Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Hors-Jeu - Personnages :: Présentation des Personnages :: Résidents d'Atlantis・Autres :: Fiches validées - Résidents d'Atlantis・Autres
 

 Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Abraham O'LearyAbraham O'Leary
Sorcier
Sorcier
Messages : 15 Points : 72
Pseudo : Elf
Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : /
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Un ours polaire
Informations diverses:
MessageSujet: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Dim 6 Jan - 15:47

Abraham O'Leary
Informations civiles
Nom :  O'Leary. Le sang et le folklore celtiques coulent dans ses veines, immortalisés par un triskel intemporel encré dans sa chair.
Prénom(s) : Abraham. Le Père de la multitude, Père des peuples. Peut être était-il destiné à être un papa gaga après tout... Ignatius comme second prénom, ses parents ne l'aimaient peut être pas tant que ça finalement.
Date de naissance : XIII.VIII.MCMXLIX. Abraham est venu au monde le 13 août 1949, quelques jours après la pleine lune. Le petit lion a montré le bout de sa crinière en fin de matinée, dans une clinique des faubourgs dublinois.
Âge actuel : 51 ans, l'âge de la sagesse, de la maturité, des jokes de papa et des bombabouses dans la chambre de ses enfants.
Origines : Irlandais. Abraham a louvoyé toute son enfance entre Dublin et Galway, au gré des pérégrinations professionnelles de son paternel.
Occupation : Directeur de l'aile sorcière du centre médical d'Atlantis. Abraham a longtemps exercé en tant que médicomage aux quatre coins du monde, a découvert des créatures plus exotiques les unes que les autres et les remèdes aux blessures qu'elles peuvent infliger. Ses travaux et recherches en pathologie des sortilèges lui ont valu la reconnaissance de ses pairs et son poste actuel mais le guérisseur dans l'âme a bien du mal à se cantonner aux tâches administratives qui lui incombent désormais et il n'est pas rare de le croiser au détour d'une chambre, à plaisanter avec un patient et recontrôler les diagnostics pré-établis.
Alignement politique : Progressiste, Abraham est un idéaliste défendant égalité et parité entre moldus et sorciers. S'il devait faire un choix, il se rangerait du côté des siens et de la magie qui coule dans ses veines, mais sans ne jamais perdre de vue la paix utopique qu'il prône.
Informations Magiques
Statut de sang : La lignée des O'Leary n'est plus pure depuis des générations. Si les deux parents d'Abraham sont bien sorciers l'un et l'autre, il n'en demeure pas moins un sang-mêlé fier de ses origines.
Baguette : Abraham dispose d'une nouvelle baguette magique depuis son voyage au Nigeria. Elle mesure trente-et-un centimètres, est composée de bois de hêtre et contient de la poudre de corne de Ngoubou. Plutôt souple, c'est une baguette particulièrement loyale prédisposée à l'usage des sortilèges protecteurs et de soin.
Patronus : Un ours polaire. Une peluche bourrue, à son image.
Épouvantard : Son pire cauchemar, Abraham l'entend avant même de le voir. Le monitoring, l'électrocardiogramme à plat. La blouse d'hôpital qu'il connait si bien. Le corps froid et raide. Le visage d'un de ses enfants qui ouvre les yeux, murmure une phrase, toujours la même : « c'est de ta faute. » puis les traits se fondent et changent. Un autre enfant. Un boucle morbide et interminable.
Miroir du Rised : Sa famille réunie, attablée autour d'un copieux repas. A ses côtés se trouve sa défunte épouse, l'unique amour de sa vie.
Ancienne école/maison : En bon lion qui se respecte, Abraham a représenté dignement la maison Gryffondor au cours de ses études à Poudlard. Une tête brûlée arrogante, loyale et intrépide, comme quoi certaines choses ne prennent pas une ride malgré les années.
Idées Préconçues : Abraham n'accorde aucun crédit aux rumeurs ni aux préjugés. Il ne se fit qu'à sa propre expérience et aux liens qu'il tisse. Altruiste et bienveillant, le vieil O'Leary ne tolère en revanche pas la trahison. S'il est capable de pardon, il ne ré-offrira jamais une confiance brisée.

Descriptions
Caractère & Informations
  • Abraham est un surdoué. Sa mémoire ne lui a jamais fait défaut, principalement sensorielle il n'oublie jamais tout ce qu'il voit, sent ou entend. Doté d'une logique à toute épreuve, c'est un amoureux des sciences présentant des facilités à établir des schémas mentaux dont il est le seul traducteur qui lui permettent de venir à bout des casse-têtes les plus inextricables.
  • Abraham est un père aimant réclamant sans cesse l'affection de sa "petite" famille. Ce papa d'une fratrie nombreuse se sent coupable de ses nombreuses absences et tente maladroitement de rattraper ce temps perdu. Son humour bancal et ses pâles démonstrations d'autorité s'efforcent de venir à bout de la distance qu'ont mis ses voyages entre les prunelles de ses yeux et lui.
  • Médicomage reconnu, il a étendu son savoir sur les quatre continents où il a exercé années après années auprès de guérisseurs locaux. C'est un soignant intègre, préoccupé par la santé et le bien-être de ses patients qu'il gratifie de ses blagues impérissables et de son temps qu'il offre sans compter. Sa famille et son travail, ce sont les seuls piliers de sa vie.
  • Mélomane depuis sa plus tendre enfance, il est tombé amoureux du jazz dès qu'il a entendu les premières notes de la trompette de Dizzy Gillespie et du saxophone de Lester Young. Il a appris très jeune à jouer de ce dernier, découvrant plus tard le piano et la guitare en autodidacte. Il ne se passe pas une journée sans qu'il ne joue un air de Miles Davis ou de Duke Ellington.
  • « 2.21 Gigowatts !! 2.21 Gigowatts !! Mon dieu ! » Abraham est passionné par la pop culture moldue. Il possède une multitude d'objets de collection, dont plusieurs centaines de films qu'il regarde en boucle. Il en connait les répliques par cœur et ne manque pas d'exaspérer sa famille en citant à tout bout de champ ses personnages favoris de Star Wars, Retour vers le futur et autres grands classiques...
  • Ses nombreux voyages et séjours ont permis à Abraham de découvrir et de s'imprégner de nombreux modes de vie et cultures. Polyglotte, il maîtrise plusieurs langues dont le français, les voisines latines et le russe ; il a des notions voire des bases solides dans d'autres langages : japonais, turc... Il créé facilement des liens et se sert de ses acquis, s'appuyant sur la sémantique et des astuces mnémotechniques pour jongler de l'une à l'autre. L'Irlandais a d'ailleurs un don inné pour reproduire les accents et intonations. C'est un imitateur de talent qui s'en amuse très souvent et se donne volontiers en spectacle pour sa petite fille Caitlynn qui raffole des sempiternelles absurdités de son grand-père.
  • D'une loyauté sans faille, le médicomage a longtemps œuvré et enquêté pour l'Ordre du Phoenix à travers le globe. Il s'insurge contre l'injustice face à laquelle il se soulèvera toujours ; impulsif lors de ses jeunes années, il a gagné en assurance et subtilité avec l'âge mais ne laissera jamais ni l'inégalité, ni l'intolérance impunies.
  • Abraham est rongé par la culpabilité. Ne pas avoir réussi à sauver sa femme les a détruits, lui et sa confiance en soi, et continue de le ronger à petit feu. Le père longtemps absent culpabilise d'avoir si longtemps délaissé sa famille et ses enfants au profit de ses recherches - si nobles furent telles - si bien qu'il tente maladroitement de retrouver sa place perdue. S'il essaie de paraître robuste et inébranlable au quotidien, Abraham a bien souvent purgé sa peine et son malheur dans l'alcool et la solitude ; tourmenté par une douce et lancinante addiction aux saveurs remarquables du bourbon à laquelle il succombe sans résistance lorsque aucune paire d'yeux indiscrète n'est présente pour troubler ses propres démons.
  • Opinions sur la Mixité
    Selon Abraham, la découverte du monde magique n'était qu'une question de temps. Tôt ou tard les sorciers auraient fini par être démasqués, cloisonnés au milieu de leurs secrets. Il se considère chanceux d'assister à cette étape primordiale pour les moldus comme pour les sorciers et à cette ère de changement. Il déplore les agissements des groupes extrémistes quel qu'ils soient ; les tyrans s'élèvent et sont défaits mais la haine qu'ils propagent ne s'éteint jamais...

    S'il reste un preux partisan de la magie, Abraham a toujours été fasciné par la science et les technologies moldues. En tant que médicomage réputé, il a contribué en de nombreuses occasions à la conception de technomagies médicales. Son poste actuel de directeur au centre hospitalier d'Atlantis lui permet d'envisager au quotidien les usages et les combinaisons bénéfiques de la science et de la magie pour traiter tous les patients et leurs maux. Il est persuadé que la coopération est la clé de leur avenir commun.

    Réputation
    Il y a deux Abraham : le père et le médicomage.

    Le père est blagueur. Un irrécupérable boutentrain. Abraham est un père surprotecteur et aimant. Tantôt complice, tantôt farceur. Peu convaincant lorsqu'il se montre autoritaire, on lui attribue plus facilement l'image d'un nounours râleur. Il court après un respect et un amour qu'il est certain d'avoir perdu.

    Le médicomage est déterminé et charismatique. Éloquent et rassurant. Cet éternel altruiste a toujours fait preuve d'une empathie sans mesure envers ses patients. Il a toujours flirté avec la limite du professionnalisme, parfois réprimandé pour son manque de filtre lors de ses premiers pas mais ses résultats et réussites ont parlé d'eux-mêmes.

    Aujourd'hui directeur de l'aile sorcière du centre médical d'Atlantis, Abraham fait preuve de toute l'autorité qui lui fait défaut à la maison. Il réclame rigueur et méticulosité de ses employés, ne tolère pas l'amateurisme ni le manque d'implication. C'est un chef ouvert, à l'écoute et accessible qui partage volontiers son sourire et sa bonne humeur communicative autour de lui mais qui n'hésite pas à hausser le ton et réprimander lorsque la situation l'impose.

    Biographie

    I. Poudlard
    « - Je t'aime.
    - Je sais. »

    Gryffondor. La voix du choixpeau trancha en une poignée de secondes, annonça l'évidence. Une petite teigne pour grossir les rangs des plus courageux et intrépides. Abraham connut une scolarité à son image : s'investissant dans les matières auxquelles il s'intéressait au détriment de la poignée d'entre elles refoulées par son esprit réclamant une mécanique bien huilée. S'il avait quelques qualités dignes d'un Serdaigle, maison où ses sœurs cadettes évoluaient, c'est bel et bien auprès d'Erin O'Malley et de ses jolies boucles rousses qu'Abraham s'épanouissait année après année. Il était tombé amoureux de la lionne dès le premier regard, il l'affirme aujourd'hui encore haut et fort. La première fois qu'elle le gratifia du doux surnom de « crétin arrogant et insensible », il sut qu'elle serait la femme de sa vie. Il lui fit la cour durant des années, personne d'autre n'avait d'intérêt à ses yeux, jusqu'à ce que son humour désopilant vienne peu à peu à bout de la froideur qu'elle éprouvait à son égard. Blague après blague, les « débile » laissèrent place à quelques paires d'yeux roulés au ciel, quelques sourires volés... Un premier baiser à la fin de leur cinquième année. Sa persévérance avait payé ; oh qu'il était têtu le jeune Abraham.

    L'irlandais amoureux de l'irlandaise. Le lion épris de la lionne. C'était écrit. Leur histoire était belle et délicate pour les uns, niaise pour les autres ; trop évidente pour figurer dans les livres et marquer les esprits peut être. Qu'importe. Elle était le tournant de sa vie. Lui qui aurait pu s'amouracher des petits plaisirs de la jeunesse et de l'insouciance s'était façonné une ligne de conduite dont il n'avait jamais dévié dès ses plus jeunes années. A base de responsabilité et de loyauté. Une ligne indélébile tracée à la règle, parfois difficile à distinguer sous une couche de fausse nonchalance et de bêtises mal dosées mais dont la justesse et l'intégrité n'avaient pas échappé à quelques regards bien avisés. 

    II. Ordre du Phénix
    « Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre. »

    Ses études à Poudlard terminées, des ASPIC tout à son honneur en poche, Abraham décida de s'engager sur la voie de la médicomagie. Il était prédestiné pour cette carrière, doué en potions et sortilèges curatifs, observateur et méticuleux et doté d'un altruisme certain. Il s'investit corps et âme dans ce cursus, fit ses premiers pas à Sainte Mangouste lors de son internat qu'il conciliait avec la découverte de la vie en concubinage.

    L'année de ses vingt-trois ans, il demanda à Erin de l'épouser. Au diable leur jeune âge, son palpitant ne battait que pour elle depuis leurs premiers mots doux échangés. Le petit lion, médicomage respecté en devenir, s'agenouilla ce jour-là pour glisser un anneau doré synonyme de promesse éternelle à l'annulaire de la future mariée. L'année suivante, les deux irlandais échangeaient leurs vœux sous le regard bienveillant des convives et témoins, dont l'ami de longue date d'Abraham : Gideon Prewett ; complices dès leurs premiers pas à Poudlard.

    Deux ans plus tard, Abraham reçut la visite du très estimé et respectable professeur Albus Dumbledore et s'entretint longuement avec lui à propos d'une cause qui lui était chère - qui leur était chère. Un échange teinté de sagesse et de maturité qui confirmèrent au jeune O'Leary tous ses choix, ces choix qui avaient mené son ancien directeur jusqu'à son porche. Dumbledore partagea avec son ancien élève ses craintes sur l'avenir du monde magique et le combat que lui et les siens menaient pour en assurer la survie. Il n'eut même pas le temps de finir son explication, vantant les qualités qu'un jeune sorcier et soigneur prometteur pouvait apporter à leur cause, qu'Abraham accepta sans détour sa proposition. Erin déposait une tasse de thé devant le vieux sage lorsque son époux offrit à l'Ordre sa baguette et ses talents, acquiesçant d'un regard solidaire la loyauté inébranlable qu'il mettait à son service. En pleine guerre contre le seigneur des ténèbres, Abraham rejoignait l'Ordre du Phénix et ses membres.

    III. Famille
    « Aujourd'hui, je me considère comme l'homme le plus chanceux du monde. »

    S'il y avait bien un jour qu'Abraham n'oublierait jamais, c'était sans nul doute la naissance de son neveu : Ethan Prewett. Un lien indéfectible semblait lié le jeune Gideon à la famille O'Leary, fidèle ami de l'aîné irlandais il avait conquis le cœur de l'une de ses sœurs cadettes, Fiona, et après quelques années d'un amour passionné, une chère tête brune vit le jour. « Grand frère, je te présente Ethan, ton filleul. » avait murmuré sa sœur en confiant à ses bras tendus le petit trésor qui reçut toute l'affection de cet oncle et parrain débordant de tendresse... et de ce futur père impatient et anxieux. Ethan de nouveau auprès de sa mère, Abraham prit la main de sa sœur qu'il déposa sur le ventre naissant d'Erin. « Petite soeur, je te présente tes neveux et nièces. Il faut croire que je ne ferai jamais les choses à moitié... Tu vas être marraine. »

    Six mois plus tard, lors d'un mois de janvier richement couvert et humide, les triplés virent le jour. Deux fils Ciaràn et Niall et une fille Aisling. C'était le début d'une belle série de naissances et de bonheur, le signe pour Erin et Abraham que leur rêve de famille aimante et nombreuse leur était prédestiné. Les cinq années qui suivirent furent rythmées par les grossesses non sans mal d'Erin et l'accueil bien mérité après une longue attente d'un petit ange au doux nom d'O'Leary. L'amour que leur portait leur père était unique et propre à chacun. Jamais ils ne firent preuve de favoritisme, ces deux parents qui avaient eux-même grandi dans de grandes et animées fratries. C'était toute leur vie ; de construire cette famille. Ils étaient tout leur vie ; l'impétueux Ciaràn, Niall la tête brûlée, la sage mais déterminée Aisling, Siobhán l'artiste bohème, le charmeur Aedan et la petite dernière, brillante Dylan.

    L'année de la naissance d'Aedan, quelques mois avant sa venue au monde, Abraham partit en mission pour l'Ordre du Phénix avec quelques autres membres, dont sa sœur Fiona et ses amis les frères Prewett. Le jeune Ethan fut confié à ses tantes et resta auprès de ses cousins et cousines O'Leary. Ça ne devait durer qu'une seule soirée. Ça ne devait être qu'une soirée comme une autre... mais la guerre contre Lord Voldemort et ses mangemorts en décida autrement. Abraham revint seul à la maison familiale au petit matin. L'estomac noué, le cœur lourd d'un chagrin qu'il contenait, il annonça la terrible nouvelle aux siens. Une attaque menée par Dolohov. Si peu de survivants... « Fiona... Gideon... » Comment annoncer à un garçon juvénile et innocent qu'il ne reverra jamais ses parents ? Un jour. En attendant... « Tu vas rester un peu plus longtemps avec nous, mon grand. » Il leur avait promis en acceptant de devenir son parrain. Veiller sur lui quoi qu'il puisse leur arriver. Veiller sur lui comme s'il était son propre fils.

    IV. Un tour du monde
    « La vie, c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. »

    La première chute survint à l'aube du premier lundi de juillet, l'année de leurs trente-trois ans. Un vertige passager, un coup de fatigue sitôt envolé. Une nouvelle crise cloua Erin au sol le lendemain... Les symptômes se précisèrent : fièvre, désorientation, douleur à la poitrine, atrophie musculaire... Ça n'avait aucun sens. Abraham lui fit passer tous les examens imaginables, mis à contribution toutes ses connaissances et ses relations pour mettre un nom sur ce mystérieux mal qui tourmentait son épouse et la terrassait sans prévenir de plus en plus régulièrement. Personne n'en fut capable. La maladie d'Erin dépassait les connaissances et compétences des médecines traditionnelles et sorcières connues.

    « Je pars pour Paris la semaine prochaine. » Il le lui avait annoncé sans détour. « Je ne supporterai pas une semaine de plus à te regarder souffrir impuissant, mon cœur. Je vais trouver un moyen de te soigner, et s'il le faut je traverserai le monde entier pour ça. » Sa décision était irrévocable. Quitter sa famille unie et soudée le déchirait mais c'était l'unique solution, il le savait. A leurs tout jeunes enfants ils tentaient de cacher l'accablante vérité, dissimulant les maux de leur mère et justifiant l'absence de leur père par un travail acharné. Leurs tantes se portèrent volontaires pour soutenir Erin lors des voyages d'Abraham ; tous prêts à tous les sacrifices pourvu que le médicomage trouve un remède. Quelques jours plus tard il partait pour la première fois ; un premier séjour loin de sa famille, le premier d'une longue liste.

    Ses premiers pas le conduisirent jusqu'à la capitale française où il exerça en tant que spécialiste en pathologie des sortilèges dans un célèbre hôpital sorcier. Il y rencontra des soigneurs chevronnés auprès desquels il perfectionna ses arts curatifs. Il visita des librairies ésotériques dans les faubourgs bohémiens de Paris, y consulta des ouvrages des plus savants aux plus extravagants.

    Dès qu'il pouvait se le permettre, il retournait auprès des siens partager quelques semaines avec ses enfants qui grandissaient bien trop vite, bien trop loin de lui. Les bras chargés de présents et de souvenirs, il tentait de se faire pardonner son absence maladroitement. Dès que l'étincelle d'une potentielle découverte s'étouffait et s'éteignait dans un pays, il planifiait son changement de poste, suivant des indices savamment récoltés ou d'éventuelles pistes prometteuses. Il commença la rédaction de plusieurs thèses et d'un ouvrage sur les soins des blessures par créatures vivantes et magiques, dans lequel il s'appuya sur ses rencontres aux quatre coins du globe.

    De la bourgeoisie française aux vestiges péruviens, Abraham s'intégra aux communautés sorcières des différents continents. Il investigua sur les mythes et légendes magiques et moldus, s'intéressa à l'histoire et aux cultures des pays qui l'accueillaient. En éternelle quête de connaissances, il se cultiva sur divers courants de pensée, du bouddhisme au sein des pagodes népalaises à la philosophie taoïste aux frontières de la Chine. Il s'efforça dans des travaux clandestins et personnels de faire différents liens entre les mystères moldus et les connaissances et déductions magiques qu'il pouvait corréler. Il se passionna pour les traditions chamaniques et tribales qu'il découvrit en terres australiennes et dont il remonta l'histoire jusqu'à leurs prémisses aux portes de la toundra sibérienne. Il perfectionna son art des potions dans les contrées équatoriales de Tanzanie, profitant de la végétation luxuriante des caldeiras locales pour s'essayer à d'audacieuses concoctions dépassant de loin son savoir occidental au pied du Kilidmanjaro, imprégné de la culture swahilie et animiste. 

    Toujours le même rituel, Abraham revenait auprès des siens la valise emplie de présents, de potions innovantes et d'histoires fantasques. Et parfois d'autres surprises. A deux reprises, le jeune père au grand cœur ramena à ses côtés un enfant abandonné ; orphelins sorciers. Lupita n'avait que sept ans lorsqu'elle croisa le chemin de l'irlandais aux portes d'un hôpital moldu. Une terrible épidémie de dengue ravageant le Mexique emporta ses parents dont les suppliques d'être confié à leurs pairs aux talents magiques furent mises sur le compte de la fièvre par les soignants ignorants. Sensible au sort de cet petit être qui avait tout perdu, le médicomage ne put se résoudre à l'abandonner. A nouveau quelques années plus tard, lorsque les parents du jeune Aleksei, traducteurs clandestins russes de grimoires de magie noire furent piégés et assassinés, la raison du père ô combien débordé abdiqua face au regard farouche et placide de ce petit bout de huit hivers, pas plus haut que trois pommes mais qui défiait déjà le monde entier en retenant ses larmes de couler. A chaque retour il retrouvait une Erin éreintée aux prunelles illuminées et des tantes désemparées, quelque peu désespérées... 

    Le dernier voyage d'Abraham se déroula en Louisiane, où il exerça au sein d'une clinique pittoresque de la Nouvelle Orléans. Son amour pour la musique jazz fut comblé dans les rues folkloriques du vieux quartier français où les notes de saxophone firent vibrer les murs du Preservation Hall à grand renfort d'improvisations avant-gardistes. Il tenta de percer quelques secrets des cultes vaudous dont plusieurs communautés cohabitaient au cœur de ce large réseau des Caraïbes. Puis, après plus d'une douzaine d'années exil et de recherche, Abraham crut enfin tenir son miracle inespéré. Les sorcières l'appelaient « la fièvre du bayou ». Les symptômes étaient similaires, presque identiques à ceux d'Erin, et si le médicomage alors chevronné ne s'expliquait en rien la raison d'un tel mal frappant sa bien-aîmée, il ne pouvait qu'espérer que le remède louisanais soulagerait sa femme autant que les patients du bord du Mississipi. C'était sa dernière carte, son baroud d'honneur. En Angleterre, Poudlard et les rues de Londres redevenaient plus insécurisants que jamais depuis le retour inattendu du seigneur des ténèbres autrefois déchu. L'Ordre du Phénix renaissait de ses cendres pour s'opposer une nouvelle fois à ses partisans et le sorcier n'était prêt à ne laisser ni sa famille, ni ses amis affronter seuls cette menace qui s'épaississait. 

    V. Une nouvelle guerre
    « Je sais que tu peux te battre, mais c'est ton esprit qui fait de toi un homme. »

    Il retrouva la capitale londonienne non sans mal, le globe-trotteur revenu parmi les siens. Accueilli à Sainte-Mangouste, retrouvant les couloirs de son internat, le médecin aujourd'hui reconnu et respecté peinait à retrouver ses marques et la notion du « quotidien » ; un foutu jetlag qui s'éternisait. Comme une latence. Sa famille effaçait jusqu'à la racine de ses troubles. Le traitement était plus efficace que tous ceux jadis essayés et l'état et le teint d'Erin semblèrent s'améliorer. Abraham retrouva sa place de patriarche et réalisa avec abattement la lourdeur du prix à payer pour les dernières années bohèmes malgré lui qu'il avait mené. S'il n'avait cessé de revenir mois après mois auprès de ses proches sans ne jamais les délaisser, il n'avait vu ses enfants grandir que d'un œil distant bien qu'avisé... Et dès les premières remontrances et tentatives d'autorité, il réalisa que tout médicomage illustre, sorcier estimé et auteur confirmé qu'il pouvait être, il ne serait jamais le père dont ils auraient rêvé. Il se barricada derrière une armure d'humour mal dosé et d'affection démesurée, masquant ses doutes derrière des boutades malheureusement toujours assumées. Lorsque la paume d'Erin caressait sa joue sans trembler, il se convainquait qu'il ne devait rien regretter. 

    Jusqu'en 1998, Abraham suivit à la lettre les consignes de son ancien directeur et resta dans l'ombre, effectuant quelques opérations secrètes pour l'Ordre et s'occupant discrètement des blessures des siens. S'il comprenait le rôle qu'il avait à jouer, cette passivité n'était pas du goût de ses aînés et alors que l'étau de la guerre se resserrait, son autorité sur ses aînés s'émiettait peu à peu. Trop impétueux et impulsifs, convaincus que leur place était en première ligne. Lorsque la grande bataille éclata, Abraham alors de garde à l'hôpital, était persuadé que ses proches veillaient les uns sur les autres, c'était sans compter sur l'obstination de Niall et d'Ethan, ses fils aînés. Ce ne fut qu'au milieu de la nuit qu'il apprit la terrible nouvelle, lorsque Niall fut rapatrié à la morgue de Sainte-Mangouste, fatalement touché par le sortilège verdâtre et macabre d'un mangemort. Un masque blême inexpressif dissimulait le visage autrefois farouche et vaniteux de son enfant et soudain, ses grognements et simagrées renfrognés lui manquèrent sans précédent, alors qu'autour de lui le temps semblait s'être arrêté. 

    Si la nouvelle de la perte de son fils aîné accabla Abraham, Erin en fut ravagée. Les semaines se suivaient et son état s'aggravait. Les concoctions et les cataplasmes ne la soulageaient plus de ses symptômes, pire encore ces derniers empiraient. Alors que le monde sorcier se relevait difficilement d'une guerre l'ayant divisé et mis à mal, la famille O'Leary endeuillée voyait leur pilier et leur ancre s'affaiblir et ployer face à un mal inconnu qu'elle avait trop longtemps repoussé. A son chevet jour et nuit, le médecin impuissant malgré tous les efforts d'une vie vit la douleur et le chagrin avoir raison d'un corps qui ne pouvait plus lutter.

    L'automne 1999 brisa le cœur et l'âme d'Abraham et de la famille O'Leary, piétinés par la perte effroyable d'une femme et d'un fils ; d'une mère et d'un frère. S'il succomba malgré lui à l'appel doucereux et alléchant des nobles distilleries du Kentucky, le père aimant releva d'une poigne de fer l'homme dévasté. Ses enfants, il ne les abandonnerait plus jamais. Pour eux il refusa de sombrer dans la peine et la solitude. Pour Ethan, son neveu, son filleul, son fils, qu'il ne laisserait pas culpabiliser. Pour Ciaràn et Aisling qui avaient perdu leur moitié. Pour Siobhán dont le spleen avait chassé l'habituelle gaieté. Pour Aedan, l'infatigable boutentrain qui bottait en touche, le visage éteint et renfrogné. Pour Dylan, sa belle cadette qu'il aurait du toute sa vie accompagner, lui l'éternel surdoué qui n'avait jamais trouvé les mots pour l'épauler. Pour Lupita et Aleksei, ses enfants du bout du monde qu'il aimait sans distinction et à qui il avait promis un foyer. Pour Caitlynn, sa petite fille qui méritait tout l'amour et l'humour d'un grand-père revivifié. Pour Ambre et Sarah, à qui il avait ouvert sa porte et son cœur, qu'il avait symboliquement adopté dès les premiers mots échangés. Pour cette famille unique — sa famille unique — il allait se relever.

    VI. Atlantis
    « Après tout, demain est un autre jour. »

    Alors que l'ouverture de l'université d'Atlantis offrait de nouvelles perspectives d'études et de carrières à ses enfants, Abraham décida de les accompagner jusqu'à la ville cosmopolite aux idéaux qu'il approuvait et partageait. Sa réputation le rattrapa lorsqu'il entreprit de premières démarches pour trouver un emploi stable et à son image au sein du nouveau foyer des O'Leary. Il reçut de la part du centre médical d'Atlantis une proposition qu'il ne pouvait pas refuser. Séduit par ses travaux et ses recherches au cours des dernières années et par les qualités de soignant dont il avait toujours fait preuve, la direction de l'établissement lui offrit le poste convoité de directeur de l'aile sorcière de l'hôpital mixte. Lui qui avait côtoyé bien des moldus durant ses nombreux voyages aurait ainsi l'opportunité de collaborer activement à l'essor et aux progrès des technomagies médicales, l'avenir de la médecine moderne à ses yeux. Il accepta sans hésitation, ni détour. Ce poste était l'aboutissement d'une carrière riche et exaltée, la possibilité d'en faire plus pour rendre le monde de demain meilleur ; meilleur pour ses enfants qu'il chérissait tant. 

    Chaque jour il s'efforce de jongler entre le médicomage altruiste et le père chaleureux. Entre le directeur exigeant et le papy gaga. Une nouvelle vie qui commence ; une vie qu'il ne voudrait quitter pour rien au monde. Faudra vous y faire les enfants.... DADDY IS BACK


    À propos du joueur...
    Prénom ou pseudo : Elf/Rémy.
    Âge : 27 ans.
    Célébrité sur votre avatar : Le seul, l'unique : Robert Downey Jr.
    De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? Thanou d'amour l'a trouvé et on a tous craqué Annoying 
    Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Oui.

    Signature du Règlement
    Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre. 
    Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement : 
    Abraham O'Leary
    Ambre O'CallaghanAmbre O'Callaghan
    Sorcier
    Sorcier
    http://www.catharsis-rpg.com/t2232-ambre-o-callaghan-en-rouge-etMessages : 30 Points : 195
    Pseudo : Beecky
    Avatar : Katherine McNamara
    Crédits : Hypnotic
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence: Les Demeures Aménagées aux Salines.
    Patronus: Un Renard Polaire
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Dim 6 Jan - 15:53

    Papi gagaaaa Supplice Culotte Duck


    Sorcière
    AMBRE O'CALLAGHAN
    We are heroes - Heroes in the darkest times

    Ollie V. DebenhamOllie V. Debenham
    Sorcier
    Sorcier
    http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenhamMessages : 1102 Points : 506
    Pseudo : Marinc
    Avatar : Emma Stone
    Crédits : Dandelion (bazzart) & Scizophrenic (bazzart)
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
    Patronus: Un chinchilla
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Dim 6 Jan - 16:03

    RDJ. COPAIN !
    Bienvenue à toi sur le forum Heart au plaisir de lire ta fiche !



    Debenham ☩
    «I wanna feel like I can't come down
    I got a dream so I can't stop now
    I gotta stop feeling invisible and start feeling invincible
    Hate, feeling impossible
    The hardest thing is believing in your dreams »

    Draco MalfoyDraco Malfoy
    StaffSorcier
    StaffSorcier
    http://www.catharsis-rpg.com/t21-draco-choking-on-my-pridMessages : 724 Points : 376
    Pseudo : Angie / Batgirl
    Avatar : Lucky Blue Smith
    Crédits : MELODY ♥ & endlesslove
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence: Les tours d'or blanc dans la Ville Haute
    Patronus: Inexistant, impossible à invoquer.
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Dim 6 Jan - 16:14

    MAIS QUEL DÉBUT DE FICHE INTÉRESSANT

    j'ai hâte

    bienvenue Coeur


    Sorry about the bony elbows, sorry we lived here, sorry about the scene at the bottom of the stairwell and how i ruined everything by saying it out loud. especially that, but i should have known.
    he was a miracle of moving parts, a study in survival
    Jonathan RowleJonathan Rowle
    Professeur
    Professeur
    http://www.catharsis-rpg.com/t1251-jonathan-rowle-la-guerre-c-esMessages : 853 Points : 263
    Pseudo : Flow
    Avatar : David Tennant
    Crédits : signature : Schyzophrenia (bazzart) avatar : white rabbit
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence: Résidences du centre-ville
    Patronus: Un python royal
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Dim 6 Jan - 16:25

    OH TOI JE RÉCLAME TOUT DE SUITE PLEIN DE LIENS AVEC TOUS MES PERSOS A L'INSTANT MÊME OÙ T'ES VALIDÉ. C'EST PAS NÉGOCIABLE.

    (sinon bienvenue Huhu Coeur)


    there's no peace in quiet
    Just footsteps on the stairs, Whispers in the silence Remind me you're not there.
    Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
    StaffSorcier
    StaffSorcier
    http://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-soMessages : 302 Points : 269
    Pseudo : Alda/Sha
    Avatar : Amelia Zadro
    Crédits : L’unique Melody
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
    Patronus: I wish
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Lun 7 Jan - 1:16

    Ooooh trop bien ! C’est un super début, hâte d’en savoir plus Coeur 2


    A princess ; — do you remember the girl in the dress, twirling and dancing in sweet pirouettes ; dreaming of castles, and even a prince who comes to the rescue, stealing a kiss. When your dream left, did you forget that you are beautiful ? ;; @astra
    Abraham O'LearyAbraham O'Leary
    Sorcier
    Sorcier
    Messages : 15 Points : 72
    Pseudo : Elf
    Avatar : Robert Downey Jr
    Crédits : /
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence:
    Patronus: Un ours polaire
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Lun 7 Jan - 2:06

    @Ambre O'Callaghan Belle fiiille ! Love 2 Calin 3

    @Ollie V. Debenham EMMA STONE Bave

    Merci beaucoup ! Coeur

    @Draco Malfoy Content que ce début de fiche suscite de l'intérêt. Huhu

    Merci ! Coeur 2

    @Jonathan Rowle AVEC UN IMMENSE PLAISIR. DÈS QUE JE SUIS VALIDÉ CA MARCHE ! Ouioui

    Merci ! Angel Love 3

    @Tatiana L. Voronkova Ca me fait plaisir que le début plaise ! Brille

    Merci ! Mini coeur
    Shawn FaradayShawn Faraday
    Professeur
    Professeur
    http://www.catharsis-rpg.com/t1994-shawn-faraday-the-leaves-are-Messages : 181 Points : 146
    Pseudo : Magneion
    Avatar : Tom Hardy
    Crédits : AvengedinChains
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence: Les Salines
    Patronus: Un ours
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Lun 7 Jan - 8:01

    Bienvenue à toi, confrère ! :D (les ours chez les médicomages, c'est un truc ou... XD) J'ai hâte de te croiser IRP en tout cas ! Bon courage pour ta fiche !


    «Run into a new maze, open up your minds and soon we'll all be drop dead cynical»
    FLORISSONE
    Abraham O'LearyAbraham O'Leary
    Sorcier
    Sorcier
    Messages : 15 Points : 72
    Pseudo : Elf
    Avatar : Robert Downey Jr
    Crédits : /
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence:
    Patronus: Un ours polaire
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Lun 7 Jan - 13:17

    @Shawn Faraday Merci beaucoup cher confrère Brille (j'avoue, je viens de voir pour l'ours ! xD C'est qu'on a un peu, beaucoup la classe nous les médicomages Sunglasses 2 )

    Avec grand plaisir pour se recroiser IRP ! Merci encore Bisou
    Matt ClickerlyMatt Clickerly
    Sorcier
    Sorcier
    En ligne
    http://www.catharsis-rpg.com/t1635-matt-clickerly-you-don-t-knowMessages : 185 Points : 584
    Pseudo : Arthur
    Avatar : Matt Damon
    Crédits : Bibi
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence: Faubourgs | Centre-Ville
    Patronus: Loup gris
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Lun 7 Jan - 14:25

    Robert Downey Jr Coeur Ça promet ! Et ce début de fiche est extrêmement prometteur. J'ai hâte de lire la suite et de te croiser IRP (oui oui, je viendrai te quémander un lien aussi !) Smile 2
    Abraham O'LearyAbraham O'Leary
    Sorcier
    Sorcier
    Messages : 15 Points : 72
    Pseudo : Elf
    Avatar : Robert Downey Jr
    Crédits : /
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence:
    Patronus: Un ours polaire
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Lun 7 Jan - 14:54

    @Matt Clickerly Matt Damon Faint

    Merci beaucoup pour ces compliments, ça fait extrêmement plaisir ! Un grand OUI pour le lien et pour le rendez-vous IRP Omg 2 Coeur 2
    Poppy IrvinePoppy Irvine
    StaffÉtudiant Sorcier
    StaffÉtudiant Sorcier
    http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-Messages : 2348 Points : 243
    Pseudo : Callipyge
    Avatar : Lily-Rose Depp
    Crédits : Avatar : Melo | Signature : EXORDIUM.
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
    Patronus: Un écureuil roux ; elle a longtemps eu un petit singe Capucin, qui était le patronus de Tomás qu'elle avait accaparé, mais elle a enfin retrouvé le sien.
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Mar 8 Jan - 7:21

    Ow bienvenue pour de bon Eyes
    Ca fait plaisir de voir quelqu'un d'un peu plus de 20 ans, BON DIEU Panique

    Amuse-toi bien sur le forum !



    KEEP YOUR TEMPER
    Poppy glousse en #FF3333

     
    Léandre RosierLéandre Rosier
    Sorcier
    Sorcier
    http://www.catharsis-rpg.com/t25-leandre-rosier-la-haine-Messages : 2496 Points : 833
    Pseudo : Bruleciel
    Avatar : Gaspard Freak Ulliel
    Crédits : Melody (avatar), Ariane (signature)
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence: Entre le manoir Rosier en Ecosse et la Roseraie en Angleterre.
    Patronus: Un Lion. Avec ses bons et ses mauvais côtés.
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Mar 8 Jan - 15:45

    C'est bien kiffant et ça promet du très bon pour la suite Pineapple
    BIENVENUE ! Coeur



    Controverses

    Spoiler:
     
    Adrasteia N. RosierAdrasteia N. Rosier
    Sorcier
    Sorcier
    http://www.catharsis-rpg.com/t283-adrasteia-n-raventhroneMessages : 1490 Points : 494
    Pseudo : Mie
    Avatar : Zhenya Katava
    Crédits : Mie
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence:
    Patronus: Euplecte à longue queue.
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Mar 8 Jan - 17:11

    Mais... vous êtes un village dites-moi ? Hahahaha Bienvenue et j'ai bien hâte de voir ce que vous allez tous nous réserver. J'AI LA FOI HALLELUJAH


    Gonna love you until it hurts,
    just to get you I'm doing whatever works, that'll bring you to your knees, praise Jesus, hallelujah. I'ma make you beg for it, plead for it, I want you to fiend for it, wake up and dream for it, 'Til it got you gasping for air and you lean forward. If it's yours and you want it, I want it, promise I need that. 'Till I'm everywhere that you be at, I can't fall back or quit, cause this is fatal attraction, so I take it all or I don't want a shit
    Abraham O'LearyAbraham O'Leary
    Sorcier
    Sorcier
    Messages : 15 Points : 72
    Pseudo : Elf
    Avatar : Robert Downey Jr
    Crédits : /
    Plus d'informations
    Feuille de personnage
    Lieu de résidence:
    Patronus: Un ours polaire
    Informations diverses:
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   Mar 15 Jan - 17:44

    @Léandre Rosier Merci beaucoup ! Je me suis éclaté à écrire la fiche de ce papa gaga, je m'y suis sacrément attaché. Innocent J'espère que la suite sera à la hauteur ! Supplice

    @Adrasteia N. Rosier Un pititoupiti village d'irréductibles gaulois... Happy Merci beaucoup ! Coeur
    Contenu sponsorisé
    Plus d'informations
    MessageSujet: Re: Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.   

     
    Abraham O'Leary || C'est à toi qu'je parle, t'es sourd McFlan ? Espèce de crème anglaise.
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
     Sujets similaires
    -
    » Abraham Wolfgang
    » ABRAHAM MERRITT
    » 1. Si j’avais deux visages, est-ce que je porterais celui-ci ?A.L. | Perle, Zack, Masha & Madi
    » LA FEMME DU BOIS
    » LA FEMME DU BOIS (RECUEIL)

    Réponse Rapide


    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    -
    Sauter vers: