Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Université Paracelse d'Atlantis :: Aile Administrative :: Bureaux des Professeurs
 

 Les experts à Atlantis { Sinéad

Aller en bas 
AuteurMessage
Ginevra M. WeasleyGinevra M. Weasley
Sorcier
Sorcier
Messages : 28 Points : 225
Pseudo : Zebre
Avatar : Julia Johansen
Crédits : Image trouvée sur Pinterest
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Cerf
Informations diverses:
MessageSujet: Les experts à Atlantis { Sinéad   Les experts à Atlantis { Sinéad EmptyLun 25 Fév - 12:55


Ginevra poussa un soupir caractéristique. Son bras droit, celui qui n'avait pas survécu à la chute de balai, lui faisait un mal de chien par ce temps. Il n'avait rien en apparence, c'était à l'intérieur que subsistait ce problème, et peut-être aussi un peu dans sa tête. La jeune femme, en observant son membre imparfait pensait parfois à Harry et à cette chute impressionnante qu'il avait fait lors de sa seconde année d'études. Dire qu'on lui avait fait repousser tous ses os : elle aurait aimé cela, elle aussi ! À la place, elle tentait de tout faire de la main gauche. Écrire, brandir sa baguette, tout. C'était un exercice qui s'était avéré difficile au début, mais le challenge lui occupait le cerveau et c'était un moment où elle n'était pas en train de penser au reste, à Poudlard, à Lui.

Ce jour-là comme un autre, Ginevra poursuivait le nouveau but de sa vie : arrêter le plus de mages noirs possibles. Elle avait élargi sa recherche à tous ceux qui pouvaient être potentiellement recherchés pour un oui ou pour un non et faisait, elle espérait, son travail du mieux possible. Pour en avoir déjà mis quelques uns derrière les barreaux, elle se caractérisait par une certaine pugnacité et une vigueur dans ses chasses que les plus vieux Aurors n'avaient pas. Son maléfice de Chauve-Furie était particulièrement redouté, d'ailleurs.

L'affaire du jour était particulièrement étrange. Elle avait fait se remuer peu de médias, voire pas du tout, mais Ginevra pensait qu'il pouvait s'agir de quelque chose de très important. Une mère avait signalé la disparition de son fils, âgé d'une vingtaine d'année. La police moldue n'avait trouvé rien de très probant, et cette disparition semblait ne pas être de nature magique. La plupart des agents de l'Etat pensaient en réalité à de brusques vacances prises par le concerné, ou à un besoin de fuguer. Étant donné que le prévenu était majeur, les recherches s'étaient arrêtées là.

Ginevra avait repris le dossier en cours de vol, elle était tombée sur la mère en allant à la police pour quémander des informations sur les affaires en cours – ça ne marchait pas très souvent, la méthode de la radio était en réalité plus efficace. La femme lui avait raconté toute l'histoire et avait invité Ginny à passer chez elle, où elle avait pu chercher en détail le moindre petit détail, LA chose qui pouvait la mettre sur la bonne piste, qu'il s'agisse d'une fugue de cet homme qui vivait vraisemblablement toujours chez sa mère à 20 ans ou les preuves de son assassinat.

Lorsqu'elle commença à fouiller la remise du jardin, un peu isolée de la maison, elle sut qu'elle était proche de découvrir la vérité, ou du moins quelques indices. Scrupuleuse, elle vérifia un à un les bocaux en verre présents sur les étagères près des fenêtres jusqu'à en découvrir un, un peu à l'ombre, caché. Un œil non averti ne l'aurait pas vu, et ignoré également les légères traces de sang sur son bord. La sorcière rousse ramassa avec patience ses preuves et, une fois abritées et scellées, les rangea dans son sac. Elle continuait à observer les alentours lorsqu'elle se fit une réflexion : pourquoi la couleur de la terre sur le sol était-elle de cette couleur ? La terre qu'elle avait pu observer dans le jardin à l'extérieur était d'un brun clair et n'avait rien à voir avec celle qui se trouvait là. Elle sortit une éprouvette et la remplit de nouveau, décidée à la faire analyser.

Quelques heures plus tard, la jeune femme était en route pour l'université d'Atlantis. Elle avait ses propres contacts dans certains départements et celle qui allait l'aider aujourd'hui était professeur dans le département de botanique, Sinéad King. Elle avait une spécialité dans tout ce qui était terre et l'avait déjà aidée dans les derniers mois.

Faisant comme si elle était en territoire connu, Ginevra traversa le campus assez rapidement pour aller frapper à la porte de son bureau ; qu'elle ouvrit d'ailleurs sans entendre le moindre « entrez » ou « attendez un peu, j'arrive ! » C'était tout Ginny, pressé, incapable de rester deux secondes quelque part à attendre, un concept qui lui était totalement étranger.

« Professeur King, bonjour...j'ai besoin de votre aide et j'espère que vous êtes disponible. »
Sinéad KingSinéad King
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t1861-sinead-king-ubi-libertas-ibi-Messages : 109 Points : 411
Pseudo : Lau
Avatar : Eleanor Tomlinson
Crédits : une gentille personne de Bazzart
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Les experts à Atlantis { Sinéad   Les experts à Atlantis { Sinéad EmptyDim 10 Mar - 19:09

L’année scolaire touche à sa fin, avec elle s’en vont des poignées d’étudiants ayant obtenu leurs diplômes ou ayant décidé de poursuivre ailleurs leur destinée. Après l’été, de nouveaux prendront les places vacantes et ainsi de suite, chacun suit son petit chemin, croisant et décroisant les fils de leurs destins, parallèles ou sécants les uns aux autres. On ne sait jamais ce qu’une nouvelle année va nous apporter, quelle épopée nous attend ou alors quels semestres aussi monotones les uns que les autres le futur va nous apporter… Et moi, en tant qu’enseignante, mon rôle est de rester, de perdurer tel un roc dans la tempête de ce flux estudiantin, croisant leurs vies et leur regards et tentant de leur apporter des connaissances utiles à leurs emplois futurs, le tout assortis de principes et de valeurs que je juge importants.

Aujourd’hui et contrairement à mes habitudes, c’est mon bureau que j’occupe. Les serres sont devenues trop humides ou trop chaudes avec le soleil qui se met à inonder le ciel de Manadh, même si les ondées éternelles ne sont jamais bien loin. Je dois rédiger des lettres de recommandations pour certains de mes étudiants quittant l’université ou partant à la recherche d’un stage, d’un compagnonnage. J’use de mes multiples et diverses connaissances pour leur recommander des employeurs ou des maîtres adaptés à leurs souhaits et me suis engagée à faire valoir leur demande auprès de ces amis. C’est une activité qui me prend toutes mes pensées et m’empêche de réfléchir à ma vie actuelle, à Derek et ce que j’ai appris de lui il y a quelques mois, à notre relation et notre amour que je n’explique toujours pas, bien qu’il me semble immuable. Il est préférable de ne pas ruminer tout cela…

Il est tout de même difficile d’oublier qu’on a un amant qui flirte avec des activités plus qu’illicites et dangereuses, il faut bien l’avouer. Je ne dors pas sur mes deux oreilles quand il n’est pas là et la journée, je me surprends à craindre pour sa vie lorsqu’il ne me fait pas de signes trop longtemps. Heureusement, Derek est attentionné et veille à ne pas m’abandonner à mes angoisses… Et mon travail me garde occupée, et ce même après la fin des examens ! De plus, en cas de crise extrême d’inquiétude, je peux me rendre dans mon jardin et m’occuper de mes plantes, ou simplement m’installer au milieu de la clairière parsemée de primevères, de violettes et de coquelicots, et fermer les yeux, laisser la Terre m’apaiser comme elle le fait si bien.

Je suis donc toute à mes lettres de recommandation quand j’entends frapper à ma porte, je m’apprête à inviter mon visiteur à entrer quand ladite visiteuse ne se fait visiblement pas prier.

- Ginevra !

Qui d’autre que cette pile électrique pour se montrer si pressée et agir au-delà des convenances ? En vérité, je ne m’en soucie guère, j’aime son impulsivité et les petites enquêtes qu’elle me demande de résoudre. Souvent, il s’agit d’échantillons de terre à analyser ou de plantes à reconnaître, des choses qui sont on ne peut plus simple quand la Terre nus chuchote ses secrets au creux de l’oreille…

Je lui indique donc la chaise en face de mon bureau en lui répondant :
- Je t’en prie, que puis-je faire pour toi aujourd’hui ? Et appelle moi Sinéad par la barbe de Merlin !

Je range mon papier à lettres dans le tiroir de mon bureau, la plume et l’encre sont repoussées dans un coin et je croise les mains sur mon bureau, prête à m’amuser un petit peu ! Un instant seulement, la pensée que ce qu’elle me demande ait un rapport avec les activités de Derek me traverse, que faire si tel était le cas ? Un instant seulement, le pire effleure mon esprit. Mais qu’à cela ne tienne, je ne laisserai pas une pensée négative dicter mes agissements !


I will love you 'til the end of time
I would wait a million years. Promise you'll remember that you're mine, Baby can you see through the tears ?Blue Jeans.
Ginevra M. WeasleyGinevra M. Weasley
Sorcier
Sorcier
Messages : 28 Points : 225
Pseudo : Zebre
Avatar : Julia Johansen
Crédits : Image trouvée sur Pinterest
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Cerf
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Les experts à Atlantis { Sinéad   Les experts à Atlantis { Sinéad EmptySam 23 Mar - 10:57

Elle n'avait pas frappé à la porte du bureau, et pourtant cela ne l'empêchait pas pour autant d'y être entrée et même de prendre ses aises. Ginevra n'était pas vraiment ce genre de personnes que l'on faisait attendre : en réalité, c'était plutôt celui à vous étonner encore plus de jour en jour.

Précautionneusement, elle avait commencé à toucher les feuilles d'une plantes qu'elle savait, par avance, ne pas être toxique. Ses feuilles étaient toutes douces et leur texture était assez étrange sous ses doigts. Elle se surprit même à penser qu'elle reviendrait bien ici la nuit tomber pour la piquer.

Cette fois-ci, invitée par cette chère professeur à avancer un peu plus vers elle, elle continue son chemin jusqu'à elle et va jusqu'à lui serrer la main. Celle-ci avait certainement traîné dans des endroits un peu louches, voire sales, mais rien de trop dangereux pour autrui. Ginevra ne s'assit pas sur le siège qui faisait face au bureau de son contact. Elle le dédaigna du regard, lui préférant ses pieds à un quelconque fauteuil qui la forcerait à rester immobile, toujours immobile, captive pour ses pensées sombres et son imagination foisonnante.

« Sinéad, donc. Je suis suffisamment restée assise pour aujourd'hui, je suis bien debout, ne me propose même pas ton siège. », lui dit-elle en anticipant la suite de la conversation et la tutoyant tout d'un coup.

Chaque fois qu'elle rendait visite à Sinéad, elle trouvait une excuse, souvent complètement stupide, pour justifier le fait qu'elle refusait de s'asseoir. La première fois, ça avait été le fait qu'elle ne supportait plus les sièges depuis la fin de ses études, une autre fois, elle avait prétexté un mal soudain pour éviter à s'asseoir sur cette chose qui lui aurait permis de se poser, de se fixer, de réfléchir calmement.

La jeune Weasley finit rapidement par sortir le petit échantillon de terre qu'elle avait ramassé dans la remise et le tendit à Sinéad. Elle n'aimait pas tourner autour du pot, et puis, surtout, elle ne voyait pas ce qu'elle pourrait lui dire d'autre.

« Un moldu a disparu. Tout le monde pense qu'il a fugué, mais j'en suis moins sûre. J'ai trouvé de légères traces de sang dans la remise. », fit-elle en lui montrant le deuxième échantillon qui contenait le sang. « ...Et des traces de terre différentes de celle qui était sur place. Tu comprendras donc pourquoi je suis venue te voir. La vie d'un homme est sans doute en danger, s'il n'est pas déjà mort. Je n'ai aucune preuve non plus que ce soit lié à la magie, d'ailleurs, je ne pense pas que ça ait un véritable rapport. »

Elle s'arrêta là, lui expliquant l'intégralité de l'enquête telle qu'elle l'avait analysée. Maintenant, si Sinéad lui disait que la terre qu'elle avait récoltée là-bas était parfaitement banale, Ginevra n'aurait sûrement plus aucune piste et devrait repartir de zéro. Et la mère du jeune homme l'attendrait encore longtemps, sûrement.

« Qu'en penses-tu ? »
Sinéad KingSinéad King
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t1861-sinead-king-ubi-libertas-ibi-Messages : 109 Points : 411
Pseudo : Lau
Avatar : Eleanor Tomlinson
Crédits : une gentille personne de Bazzart
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Les experts à Atlantis { Sinéad   Les experts à Atlantis { Sinéad EmptyDim 7 Avr - 16:45

Il est de ces personnes qui ne peuvent pas tenir en place. Toujours soumises à leurs démons internes, ces petits diablotins qui les poussent à marcher de long en large dans les pièces où on les contraint de s’enfermer, à ne jamais se fixer bien longtemps au même endroit… C’est ce tempérament qui m’a conduite à voyager autant, à parcourir le monde et à m’enivrer de nouveautés, satisfaisant jours après jours ma curiosité. Mais j’ai appris une certaine sérénité lors de mon premier séjour initiatique en Finlande. Tanja m’a enseigné une forme de méditation que je m’efforce d’utiliser le plus souvent possible : cette quiétude est salvatrice et me permet de ne pas faire exploser mes pouvoirs et déclencher ainsi de désastreux événements.

Visiblement, Ginevra appartient aussi à cette catégorie de personne. Je dois dire que je ne connais pas en détail la vie de cette jeune fille, mais nul doute qu’elle a dû connaître des aléas dramatiques, notamment au vu de la carrière qu’a souhaité poursuivre la jeune sorcière. Ainsi, quand elle refuse ma proposition avant même que les mots soient sortis de ma bouche, je lui souris gentiment, l’incitant à poursuivre et à me dire ce dont elle est venue me parler aujourd’hui.

Elle se lance dans l’histoire et mon anxiété disparait au fur et à mesure de ses mots : je ne pense pas que Derek puisse être lié à ce type d’affaire… Je dois avouer que je ne connais pas grand-chose aux activités de mon bien-aimé, mais la disparition de ce moldu ne peut y être liée… Cette incertitude me tue, mais je dois faire confiance à Derek et vivre comme si de rien n’était. J’analyse l’échantillon de terre qu’elle me présente puis porte mon attention à l’échantillon sanguin qu’elle possède également. Je ne pourrais pas tirer grand-chose du dernier bien entendu, mais le premier retient plus mon attention. Ginevra annonce que la terre était différente de celle des lieux, j’imagine que c’est la couleur qui a retenu son attention. Elle est foncée, plus noire que celle d’un jardin, par exemple…

- Je vais l’analyser, mais je ne pense pas que cette terre provienne d’une zone habitée. Si tu l’as trouvée dans un quartier d’Atlantis, nul doute qu’elle ne provient pas de là-bas, en effet.

Je sors un bol plat et met une faible quantité de terre dans ledit bol transparent. Je l’inspecte de près visuellement, on voit quelques dépôts de bois certainement. J’hume l’échantillon et laisse mon esprit vagabonder vers ce qu’il m’évoque : les bois, définitivement. Une forêt. Finalement, je prends une pincée de terre entre mes doigts et prends une profonde inspiration.

- C’est un endroit boisé mais… clairsemé, à un ou deux kilomètres de la mer. Je ferme plus fort les yeux. Je dirais même que c’est très au nord, il y a un peu de mousse dans la terre murmure-je, comme à moi-même.

Je lâche la terre, ouvre les yeux et passe la main dans mes cheveux.

- Bon. Dans la terre que tu as trouvée, on voit des débris de végétaux, de mousse et il y a une trace laissée par les embruns et même un soupçon de sable. Je pense à une lande au nord de Manadh.

Je bois une gorgée du thé un peu froid que je me suis préparé auparavant.

- Tu veux en savoir plus ? Cette terre n’est pas arrivée là par hasard et je peux peut-être déterminer quel type de chaussure au moins a porté cet échantillon là où tu l’as ramassé.

Je peux retrouver la matière de la semelle de la chaussure pour être exacte. Cette enquête pique mon intérêt, je dois le reconnaître.


I will love you 'til the end of time
I would wait a million years. Promise you'll remember that you're mine, Baby can you see through the tears ?Blue Jeans.
Ginevra M. WeasleyGinevra M. Weasley
Sorcier
Sorcier
Messages : 28 Points : 225
Pseudo : Zebre
Avatar : Julia Johansen
Crédits : Image trouvée sur Pinterest
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Cerf
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Les experts à Atlantis { Sinéad   Les experts à Atlantis { Sinéad EmptySam 20 Avr - 14:52


Somme toute, Ginevra était rassurée que « Sinéad » voit en cette terre quelque chose de connu. Elle se serait trouvée bien embarrassée si jamais elle lui avait sorti qu'il s'agissait d'une terre tout à fait banal, qui avait été amenée là par la mère de la victime, sans doute après un après-midi de pêche. Le fait qu'elle puisse se raccrocher à ce simple détail était très encourageant. Elle eut même un maigre sourire, avant de le faire disparaître aussitôt de son visage.

« Une lande, donc. », répéta la jeune femme rousse.

Elle ne comprenait pas le rapport entre l'homme disparu et un morceau de terre se situant dans une lande, mais ça ne demandait qu'une enquête un peu approfondie pour comprendre les démêlés de la chose. Très honnêtement, ce n'était pas dans ses fonctions, parce qu'elle n'était guère détective privée mais chasseuse de primes, comme elle ne cessait de se le répéter, mais le visage de cette femme l'avait tant émue qu'elle n'avait pas pu refuser l'enquête. Et, franchement, étant une sorcière, n'avait-elle pas plus de chances que des policiers lambdas de résoudre cette affaire ?

« Le type de chaussures ? Écoute, si tu peux me dire à peu près quelles genres de godasses ce type avait, ça m'aiderait. J'ai noté toutes celles qu'avait le disparu... », fit-elle en lui montrant son calepin, le même calepin où étaient listés tout un tas de marques de chaussures et leurs pointures. Ginevra avait l'habitude de faire face à ce genre de détails et n'était pas le genre de femme à omettre des détails dans ses enquêtes.

« Si tu pouvais taire le fait que je suis venue te rendre visite par rapport à ça, s'il te plaît...je suis une chasseuse de primes, pas une détective. Je n'ai aucune licence et franchement, j'ai pas envie d'avoir des ennuis avec la police moldue...et avec les Aurors. »

Ginevra se tenait aux limites de la légalité mais le faisait pour la bonne cause : du moins, s'en persuadait-elle. Elle n'avait encore jamais tué quelqu'un de sang-froid, sans doute se retenait-elle de faire arriver ce moment qui semblait pourtant inévitable. Un jour, elle lancerait un sortilège impardonnable et le regretterait toute sa vie, à Azkaban : voilà ce contre lequel elle luttait tous les jours de sa vie.

« Tu ne veux pas venir avec moi sur le terrain ? Je veux dire, dès que tu m'auras ciblé de quelles types de godasses il s'agit ? », articula-t-elle, sans avoir trop conscience qu'elle risquait de mettre en danger sa collègue. Depuis quelques temps, elle mourait d'envie de ne plus être seule pour faire ces missions et la compétence de Sinéad dans la reconnaissance du terrain et des traces lui serait plus qu'utile. Mais serait-elle seulement capable de la protéger ?

Profitant que l'autre femme réfléchissait à la provenance des traces de chaussures, elle étala une carte de la région sur la table, pointant de sa baguette les lieux qui devraient être assez proches de l'endroit ciblé. Une lande au nord de Managh. Elle fronça les sourcils, se forçant à réfléchir, mais de toute évidence, ce n'était pas son fort : elle serait mieux sur place à aller voir.

« Alors, madame la jolie universitaire ? Cap ? »
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Les experts à Atlantis { Sinéad   Les experts à Atlantis { Sinéad Empty

 
Les experts à Atlantis { Sinéad
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
» Mission Epique Atlantis: Passion
» Radio Atlantis
» Atlantis : La saison 6 !!
» ATLANTIS INSURRECTION

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: