Embers to Inferno

Rain Kvelgenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 195 Points : 17
Pseudo : CookieStorm
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Embers to Inferno | Mer 7 Nov - 18:12
«Et je t'ai gardé le meilleur pour la fin, mon antre, mon Royaume… la nurserie! C'est tout plein de bébés plus mignons les uns que les autres..»

Ils sortaient d'une des poches boisées de la réserve. Ils arriveraient en vue d'un bâtiment de taille modeste, aux allures de chalet en bois traditionnel. Rain rayonnait à la simple pensée d'exhiber ses dragonneaux, plus particulièrement ses derniers nés. C'était une espèce issue d'un croisement et donc plus rare que les autres : un mélange Panse de Fer Ukrainiens et Suédois à museau court. De jolis dragons d'un profond gris bleuté aux yeux d'onyx mêlés de quartz rose. Ils étaient magnifiques et le résultat heureux d'une erreur d'enclos.

Rain plaisantait sur son pseudo retard sur son tricot à cause de l'effervescence des minis lance flammes sur papattes. Si elle les laissait faire, ils seraient en train de mâchonner les murs et tout ce qui se trouve à leur portée. Adorable, mais épuisant.

Elle poussa le battant de la porte après l'avoir déverrouillée d'un sort complexe. Ils furent accueillis par la chaleur sèche et intense d'une nurserie où des oeufs étaient couvés artificiellement. Rain se dépêcha de refermer la porte sur eux pour ne pas créer une trop grande différence de température. Elle accrocha son manteau au porte manteau plus bas que les autres, l'intégralité de ses collègues étant des «géants», ils avaient fait des aménagements pour le confort de Rain.

“On va inspecter les couveuses et ensuite on pourra aller se poser avec les plus grands.”


Le tour fut rapide: Rain retourna la demi douzaine d’oeufs qui incubaient chacun sous un brûleur individuel. Elle adapta la puissance et la fréquence des flammes en fonction de l’espèce de dragon et du stade de maturité des oeufs.

L’espace pour les bébés dragons se divisait en plusieur pièces ou les mini Smaugs se retrouvaient entre mini Smaugs du même âge.
Rain choisi pour la première interaction d’Ethan avec de jeunes sauriens ceux qui avaient déjà appris le que le mot “nooooon” voulait dire que “non, tu peux pas mâchouiller ma main comme si c’était un poulet en plastique. Parce que ça fait mal. Inutile de me regarder avec ces yeux là”. Ce fut donc une douzaine de dragonneaux suédois à museau court gambadant maladroitement dans la pièce qui fut leur comité d’accueil. Au sol un épais tapis herbe verte, les murs d’un bleu pâle étaient décorés de moutons en trompe l’oeil qui ressemblaient plus à des nuages légèrement carrés avec des pattes qu’à de véritables moutons. Des jouets à mâcher jonchaient le sol. quelques peluches aussi. Les compagnons inanimés semblaient tous avoir été soumis à toute une batterie de sortilèges qui les protégeaient des armes de dévastations massives que les petits avaient déjà dans leur arsenal: lance-flammes, griffes et dents acérées…
La finlandaise confia à son ami une épaisse paire de gants en cuir de dragon ainsi qu’une veste dans la même matière.

“Tu vas avoir chaud, mais vaut mieux ça plutôt que de les laisser te décaniller le bras en jouant.”

Les petits se massaient n piaillant déjà autour des pieds de Rain. Ils savaient que sa présence voulait dire “nourriture”. La finlandaise soupira et lança un regard entendu à Ethan: elle élevait des bidous sur pattes.


Ethan C. Keywairavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t2122-ethan-i-lust-for-after-no-disMessages : 13 Points : 22
Pseudo : Colette
Avatar : Kit Harrington
Crédits : Cookiesstorm
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Embers to Inferno | Jeu 8 Nov - 20:18
Mai 93

Les mains dans les poches, Ethan respirait à pleins poumons l'air encore frais qui soufflait sur la réserve. Il était loin d'être frileux, et le premier à se moquer de ceux qui ne supportaient pas le climat anglais trop moche ; mais ici, en Finlande, c'était une autre histoire. La forêt dans laquelle ils évoluaient quelques minutes plus tôt l'avait temporairement gardé au chaud ; dès l'instant où ils avaient quitté le couvert des arbres, pourtant, le britannique avait remonté son écharpe jusqu'à son nez, gardant pour lui ses diverses plaintes et commentaires quant à la température. Il entendait déjà la mini-Rainy dans son esprit « Tu as froid ? Mais enfin, il fait bien plus chaud qu'en hiver, de quoi tu te plains ! » Hors de question de lui faire ce plaisir. Il se contentait de souffrir en silence, écoutant avec plaisir son enthousiasme presque enfantin ; le même depuis toujours, lorsqu'elle parlait de ces majestueux sauriens.

« Et je t'ai gardé le meilleur pour la fin, mon antre, mon Royaume… la nurserie! C'est tout plein de bébés plus mignons les uns que les autres.. » « Si on met de côté le fait qu'ils puissent rôtir un être humain en deux secondes ? » Il croisa un regard surpris et releva le menton pour montrer à sa meilleure amie son plus beau sourire effaré « Attends, je te vois venir... "C'est précisément pour ça qu'ils sont mignons", hm ? » Il la connaissait par coeur ; presque comme si elle était sa meilleure amie depuis neuf ans. Au cours de toutes ces années, ils n'avaient jamais été séparés plus de deux mois et ce, seulement lorsqu'ils n'arrivaient pas à se voir pendant les vacances scolaires. Mais la Finlandaise était partie pour cette réserve près de huit mois plus tôt et avec ses études, il n'avait pas eu l'occasion de venir la voir. Dire qu'elle lui avait manqué serait un euphémisme presque insultant pour la jeune femme.
Finalement arrivé le matin-même, Ethan ne la lâchait pas d'une semelle, et pas une minute ne passait sans que l'un ou l'autre ne remplisse les silences d'une plaisanterie douteuse ou d'une anecdote que l'autre avait manquée. Les hiboux, c'était bien pratique, mais loin d'être suffisant.

Il haussa un sourcil à l'évocation du retard de Rain sur son tricot, répondant distraitement que si c'était pour qu'elle lui refasse un pull qui ressemblait davantage à un slip troué qu'à autre chose, c'était décidément une bien triste nouvelle. Il renforça ses appuis en attendant le coup de poing dans l'épaule qu'elle ne manqua pas de lui administrer pour son insolence, et en riant, il la suivit dans sa fameuse antre.
La chaleur vint immédiatement désengourdir ses membres, et malgré toute sa volonté de paraître fort et digne, il ne put retenir un soupir de soulagement. Imitant son amie, il se débarrassa de sa veste et de son écharpe qu'il laissa sur un crochet contre le mur ; remarquant à ce moment-là seulement que Rain avait droit à son petit porte-manteau personnel. Un sourire gentiment moqueur étira ses lèvres et il retint une plaisanterie de mauvais goût. « On va inspecter les couveuses et ensuite on pourra aller se poser avec les plus grands. » « C'est toi le chef, je te suis. » En plus, l'idée de se retrouver tout seul perdu au milieu de dragons ne lui disait rien qui vaille. Non pas qu'il ait peur à proprement parler, mais il avait encore trop de choses à faire sur terre pour mourir aujourd'hui. Surtout comme ça. Un instant, il s'imagina planté sur une pique en train de rôtir tranquillement sous l'oeil attentif d'une maman dragon en tablier et ceux, avides, de ses adorables bébés plus mignons les uns que les autres. Mieux valait rester avec Rain, définitivement.

Il observa en silence la jeune femme faire son travail, surveillant la croissance des oeufs et ajustant le matériel en fonction de tout un tas de paramètres dont il ignorait tout et auxquels il ne comprendrait sûrement rien. Méticuleuse, elle inspecta chacun des futurs-bébés-rotisseurs avant de le mener vers une autre partie de la nurserie.
Les monstres étaient là. Nombreux. Les yeux écarquillés, il se demanda si tous ces bébés restaient dans la réserve en grandissant ou s'ils seraient ensuite envoyés dans d'autres endroit. Les petits cris impatients et enthousiastes qu'ils poussaient lui arrachèrent, malgré lui, un sourire attendri. Force était de constater que Rain n'avait pas menti ; ils étaient trop mignons.
La dragonnière lui tendit un équipement de protection et il s'en empara sans dire un mot. « Tu vas avoir chaud, mais vaut mieux ça plutôt que de les laisser te décaniller le bras en jouant. » Trop mignons, mais loin d'être inoffensifs apparemment. On parlait quand même de dragons. Il hocha la tête et s'équipa tandis que les bébés monstres se massaient autour des jambes de Rain, qui lui jeta un regard faussement excédé. Un léger rire lui échappa, et il attira l'attention de quelques-uns des petits qui s'approchèrent prudemment de lui ; il les fixa sans bouger, avec un mélange de méfiance et de curiosité qui devait, finalement, parfaitement refléter ce qui se passait dans la tête des dragonneaux. A moins qu'ils ne le prennent pour leur repas ? « Tu leur as dit que j'étais pas comestible avant de m'inviter, j'espère ? » plaisanta-t-il (à moitié, mais ne lui dites pas). Sous le regard attentif de son amie, il s'accroupit face au plus téméraire des sauriens qui s'approchait, un pas après l'autre, sans le quitter des yeux. Il tendit la main, à peine, craignant toujours un peu de se la faire découper par une série de dents tranchantes. « Salut toi. » Le bébé pencha légèrement la tête sur le côté, lâchant un son à mi chemin entre le piaillement et le grondement. C’était assez comique. « Tu as un nom ? » il jeta un œil interrogatif à Rain, préjugeant que l’animal face à lui ne risquait pas de lui répondre.

Son amie présenta finalement la nourriture à la horde de bestioles affamées, qui se précipitèrent toutes vers elle. Avec un sourire, il la regarda faire. La jeune femme était vraiment dans son élément ; il ne l’avait que rarement vue aussi rayonnante.
Tandis qu’elle nourrissait les petits monstres, il laissa son regard courir autour de lui, particulièrement intéressé par les dessins sur les murs. « Tu n’as peut-être pas beaucoup travaillé ton tricot, mais ta technique de dessin s’est nettement améliorée, ricana-t-il. On dirait presque de vrais nuages, sur les murs. »
Embers to Inferno
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Embers of War
» Le monde à ses défauts, pas moi ! ✟ « Dante's Inferno » {OK}
» [5ème Tournoi - 1er Tour] Hypnos vs Inferno
» [Combat GS] Aldébaran vs Inferno
» [Combat GS : Inferno VS Urio] Choc Frontal
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: