Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Atlantis & Manadh :: La Ville Haute :: Bibliothèque Culturelle
 

 Rayons et rayonnages - A la recherche des MacLean (&Matt)

Aller en bas 
AuteurMessage
Charlotte MooreCharlotte Moore
Étudiant Moldu
Étudiant Moldu
Messages : 53 Points : 51
Pseudo : Cha
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : loudsilence. (bazzart)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Rayons et rayonnages - A la recherche des MacLean (&Matt)   Rayons et rayonnages - A la recherche des MacLean (&Matt) EmptyDim 7 Avr - 15:27

Mystère après mystère, la vie sur Manadh offrait sans cesse des rebondissements inattendus. Pour une Moldue habituée à la routine des cours, dont les grains de folie la confrontaient à sécher une journée, partir à vingt bornes pour assister à un concert, il n'y avait pas de point de comparaison avec sa vie d'avant. Normal que les sorciers soient aussi étranges, quand dès l'enfance ils sont confrontés à des créatures, des potions, des sorts et des événements mettant en danger leur vie.

Une simple visite d’une exposition se révélait être une course contre la montre aux conséquences monstrueuses, par exemple. Il fallait avoir les nerfs bien accrochés pour tenir. Et pire encore que les enfants ayant manifesté des dons magiques, elle, cette vie, elle l’avait choisie ! Rien de plus saugrenu que cela. Dire qu’elle se plaignait de n’avoir aucun pouvoir, de ne servir à rien ! Voyons mais, était-ce une surprise, quand on a grandi avec les images d’une sorcellerie puissante, crainte, de découvrir que, sans-pouvoirs, on était en difficulté face à un dragon de neuf mètres ?

Ce paradoxe, pourrait-on croire, était le moteur de son existence : atteindre l’impossible, vouloir être intégrée dans une communauté en tout point étrangère, se surpasser et surpasser son espèce. Ainsi, une fois les émotions de la visite de l’exposition MacLean passées, au lieu de se réfugier dans ses études et se contenter de tenir sa place, Charlotte Moore retrouva un élan de curiosité qui la menait directement à la bibliothèque.
Depuis les tours d’or blanc, la Bibliothèque culturelle était déjà bien visible. Un des endroits préférés de l’île pour la petite Charlotte : offrant un panorama superbe, un calme rassérénant et une montagne de connaissances, elle l’avait accueillie jusqu’à des heures tardives au cours de ce semestre.

Elle s’installa à une table bien éclairée, à l’écart d’autres studieux qui se refusaient à profiter du beau temps. Son cerveau bouillait sous les questions et il lui fallait trouver une méthode pour ne pas trop s’éparpiller. Elle commença par noter sur des feuilles de papier, par thèmes – de façon très instinctive – ce dont elle se souvenait de ses lectures dans la bibliothèque de l’exposition. Tout sortir, tout accoucher au stylo, sur quatre feuilles posées à plat devant elle. Elle recula, debout, se grattait le menton. Elle y voyait un peu plus clair. Un peu – on s’entend ! Cela signifiait qu’elle voyait trois pistes de recherche, ne lui offrant aucune garantie, mais qu’elle savait par quel bout entamer son arpentage des rayonnages.

Voilà. Elle scrutait, avec tout son sérieux, les dos des ouvrages, en sortant parfois un pour le feuilleter.
Matt ClickerlyMatt Clickerly
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1635-matt-clickerly-you-don-t-knowMessages : 251 Points : 888
Pseudo : Arthur
Avatar : Matt Damon
Crédits : Bibi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Faubourgs | Centre-Ville
Patronus: Loup gris
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Rayons et rayonnages - A la recherche des MacLean (&Matt)   Rayons et rayonnages - A la recherche des MacLean (&Matt) EmptyDim 21 Avr - 18:23

Cette visite de l’exposition MacLean s’était avérée être un véritable cauchemar. Y allant initialement pour se détendre, cela avait finalement eu tout l’effet contraire. Cette ville et cette île voulaient leur mort à chaque instant. Il ne pouvait pas se dérouler le moindre événement, la moindre activité, sans qu’un danger de mort ne pointe le bout de son nez. Rien de véritablement inhabituel dans le monde des sorciers, étant habitués à croiser moults dangers dès leur plus jeune âge, mais il fallait avouer qu’Atlantis battait des records. Ces deux dernières années avaient été éreintantes, nombre d’événements s’étant enchaînés, et l’exposition MacLean culminait au sommet. Qui aurait pu croire qu’une visite de musée aurait pu se transformer en compte-à-rebours avant une mort imminente. Un vieux système de protection s’était activé et ils avaient dû faire leur possible pour désactiver la séquence de destruction activée. Et c’était au péril de leurs vies, et au prix de la destruction par le feu de quelques objets de l’exposition, ils avaient découvert ce qui avait déclenché le système de sécurité archaïque – et pourtant sophistiqué – et avaient mis un terme à la menace qu’ils détectaient, afin de sauver leurs vies. Du moins, c’était Matt qui avait mis un terme au carnage imminent. Et à quel prix ? Tuer un être, quel qu’il soit, était un acte abominable, et il devrait vivre toute sa vie avec ce poids sur sa conscience. Il fallait avouer que c’était une chose parmi d’autres que sa conscience devait porter, mais c’était la première fois qu’il ôtait la vie. Ce n’était pas anodin. C’était loin de l’être. Et tous les jours depuis, il revoyait le regard du gobelin. Ce regard, chargé d’émotions, mais qui avait accepté son propre sort, prêt à embrasser la mort. Jamais Matt n’oublierait ce regard. Et probablement que les personnes ayant assisté au meurtre n’oublieraient pas de sitôt cet événement tragique et traumatisant.

Mais malgré la fin atroce qu’avait connu cette visite, elle n’en avait pas été inintéressante pour autant. En effet, Matt ne s’attendait pas à apprendre autant de choses à travers l’exposition. Certes il s’attendait à ce que sa curiosité naturelle soit rassasiée, mais il ne s’attendait pas à apprendre autant de choses. Et encore moins que ces informations soient aussi alarmantes. Atlantis, et potentiellement le monde, était en danger. Un mal, de nature inconnue, veillait. Et il nécessitait une puissante prison magique, matérialisée par l’ensemble des grandes runes qui faisaient le tour de l’île, pour être contenu. Matt profitait donc d’un peu de temps libre pour se rendre à la bibliothèque d’Atlantis, dans les hauteurs de la ville, pour essayer d’en apprendre plus. Il espérait trouver de plus amples informations sur les MacLean. Ces derniers étaient une famille assez hors norme. Bien que moldus, ils étaient bien au courant du monde magique et travaillaient même avec ce qui deviendrait le Ministère de la Magie. Et, information non des moindres, ils semblaient avoir une grande peur des créatures magiques, mais pas n’importe lesquelles. Malheureusement, il n’avait pu en apprendre plus lors de l’exposition et c’était précisément le but de sa visite à la bibliothèque : tout savoir sur la faune d’Atlantis. Et, s’il en avait le temps, il essaierait de glaner des informations sur les mystères de l’île, espérant déceler une piste quant au mal qui résiderait sur l’île de Manadh.

Et alors qu’il parcourait les rayons, à la recherche d’ouvrages portant sur la faune d’Atlantis ou sur les aspects mystiques de Manadh, qu’il croisa une silhouette familière. Il lui fallut quelques instants pour retrouver où il l’avait déjà vue. Et ça avait fini par lui revenir : l’exposition MacLean. Il s’agissait de la jeune femme moldue qui avait aidé à la recherche des informations dans la bibliothèque de l’exposition. Il se souvenait avoir échangé avec elle mais n’arrivait plus à se souvenir des paroles échangées. Il ne la connaissait ni de Morgane, ni de Merlin, mais peut-être avait-elle des informations qu’il n’avait pas et dont il pourrait avoir besoin. Il s’approcha d’elle et l’aborda :

- Excusez-moi, vous étiez à l’exposition MacLean, non ? Quand il y a eu l’incident. Vous étiez dans la bibliothèque, n’est-ce pas ?

Il ne ressemblait en rien au look qu’il arborait lors de l’exposition. Tout ce qu’elle avait pour le reconnaître, c’était sa voix, ce qui était un avantage pour lui. Il préférait et espérait qu’elle ne fasse pas le rapprochement entre lui – la personne qu’il était actuellement – et l’homme qu’elle avait croisé à l’exposition, qui invectivait des pistes de recherche dans la bibliothèque, et qui avait stoppé le système en commettant un meurtre de sang-froid, pour lequel il était à présent recherché.
 
Rayons et rayonnages - A la recherche des MacLean (&Matt)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche shih tzu femelle J'ai trouvé
» recherche chien petite taille.
» recherche skinneur

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: