Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Hors-Jeu - Personnages :: Présentation des Personnages :: Résidents d'Atlantis・Autres :: Fiches validées - Résidents d'Atlantis・Autres
 

 penelope clearwater ※ she smiled like a knife

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Penelope ClearwaterPenelope Clearwater
Sorcier
Sorcier
Messages : 29 Points : 102
Pseudo : masayume
Avatar : kiana ledé
Crédits : MISERUNT
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: atlantis, centre-ville
Patronus: chat bleu russe
Informations diverses:
MessageSujet: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyDim 25 Nov - 3:16

Penelope Clearwater
Informations civiles
Nom : Clearwater
Prénom(s) : Penelope, le choix de sa mère. Elle aurait aimé raconter une histoire passionnante sur le pourquoi de ce prénom, elle aurait voulu se targuer d'avoir le nom d'une femme célèbre et admirable, mais sa mère aimait juste beaucoup Penelope Jolicoeur, des Fous du Volant. Ca fait de suite moins rêver.
Date de naissance : 19 février 1976.
Âge actuel : vingt-cinq ans.
Origines : sa famille s'est installée à Killarney, dans le sud-est de l'Irlande, depuis des générations.
Métier, cursus : actuellement juriste en droit international et magique.
Alignement politique : pro-moldue, intégriste. après avoir vu ce dont il était capable, le monde sorcier et ceux qui en viennent lui font peur et elle craint - pour elle, pour les moldus et ce monde entier - ce qui pourrait arriver par leur faute.
Informations Magiques
Statut de sang : née-moldue.
Baguette : d'une taille de 26 centimètres et relativement souple, elle est en bois de hêtre et contient un ventricule de dragon. elle est aussi abandonnée au fond d'un tiroir, mais c'est une autre histoire.
Préjugés : Penelope est au croisement des deux mondes, destinée à l'un bien qu'étant née dans l'autre. Elle s'est toujours considéré comme ouverte d'esprit, condamnant les pensées fermées d'une partie de sa famille pendant son adolescence, mais le temps l'a changé. Elle est aujourd'hui méfiante voire apeurée à l'égard des sorciers et de leurs capacités, ayant choisi son camp.
Patronus : un chat bleu russe; calme, réservé, affectueux, elle n'a pas à s'en plaindre.
Épouvantard : le monde moldu mis à terre, à feu et à sang; la dominance forcée de sorciers qui s'introduisent là où ils n'auraient jamais du aller librement et elle, au centre de tout ça, seule et impuissante.
Miroir du Riséd : elle-même, entourée de sa famille dans un monde où la seule magie consiste à faire sortir un lapin d'un chapeau.
Ancienne école/maison : ancienne étudiante de Poudlard, répartie à Serdaigle.

Descriptions
Caractère de votre personnage
Penelope ne se fait de manière générale pas remarquer quand il s'agit de son comportement - ce n'est pas qu'elle soit particulèrement facile à vivre, plus qu'elle est au premier abord suffisamment réservée pour ne pas avoir l'air pire qu'un(e) autre.
Elle est franche, avant tout. On lui a plusieurs fois demandé de considérer le poids de ses mots et l'impact qu'ils pouvaient avoir, et elle a toujours répondu en grognant légèrement; Penelope part du principe que qui demande son avis doit se tenir prêt à tout ce qu'elle peut avoir à dire, en bon comme en mauvais, et ne rien avoir à y redire. Elle n'aime pas qu'on la contredise quand on lui a demandé un avis qu'elle était bien heureuse de garder pour elle.
Elle est déterminée, dans tout ce qu'elle fait. Il est rare que Penelope se lance dans quelque chose pour l'abandonner. Qu'il s'agisse de ses études puis sa carrière, ses convictions politiques ou ses relations personnelles, elle n'est pas du genre à céder en premier. Elle a trouvé dans certains cas que c'était l'une de ses qualités, qui ajoutée à son ambition ne pouvait que la tirer vers le haut, puis elle a découvert que ça ne rendait les déceptions et blessures de ses échecs que plus grandes. Elle n'est pas encore tout à fait sûre de savoir si le risque en vaut la peine, mais c'est plus fort qu'elle. Elle est probablement trop têtue, même pour elle-même, pour se laisser abandonner quoi que ce soit.
Penelope n'aime pas s'encombrer de gens sans raison. Elle aime leur compagnie, jusqu'à un certain point, et pourrait passer des heures à parler avec n'importe qui pourvu que ce soit d'autre chose que de la pluie et du beau temps, mais quand elle arrive à son seuil se saturation, plus un mot ne sort. C'est tout ou rien. De la même manière, elle pourrait aller chercher la lune pour quelqu'un à qui elle tient, ou qui la fascinerait plus ou moins, et rester indifférente devant ceux qui ne lui évoquent rien.
Elle aime se dire qu'elle est de ces femmes rancunières qui n'oublient jamais, mais elle en est loin. Elle ne se privera jamais de mots cinglants et de regards inquisiteurs, mais Penelope sait parfaitement bien que si elle a aimé un jour, elle aimera toujours. Elle déteste savoir ça à propos d'elle-même, tout comme elle hait avoir conscience de sa jalousie qui sans être extrême ne passe pas inaperçue.
Plus le temps passe, et plus elle se rend compte du mauvais dont les gens sont capables, la rendant plus méfiante que jamais, et réticente à s'ouvrir pour plus qu'une conversation éphémère. Elle aime parfois penser aux gens qu'elle ne connait pas encore comme à des sujets à usage unique.
Quand bien même elle a plus ou moins conscience de sa place dans le monde, d'à quel point elle est petite dans tout ce bordel, elle baisse rarement la tête. Penelope est fière, peut-être trop. Elle déteste avoir tord, elle déteste ne pas être au centre de ce qui se passe dans les cercles sociaux qu'elle fréquente. Elle se surprend parfois à penser qu'en bien comme en mal, elle fait un très bon sujet de conversation.
Enfin, Penelope est de ces gens au raisonnement parfaitement idiot, qui sont convaincus que rien d'absolument horrible ne leur est jamais arrivé, à eux en particulier, et que rien de la sorte ne leur arrivera. Elle a toujours été assez réfléchie et créative pour se sortir même in-extremis de toutes les situations qui lui ont été présentées. Elle vit dans un entre-deux constant, où elle sait que cette manière de penser est parfaitement stupide et lui reviendra un jour en pleine gueule - quand elle ne fera rien pour se sortir d'une situation en se pensant bénie par la grâce divine sans qu'il n'en soit rien - sans pour autant pouvoir s'en défaire.


Autres informations
Penelope n'aime l'été que pour le bonheur de retrouver ses tâches de rousseur ※ mesurant environ 1m65 et se trouvant petite, Penelope ne quitte que rarement ses talons, changeant entre escarpins distingués et baskets à plateforme comme une Spice Girl. ※ c'est d'ailleurs l'un de ses groupes préférés, les Spice Girls. elle craquait complètement sur Sporty et Ginger Spice. ※ ses mains sont recouvertes de petites cicatrices, la plupart dues à un manque d'attention quand elle traînait ses mains trop près d'un feu ou d'un four. ※ elle comprend le gaélique irlandais bien qu'elle ne le parle pas vraiment. par contre, elle se débrouille bien en espagnol. ※ juste après avoir été nommée Préfète de Serdaigle, ses amis lui ont organisé une fête. l'un des invités qui n'était pas bien frais a profité du fait que Penelope s'était assoupie dans un coin pendant la fête pour changer ses cheveux de couleur; il a tenté du vert avant du violet puis ses cheveux ont pris feu et elle a du couper la moitié de la longueur qu'elle avait mis des années à obtenir. elle n'a jamais frappé quelqu'un aussi fort que ce soir-là. ※ elle admire les joueurs de quidditch. chez les moldus, elle jouait depuis petite au volleyball, et la pratique d'un sport lui a manqué à son admission à Poudlard, mais elle n'a jamais sauté le pas. aujourd'hui encore, elle trouve une fascination pour ce sport magique qu'elle n'avouerait à personne. elle s'est remise à jouer au volleyball sur son temps libre à son arrivée à Atlantis. ※ elle aime les bijoux, en or particulièrement. où qu'elle aille, Penelope a toujours plusieurs colliers, des bagues à presque chaque doigt ainsi que des bracelets. elle ne les enlève ou les cache que dans le cadre professionnel. ※ Elle est sortie avec Percy Weasley, durant sa sixième année à Poudlard, et a été pétrifiée par le Basilic peu après qu'ils aient officialisé leur relation. En y repensant, c'était probablement un signe du destin, que la rousseur aveuglante des cheveux de son premier amour l'avaient forcé à ignorer.

Réputation
Penelope n'a jamais été du genre à se faire remarquer. Elle a su rester discrète toute sa vie, sans trop s'effacer pour autant. Elle est polie et respectueuse, toujours, et les parents de ses ami(e)s l'ont toujours apprécié pour ça. Elle était celle qui aidait à l'école, que ce soit chez les moldus ou les sorciers, celle qui s'assurait que tout aille comme prévu, toujours. Le rôle de Préfète à Poudlard avait été fait pour quelqu'un comme elle.
Pour autant, Penelope n'a jamais été du genre naïve; elle ne se laisse pas faire, et et tendance à mordre quand on s'approche trop près. Elle ne s'ouvre qu'auprès de ses amis les plus proches, et on lui répète souvent que la première impression qu'elle donne est celle de quelqu'un de froid et distant - mais si ça peut éloigner les gens à problème, elle ne s'en plaint pas.

Rêves & Ambitions
Les rêves de Penelope ne sont pour la plupart pas bien fascinants; elle rêve d'une existence correcte, qui dans son ensemble l'aura rendue heureuse. Rien de très excitant, elle ne tient pas particulièrement à avoir une existence qui laisse trace. S'il fallait vraiment trouver quelque chose, elle voudrait probablement voyager, découvrir, se prouver qu'elle se suffit à elle-même pour vivre. Elle voudrait vivre quelques histoires touchantes, en ressortir peut-être blessée mais grandie, et y repenser une fois vieillie avec un sourire aux lèvres.
Si elle ne pense pas de manière aussi personnelle, Penelope rêve que le monde moldu redevienne tel qu'il était avant la levée du secret; loin d'être parfait et paisible, mais écarté des problèmes sorciers. Elle aime à dire qu'elle voudrait se passer de sa magie, si elle pouvait recommencer sa vie, mais les souvenirs de ses premiers contacts avec le monde sorcier la submergent encore parfois et la rappellent à l'ordre quant à cette pensée. En vérité, elle rêverait probablement de pouvoir vivre sa magie de manière libre, épanouie et sans la culpabilité que tout ça engendre.


Opinions Politiques
Quel est le ressenti de votre personnage vis à vis de la mixité ?
Penelope est fermement contre. Chacun chez soi et les chèvres seront bien gardées, comme disait sa grand-mère.
Elle a été pour la mixité, avant de voir ce dont le mauvais côté du monde magique était capable; maintenant, elle ne veut même plus considérer la chose. Ce mélange de culture trop différentes et aux forces trop peu équilibrées à l'échelle individuelle n'est qu'un danger et il ne peut en résulter que le chaos. Elle fera tout ce qu'elle peut pour éviter que la mixité perdure.

Que pense-t-il des groupuscules extrémistes sorciers et moldus, tels que Magic is Might et Gloriam ?
Penelope a un avis bien tranché sur la question. Là où elle voit en Gloriam un espoir et un besoin pour se défendre, elle voit une menace instoppable en Magic is Might.
Les groupuscules moldus comme Gloriam sont nécessaires, ceux sorciers superflus. Le simple fait que l'on puisse se poser la question, quand bien même elle en a elle-même été là à une époque, la laisse sans voix - face à la puissance d'un monde entier de sorciers, il est nécessaire pour les moldus de se réunir et s'organiser, quitte à se fermer complètement à l'autre monde.
Du côté sorcier, Penelope ne voit pas leur intérêt. Pour elle, leur puissance est suffisante s'il y avait besoin de se défendre contre les moldus, mais elle ne voit là qu'un abus infini de pouvoir. L'existence d'un groupuscule comme Magic is Might ne peut être qu'une erreur et un appel à ce que l'Année des Ténèbres ait à nouveau lieu.

La technomagie: bonne ou mauvaise idée ? Pourquoi ?
Mauvaise idée. Le mélange de la science et de la magie est bien trop instable, et personne ne sait de quoi il pourrait être capable. Ce mélange crée en plus une dépendance des moldus envers les sorciers; là où les sorciers n'ont qu'à appliquer ce qui existe chez les moldus à leur monde, les moldus ne peuvent s'occuper de la partie magique sans aide. Imaginez que le monde se base sur des principes de technomagie pour les années à venir et qu'un jour les sorciers quittent le monde moldu. Ce serait la panique, et un bon en arrière bien trop gros.


Biographie
  • Première confrontation au monde sorcier

  • Les mots se forment dans ses pensées et dans sa gorge, mais rien ne passe ses lèvres. Penelope se contente, bouche-bée, d’observer tout autour d’elle – un simple mur paraît fascinant.
    Elle n’est pas dans une rue bien particulière, juste une rue sorcière, qui ressemble à celles qu’elle connaît, perdues au fond de l’Irlande, tout en en étant l’exact opposé. Sa mère sourit et prend sa main pour l’entraîner un peu plus loin. Penelope passe d’un côté à l’autre de la rue sans se fatiguer, comme si tout était nouveau. Elle est une enfant calme, d’habitude, et ce regain d’énergie fait rire sa mère.
    Elle garde un appareil photo, petit pour l’époque, vissé autour du cou et en oublirait presque sa présence si elle ne voyait pas son reflet dans les vitres de chaque boutique.
    Rien ne l’a jamais autant fasciné, et elle a beau être jeune, elle sait que cette sensation ne passera jamais. Que dès qu’elle regardera quoi que ce soit de magique, elle n’en reviendra pas. Elle ne pourra pas s’empêcher de s’imaginer héroïne d’un film comme elle en a vu à la télé. Elle ne pourra pas s’empêcher de penser que le mot « magique » définit parfaitement la chose et est loin d’être assez fort pour retranscrire tout ce qu’elle pense.
    Elles dépassent l’Animalerie Magique lors d’un énième aller ou retour le long de la rue, et la silhouette de Penelope s’arrête net avant qu’elle ne fasse demi-tour pour se planter devant la vitrine. Elle jette un regard furtif à sa mère, sans lui laisser le temps de quoi que ce soit, et s’enfuit à l’intérieur valser entre les cages. Ses pas se stoppent devant la cage d’un chat qui la fixe et paraît ne pas savoir cligner des yeux. Elle tire sur la manche de sa mère qui l’a suivie et sort déjà onze gallions des tréfonds de son sac. « Bartók. » Sa mère et le vendeur s’accordent pour l’interroger d’un regard. Penelope tend une main vers son nouvel animal de compagnie, sourit doucement, bien plus calme, en le fixant à son tour. « Il s’appelle Bartók. »
    Son regard ne s'accroche plus à autre chose jusqu'à devoir partir.

  • Comment votre personnage a-t-il vécu sa répartition ?

  • Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle, Serpentard. Penelope a passé des nuits à y penser, à réfléchir à ce qu’on a pu lui dire dans sa courte vie sur chacune des maisons, à qui des sorciers qu’elle a croisé ou connaît de nom a appartenu à quelle maison.
    Pour une raison qu’elle ignorait, Gryffondor ne l’avait jamais attiré, tout comme Poufsouffle – et ça n’a bien sûr aucun rapport avec le fait que le jaune ne lui va pas au teint – mais les deux autres maisons lui tendaient les bras.
    Perdue dans l’amas de nouveaux élèves, Penelope tapote du pied, change d’appui, joue avec ses mains. Elle stresse parce qu’il lui arrive de faire un même quiz plusieurs fois et changer sa réponse à la même question selon le jour, et qu’est-ce qu’il arriverait si elle était répartie dans une maison qui ne lui convenait pas et que le lendemain le choixpeau l’aurait envoyé autre part ? Qu’est-ce qu’il se passera, si elle prie sans même s’en rendre compte pour aller dans une maison qui n’est pas la bonne ?
    Les noms se font appeler un par un et chacun s’avance jusqu’au Choixpeau, les yeux d’une salle entière rivés sur eux. Quand elle sort de ses pensées, Penelope se hisse sur la pointe des pieds pour voir entre les épaules de ses camarades. « Serpentard ! » Elle déglutit en regardant la tête d’une inconnue s’éloigner jusqu’au coin le plus décoré de vert de la salle ; son nom est appelé juste après.
    Elle murmure quelques pardons en se frayant un chemin, s’avance vers le Choixpeau comme un détenu s’avancerait vers la chaise électrique, et puis plus rien.
    Elle s’est assise, probablement, a mis le Choixpeau sur sa tête, certainement, mais elle ne se souvient plus. Sa mémoire a tout bloqué, jusqu’à ce qu’une voix pas vraiment humaine ne lui hurle « Serdaigle ! » dans les oreilles. Penelope papillonne, regarde autour d’elle, avant que son visage ne se fende d’un sourire en jetant un regard à la table de sa nouvelle maison. On l’applaudit comme si s’asseoir sur un tabouret et enfiler un chapeau magique avait été un exploit, et elle part s’asseoir au milieu des autres, à sa table. Distraite alors qu’on appelle le prochain, elle jette un regard autour d’elle, à la décoration bleue et bronze de sa maison, aux élèves qui en font partie comme elle et sourient fièrement – cette simple vision la soulage, et elle retrouve son calme. Elle est là où elle doit être.

  • Premier match de Quidditch (en tant que spectateur)

  • Un bal aérien se crée sur le terrain et Penelope, arrivée en retard à son premier match de quidditch, manque de tomber en s’asseyant ; ses yeux ne quittent pas le terrain, pas une seconde, au point où ses amis ne se gênent pas pour se moquer d’elle et quelqu’un la prend en photo, l’éblouissant quelques secondes avant qu’elle ne revienne à son état d’hypnose.
    Avant d’arriver à Poudlard, les vols, les balais, tout ça n’était que ce qu’on lui montrait dans de vieux films mal tournés et aux effets spéciaux tout pétés. Elle se pince le bras quand un joueur passe proche des gradins où elle s’est assise, presque étonnée de ne pas se réveiller d’un rêve étonnement réaliste. On lui propose à grignoter et à boire et elle ne prend même pas la peine de répondre, concentrée.
    Elle a fini le match avec un goût amer dans la bouche, entre le bonheur d’avoir pris part à cette dingerie – qui devrait déjà être monnaie courante pour elle – et la peine d’avoir vu sa maison perdre.
    D’une petite voix, alors qu’ils quittent tous les gradins, Penelope se permet de demander à l’un de ses amis, bien plus habitué à la magie et au fonctionnement de l’école, si elle pourrait elle aussi faire partie, peut-être, de l’équipe de Serdaigle. Son amertume face à la défaite de Serdaigle n’était rien par rapport à la tristesse qu’elle a éprouvé, quand toute la bande s’est stoppée et qu’ils ont ri, lui rappelant la maladresse impressionnante dont elle avait fait preuve lors de leur premier cours de balais. Elle est resté là un moment, le regard rivé sur leur dos, alors que celui qui n’avait jamais répondu à sa question lui souriait tristement avant de les rejoindre, le pas pressé.
    Par simple peur, elle se priva d’essayer durant sa première année, se convainquant les années suivantes qu’elle avait mieux à faire et qu’il était de toute façon trop tard – sans pouvoir s’empêcher d’assister à tous les matchs, toujours, et de passer la nuit suivante à en faire de brefs croquis qu’elle ne montre jamais.

  • Milo

  • 1996. Elle fait la cuisine, installe le plat au centre d’une table où sont déjà posés deux couverts et regarde Milo se servir. Penelope ne mange pas, se contente de le fixer ; de le détailler entier comme si elle risquait de l’oublier demain. Elle mémorise la teinte de ses cheveux quand un rayon de soleil passe par la fenêtre, la couleur exacte de sa peau, de ses yeux, de ses lèvres. Elle avait beau avoir planifié ce jour depuis un moment, elle n’avait pas réalisé la dernière fois qu’elle l’avait embrassé que ce serait la dernière, tout court. Si elle avait su, elle aurait voulu enregistrer la dernière fois qu’elle l’a entendu rire de bon cœur, prendre en photo son dernier sourire sincère ou la dernière fois qu’il l’a regardée et que rien d’autre n’a traversé ses yeux que de l’amour.
    Elle tend le bras et joue avec le bord de son verre vide et ses yeux se remplissent de larmes ; machinalement, elle renifle. Penelope ignore les appels de Milo parce qu’elle préfère rester un moment dans ses pensées. Elle préfère écarter sa voix grave qui lui donne des frissons parce qu’elle n’a plus été signe que d’engueulades depuis longtemps ; et quand elle se sent prête, elle inspire un grand coup, cligne plusieurs fois des yeux pour dégager sa vision d’une armée de larmes qui dévale ses joues et se lance, sans réaliser encore que les mots traversent la barrière de ses lèvres. « Je m’en vais. » Un rire, nerveux, triste, lui prend et les tremblements faussement hilares font vite place à des sanglots silencieux. Elle voudrait en dire plus, mais ne saurait pas comment. Alors elle prend ses couverts, les ramène à la cuisine, se mouche dans une feuille d’essuie-tout et part chercher une valise déjà faite dans le fond de leur chambre. Elle n’ose même pas le regarder, parce qu’elle a peur. D’y voir de la haine et de la tristesse comme celles qui l’habitent, d’y voir une joie et un soulagement qui la briseraient plus encore, ou même d’y reconnaître celui dont elle avait fini par tomber amoureuse et de ne plus avoir la force de franchir le pas de la porte.
    Penelope, habituellement si forte et fière, essuie ses larmes, enfin, et ne relève pas la tête avant d’être sortie de l’appartement, sans prendre ses clés dans le vide poche de l’entrée. Elle reste longtemps, trop longtemps, dans le couloir, à fixer rien en particulier.

    Penelope tire derrière elle une valise plus grosse que le monde et pourtant plus légère que son cœur. Elle n’a pas dormi de la nuit, a l’horrible impression que même ses cernes ont des cernes, et supporte difficilement l’idée qu’en plus de vivre une horrible journée, le poids de celle-ci se ressente sur son visage et son image en général. Grommelant, elle décoince la roue usée de sa valise d’un trou dans la chaussée, ravale un mélange de haine et de tristesse comprimé dans le fond de sa gorge, et continue son chemin.

  • Réaction à l’Année des Ténèbres (1997-98)

  • Penelope a dit énormément de conneries pendant sa vie. Elle a souvent clamé qu’un jour ou un autre était le pire de sa vie, qu’elle détestait un ami qui lui faisait une mauvaise blague, qu’une personne ou une autre s’étant attiré ses foudres mériterait de rôtir en enfer. Le jour où elle a quitté Milo, Penelope a pleuré toutes les larmes de son corps et affirmé qu’elle ne connaîtrait jamais pire peine, pire douleur, que rien de plus horrible ne pourrait jamais arriver.
    En 1997, un jour ou un autre, elle se réveillait la gorge serrée rien qu’en pensant à combien elle voudrait que ce soit vrai, à combien elle aimerait revivre n’importe laquelle de ces mauvaises journées en boucle si ça lui évitait de devoir évoluer dans ce qu’était devenu le monde cette année.
    Par chance, Penelope ne voyait pas les horreurs de l’Année des Ténèbres depuis le cœur de la chose. Elle était aussi révoltée qu’on pouvait l’être, mais savait pertinemment qu’elle ne pouvait rien faire, qu’elle n’était rien ni personne pour pouvoir agir de quelconque manière. Alors elle attendait, et elle a attendu pendant une année, que les choses se tassent, que la situation se calme, avant d’avoir l’impression de pouvoir respirer librement et à pleins poumons. Elle a bouillonné un an, la mâchoire serrée, les dents grinçantes.
    Et quand elle a réalisé que tout était fini, elle a senti un vide, comme si elle s’était habituée à la surcharge d’informations quotidiennes et d’horribles titres de journaux qui passaient sous ses yeux à tout moment de la journée – ou peut-être, et cette pensée l’empêcha de dormir plusieurs jours encore, le vide était-il la trace laissée par ceux qu’elle avait connus et qui n’était plus là, des camarades dont elle ne retrouvait pas la trace, des connaissances dont elle voyait le nom tristement noté dans une liste lugubre.
    Il lui avait semblé entendre des cris et des pleurs, des voix graves en boucle dans la maison de ses parents, et puis plus rien. Le silence, presque plus menaçant.

  • flip

  • Elle croisait des visages vieillis par le deuil et la douleur, qui se fendaient de faux sourires comme s’ils tentaient d’oublier – et elle comprenait, bien sûr, mais elle ne voulait pas oublier. Cette seule idée la rendait tout aussi malade. Penelope ne voulait pas oublier, quand bien même elle sentait sa gorge se serrer à chaque fois qu’une pensée aussi brève soit-elle concernant cette année maudite lui revenait.
    Elle se sentait divisée, comme l'héroïne d'un roman un peu nul qui ne savait que choisir entre la vie de vampire et celle de loup-garou. Penelope, elle, se voyait sans forcément le vouloir appartenir au monde sorcier, et ne voulait pourtant plus rien avoir à faire avec celui-ci. C'était fou, parce que tout ça - la magie, les sortilèges, les escaliers qui bougent, les tableaux qui parlent, les fantômes qu'elle avait côtoyé à Poudlard et même ce qui l'effrayait plus comme le Basiclic qui l'avait pétrifiée - tout ça la faisait encore rêver, comme si elle redécouvrait tout à chaque fois, mais un goût amer s'était ajouté au mélange depuis. Elle ne pouvait plus regarder sa baguette sans se sentir coupable, elle aussi, quand bien même elle avait été des réfugiés nés-moldus, de ceux menacés qui avaient été contraints à se cacher.
    Quand on lui parlait de l'Année des Ténèbres, il lui était au début impossible de garder son calme, mais elle ne manquait pas les regards de travers, méfiants et accusateurs, des moldus qu'elle avait connus petite. Parce qu'elle n'était pas des attaquants, mais elle pourrait l'être. Le devenir. Elle avait des capacités qu'ils n'avaient pas, et la possibilité de faire des dégâts avec, comme les monstres de 1997 l'avaient prouvé. C'est peut-être ça, encore plus que le reste, qui l'attirait vers ce qui s'approchait de près ou de loin à de l'anti-magie; elle voulait faire, ou se persuader qu'elle avait fait son choix. Elle voulait appartenir une fois pour toute à un groupe et se sortir de cet entre-deux effrayant qui lui laissait un goût de bille en bouche.
    Elle prit une grande respiration une fois rendue à Atlantis, et affirma sa décision comme une adolescente en crise qui décide à trois heures du matin de se couper une frange aux ciseaux - elle ferait payer les sorciers et passerait sa vie s'il le fallait à protéger les moldus.



À propos du joueur...
Prénom ou pseudo : masayume // chloé
Âge : vingt-deux ans
Célébrité sur votre avatar : kiana ledé ((l'avatar du prédef était laissé négociable, j'espère que kiana vous va, sinon dites-moi Supplice))
De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? on m'a montré la voie Innocent
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? non. Stare (oui me tapez pas)

Signature du Règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Penelope Clearwater
Jude WhitmoreJude Whitmore
StaffMoldu
StaffMoldu
http://www.catharsis-rpg.com/t27-jude-whitmore-travel-farMessages : 560 Points : 83
Pseudo : Lexie
Avatar : Ben Wishaw
Crédits : Melody
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre-ville d'Atlantis
Patronus: /
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyDim 25 Nov - 3:22

Panique Panique Panique

Permets-moi d’être la première personne à te souhaiter la bienvenue sur notre forum Pénélope Brille Brille Et que dire de ce choix de personnage !!! Merci d’exister Pineapple j’espère que tu te plairas parmi nous ! Si jamais t’as des questions n’hésite surtout pas à contacter le staff ou à les poser ici ou à nous rejoindre sur le Discord du forum ou à nous contacter par signaux de fumée, on se fera un plaisir de te répondre Blush

Encore bienvenue !! Heart


Édit : ET CET AVATAR GODDAMIT Ohhh Bave


Jude Whitmore
Invitéavatar
Invité
Plus d'informations
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyDim 25 Nov - 11:27

Bienvenue et bon courage pour la rédaction de ta fiche ^^
Ollie V. DebenhamOllie V. Debenham
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenhamMessages : 1129 Points : 625
Pseudo : Marinc
Avatar : Emma Stone
Crédits : Dandelion (bazzart) & Scizophrenic (bazzart)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
Patronus: Un chinchilla
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyDim 25 Nov - 13:40

BIENVENUE Heart j'espère que tu te plaira sur le forum Heart Pour toutes questions, on est làààà Heart

EDIT : COUCOU REINE DES REINES !!!!



Debenham ☩
«I wanna feel like I can't come down
I got a dream so I can't stop now
I gotta stop feeling invisible and start feeling invincible
Hate, feeling impossible
The hardest thing is believing in your dreams »

Finn W. BowmanFinn W. Bowman
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t708-finn-w-bowman-keep-my-gMessages : 2058 Points : 872
Pseudo : Flow
Avatar : Herman Tømmeraas
Crédits : avatar : HOODWINK
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les Salines
Patronus: un Mustang
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyDim 25 Nov - 14:01

Bienvenue parmi nous ! Coucou 2 J'espère que tu te plairas sur le forum et j'ai hâte qu'on puisse jouer notre lien prédéfini ! Coeur


Tame my hunger, Numb my skin
In the crowd alone, and every second passing reminds me I’m not whole. Bright lights and city sounds are ringing like a drone, unknown. Oh, glazed eyes, empty hearts, buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
penelope clearwater ※ she smiled like a knife 1528536824-a-comme-amabassadeur1
Draco MalfoyDraco Malfoy
StaffSorcier
StaffSorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t21-draco-choking-on-my-pridMessages : 759 Points : 488
Pseudo : Angie / Batgirl
Avatar : Lucky Blue Smith
Crédits : MELODY ♥ & endlesslove
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les tours d'or blanc dans la Ville Haute
Patronus: Inexistant, impossible à invoquer.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyDim 25 Nov - 15:42

BIENVENUE

J'ADORE TON DEBUT DE FICHE

& ton choix d'avatar est parfait


Sorry about the bony elbows, sorry we lived here, sorry about the scene at the bottom of the stairwell and how i ruined everything by saying it out loud. especially that, but i should have known.
he was a miracle of moving parts, a study in survival
Penelope ClearwaterPenelope Clearwater
Sorcier
Sorcier
Messages : 29 Points : 102
Pseudo : masayume
Avatar : kiana ledé
Crédits : MISERUNT
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: atlantis, centre-ville
Patronus: chat bleu russe
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyDim 25 Nov - 17:34

vous êtes tous plus onctueux que des danettes c'est fabuleux, faites-moi des mioches Supplice merci! Coeur 2
(je suis tellement rassurée que kiana vous plaise Faint)

promis je me dépêche pour ma fiche Hehe
Keith R. CampbellKeith R. Campbell
StaffProfesseur
StaffProfesseur
http://www.catharsis-rpg.com/t20-keith-r-campbell-as-soonMessages : 777 Points : 261
Pseudo : Uneraell / Line
Avatar : Jackson Rathbone
Crédits : Melody, Niniel
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les Salines
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyDim 25 Nov - 21:48

PENELOPE !
Ah, je suis tellement heureuse que tu aies choisi ce prédef! J'avais vraiment hâte de voir ce personnage joué et je salive déjà de lire le reste de ta fiche ! Très chaleureusement bienvenue sur Catharsis Coeur !
Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
StaffÉtudiant Sorcier
StaffÉtudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-soMessages : 328 Points : 447
Pseudo : Alda/Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : Bb Adra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
Patronus: I wish
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyDim 25 Nov - 22:43

Oooooooh je trépigne déjà ! Panique

Très bon choix de prédef, très bon choix d’avatar, je t’aime déjà Supplice Bon courage pour la suite de ta fiche, on est là si tu as beaoin de quoi que ce soit Coeur 2


the night is dark and full of terrors
The day is bright and beautiful and full of hope. There is ice and there is fire. Hate and love. Bitter and sweet. Male and female. Pain and pleasure. Winter and summer. Evil and good. Death and life. Everywhere, opposites. ▬ Everywhere, the war.
Siobhan KvelgenSiobhan Kvelgen
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 1017 Points : 292
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyLun 26 Nov - 13:17

Bienvenue mademoiselle Innocent



 
Seiðkona
Slipp ingen in, la ingen se, slik er plikten, jeg er jo født til det Cattle die, kinsmen die, you yourself will also die. I know one that never dies : the reputation of those who died.

penelope clearwater ※ she smiled like a knife 2NEA9M7
Matt ClickerlyMatt Clickerly
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1635-matt-clickerly-you-don-t-knowMessages : 260 Points : 928
Pseudo : Arthur
Avatar : Matt Damon
Crédits : Bibi
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Faubourgs | Centre-Ville
Patronus: Loup gris
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyLun 26 Nov - 16:15

Bienvenue parmi nous Coeur J'espère que tu te plairas sur Catharsis, et probablement à bientôt en RP Smile 2
Léandre RosierLéandre Rosier
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t25-leandre-rosier-la-haine-Messages : 2538 Points : 1115
Pseudo : Bruleciel
Avatar : Gaspard Freak Ulliel
Crédits : Melody (avatar), Ariane (signature)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Entre le manoir Rosier en Ecosse et la Roseraie en Angleterre.
Patronus: Un Lion. Avec ses bons et ses mauvais côtés.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyLun 26 Nov - 20:19

Ooooh, bienvenue tout plein ! Pineapple Il me semble, en plus, que nous avons un lien intéressant Eyes


penelope clearwater ※ she smiled like a knife 1545237060-moon1 penelope clearwater ※ she smiled like a knife 1545237066-moon2 penelope clearwater ※ she smiled like a knife 1545237071-moon3
Controverses

Spoiler:
 
Ella KvelgenElla Kvelgen
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1655-i-dare-you-i-double-dare-you-Messages : 411 Points : 752
Pseudo : M
Avatar : Léa Seydoux
Crédits : Bazzart - Astra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Tour d'Or Blanc, colocation avec Charlotte Moore, Atlantis
Patronus: Diable de Tasmanie
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyMar 27 Nov - 14:35

Bienvenue officiellement ici Eyes

courage pour terminer ta fiche ! Sunglasses


warden
It is time. We gotta unit and fight, or die and serve a meal to scavengers.
Arthur RoscoeArthur Roscoe
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2062-arthur-roscoeMessages : 59 Points : 252
Pseudo : Jack
Avatar : Matthew-mcconaughey
Crédits : Angel Dust
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Quartiers Résidentiels des Faubourgs, rue de la licorne.
Patronus: Loup
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyMer 28 Nov - 19:15

Bienviandue madame ! Comme promis je viendrai t'embêter niark niark niark !
Penelope ClearwaterPenelope Clearwater
Sorcier
Sorcier
Messages : 29 Points : 102
Pseudo : masayume
Avatar : kiana ledé
Crédits : MISERUNT
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: atlantis, centre-ville
Patronus: chat bleu russe
Informations diverses:
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife EmptyMar 18 Déc - 0:06

j'arrive cent vingt ans plus tard mais vous êtes beaux comme une menthe à l'eau, jovouzem, merci, des bisous, je viens vous harceler vite pour des liens par milliers SuppliceCoeur 2
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: penelope clearwater ※ she smiled like a knife   penelope clearwater ※ she smiled like a knife Empty

 
penelope clearwater ※ she smiled like a knife
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» And she held her sword, and she smiled like a knife. (demetra)
» JOE ϟ the sharp knife of a short life — Délai accordé par le staff.
» CLEARWATER ৩ SKY OF LIE

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: