The stuborn owl with the letter

Arthur Roscoeavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t2062-arthur-roscoeMessages : 19 Points : 54
Pseudo : Jack
Avatar : Matthew-mcconaughey
Crédits : Angel Dust
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Quartiers Résidentiels des Faubourgs, rue de la licorne.
Patronus: Loup
Informations supplémentaires:
Sujet: The stuborn owl with the letter | Ven 21 Sep - 6:37

Spoiler:
 

Arthur tenait le crup la tête renversée entre son bras et son corps calé entre ses jambes, de sa main libre il tentait de faire avaler à l'animal la potion qu'il lui fallait sous les yeux de sa jeune maitresse. L'animal ne se laissait pas faire et refusait de prendre son médicament, il gigotait dans tous les sens en grognant.

"J'ai fait boire leur potion à plus gros que toi, ne crois pas que tu m'impressionnes !" Dit le vétérimage à voix haute voix tandis qu'il commençait à vouloir lui desserrer les dents par l'arrière de la mâchoire.

Cela l'amusait toujours autant de voir comment les chiens pouvaient parfois être têtu dans leur bêtise. Si la créature avait été amenée chez lui ce jour là, par une petite fille accompagné de sa grand-mère, c'est que par mégarde elle avait avalé un exercice de potion de sa jeune maîtresse qui pouvait se révéler dangereux pour lui s'il n'était pas pris en charge assez rapidement. Les crups étaient connus pour manger n'importe quoi...
L'animal grogna un peu plus fort, mais il sentait qu'il perdait la bataille et commença à abandonner. Arthur sourit et s'apprêta à verser sa potion, quand des cliquetis sur la fenêtre de son salon se firent entendre. Il soupira de cette interruption pour voir de quoi il s'agissait : un gros hiboux était planté là une lettre en bec. Quand il remarqua qu'il avait réussi à attirer l'attention du maître des lieux il gonfla son plumage et hulula.

"Ah... Quelques secondes j'arrive !"

Le médecin se repencha vers son patient qui couina qu'on ne l'ait pas oublié. Mais sa maitresse demanda :

"Vous voulez que je m'en occupe pendant que vous finissez avec Toby ?"
"Non, merci Lisa. Je m'en occupe dès que j'ai fini."

Un gros CLANK sur la vitre marqua la protestation de l'oiseau. Cette fois-ci Arthur se redressa avec surprise pour s'exclamer.

"HEY !"

Il n'en fallut pas plus pour le crup pour s'enfuir de sa prise et partir se réfugier dans un coin de la pièce. Le vétérimage n'était pas content, l'oiseau semblait vouloir casser sa vitre pour rentrer.

"On dirait bien que je suis tombé sur l'oiseau le plus fleur de nave de tout Atlantis..."
"Ca veut dire quoi fleur de nave ?"
"Hum... Souffla Arthur gêné. Borné... ?"

Abandonnant temporairement de donner le médicament au chien, il alla ouvrir au hiboux qui voleta aussitôt à l'intérieur de la pièce à côté du bureau. L'homme vint lui ôter la lettre du bec et regarda l'expéditeur. Avant finalement de déposer le papier sur le bureau sans l'ouvrir de suite. L'oiseau hulula de protestation.

"Je dois finir mon travail, je la lirai juste après, arrête de râler ."

Il alla récupérer le crup qui avait beau se mettre le plus en boule possible, il ne parvenait pas à se fondre avec le décor. Abattu il suivit son médecin en couinant pour prendre enfin sa potion. Mais entre le hiboux et le canidé difficile de savoir qui était le plus bruyant. Alors quand il eut fini de verser le liquide dans la gueule de Toby il plaça sans crier gare le flacon vide dans le bec du hibou qui se tut aussitôt de surprise. Il sourit à la jeune fille qui était ravi de voir que son ami allait mieux et qui repartit avec sa grand-mère qui l'attendait dehors, le crup bondissant à l'extérieur dès que la porte fut ouverte.

Et enfin le sorcier s'en retourna au courrier qu'il avait reçu, le volatile le dévisageant de ses grand yeux oranges, très mécontent de la manière dont il était traité. Déchirant l'ouverture, Arthur pris le temps de lire ce qui y était écrit. Il comprit rapidement pourquoi le hibou le harcelait depuis son arrivée... Il écrivit une courte lettre de réponse positive qu'il donna à l'animal. Celui-ci le pris entre ses griffes et parti aussi vite qu'il était venu sans demander son reste. Emportant avec lui le flacon vide qu'il avait dans le bec...
Le sorcier prépara très vite un sac avec le matériel nécessaire et parti aussitôt de chez lui, accompagné par son propre chien. Direction l'île de rûm. Il n'avait jamais eut l'occasion d'y mettre les pieds depuis sa récente arrivée, c'était une occasion en or et il savait qu'il serait d'un grand secours pour la mission qu'on lui avait confié. Il se hâta d'aller prendre un bateau rapidement.

Quand il eut posé pied à terre il attendit la personne qui l'avait contacté pour le guider en ces lieux.
Rain Kvelgenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 192 Points : 40
Pseudo : CookieStorm
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CookieStorm
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: The stuborn owl with the letter | Jeu 11 Oct - 20:07
Depuis plus d’une vingtaine de minutes, Rain s’affairait autour d’une jeune Sombral qui avait du mal à supporter les contractions et autres signes d’une naissance à venir.  Et Salima la regardait lancer son troisième sortilège d’allégresse depuis l’autre côté de la barrière qui délimitait l’enclos où l’animal avait été isolé depuis quelques jours, la naissance pouvait, selon sa patronne survenir à n’importe quel moment. Et là, c’était le moment. Salima ne voyait pas les Sombrals. Ce soir, ça pourrait coûter cher.  La finlandaise tentait d’approcher avec d’infinies précautions l’animal et l’espace d’un instant, Salima se dit que c’était gagné, qu’avec sa main sur son encolure, la dragonologiste pourrait aider le Sombral à se calmer. Peine perdue. L’animal battait des ailes fort que Rain fut contrainte à fuir sous sa forme animale, le ventre à terre pour ne pas se faire blesser par l’équidé furieux.

Rain pestait contre “Rubeus Hagrid et ses idées de merde”.  Elle en était arrivée à lui reprocher Mercure en Rétrograde que ce que la jeune zoomage redoutait: le travail s’accelérait et la jeune mère se coucha sur le flanc. Rain pu approcher et introduire un bras dans l’orifice.

Le poulain se présente mal! Fais venir un vétérinaire. je vais jamais m’en sortir seule!”

La jument  tentait d’éloigner Rain à coups de sabots. Rain s’était relevée et regardait la scène avec désespoir. Charlie n’était pas là. Il était parti donner un coup de main en Roumanie, concernant elle ne savait plus trop quelle urgence, mais surtout, les naissances auxquelles la dragonologiste était habituée, c’était des éclosions d’oeufs! Pas des bébés gluants qui sortent des bidous des mamans animaux! Ou alors des tout petits modèles! Genre son chat ou des fléreurs. Au moins pour eux, elle pouvait se transformer en “Grominet” et les calmer en jouant les félins réconfortants… Avec cette petite là, Rain n’avait même pas cette carte là dans la manche. Salima patouna l’épaule de la finlandaise avec douceur: ça irait.

Une fois la lettre envoyée, quand Salima revint, Rain était agenouillée près de la tête de la Sombral. Elle lui caressait l’encolure en murmurant des paroles réconfortantes. Elle ne pouvait rien faire d’autre.

La réponse tardait trop au goût de Salima. Elle descendit sur l’embarcadère pour se tenir prête à recevoir le magivétérinaire.

Quand il arriva, Salima retint de justesse un “C’est pas trop tôt”.

Bienvenue à Rùm! Moi, c’est Salima. Je vais vous conduire à Rain. Depuis mon courrier, la situation n’a pas évolué. Le petit est coincé et Rain n’ose pas faire quoi que ce soit.

Comme elle comprenait la finlandaise. Si elle faisait pire que mieux, des animaux allaient mourir. Et elle n’était pas équipée pour faire une césarienne.
Ils marchèrent entre les bâtiments de la réserve puis, après  un pré où paressaient des moutons, ils arrivèrent devant l’enclos. Rain n’avait pas bougé d’un pouce, trop inquiète pour oser s’éloigner ne serait - ce qu’une minute.

Ah! vous voilà!

Aucun d’eux ne pouvait savoir à quel point Rain était soulagée de les voir arriver. Jusqu’à présent, elle se voyait déjà en train d’informer Hagrid du décès de deux des animaux qu’il lui avait confié. Bien sûr, c’était des choses qui arrivaient, parce qu’il n’y avait aucune garantie sur la vie, mais elle voulait à tout prix éviter un accident. Elle reprit des couleurs en voyant l’homme approcher, Salima à côté de lui.  Elle se leva, prête à suivre les directives qu’on lui donnera pour aider le sombral.

SI je puis vous aider, n’hésitez pas!


The stuborn owl with the letter
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» Letter to UN Secretary General and toGovernments with MINUSTAH Forces in Haiti:
» Maxine Waters kont eleksyon yo.
» Bonjour à tous
» Open Letter to Mrs. Obama from a Son of Haiti
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: