Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Hors-Jeu - Personnages :: Présentation des Personnages :: Résidents d'Atlantis・Autres :: Fiches validées - Résidents d'Atlantis・Autres
 

 Theodora Rose Knight

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Theodora Rose Knightavatar
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 110 Points : 224
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Theodora Rose Knight   Dim 6 Jan - 14:59

Theodora Rose Knight
Informations civiles
Nom : Knight.
Prénom(s) : Theodora ; Rose. J'adorais mes parents, d'ailleurs ils étaient les phares qui éclairaient ma route. Mais je n'ai jamais compris pourquoi ils avaient pu choisir ce prénom. Il y en a qui ont des noms de princesse ou de fleur voire pourquoi pas de fruits. Mais Théodora ça ne ressemble à bien à part à une grand mère de horde barbare. Évidemment les érudits vous diront que c'est le nom d'une des plus prestigieuses impératrices byzantines, mais moi... On s'habitue à tout donc contre vent et marées contre toutes les moqueries des autres enfants on apprend à ne plus rien entendre. C'est certain, on ne cite pas d'impératrice. Élisabeth II et sa sœur Anne, ça sonne quand même mieux. Rose ça aurait été plus glamour comme premier prénom, mais non, ma grand mère paternelle l'avait déjà pris. C'est comme si deux générations avaient échangé leurs identités...
Date de naissance : 22 avril 1964
Âge actuel : 36ans.
Origines :Moldue. de Southampton. Je suis contente de retrouver la mer à Atlantis. Ah et puis ça n'a rien à voir, mais je suis gauchère pour la batterie c'est galère quand tu dois partager ton instrument ! Gauchère, c'est pas facile, moins encore que d'être Moldue au milieu de sorciers, surtout quand la maîtresse veut t'obliger à découper de la main droite ou je devrais dire quand tu ne prétends pas découper de la main droite à une époque où les ciseaux pour gauchers n'existent pas. C'est presque comme le féminisme ça non?  
Occupation : Généticienne au centre médical d'Atlantis. J'ai été engagée par le gouvernement britannique pour poursuivre mes recherches en génétique à Atlantis au sein du Centre Médical. Mes travaux semblent avoir eu assez de diffusion pour qu'on me confie ce poste et c'est une aubaine pour moi.
Alignement politique :
Membre des Chasseurs de Sorciers. Je recherchais désespérément une opportunité de guérir le gène sorcier, et les Chasseurs m'ont proposé leur aide. Des équipements dernier cri ne se refusent pas même si je laisse les autres se salir les mains à ma place, et que je passe pour insuffisamment active pour nombre de mes contacts dans l'organisation. Mais là aussi, ils ont l'air de fonder assez d'espoirs dans mes recherches pour tolérer mon peu d'enthousiasme pour certaines de leurs pratiques. Moi de mon côté je dois bien l'admettre je ferme les yeux sur beaucoup de choses pour pouvoir continuer mes recherche vers ce qui prend petit à petit des allures de Graal. Le meurtre et la torture ne peuvent produire que des martyrs . Je suis de plus en plus convaincue que mon angle d’attaque est le meilleur…
Informations Magiques
Statut de sang : Moldue à 100%
Opinion sur la magie : Mon dieux ! La magie que n’est-elle restée bien sagement rangée entre les pages de mes livres d’adolescente ! Comme j’avais aimé Galadriel et les légendes arthuriennes ! Les sorcières d’Eastwick avait été le dernier roman de fantasy que j’avais lu en me sentant presque coupable. Mais la vie n’était pas un roman et Londres avait été dévastée par la Magie ! A quoi cela servait-il que le monde cherche à éradiquer la guerre si un autre venait l’y semer à peine était-elle oubliée en Europe ? Chaque soir je consulte les dossiers de tous ces gens qui de par leur simple volonté peuvent tuer et détruire. Combien de fois, la tête entre les mains les ai-je maudits ? Je n’ai rien contre eux en tant que tel mais il est clair que cette partie de l’humanité doit rentrer dans le rang. J’ai tenté de lui trouver des circonstances atténuantes de les considérer comme moi, avec leurs certitudes et leurs doutes, leur histoire, leur famille aussi. Mais dans chaque camp que l’histoire a dessiné, il en a toujours été ainsi. Cela n’a pas empêché les champs de bataille de se couvrir des cadavres de frères. Je le sais, il ne devrait rester qu’un seul monde sur cette terre et ce doit être le mien. L’humanité n’a jamais eu besoin de magie pour grandir et elle a trop prouvé qu’elle était un danger pour nous. Des princes noirs, il en viendra toujours qui menaceront de nous réduire en esclavage. Si mes recherches aboutissaient, tout serait fini.  
Patronus : Quelle étrange question ? Je n’ai pas fait de scoutisme mais mon totem serait sans doute le renarde. Vous ne devinez pas pourquoi ? Mais je ne devrais pas me raidir à ces questions car conna^pitre son ennemi est une arme à retourner contre eux…
Épouvantard : Vous voulez sans doute dire ma plus grande peur ? Qu’est-ce qui me réveille en sueur après mes pires cauchemars ? Le vide ! Oui le vide de l’échec car lorsque tout est fini, et que l’on renonce, que reste-t-il hormis le vide ? Le vide de la mort car échouer est comme donner raison à la mort. Je suis médecin.
Miroir du Rised : Vos références incessantes à la magie commencent à être suspectes, mais admettons que vous fassiez partie des romantiques qui n’ont pas encore compris je danger qui plane sur eux. Je suppose que j’y verrais un tube à essai contenant l’antidote, même si je sais que ce n’est pas aussi simple qu’un tube à essai. Et puis, il y aurait un Sorcier libéré de son fardeau magique. Peut-être même qu’il me remercierait.
Ancienne école/maison : Imperial Collège
Idées Préconçues :
Je déteste en avoir, des idées préconçues et mon statut de scientifique me l’interdit. Il serait plus juste de parler de certitudes et même cela… J’aimerais être certaine qu’on découvrira de quoi rassembler définitivement ces deux mondes qui cohabitent mais font semblant de se faire confiance. Les sorciers se pensent supérieurs aux moldus comme ils disent en parlant de nous. Bien sûr certains s‘en défendent mais combien seraient prêts à prendre notre défense ? Ce n’est qu’une question de temps avant qu’un nouveau Voldemort surgissent de leur nombre pour replonger le monde dans le chaos et réduire l’ensemble de l’humanité en esclavage ou pire encore. A-t-on vraiment une idée complète de leur pouvoir et de leur perfidie ? De notre côté… De notre côté, sommes-nous meilleurs ? Combien d’entre nous parviennent à se montrer bienveillant avec ces aberrations ? J’admets me sentir tiraillée entre la nécessité de mener mes recherches, sacrées pour moi et garder cette humanité que je sens si peu, chez certains membres des Chasseurs de Sorciers. Mais depuis un matin sur les quais de Tamises, je sais que j’ai raison.

Descriptions
Caractère & Informations
On me dit monolithique et seulement investie dans mes recherches. C’est sans doute en partie vraie, plus qu’en partie évidemment. Il suffit de compter le nombre d’heures que je passe sur mes dossiers et au laboratoire. J’arrive à un âge où le temps est déjà compté et où les remarques des autres parviennent à ne pas me toucher ou en tout cas, c’est sans doute ce qu’ils croient. Je leur offre le visage d’une femme de glace et j’attends d’être dans mes quartiers pour avouer à leurs murs, les doutes qui me criblent d’incertitudes. La nuit porte toujours conseil et me redonne cette opiniâtreté qui m’a conduite à Atlantis. Je me sens trop souvent dépassée par les enjeux avec lesquels je dois composer, mais je me dis que je n’ai pas le choix alors je me suis bâti une armure d’intransigeance, vis-à-vis des autres mais autant faire ce peu de moi aussi. En tant que directrice d’une équipe en guerre ne n’accepte pas de montrer mes doutes et même si sanctionner mes assistants me pèse qui le fera à ma place. J’essaie de le faire avec un minimum d’humanité mais sans faiblesse. Dieux ! que j’aimerais être quelqu’un d’autre ! Et puis Dieu ! Pourquoi Dieu ? Encore une expression héritée de ma mère ! Il n’y a personne là-haut ! Et après ? Après, rien le néant le vide ! Encore lui qui enfonce ses doigts crochus dans mon cerveau trop tendre ! C’est lui qui m’aide à me replonger dans l’action en espérant que le jour de ma mort, elle me frappera sans que je la voie venir. Elle peut bien m’offrir ça, non ? Parfois je prends le temps de me regarder dans la glace. Peut-être que les crèmes son efficaces après tout. Il parait que je ne m’occupe pas assez de moi, mais  ma salle de bain est mon havre de futilité où je vérifie que tout ne part pas à volo… C’est bien assez difficile de penser que… Bon il faut bien que je garde quelques secrets… Les secrets sont devenus une seconde nature pour moi, au point que je ne reconnais pas l’étudiante innocente qui est partie étudier la médecine un jour il y a dix-neuf ans de ça. L’histoire m’a forgé une parano salvatrice pour les garder à l'abri des factions rivales, mais c'est un exercice de tous les jours de cacher, faire semblant, feinter. Mais comme il paraît que je suis loin d'être bête, je fais des progrès, donne le change, rattrape au besoin quelques bévues, même celles dont je ne suis pas l'auteur. J'aimerais bien dire autrice, mais c'est très laid alors mon féminisme ne va pas jusqu'à m’écorcher les oreilles avec des mots bancals. Facile diraient certaines lorsqu'on est née avec une cuillère en argent dans la bouche. Elles oublient sans doute que la cuillère était seulement plaquée argent et que j'ai dû me faire une place dans le monde de la médecine, entourée de tous ces mandarins salaces et phallocrates. Alors de ce côté, je suis plutôt à l'aise et me battre pour la reconnaissance de mes travaux passe bien avant de savoir si je suis professeur ou professeure. Minimum 10 adjectifs/anecdotes.

Opinions sur la Mixité
Souvent je me demande quelle vie je mènerais si je n’avais jamais su que le magie existait. Si je n’avais jamais fait médecine, si je n’avais jamais rejoint les chasseurs. Dire que je déteste tout ça, est assez bien résumer ce que je pense. En tant que médecin, je ne peux tout de même pas rester insensible aux possibilités qu’offre la technomagie. Et si ça nous faisait gagner du temps ? Et si ? Lorsque qu’elles m’assaillent je chasse bien vite ces idées d’un autre temps de mon esprit. J’aimerais que tout soit déjà terminé. Tous ces gens qui s’affrontent m’effraient et m’horrifient. Je sais que je suis partie prenante et mouillée jusqu’au cou, mais pourquoi a-t-on toujours besoin de se trouver des ennemis ? La science nous a montré que deux espèces ne peuvent pas coloniser la même niche écologique et là c’est pourtant le cas. Je le sais, une des deux prendra le dessus et je ne veux pas sacrifier mon monde alors si je dois faire appel au côté le plus noir de ma personne, ce sera fait pour que le seul monde qui subsistera soit le mien. La mixité est un leurre !
Réputation
Je n’ai cure de savoir comment les gens me perçoivent. Un glaçon rigide et obnubilé par le travail. Ce doit être à peu près tout ce qu’ils connaissent de moi. Mes employeurs doivent me trouver compétente dans mon travail, même si cela fait trop longtemps que l’on cherche sans trouver. Et mes assistants… Mes assistants et bien, j’espère que derrière la rigidité que je m’impose ils voient que je leur suis reconnaissante du travail qu’ils accomplissent à mes côtés et que je leur voue la tendresse qui s’instaure entre des frères d’armes.

Biographie
4 anecdotes minimum. 1964 – Naissance.
Maman se plaisait à dire qu’il y avait de la neige quand elle est entrée à la maternité de Southampton et que les crocus étaient en fleur lorsque nous en sommes sorties. Je ne me souviens que d’une enfance heureuse entre une mère professeur de Français et un père ingénieur. Tous les deux me paraissent les personnes les plus intelligentes et éclairées de la Terre. Je me souviens de papa regardant les premiers pas de l’homme sur la Lune au milieu de la neige grésillante de l’écran de la télé. J’ai mis du temps à le comprendre parce qu’ils n’étaient pas très expansifs mais je crois que mes parents étaient fiers de moi, même si à peu près n’était pas parfait…
La maison résonnait des disques des Stones, de Led Zep et des Pink Floyd et autres Who tandis que ma mère supportait cette "musque de zazous" entre deux concertos pour violon. Alors, partie de air-guitar avec mon père et biographie de Beethoven avec maman. Ce fut John Bonham qui emporta la partie et je me mis à la batterie à 9ans et entre 12 et 18 ans j'ai même joué dans un groupe de reprises.
1981-82 – Je termine le lycée. Je ne pouvais pas faire moins que médecine. Ça a sonné le glas de ma carrière de musicienne. Ça aurait trop déçu mes parents. Par chance j’avais l’habitude de bucher comme une folle tout ce qu’il y a à bucher, batterie comprise. Je me souviens du sourire mouillé de maman lorsque j’ai pris le train pour Londres. Vous pensez ! Admise à l’Impérial Collège ! Là je me suis un peu perdue dans les études dont je ne relevais que peu le nez. J’ai bien entendu des rumeurs sur la magie mais foutaise ! Un esprit cartésien ne pouvait pas croire à tout ça même lorsqu’il avait cherché des Elfes dans les recoins de la campagne de Cornouailles ! Ces sacrées études m’ont tenue éloignée de la réalité du monde qu’il soit moldu ou sorcier. Stage après stage, je me forgeais ma petite réputation et pour tout dire j’en étais assez fière. Je n’y ai pas gagné une réputation de fille rigolote, j’en ai bien peur. Pourtant, William partage ma vie à partir de 1986. Il est brillant et je parviens même à le présenter à mes parents. Il est au moins aussi motivé par les études que moi, mais lui veut faire de la chirurgie réparatrice.
1991 J’abandonne l’objectif de devenir généraliste lorsque j’entre au laboratoire de recherche génétique. Papa maman et William sont très fiers, presque plus que moi. C’est le début de la guerre du Golfe. Je ne sais pas ce qui lui prend, William part appliquer ses talents en Irak. Là-bas, il saute sur une mine, je veux dire sa jeep saute sur une mine et je perds notre enfant au bout de trois mois de grossesse. Lorsque je sors de l’hôpital, je sais que je n’aurais pas de deuxième chance. Je rentre à Southampton et grâce à mes parents et quelques cachets bien choisis, je remonte la pente et finis de me rétablir en retournant au travail. Je ne sais pas comment j’arrive à en parler de façon aussi détachée alors que… En fait je ne suis pas si détachée je crois. Passons à la suite.
Je ne peux plus faire comme si j’ignorais la présence des sorciers parmi nous malgré mes tentatives pour faire passer ça pour une nième théorie du complot.
1993 Pendant que la certitude de la présence des sorciers s’implante doucement dans mon cerveau, je prends contact avec James Watson et Francis Collins. Leurs travaux sur le séquençage du génome humain sont sur le point d’aboutir et je dévore tout ce qu’ils publient, participe à tous leurs colloques, prends l’avion pour les USA et décroche un stage pour perfectionner mes connaissances et apprendre leurs techniques et l’utilisation de leurs machines. En fait, les choses prendront plus de temps que la communauté scientifique ne le pensait mais en 1994, je rentre plus armée que jamais en Angleterre. C’est l’année où je publie mon premier article qui reçoit les honneurs du magazine Nature, dans lequel j’explore la possibilité de le transplantation génique inter-espèce. Là la coupe du monde de Quiditch bat son plein mais je passe complètement à côté, trop occupée à reprendre le chemin du laboratoire de génétique et à négocier des crédits pour l’achat des machines qui nous permettraient de rester dans le sillage au moins des équipes outre atlantique.
En 1996 j’obtiens finalement un rendez-vous au ministère de la santé et de le recherche médicale. Il est temps car je suis harassée et au bord du découragement. Je n’arrête pas une seconde de travailler malgré les supplications de ma mère qui voudrait que je remplace William. William ! Avec tout ça, c’est à peine si je me souviens de lui et la culpabilité vient aggraver ma fatigue. Je ne suis pas une gratte papier et les budgets prévisionnels ne sont pas de mes compétences. Évidemment ma mission a échoué. Heureusement, mes parents inquiets m’ont donné rendez-vous au sortir de cette entrevue désastreuse pour me remonter le moral et sans doute me demander de lever le pied. Ils ont fait le déplacement de Southampton.
Fin de non-recevoir donc de la part du ministère. Apercevoir papa et maman au bout du quai suffit à me rendre le sourire alors que je peste encore contre les bureaucrates incultes et étriqués. J’ai trente-deux ans une renommée de chercheuse, une fausse couche et une dépression derrière moi, quelques amants sans intérêts et une poignée d’amis intellectuels et pourtant, je redeviens une petite fille lorsqu’ils me font de grands signes pour s’assurer que je les ai bien vus.  Deux silhouettes dans le ciel qui se poursuivent. Un hauban de Tower Bridge qui cède et un éclair zèbre le smog londonien et deux poupées de chiffon s’effondrent sur les quais et moi paralysée avant de me précipiter au secours des malheureux. Mon esprit rejette cette évidence. Ce n’était pas mes parents ce n’est qu’une horrible erreur et de toute façon, je suis médecin et je vais vaincre la mort !  
Je suis un médecin en pleurs au-dessus des corps de ses parents qu’un monde qu’il ne comprend vient de lui enlever. Quelque chose vient de se nouer en moi. La magie vient de me tomber de dessus en m’ôtant les êtres qui m’étaient les plus chers. Avez-vous pris le train qui transporte les catafalques de vos parents ? Il fait chaud et le soleil assomme la famille et les amis qui m’accompagnent hébétée jusqu’au cimetière de ma ville natale. Je ne sais plus ce que je vais faire de ma vie. La maison est rapidement vendue et je rentre à Londres avec un album de photos qui s’arrête au Noël précédent. Epais et un peu désuni par le temps, il me fait penser à un grimoire de sorciers. Dans le train qui me ramène à la capitale, cette ironie me fait éclater d’un rire plein de sanglot. Heureusement je suis seule dans le compartiment, en tout cas c’est de la solitude dont je me souviens.
Que m’auraient dit mes parents ? Je le sais fort bien de continuer à vivre… Qu’est-ce que je pouvais faire à part maintenant vivre au rythme des nouvelle de cette guerre que j’étais bien obligée de prendre au sérieux en me demandant bien trop de choses, en me posant bien trop de questions. Alors, au milieu de ma rage désespérée, je me suis mise à me demander ce qui les différenciait de nous. C’était trop facile, pour moi, de mettre ça sur quelque chose de mythique de surnaturel. On ne travaille pas dans la recherche depuis si longtemps sans que cela laisse des traces. Et puis comment lutter contre les mythes et le surnaturel ? Ma partie c’est la génétique et il est facile pour moi de me demander si quelque chose est à creuser dans ce domaine. C’était de toute façon le meilleur moyen de continuer à avancer
Début 1997, je consacre tout le temps que me laisse mon travail à rechercher tout ce qui s’écrit sur les sorciers leur particularité, leur magie. Et puis je mets à profit tous les hasards toutes les rencontres pour collecter du matériel biologique. Je deviens secrète. La mission que je me suis fixée, travailler sur l’origine de la magie chez les sorciers prend de plus en plus de place. Je me demande encore comment mes activités clandestines de recherche ont pu exister dans le même laboratoire que celui dans lequel je travaillais. Peut-être que ma métamorphose en agent de la guerre qui s’est déclarée sur le bord de la Tamise a été plus rapide et complète que je ne m’en souviens. Car pense être une piètre espionne. Ce que je ne savais pas c’était l’émergence du projet Atlantis. Les politiques ont une façon de ne vous protéger ! Pactiser avec nos futurs bourreaux ! Comment peuvent-ils me demander de participer au projet Atlantis ? Dès qu’on y fait allusion, je sens mon dégout pour cette mixité contre nature. Mais finalement l’opportunité de me rapprocher de ma cible et de poursuivre mes recherches dans un monde où les sorciers seraient déclarés et donc plus faciles à approcher me fait prendre ma décision et j’ai mis ma nouvelle hypocrisie au service de ma quête.
Début 1999 – Il faut sans doute donner du crédit à Atlantis et quelques chercheurs de renoms sont priés de s'y installer. Je n'hésite pas beaucoup, avec une augmentation substantielle de mon salaire et la proximité de mon sujet de recherche clandestine, c'est une véritable aubaine. Je déménage donc à Atlantis et continue à travailler en secret sur la génétique Sorcière au centre médical d’Atlantis qui n’avait pas encore ouvert, grâce au matériel dernier cri qui y est installé. J’enrage en pensant que les crédits soi-disant inexistant sont investis ici, mais je me réjouis de pouvoir en profiter et d’avoir pris la bonne décision en m’installant sur cette île. La proximité des sorciers facilite grandement les recherches et petit à petit les jeux de masque deviennent naturels pour moi. Et puis ça ouvre de nouveaux horizons quitte à bousculer un moment au moins mes certitudes. La technomagie ne pouvait pas faire moins qu’ébranler le médecin que je suis. Mon dieu ! Les nuits d’insomnie à la rencontre de Milo Pierce ! Petit à petit j’ai appris à vivre avec toutes les contradictions de la ma situation. Je ne suis pas forcément fière de ce que je suis devenue moi qui ne pouvait pas préparer une surprise à William sans culpabiliser voire me trahir avant d’avoir pu la mettre à exécution. La nécessité est un alibi un peu facile. Au printemps je pensais avoir pris mes marques et j’étais convaincue que la recherche pouvait bénéficier de ce que je faisais à Atlantis.
Été 1999 – Comment s’est arrivé ? Quelqu’un vous attend devant votre porte, s’invite à entrer et vous propose des moyens supplémentaires pour vos recherches. Je me demande si j’ai été dupe ou si ça m‘arrangeait bien. Toujours est-il que me voilà au sein des chasseurs de sorciers. La présence de sorciers dans ce groupe, comme Pénélope, prouvait que même dans l’autre monde, on était conscient que les moldus ne pouvaient survivre à la cohabitation avec la magie.
Et voilà, depuis presque deux ans le génome humain est entièrement séquencé et je sens que je suis proche du but. Proche est toujours relatif lorsqu’on parle de recherche, mais à 36 ans tout le monde ne peut pas se vanter de faire une découverte majeure. Enfin, j’espère qu’elle le sera…      

À propos du joueur...
Prénom ou pseudo : Théodora.
Âge : 36.
Célébrité sur votre avatar : Jessica Chastain.
De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? En m’inscrivant sur un autre.
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Oui et tous les topics afférents. Apr_s je ne suis pas certaine de tout avoir enregistré mais je vais faire de mon mieux et retourner les lire chaque fois que nécessaire.

Signature du Règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Theodora Rose Knight
Ollie V. Debenhamavatar
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenhamMessages : 1046 Points : 297
Pseudo : Marinc
Avatar : Emma Stone
Crédits : Dandelion (bazzart) & Scizophrenic (bazzart)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
Patronus: Un chinchilla
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Dim 6 Jan - 15:02

BIENVENUE PARMI NOUS Heart
C'est un plaisir de voir Théodora prise ! Au plaisir de te croiser IRP Heart



Debenham ☩
«I wanna feel like I can't come down
I got a dream so I can't stop now
I gotta stop feeling invisible and start feeling invincible
Hate, feeling impossible
The hardest thing is believing in your dreams »

Theodora Rose Knightavatar
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 110 Points : 224
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Dim 6 Jan - 15:04

Merci merci
Au plaisir oui, enfin si ma fiche convient...
Keith R. Campbellavatar
StaffProfesseur
StaffProfesseur
http://www.catharsis-rpg.com/t20-keith-r-campbell-as-soonMessages : 753 Points : 147
Pseudo : Uneraell / Line
Avatar : Jackson Rathbone
Crédits : Melody, Niniel
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les Salines
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Dim 6 Jan - 15:19

Theodoraaaaaaaaaaa !!!
J'ai très hâte de voir ce personnage joué, à très vite en RP et bienvenue sur Catharsis !
Theodora Rose Knightavatar
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 110 Points : 224
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Dim 6 Jan - 15:24

Et bien je ne savais pas que j'étais aussi attendue!
A très vite
Merci de l'accueil
Tatiana L. Voronkovaavatar
StaffMoldu
StaffMoldu
http://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-soMessages : 287 Points : 197
Pseudo : Alda/Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : L’unique Melody
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
Patronus: I wish
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Dim 6 Jan - 15:28

Ouuuh, ma boss Russe J’espère que le forum te plaira !


stars, in your multitudes
scarce to be counted, filling the darkness ; with order and light, you are the sentinels
Theodora Rose Knightavatar
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 110 Points : 224
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Dim 6 Jan - 15:35

Ta boss?
Y a pas de raison qu'il ne me plaise pas
Jonathan Rowleavatar
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t1251-jonathan-rowle-la-guerre-c-esMessages : 793 Points : 116
Pseudo : Flow
Avatar : David Tennant
Crédits : signature : Schyzophrenia (bazzart) avatar : white rabbit
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidences du centre-ville
Patronus: Un python royal
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Dim 6 Jan - 16:22

Bienvenue à toi, c'est super de voir Theodora jouer ! Au plaisir de RP avec toi, je l'espère très bientôt ! Coeur


there's no peace in quiet
Just footsteps on the stairs, Whispers in the silence Remind me you're not there.
Theodora Rose Knightavatar
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 110 Points : 224
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Dim 6 Jan - 16:25

J'adore déjà ce personnage!
A très bientôt et merci pour l'accueil
Shawn Faradayavatar
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t1994-shawn-faraday-the-leaves-are-Messages : 179 Points : 146
Pseudo : Magneion
Avatar : Tom Hardy
Crédits : AvengedinChains
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les Salines
Patronus: Un ours
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Lun 7 Jan - 7:59

Bienvenue par ici o/


«Run into a new maze, open up your minds and soon we'll all be drop dead cynical»
FLORISSONE
Theodora Rose Knightavatar
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 110 Points : 224
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Lun 7 Jan - 11:31

Merci merci
A bientôt peut-être
Matt Clickerlyavatar
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1635-matt-clickerly-you-don-t-knowMessages : 164 Points : 440
Pseudo : Arthur
Avatar : Matt Damon
Crédits : Bibi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Faubourgs | Centre-Ville
Patronus: Loup gris
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Lun 7 Jan - 14:30

Depuis le temps que j'attendais de voir ce perso joué !

Bienvenue parmi nous Coeur
Theodora Rose Knightavatar
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 110 Points : 224
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Lun 7 Jan - 14:42

Ma foi je suis très heureuse de contenter tant de gens. J'espère que je serai à la hauteur.
Merci de l'accueil!
Poppy Irvineavatar
StaffÉtudiant Sorcier
StaffÉtudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-Messages : 2329 Points : 219
Pseudo : Callipyge
Avatar : Lily-Rose Depp
Crédits : Avatar : Melo | Signature : EXORDIUM.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
Patronus: Un écureuil roux ; elle a longtemps eu un petit singe Capucin, qui était le patronus de Tomás qu'elle avait accaparé, mais elle a enfin retrouvé le sien.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Mar 8 Jan - 7:22

Bienvenue !
Depuis le temps qu'on l'attend, je suis contente de voir que Theodora a réussi à te séduire Eyes



KEEP YOUR TEMPER
Poppy glousse en #FF3333

 
Theodora Rose Knightavatar
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t2236-theodora-rose-knightMessages : 110 Points : 224
Pseudo : Théodora
Avatar : Jessica Chastain
Crédits : moi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   Mar 8 Jan - 9:49

Merci tout plein!
Clairement j'ai flashé direct sur elle.
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Theodora Rose Knight   

 
Theodora Rose Knight
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Flamme Rose
» Zhaunil Nygurath (aka : Rose d'Agamorr) [Haute prêtresse de Tesso]

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: