Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Université Paracelse d'Atlantis :: Aile Naturelle :: Serres
 

 Obera - La magie de la Terre

Aller en bas 
AuteurMessage
Sinéad KingSinéad King
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t1861-sinead-king-ubi-libertas-ibi-Messages : 102 Points : 346
Pseudo : Lau
Avatar : Eleanor Tomlinson
Crédits : une gentille personne de Bazzart
Plus d'informations
MessageSujet: Obera - La magie de la Terre   Obera - La magie de la Terre EmptyDim 24 Fév - 7:33

Le mois de juillet sonne la fin des cours, la fin de mon emploi d’enseignante pour cette année. Une année qui fut encore riche en rebondissements et en nouveautés : mes retrouvailles avec Derek notamment. Il me faut encore néanmoins venir prendre soin de mes plantes dans les serres scolaires. Certains étudiants se sont proposés de m’aider bénévolement cet été à les maintenir. Est-ce par réel investissement personnel ou motivé par une envie de voir leurs notes augmentées l’an prochain ? Je l’ignore, mais toute aide est la bienvenue !

Parfois, je me prends à rêver que l’un de mes étudiants deviendrait mon apprenti, comme le fut Renàn à l’époque… J’avais beaucoup apprécié la passation et le compagnonnage, la satisfaction que l’on peut ressentir quand son apprenti atteint ses objectifs… C’est quelque chose qui me manque et que je recherche, je l’avoue, dans mon métier de professeure… Mais il faut croire que la magie de la Terre n’attire pas beaucoup de jeunes âmes… Le don est capricieux, cela dit. Si certains élémentaristes n’ont démontré aucune affinité avec l’élément convoité avant leur apprentissage, il est préférable de se débrouiller dans les sorts de base qui touchent à cette magie. Et tout le monde n’accorde pas aux sortilèges de botanique l’attention qu’ils méritent… Même pour des étudiants qui ont choisi ce champ d’étude !

Aujourd’hui, j’ai rendez-vous avec une femme, Obera Cryinghawk, qui m’a sollicitée pour que je lui vienne en aide dans l’entretien d’une de ses plantes. J’ai accepté avec plaisir et lui ait indiqué la serre principale comme point de rencontre. Ici, j’ai tout le matériel nécessaire pour lui donner des conseils et des techniques simples et efficaces ! Je m’occupe donc de l’arrosage des plantes de la serre principale, de tailler certains arbustes et de régler différents paramètres d’ensoleillement d’autres buissons préférant l’ombre d’arbres plus grands. La climatisation magique de la serre permet de répartir la chaleur et la lumière selon certains points en fonction des préférences des différents pensionnaires de l’Université. C’est ce que j’ai plus ou moins recréé dans mon jardinet à l’écart de la ville.

Lorsque l’heure approche, je m’en vais chercher à mon bureau du thé, des tasses, soucoupes et tout ce qui est nécessaire pour bien recevoir une invitée ! Pour m’occuper en l’attendant, je commence à chantonner une balade apprise auprès de ma communauté de Slieve Aughty afin de ravir les plantes qui adorent la musique. Je varie les ambiances avec les différentes mélodies que j’ai pu apprendre lors de mes voyages, mais celles que j’entonnais déjà enfant auprès de ma mère et de nos sœurs restent mes préférées, les plus précieuses à mes yeux. Je sens que la chanson fait son effet et que les quelques facteurs environnementaux qui pouvaient encore stresser mes protégés s’évaporent peu à peu. Encouragée par cette magie florale, je continue à chantonner de plus belle, oubliant presque que j’attends une visiteuse…


I will love you 'til the end of time
I would wait a million years. Promise you'll remember that you're mine, Baby can you see through the tears ?Blue Jeans.
Obera CryinghawkObera Cryinghawk
Sorcier
Sorcier
Messages : 14 Points : 97
Pseudo : CelestialThunder
Avatar : Devery Jacobs
Crédits : CelestialThunder
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Obera - La magie de la Terre   Obera - La magie de la Terre EmptyLun 1 Avr - 16:17

Depuis plusieurs semaines à présent, sa gentille petite plantounette carnivore souffrait depuis que Ethan, par une belle journée où Obera avait dû se rendre aux États Unis pour quelques jours et où il s'était dit que des Fondants du Chaudron seraient une bonne alternative aux insectes... puisque après tout, le beurre de cacahuète "c'est des protéines". Les tentatives de soins de la jeune femme ne s'étaient pas soldées par un rétablissement total de la plante. Sa belle Polipus Botanica avait les tentacules tous pâles au lieu de leur beau rouge légèrement violacé et même ses urnes leurres perdaient leur joli jaune. En dernier recours, elle s'était qu'elle ne risquait rien à envoyer un hibou à un des professeurs de botanique de l'université. C’est avec un certain soulagement qu’Obera avait reçu une réponse positive de la part de la professeur King.

Le jour de leur rendez vous, Obera avait prit son après midi. Elle voulait faire les choses biens et elle le savait parfaitement: avec les plantes, il faut prendre son temps parce que rien ne se passe en un battement de cils.

La matinée s’était écoulée à un rythme anormalement lent, ses dossiers ne l’intéressaient pas et plus d’une fois Ethan avait dû l’arracher à la contemplation de ses fournitures de bureau trop adorables pour leur propre bien. Plus d’une fois, elle avait dû pratiquer un accio sur les poches d’un client qui pensait que c’était convenable de partir avec l’un des stylos animaux de la jeune femme.

Elle parti du bureau avec sa plante quelques minutes après le déjeuner. Elle n’eut aucun mal à trouver l’université, mais un peu plus de mal à trouver la serre principale, si bien qu’elle dû lancer un Pointaunord pour arriver à bon port après vingt minutes à tourner en rond. Elle ne s’était jamais rendue compte à quel point un établissement scolaire pouvait avoir une qualité un peu irréelle quand il ne grouillait pas de la vie estudiantine habituelle. Les couloirs déserts, les grands espaces extérieurs vides, les allées semblaient se tordre un peu, être un peu plus longues qu’en temps normal. une sensation qui s’estompa rapidement, une fois qu’elle sût qu’elle était dans la bonne direction.

Devant la serre, elle rangea sa baguette et y entra doucement, pour ne pas déranger les rares personnes qui travaillaient. Elle avait encore un peu d’avance alors, en cherchant la professeur King, elle se prit à flâner entre les allées.

Elle finit par trouver une femme rousse, qui devait avoir à peu près son âge. Elle chantonnait. Obera resta à une distance raisonnable: elle hésitait. Peut être que ce n’était pas elle. Les professeurs d’université étaient censés être  plus âgés et sans doute, vieux? La présence d’une  et de deux tasses l’encourageait.

“Professeur Sinead King?”

Obera regretta un peu le “Professeur”. C’était comme si quelqu’un l’appelait “Maître” en dehors des heures de bureau… Elle se senti rosir légèrement, gagnée par le ridicule.

Bonjour. Obera Cryinghawk.


Elle eu un sourire un peu maladroit. Obera n'était pas spécialement timide ou renfermée sur elle. Juste, en cet instant un peu d'appréhension.
Courage Obera. Courage. Elle avait fait ravaler leurs langues à des petits avocats parvenus tout droit débarqués de leurs fac de l’Ivy League et  de gros cabinet. Elle n’allait quand même pas se laisser impressionner par quelqu’un avec qui elle avait rendez vous et qui n’allait pas la tuer et puis la faire cuire au barbecue dans un coin! La jeune femme, qui depuis maintenant une bonne heure portait sa plante dans ses bras commençait à fatiguer, alors pour sa santé mentale, elle espérait vraiment que la jeune femme rousse devant elle était la bonne personne.  
 
Obera - La magie de la Terre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tremblement de terre haiti
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» L’amerique du sud, nouvelle terre d’acceuil pour la main d’oeuvre haitienne

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: