Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Le Monde :: Royaume-Uni :: Le Chemin de Traverse
 

 Way Of The World

Aller en bas 
AuteurMessage
Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
StaffÉtudiant Sorcier
StaffÉtudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-soMessages : 339 Points : 555
Pseudo : Alda/Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : Bb Adra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
Patronus: I wish
Informations diverses:
MessageSujet: Way Of The World   Way Of The World EmptyJeu 28 Fév - 13:29



WAY OF THE WORLD
28.07.01 § ft. Cirice Podmore
Elle s’était rendue à Londres en transports. Elle avait quitté Atlantis avec un jean, une camisole, un veston, un sac. À l’intérieur, une cape, des mornilles, une baguette. Elle avait franchi les rues de sa ville comme une étrangère, comme une fugitive, l’anxiété à ses talons. Elle avait passé devant la villa de Gloriam en y jetant un coup d’oeil furtif, inquiet. Alistair y était-il ? Quelle serait sa réaction, si elle osait lui avouer qu’elle était différente, qu’elle était une intruse ? La maudirait-il, la chasserait-il, l’accepterait-il ? Elle verrait bien. Il faudrait lui dire, un jour, oui. Elle lui dirait. Demain, la semaine prochaine, à l’automne ou à la nouvelle année ; le jour, la nuit, l’après-midi, ou bien à l’aube ou au crépuscule ; de vive-voix, par lettre, par l’entremise de Ella ou d’Adrasteia. Elle lui dirait, d’une façon ou d’une autre. Mais pas aujourd’hui.

Aujourd’hui, elle pensait à elle. Elle ne se souciait pas des dangers, des interdits, des attentes. Aujourd’hui, elle s’offrait une journée de découvertes en solitaire, où elle explorerait en toute quiétude ce monde qui lui ouvrait enfin ses portes. Elle avait tout préparé ; ses vêtements habituels pour son départ et son arrivée à Atlantis, sa baguette pour s’ouvrir le passage vers le Chemin de Traverse, une cape d’Adrasteia pour se fondre dans la masse sorcière. La menace n’était probablement pas dans ce fouilli d’êtres magiques, mais elle ne pouvait être trop prudente.

Au Chaudron Baveur, elle enfila la cape sur ses épaules, dressa la capuche contre sa chevelure de jais et sortit sa baguette, anxieuse et excitée. Elle se remémora les mouvements d’Ella, effectués quelques semaines plus tôt lors de leur visite, et les répéta lentement, minutieusement, en tenant son bout de bois d’une main moite. Lorsque les briques s’agitèrent, Anya recula d’un pas, impressionnée par ses propres capacités —elle venait tout de même de faire bouger des briques!—, et avança d’un pas incertain dans le Chemin.

Elle n’avait pas remarqué toutes les couleurs, la dernière fois. Elle n’avait pas vu tous ces différents commerces, toutes les vitrines rayonnantes ou les différentes robes des passants. Elle se sentait enveloppée, accueillie par ce monde qui l’avait depuis toujours rejetée. Il était sien, désormais. Et elle voulait tout connaître, tout apprendre. Elle commença par se procurer quelques livres débutants et intermédiaires sur les différentes sortilèges offensifs et défensifs —payés et imposés par Adrasteia—, en passant par le département des potions, où elle ne put résister à un grimoire qui lui faisait de l’oeil. Elle les enfouit tous au creux de son sac après avoir payé et le remballa sur son dos, non sans un petit grognement de surprise sous le poids. Y avait-il un sortilège, pour ça ? Alléger un truc ? Ella lui en avait parlé, il lui semblait. Un machin pour réduire les objets… Ah, oui !

Elle se trouva un coin tranquille de la librairie et, à l’abris des regards, tenta le sortilège dans l’espoir de ne pas échouer comme une merde. Mais si elle avait réussi à déverrouiller des portes et faire voler des objets, elle pouvait bien accomplir cette tâche. « Reducto ! » Et le sac se compressa, un peu plus vers son centre à chaque seconde, jusqu’à finalement atteindre la taille d’une pomme. Fascinée, Tatiana observa l’objet se ratatiner sous ses paroles, et il lui fallut quelques secondes avant d’oser le prendre au creux de sa main. Ahurie, elle remercia d’un sourire le libraire qui, amusé, le lui rendit avec plaisir.

Alors elle quitta le commerce, submergée par son accomplissement. Telle une timbrée, elle avança dans le vide, les yeux rivés sur cette petite boule qu’elle avait créé. Elle ressemblait à un bambin qui découvrait un nouveau jouet, absorbé par les découvertes de ses propres capacités. Ce n’est que le contact contre son torse de quelque chose de solide, de dur et de froid qui la sortit de sa transe. Elle leva alors les yeux vers son obstacle et voulut disparaître dix pieds sur terre lorsqu’elle croisa le regard d’un être humain. Un être humain à la chemise tâchée de smoothie aux baies.

« Oh, oh non ! J’suis vraiment, vraiment désolée ! J’regardais pas du tout, je m’excuse ! J’vais vous arranger ça, je… » Elle attrapa la baguette qui traînait dans sa poche arrière et la pointa vers la poitrine de la jeune femme, mais se mordit la lèvre inférieure sous la honte. Elle leva lentement les yeux et releva les épaules de sorte à ce que son coup disparaisse, telle une tortue embarrassée, et demanda doucement : « Vous, euh… vous connaissez les mots, vous, madame ? J’les… j’les ai pas encore vu, vous voyez… »
code by bat'phanie


the night is dark and full of terrors
The day is bright and beautiful and full of hope. There is ice and there is fire. Hate and love. Bitter and sweet. Male and female. Pain and pleasure. Winter and summer. Evil and good. Death and life. Everywhere, opposites. ▬ Everywhere, the war.
Cirice T. PodmoreCirice T. Podmore
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2225-cirice-theodora-podmore-can-yMessages : 46 Points : 213
Pseudo : M
Avatar : Jenna Louise Coleman
Crédits : Bazzart
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Habitations Troglodytes, Ville-Haute
Patronus: Papillon
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Way Of The World   Way Of The World EmptyLun 4 Mar - 10:36

Pendant sa pause déjeuner, Cirice aimait venir flâner dans les rues de Londres. Alors que ses collègues préféraient s’entasser dans les étages lugubres du Département des Mystères, elle avait besoin d’air frais. Ne vous y méprenez pas ; elle adorait son boulot et y retournait avec une assurance satisfaite quand l’heure sonnait. Mais s’aérer les méninges, faire circuler le sang dans ses muscles lui faisait du bien. Ça la rendait plus productive, et elle le savait. D’ailleurs, c’était en rentrant d’un petit restaurant italien qu’elle avait eu l’idée de faire appel à Evanore pour classifier plus efficacement tous les cerveaux qui leurs restaient sur les bras. Et tout ça dans le but de… Oh – mais vous n’êtes pas sensés le savoir. D’aucuns auraient trouvé ça plutôt culotté – convoquer comme ça une amie qu’on avait si durement blessée, pour utiliser ce don si particulier qu’était le sien. Cirice, elle, pensait que ça n’était qu’une question de rendement, sans état d’âme. Du moins, invisibles pour des yeux inexpérimentés. A sa manière, ça avait peut-être été une reprise de contact. A sa façon, elle avait voulu tester. Mais ça non plus, vous n’étiez pas sensés le savoir.

Aujourd’hui, elle avait choisi le Chemin de Traverse comme lieu de promenade. S’aventurer dehors pendant une heure, une heure et demie, ça avait du bon, mais ça laissait la possibilité à l’esprit de vagabonder vers des contrées habituellement interdites. Enfin, auto-interdites ; si bien que Cirice décidait de poser des embargos sur les sujets auxquels elle n’aimait pas réfléchir. Après tout, qui pouvait bien apprécier de se laisser torturer par soi-même ? Surtout pendant un temps de pause, où on devrait pouvoir souffler pour se ressourcer. C’était dans ces moments-là qu’elle s’apercevait que le travail avait cette fonction occultante, qui empêchait de trop se disperser. Et là, elle entendait l’écho imaginaire de sa mère qui disait qu’elle travaillait trop, que ça n’était pas en passant sa vie enfermée dans les salles du Ministère qu’elle se ferait une situation… Sa mère. Un autre sujet estampillé « interdit », qui, pourtant, revenait plus souvent qu’à son tour. C’était un principe bien connu ; ce qu’on désire ardemment chasser devient plus apparent, et surnage dans le flot continu des pensées. Peut-être qu’elle aurait mieux fait de rester dans son bureau, tout compte fait.

« - Hompf ! Elle eut le souffle coupé par une collision imprévue. Ah, mais… Ses bras s’écartèrent lentement, loin de la tâche pourpre qui décorait sa chemise, autrefois immaculée. La brune releva vivement la tête vers la jeune femme qui se confondait en excuses. Une ombre rouge foncé se dilua dans ses iris ; mais son visage demeurait impassible. Range ta baguette, je m’en occupe, ordonna-t-elle d’une voix monocorde. Recurvite ! A nouveau immaculée. Tiens, je suis dans un bon jour ; voilà de quoi te repayer un smoothie. Et peut-être même une… cape ? » suggéra-t-elle en lançant un regard en biais à ce qu’elle portait. L’ombre rouge s’était évanouie dans son regard ; on pouvait néanmoins y déceler une bonne dose de jugement.

Généreuse, Cirice ? D’un rire goguenard, elle vous aurait bien cloué le bec. Au contraire, la Podmore ne manquait pas une occasion de se démontrer bien élevée, soucieuse des autres. Mais tout ceci sonnait faux ; quoiqu’elle fût tout de même bien éduquée. Cirice ne faisait pas la charité, et avait encore moins de compassion pour cette petite ahurie qui aurait pu lui coûter un pressing si elle n’avait pas ces merveilleux gènes magiques dans les veines. A quoi bon risquer un coup d’éclat en public ? C’était réglé. Et les commerçants du coin étaient tous témoins ; pas un mot plus haut que l’autre, un dédommagement en bonne et due forme. Calculatrice, Cirice ? Ça, on pouvait le dire. Mais pas trop fort, au risque d’être entendue.


metamorphosis
☽O☾
Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
StaffÉtudiant Sorcier
StaffÉtudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-soMessages : 339 Points : 555
Pseudo : Alda/Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : Bb Adra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
Patronus: I wish
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Way Of The World   Way Of The World EmptyMar 4 Juin - 20:56

Ses yeux inquiets devinrent soudainement confus, puis consternés. Mais comment elle lui parlait, la belle dame ? Tatiana s’était excusée, après tout. Elle en faisait jamais, des gaffes, la demoiselle ? Range ta baguette, qu’elle lui ordonnait sèchement. Non mais, hey ! C’était un accident. Et puis, par tous les saints, elles étaient toutes deux sorcières ! Elle n’avait pas complètement foutu en l’air sa belle chemise. Recurvite ! Eh bah voilà, ça valait bien la peine de râler autant.

Tatiana releva les yeux vers la femme, prête à répondre, lorsque son regard croisa celui de l’écervelée. Ses iris, tantôt marrons, brûlaient d’une couleur écarlate qu’elle n’avait jamais vu auparavant chez une personne. Elle fit un pas en arrière, effrayée, et continua de fixer les prunelles de la dame, malgré l’argent qu’elle lui tendait et les mots qu’elle prononçait. Ses lèvres bougeaient au rythme du langage humain, mais son regard la poignardait de son malice. Elle se souvenait des leçons religieuses offertes au manoir, lorsqu’elle participait aux cours des enfants Raventhrone. Elle se rappelait les messes, les écrits, les enseignements. Elle se souvenait des illustrations de ces démons aux yeux de feu, de ces monstres qui vous dévoraient des flammes de leur regard.

Elle serra sa cape contre elle et pointa sa baguette contre la femme, terrifia, et récita d’une voix tremblante : « Gospod' Iisus Khristos, Syn Bozhiy, sokrushiv drevnego zmeya i svyazav yego v Tartare uzami t'my, zashchitit menya ot yego lovushek. Blagodarya molitvam Presvyatoy Bogoroditsy, Bogoroditsy i Presvyatoy Devy Marii, svyatogo Arkhangela Mikhaila i vsekh Nebesnykh voinstv, svyatogo Proroka i Krestitelya Ioanna, svyatogo yevangelista Ioanna Bogoslova, svyatogo muchenika Kipriana i muchenik Yustiniya, svyatitelya Nikolaya Chudotvortsa, svyatitelya Nikity Novgorodskogo, svyatogo Ioanna Shankhayskogo i San-Frantsisskogo, chudotvortsa. » Les têtes se tournaient, mais elle n’en avait cure. Elle serait protégée de ce démon, qui se dressait sur sa route. Était-ce un signe du Seigneur de rester loin du monde sorcier ? Était-ce un mauvais présage ? Elle ferait plus attention. Elle se ferait plus discrète.

Elle attrapa le capuchon de sa cape, l’enfonça sur sa tête, et poursuivi d’une voix plus douce. « I vsekh svyatykh siloy zhivitel'nogo Kresta i khodataystvom moyego Angela-Khranitelya, izbav' menya ot zlykh dukhov, ot khitrykh lyudey, ot koldovstva, proklyatiy, sglaza i ot lyuboy klevety na vraga. Svoyey vsemogushchey siloy oberegi menya ot zla, chtoby ya, prosveshchennyy Tvoim svetom, smog blagopoluchno dostich' tikhogo yakorya Nebesnogo Tsarstva i tam vechno poblagodarit' Tebya, moyego Spasitelya, vmeste s Tvoim ne rozhdennym Ottsom i Tvoim Svyateyshim i zhivotvoryashchim Dukh. Amin'. »

Elle fit un dernier pas vers l’arrière et dévisagea la femme. Qu’elle reste loin, la vipère, la démone ! Elle ne l’aurait pas aujourd’hui.

La prière MDR:
 


the night is dark and full of terrors
The day is bright and beautiful and full of hope. There is ice and there is fire. Hate and love. Bitter and sweet. Male and female. Pain and pleasure. Winter and summer. Evil and good. Death and life. Everywhere, opposites. ▬ Everywhere, the war.
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Way Of The World   Way Of The World Empty

 
Way Of The World
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Forge World
» 05. You roxx my World
» Commande Forge World du Père Noël !!!
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» World Tournament 2009 (Qualifications)

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: