Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Manadh
 

 [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
CatharsisCatharsis
PNJ
PNJ
Messages : 1720 Points : 1058
Pseudo : Ton pire cauchermar
Avatar : --
Crédits : Melody
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyJeu 3 Jan - 19:36

Le membre 'Vassili A. Sterenko' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du hasard' :
[INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 Grand-de-a-jouer-22-mm-de-1-a-6-
Résultat : 3
Charlotte MooreCharlotte Moore
Étudiant Moldu
Étudiant Moldu
Messages : 54 Points : 51
Pseudo : Cha
Avatar : Adelaide Kane
Crédits : loudsilence. (bazzart)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyVen 4 Jan - 5:29

Il y avait dans l’air des mystères et si la nuit s’éloignait, ils s’épaississaient. De créatures volantes, elle n’en avait plus croisé – du moins c’était sans compter les centaines de chouettes qu’elle ne remarquait même plus, pas plus que les mouettes et autres fous de bassan qui fournissaient l’arrière-plan sonore de leurs aventures. Un mois auparavant, Ella lui avait parlé d’un corbeau étrange et on avait relevé toutes sortes d’étrangetés. Mais voilà, comment distinguer dans ce monde l’étrange réellement étrange du banal tout aussi surprenant ? Elle avait bien fini par comprendre que l’étonnement continu était la marque de cet univers nouveau et elle s’y faisait, terminant ses gestes de la précision nourrie par la méfiance.

Sa curiosité guidait ses pas et si parfois elle paraissait calmée, habituée – elle-même un peu moins bizarre aux yeux de ceux pour qui le bizarre était normal – sa soif de connaissances la transformait encore en créature rabelaisienne face aux rayonnages des bibliothèques et dans les laboratoires. Elle était donc, bien sûr, parmi les premiers à visiter l’exposition MacLean. Cette famille, dont les résidents de Manadh connaissaient finalement bien peu de choses, lui apparaissait fascinante.

C’est ainsi qu’elle perdit bien vite de vue Ella et Anya, toute concentrée sur les découvertes que lui réservaient ces salles. Elle se penchait au hasard sur des dés qui vibraient légèrement, sur d’autres objets dont l’utilité n’était pas claire au premier coup d’œil. Toutefois, ses cours d’ingéniérie lui avaient apporté quelques clefs de lecture et elle se repaissait de voir qu’un clan moldu avait pu ainsi forger de tels objets.

L’alarme et l’alerte brisèrent l’élan de son intérêt et elle fut comme tous saisie de peur et d’incompréhension. Une intrusion ? Qu’est-ce que ça pouvait bien vouloir dire ? A la pointe de sa clavicule une boule se formait, douloureuse : l’angoisse de la proie prise au piège. Elle jetait des coups d’œil hagards autour d’elle, confuse. Les MacLean étaient un clan moldu, ami des sorciers, alors qui pouvait être intrus et dangereux pour eux ?
Des éclats de voix fusaient, l’indignation ou l’excitation était palpable. Certains tentaient de raisonner les autres et de mieux comprendre ce qui se passait. Tout d’un coup un hurlement emplit la pièce : « Jamais des moldus ne pourront comprendre, restez dans votre monde, nous resterons dans le nôtre ! » C’était une lettre, dans les mains d’Ella…

Ouf, une tête et un objet connu : ce n’était pas une menace actuelle mais un message contenu dans un bout de papier enchanté. Mais cette intervention d’outre-tombe donna des idées à d’autres et voilà qu’un type se mettait à brailler que c’était un guêt-apens de Magic is Might. Ah mais c’était le gars louche avec ses bières et son air mélancolique ! Et directement, une femme très apprêtée lui renvoyait l’ascenseur : allons bon, voilà que c’était un coup de Gloriam…
Elle avait mal, mal dans ses côtes. Elle s’approchait d’Ella, qui remettait en place le bougre. Ils étaient tous dans le même sac, ici. Il y avait plusieurs moldus, plusieurs sorciers, aux statuts de sang variés : quel agenda politique pouvait servir le massacre de ce groupe ? Oui, elle avait raison, oui, tout allait bien. Elle n’était pas intruse, non non, personne ici ne lui voulait de mal. Hormis évidemment le sablier mais, quoi, pas personnellement !

Ella parla plus fort, grâce à la magie, pour demander de l’aide pour lire une carte. Mouais. Elle était courageuse à se re-concentrer aussi vite. En même temps, dans le monde sorcier, les menaces mortelles étaient plus courantes qu’un gain intéressant au tiercé. « Ella ? J’peux pas t’aider, mais tu penses qu’on peut trouver des indices pour identifier l’intrus, sinon ? Y’a des objets qui semblent détecter la magie, d’autres peut-être un danger ? Je vais voir. » Elle parlait toujours aussi vite, l’angoisse accélérait sa diction.

Qu’est-ce qui pouvait être une menace pour les MacLean ? Elle entrait dans la bibliothèque. D’autres personnes scrutaient les étagères, les couvertures de livres anciens. La collection décrivant plus ou moins des phénomènes magiques l’intriguait.

Résumé :
 
Questions au narrateur:
 
Adrasteia N. RosierAdrasteia N. Rosier
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t283-adrasteia-n-raventhroneMessages : 1563 Points : 811
Pseudo : Mie
Avatar : Zhenya Katava
Crédits : Mie
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Euplecte à longue queue.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptySam 5 Jan - 18:15

Très certainement les hormones, très assurément l’état de crise… ou peut-être était-ce simplement cette fine lame qu’elle pouvait parfaitement sentir s’enfoncer un peu plus creux au cœur de sa chair, là, bien placé, directement dans son dos, par la main de cette seule réminiscence familiale qui lui restait. Et elle n’aurait sut dire s’il en était de ses lèvres ou de son cœur qui s’était pincé le plus fort, encore moins s’il en avait une importance quelconque d’en chercher davantage, d’en comprendre les subtilités d’une trahison qui se claquait sèchement de son prénom sur une langue vénéneuse. Parce qu’ils finissaient tous par la nommer de la même tonalité, de la même mélodie désaccordée. Par discordance, par désappointement, par – ADRA.- À vos ordre. Avait-elle pesté d’une voix dont le Rosier aurait vite fait d’en déchiffrer les inclinaisons ironiques d’un avenir indubitablement funeste pour sa pauvre carcasse une fois rentrés à la maison.

En colère, une douce désignation pour ce qui avait de décrire les émotions qui se dissimulaient sous ce petit nez retroussé d’une amertume bien trop fondamentale pour en déterminer son acrimonie. Nul doute que le Roi despotique avait intérêt de faire ses prières, puisqu’il serait nul doute premier en lice à payer les affronts d’une épouse vindicte. Et le soupir qu’elle avait poussé en disait bien plus que ses silences renfrognés. S’élançant finalement à la suite du petit groupe, se faisant violence pour étouffer ses réticences à se trouver dans la même pièce que l’homme aux diatribes aussi inutiles que problématiques. S’approchant malgré tout des deux hommes qui semblaient s’intéresser à un livre particulier, enfermé sous son verre sans doute aussi solide qu’il ne paraissait fragile. Non mais je rêve. Vous allez…

Ses paroles s’étaient coupées abruptement, sidérée que personne ne se préoccupait de la seule menace qui lui semblait suffisamment logique pour nécessiter une action première. Parce qu’ils préféraient bouquiner que de neutraliser cette bombe à retardement qui s’époumonait à les traiter aussi disgracieusement que des chiens à euthanasier pour la première broutille. Et la Slave avait levé les mains, jetant un dernier regard désapprobateur vers son époux. Et les amertumes étaient bien plus que désagréables, redondantes, impossible à supporter pour une millième fois. Et ses prunelles s’étaient rapidement dirigée vers la brune qui semblait maintenant échanger avec l’inconnu qu’elle avait déjà condamné au creux de ses songes, d’un dialecte bien trop familier au malheur du malheureux. Et d’un pas véloce elle s’était approchée, bras croisés, doigts fermement pressés sur sa férule qu’elle s’était déjà promis d’utiliser à la moindre altercation. Un jeu de sorcier détraqués. Et c’était donc le genre de fréquentation qu’elle préférait protéger ? Et c’était donc le genre de personne qu’elle invitait probablement sous son toit, à se préparer pour … Pire que des sang-de-bourbes, Anya. Cette fois sa langue avait claqué d’un agacement dépassant l’entendement. Puis il avait quitté, comme un fou en plein délirium, qu’il faudrait impérativement enfermer avant qu’il ne cause grabuge, autant pour les artefacts précieux d’histoire et d’une beauté préservée du temps, que pour Calypso. Vous oubliez tous aisément que c’est ce genre de fou qui sont responsable de. Une nouvelle fois ses lèvres s’étaient scellées, le cœur lourd, la déception pour seule lueur au creux de ses iris opalins. Et elle s’était un peu plus approché de la plus jeune, argneuse. Je ne sais pas à quoi tu joue Tatianna, mais si ma fille est blessée par tes amis, je ne donne pas cher de ta peau. Compris ? Si c’est ce que tu penses de nous, des détraqués à désarmés au moment opportun, alors dis le maintenant et nous verrons bien ce que les monstres peuvent faire. C’est bien ça non ? Pas le bon moment ? Hein? C’est pas moi qui parle de tuer. C’est pas moi qui pose des bombes. C’est pas moi qui. J’ai deux enfants à protéger. Et toi, pendant que je te donnes tout ce qu’il m’est possible de t’offrir, tu attends le bon moment avec tes ptits copains. Pire que des sang-de-bourbes ? La valeur du sang n’a d’importance que pour ceux qui s’y attardent. Et visiblement ce n’est pas ces ‘’enfoirés’’ de sang-purs qui sont problématiques.

Deux heures. Ma fille… je veux… Et elle avait baissé les yeux, furtivement en direction du parchemin qui se tenaient entre les mains de la brune, soupirant d’un désespoir qui lui rongeait l’âme un peu plus chaque fois. Tu vois bien. Que c’est pour nous protéger qu’on a fait ce code. Tu vois bien, que le peuple sorcier sait reconnaitre et remercier les moldus. Tu vois bien, que les seuls qui continuent de causer des problèmes ne sont que des nombrilistes qui préfèrent crever de peur en détruisant terre et mer. Ça, lui. Ça ne restera pas sans conséquence Tatianna. Dis-lui de bien se cacher parce qu’une fois sorti d’ici, c’est sa tête qui trônera au-dessus de mon foyer. Avant même d’avoir la chance de blesser d’autres des miens, aussi détraqués soient-ils. Et pis tu le sais bien toi, c’est quoi une sorcière qui perds la tête. Non ? La pomme ne tombe jamais loin du pommier sauf que moi, mon époux ne m’enferme pas dans une tour. Avait-elle craché avant de se retourner en direction du Rosier et d’une fillette aux cheveux d’argent.

Sa tête s’était secouée par désapprobation avant de rejoindre à nouveau sa petite rosacée qui semblait s’agité autant de ses coliques que de l’affolement qui surplombait la salle d’une ombre aussi lourde que négative. Et ses sourcils froncés par frustration s’étaient doucement transformés d’une inquiétude poignante, deux heures avant de mourir. Deux… heures. Sa tête s’était finalement posée contre le dos de sa petite pousse, ses prunelles fixant distraitement le livre qui se trouvait à proximité, sous sa cage de verre. Ça va recommencer Léandre… ils vont faire du mal à lui aussi, comme pour Caly. Et tu ne m’écouteras pas encore. Et ils finiront par briser tous nos enfants. Encore et encore. Si on sort vivant d’ici. Qu’avait-elle pleurniché, se pressant davantage sur la petite rosacée aux pleurs qui perduraient de manière hasardeuse depuis la nuit passée. D’une mains lasse, la Slave avait pointé les livres enfermés sous leurs dômes de verres, Le parchemin… il parlent de services rendus, pour les sorciers. Les MacLean ont été exclus du code international du secret magique, ces livres peuvent sans doute nous aider à savoir pourquoi ? Léandre… Ils doivent surement parler de toutes ces choses qui … et quelle sorte de menace on cherche .. peut-être ? Je veux ce livre..

La slave s’était redressée, subitement, pour s’approcher d’un livre traitant de l’histoire des MacLean, tournant autours pour en chercher une ouverture.

Résumé:
 

Question pour le Narateur:
 


Gonna love you until it hurts,
just to get you I'm doing whatever works, that'll bring you to your knees, praise Jesus, hallelujah. I'ma make you beg for it, plead for it, I want you to fiend for it, wake up and dream for it, 'Til it got you gasping for air and you lean forward. If it's yours and you want it, I want it, promise I need that. 'Till I'm everywhere that you be at, I can't fall back or quit, cause this is fatal attraction, so I take it all or I don't want a shit
Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
StaffÉtudiant Sorcier
StaffÉtudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-soMessages : 349 Points : 594
Pseudo : Alda/Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : Bb Adra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
Patronus: I wish
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptySam 5 Jan - 22:04

Rien. Il n’écoutait absolument rien. Coincé dans sa peur, il refusait d’entendre raison. Pour lui, c’était eux-deux, la menace. Et pourtant, c’était les autres qu’il voulait exterminer. La panique tordait ses pensées, bafouant toute sensibilité et bon sens. Pire que des sangs-de-bourbe, qu’il disait. Ils étaient à part, une abomination, une erreur de la nature. Et tandis qu’il lui murmurait ses pensées, elle fronçait les sourcils, regardant nerveusement autour d’elle, impuissante. Que pouvait-elle dire pour le calmer ? Que pouvait-elle faire pour l’empêcher de commettre des imbécilités, des monstruosités ? Il lui fila entre les doigts pour porter son attention ailleurs, mais Anya ne le suivit pas. La tête lui bourdonnait. Dans ses mains, des picotements faisaient trembler chacun de ses doigts, et elle se força à serrer ses avants-bras pour se calmer. Sa vision brouillée ajoutait un nouvel élément à sa panique, et elle recula contre la bibliothèque pour se donner un point d’appui. Mais, bientôt, une silhouette floue se dessina devant elle, sans rester anonyme bien longtemps ; les mots crachés dans sa langue maternelle trahirent le mystère de l’identité de son interlocutrice. Je ne donne pas cher de ta peau, qu’elle lançait. Je te donnes tout ce qu’il m’est possible de t’offrir, affirmait-elle avec rage. La valeur du sang n’a d’importance que pour ceux qui s’y attardent, crachait-elle.

« Attends, Adra, tu fais erreur là- tenta Anya en sa langue maternelle. » Mais elle aussi refusait d’écouter. Elle enchaînait ses propos de rage, ses propos de peur sans une seule pause. On aurait dit qu’elle avait un souffle infini. Et avant de lui tourner le dos, elle lui lança une dernière remarque, une dernière menace, utilisant leur mère comme élément de peur. Puis, comme ça, elle la laissa contre ses livres, et rapporta son attention à son abruti d’époux et celui qui l’accompagnait. Comment… comment pouvait-elle ? Comment pouvait-elle balancer de telles paroles et continuer sa vie comme si de rien n’était ? Comment pouvait-elle croire une seule seconde qu’Anya leur voulait du mal, uniquement car elle se trouvait près d’un homme fou de rage ? Comment pouvait-elle remettre en question toutes ces heures, tous ces jours, toutes ces semaines à son chevet, à avoir servi chacun de ses caprices sous une simple demande ? De quel droit ?

« Comment j’pourrais savoir, hein, que t’es comme elle ? On me laisse jamais la voir, cracha-t-elle de sa distance.  C’est pas ma place, qu’on me dit. La belle blague ! J’en ai pas, de place, Adra. J’en ai pas ! Évidemment que toi, tu t’en branles du sang ! T’es née avec une couronne sur la tête, ma pauvre. Comment tu pourrais savoir ?  Le sang, ça m’a toujours définie, moi ! Toujours ! Magique, familial, peu importe ! C’est mon étiquette depuis ma putain de naissance ! » Elle fit un pas vers la jeune femme, la voix enragée, les yeux humides. Près du groupe, le petit cubicule de verre sembla vibrer légèrement, mais l’intensité du conflit avait probablement camouflé le phénomène. « Qu’est-ce que tu m’as donné, dis moi ? J’ai rien demandé d’autre qu’un toit le temps de me trouver un truc, mais t’as refusé que j’parte. C’est bien plus amusant de m’habiller comme ta poupée, non ? « Allez, Tatiana ! Pavanes-toi donc ! Que je suis bonne pour toi ! » La belle affaire ! J’avais besoin de toi quand on m’foutait tous les jours dans les caves parce que j’suis pas née quand il fallait ! J’avais besoin de toi quand t’as décidé de fuir ! Tu m’as abandonné dans ce manoir, en sachant très bien quel genre d’homme il était, et après tu oses me dire que tu es bonne pour moi ? » Cette fois, c’était une véritable fissure qui se dessinait dans le verre. « J’ai passé les derniers mois à répondre à chacune de tes demandes, chacun de tes caprices. Putain Adra, j’ai failli crever cramée pour du putain de sorbet ! Mais toi, oh toi. Tu remets en question des années de dévotion parce que j’essaie de calmer un mec qui menace d’attaquer ta famille ! » Elle jeta un vif coup d’oeil à Calypso, bien dans les bras de son père, avant d’avancer à nouveau vers Adrasteia. Elle ne voulait pas effrayer la petite, mais la blessure était si intense qu’elle ne savait pas si elle réussirait à limiter sa voix déjà trop forte. « Tu me connais pas, Adrasteia. Tu sais rien de moi ; tu fais que croire ce que racontent les gens. Exactement comme tu viens de le faire ! Ton idée de moi se fabrique avec des mensonges et de préjugés. Je peux pas te blâmer, c’est comme ça qu’on t’a appris à vivre. Mais putain, tu es si concentrée à chercher ceux qui te veulent du mal que t’arrives plus à voir ceux qui feraient n’importe quoi pour toi et ta famille— » Et CLANG!

L’éclat de la boîte de verre la fit taire instantanément. Elle retourna vivement la tête vers la source du bruit et découvrit le livre, des instants plus tôt durement protégé, briller sous les fragments de vitre explosée. Haletante, elle baissa les yeux vers le sol jonché de cristaux, et releva lentement la tête vers Adrasteia, la terreur dans les yeux. Elle voulait pleurer. Elle allait pleurer. Elle ne savait plus ce qu’elle était, ce qu’elle disait. Elle fixait le verre brisé, se remémora l’instrument magique de la lutherie et secoua vivement la tête, la lèvre tremblante. Non, c’était pas possible. C’était impossible. C’était probablement un avertissement de cette voix qui les pressait, de cette prison qui n’attendait qu’à les voir s’entre-tuer. « Je… fit-elle faiblement en anglais, avant de passer la porte pour rejoindre la quatrième salle, chose qu’elle regretta immédiatement. »

De tous les côtés, des dizaines d’objets magiques l'encerclaient, la narguant malicieusement. Devant eux, une silhouette ; celle de Vassili, qui avait changé de pièce quelques minutes avant l’incident. Mais quelle idiote.

Résumé:
 
HRP:
 


the night is dark and full of terrors
The day is bright and beautiful and full of hope. There is ice and there is fire. Hate and love. Bitter and sweet. Male and female. Pain and pleasure. Winter and summer. Evil and good. Death and life. Everywhere, opposites. ▬ Everywhere, the war.
Derek KnightDerek Knight
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t866-derek-knight-if-you-donMessages : 1186 Points : 757
Pseudo : Flow
Avatar : Aidan Turner
Crédits : signature : XynPapple
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les tours d'or blanc dans la Ville Haute
Patronus: Un raton-laveur
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyDim 6 Jan - 3:22

L'exposition MacLean

- Intrigue -


"Well you can't hold me, I'm too slippery, I do no sleeping, I get lonely. You can touch me if you want to, I got poison, I just might bite you. Lie in circles on the sunlight, shine like diamonds on a dark night. Ain't no mercy in my smiling, only fangs and sweet beguiling." Snake Song - Isobel Campbell& Mark Lanegan
La patience de Derek a des limites. C’est un gentleman, dans son apparence, dans sa posture, dans ses manières, mais il faut se rappeler d’où il vient. Il faut se rappeler les sirènes qui résonnent dans le creux de la nuit, suivies de coup de feu et de cris, il faut se rappeler les trafics de drogue et les guerres de gang, il faut se rappeler la face sombre de l’Amérique et des recoins sales de New-York. Si San-Francisco et sa tante l’ont empêché de devenir un petit délinquant qui ne serait, à l’heure qu’il est, qu’un corps anonyme dans un fossé, la violence dans laquelle il a grandit l’a modelé pour le faire devenir cet homme a deux visages, l’un avenant et poli, l’autre sanguin et dément. Il se prend pour un roi sans couronne et entend bien faire respecter sa loi. Ainsi donc, Vassili n’a pas compris que ses menaces ne sont pas à prendre à la légère ? Le prend-il pour un moins-que-rien qui aurait des scrupules à exercer son courroux ? Et les regards choqués des visiteurs, autour d’eux… Il est bien naïf, le gamin. Il est dans son bon droit et entend bien lui apprendre une leçon. Sa couverture ne craint rien, tant qu’il n’est pas trop extrême : il attendra un autre moment pour faire couler le sang, mais en attendant, il peut laisser entrevoir l’autre côté du miroir.

Un pas. La voix retentit à nouveau, et une nouvelle urgence court dans ses veines. Il aime ça, le danger. Derek voit le cracmol s’affoler, et il ne peut s’empêcher de penser à ces fourmis, qui se mettent à courir en rond à l’instant où leur route est bloquée par un objet. Pathétique. Un sourire au coin des lèvres, il voit la tentative ratée du slave de saisir l’épée, et voit là une parfaite opportunité. Alors que la lame tombe au sol dans un fracas qui rebondit sur les murs de pierre, sa baguette agit presque instinctivement, tandis que la formule passe la barrière de ses lèvres.

« -Accio épée.

Et l’artefact est maintenant entre ses mains. C’est si facile pour lui, le sorcier. Goguenard, il regarde celui qui n’a pas de pouvoirs magiques avec toute la condescendance dont il est capable. C’est un enfant. Visiblement, il n’a pas encore accepté les injustices de ce monde, et croit pouvoir encore changer les choses. Ce serait presque touchant si ce n’était pas aussi pitoyable.

L’américain s’approche de lui à pas lent, soupesant l’arme dans sa main droite, celle qui ne tient pas sa baguette. Si tout à l’heure, ses menaces étaient murmurées, il n’a plus de raison de masquer son appel au calme. Mais pour s’amuser un peu, pour que le slave comprenne un peu mieux à qui il a affaire, il lui parle, dans un russe parfait, pratiquement sans accent :

-Voilà ce qui arrive lorsqu’on agit sans réfléchir, jeune homme. Vous êtes l’instigateur de votre chute… Maintenant, que préférez-vous ? Sa baguette dans une main, l’épée dans l’autre, la menace est claire. Le recoin de sa bouche est levé dans un rictus moqueur. Allez, je serais magnanime. Incarcerem.

Les cordes entourent le corps du cracmol. Qui pourra le blâmer de vouloir arrêter cet inconscient ? N’a-t-il pas suffisamment démontré qu’il était dangereux pour toutes les personnes présentes ici ? Et s’il s’écoutait, il ferait bien pire, mais il y a décidément trop de témoins pour ça.

-Maintenant, tenez-vous tranquille ou je risque également de vous faire taire, avec cette magie que vous craignez tant. »

Son attention se reporte sur l’épée, et il passe à son tour son doigt sur la pointe, comme pour tester de lui-même au spectacle dont il vient d’assister. Un objet de cette envergure peut valoir très cher, au marché noir…
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 631 WORDS.



Résumé:
 


ALL MONSTERS
ARE HUMANS
Ella KvelgenElla Kvelgen
ModoSorcier
ModoSorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1655-i-dare-you-i-double-dare-you-Messages : 450 Points : 1026
Pseudo : M
Avatar : Léa Seydoux
Crédits : Bazzart - Astra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Tour d'Or Blanc, colocation avec Charlotte Moore, Atlantis
Patronus: Diable de Tasmanie
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyDim 6 Jan - 8:43

La voix retentit à nouveau dans la caverne, amplifiant son écho menaçant. Ella prit une lourde inspiration ; c’était pas le moment de se laisser aller à nouveau, ma vieille. T’avais mieux à faire, genre sauver ta peau et celle des gens auxquels tu tenais, par exemple. Mais un écart dans la foule la fit se dresser sur la pointe de ses pieds ; c’était ça d’être petite. Une femme, paniquée, avait pris l’un des murs pour cible. Sauf que la lame alla chercher une autre victime ; le gardien gobelin. La vue du sang lui fit froncer le nez. Pas que ça la dégoûtait ; elle s’en foutait pas mal. Mais ça annonçait rien de bon. Voire ça puait carrément. Qui pouvait être victime de l'épée ? Qui serait épargné ? La voix de sa colocataire la tira de ses pensées.

« - Cha ! Putain, t’étais passée où ? s’exclama-t-elle en attrapant le bras de son amie. Bon, ça fait rien. Tant que t’es pas blessée… Puis la brune se déplaça, disant qu’elle partait à la recherche d’objets pour dézinguer l’intrus. Ella, toujours la carte en main, la rattrapa en criant presque : Mais comment tu vas reconnaître les objets magiques, t’es non-magique, attends-moi ! »

De toute façon, personne s’était pointé pour l’aider avec la carte. Peut-être que Charlotte avait raison ; peut-être que c’était ça qui ouvrirait la sortie. Déglinguer l’abruti d’intrus qui avait eu la bonne idée de tous les faire enfermer ici. Oui, c’était ce que la voix avait dit au début ; chacun à son rythme hein. Obsédée par l’idée de sortir de là, Ella avait fait qu’à sa tête. Mais maintenant, elle était déterminée à essayer de trouver l’intrus, magique ou non, humain ou non. Ou pire encore, mais elle avait pas les mots pour ça là. En arrivant, elle vit Tatiana sortir de la pièce pleine de bouquins ; elle avait l'air pas hyper jouasse.

« - Charlotte, c’est là-bas les objets magiques. J’vais voir. »

La Kvelgen déposa la carte usée qu’elle avait trimballée sur une table de la bibliothèque. Elle y reviendrait plus tard, ou pas. En pénétrant dans la salle, son regard fureta partout ; tout semblait être une possibilité, une réponse bonne à donner. Chaque chose en son temps. La blonde se dirigea vers la Slave, visiblement en état de choc.

« - Eh Anya... Ca va pas ? On dirait qu't'as vu un fantôme. »

Comme la réponse tardait, elle observa les objets près d'elles. Mais c’est en lisant le panneau des dés aux reflets violets qu’Ella pris sa décision. Si ça avait à voir avec la magie, autant le savoir. Surtout si ça impliquait de la magie noire. Hésitante, elle secoua les dés dans sa paume et les fit rouler par terre. Autant savoir si la source de ce bordel, c'était la magie. Vous savez ce qu’on dit, heureux aux jeux…

Résumé:
 


warden
It is time. We gotta unit and fight, or die and serve a meal to scavengers.
Poppy IrvinePoppy Irvine
PNJ
PNJ
http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-Messages : 2458 Points : 403
Pseudo : Callipyge
Avatar : Lily-Rose Depp
Crédits : Avatar : Melo | Signature : EXORDIUM.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
Patronus: Un écureuil roux ; elle a longtemps eu un petit singe Capucin, qui était le patronus de Tomás qu'elle avait accaparé, mais elle a enfin retrouvé le sien.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyDim 6 Jan - 13:38

Exposition MacLean - 3 Juin 2001.

Beaucoup. Trop. Vite.

Tout va beaucoup trop vite. Et tout se mélange dans la tête de Poppy qui a les yeux toujours rivés sur la porte d'entrée. Son regard se perd, glisse doucement vers le sol, et c'est certainement pour ça d'ailleurs, son inattention, qu'elle arrive encore à garder un minimum son calme.
Pourtant elle entend au loin les accusations d'un jeune homme à propos de MiM, elle pourrait se mettre à paniquer elle aussi, en tant que pauvre née-moldue qui a déjà bien assez souffert des sangs-purs. Elle pourrait avoir peur, céder à l'agitation ambiante. Mais il y a trop de questions dans sa tête : c'est quoi, l'intrus ? Quelqu'un ? Quelque chose ? Est-ce qu'il y a une personne suspecte ici, vraiment ? Est-ce qu'un des objets est en "danger" ? Va-t-il être dérobé ? Et qui voudrait les protéger ? Est-ce que ce sont les MacLean qui auraient ensorcelé cette sphère pour se protéger, eux ? Mais ils sont moldus, non ?

Urh. Trop vite. Ces questions défilent trop vite dans la tête de la petite ingénieure qui perd pied, se retourne tout juste en entendant un gobelin se faire blesser et regarde ensuite Anya qui vient d'arriver, dans le blanc de l’œil en la reconnaissant tout juste du mariage d'Adra. « Hein ? Tu m'as parlée ? », lui demande-t-elle, mais non, elle ne t'a rien dit la pauvre enfant qui a l'air terrifiée, et d'ailleurs, Poppy n'attend pas même de réponse que ses yeux fixent de nouveau la sphère qui l'intrigue tant, alors qu'elle avait toujours la main sur le portoloin inutile.

Bien sur qu'elle se demandait quoi faire pour sortir de là, mais surtout, oh, surtout, elle voulait comprendre comment. Car après tout, un tel sort, une protection ultime menaçant d'autodestruction... N'est-ce pas idéal en ces temps de lutte entre les mondes ? Idéal pour protéger ses secrets, pensait-elle. Car et si c'était ça, que les MacLean voulaient protéger, un secret qu'ils avaient découverts dans leurs fameuses chasses ? Bordel, Poppy veut savoir ! Alors elle avance à nouveau vers la sphère, passant à côté d'Ella qui manipule les dés que la petite blonde avaient déjà vu dans son tour de la salle ; elle en profite pour lui dire au passage « Oh, il n'y a pas de magie noire, sinon, il tournerait. » en sortant son petit scrutoscope de sa poche et faisant un petit sourire hautain on ne peut plus fier.

Puis une fois au pied de la sphère elle réfléchit à comment elle pourrait l'observer au mieux, la manipuler, sans risquer de raccourcir le faible répit avant la fin du monde... Gemino. Le sort fuse sur l'objet indéniablement magique, qui se duplique sans broncher. Il roule au sol jusqu'aux pieds de Poppy qui, satisfaite d'avoir réussi son coup, ramasse la seconde sphère et commence à la tourner dans tous les sens pour l'observer « Bon, alors... C'est quoi vraiment ce... truc... ».

Résumé:
 

Questions:
 

Dé(s) du hasard:
 



KEEP YOUR TEMPER
Poppy glousse en #FF3333

 
CatharsisCatharsis
PNJ
PNJ
Messages : 1720 Points : 1058
Pseudo : Ton pire cauchermar
Avatar : --
Crédits : Melody
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyDim 6 Jan - 13:38

Le membre 'Poppy Irvine' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du hasard' :
[INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 Grand-de-a-jouer-22-mm-de-1-a-6-
Résultat : 5, 6
NarrateurNarrateur
PNJ
PNJ
Messages : 237 Points : 270
Pseudo : --
Avatar : --
Crédits : Catharsis.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyDim 6 Jan - 15:49

Intrigue - Chapitre 5 - S'évader de l'Exposition MacLean


Dans la débandade qui suit son attaque, le gobelin s'écarte de la foule, une main plaquée sur sa blessure dont perle des gouttes de sang. La femme qui l'a attaqué par mégarde le suit des yeux un instant, avant de s'exclamer face aux querelleurs. « Mais on s’en fout de votre sang ! A moins qu’on n’ait rien remarqué, votre dispute, ça nous a pas fait sortir ! » Le gobelin, lui, n'a toujours pas prononcé un mot et il s'éloigne à petits pas en direction de la salle de la bibliothèque.

Alors que la situation s'apaise un peu et que tous se déplacent à nouveau en quête d'une sortie ou de ce fameux intrus, Ella fait rouler les dès en améthyste de la quatrième salle. Malgré leur petite taille, ils tombent sur le sol de pierre avec un bruit lourd, pesant. Ils s'entrechoquent et roulent plus longtemps que la gravité ne semble l'autoriser avant de s'immobiliser, à l'unisson sur les chiffres 10, 8, 11 et 10.

La voix de la doyenne de l'université résonne alors dans toute l'exposition. Elle se tenait à la porte et le Sonorus qui amplifie sa voix met aussi en évidence ses efforts pour convaincre de son assurance « Mesdames et Messieurs, j'ai conscience que cette situation est difficile, mais je vous prie de ne pas paniquer. Une équipe de spécialistes en enchantements aura sûrement investi le château à la recherche d’une sortie par les ruines. On peut aussi s'attendre à ce que des démineurs magiques soient en chemin pour faire sauter la porte en toute sécurité. » A côté d'elle, le gobelin de sécurité rétorque d'un air goguenard. « J’espère que vous les faites venir de Gringotts, sinon, on va tous finir ensevelis... » Ce à quoi la doyenne s'abstient de répondre.

Au dessus de la sphère de cuivre, le sablier magique brille avec une lueur renouvelée, tandis que le sable qu'il contient, s'approche dangereusement de la moitié...


HRP - Intervention intermédiaire du tour 3

Vous lire nous file la hype ! N'hésitez pas à utiliser les dés de manière spontanée quand vous posez des questions délicates, cela peut vous fournir des informations supplémentaires ! On aime aussi beaucoup vos réflexions dans le QG Eyes

Réponses aux questions

Réponses disponibles pour tous
Adrasteia
1. Est-ce qu'il y a une façon d'avoir accès aux livres protégés ?
Oui
2. Ou bien de les manipuler par sortilège sans les sortir ?
Oui

Tatiana
1. Est-ce que le groupe a du coup accès au livre libéré ?
Oui
2. Est-ce qu’un objet magique réagit lorsque cette boule d’énergie magique instable entre ?  Non

Milo - Question oubliée à l'intervention précédente
1. La baguette qui vibre dans la quatrième salle est-elle un capteur de dissimulation (par comparaison à celui qu'utilisait Rusard à Poudlard)
Visuellement, la baguette ressemble en effet à celle qu'utilisait Rusard, mais sa fabrication semble moins fine, plus rudimentaire. Milo ne se souvient pas non plus avoir vu la baguette vibrer constamment de cette manière, il lui semble que le capteur de Rusard ne réagissait vraiment que quand il scannait directement une chose dissimulée.

Derek
1. L'épée laisse une sensation de froid sur sa peau. Néanmoins, il n'en est rien, pas de coupure, pas de sang, rien.

Réponses à partager IRP
Charlotte
1. Est-ce que parmi les livres, certains décrivent des phénomènes attribués à des créatures magiques, auxquels les MacLean se seraient intéressés ?
Oui, l’un des livres est un extrait des annales d’une abbaye anglaise. Cet extrait couvre la deuxième moitié du 14e siècle et parle d’une effroyable créature magique logée dans une maison abandonnée au centre du village qui a terrifié les habitants pendant un demi siècle, rendant la maison inhabitable.
Elle trouve aussi un autre journal de bord, datant du 17e siècle où un MacLean fait état de ses réflexions à propos de potentielles créatures magiques anciennes et encore inconnues du clan sur Manadh.
2. Parmi ces livres, certains sont-ils antérieurs ou de la même époque que le secret magique ?
Un certain nombre date d’avant cette époque (le journal de l’abbaye par exemple). Le livre qui était protégé par la coupole de verre date du début du 16e siècle. D’autres sont datés environ à la même époque que le Code du Secret.
3. Est-ce qu'un ou des livres / un objet, une marque particulière / un aspect de la bibliothèque cache un indice qui pourrait attirer l'attention de Charlotte ?
Lance un dé avec ton prochain post, pour 14 ou plus tu recevras un indice.

Tatiana
3. Le livre protégé est désormais manipulable, oui. Il s’agit d’une sorte de journal qui fait état des voyages de deux frères MacLean et de leurs découvertes magiques. La découverte sur laquelle ils insistent le plus et qui semblent le plus les fasciner sont les pierres runiques (voire informations données à Matt dans l’intervention du narrateur précédente). En feuilletant le livre, il devient clair qu’ils ont trouvé les pierres runiques sur Manadh quand ils s’y sont installés.

Poppy
1. Qu'apprend-elle de la copie de la sphère ?
Une copie de la sphère apparaît à côté de Poppy, c'est indubitablement du cuivre. La surface est patinée et semble avoir été beaucoup manipulée / utilisée. L'enchantement te donne l'impression d'être extrêmement récent. Dans l'état de panique où elle se trouve, il est difficile d'en apprendre plus.

Compte des points : 235 points - Indice !

Historique : 190 points au décompte précédent
+ 40 (Participation et Présence)
+ 5 (Régularité)

Milo PierceMilo Pierce
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t799-milo-x-there-are-no-misMessages : 309 Points : 280
Pseudo : Marinc / Mymy
Avatar : Zachary Levi
Crédits : cranberry
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis, demeure résidentielle.
Patronus: Requin-Baleine
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyDim 6 Jan - 16:01



► Atlantis - Juin
Exploration.
Grace & Milo & Co

"Je crois que ... C'est un capteur de dissimulation..." Enfin ça y ressemblait en tout cas, il regarda Grace un instant, décidé à lui expliquer l'utilisation de cet objet. "Le concierge de Poudlard en avait un. Ca permet de détecter un mensonge ou un objet caché si je me souviens bien." Il fronça un instant les sourcils. "Mais les sort appliqués dessus ont du prendre un coup de vieux, ils ne sont pas censés vibrer comme ça." L'appareil ne semblait pas vouloir s'arrêter, vibrant de toute part. Soit il y avait beaucoup de mensonges dans cette salle, soit l'appareil était foutu, il n'en avait strictement aucune idée. Il avait reposé la baguette sur son support. Son nez se fronça en se tournant vers la sphère. "C'est plus que possiblement le cas. Mais je ne sais clairement pas si on peut le contourner." Mais avec toutes les recherches que les historiens avaient fait au tour, ils n'avaient rien découvert à ce propos ? Voilà qui était fâcheux.

Il suivit Grace, la laissant réfléchir en l'écoutant distraitement. Et la sphère reprit la parole, cette fois-ci pour annoncer leur destruction à eux, en plus des objets. Il avait le sang glacé à l'entente de la voix et il regarda Grace avec un brin de désespoir dans les yeux. C'était quoi ses expositions qui essayaient de tuer leurs visiteurs. Grace semble concentrée sur la poterie. "Tu y comprends quelque chose ?" Elle semblait absorbée par la chose, si elle avait une trace, une simple idée de ce que cela pouvait signifier, ça pouvait peut-être les aider à avancer. Il pose un léger baiser dans ses cheveux, cherchant quelque part à se rassurer.

Honnêtement, Milo n'avait aucune idée de quoi fouiller, des groupes de gens semblaient s'être déjà penché sur pas mal d'objet, et à part assister Grace dans sa quête, il ne voyait rien qui pouvait faire avancer le smilblik.

#ff3333
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




Résumé:
 


 
I tell people, "You can do this." And they write back and say, "You were right. I can do this. And now I believe I can do anything."
Grace HamiltonGrace Hamilton
Moldu
Moldu
http://www.catharsis-rpg.com/t1344-grace-hamilton-here-s-to-the-Messages : 959 Points : 907
Pseudo : Flow
Avatar : Katharine McPhee
Crédits : avatar : yourdesigndiary (bazzart) ; signature : Rogers (PRD)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidences du centre-ville
Patronus: Si elle pouvait en former un, ce serait un chinchilla.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyLun 7 Jan - 11:51



L'exposition MacLean

- Intrigue -


"Back to the streets where we began, feeling as good as lovers can, you know. Well, now we're feeling so good, pickin' up things we shouldn't read, it looks like the end of history as we know. It's just the end of the world." Nine in the afternoon - Panic! At the Disco
Le petit nez de la française se fronce. Elle croyait avoir trouvé au moins un morceau de l’énigme, mais elle a emboité des pièces du puzzle qui n’allaient pas ensemble, et maintenant, elle doit recommencer à zéro. Peut-être que, cette fois, commencer par les bords serait plus sage. Elle écoute donc avec attention Milo qui lui explique ce qu’est l’objet magique, et alors que ses yeux regardent distraitement la vasque dont elle parvient à déchiffrer l’inscription, elle s’interroge.

« -Peut-être que… en fait, ce n’est pas qu’il ne marche pas, mais qu’il marche un peu trop bien ? J’ai lu dans plusieurs livres que la magie marchait par flux, peut-être que quelque chose, dans cette pièce, est si puissant qu’elle ne peut pas s’arrêter de vibrer ? Je ne sais pas, c’est une hypothèse. Si on essayait de déplacer la baguette pour qu’on voie si elle vibre encore plus fortement quelque part ? Pas vers la sphère, bien sûr, puisque ça semble faire l’effet inverse.

Etant donné son précédent échec, elle préfère attendre l’avis de son petit ami avant de se lancer dans une telle quête. Après tout, il s’y connaît bien plus qu’elle en artefact magique… Mais son esprit, lui, continue de tourner à toute vitesse.

-Oui, c’est du vieux français. "Pour trouver nos ennemis". Mais de quels ennemis s’agit-il ? Il faudrait peut-être qu’on se renseigne sur l’histoire du clan, pour qu’on en sache un peu plus. Cet intrus, là, peut-être que c’est l’un de ces ennemis aussi, et c’est pourquoi la sphère l’a détecté ici : et cette vasque pourrait nous servir à déterminer de qui il s’agit.

Voilà maintenant qu’elle commence à faire les cent pas autour de l’objet, réfléchissant à voix haute. L’heure est grave, maintenant, il n’est plus question d’artefacts détruits, c’est leur vie qui est en jeu. Elle ne se laissera pas faire sans se battre. Pour elle, pour Milo, pour ce petit bébé qu’elle a salué en arrivant dans l’exposition. Grace doute qu’on puisse pénétrer dans la caverne de l’extérieur, c’est peut-être un peu fantasque, mais dans les films, les secours arrivent toujours trop tard, ou sont toujours impuissants : ils ne peuvent donc compter que sur eux-mêmes. Elle ne peut qu’imaginer l’expression sur le visage de Matthew, ou celui de Charlie, si on venait leur annoncer qu’elle était morte ensevelie dans le sable. Non. Elle ne veut pas l’imaginer, ne l’imaginera pas. Ils sortiront d’ici, c’est certain.

-Je pense que je vais faire ça. Si c’est écrit en français sur cette vasque, on peut se douter que d’autres documents importants sont dans cette langue et qu’ils pourraient nous servir à démêler le mystère. Toi, occupe toi de la baguette, d’accord ? Je suis sûre qu’elle peut nous aider. »

Et sans plus attendre, elle se met sur la pointe des pieds pour lui déposer un doux baiser sur les lèvres, tout en lui serrant la main. Tout ira bien, lui disaient ses yeux, car elle pouvait voir, dans ses expressions, qu’il était tendu, et il avait bien raison.

Se dirigeant sans plus tarder vers la bibliothèque, où plusieurs personnes gravitaient déjà, elle essaya de repérer des inscriptions en français, des livres sur la France, et, plus particulièrement, quelque chose qui évoquait de potentiels "ennemis".
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 548 WORDS.

Résumé:
 

Questions HRP:
 


Rewrite the stars
CatharsisCatharsis
PNJ
PNJ
Messages : 1720 Points : 1058
Pseudo : Ton pire cauchermar
Avatar : --
Crédits : Melody
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyLun 7 Jan - 11:51

Le membre 'Grace Hamilton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du hasard' :
[INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 Grand-de-a-jouer-22-mm-de-1-a-6-
Résultat : 5
Matt ClickerlyMatt Clickerly
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1635-matt-clickerly-you-don-t-knowMessages : 387 Points : 1268
Pseudo : Arthur
Avatar : Matt Damon
Crédits : Bibi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Faubourgs | Centre-Ville
Patronus: Loup gris
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyLun 7 Jan - 15:17

Il venait tout juste de réussir à comprendre le sens du texte en moyen anglais qu’il était en train de lire, s’apprêtant à révéler à Léandre ce qu’il venait d’apprendre, quand tout se déchaîna. Matt n’avait jamais rencontré la jeune épouse de son ami, il l’avait seulement vu de loin au cours du mariage, remplissant la mission que son ami lui avait confié, mais il vit qu’elle pouvait très vite monter sur ses grands chevaux. Certes il y avait des cris, mais probablement que ceux qui les poussaient allaient être rapidement maîtrisés et ils pourraient tous se concentrer à nouveau pour sortir d’ici indemnes. Il ne fallait surtout pas envenimer les choses ! Il s’apprêtait à hausser le ton pour ramener l’ordre quand une jeune femme s’adressa à Madame Rosier pour ce qui semblait être un règlement de compte. Elles se connaissaient, à n’en pas douter, et ainsi n’intervenait-il pas. Il se tourna vers Léandre pour essayer de lui révéler ce qu’il avait compris du livre. Mais les cris étaient trop forts pour que Léandre ait pu comprendre quoi que ce soit de ce qu’il raconte. Il ne dit rien, attendant la fin de l’orage, perdant presque patience que des disputes privées ne les retardent dans l’importante tâche qu’ils avaient. Il allait se retourner pour leur dire « gentiment » de se taire et de régler leurs comptes une fois sorties, quand il entendit un énorme bruit de verre brisé. Il se retourna aussitôt, la baguette pointée en avant. Il vit la jeune femme qui avait crié sur Adrasteia toute confuse, vraiment pas fière de ce qu’il venait de se passer, et sûrement son état était également dû au sujet intense de la dispute. Il ne baissa pas sa baguette pour autant, prêt à ramener le calme et l’ordre si besoin. Mais la jeune femme partit vers une autre pièce. Il alla ramasser, énervé, le livre maintenant libéré de sa protection de verre. Il le manipula avec délicatesse, ayant peur de l’abîmer plus qu’il n’avait pu l’être par sa chute et par le temps, commençant à feuilleter les pages. Toutes ces informations étaient des plus intéressantes. D’autres personnes venaient d’arriver, visiblement persuadées également que la réponse – ou une partie de la réponse tout du moins – à leur énigme était dans les écrits qu’avaient préservés les MacLean.

A nouveau prêt à parler, il fut coupé par une voix qu’ils avaient déjà entendu plus tôt. Il s’agissait de la doyenne de l’UPA qui les prévenait que les choses étaient prises en main sûrement… Elle n’était absolument pas sûre de ce qu’il se passait, et l’ancien Auror n’était pas sûr que le ton qu’elle employait était le bon pour rassurer les visiteurs présents. Tant pis, il continuerait de se tenir sur le qui-vive. Ce coup-ci, il se tourna vers Léandre, s’approcha de lui et prit la parole, s’assurant que personne d’autre que Léandre ne puisse l’entendre. « Bon il semblerait que ce livre parle des pierres runiques autour de Manadh, qui seraient là pour y contenir une menace. Une menace magique nécessitant d’être contenue, ça sent pas bon. Tu penses que ce serait cette force magique qui causerait tous les événements étranges sur l’île ? En tout cas, les MacLean ne les ont pas installées. Les runes étaient là avant eux, d’après leurs récits de voyage. Cela dit, je ne suis pas sûr que ça nous soit utile en ce moment. Je vais chercher autre chose. Essaye de contenir ta femme, ça m’embêterait d’avoir à la neutraliser. » disant cette dernière phrase en levant les yeux au plafond.

Alors qu’il s’apprêtait à prendre un autre livre pour continuer son investigation, il vit une autre femme qui venait d’arriver et lire. Il y avait déjà suffisamment de monde sur les livres. Peut-être serait-il plus utile à essayer de déchiffrer les tablettes runiques. Il s’approcha des tablettes les moins usées par le temps et commença à observer les runes.

Résumé:
 

Remarque HRP:
 

Question au Narrateur:
 
CatharsisCatharsis
PNJ
PNJ
Messages : 1720 Points : 1058
Pseudo : Ton pire cauchermar
Avatar : --
Crédits : Melody
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyLun 7 Jan - 15:17

Le membre 'Matt Clickerly' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du hasard' :
[INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 Grand-de-a-jouer-22-mm-de-1-a-6-
Résultat : 3
Rafe W. EverettRafe W. Everett
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1845-rafe-w-everettMessages : 90 Points : 228
Pseudo : Oror
Avatar : Tom Hiddleston
Crédits : teardrop - Dvaelin - tumblr
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les salines
Patronus: Un Ratel ; un peu hargneux mais adorable
Informations diverses:
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 EmptyMer 9 Jan - 4:23

Château McLean - 3 Juin 2001
Mystère, mystère...
Le chaos... C'est devenu un chaos presque organisé. Rafe avait observé, impuissant, les événements se dérouler sous ses yeux. Le gobelins blessé -mais pas rancunier à priori-, le sort d'incarcération sur un jeune homme, et tout le monde qui reprend ses recherches comme si de rien n'était ou presque... Des éclats de voix dans la salle d'à côté, des bris de verre... S'il n'était pas tant abasourdi par ces comportements aussi étranges que décousu, il aurait fait apparaître un seau de pop corn pour observer le tout avec plus de confort...

Mery lui indique qu'elle part dans une autre salle et il acquiesce, en récupérant Odin au passage seulement. Non pas qu'il n'ait pas confiance en son assistante, au contraire -bien que- mais il aime bien avoir la boule de poil douce et ronronnante avec lui. Il cale le petit animal au creux de son cou, garde sa baguette en main et suit Mery à distance d'un pas un peu traînant, laissant Derek à son épée étrange et la jeune femme à l'observation de la sphère qu'elle a dédoublée. Il s'intéresse un instant aux poteries poupée russe, les hommes en haillons lui faisant vaguement penser à des inferis. Il poursuit par son observation du diptyque : une démonstration de métamorphose ? Un cours donné il y a des siècles ? C'est la seule chose que cela lui évoque. Il se perd un instant sur la contemplation des paysages et poursuit son chemin à la recherche de la carte de l'île qu'il a vu en arrivant. Mais elle a disparu.

R - Évidemment...

Il poursuit ses investigations à la recherche de la carte et fini par la trouvé dans la salle bibliothèque, remplie de monde. C'était de là que venait les cris. Tout le monde est penché sur quelque chose ou discute et il fini par trouvé l'objet de ses recherches, abandonné là. Il observe la carte avec une attention toute nouvelle. Malheureusement, elle est très effacée et y voit pas grand chose... Il décide de lancer deux charmes à la suite sur le parchemin usé pour tenter d'y voir plus clair...

R - Scripturas Revelabit... Aparecium...

Il n'y avait plus qu'à attendre de voir ce qui allait fonctionné ou pas... Avec un peu de chance, l'encre abîmé redeviendrait plus vive...

Peu importe la vitesse de la lumière, les ténèbres seront toujours devant elle, à l'attendre... -Terry Pratchet
Pando


Résumé:
 

Questions au narrateur:
 


Rafe
I'm not the only traveler,
who has not repaid his debt...
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean   [INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean - Page 4 Empty

 
[INTRIGUE] Chapitre 5 - L'Exposition MacLean
Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Intrigue chapitre 4 : Le laboratoire
» ♣ intrigue oo5.
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]
» Chapitre 690
» Nouvelles et Suite de l'intrigue...[Discussion]

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: