Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Le Centre-ville :: Les caches résidentielles
 

 Au travers du filet | Grisella Moelwyn

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Grisella MoelwynGrisella Moelwyn
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2366-grisella-moelwynMessages : 317 Points : 1007
Pseudo : Yen
Avatar : Juno Temple
Crédits : Inconnu
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Un rossignol
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Au travers du filet | Grisella Moelwyn   Au travers du filet | Grisella Moelwyn - Page 2 EmptyVen 12 Avr - 15:16

Garder espoir que le chemin qui s'offre à eux ne les conduira pas dans un piège est difficile pour Bouton d'or, elle a tellement peur d'être obligée de se battre et de rester pétrifiée face à des adversaires expérimentés. Son compagnon d'infortune est déterminé à sortir de ce guêpier et est prêt à tout pour y arriver. Heureusement qu'il est là et qu'il est prêt à se battre pour qu'ils retrouvent leur liberté.

Quand elle décide de porter les vivets sur son dos au lieu d'utiliser un sort de lévitation, elle voit de l'étonnement se peindre sur son visage et elle ne comprend pas sa réaction, la cage ne bougera pas et surtout elle ne risquera pas de la faire tomber. Deux baguettes prêtes à combattre est mieux qu'une seule face au danger, elle essaiera de l'aider en cas de bataille pour qu'il ne se retrouve pas seul face à des sorciers belliqueux. Il se radoucit après qu'elle lui a affirmé qu'il était normal qu'il n'ait pas pu ralentir si il voulait sauver le vivet affolé et enfin,il lui présente des excuses sincères. Elle répond d'un ton amical : - Grisella et vous ? Elle n'ajoute rien de plus et elle est persuadée qu'il peut excuser sa timidité et comprendre que celle-ci ne lui permet pas de s'ouvrir facilement aux autres. Il devra s'armer de patience si il veut vraiment la découvrir, il devra accepter de la laisser aller à son rythme, doucement mais sûrement.

Un seul terme intrigue l'homme quand elle lui expose son hypothèse sur la symbolique du pentagramme gravé sur le sol. Elle réfléchit quelques instants avant de lui répondre le temps de se replonger dans ses souvenirs datant de ses études à Beauxbâtons, elle finit par dire :- L'esprit peut symboliser l'élévation de l'être humain vers la lumière, vers le ciel. Je ne me rappelle de rien d'autre. L'explication de la Française est loin d'être claire mais, pour sa décharge, elle n'est pas spécialiste des traditions celtiques. Peut-être que la magie à l'oeuvre dans ses lieux est liée à ce peuple conquérant et disparu et cette idée la fait frissonner, des épreuves créées par des guerriers sanguinaires et sans-pitié envers leurs ennemis, que vont-ils devoir surmonter pour sortir d'ici ? Il lui fait un compliment en demi-teinte comme si une sorcière de son âge ne pouvait pas posséder des connaissances sur des sujets divers et variés. C'est la deuxième fois qu'il pointe du doigt sa jeunesse, à croire qu'il a cent vingt ans alors qu'il est loin d'avoir atteint la moitié de sa vie, il ne faut pas qu'il oublie que la longévité d'un sorcier n'est pas la même que celle d'un non mage. Du coup, ses réflexions la font s'interroger sur l'âge qu'il peut bien avoir, il est plutôt pas mal et ça se voit qu'il s'entretient physiquement alors peut-être qu'il a une petite quarantaine. Il enchaîne en affirmant qu'ils seront capable de défier les instigateurs de ces pièges. Elle murmure : - Je l'espère. Si les épreuves consistent à des jeux d'esprits, elle pourra lui apporter son aide mais, pour le reste, elle craint de ne pas être à la hauteur. Encore une fois, il se montre protecteur et ne lui laisse pas l'occasion de mettre en pratique ses idées, il prend des risques à sa place et il oublie qu'elle sera responsable si il lui arrive malheur. Son regard, agrandi par la peur de s'être trompée, suit chacun de ses gestes quand sa baguette trace le cercle, son trait est net et précis et des flammes bleues apparaissent leur signifiant que son intuition était la bonne et les guident sur les premiers mètres du pont en pierre.

Heureusement, le vide ne lui fait rien, elle le suit presque sereine quand il s'approche du pont suspendu, elle se demande si il va la laisser passer devant lui pour garder un œil sur ses petits protégés et non, il essaye de les encourager encore une fois avant de s'y engager. Elle respire longuement avant de le suivre et elle regarde ses pieds pour ne pas trébucher et chuter. Au bout de quelques pas, des voix viennent lui susurrer "Grise, tu es si empotée, tu as du être adoptée pour être si différente de tes frères et sœurs, tes parents doivent avoir si honte de toi." Des rires moqueurs, de nouvelles insultes, de nouvelles critiques, elle pose ses mains sur ses oreilles pour ne plus les entendre mais, cette protection est inutile, elle les perçoit toujours. Cette litanie continue et ne s'arrête jamais, elle chancelle, tombe encore une fois sur les genoux et étrangement la pierre est douce et ne la blesse pas, des larmes roulent sur ses joues et finissent leur course sur le sol, elles se regroupent pour former un mot "pureté" et les chuchotements cessent, le chant des oiseaux résonne et est une si douce mélodie à son oreille. Elle pose les mains sur le sol pour s'aider à se relever et son esprit s'est éveillé pour comprendre le sens de ce mot né de ses larmes, elle est sang mêlé donc il ne peut pas évoquer sa lignée. Elle associe ce terme à l'innocence, elle n'a jamais commis de crime mais, comment en être sûre, elle est loin d'être parfaite et elle a déjà fait des erreurs. Innocence, pureté, candeur, innocuité, jeunesse et un terme lui vient à l'esprit, virginité, elle n'a jamais connu d'homme charnellement. Troublée, elle se relève, le sorcier a parcouru plusieurs mètres et ne semble pas être la proie de ces voix cruelles. Est-ce qu'une femme doit avoir conservé sa vertu pour être jugée digne de franchir ce pont ? Ses pas sont hésitants quand elle reprend sa marche et elle essaye de le rattraper mais, ses enjambées sont si petites par rapport aux siennes, doit-elle se mettre à courir et risquer de glisser ? Elle l'appelle, lui crie de l'attendre et à ce moment précis, elle est transportée de l'autre côté du pont et se retrouve face à lui. Le sol gronde, un mur de glace, aussi fin qu'une plaque de verre, se forme et la rune "pureté" apparaît. Ainsi, c'est à son tour d'être testé, à lui de prouver qu'il mérite de poursuivre l'aventure. Elle ne peut plus communiquer avec lui et ne pourra pas l'aider. Elle doit attendre qu'il réussisse cette épreuve en retrait.
Arthur RoscoeArthur Roscoe
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2062-arthur-roscoeMessages : 59 Points : 252
Pseudo : Jack
Avatar : Matthew-mcconaughey
Crédits : Angel Dust
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Quartiers Résidentiels des Faubourgs, rue de la licorne.
Patronus: Loup
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Au travers du filet | Grisella Moelwyn   Au travers du filet | Grisella Moelwyn - Page 2 EmptyMar 23 Avr - 5:52

"Grisella et vous ?"

Grisella, vraiment ? C'était un nom bien terne pour une jeune sorcière comme elle. Presque en contradiction avec sa belle chevelure dorée. Il lui tendit sa main gauche :

"Arthur, enchanté."

Mettre un nom sur leurs visages était certainement bien plus agréable aux vues de la situation. Il ne savait pas ce qu'il en était pour elle, mais Arthur se sentait mieux de le savoir, c'était quelque chose auquel il pouvait se rattacher le temps de découvrir qui elle était.

"L'esprit peut symboliser l'élévation de l'être humain vers la lumière, vers le ciel. Je ne me rappelle de rien d'autre."
"Une élévation ?" Demanda-t-il. "De quel genre ?"

Ses suppositions étaient encore un peu floues pour qu'il les formula, mais il aurait aimé savoir si celles qu'il émettait intérieurement s'avéraient être vraies. Parce que pour le moment tout ne faisait que soutenir cette idée. A quoi fallait-il s'attendre ensuite ? Vérité, esprit... Pourquoi pas perfection ? Si les requêtes magiques pour pouvoir avancer se faisaient crescendo y parviendraient-ils ? Il n'était pas magicien à correspondre à ce qu'attend un sang pur.

"Je l'espère."

Le murmure de Grisella rappella à Arthur qu'il devait rester calme, même en ses pensés intérieures. Il lui sourit encore pour se montrer positif et continua d'avancer sur le chemin qui leur était tracé. Mais il restait à sa réflexion. Reposant sa confiance sur la jeune femme, il ne se tournait pas pour veiller si tout allait bien. Il fallait une paire d'yeux devant eux et derrière eux. Bien sûr le sort de sa compagne de fortune était de son intérêt, mais tant qu'ils n'avaient pas traverser ce pont, éviter qu'un détail ne lui échappe était primordial.
Quelle ironie.
Car c'était en restant concentré sur un point fixe qu'il ne remarqua pas le malaise de la sorcière, ni les larmes qu'elle versait. Ce n'était que lorsqu'il entendit le son ténu de ses genoux touchant le sol qu'il se retourna dans un sursaut. A sa grande surprise, quelques mètres les séparaient, Arthur sentit son coeur bondir dans sa poitrine en retenant son souffle, cherchant à comprendre ce qu'il se passait. Grisella relèva la tête dans un cri suppliant. Mais à peine le son eut effleuré ses lèvres qu'elle disparut !

Le sang du mage ne fiit qu'un tour, il se précipita vers là où la sorcière se trouvait juste auparavant, sa baguette en avant, il poussa son sort de lumière pour voir plus loin possible. Il était paniqué. La jeune femme venait de se volatiliser et il en ignorait les causes, ni si cela avait été un sort fatale.  

"GRISELLA !" Appela-t-il en désespoir de cause.

Mais son cri ne fit que trancher le silence de la pièce, silence qui n'était pas censé être pour lui-même, mais son occlumancie fermait à toute ouverture au même sort que la jeune femme venait de subir. Et peut-être était-ce ce qui allait le mettre en difficulté pour cette épreuve. Il chercha à revenir sur ses pas pour y trouver un mur lisse coupant toute retraite, sans la présence de sa compagne. Ce ne fut que lorsqu'il fit demi-tour pour courir dans l'autre sens qu'il remarqua - enfin - la présence du mur de glace avec sa rune illuminant les parois glacées. Celui-ci était opaque et ne permettait pas de voir ce qui se trouvait de l'autre côté, du moins de son point de vue. L'épreuve avait commencé.

Arthur reprit son souffle, penché sur cette barrière, une main sous son menton. Il devait chercher parmi ses souvenirs ce qu'elle voulait dire, précédemment il n'avait pu en traduire qu'une seule. Mais comment se concentré alors qu'il se souciait de ce qu'était devenu Grisella ? Il devait la chercher, elle avait très certainement besoin d'aide au vu de l'état dans lequel elle se trouvait avant de disparaitre, pourvu qu'elle soit vivante ! Il ne pouvait pas s'empêcher de se sentir responsable, il aurait du la garder en vue, il avait plus d'expérience qu'elle.

Le sol gronda encore et la température se refroidie encore plus. Le mage pu voir son souffle formé une brume au contact du froid. Il senti sous ses pieds un changement de texture : le pont devenait glace. Épais et suffisamment solide pour s'y tenir, mais glissant et traitre. Et au fur à mesure que le temps s'écoulait ce n'était pas la seule chose à apparaitre. Un fracas à vous glacer le sang se fit entendre à l'autre bout du pont, le mage se tourna avec précaution pour voir. Un stalactite s'était formée au plafond et lorsqu'elle avait atteint une taille conséquente le poids la fit rompre et tomber sur le pond gelé. Elle était ainsi plantée brisant partiellement le sol. Des craquelures s'était formées. D'autres pointes similaires se formaient au-dessus de lui, du plus éloigné au plus proche. Il ne pouvait pas vraiment attendre, sinon il risquait de tomber dans l'abîme.

"Merde !"

S'il voulait chercher son amie, il allait devoir résoudre cette énigme avant... Quelle frustration. La peine qu'il en ressentait était un poids difficile alors qu'il retourna son attention sur la rune. Les mains et appuyées contre la glace, sa silencieuse réflexion, entrecoupée par les "Tchack" de stalactites finit par lui révéler la signification de la rune : Pureté.
Il déglutit. Chaque épreuve était une question à laquelle il fallait apporter une réponse. Mais celle-ci le laissait dans un mutisme le plus total. Il n'était pas sang-pur, donc si la solution devrait être cette réponse ne pouvait convenir. A 47 ans il eut été difficile de trouver quelque chose en lui qui soit "pur", le terme laissait de place à tellement de significations ! Il avait déjà partagé son amour, avait été amené à affronter des inconnus ou des gens de son entourage. Dans son métier il avait déjà mentit pour protéger ses proches, ou même lors de la guerre...
Arthur sentit des sueurs froides lui monter. Il ne trouvait solutions ! Comment penser différemment pour trouver la réponse à cette énigme ? Et Grisella avait-elle réussi à trouver la solution ou bien avait-elle subit les conséquences de la protection magique de ces lieux ? Tout ceci était confus...
Grisella MoelwynGrisella Moelwyn
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2366-grisella-moelwynMessages : 317 Points : 1007
Pseudo : Yen
Avatar : Juno Temple
Crédits : Inconnu
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Un rossignol
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Au travers du filet | Grisella Moelwyn   Au travers du filet | Grisella Moelwyn - Page 2 EmptyMar 23 Avr - 14:27

Ce sont des présentations bien officielles bien que tardives au vu des épreuves qu'ils ont déjà vécues. Bouton d'or lui serre la main et même si elle ne le montre pas, elle trouve que ses parents ont fait un choix éclairé et prophétique en lui donnant le prénom du Roi des légendes de la table ronde. Il a tout d'un chevalier, sans son fidèle destrier, prêt à sauver une damoiselle en détresse. Elle ne peut s'empêcher de l'imaginer portant une armure, une épée à la main, se battant contre les infidèles pour protéger le Royaume d'une invasion. Cette idée la fait sourire. Elle reprend la parole d'un ton toujours amical :- Enchantée également Arthur. Que peut-elle répondre à sa question ? La Française prend le temps de la réflexion afin d'ordonner ses idées avant de dire peu assurée :- C'est un concept qui ne me parle pas. Mais, peut-être s'agit-il d'une évolution, d'une progression spirituelle vers des niveaux de conscience plus élevés, tentant d'obtenir la connaissance universelle ? Elle s'ennuie elle-même avec ce tissus d’âneries et elle espère sincèrement qu'Arthur ne va pas la relancer sur ce sujet.

Heureusement qu'il sait conserver son calme et son optimisme car sinon la panique l'aurait certainement gagné si il avait exprimé ses doutes, ses inquiétudes à haute voix. A peine a-t-elle posé un pied sur le pont que le piège se referme sur elle. Elle devient la proie d'un brouhaha incessant d'injures et chacune d'elle fait mouche l'obligeant à revivre un passé qu'elle n'a ni réussi à accepter ni à oublier. Comment se fait-il qu'il soit préservé ? Cette injustice la sidère, peut-être n'a t'il jamais été persécuté ou tout simplement qu'il a appris à se faire confiance ? Elle envie sa quiétude au moment où elle chute sur le sol, désespérée et en pleurs, encore une fois victime. Ses larmes sont finalement une bénédiction et mettent fin à son tourment en révélant une vérité qu'elle ne pourra jamais nier. Par peur, elle ne s'est jamais laissée aller avec homme. S'abandonner, se montrer telle qu'elle est réellement la terrifie. Même avec Clemente, elle n'a jamais retiré totalement son masque par crainte qu'il ne la juge pas assez intéressante, pas assez vive d'esprit. Marchant comme une automate, elle lui hurle de l'attendre et enfin, il se tourne vers elle au moment où elle s'évapore.

A l'abri derrière cette vitre de glace, elle le voit rebrousser chemin pour se rendre vers l'endroit où elle se tenait quelques secondes auparavant. Rassurée qu'il pense à la chercher, elle sait dorénavant qu'elle peut compter sur lui, il ne l'abandonnera pas à son triste sort. Elle l'appelle mais la barrière magique refuse de laisser passer ses appels pour le guider vers elle. Enfin, il se tourne, remarque la barrière gelée et se met à courir vers elle. Quand il se place face à elle, elle fait des signes pour l'encourager mais, il ne semble pas la voir comme si la cloison était opaque. Elle fronce les sourcils, elle tente le tout pour le tout, elle pose sa main sur la rune et rien ne se passe. Comment peut-elle l'aider ? Doit-il communiquer avec ces voix cruelles ? Il ne les entend pas, elle en est persuadée, il marchait bien trop sereinement sur le pont pour les percevoir, certainement grâce à sa force de caractère. Si seulement, elle savait qu'il possède un don lui permettant de fermer son esprit aux tentatives de pénétration extérieure. Est-ce que cette caractéristique allait causer sa perte ? Ne pouvant lire en lui, les voix ne pourront le tester pour savoir si il est pur ? Horrifiée quand elle voit le givre se propager sur le pont, elle a peur qu'il glisse et tombe dans le vide ou que le pont fragilisé ne cède. Dans une tentative désespérée, elle recule de quelques pas pour lancer un sort de feu mais, les flammes se transforment en glaçons dès qu'elles entrent en contact avec cette maudite vitre.

Les vivets s'agitent dans la cage comme si ils exprimaient leur inquiétude, ils se mettent à chanter à l'unisson témoignant de la bonté de ce sorcier à l'égard des créatures magiques et hurlant qu'il ne mérite pas un tel sort, que c'est un homme droit et intègre qui fait passer leur bien-être avant le sien. Leur chant est une ode à ses qualités morales et les voix finissent par entendre raison, le sol tremble et une fissure apparaît de plus en plus grande sur le mur. Enfin, elle peut le voir, elle s'approche pour lui prendre la main et le tirer vers elle. Il est indemne et elle murmure soulagée : - Vous êtes sauf. Elle a eu si peur de le perdre mais, heureusement les oiseaux dorés ont décidé de l'aider à résoudre cette énigme en communiant à sa place avec la magie éveillée.


Au travers du filet | Grisella Moelwyn - Page 2 Tumblr_m7whif67sw1rq8a7pAu travers du filet | Grisella Moelwyn - Page 2 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f73643934445a5a616747575f31413d3d2d3233343133373539302e313433643735393435353230663163622e676966?s=fit&w=720&h=720Au travers du filet | Grisella Moelwyn - Page 2 Tumblr_m1i8li6J581r5tdn1

"Se andiamo a spasso noi ci ritroveremo"
"nella notte buia noi ci ritroveremo"
"mentre toco tua gamba"
"un altra sera a spasso"
Arthur RoscoeArthur Roscoe
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2062-arthur-roscoeMessages : 59 Points : 252
Pseudo : Jack
Avatar : Matthew-mcconaughey
Crédits : Angel Dust
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Quartiers Résidentiels des Faubourgs, rue de la licorne.
Patronus: Loup
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Au travers du filet | Grisella Moelwyn   Au travers du filet | Grisella Moelwyn - Page 2 EmptyDim 12 Mai - 18:57

Enfin il pouvait mettre un nom sur ce visage Arthur ne sut pas si c'était une impression ou bien son imagination, mais cela semblait bien détendre l'atmosphère. Il répondit au sourire de Grisella en souriant lui-même, écouta ses explications avant de reprendre le cours de leurs mésaventures.
---

Perdu dans ses pensés qui fusaient à la vitesse d'un vif d'or, le magicien sursauta quand il aperçut de l'autre côté de la glace la lumière des flammes provoquées par Grisella. Il ne voyait rien au travers mais au moins la lumière semblait le traverser ! Ce fut un poids en moins pour lui lors de cette traumatisante expérience : le son des stalactites résonnait toujours derrière lui, mais au moins maintenant il savait que sa compagne était belle et bien vivante... Cela voulait-il dire qu'elle avait réussi l'épreuve ? Ou bien en vivait-elle une autre séparée ? Quoi qu'il en soit il pouvait pleinement se concentrer sur sa réflexion. Mais toujours aucune idée ne lui venait à l'esprit. Il n'était pas du genre naïf et d'une certaine manière cela jouait contre lui car il aurait pu peut-être avoir des réponses sincères à cette énigme comme par exemple l'amour qu'il portait à ses nièces.
Il frappa le mur, voir s'il obtenait une réponse de la sorcière, si elle pouvait lui communiquer son aide. La lueur précédente devait être un sort de flamme pour tenter de faire fondre la glace. Mais tout comme la porte à l'entrée, la magie rendait le bloc indestructible. L'abysse se rapprochait de lui, il se décida à lui faire face. Ce n'était pas conseillé pour garder sa concentration mais la fierté d'Arthur lui disait de voir la mort en face si jamais cela devait être son dernier instant. Même sachant que 20 cm derrière lui se trouvait quelqu'un, il fut un instant empli d'un énorme sentiment de solitude. Mais il sentit la glace vibrer sous ses mains alors qu'il était tétanisé face à la mort.

La vibration prenait de l'ampleur et plus elle s’amplifiait plus elle laissait de place au son des vivets dorés qui petit à petit fragmentait le mur qui le retenait prisonnier. Cette barrière finit par rompre sous leur chant qui remplaça le glas funeste de la glace par des mélodies emplies de vie. Ce fut pour lui un hallelujah. Arthur bougea à peine quand Grisella le saisit par la main.

"Vous êtes sauf."

Le sorcier voulut répondre mais rien ne sortit de sa bouche, comme s'il était encore bloqué par son absence de réponse lors de cette épreuve. Pour lui un miracle venait de se produire, mais la tension qu'il avait mis à effort de sa réflexion se relâcha d'un coup rendant ses jambes molles comme du coton. Il s'assit sans lâcher la sorcière et posa sa deuxième main sur leurs paumes unies, penché vers le sol, reprenant un peu sa respiration. Ce n'était pas le moment idéal pour forcer les apparences, il venait d'avoir une peur bleue et ne pouvait en revenir à son rôle sûr de lui dans l'immédiat.

"Oui... Je ne sais comment j'ai été tiré de cette passe, mais c'était sur le fil..."

Il la dévisagea de ses yeux bleus, l'air un peu interrogateur. Était-ce elle qui l'avait sorti de là alors qu'il était bloqué de l'autre côté ? Si c'était le cas il s'en sentait redevable. Cependant ce fut une autre question qui sorti d'entre ses lèvres :

"J'ai... Entendu les vivets. Vont-ils bien ? Ils ont été blessés dans l'incident ?"

On ne pouvait changer la nature profonde de sorcier soucieux des animaux qu'il soignait, sa passion était, avec ses nièces, d'une importance capitale. D'une certaine façon, c'était très lié à l'un de ses besoins sans qu'il ne s'en rende lui-même compte...

"Si vous permettez je vais reprendre mon souffle quelques secondes avant de passer à la suite. Si ce qui nous attend est aussi dangereux que ce que nous venons de vivre, j'aimerais pouvoir l’appréhender avec un peu plus de sérénité."

Il jeta un regard peu rassurer vers la suite du chemin dans ces catacombes... L'arche suivante était couverte de rune elle aussi. Cette fois-ci il serait peut être plus intelligent de prendre le temps de la réflexion avant d'avancer et de se faire des hypothèses pour être paré à ce qui pourrait leur arriver. Aussi il se releva finalement plus vite qu'il l'aurait voulu et alla les déchiffrer comme il le pouvait. Silencieux, il finit par en comprendre que cette fois-ci il allait falloir travailler en équipe.

"Apparemment nous allons devoir travailler main dans la main pour ce qu'il va suivre. Pouvez-vous m'aider à déchiffrer le reste ? Ce serait peut-être une bonne idée de prendre le temps d'une pause pour que nous puissions parler un peu avant de nous lancer."
Grisella MoelwynGrisella Moelwyn
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2366-grisella-moelwynMessages : 317 Points : 1007
Pseudo : Yen
Avatar : Juno Temple
Crédits : Inconnu
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis
Patronus: Un rossignol
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Au travers du filet | Grisella Moelwyn   Au travers du filet | Grisella Moelwyn - Page 2 EmptyHier à 12:43

Le chant élogieux des vivets fait fondre le mur de glace devant elle et enfin, elle peut prendre la main d'Arthur et l'attirer vers elle. Son regard soulagé ne quitte pas son compagnon d'infortune pour vérifier qu'il n'a pas été blessé par la chute de ces stalactites glacées et coupantes comme du verre. Il n'a rien, même pas une égratignure. Un soupir s’échappe de ses lèvres au moment où les jambes du sorcier lâchent et la main toujours dans la sienne, elle chute avec lui et se retrouve sur les fesses, le sol est toujours aussi confortable et elle ne ressent aucune douleur. La cage qu'elle tient sur son dos est ensorcelée alors les oiseaux dorés ne subissent aucun choc.

Comme si la scène n'était pas assez gênante, intime, le vétérimage recouvre leurs paumes enlacées de sa seconde main, elle n'ose plus bouger ni même respirer tandis qu'il reprend son souffle après l'épreuve qu'il vient de vivre et où elle ne lui a été d'aucun secours. Les petites boules de plumes se sont unies pour le délivrer de ce piège cruel et lui sauver la vie comme lui l'avait fait un peu plus tôt. Ce sorcier doit être exceptionnel pour que des créatures magiques l'aident ainsi, elle sait à présent qu'elle a de la chance de l'avoir rencontré et qu'ils réussiront à se sortir de ce guêpier. Quand son regard interrogateur se pose sur elle, elle est si honteuse qu'elle détourne le regard. A sa question, la française lui répond d'une voix douce pour le rassurer : - Vos protégés vont très bien, ne vous inquiétez pas pour eux. Ils ont de la ressources et leur chant vous a sauvé. Elle tient à lui dire la vérité pour ne pas qu'il s'imagine qu'elle avait été l'instigatrice de son sauvetage. Elle acquiesce à sa demande d'un petit signe de tête. Après tout, ils ont tous les deux besoin de repos avant poursuivre leur périple et la française souffre encore des vérités dites par les voix cruelles. Elle n'ose pas lui en parler car elle devra se montrer honnête et lui parler de son passé.

Quand il se relève, elle voit bien qu'il aurait du prendre plus de temps pour le faire, il se dirige vers l'arche pour essayer de traduire les runes gravées. Par prudence, elle décide de protéger leur avancée avec quelques sorts. Elle se relève, brandit sa baguette :- Protego Maxima ! Fianto Duri ! Repello Inimicum ! Concentrée, chacun de ses gestes est sûr et précis, Clemente les lui a appris et elle craint qu'ils aient de la visite. Elle n'est pas assez forte, elle est trop fatiguée moralement et physiquement pour faire un duel.

Arthur reste silencieux pendant quelques minutes, elle le rejoint après avoir créé ce bouclier, son regard se pose sur les premières runes. Il s'agit d'un autre test bien plus complexe et difficile pour elle. Le sorcier exprime tout haut ses pensées : travailler ensemble, pas seulement, ils vont devoir agir en étant en harmonie. Leur magie devra être complémentaire et cette idée l'inquiète. Ils se connaissent peu alors comment pourraient-ils ne faire qu'un dans leurs actes ? Certaines lui semblent plus importantes que d'autres et elles sont toutes en rapport avec les éléments, encore. Elle ne possède pas le don d'en manipuler un et lui ? Est-ce que son manque de confiance en ses capacités magique va les empêcher de poursuivre leur route ? - Je vais vous aider à les décrypter. De quoi, voulez-vous parler ? Par Olympe, rien de personnel ! Faite qu'il ne lui demande pas ce qu'elle a vécu sur le pont suspendu. Gênée, inquiète, elle se mordille les lèvres en attente de ce qu'il veut savoir à son sujet.


Au travers du filet | Grisella Moelwyn - Page 2 Tumblr_m7whif67sw1rq8a7pAu travers du filet | Grisella Moelwyn - Page 2 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f73643934445a5a616747575f31413d3d2d3233343133373539302e313433643735393435353230663163622e676966?s=fit&w=720&h=720Au travers du filet | Grisella Moelwyn - Page 2 Tumblr_m1i8li6J581r5tdn1

"Se andiamo a spasso noi ci ritroveremo"
"nella notte buia noi ci ritroveremo"
"mentre toco tua gamba"
"un altra sera a spasso"
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Au travers du filet | Grisella Moelwyn   Au travers du filet | Grisella Moelwyn - Page 2 Empty

 
Au travers du filet | Grisella Moelwyn
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ♣ FILET DU DIABLE | RPG | HP
» A travers la montagne. [PV Peintre]
» 1er cours : Le filet du diable
» « Deux hommes regardent à travers les mêmes barreaux. L'un voit la boue, l'autre les étoiles. » - Dio ♠
» Filet du Diable || RPG Harry Potter

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: