Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Signaler un RP libre

Catharsis :: Hors-Jeu - Personnages :: Gestion des personnages et du RP :: Journaux de bord
 

 Idalina Cadena Verduzco

Aller en bas 
AuteurMessage
Idalina Cadena VerduzcoIdalina Cadena Verduzco
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2365-idalina-cadena-verduzco#53263Messages : 116 Points : 2120
Pseudo : Idalina
Avatar : Penelope Cruz
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Idalina Cadena Verduzco   Idalina Cadena Verduzco EmptyMer 20 Mar - 16:06

 
Tribulations

TRUE LIAR
En émergeant de Hyde Park, elle se demanda une nouvelle fois comment les moldus faisaient pour supporter la longueur de leur trajet.

Elle se planta quelques secondes devant le miroir étincelant cernés de céramiques immaculées. Elle estima qu’elle était prête à vivre l’entretien pour lequel elle avait réussi à décrocher l’interview de ce matin.

Elle fit signe à un black-cab. Rien de tel qu’un petit saut dans un confort un peu vintage, séparée du chauffeur par la vitre à coulisse pour se sentir un peu chez soi avant le grand saut dans l'arène du cabinet Bowman&Sons. Elle n’avait pas senti beaucoup d’enthousiasme à cette interview et cela ne faisait qu’exciter son impatience et sa curiosité. C’était pour elle le signe qu’elle n’était pas la bienvenue et qu’en même temps il y avait fort à parier que les rumeurs qui couraient sur les mésaventures du cabinet étaient au moins en partie fondées. Elle se demandait pourquoi si peu de monde s’intéressait à cette nouvelle qui circulait avec insistance et sur laquelle elle était tombée bien peu de temps après son arrivée à Atlantis. Il était étonnant que personne ne semble s’inquiéter de la disparition d’autant de dossiers concernant des sorciers dont certains avaient une sulfureuse réputation de mangemort.

Il n’était pas étonnant alors qu’elle se soit longuement renseignée sur l’agence Bowman&Sons et pas simplement pour en trouver l’adresse, mais aussi pour en savoir un peu plus sur ses activités. Elle s’était très vite rendu compte qu’elle avait affaire à une des principaux cabinets d’avocat de la place de Londres. Depuis sa création, il avait grandi et avait investi tous les domaines dans lesquels les talents des avocats pouvaient s’exprimer. Ainsi qu’il s’agisse de finance de commerce, de droit administratif ou de pénal, Bowman&Sons était engagé partout et de nombreuses affaires les avaient déjà propulsés sur le devant de la scène prouvant s’il en était besoin des pointures que cette “plaque” comptait en son sein.

Cela n’avait pas été une mince affaire d’éplucher l’organigramme du cabinet, de faire une compilation des différentes cartes de visite. Le nom d’Auberon L. Strauss s’était petit à petit détaché des autres et ce, pour plusieurs raisons. Idalina avait tout de suite identifié le défenseur de mangemorts et des dossiers les concernant faisant partie des disparitions, elle ne pouvait laisser passer cette information. D’autant, que l’homme avait la réputation de ne rien lâcher. Elle se disait que si certains de ses dossiers étaient parmi ceux qui manquaient, et qu’il n’était pas mouillé dans leur disparition, il devait l’avoir mauvaise. Quoi qu’il en soit il semblait être une première cible idéale.

Elle réajusta la veste de son tailleur et jeta un regard vers les hauteurs du bâtiment orné d’une plaque dorée et gravée des lettres de la compagnie. Il était un habile compromis entre tradition et modernité et son style lui donnait déjà une aura de sérieux et les quelques marches qui menaient à la porte de chêne austère ajouté au côté altier de l’ensemble.

Elle fut bientôt introduite dans un petit salon qui permettait aux “invités” d’attendre confortablement. Lorsque le porte de referma derrière elle, elle regarda sa montre d’un coup d'œil rapide ? Si son hôte était ponctuel, elle n’aurait pas à attendre aussi se plongea-t-elle dans l’examen minutieux des lieux. Quelque chose lui rappelait la maison familiale en Argentine en un peu plus formel .
Juillet 2001

POURTANT LOIN DU CAP NORD
Lorsqu'elle arriva ce soit là au Scotish Inn elle ne s'attendait pas à être accorster aussi directement par  Torben MC Rawne, auror contreversé des forces de l'ordre magiques. Pourtant c'est bien ce qui se produisit. Les habitudes de ces "héros" magiques étaient plutôt orientées vers le secret aussi était-c déjà étonnant que celui-ci l'aborde en déclinant sa qualité. Plus étonnant encore, il semblait s'être renseigné sur le compte de la journaliste et prétendait même avoir rendez-vous avec elle qui n'était là que par le plus grand des hasards. Inutile de dire que la curieuse, ne pouvait pas laisser passer une occasion aussi belle d'en savoir plus sur les aurors en général, sur celui-ci en particulier et sur la ou les missions qui l'avaient amené à Atlantis et à se compromettre avec une journaliste.
Début Août 2001
LA JOURNALISTE FAIT DES MES MOTS UNE ARME
Il serait dit que le Scottish Inn serait le point de départ de bien des aventures de la journalistes argentine. Q'allait-il sortir de cette rencontre avec une certaine Miss Buttercup? A son arrivée sur le lieux, Idalina restait encore bien dubitative, mais la curiosité , toujours la curiodité ne pouvait pas la laisser passer à côté de la moindre petite chance de soulever un lièvre digne de ses appétits...
mi Août 2001

INCIDENT?
C'était les derniers événements lors de l'inauguration de l'exposition Mac Lean qui allait occuper le plus clair du temps de'Idalina. Malheureusement, les choses ne devaient pas aller aussi facilement que la journaliste ne l'espérait. Heureusement, parfois il se trouve des personnes qui ne conçoivent pas que les informations doivent rester cachées et qui vous aide à débuter votre enquête. Merci au Sergent Pepper! Grâce à lui, elle avait mis la main sur une liste de témoins qu'elle allait pouvoir contacter et ainsi entamer ce qui allait être des investigations passionnantes certes mais délicates à mener à terme.

Début Août 2001

COLOMBIEN SUAVE
Où la jeune journaliste fait le connaissance d'une jeune Kiné pétrie de plus d'idéalisme qu'elle. Pour son premier véritable témoin de l'affaire Mac Lean qu'elle parvient à contacter, l'Argentine fait un peu chou blanc même si de premières pistes ont pu être mises à jour. Malgré son appartenance au monde magique bien des questions demeurent. Idalina n'en est que plus motivée à poursuivre son enquête mais aussi à exploiter son don dans les relations avec les gens à la tournure d'esprit trop différente de la sienne pour lui permettre assez d'empathie.

Début Août 2001
REMAINS
Les choses n'allaient pas aller en s'arrangeant avec le rencontre avec une ancienne joueuse de Quidditch. Rencontre on ne peut plus courte, si courte que la journaliste se demande encore pourquoi la sportive avait accepté de la rencontrer. Le peu de résultat qu'elle avait engrangés à cette occasion n'avait pas suffi à dissiper le sentiment de malaise qui en avait découlé. A se demander si Ella Kvelgen n'en savait pas plus qu'elle n'avait vouluy lui dire ou si elle ne craignait pas de plus aider la brunette.
Début Août 2001
LA FRIVOLITÉ EST LA PLUS JOLIE RÉPONSE À L'ANGOISSE
Enfin les choses se décantaient. Grâce à ses deux premières rencontres concernant les événements de l'exposition Mac Lean, sa troisième rencontre allait prendre tout son sens. Alors bien sûr la journaliste n'avait pas vécu là son interview la plus confortable, mais les pistes qui s'ouvraient devant elle se révélaient plus passionnantes les unes que les autres. De quoi vous faire oublier que vous êtes séquestrée par un individu rompu aux activités interlopes et qui ne parvient jamais à vous rassurer totalement sur ses intentions. L'homme de l'ombre comme elle se plaisait à le surnommer semblait en savoir beaucoup sur l'affaire et elle se mit dans le tête de gagner sa confiance et de poursuivre l'enquête si possible en partenariat avec lui.
Début Août 2001
MAXIMILIAN LE BARS
C'est au moment o ù l'on pense qu'on va pouvoir se saisir à bras le corps d'une piste que tout semble se liguer contre vous. A cette occasion, Idalina se rend compte de l'engouement des témoins pour l'enquête sur les événements qu leur ont été imposés lors de l'inauguration de l'exposition. Les ruines Mac Lean sont décidément très fréquentées! La brunette ne peut pas dire qu'elle en soit ressortie avec beaucoup de nouveaux indices, mais par contre avec une convocation de la police, ça oui. Elle ne peut pas dire que cette dernière tribulation n'a pas été utile , mais elle a surtout confirmé l'opacité de l'affaire et la non volonté des forces de l'ordre de communiquer sur le drame qui s'est joué quelque mois plus tôt.

Début Novembre 2001
POUSSIERE SUR LA PELLICULE
Comme un interlude de détente, il n'est pourtant pas toujours très sûr de se prêter à des expériences technomagique. en compagnie de quelques autres infortunés cobayes, Idalina se retrouve à vivre la catastrophe du Titanic. Comme on peu l'imaginer l'Argentine ne compte pas se laisser voyer ou congeler sans réagir. Où la culture mixte moldue sorcière est parfois utile pour tenter de raccrocher les morceaux d'une histoire qui a déchaîné les imaginations non mages. Comme certains témoins le lui avaient laisser entendre durant son enquête sur la mixité, la technomagie n'est pas toujours très au point et peut contenir certains désagréments dont celui de perdre la vie
Début Novembre 2001
Idalina Cadena VerduzcoIdalina Cadena Verduzco
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2365-idalina-cadena-verduzco#53263Messages : 116 Points : 2120
Pseudo : Idalina
Avatar : Penelope Cruz
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Idalina Cadena Verduzco   Idalina Cadena Verduzco EmptyMer 9 Oct - 3:18


VOUS AVEZ DIT MIXITE ?
Manadh. Cette petite île écossaise de l’Atlantique Nord, battue par les vents du large aurait pu rester inconnue du monde pendant des siècles encore et pourtant elle est le siège d’une révolution culturelle que beaucoup dans le monde des sorciers appelaient de leurs vœux de tout temps et désignée sous le terme de Mixité entre les non-mages et les sorciers. Certains vous diront qu’il ne s’agit pas ici d’une révolution et que dans les faits, cette mixité existe depuis longtemps. En effet, nos deux communautés, partagent depuis longtemps le même espace. Ce qui a véritablement changé c’est que les sorciers peuvent vivre leur particularité au grand jour. L’expérience est encore récente mais nous pouvons tenter de faire un premier bilan de cette expérience.
Atlantis est la cité nouvelle qui trône sur l’île miraculeuse et dans laquelle s’épanouissent sorciers et non-mages. Avec ses, environ, 10 000 habitants, c’est encore une petite ville dont la population croit pourtant sous l’effet de sa renommée. Construite à partir de presque rien, elle est devenue en quelques moi une cité d'avant-garde et la plus aboutie dans son désir de mettre en application la notion qui nous occupe aujourd’hui : la mixité.

Un projet plein de promesses

Au quotidien les choses sont assez simples et chacun peut compter sur la bonne volonté des uns et des autres. Les commerces des deux essences se côtoient au sein des quartiers commerçants, personne ne se demande si son voisin appartient à un monde ou à l’autre afin que les deux finissent par se confondre. “Les non-mages ne sont pas les tortionnaires de sorciers que notre récit nous incite à éviter” nous confie Charlotte en fermant d’une arabesque magique la devanture de sa boutique de potions apothicariales. De son côté, Kevin nous confie on émerveillement de cette nouvelle cohabitation : nos différences de vision du monde ne peuvent amener que de grandes choses” . Parmi la jeunesse, c’est à dire la population estudiantine de la ville, c’est souvent le plus grand enthousiasme qui règne comme chez la jeune Lavender Brown certaine que “C'est là que tout se passe, désormais, non ? La technomagie, l'Université d'Atlantis... Tout est si nouveau, agité !! Qui ne voudrait pas venir ici ?”
colgroup>

Techno-magie un point de rencontre

Même si comme notre jeune étudiante il faut rester prudent face à ce phénomène encore récent : ” Ça dépend, j'imagine. Comme toute chose, il faut faire attention à ne pas se brûler avec le feu”, c’est là le plus grand espoir de cette révolution. Faire en sorte que la magie et la science moldue collaborent afin de donner le meilleur à l’humanité. Et pour tout dire, nombreux sont les signes qui indiquent que cela est possible et se réalise. Qui ouvre une entreprise de service alliant les compétences magiques et non-magiques, qui invente de nouveaux appareils alliant les deux technologies. “C’est un gain d’énergie pour le fonctionnement des machines et un nouveau terrain d’application de la magie”, nous assurent Frida Edelson et Keith Kingstone enchérissant sur Caleb Ollivander, chef cuisinier qui nous affirmait un peu plus tôt : "C'est une excellente chose, la magie peut aider beaucoup de moldus et il me paraît normal d'échanger nos techniques." Cette nouvelle technologie suscite évidemment débat et certains recommande la prudence afin de ne pas perdre la spécificité et l’efficacité de chacun des domaines qui s’hybrident dans un concept qui s’est déployé dans un enthousiasme grandissant. Jackson Emsworth étudiant en cursus mixte à l’Université d’Atlantis, nous confie ses doutes : “Je ne pense pas qu'espoir soit le bon terme. La magie et la technologie permettent toutes deux de faire des choses fantastiques, souvent très différentes. Leur mélange risque plus, à mes yeux, de diluer leurs forces plutôt que de les renforcer mutuellement.” Quoiqu’il en soit, il semblerait que en fusionnant on en collaborant, chacun fasse confiance dans la rencontre de la science moldue et la magie. Sébastien Martell nous confie volontiers : ”En tant que journaliste pour un média non-magique, je suis très souvent amené à vulgariser la magie, ou la société magique pour notre lectorat. C'est un travail complexe, sans précédent, mais extrêmement intéressant et qui m'amène à rencontrer des opinions très différentes, et des perspectives radicalement opposées. C'est très épanouissant au quotidien.”
Dans le domaine de la justice aussi les coopérations sont institutionnalisées avec des brigades mixtes. Le crime hélas ne prend jamais de retard sur les possibilités qu’offrent les nouveaux terrains d’exercice et la police se devait d’anticiper et de répondre à ces nouveaux défis. De même, dans le domaine de la santé, les praticiens échangent leurs savoirs faire ou leurs patients en fonction des pathologies ou des traumatismes à traiter.

Une clé de voûte : l'Université de Paracelse d’Atlantis

Mais un des piliers de l’expérience « Atlantis » est bel et bien son Université : l’Université Paracelse d’Atlantis. Elle est supposée permettre aux étudiants désireux de découvrir l’autre face du monde de s’initier aux mystères de la magie pour les non-mage ou de la science moldue pour les autres. Même ceux qui comme Jackson Emsworth manifestent un certain doute sur la mixité des approches sorcière et moldue semblent conquis par l’UPA: “C'est une certitude. Le monde magique manquait d'une telle porte d'entrée vers le monde professionnel, une véritable source de savoir et d'aptitudes rassemblées au même endroit.” Les enseignements qui y sont dispensés ont bien sûr pour but de permettre à chacun de se familiariser avec les impératifs des deux façons d’envisager le monde mais surtout de permettre aux deux pôles magique et scientifique de se marier afin de pallier les accidents que la précipitation ou l’enthousiasme ont pu générer depuis que la mixité a été déclarée. 
En effet, il ne suffit pas d’asséner que les sorciers et non mages sont frères et vont œuvrer pour un monde meilleur pour que cela coule de source et cela demande plus de travail qu’il n’y paraît. Il suffit de se souvenir des accidents “technologiques” dus à des machines hybrides dont le contrôle a été perdu à cause d’une mauvaise symbiose entre science et magie. 
Si les non-mages peuvent souvent se vanter de progresser dans la connaissance méthodique du monde, les sorciers sont souvent bien obligés d’admettre que leur connaissance de la magie repose plus souvent sur l’intuition que sur la connaissance du phénomène et des études dans ce sens s’avèrent indispensables en préalable à la concrétisation des espoirs que l’alliance de la science et de la magie a fait naître dans les esprits optimistes qui ont présidés à la proclamation de la mixité. Le chemin est donc encore long et ce n’est pas la seule ombre qui pèse sur les espoirs que l’expérience “Atlantis”.

A y  regarder de plus près...

On constate que l’UPA est essentiellement fréquentée par des professeurs et des étudiants sorciers. Les chiffres officiels font état de 65% des 5000 étudiants. C’est la proportion inverse de la population totale d'Atlantis elle-même jouissant d’une proportion plus importante de sorcier que dans la moyenne du monde soit 25% de sorciers à Atlantis… Nous sommes donc bien loin d’une mixité qui refléterait la réalité des choses. Cela pose évidemment bien des questions quitte à paraître mauvais esprit. Cette université va-t-elle se transformer en ghetto ? Jonas étudiant en droit mixte nous confie : ”En tant que moldu, évidemment que je suis heureux du cursus proposé par l’UPA, mais je ne peux pas nier que je ne me sens souvent pas très à ma place”. Un professeur de botanique sorcier confirme que la constitution de groupes de travail mixte est bien difficile. “Finalement je dispense des cours comme je pourrais le faire dans une école ancien régime comme Poudlard”. 
Les solutions incitatives pour établir une mixité effective seraient assez classiques et porteraient sans doute leurs fruits en quelque années. Elles sont bien connues : bourses destinées aux non-mage en particulier de issus de classes défavorisées, concours d’entrée symétrique en nombre de place… Le recteur de l’UPA précise toutefois que chacune des solutions envisagées possède son biais comme la jalousie et un certain sentiment d’injustice qui serait contraire au but recherché. D’ailleurs il n’est pas utile de mettre en place des mesures discriminatoire qu’elles soient à vocation positive ou non pour attiser les braises qui couvent à Atlantis entre les deux communautés. Les solutions pourraient ne résider que dans la lucidité de chacun, la tolérance et l’acceptation des différences : “Oh sans doute... qu'il faudrait plus d'amour entre les gens. Mais y arriver, c'est une autre histoire ! Vous voyez, c'est comme si on voulait qu'un Nundu puisse vivre en harmonie avec des lièvres. Pas impossible, mais ça demande du temps.” (Luna Lovegood). Alors ? L’expérience est-elle vouée à l’échec a-telle voulu forcer les choses ? C’est ce que semblent penser certains comme Jackson Emsworth, étudiant à l’UPA: “Nos gouvernements n'ont pas encadré le développement de la mixité de la bonne façon. Trop de citoyens la craignent, et se sentent dépassés. C'est là que se trouve le véritable danger pour la société, et peut-être cela signifie-t-il que nous devrions reculer d'un pas. Beaucoup de gens n'étaient pas encore prêts, et ne le seront peut-être jamais.”
 Ce genre de réflexion fleurit depuis quelques temps alors que la vie qui pouvait paraître tranquille de la cité est émaillée d’incidents puis pourraient tout aussi bien tourner à la tragédie et remettre en cause les espoirs mis dans cette expérience. En effet ce qui pour les sorciers pourrait ressembler à des avatars de la vie quotidienne, telle que l’irruption de créatures magiques dans les rues de la cité a de quoi effrayer le reste de la population. “On a beau se dire que c’est possible, Je n’imaginais pas finir carbonisé ou dévoré par un dragon. Je me suis posé la question de déménager.” En effet comment reprocher aux simples citoyens de penser avant tout à leur sécurité. Sébastian Martell, étudiant en cursus culturel à l’UPA nous confie combien ses certitudes se sont vues ébranlées par ces incidents et combien il les a vécus “Difficilement. J'ai souvent été aux premières loges de ces différents incidents, notamment lors de la tristement célèbre nuit du 1er Mai. Quand on a été témoins de choses comme ça, ou victimes des attaques, il est difficile d'avoir une vision purement utopiste de la mixité.”
Il n’est pas difficile de comprendre que petit à petit la méfiance s’insinue dans les esprits. On peut alors entendre par exemple que "Ce genre de rapprochement est toujours compliqué, et je crains qu'on ne sous-estime les difficultés à venir, ne serait-ce que d'un point de vue des risques liés à la technomagie ou à la perte de l'identité sorcière. ". Et en effet les vieux démons médiévaux ressurgissent de part et d’autre. Certains habitants d’Atlantis refusent alors d’aborder le sujet menaçant la presse de poursuite lorsqu’elle tente de les interroger.
Nombre d’esprit réactionnaires trouvent un terreau propice à leur théorie de suprématie des sorciers ou de peur des non-mages. Des groupuscules pouvant être qualifiés de terroristes fleurissent dont les deux plus influents sont Ad Majorem Homines Gloriam dit aussi Gloriam et Magic is Might  
Ils sont la résultante des idées extrémistes qui vouent un culte à la science et une haine de la magie pour les premiers et un culte à la magie pour les seconds. Entre les deux, les bonnes volontés qui œuvrent à l’aboutissement pacifique du projet “Atlantis” semblent impuissants malgré la vigilance des forces de l’ordre qui, elles aussi, doivent être parcourues par ces différents courants de pensées. L’indignation des gens de bonnes volontés ont beau les condamner il est difficile d’y voir une issue proche et favorable à la mixité. Lavender Brown fait partie de ces indignés dont les voix ne semblent pas devoir porter assez, face à la monté du scepticisme ou de même de la peur : “Ce sont des monstres. Comme si on avait pas déjà eu à vaincre assez de monstres, lors de la guerre contre Vous-Savez-Qui.” D’autres renvoient dos à dos chaque parti et y voient une indifférence et un détachement coupable comme la jeune Luna Lovegood, connue pour sa bravoure lors dans la guerre contre le mage noir. “Personne n'a raison dans cette histoire. Ils ne voient pas vraiment... ce qu'il se passe. Ils préfèrent rester aveugles plutôt que d'oser corriger leur vue... C'est toujours plus facile comme ça, oui. Ça demande moins d'efforts de vivre dans une brume perpétuelle…”
Pour finir la personnalité mystérieuse et controversée de Lachlan Maclean, issu d’une famille dont on ne sait s’ils sont favorables aux sorciers et dont les liens avec la magie restent troubles inquiète nombre de personnes.
Les plus grands projets humanistes se sont souvent heurtés à des difficultés qu’ils n’avaient pas prévus ou attendus. Les bons sentiments ne suffisent pas toujours à ériger un monde meilleur et nombreux sont ceux qui réprouvent les changements trop brutaux. Ils font figure de révolution inquiètent et soulève les idéologies des heures les plus sombres de l’histoires. Le succès de ces entreprises ne tient souvent qu’à peu de choses et entre autres à la capacité de leurs tenants de tenir leur position coûte que coûte. Le prix à payer est parfois lourd mais l’espoir peut résider dans l’action de chacun d’entre nous, comme nous le suggère Miss Lovegood: “Est-ce qu'un tronc d'arbre abattu par la tempête est un obstacle pour continuer son chemin ? Certainement. Mais on peut le contourner, le tronçonner, l'escalader... en faire de jolis copeaux pour les litières des chats, par exemple. Oui, il y a des solutions, vous voyez ?”
Certains voudront se tourner vers des personnalités qui ne craindront pas de se salir les mains. L’humanité a parfois su trouver des leaders capables de tenir le fil de l’histoire vers un progrès hypothétique, mais elle aussi capable d’engendrer leur symétrique dans l’ombre.

Idalina Cadena VerduzcoIdalina Cadena Verduzco
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2365-idalina-cadena-verduzco#53263Messages : 116 Points : 2120
Pseudo : Idalina
Avatar : Penelope Cruz
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Idalina Cadena Verduzco   Idalina Cadena Verduzco EmptyMer 16 Oct - 14:18

Idalina Cadena Verduzco 19100907381716109916451014
CLAIR OBSCUR
Des faits
Ces événements ont déjà été relatés il y a plusieurs semaines. En voici donc un résumé. Le 3 juin 2001 un incident s’est produit lors de l’inauguration Mac Lean dans les sous-sols de leur château de famille. Lorsque les autorités utilisent le mot d’incident, les clichés liés à notre métier parlent plus volontiers de tragédie. Ce sera au lecteur de déterminer de quelle nature sont ces événements. Après quelques minutes seulement de visite de cette prestigieuse exposition, une dizaine personnes se sont retrouvées prises au pièges et otages d’un système de sécurité prêt à les sacrifier plutôt que de laisser le champ libre à une menace détectée auparavant et désignée sous le terme d’Effigie. On imagine sans peine les efforts que les malheureux visiteurs ont déployé afin de sauver leur vie c’est à dire identifier la menace et l’éliminer. Ce qui fut fait à travers la mort d’un gobelin d’apparence inoffensive si l’on en croit les témoins. Dans l'intervalle, une mystérieuse épée a été découverte qui ne semblait avoir d’effet que sur cette créature.
La confusion générée par les événements a ensuite permis au visiteur qui a exécuté la sentence de disparaître, évitant ainsi la police arrivée sur les lieux.
En outre, il apparaît que cette même police et les arcanes judiciaires qui l’accompagnent ne désirent, depuis, pas communiquer sur cette affaire, pas plus que l’UPA, pourtant organisatrice de l’événement.

Des questions
Plusieurs questions demeurent en suspens depuis plusieurs mois maintenant. La première concerne la raison pour laquelle les autorités ne souhaitent pas communiquer sur l’événement. Les forces de l’ordre chargées de l’enquête n’ont pas souhaité répondre à nos questions, pas plus que les services de l’UPA. L’opacité qui règne autour de cette affaire conduit malheureusement les victimes de cette prise d’otage à tenter de faire la lumière sur cet épisode dramatique de leur vie. Nombre d’entre eux ne sont que de simples citoyens que rien ne prédisposait à ce genre d’aventure et d'enquête, mais qui en désespoir de cause n’ont pas trouvé d’autres moyens pour comprendre ce qui leur était arrivé, quitte au passage à avoir des ennuis avec la justice ce qui est un comble lorsqu’on est soi-même une victime.
En second lieu, la nature du Gobelin sacrifié pour sauver les visiteurs continue de poser question. Une des participantes à ce drame ne peut accepter _ et peut-on lui donner tort ? _ une mort aussi arbitraire d’autant qu’elle est persuadée qu’il s’agit d’une erreur ou au mieux d’une manipulation des événements. D’après elle, il n’avait rien d’agressif, même si les événements semblent le désigner comme la menace identifiée ou plutôt ressentie par le système de sécurité de l’exposition.
Ce dit système de sécurité ne manque pas non plus d’interroger les gens qui veulent examiner un tant soit peu les faits de près. Placé au milieu de l’exposition, était-ce un objet parmi tant d’autres qui s’est réactivé brusquement ? Était-il vraiment une pièce du dispositif de sécurité qui s’avère indispensable en ce genre d’occasion ? Dans le cas contraire, la mort du gobelin dont nous ignorons l’identité, serait effectivement ce que l’on appelle pudiquement dans le langage policier moldu, une bavure.
Cette créature désignée sous l'appellation d'Effigie par la mystérieuse sphère qui trône toujours au centre du lieu de l’exposition, pose elle-même d’autres questions. Pourquoi Effigie ? Est-ce un nom de code ? Qu’est-ce que cela représente ? De l’avis des témoins, il ne semblait pas représenter de menace… Était-il un test pour la sécurité de l’exposition et en tout état de cause que venait-il faire dans cette exposition ?
Cette dernière on le sait recelait des objets accumulés par la famille Mac Lean et certains d’entre eux étaient de tradition magique. D’autres encore semblaient raconter la lutte des Mac Lean ou d’un personnage qui leur est identifié, contre des forces occultes, mais non encore identifiées mais dont il serait peut-être utile de déterminer la nature.
Parmi les objets, et peut être de ceux qui servait à armer le bras des Mac Lean, on peut, entre autres signaler l’épée qui a retenu l’attention des victimes de la prise d’otage. Une épée incapable de blesser qui que ce soit durant le drame hormis le malheureux gobelin. Cela tendrait à le désigner comme étant effectivement la menace recherchée mais sans certitude, il serait urgent de l’examiner ou de l’identifier. Pourtant, il semblerait qu’elle ait disparu ajoutant encore à l’opacité de l’affaire.

Des fantasmes
Toutes ces questions ainsi que l’opacité des autorités sur le sujet ne peuvent qu’amener à échafauder des théories des plus simpliste aux plus audacieuses. Proposer son île pour l’édification d’Atlantis était-il sans arrière-pensée pour M Mac Lean ? Suivant les rapports que sa famille entretient avec la magie, cela pourrait être soit pour obtenir une aide pour lutter contre le même mal que celui affronté par sa dynastie, soit, au contraire, pour élaborer un piège dont on peut se demander quelles en seraient les proies.
Dans le meilleur des cas, il semble que les autorités aient tout intérêt à ne pas laisser filtrer d’information. Or cela ne serait sans doute pas le cas s’il s’agissait d’un simple incident. Une théorie pourrait résider dans la volonté de ne pas affoler la population face à une menace contre laquelle les armes n’ont pas encore été trouvées, (rappelons au passage la disparition de la mystérieuse épée). De plus en remettant le drame qui nous préoccupe aujourd’hui dans le contexte de notre île, on ne peut que noter d’autres incidents, mineurs certes se produisant depuis quelques temps. Seraient-ils les signes annonciateurs de la monté en puissance du mal qui menacerait notre cité comme semble l’avoir découvert un des visiteurs de l’exposition, pris en otage ? Autant de théories qui restent à l’état de questionnement faute de réponse officielle, qu’elle vienne de la famille Mac Lean, des autorités, ou même de l’UPA.
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Idalina Cadena Verduzco   Idalina Cadena Verduzco Empty

 
Idalina Cadena Verduzco
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: