Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Le Monde :: Royaume-Uni :: île de Rùm
 

 Embers to Inferno (mai 1993, Finland)

Aller en bas 
AuteurMessage
Rain Kvelgenavatar
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 199 Points : 87
Pseudo : CookieStorm
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CookieStorm
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations diverses:
MessageSujet: Embers to Inferno (mai 1993, Finland)   Jeu 8 Nov - 0:12

«Et je t'ai gardé le meilleur pour la fin, mon antre, mon Royaume… la nurserie! C'est tout plein de bébés plus mignons les uns que les autres..»

Ils sortaient d'une des poches boisées de la réserve. Ils arriveraient en vue d'un bâtiment de taille modeste, aux allures de chalet en bois traditionnel. Rain rayonnait à la simple pensée d'exhiber ses dragonneaux, plus particulièrement ses derniers nés. C'était une espèce issue d'un croisement et donc plus rare que les autres : un mélange Panse de Fer Ukrainiens et Suédois à museau court. De jolis dragons d'un profond gris bleuté aux yeux d'onyx mêlés de quartz rose. Ils étaient magnifiques et le résultat heureux d'une erreur d'enclos.

Rain plaisantait sur son pseudo retard sur son tricot à cause de l'effervescence des minis lance flammes sur papattes. Si elle les laissait faire, ils seraient en train de mâchonner les murs et tout ce qui se trouve à leur portée. Adorable, mais épuisant.

Elle poussa le battant de la porte après l'avoir déverrouillée d'un sort complexe. Ils furent accueillis par la chaleur sèche et intense d'une nurserie où des oeufs étaient couvés artificiellement. Rain se dépêcha de refermer la porte sur eux pour ne pas créer une trop grande différence de température. Elle accrocha son manteau au porte manteau plus bas que les autres, l'intégralité de ses collègues étant des «géants», ils avaient fait des aménagements pour le confort de Rain.

“On va inspecter les couveuses et ensuite on pourra aller se poser avec les plus grands.”


Le tour fut rapide: Rain retourna la demi douzaine d’oeufs qui incubaient chacun sous un brûleur individuel.  Elle adapta la puissance et la fréquence des flammes en fonction de l’espèce de dragon et du stade de maturité des oeufs.

L’espace pour les bébés dragons se divisait en plusieur pièces ou les mini Smaugs se retrouvaient entre mini Smaugs du même âge.
Rain choisi pour la première interaction d’Ethan avec de jeunes sauriens ceux qui avaient déjà appris le que le mot “nooooon” voulait dire que “non, tu peux pas mâchouiller ma main comme si c’était un poulet en plastique. Parce que ça fait mal. Inutile de me regarder avec ces yeux là”. Ce fut donc une douzaine de dragonneaux suédois à museau court gambadant maladroitement  dans la pièce qui fut leur comité d’accueil. Au sol un épais tapis herbe verte, les murs d’un bleu pâle  étaient décorés de moutons en trompe l’oeil qui ressemblaient plus à des nuages légèrement carrés avec des pattes qu’à de véritables moutons. Des jouets à mâcher jonchaient le sol. quelques peluches aussi. Les compagnons inanimés semblaient tous avoir été soumis à toute une batterie de sortilèges qui les protégeaient des armes de dévastations massives que les petits avaient déjà dans leur arsenal: lance-flammes, griffes et dents acérées…
La finlandaise confia à son ami une épaisse paire de gants en cuir de dragon ainsi qu’une veste dans la même matière.

“Tu vas avoir chaud, mais vaut mieux ça plutôt que de les laisser te décaniller le bras en jouant.”

Les petits se massaient n piaillant déjà autour des pieds de Rain. Ils savaient que sa présence voulait dire “nourriture”. La finlandaise soupira et lança un regard entendu à Ethan: elle élevait des bidous sur pattes.


Ethan C. Keywairavatar
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2122-ethan-i-lust-for-after-no-disMessages : 14 Points : 38
Pseudo : Colette
Avatar : Kit Harrington
Crédits : Cookiesstorm
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Embers to Inferno (mai 1993, Finland)   Ven 9 Nov - 2:18

Mai 93

Les mains dans les poches, Ethan respirait à pleins poumons l'air encore frais qui soufflait sur la réserve. Il était loin d'être frileux, et le premier à se moquer de ceux qui ne supportaient pas le climat anglais trop moche ; mais ici, en Finlande, c'était une autre histoire. La forêt dans laquelle ils évoluaient quelques minutes plus tôt l'avait temporairement gardé au chaud ; dès l'instant où ils avaient quitté le couvert des arbres, pourtant, le britannique avait remonté son écharpe jusqu'à son nez, gardant pour lui ses diverses plaintes et commentaires quant à la température. Il entendait déjà la mini-Rainy dans son esprit « Tu as froid ? Mais enfin, il fait bien plus chaud qu'en hiver, de quoi tu te plains ! » Hors de question de lui faire ce plaisir. Il se contentait de souffrir en silence, écoutant avec plaisir son enthousiasme presque enfantin ; le même depuis toujours, lorsqu'elle parlait de ces majestueux sauriens.

« Et je t'ai gardé le meilleur pour la fin, mon antre, mon Royaume… la nurserie! C'est tout plein de bébés plus mignons les uns que les autres.. » « Si on met de côté le fait qu'ils puissent rôtir un être humain en deux secondes ? » Il croisa un regard surpris et releva le menton pour montrer à sa meilleure amie son plus beau sourire effaré « Attends, je te vois venir... "C'est précisément pour ça qu'ils sont mignons", hm ? » Il la connaissait par coeur ; presque comme si elle était sa meilleure amie depuis neuf ans. Au cours de toutes ces années, ils n'avaient jamais été séparés plus de deux mois et ce, seulement lorsqu'ils n'arrivaient pas à se voir pendant les vacances scolaires. Mais la Finlandaise était partie pour cette réserve près de huit mois plus tôt et avec ses études, il n'avait pas eu l'occasion de venir la voir. Dire qu'elle lui avait manqué serait un euphémisme presque insultant pour la jeune femme.
Finalement arrivé le matin-même, Ethan ne la lâchait pas d'une semelle, et pas une minute ne passait sans que l'un ou l'autre ne remplisse les silences d'une plaisanterie douteuse ou d'une anecdote que l'autre avait manquée. Les hiboux, c'était bien pratique, mais loin d'être suffisant.

Il haussa un sourcil à l'évocation du retard de Rain sur son tricot, répondant distraitement que si c'était pour qu'elle lui refasse un pull qui ressemblait davantage à un slip troué qu'à autre chose, c'était décidément une bien triste nouvelle. Il renforça ses appuis en attendant le coup de poing dans l'épaule qu'elle ne manqua pas de lui administrer pour son insolence, et en riant, il la suivit dans sa fameuse antre.
La chaleur vint immédiatement désengourdir ses membres, et malgré toute sa volonté de paraître fort et digne, il ne put retenir un soupir de soulagement. Imitant son amie, il se débarrassa de sa veste et de son écharpe qu'il laissa sur un crochet contre le mur ; remarquant à ce moment-là seulement que Rain avait droit à son petit porte-manteau personnel. Un sourire gentiment moqueur étira ses lèvres et il retint une plaisanterie de mauvais goût. « On va inspecter les couveuses et ensuite on pourra aller se poser avec les plus grands. » « C'est toi le chef, je te suis. » En plus, l'idée de se retrouver tout seul perdu au milieu de dragons ne lui disait rien qui vaille. Non pas qu'il ait peur à proprement parler, mais il avait encore trop de choses à faire sur terre pour mourir aujourd'hui. Surtout comme ça. Un instant, il s'imagina planté sur une pique en train de rôtir tranquillement sous l'oeil attentif d'une maman dragon en tablier et ceux, avides, de ses adorables bébés plus mignons les uns que les autres. Mieux valait rester avec Rain, définitivement.

Il observa en silence la jeune femme faire son travail, surveillant la croissance des oeufs et ajustant le matériel en fonction de tout un tas de paramètres dont il ignorait tout et auxquels il ne comprendrait sûrement rien. Méticuleuse, elle inspecta chacun des futurs-bébés-rotisseurs avant de le mener vers une autre partie de la nurserie.
Les monstres étaient là. Nombreux. Les yeux écarquillés, il se demanda si tous ces bébés restaient dans la réserve en grandissant ou s'ils seraient ensuite envoyés dans d'autres endroit. Les petits cris impatients et enthousiastes qu'ils poussaient lui arrachèrent, malgré lui, un sourire attendri. Force était de constater que Rain n'avait pas menti ; ils étaient trop mignons.
La dragonnière lui tendit un équipement de protection et il s'en empara sans dire un mot. « Tu vas avoir chaud, mais vaut mieux ça plutôt que de les laisser te décaniller le bras en jouant. » Trop mignons, mais loin d'être inoffensifs apparemment. On parlait quand même de dragons. Il hocha la tête et s'équipa tandis que les bébés monstres se massaient autour des jambes de Rain, qui lui jeta un regard faussement excédé. Un léger rire lui échappa, et il attira l'attention de quelques-uns des petits qui s'approchèrent prudemment de lui ; il les fixa sans bouger, avec un mélange de méfiance et de curiosité qui devait, finalement, parfaitement refléter ce qui se passait dans la tête des dragonneaux. A moins qu'ils ne le prennent pour leur repas ? « Tu leur as dit que j'étais pas comestible avant de m'inviter, j'espère ? » plaisanta-t-il (à moitié, mais ne lui dites pas). Sous le regard attentif de son amie, il s'accroupit face au plus téméraire des sauriens qui s'approchait, un pas après l'autre, sans le quitter des yeux. Il tendit la main, à peine, craignant toujours un peu de se la faire découper par une série de dents tranchantes. « Salut toi. » Le bébé pencha légèrement la tête sur le côté, lâchant un son à mi chemin entre le piaillement et le grondement. C’était assez comique. « Tu as un nom ? » il jeta un œil interrogatif à Rain, préjugeant que l’animal face à lui ne risquait pas de lui répondre.

Son amie présenta finalement la nourriture à la horde de bestioles affamées, qui se précipitèrent toutes vers elle. Avec un sourire, il la regarda faire. La jeune femme était vraiment dans son élément ; il ne l’avait que rarement vue aussi rayonnante.
Tandis qu’elle nourrissait les petits monstres, il laissa son regard courir autour de lui, particulièrement intéressé par les dessins sur les murs. « Tu n’as peut-être pas beaucoup travaillé ton tricot, mais ta technique de dessin s’est nettement améliorée, ricana-t-il. On dirait presque de vrais nuages, sur les murs. »
Rain Kvelgenavatar
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 199 Points : 87
Pseudo : CookieStorm
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CookieStorm
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Embers to Inferno (mai 1993, Finland)   Mar 18 Déc - 23:34

Ethan n'en menait pas si large que ça, au contact de ses bébés. Elle comprenait, elle non plus, la première fois où elle s'était retrouvée dans une nurserie, elle avait un peu perdu ses moyens: trop de papattes d'un coup.

T'en fais pas pour ça. Ils voient les humains comme leur parents. Surtout moi, parce que je suis présente de la mise au feu de leurs œufs à leur mise en enclos extérieur. Ils savent que les humains leur donnent à manger, pas qu'ils sont à manger. Ils son comme tous les bébés: ils découvrent le monde en le mâchouillant.

Sauf que ces bébés là mâchouillaient plus fort que les autres, d'où l'intérêt du cuir de dragon pour se protéger de leurs petites quenottes. Rain observa Ethan approcher sa main d'un bébé avec tendresse. Ils étaient mignons tous les deux. Elle était heureuse de voir que son ami dépassait ses appréhensions avec ses protégés.

Lui? Smootchie! C'est le bruit qu'il fait quand il éternue. J'essaie de lui donner un nom moins ridicule quand les autres sont pas là...

Le pauvre dragonneau avait été nommé par la petite fille de 3 ans de son patron. Une bonne gamine, mais avec un goût discutable en matière de nom de dragons. C'était comme nommer un chat très affectueux "Attila" sous prétexte qu'une fois, il a collé une dérouillée au chien de la voisine. Le dragon cependant, n'avait pas l'air de vouloir répondre à un autre nom que "Smootchie" ce qui serait marrant, quand une fois adulte, il sera capable de décaniller un homme de 100 kilos d'un seul coup de queue.

Elle trouva le moyen le sourire alors qu'un dragonneau tentait de lui grimper douloureusement le long de la jambe. Et elle, c'est Helmi
(Perle).

Rain prit Helmi dans ses bras. Le bébé dragon n'avait plus sa taille toute mignonne de petite chose sortant à peine de son œuf. Elle avait la taille et le poids d'un jeune molosse, le lance flamme intégré en plus.

La finlandaise présenta le reste des dragonneaux présents dans la pièce : Jupiter, Kukka (Fleur), Neptunus, Meri (Mer), et Omena (Pomme). Chaque petit réagit à son appel, plus ou moins mignonnement, plus ou moins bruyamment. Neptunus tentait d'ouvrir le sac de Rain dans l'espoir d'en extraire des friandises. Elle laissa échapper un "mais qui t'éduque, toi?" consterné en éloignant avec douceur le dragon de son sac du plat du pied. Décidément, il fallait avoir des yeux partout.

Ethan la charriait sur ses qualités de dessinatrice. S'il savait...

Oh tu trouves? C'est l’œuvre de mon patron. Moi, j'ai paint l'herbe!  

Elle lui offrit un large sourire conquérant. Le dessin n'avait jamais été une forme d'art dans laquelle Rain excellait. On ne pouvait pas passer son enfance à faire des gammes et être douée en dessin. Pourtant elle avait toujours aimé ça, quand elle était gamine. Il suffisait de lui donner des feuilles et des crayons de couleurs pour avoir la paix... Enfin... Rain et Jonne n'avaient jamais vraiment été du genre bruyants... Jusqu'à ce que Jonne reçoive une batterie de la part de leur oncle pour son 13eme Noel. Cadeau Empoisonné, Bonjouuuur. Ils avaient fait tourné leurs parents chèvre pendant leurs rares séjours hors de poudlard, jusqu'à ce que le futur Maitre Kvelgen se lasse de l'instrument de torture.

Et aujourd'hui, l'éleveuse de dragons entachait la réputation familiale en devenant Bouseuse en Chef d'une branche des Kvelgen qui tentait par tous les moyens de redorer son blason. C'était ce que ses parents laissaient transparaitre dans les lettres suppliantes qu'ils lui envoyaient pour qu'elle abandonne cette carrière et pourtant, jamais depuis qu'elle avait quitté l'Angleterre elle n'avait été aussi heureuse.

Rain fit apparaitre chaises, biscuits et boissons chaudes.

Depuis que tu es arrivé ici, tu n'as quasiment rien dit sur ton quotidien d'étudiant en droit!

Et bien que ce fut une discipline un peu morne de part son manque de dragons, Rain était véritablement intéressée par la nouvelle vie de son ami. Son autre meilleure amie lui donnait des nouvelles sur sa formation d'Auror aux côtés du légendaire Alastor Maugrey. Elle semblait s'amuser beaucoup et le rendre complètement fou, ce qui faisait mourir de rire la finlandaise. Ethan, lui devait avoir les aventures de Tonks presque en direct, et lui non plus ne devait pas rester de marbre quant aux frasques de l'ex Poufsouffle.


Ethan C. Keywairavatar
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t2122-ethan-i-lust-for-after-no-disMessages : 14 Points : 38
Pseudo : Colette
Avatar : Kit Harrington
Crédits : Cookiesstorm
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Embers to Inferno (mai 1993, Finland)   Sam 5 Jan - 18:27

« T'en fais pas pour ça. Ils voient les humains comme leur parents. Surtout moi, parce que je suis présente de la mise au feu de leurs œufs à leur mise en enclos extérieur. Ils savent que les humains leur donnent à manger, pas qu'ils sont à manger. Ils sont comme tous les bébés: ils découvrent le monde en le mâchouillant. » « Sauf qu'on a pas besoin d'être arnaché comme un quaterback pour s'occuper des autres bébés, observa-t-il, perplexe. » Il n'avait jamais compris l'attendrissement profond que ressentait sa meilleure amie en voyant ces sauriens sanguinaires ; lui, tout ce que ça lui inspirait, c'était une profonde admiration. C'était avant de se retrouver dans cette pouponnière et de devoir admettre qu'ils avaient tout de même quelque chose de plutôt très mignon.

« Lui? Smootchie! C'est le bruit qu'il fait quand il éternue. J'essaie de lui donner un nom moins ridicule quand les autres sont pas là... » Il éclata de rire, pas trop fort cependant, pour ne pas faire peur aux bébés monstres. « Tu rigoles, c'est génial comme nom. » Toujours accroupi, la main tendue vers le petit dragon, il lui sourit d'un air encourageant - en pensant sérieusement que ça allait effectivement l'encourager. « Alors Smootchie ? Ca va ? Tu t'approches ? Sans me bouffer, hein, attention. »

« Et elle, c'est Helmi » Une sacrée acrobate, de toute évidence. Est-ce que les dragons adultes grimpaient aux arbres ? Jusqu'à quelle taille pouvaient-ils grandir ? Si ça se trouve, les arbres pliaient bêtement sous leur poids. Pourquoi auraient-il besoin d'y grimper de toute façon ? Il secoua la tête, amusé par ses propres pensées. Parfois, ça n'avait vraiment aucun sens.
La petite Helmi dans les bras, Rain s'appliqua ensuite à nommer chacun des petits - dont il essaya sans succès de retenir les noms. « Fais gaffe, fit-il lorsqu'elle eut terminé, désignant du menton un petit bien aventureux. Je crois que celui-là a un peu plus faim que les autres. »

La finlandaise fit les gros yeux au dragoneau qui s'acharnait sur le sac en l'ignorant totalement sous l'oeil amusé du britannique. « Mais qui t'éduque, toi? » Elle éloigna la bestiole tandis qu'Ethan ricanait dans son coin. « On se pose bien la question. »

Il reporta ensuite son attention sur la pièce et plus particulièrement ses murs si joliment décorés, se fendant d'un commentaire faussement désobligeant.

« Oh tu trouves? C'est l’œuvre de mon patron. Moi, j'ai peint l'herbe! »

Il se laissa rire sous le sourire victorieux de sa meilleure amie ; belle parade. Il aurait eu du mal à croire que qui que ce soit puisse dessiner plus mal qu'elle.

Il lui épargna pourtant la suite des ses sarcasmes, rejoignant le petit coin casse-croûte qu'elle venait de faire apparaître. Ca tombait à pic, il commençait à mourir de faim ; à croire que son estomac s'auto-digérait dans son ventre.

« Depuis que tu es arrivé ici, tu n'as quasiment rien dit sur ton quotidien d'étudiant en droit! » Il s'installa en face d'elle, un sourire au bord des lèvres. « Parce que c'est moins palpitant et moins dangereux que tes bébés sauriens. J'étais trop inquiet pour te raconter ma vie, plaisante-t-il en s'emparant d'un gâteau qu'il fourre dans sa bouche. » En vérité, il ne savait même pas trop par où commencer. « Au début, j'étais un peu paumé, je t'avoue que même si je connais bien les moldus je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi complexe. J'ai validé la première année et j'ai mes examens pour la seconde en Juin. » Et il était plus stressé à cette idée que jamais auparavant. « Tu entendrais ma mère, c'est du délire. » Il pince sa voix pour imiter le timbre haut perché de sa chère maman : « Tu passes tout ton temps dans ton bureau, c'est fou. Qui es-tu et qu'as-tu fait à mon fils, ô étranger travailleur ? » Amusé par sa propre blague vaseuse, il ricana, s'empara d'un autre gâteau avant de reprendre. « Plus sérieusement, je suis épuisé. Elle exagère à peine, je passe vraiment tout mon temps à plancher. C'est un peu décourageant quand je pense que si ça se trouve, mon diplôme sera sans valeur chez les sorciers. » Il fronça les sourcils à cette idée, inquiet. Si jamais il apprenait qu'il avait fait tout ça pour rien, il allait tout envoyer promener et devenir prof de musique. Ou horloger. Avec un soupir, il finit par hausser les épaules. « Enfin bon, Tonks vient me kidnapper de temps en temps pour me faire prendre le soleil. Elle dit que je ressemble à un inferi, j'espère qu'elle exagère. » Il tourna un regard faussement paniqué vers Rain en remarquant qu'elle ne répondait pas aussitôt. « Elle exagère, n'est-ce pas ? »
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Embers to Inferno (mai 1993, Finland)   

 
Embers to Inferno (mai 1993, Finland)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Embers of War
» Le monde à ses défauts, pas moi ! ✟ « Dante's Inferno » {OK}
» A vendre Iveco turbo daily 120 cv full équipée motocross
» 11 Septanm pote dey lan plizyè peyi.
» [Combat GS] Aldébaran vs Inferno

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: