave si tu ne te réveilles pas tout seul
Si à côté de toi c'est un gars et que t'as la larme à l’œil
Invitéavatar
Invité
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Elina Yaxley   Elina Yaxley EmptyMar 9 Avr - 16:02

Merci pour l'accueil tout le moooonde Elina Yaxley 4013586577
Isaac N. MonaghanIsaac N. Monaghan
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2230-isaac-n-monaghan-come-back-toMessages : 377 Points : 892
Pseudo : lulu
Avatar : Andrew Garfield.
Crédits : Schizo & anesiodora.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: - Maison n°4, rue Flamel.
Patronus: Un renard.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Elina Yaxley   Elina Yaxley EmptyMer 10 Avr - 9:21

Bienvenue Shereen Bisou
Invitéavatar
Invité
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Elina Yaxley   Elina Yaxley EmptyJeu 11 Avr - 14:28

Merciiiiii Love 2
Le Choixpeau MagiqueLe Choixpeau Magique
PNJ
PNJ
Messages : 238 Points : 282
Pseudo : --
Avatar : --
Crédits : Catharsis.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Elina Yaxley   Elina Yaxley EmptySam 27 Avr - 17:42

Bienvenue à l'Université Paracelse d'Atlantis !
Tu es dès à présent validé, le jeu se trouve désormais à portée de main !

Il te reste néanmoins quelques formalités importantes à finaliser afin de te garantir une évolution sans accroc dans l’univers de Catharsis.
Tout d’abord, pense à aller réserver ton avatar dans le bottin, à compléter le recensement de Catharsis et à signaler ton nouveau personnage dans registre des comptes multiples si nécessaire. Il est aussi utile de te créer un journal de bord pour garder le fil de tes aventures, ainsi qu’une fiche de liens pour décrire tes relations avec les autres.
Enfin, une boîte aux lettres permettra de te contacter facilement IRP, et une demande de logement signalera ton arrivée à tes voisins ! Si tu le souhaites, tu peux également postuler pour un job d'étudiant ou pour jouer au Quidditch.  Dernière chose, n'oublie pas de nous rejoindre sur le serveur Discord qui regroupe les membres de Catharsis pour discuter avec la communauté !

Bon jeu !
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Elina Yaxley   Elina Yaxley Empty

 
Elina Yaxley
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elina a 1 an !!!
» Yaxley [Pres fini]
» [TERMINE] Comment faire les commères en deux leçons [PV Elina Holden]
» Lux A. Yaxley ❥ Boite à Hiboux
» Inter canem et lupum - Antigone Yaxley

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: