House of the rising flame

Ella Kvelgenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1655-i-dare-you-i-double-dare-you-Messages : 331 Points : 0
Pseudo : M
Avatar : Léa Seydoux
Crédits : Bazzart - Astra
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Tour d'Or Blanc, colocation avec Charlotte Moore, Atlantis
Patronus: Diable de Tasmanie
Informations supplémentaires:
Sujet: House of the rising flame  | Lun 10 Sep - 6:17
Un baillement à s’en décrocher la mâchoire lui fit perler des larmes aux coins des yeux. Pourtant il était pas tard, à peine 19h. Mais Ella était claquée ; y avait que ça pour justifier un tel état vaporeux. Ca devait être le changement de température, il faisait de moins en moins froid à mesure que les jours du mois de mars s’écoulaient. Ou alors le fait qu’elle se soit couchée à 3h du matin, ça devait jouer dans l’équation. Vous me direz ; pourquoi une heure si tardive pour trouver le sommeil ? On aurait pu croire qu’elle avait pas été raisonnable, qu’elle s’était murgée gentiment dans un pub d’Atlantis. Mais vous auriez tort, quoique l’hypothèse était loin d’être con. Simplement, son esprit s’était pas arrêté de turbiner. Tous ces signes étranges sur ce groupe, les Salamandres et puis la venue de ce dragon le mois dernier. Quelque chose clochait, pas besoin d’avoir eu Optimal à ses ASPICs pour le sentir.

La blonde attendait sa sœur aînée au coin d’une rue du centre-ville. Dans leur dernier échange, Siobhan disait qu’elle avait réussi à trouver des locaux dignes de ce nom pour ancrer l’Alliance Prométhée dans la ville. C’était une bonne chose ; la sorcière avait soutenu de près ses efforts d’avoir transformé ses idéaux en un parti politique à part entière. Ça lui allait carrément bien, cette fonction de tête, elle avait toujours eu ça pour elle. Puis les idées étaient pas mauvaises sur le papier, y avait qu’à voir ce que ça donnerait en vrai. Bon, on en était pas encore là ; ça prendrait du temps de réunir tout ce petit monde autour du parti, de se faire connaître et reconnaître. Pour ça, remarque, elle se faisait pas trop de souci. Sa louve aînée saurait mener la meute et rallier les autres à sa cause.

« - Ah bah tiens, c’est pas trop tôt ! s’exclama Ella en pointant son poignet, vide de toute montre. Son petit rire ponctua sa phrase et elle déposa une bise bruyante sur ses joues. Alors, ça va ? Bon, j’te laisse me guider hein, moi je connais pas. L’endroit est pas trop délabré au moins, genre va pas y avoir trois ans de travaux à financer ? »

Ouais parce que bon, l'accompagner pour lui faire plaisir et s'intéresser à son projet, c'était une chose. Mais s'embarquer dans de l'exploration urbaine, de l'urbex ça s'appelle, franchement elle était pas chaude. En plus avec une prothèse, bonsoir le pragmatisme. Accessoirement, ne pas choper le tétanos serait aussi pas mal. Bon, peut-être qu'elle abusait un peu, mais c'était important d'y penser quand même. Ella ajusta son sac à dos sur son épaule et attendit le feu vert de sa sœur pour décoller.


warden
When the night comes, I pity those who are afraid to blow the candle. I stare into the black abyss, for I am not afraid. And I know the abyss will stare right back at me
Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 891 Points : 47
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: House of the rising flame  | Dim 23 Sep - 20:38


House of the rising flame

E
lle souriait, la blonde, parce qu'aujourd'hui elle allait visiter les futurs locaux d'un projet qui se concrétisait enfin après des mois, mais mieux que ça, elle allait les visiter en compagnie de sa petite louve. Qu'elle s'intéresse à son projet et la soutienne lui faisait sincèrement chaud au coeur, mais par dessus tout elle était heureuse, à défaut d'un mot plus puissant, de passer tout simplement du temps avec elle et ce depuis son retour. Parce qu'elle lui avait manquée la petite, c'était comme une partie d'elle qui s'était envolée à son départ pour l'Australie, et maintenant qu'elle l'avait retrouvée, que les deux recommençaient à se rapprocher, elle se sentait un peu plus complète. Elles se retrouvaient, et peut-être que les choses seraient comme avant ?

Mais sourire, même si cela était empli d'une certaine forme de magie, ne ralentissait pas le temps, et lorsque la völva regarda l'heure elle se rendit compte qu'Ella devait l'attendre depuis un petit moment déjà. C'est donc en quatrième vitesse qu'elle quitta l'aile naturelle de l'UPA et transplana non loin du lieu où elle devait retrouver sa petite louve, pressant le pas pour ne pas perdre plus de temps. Et pour elle qui marchait déjà vite d'ordinaire, presser le pas était synonyme de courir. Entre des gens. Des gens stressés de leur journée, pour la plupart. Des gens qu'elle avait parfois évités, parfois bousculés, se confondant en excuses malhabiles tandis qu'elle continuait de filer comme une louve après un cerf autant pour ne pas prendre plus de retard que pour éviter leurs insultes.

Siobhan arriva finalement, le coeur battant, et elle lâcha un rire lorsque sa cadette souligna son retard sans pour autant relever, lâchant seulement un « Excuse-moi, j'étais occupée à l'université et j'ai pas vu le temps filer. » suivi d'un « Je vais bien oui, et toi ? On peut y aller, c'est pas très loin » avant de prendre les devants et de se mettre en route. Elle avait hésité à lui prendre le bras pour marcher mais s'était finalement retenue, car si l'héritière était tactile avec ses proches ce n'était pas vraiment le cas d'Ella, et elle se sentait déjà assez envahissante comme ça sans en plus en rajouter. La blonde continua alors « J'ai aucune idée de ce à quoi ressemblent les locaux mais vu le prix ça ne doit pas être des ruines. D'autant que les bâtiments d'Atlantis doivent rarement être en mauvais état, la ville est jeune... Je me fais pas de soucis. »

Une petite minute de marche plus tard les soeurs arrivèrent devant la bâtisse ; une grande façade de pierre blanche sur trois étages se dressait devant elles, immaculée, fière, se fondant parfaitement parmi les autres bâtiments du centre-ville, avec plusieurs fenêtres qui garantissaient aux locaux une certaine luminosité naturelle. La scandinave s'arrêta un instant devant le bâtiment, souriant légèrement, puis les deux poussèrent la grande porte d'entrée en bois massif et pénétrèrent à l'intérieur, arrivant dans une seule et immense pièce. Ici et là, dans une symétrie parfaite, des piliers se dressaient pour soutenir le plafond et l'étage d'au-dessus, d'un blanc parfait et d'une sobriété moderne à l'image des murs de la pièce. L'escalier sur la gauche n'était pas bien différent, quoique fait en grande partie en bois, respirant la modernité et le sérieux. Siobhan pouvait déjà s'imaginer tous les bureaux jonchés de feuille et l'agitation de l'équipe en période d'activité, les ordinateurs moldus ici et les machines à écrire là. Elle ne pu réprimer un large sourire à cette idée tandis qu'elle avançait dans la pièce en compagnie d'Ella. « Ça m'a l'air parfait, on peut accueillir au minimum une dizaine de personnes rien qu'au rez-de-chaussée »

L'héritière fit le tour de la pièce, posant son regard ici et là en s'imaginant déjà en détail ce à quoi elle allait ressembler, quand bien même elle n'avait pas encore décidé si oui ou non l'Allliance s'installerait ici. Mais c'était une rêveuse la Siobhan, et il fallait dire qu'au point où le parti lui tenait à coeur elle était comme une petite folle à l'idée de le concrétiser. « Et puis j'aime bien le côté "ouvert", qu'il n'y ai pas de bureaux séparés par des cloisons, c'est beaucoup plus chaleureux. T'en penses quoi ? »

Spoiler:
 
 
code by bat'phanie



 
Seiðkona
Slipp ingen in, la ingen se, slik er plikten, jeg er jo født til det Cattle die, kinsmen die, you yourself will also die. I know one that never dies : the reputation of those who died.

Ella Kvelgenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1655-i-dare-you-i-double-dare-you-Messages : 331 Points : 0
Pseudo : M
Avatar : Léa Seydoux
Crédits : Bazzart - Astra
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Tour d'Or Blanc, colocation avec Charlotte Moore, Atlantis
Patronus: Diable de Tasmanie
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: House of the rising flame  | Sam 6 Oct - 9:12
C’était la première fois qu’Ella sortait sans sa canne, et c’était vraiment bizarre comme sensation. Si elle avait été un faon qui apprend à marcher, ça aurait fait une bonne métaphore. Vous voyez ce que je veux dire ? Bon. Ce qui était étrange, c’était de savoir qu’elle avait vraiment rien pour se raccrocher si une faiblesse s’emparait de sa jambe bionique. Le terme était un peu fort ; on s’en foutait, ça claquait. Elle avait fait exprès de choisir une sortie pas trop éprouvante pour sa première fois. Et puis si quelque chose se passait mal, Siobhan serait là pour l’aider. La Kvelgen faisait d’énormes efforts pour paraître complètement chill ; mais sa seule crainte était de tomber. Ce serait juste humiliant et ça détruirait le peu de confiance en ses compétences qui subsistait malgré la rééducation. Putain que c’était difficile. Mais elle y arriverait.

Ce petit laïus dura le temps nécessaire pour que les frangins arrivent à destination. La façade était propre et semblait neuve ; effectivement, son aînée avait plutôt l’air d’avoir fait un bon choix. Cela dit, pas trop vite ! Fallait encore voir l’agencement interne avant de se prononcer. Ce serait con qu’elles aillent trop vite et se précipitent sur l’occasion sans réfléchir, en plus de précipiter leurs thunes dans un gouffre sans fond. Pour une fois que c’était elle qui gueulait prudence, eh, une fois n’est pas coutume. En entrant, le frais de la pièce vide se fit sentir en comparaison avec les premiers rayons du soleil printanier. Alors que Siobhan détaillait sa vision future des bureaux du parti, la cadette avança jusqu’aux fenêtres dans le fond de la pièce, tout en observant les alentours.

« - Ouais, c’pas mal lâcha-t-elle le nez en l’air. Par contre j’pense que ce serait p’t’être bien de mettre des cloisons transparentes, au moins. Histoire que chacun ait un espace de travail aussi, genre imagine si y en a trois qui sont au téléphone en même temps, ça ferait un sale bordel. Avec des bureaux et un sort d’insonorisation, ça ferait le taff ! »

La blonde s’adossa contre le mur impeccable, et croisa difficilement les jambes. Ce contact rigide sur son autre tibia bien vivant, c’était bien trop relou. Elle changea vite de position et laissa son regard balayer les lieux. Sa langue s’était retenue assez longtemps de pas transcrire son idée derrière la tête. C’était sans doute le bon moment, avant de passer à autre chose. De toute façon, elle voulait lui en parler, donc si c’était pas maintenant, ce serait quand ? Allez, lance-toi.

« - Dis Sio, ça a rien à voir mais… J’crois qu’un autre poste d’infirmière vient d’ouvrir à l’université. Ou alors il y était déjà, j’sais pas, bref, on s’en fout. Tourner autour du pot ; là c’était plutôt tourner autour du… Bon, j’ai pas de bon jeu de mot là. T’en pense quoi si je postulais pour devenir infirmière ? »


warden
When the night comes, I pity those who are afraid to blow the candle. I stare into the black abyss, for I am not afraid. And I know the abyss will stare right back at me
Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 891 Points : 47
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: House of the rising flame  | Dim 28 Oct - 12:34


House of the rising flame

S
on sourire s'assagit aux parole pleine de bon sens de la louve cadette et elle hocha la tête, lentement ; très lentement. « Oui, tu as raison. » Puis elle avança jusqu'à la fenêtre où Ella se trouvait, s'y appuyant de l'épaule tandis que la jeune femme, après une courte pause, reprenait. Elle ne lui adressa un regard - ainsi qu'un doux sourire - que lorsque elle lui avoua vouloir devenir infirmière. C'était drôle quelque part, car si la seiðkona connaissait les talents de botaniste mais surtout de potioniste de sa petite blonde elle savait que cela ne suffirait pas, mais elle trouvait la démarche adorable. Et puis elle y croyait. Parce qu'Ella était l'une des personnes les plus déterminées qu'elle connaissait, et que si telle était sa volonté d'être infirmière... eh bien elle le serait, peu importe combien de temps cela prendrait. Ses yeux à la pâleur hivernale vinrent se poser un instant, et un instant seulement, sur les façades opposées à la fenêtre, les balayant d'un regard vague et désinvolte, en opposition avec sa voix intéressée et assurément douce « C'est une bonne idée, je pense que tu ferais une bonne infirmière, tu as déjà de très grandes connaissances en remède. Est-ce que tu t'es renseignée sur les formations ? » et elle reporta ses yeux sur elle, qui vinrent immédiatement trouver leurs jumeaux.

C'était drôle, oui. Infirmière. Un fin sourire s'étira à ses lèvres. A bien y repenser ça ne l'étonnait pas venant d'Ella, car elle-même aurait pu devenir infirmière si elle n'avait pas été si véhémente dans son envie de faire le bien, parce qu'après tout il n'y a qu'un pas entre protéger et prendre soin des faibles. Il fallait dire, aussi, que la pression implicite de sa famille n'avait pas joué en la faveur de cette profession. Parce que c'était ça, les Rosier. Des Hommes de justice, de loi. Y'avait qu'à voir leur mère, Camille, et puis Ariane et Léandre. Ah elle faisait bien tâche au milieu. Mais les deux se ressemblaient beaucoup, alors l'étonnement n'était pas une émotion qu'elle avait ressentie, et ce malgré le caractère un peu... brute, d'Ella. Gryffondor, Poufsouffle, c'était proche. La Poufsouffle avait choisi la voie des Gryffondor, et à présent la Gryffondor suivait la voie des Poufsouffle.

Oui, c'était drôle quand on y pensait, mais surtout cela faisait comme un pincement au coeur de la völva.

« Tes connaissances sont un gros avantage, je pense que ça amoindrirait grandement le temps d'apprentissage. Tu ne te concentrerais que sur le médical pur. » combien de temps ça prenait en général... 3, 4 ans ? Avec un peu de chance elle n'en aurait que pour une année ou deux, maximum 3, peut-être plus si au final elle souhait devenir médecin plutôt qu'infirmière.

Tandis qu'Ella répondait, la grande posa à plat l'une de ses mains contre la paroi transparente et fraiche, un peu en hauteur, prenant une pose décontractée alors qu'elle basculait tout son poids sur sa jambe gauche ; valait mieux si elles discutaient debout un bon moment. Et, de temps en temps, elle regardait les passants marcher dans la petite rue derrière le local, plus leur habillement qu'eux-même en fait, avant de revenir à sa soeur. Et à chaque fois une voix discrète lui rappelait la beauté d'Atlantis, sa diversité. A chaque fois, elle se disait qu'elle n'aurait pas pu vouloir plus que ça ; être dans une ville proche des gens qu'elle aimait, une ville bâtie à l'image de ses valeurs.
 
code by bat'phanie



 
Seiðkona
Slipp ingen in, la ingen se, slik er plikten, jeg er jo født til det Cattle die, kinsmen die, you yourself will also die. I know one that never dies : the reputation of those who died.

Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: House of the rising flame  | 
House of the rising flame
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] House of the Rising Sun [DVDRiP]
» house of the rising sun (sallie)
» CNN: Food prices rising across the world
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» Young Haitian MD named White House fellow
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: