Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Hors-Jeu - Personnages :: Présentation des Personnages :: Résidents d'Atlantis・Autres :: Fiches validées - Résidents d'Atlantis・Autres
 

 Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map !

Aller en bas 
AuteurMessage
Auberon L. StraussAuberon L. Strauss
Sorcier
Sorcier
Messages : 13 Points : 22
Pseudo : Lunastra
Avatar : Blake Ritson
Crédits : (c) Lunastra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Harpie féroce (s'il en était capable)
Informations diverses:
MessageSujet: Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map !   Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map ! EmptyMar 12 Mar - 20:27

Auberon L. Strauss
Informations civiles
Nom : Strauss, patronyme porté avec fierté par toute la famille... Auberon excepté. Il n'attache pas de grande importance à ce genre de choses, et d'autant moins qu'il lui rappelle trop sa soeur et ses agissements au mieux stupides, au pire gravement nuisibles.
Prénom(s) : Auberon Lelio. Son père était un fervent admirateur de Shakespeare, et si son épouse a refusé qu'ils nomment leur premier enfant Titania, elle a cédé au "caprice" de son mari quand le petit dernier est venu au monde. Quant à Lelio, le principal intéressé se demande encore ce que ce prénom italien vient faire au milieu. Il a arrêté de chercher des réponses, sa génitrice gardant ce secret jalousement pour une raison qui lui échappe.
Date de naissance : 23 mars 1963.
Âge actuel : 38 ans, mais on a tendance à le vieillir à cause de ses traits souvent fatigués. La barbe n'y est pas étrangère non plus.
Origines : Majoritairement anglaises, ceci dit la branche paternelle de sa famille est à la base autrichienne, son arrière grand-père ayant quitté le pays avec ses soeurs pour venir s'installer en Angleterre. Auberon n'accorde cependant que très peu d'intérêt à l'histoire de sa famille.
Occupation : Avocat au sein du cabinet Bowman&Sons, à Londres. Il est réputé pour ne rien lâcher, si faille il y a dans l'opposition, il la trouvera et l'exploitera, aussi infime puisse-t-elle être.
Alignement politique :
La politique ne l’intéresse que très peu. Ceci dit au delà de la neutralité qu’il affiche au vu et su de tous, une part de lui grogne légèrement de devoir à présent cohabiter avec les moldus. Quelque part il craint que ce ne soit aux sorciers de faire le plus de concessions dans cette histoire, et il ne peut pas s’empêcher de trouver ça injuste.
Informations Magiques
Statut de sang : Fierté familiale que ce Sang-Pur qui coule dans leurs veines. Auberon, lui, ne s’est jamais senti supérieur aux autres de quelconque manière, et encore moins de celle-ci. Il range ça dans la case des croyances populaires, comme la Fée des Dents ou le Marchand de Sable. De très jolis contes, c’est vrai, mais ce ne sont jamais que des inventions.
Baguette : Bois de noisetier et crin de licorne en guise de coeur, elle suit fidèlement son sorcier depuis ses onze ans. Elle mesure 24 cm, assez souple et fine.
Patronus : S’il était capable d’en produire un, ce serait une harpie féroce. L’aigle qui règne en maître au dessus de la jungle tropicale, rarement vu, discret, mais qui défendra son domaine avec une agressivité digne d’un démon à plumes.
Épouvantard : Il se voit seul, misérable et lentement dévoré par la maladie. De nouveau aveugle, rongé par la paranoïa, terrifié par des choses qui n'existent pas.
Miroir du Rised : Heureux avec sa famille, enfant unique, libéré de la maladie et engagé dans une relation amoureuse stable dans laquelle il s'assume pleinement. Une vie épanouie, somme toute.
Ancienne maison : Serpentard, à la grande surprise du principal concerné d’ailleurs, qui se serait plutôt vu à Serdaigle. Un revirement de situation dont il a été plutôt heureux au final.
Idées Préconçues :
Assez peu sociable, il a tendance à juger tout le monde sur une première impression et n’est pas le genre à vouloir faire l’effort de revenir dessus. A noter toutefois qu’il se montre plus dur envers les moldus, que parfois il prend de haut sans même le remarquer. D’autre part, ça ne l’empêche pas de montrer une certaine réserve par rapport au comportement extrêmiste des familles de Sang-Purs.

Descriptions
Caractère & Informations
❖ Informations en vrac

→ Atteint de magic flow disorder (ou maflodis), c'est un sujet qu'il n'aime pas aborder et qu'il tait autant que possible. Il a horreur d'être pris en pitié et fait tout pour que ce ne soit pas le cas. La maladie l'a touché rudement bien qu'elle se soit déclarée assez tard, le fait qu'il ait tardé à consulter un médicomage n'a sans doute pas aidé.

→ Thé ou café peu importe, il adore les deux et en consomme sans doute un peu trop pour son pauvre coeur.

→ Gourmand mais avec un appétit d'oiseau, il aime passer du temps en cuisine. Ce n'est pas un chef gastronomique mais il se débrouille plutôt bien... Même si de temps à autres il fait brûler quelque chose et ruine une casserole.

→ Grand lecteur aux intérêts variés, il pourra tout aussi bien se régaler d'un roman de fantasy que de polars sombres, ou même de pièces de théâtre. Ceci dit pour ces dernières il préfère aller directement assister à des représentations, puisque après tout c'est dans ce but que leurs auteurs les ont écrites. Auberon est le genre de personne a pouvoir lire une encyclopédie avec plaisir, du moment qu'il y apprend quelque chose.

→ L'un des cours qu'il redoutait le plus à Poudlard étaient ceux de balai. Loin d'être à l'aise sur ces engins, plus il en est loin et mieux il se porte. Il n'a d'ailleurs jamais vraiment apprécié le quidditch. S'il assistait aux matchs, c'était avant tout pour faire plaisir à ses amis de l'époque, et peut-être un peu pour soutenir l'équipe de sa maison. Aujourd'hui il ne s'y intéresse plus du tout.

→ Sa chouette est une chevêche d'Athéna albinos qu'il a nommée Circé. Son petit gabarit ne lui permet pas de porter de lourds courriers mais c'est bien suffisant pour les correspondances ordinaires. C'est un oiseau intelligent qui aime sans doute plus côtoyer les humains que ses propres congénères. En général très avenante même avec les inconnus, elle aura en revanche tendance à pincer et donner des coups d'ailes si on s'approche trop de son sorcier à son goût.

→ Auberon dort peu et a le sommeil léger, un rien aura tendance à le réveiller. Ce qui explique qu'on peut parfois le trouver endormi dans un fauteuil ou dans son canapé, à recharger les batteries tant bien que mal.

→ Pour ce qui est des amours, on ne peut pas dire que ce soit la joie. Souvent trop accaparé par son travail pour prendre la peine de s'y pencher, Auberon redoute aussi qu'on ne s'intéresse à lui que pour son argent ou le semblant d'influence que son statut d'avocat peut offrir. Sans compter le fait qu'il est tellement dans le placard que depuis le temps il a certainement trouvé Narnia et a dû s'y installer. Un fait qui a mis fin à quelques unes de ses relations, d'ailleurs. Depuis la dernière en date, il y a environ deux ou trois ans, il a préféré rester dans son coin.

❖ Caractère

La sociabilité n’est clairement pas le point fort d’Auberon. D’un naturel taciturne, il préfère le calme de son salon où il pourra lire un bon roman, que l’agitation d’un quelconque lieu publique. On ne peut pas non plus dire que ce soit un grand bavard. Parfois lui extorquer ne serait-ce qu’une phrase s’avère compliqué. Un comble pour un homme dont le métier est justement de jouer les orateurs ? Pas vraiment, pas selon lui du moins. Se lier avec quelqu’un est difficile pour lui, principalement car il a pris l’habitude de porter un regard méfiant sur tout le monde. Cette attitude qui flirte de temps à autres avec la paranoïa, il la doit principalement à deux choses : la façon dont sa soeur aînée l’a traité tout au long de sa vie, et aux séquelles de la maladie dont il est atteint, la maflodis. Aujourd’hui débarrassé de la première et soigné pour la seconde, Auberon en a conservé des stigmates dont il est conscient et aimerait se départir, sans y parvenir.

Une expression qui le décrirait bien serait “Ne réveillez pas l’eau qui dort”. Sa patience est quasi infinie, et il fait preuve d’un calme désarmant en toute situation. Loin d’être impulsif, il réfléchit soigneusement avant d’agir et maîtrise ses émotions en toute circonstance. Auberon aime avoir le contrôle sur sa vie, mais aussi sur tout ce qui l’entoure de façon plus générale. Car là il sait que rien ne pourra venir le perturber. C’est probablement l’une des choses qu’il craint le plus, qu’on parvienne à fendre la carapace sous laquelle il se cache. Toutefois, certains sujets ou points sensibles sont à éviter en sa présence. Si vous avez le malheur d’appuyer là où il ne faut pas, Auberon deviendra rapidement glacial, tranchant, puis finalement franchement agressif en cas d’insistance. Ses colères sont froides, verbales surtout, le genre qui vous donne envie de vous tasser dans votre chaise et de vous faire oublier quand vous en êtes témoin. Elles sont rares ceci dit.

Quand on a la patience d’apprivoiser le sorcier, on finit néanmoins par découvrir une personne d’une grande douceur. Auberon est quelqu’un de loyal, capable de mettre en sourdine le léger égoïsme dont il peut parfois faire preuve simplement pour satisfaire un ami. Attentionné, prévenant, il est une oreille attentive pour qui a besoin de se confier en toute confiance. Sa tendance à juger les autres fait effectivement exception lorsqu’il s’agit de ses proches.
A vrai dire il est même plutôt agréable à côtoyer, quand on le connaît bien. Sa langue se délie plus facilement quand il se sent à l’aise, et les sujets de conversation qu’il aborde sont aussi divers que variés, l’homme faisant preuve d’une curiosité notable pour pratiquement tout. C’est également un maître dans le domaine du sarcasme, qui est la principale forme d’humour qu’il manie. Enfin, si on peut appeler ça de l’humour.

Auberon a toujours été soucieux de son apparence, qu’il soigne donc du mieux possible malgré le fait qu’il ne peut plus percevoir les couleurs. Apprendre à choisir une tenue sans pouvoir dire si les teintes s’accordent ou non n’a pas été facile, mais il ne s’en est jamais plaint. Franchement c’est toujours mieux que d’être resté aveugle pour le restant de ses jours, et il le sait très bien. Avec l’expérience, il est maintenant capable de se repérer grâce aux nuances de gris. Enfin, la plupart du temps.

Opinions sur la Mixité
La mixité ? Oh, tant que ça ne vient pas le bousculer personnellement, il ne s’en soucie guère. Chacun voit midi à sa porte, comme on dit. Alors évidemment il jugera sûrement les personnes dont les actes et propos vont à l’encontre de ce que lui pense, mais qu’est-ce qu’il y peut ? En revanche, si un péon venait à le titiller d’une façon qui lui déplairait… Là, c’est autre chose. Si par malheur la culture sorcière devait commencer à s’effacer face à celle des moldus, là il y a de grandes chances pour qu’il commence à sortir les griffes et s’oppose à cette fameuse mixité. Même lui a ses limites.

Réputation
On ne va pas se mentir, Auberon n’a pas forcément bonne réputation. On le dit froid, distant, hautain parfois. L’intransigeance et la férocité dont il fait preuve dans le domaine professionnel ne sont pas pour rassurer non plus, bien qu’elles lui attirent un certain nombre de clients. Paradoxalement cette réputation ne lui porte pas préjudice dans l’exercice de son métier, au contraire.
Aux yeux de ses rares proches, il est connu pour être une sacrée tête de mule, de temps en temps de mauvaise foi. Mais ces gens-là savent aussi que si on a besoin de lui, Auberon sera là, peu importe ce qu’il se passe. Au fond il n’est pas méchant pour un sou, il est juste très doué pour faire croire l’inverse.


Biographie
❖ On ne choisit pas sa famille

Les Strauss n'ont jamais fait de vagues. Que ce soit en bien ou en mal, on entend rarement parler d'eux. Ils font partie de ces familles de Sang-Pur dont on pourrait oublier l'existence sans que ça fasse une réelle différence. Ce qui, au fond, ne dérangeait personne et encore moins les principaux intéressés.

Theodore et Victoria se sont rencontrés lors de leurs études à Poudlard. De l'amitié solide qu'ils ont construite naît quelques années plus tard des sentiments amoureux, si bien qu'ils ne tardent pas à se passer la bague au doigt. Un an à peine s'écoule avant qu'une petite fille ne pointe le bout de son nez. Elle est nommée Isabella, en hommage à sa grand-mère maternelle.
Isabella a tôt fait de devenir le centre de l'attention de ses parents, leur rayon de soleil, leur petit trésor adoré. Ce que l'enfant exige, elle finit toujours par l'avoir. Aucun de ses caprices ne reste inassouvie bien longtemps. Au fil des années, elle grandit pour devenir... Eh bien n'ayons pas peur des mots, une véritable petite peste qui pense que tout lui est dû. De quelques battements de cils accompagnés de son innocent regard de biche, elle serait capable d'entourlouper quasiment n'importe qui. D'ailleurs tout le monde s'accorde à dire que c'est une fillette adorable, polie, vive d'esprit, à laquelle on offrirait le bon Dieu sans confession. Regrettable erreur.

Dix ans après la naissance de leur aînée, c'est un garçon qui voit le jour. Fruit d'une grossesse surprise, il n'en est pourtant pas moins aimé de ses parents. Cette fois-ci Theodore peut faire prévaloir son avis, et le nourrisson est prénommé Auberon. Un heureux événement qui ravit toute la famille... Isabella exceptée.
Très vite elle se sent menacée par la présence de ce frère qu'elle n'a jamais demandé. Comment ose-t-il, tout insignifiant qu'il est -et tout fripé mais par Merlin quelle horreur- s'accaparer l'attention de ses parents ? Une honte. Un crime de lèse-majesté, rien de moins. Les premiers temps, elle se contente d'ignorer le bébé. C'est facile, il lui suffit de rester loin du berceau et de refuser de le prendre dans ses bras. Un énième caprice de plus que ses géniteurs lui passent volontiers. Le souci avec ces bêtes-là, c'est qu'elles grandissent. Et quand Auberon commence à marcher et que sa curiosité le pousse à aller vers cette soeur qu'il n'a jamais vraiment côtoyée, ça devient difficile de l'esquiver. Alors l'attitude d'Isabella devient plus agressive, tout en faisant bien attention de ne jamais avoir un mot plus haut que l'autre ou un geste déplacé quand leurs parents sont dans les parages. Si le bambin se met à pleurer, elle feint l'ignorance et démontre l'étendue de ses talents d'actrice en paraissant presque aussi perturbée par la scène que l'est son frère. Qui oserait l'accuser, elle, la fille chérie ?

Heureusement pour Auberon, elle entre à Poudlard l'année qui suit. Ce qui aurait pu enfin la tempérer aura, hélas, eu l'effet inverse. Au sein de la maison de Serpentard, la jeune fille va de mauvais fréquentation en mauvaise fréquentation. Son arrogance et son sentiment de supériorité s'exacerbent sous l'influence d'élèves qui la confortent dans ses idéaux.
Les vacances n'en sont pas pour le cadet des Strauss. A chaque occasion qui se présente Isabella en profite pour lui mener la vie dure. Les mots sont souvent violents, ses gestes aussi. Ceci dit Auberon refuse de subir en silence. Il apprend à ravaler sa colère pour mieux se venger plus tard, au moment propice. Leurs parents, eux, ne voient rien. Ou plutôt refusent d'admettre qu'il y a un problème. "Oh ce n'est qu'une saine rivalité, rien de grave !" qu'ils disent pour se rassurer.
Toujours est-il que Auberon ressent un profond soulagement le jour où sa soeur plie bagage pour aller s'installer à Londres avec son fiancé, peu après l'obtention de ses diplômes.

Un jour d'octobre 1975, alors que Auberon vient à peine d'entamer sa seconde année d'études à Poudlard, Theodore Strauss décède des suites d'un accident. Très proche de son père, sa disparition marquera profondément l'adolescent. Il lui faudra du temps avant de se remettre sur pieds. Victoria, pour sa part, ne comprendra jamais pourquoi Isabella a refusé de se présenter aux funérailles et n'a envoyé qu'une brève lettre de condoléances en tout et pour tout.

Auberon, lui, reste persuadé que sa soeur est un monstre.

❖ How to deal with bad reputation

Même loin de lui, sa soeur continue à lui nuire. A son arrivée à Poudlard, Auberon a très vite compris que la garce qui porte le même nom que lui -hélas- a laissé derrière elle une réputation plutôt mauvaise. Charmant euphémisme. Une réputation dont il fera les frais pendant tout le début de sa scolarité, jusqu'à ce que les gens finissent par comprendre qu'il n'a rien en commun avec Isabella, et ce quand bien même le Choixpeau les a envoyés dans la même maison.
Une fois ces a-priori dépassés, malgré une faible sociabilité, Auberon a plus de facilités à s'intégrer qu'il ne l'aurait cru. Certes il n'a jamais fait partie de ces vedettes de Serpentard suivis par toute une cohorte de fidèles captivés, mais il s'est forgé quelques solides amitiés. Notamment avec Nina, une élève de deux ans son aînée qui l'a un jour aidé à retrouver son chemin dans le dédale du château et qui depuis s'est prise d'affection pour lui. Avec elle, il pouvait aborder n'importe quel sujet sans crainte d'être jugé. La jeune fille avait le don de tout dédramatiser à l'aide d'un humour à toute épreuve. C'est elle, d'ailleurs, qui la première a recueilli les doutes d'Auberon concernant ses attirances. La possibilité d'être homosexuel terrifiait l'adolescent parce qu'il savait que sa mère ne le lui pardonnerait pas. Rapport à la pérennité du patronyme et de leur lignée, évidemment. Cette damnée fierté des Sang-Purs ne lui a jamais semblé être davantage une malédiction que durant cette période d'hésitation, où il se cherchait encore.

Malgré des hauts et des bas, c'est un jeune homme diplômé avec les honneurs qui sortit de Poudlard. Ses années de scolarité restent de bons souvenirs pour lui dans l'ensemble, et de temps en temps il lui arrive d'y repenser avec nostalgie.

❖ Et levée de rideau

Comment ? Comment le Ministère de la Magie a-t-il pu penser que c'est une bonne idée ? Auberon a beau y réfléchir, il ne comprend pas. Choisir de révéler l'existence du monde magique aux moldus n'est pas un geste anodin. Et si les non-sorciers profitaient de la situation pour asseoir leur autorité d'une quelconque façon ? Si cette mise en lumière provoquait davantage de dégâts encore que n'avait pu le faire Voldemort ? Les gens sont imprévisibles, que la magie coule dans leurs veines ou non. Personne ne pouvait prédire ce qui allait se passer avec certitude. Il pourrait y avoir des mouvements de panique, des soulèvements, des tueries même.

Néanmoins, derrière ces craintes et cette méfiance naturelles qui le caractérisent, le jeune sorcier ressent également comme une pointe d'excitation face à cette page de l'Histoire qui se tourne. C'est effrayant, c'est vrai, mais ça promet surtout d'être passionnant. Oh il ne se voile pas la face, il sait qu'il va devoir affronter certaines déconvenues, il sait que tout ne lui conviendra probablement pas, mais malgré tout il a conscience que ce virage brusque que vient de prendre leur monde est important. Crucial, même. Du haut de ses vingt ans, Auberon reste sur la réserve face à ces moldus qu'il va devoir à présent côtoyer, non sans une légère note d'optimisme.

❖ Têtu, vous avez dit têtu ?

Auberon appartient à cette catégorie de personnes qui refuse d'écouter leur corps quand il essaie de leur fait comprendre que quelque chose cloche. Sa magie a toujours été capricieuse, ses sorts faiblards. C'est la raison pour laquelle il a travaillé d'arrache-pied durant ses études, pour combler ce retard qu'il avait par rapport aux autres. Ceci dit, les choses ont commencé à s'aggraver. Il a d'abord pensé que sa baguette faisait des siennes... Mais non. On lui a assuré que tout allait bien de ce côté-là. Alors il s'est dit que ces fluctuations devaient être causées par le stress. Après tout c'est normal quand on se lance dans des études de droit, non ?

Quelques mois plus tard, Auberon a commencé à voir la magie. Du moins c'est ce qui lui semblait. Certaines personnes auraient pu s'en émerveiller, lui a commencé à paniquer. Ce n'est pas normal. Ce n'est pas possible. On ne peut pas voir la magie, personne n'en est capable. Sûrement pas lui. Mais au lieu de foncer ventre à terre voir un médicomage, il a préféré faire l'autruche. De toute façon il n'a pas le temps, ses cours l'accaparent totalement. Tant pis, ça attendrait. Puis ce n'est pas si désagréable que ça, il faut juste s'y habituer.

Finalement, c'est dans le courant de l'année 1987 que Victoria a fini par soupçonner que tout n'allait pas si bien que ça pour son fils. Deux mois de silence, ça ne lui ressemble pas. Ni une ni deux, elle a filé le retrouver à Londres histoire de découvrir par elle-même le fin mot de l'histoire.
Le choc est plutôt rude. Elle trouve Auberon cloîtré chez lui comme un ermite, mais surtout complètement aveugle. Loin de se laisser démonter malgré la peur qui la saisirait presque à la gorge, la sorcière prend tout en charge aussi rapidement que possible. Auberon atterrit donc à Ste Mangouste, où le diagnostique tombe vite. Magic flow disorder. Et une forme franchement agressive, pour couronner le tout. Si la maladie est incurable et qu'il devra apprendre à vivre avec, en revanche on peut en traiter les symptômes. Un soulagement pour Victoria... Qui en profite pour talocher son abruti de fils de ne pas être venu lui en parler dès les premiers signes avant-coureurs. Sans surprise, Isabella ne donnera pas signe de vie.

Le temps que sa vue commence à revenir et que ses hallucinations et paranoïa se tassent, Auberon restera à Ste Mangouste. Davantage pour faire plaisir à sa mère que par envie personnelle, car si ça ne tenait qu'à lui il aurait probablement forcé les médicomages à le laisser sortir aussi tôt que possible.
Aujourd'hui il suit rigoureusement son traitement, qu'il doit prendre toutes les deux semaines. Voir la vie en noir et blanc est un peu déstabilisant, mais on finit par s'y faire. Surtout qu'il serait de mauvais goût de s'en plaindre quand on a connu la cécité. En revanche, Auberon a été ravi de constater que son utilisation des sortilèges en a été améliorée.

❖ Je ne verserai pas une larme

Mai 1998. Cette date déborde de significations, aussi bien pour les sorciers que pour les moldus. Le règne de terreur de Voldemort prenait fin pour de bon. Ce que les gens appellent aujourd'hui la Bataille de Poudlard, Auberon n'y a pas pris part. A quoi aurait-il bien pu servir, de toute façon ? Il n'est pas un combattant, et n'en sera jamais un. Et puis ça aurait été comme se jeter dans la gueule du loup. Isabella aurait ravie de pouvoir enfin envoyer son cher petit frère au cimetière, vous pensez bien. La honte de la famille, la honte du monde sorcier, comme elle l'appelait -entre autres jolis noms d'oiseau.
Lorsque les Strauss ont appris qu'elle avait trouvé la mort cette nuit-là, ni la mère ni le fils n'en ont été surpris. Il s'y attendaient. Victoria a été la plus touchée, même si elle sentait qu'elle avait perdu sa fille depuis longtemps. Pour sa part Auberon est resté auprès de sa mère quelques temps, pour la soutenir face à cette épreuve, mais lui... Même s'il se sentait monstrueux de ne rien ressentir d'autre qu'un profond soulagement, il ne parvenait pas à avoir de la peine. Depuis toujours on lui disait que Isabella faisait partie de sa famille, qu'elle était sa soeur, seulement ça n'avait jamais sonné vrai à ses oreilles. Elle était une étrangère, pire que ça une tortionnaire. Il ne l'a jamais aimé, et l'a toujours haïe.
S'il se sent mal, c'est de voir sa mère plongée dans une telle détresse. Rien de plus, et rien de moins.

❖ Repartir sur de bonnes bases

Si avoir à plaider la cause de Mangemorts devant un tribunal ne le fait pas plus frémir que ça -après tout il faut bien que quelqu'un le fasse-, en revanche Auberon est conscient des ennuis que ça pourrait causer à sa mère. C'est pourquoi en fin d'année 1998 et début 1999 il quitte Londres pour emménager à Atlantis. Un moyen comme un autre de tenir la seule famille qui lui reste à l'abri des éventuelles retombées inhérentes à son métier, mais également une porte ouverte vers une nouvelle vie.
Un peu de changement ne pourra que lui faire du bien, il en est persuadé. Bien entendu il n'a pas abandonné le poste qu'il occupe au sein du cabinet d'avocats qui l'emploie, pas folle la guêpe, mais le seul fait de s'éloigner de la capitale est déjà bienvenu.

A Atlantis il a l'impression de prendre un nouveau départ, et peut-être un peu naïvement il espère qu'il sera capable de se bâtir une vie meilleure. Bon avec son talent pour sociabiliser ce n'est pas gagné, mais il s'est promis de faire des efforts.

À propos du joueur...
Prénom ou pseudo : Lunastra.
Âge : 27 ans.  :|
Célébrité sur votre avatar : Blake Ritson.  Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map ! 4013586577
De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour.
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Nuuupe.

Signature du Règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Auberon L. Strauss


I think I'd rather die 
I can touch the planets through the roof of my car. You're reaching for the heavens, only bark at the stars. Now all your hundred thousands best remember my name Sucker punchin' on me, if they got it my way. I came to kill 'em, now I've Witness this before my eyes. I take a beating, but I, I'll never give up
Finn W. BowmanFinn W. Bowman
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t708-finn-w-bowman-keep-my-gMessages : 2058 Points : 872
Pseudo : Flow
Avatar : Herman Tømmeraas
Crédits : avatar : HOODWINK
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les Salines
Patronus: un Mustang
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map !   Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map ! EmptyMer 13 Mar - 0:34

Rebienvenue toi ! Coeur Tant de choses intéressantes à jouer avec Auberon, j'ai hâââââte ! o/


Tame my hunger, Numb my skin
In the crowd alone, and every second passing reminds me I’m not whole. Bright lights and city sounds are ringing like a drone, unknown. Oh, glazed eyes, empty hearts, buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map ! 1528536824-a-comme-amabassadeur1
Jazz SparrowJazz Sparrow
Étudiant Moldu
Étudiant Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t2306-the-wildcard-j-sparrowMessages : 81 Points : 191
Pseudo : mércure
Avatar : Billy Vandendooren
Crédits : Sukali&ti (signature)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: S'il pouvait, un scarabée.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map !   Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map ! EmptyMer 13 Mar - 3:04

aucune idée qui sait, mais rebienvenue avec ce personnage que je trouve adorable :D
et bonne inspi pour le reste de la fiche~



It was the gnawing suspicion that you were leavable, that you were too much trouble, that you were better off dead. It was the shame of wanting something you shouldn't; it was the ugly thrill of nearly being dead. It was all those things, all at once. (M. Stifvater)
Theodora Rose KnightTheodora Rose Knight
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 1362 Points : 2771
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidence de l'Abondance
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map !   Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map ! EmptyMer 13 Mar - 3:51

En voilà encore un beau personnage!
Shawn FaradayShawn Faraday
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t1994-shawn-faraday-the-leaves-are-Messages : 190 Points : 286
Pseudo : Magneion
Avatar : Tom Hardy
Crédits : AvengedinChains
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les Salines
Patronus: Un ours
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map !   Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map ! EmptyMer 13 Mar - 6:10

HIIIIIIIII rebienvenue :D !


«Run into a new maze, open up your minds and soon we'll all be drop dead cynical»
FLORISSONE
Isaac N. MonaghanIsaac N. Monaghan
Étudiant Sorcier
Étudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2230-isaac-n-monaghan-come-back-toMessages : 345 Points : 814
Pseudo : lulu
Avatar : Andrew Garfield.
Crédits : Schizo & anesiodora.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: - Maison n°4, rue Flamel.
Patronus: Un renard.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map !   Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map ! EmptyJeu 14 Mar - 9:18

Welcome back d’après ce que j’ai pu lire. Coucou 2


Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map ! Tumblr_o3sba6AvG01rob81ao3_r1_250
Confucius
We all have two lives, the second begins when we realize we only have one.
Le Choixpeau MagiqueLe Choixpeau Magique
PNJ
PNJ
Messages : 233 Points : 252
Pseudo : --
Avatar : --
Crédits : Catharsis.
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map !   Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map ! EmptyDim 17 Mar - 11:22

Bienvenue, cher habitant !
Tu es dès à présent validé, le jeu se trouve désormais à portée de main !

Il te reste néanmoins quelques formalités importantes à finaliser afin de te garantir une évolution sans accroc dans l’univers de Catharsis.
Tout d’abord, pense à aller réserver ton avatar dans le bottin, à compléter le recensement de Catharsis et à signaler ton nouveau personnage dans registre des comptes multiples si nécessaire. Il est aussi utile de te créer un  journal de bord pour garder le fil de tes aventures, ainsi qu’une fiche de liens pour décrire tes relations avec les autres.
Enfin, une boîte aux lettres permettra de te contacter facilement IRP, et une demande de logement signalera ton arrivée à tes voisins ! Enfin, il est utile de faire référencer ton activité professionnelle dans le registre des métiers, où tu pourras également proposer des jobs aux étudiants si tu as besoin de petites mains. Dernière chose, n'oublie pas de nous rejoindre sur le serveur Discord qui regroupe les membres de Catharsis pour discuter avec la communauté !

Bon jeu !
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map !   Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map ! Empty

 
Auberon L. Strauss ▲ Life is a sea of tears, but I’ve got a snorkel ! And a treasure map !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Caroline Strauss [S]
» Music is my life •

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: