Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Atlantis & Manadh :: Manadh :: Enclave résidentielle sorcière
 

 Crush the edge of symetry - Siobhan

Aller en bas 
AuteurMessage
Rain KvelgenRain Kvelgen
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 210 Points : 262
Pseudo : CelestialThunder
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CelestialThunder
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations diverses:
MessageSujet: Crush the edge of symetry - Siobhan   Crush the edge of symetry - Siobhan EmptyDim 9 Sep - 18:01

Ce jour là, Rain s'était laissée dormir une bonne partie de la matinée. Tagada l'avait réveillée tôt pour avoir sa ration du matin, puis une fois le chat nourri, la jeune femme était partie se recoucher. Elle devait être en forme pour Siobhan. Passer son jour de congé à se faire tatouer méritait, de base, qu'elle passe le plus de temps possible au lit, à paresser sous les couvertures douces et moelleuses.

Elle se rendormi vraiment deux heures, puis, elle somnolait en papouillant Mémé Tagada. La vieille minette avait eu du mal à grimper sur le lit au point ou Rain dû lui ouvrir les couvertures pour que ce soit moins haut pour ses petites papattes affaiblies par l'âge.

La finlandaise se rappelait de Tagada toute petite, quand elle tenait encore dans le creux de ses mains, minuscule, son pelage d'un gris océan pas encore tout à fait pelucheux, ses petits yeux, des éclats de ciel, plein de curiosité... et des bêtises qu'elle avait pu faire en grandissant. Les bonds de quasiment huit fois sa hauteur. Aujourd'hui, elle peinait à grimper sur les meubles, et elle avait même miaulé sur Rain jusqu'à ce que l'humaine comprenne qu'elle devait lui mettre son coussin préféré sur le sol. L'arthrite ne faisait pas de cadeau. la prochaine fois qu'elle irait à l'animalerie, elle prendrait sa petite maminette d'amour avec elle pour que Blake puisse adapter le traitement.

Rain était décidément bien trop gaga des animaux.

Quand elle parvint enfin à s'extirper de son cocon de couvertures, il lui restait juste de temps d'avaler un reste de pizza et de prendre une douche pour enfiler l'un de ses plus vieux T-shirt de groupes dont elle n'en avait pas grande chose à faire, ce qui se voyait sans peine vu le nombre de petits accrocs dedans, marque de fabrique de ses dragounets d'amour. Ensuite seulement, elle transplanerait devant la porte de sa cousine.

Au moment de frapper à la porte la nordique fut prise d'une hésitation: Devait elle vraiment prendre le risque de laisser Siobhan marquer sa peau si profondément? La blonde n'en était pas à son coup d'essai. Pis elle s'était entrainée. Si Rain trouvait des manières d'expier sa captivité dans des stratagèmes étranges, elle n'était pas encore totalement inconsciente. Elle prit une profonde inspiration, pria un peu Thor pour que ce ne soit Weasley qui lui ouvre et frappa.

Hallooooooj!

En Danois. Juste pour embêter un peu Siobhan qui venait juste de lui ouvrir, et aussi pour cacher maladroitement sa nervosité. Ce n'était pas son premier tatouage, mais c'était le premier qu'elle faisait faire par quelqu'un qui n'était pas professionnel. Cependant, ce tatouage là, elle ne voulait pas le confier à un inconnu.



Crush the edge of symetry - Siobhan Xjif
Siobhan KvelgenSiobhan Kvelgen
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 1017 Points : 292
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Crush the edge of symetry - Siobhan   Crush the edge of symetry - Siobhan EmptyDim 9 Sep - 22:20

Traductions du Norvégien:
 



Crush the edge of symetry

S
iobhan n'avait pas profité de son jour de repos pour faire ce que tout être humain normal aurait fait : se reposer. En fait, pour tout dire, elle avait été aussi speed que tous les autres jours de la semaine, ayant passée la majeure partie de son temps au manoir de la Roseraie à jouer avec sa meute, ce qui était plutôt sportif, tandis que l'autre partie avait été dédiée à un peu de botanique, plus calme, au sein des immenses serres du domaine. Elle y trouvait beaucoup de réconfort le trois quart du temps, de quiétude, de sérénité, mais bien-sûr ça c'était lorsque d'anciennes pensées ne lui revenaient pas en tête ; ça, c'était quand elle n'imaginait pas sa mère étendue sur le sol, au milieu des plantes, en train de se vider de son sang avec ce bâtard de Greyback devant elle, souillant de sa simple présence leur domaine centenaire. Oh oui elle avait la rancune tenace et les souvenirs vivaces, la Siobhan, surtout lorsque l'on touchait à ses proches, et ça lui jouait bien trop souvent des tours. Mais aujourd'hui était un bon jour, car aujourd'hui elle n'avait pas la tête à ressasser un lointain passé. Mieux même, elle avait pu laisser son coeur voguer vers d'agréables songes et de beaux espoirs, car aujourd'hui elle allait s'occuper de la peau de Rain, et parce que la vie était belle après tout et qu'il fallait en profiter tant qu'elle l'était. Car qui sait, peut-être qu'un jour tout cela changerait.

Parce qu'elle le savait, ce n'était qu'une question de mois, d'années avant que le rôle de matriarche ne lui incombe. Et par Freyja qu'est-ce qu'elle aurait aimé pouvoir repousser l'échéance, voir la confier à sa tante jusqu'à être peut-être un peu plus... prête ? Le serait-elle seulement un jour ? Elle ne cessait d'y penser depuis que le vote l'avait désignée elle, la petite louve prédestinée à reprendre le flambeau.

Après s'être lavée et habillée d'une manière décontractée, la scandinave était retournée dans son chez elle et avait patienté jusqu'à ce que sa cousine arrive, ce qui ne tarda pas.

Le fait que Rain veuille que ce soit elle qui la tatoue l'avait véritablement touchée, car il s'agissait là d'une preuve de confiance mais aussi de proximité. Mais quoi d'étonnant pour deux femmes qui avaient grandie ensemble à Poudlard ? La seiðkona prenait la chose très à coeur, en était pour preuve l'immense pièce de porc qu'elle avait recouverte de dizaines et de dizaines de retourneurs de temps tatoués à l'encre noire, tous identiques et portant tous la même patte, la même application et la même précision. Car même si elle savait sa main sûr, et car même si elle l'était et qu'elle avait perfectionné le peu qu'elle savait faire au fil des années, il subsistait encore de nombreux doutes dans son esprit. Des peurs. Mais ce n'était pas digne d'elle. Pas digne d'une femme aussi assurée au caractère si fort, si affirmé. Alors elle les avait tus, ses doutes et ses peurs, toutes ces années durant, se rappelant mot pour mot de ce que lui avait confié sa grand-mère lorsque elle n'était qu'une petite fille influençable et voulant bien faire. Slipp ingen inn, la ingen se, slik er plikten, du er jo født til det.

Alors elle avait fait disparaître les preuves une fois son assurance retrouvée. Et quand Rain viendrait tout serait parfait. Elle en était persuadée.

La dragonologiste venait d'ailleurs de toquer à la porte et la blonde était allée lui ouvrir avec la bonne humeur chevillée au corps, et ce même lorsque elle entendit le premier mot de sa cousine, forcément destiné à l'embêter. « Jeg forstår ikke inntrengeren, beklager. » avait-elle soufflé d'un ton tout à fait naturel avant de faire mine de refermer la porte au nez de la finlandaise. Puis elle avait doucement rit en la rouvrant, d'un rire maîtrisé. Elle l'avait ensuite invitée à rentrer, lui proposant à boire ou à manger, avant de finalement lui demander comment elle allait et, surtout, si elle n'était pas trop stressée.
code by bat'phanie



 
Seiðkona
Slipp ingen in, la ingen se, slik er plikten, jeg er jo født til det Cattle die, kinsmen die, you yourself will also die. I know one that never dies : the reputation of those who died.

Crush the edge of symetry - Siobhan 2NEA9M7
Rain KvelgenRain Kvelgen
Sorcier
Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1539-rain-kvelgen-your-eyes-tell-mMessages : 210 Points : 262
Pseudo : CelestialThunder
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : CelestialThunder
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Centre ville
Patronus: Léopard des neiges
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Crush the edge of symetry - Siobhan   Crush the edge of symetry - Siobhan EmptyJeu 13 Sep - 18:51

La réponse de sa cousine la fit pouffer de rire. C'était exactement le genre de chose qu'elle disait quand on lui parlait suédois... sauf que Rain en bonne finlandaise finnophone n'était pas vraiment chill au point de simplement faire semblant de refermer la porte. En tous cas, elle était bien contente de parler un peu le norvégien et quelques mots de danois. La première langue était quasiment la "langue officielle" de la famille, et la seconde, tellement proche qu'elles étaient encore mutuellement intelligibles. Rain regrettait presque que ce ne fut pas le finnois. Rien que pour voir quelques fronts de plisser et des lèvres inférieures trembloter à la pensée des cas de déclinaison, des différents infinitifs et de l'alternance consonantique.

Elle entra dans le manoir, déclinant l'offre de boire ou manger.  Elle avait encore le gout du chocolat mangé en dessert sur la langue. Peut être qu'elle reviendrait sur cette décision plus tard, et à ce moment là, elle inviterai sa cousine à manger en ville.

Ça va! Je sors à peine du lit. Weasley devrait être occupé toute la journée avec les dragons. On a amplement le temps.

Rain eu un large sourire un peu crispé.  Il était normal d'être un peu nerveux avant de confier son corps à quelqu'un, même si on connaissait cette personne depuis sa naissance. Elle resserra un peu son vieux châle en cachemire autours d'elle par habitude. c'était l'un des rares cadeaux de sa mère qu'elle n'avait pas jeté ou rendu. Ce châle tout à fait ordinaire et sans la moindre valeur sentimentale avait été lavé si souvent qu'il boulochait un peu par endroit.

Un peu nerveuse. Pas autant que pour le premier...Tu vas faire mon deuxième.

Celui là aura une signification particulièrement lourde. Le premier aussi, et confier le motif à un inconnu lui avait permis de garder le secret sur sa peau entre elle et Nymphadora. Un secret qui n'avait pas encore été révellé. Mais avec ce second, elle espérait pouvoir enfin commencer à expier ses fautes, à accepter sa défaite face au temps et à la vie, presser son front contre celui de Hel et d'une certaine manière guérir de la mort.

Et comme le premier, il est sur les côtes. Je sais à quel point tu vas me faire mal.

Rain sourit doucement. Elle avait supporté la douleur mieux qu'elle ne l'aurait pensé. Le tatoueur moldu l'avait bien préparée mentalement: ça serait un peu comme se faire griffer par un chat. Rain savait donc à quoi s'attendre sous le dermographe de Siobhan. La Finlandaise avait catégoriquement refusé de se faire tatouer à l'aiguille et au marteau. Le VIIIeme siècle était terminé depuis longtemps et il était hors de question qu'on ne marque sa peau de cette manière quand on avait mis au point une façon moins brutasse de se faire tatouer. Pis quoi encore? un silex en guise d'aiguille? Sans elle. avoir étudié à Gryffondor ne l'avait pas totalement dépourvue de bon sens au profit d'un courage hors normes.

On ferait bien de s'y mettre.

Maintenant qu'elle était là, l'appréhension se teintait d'impatience. Depuis le temps qu'elle voulait le faire, le bon moment était enfin arrivé.


Crush the edge of symetry - Siobhan Xjif
Siobhan KvelgenSiobhan Kvelgen
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 1017 Points : 292
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Crush the edge of symetry - Siobhan   Crush the edge of symetry - Siobhan EmptyDim 18 Nov - 8:36



Crush the edge of symetry

S
iobhan avait pincé les lèvres. En effet, ce tatouage ferait mal, et elle ne pouvait pas l'insulter en lui proposant de faire disparaître la douleur. Et elle ne le voulait pas surtout, car un tatouage était symbolique, tout autant que la douleur qu'il engendrait. C'est un moment fort qui doit être vécu entièrement ; personne n'y échappe, à part les faibles et ceux pour qui cet art ne veut rien dire, ce qui n'était pas le cas de sa cousine. Si tel avait été le cas la norvégienne n'aurait probablement pas accepté de s'occuper d'elle, car son apprentissage avait été fait dans un but purement... spirituel, symbolique ; on l'avait formée pour tatouer des runes, des symboles, des incantations et toute sorte de choses magique, pas pour faire des papillons car "c'est trop joli". Non, il fallait que ce qu'elle marque dans la peau d'autrui ait une signification, une valeur, une importance, et elle était intransigeante sur ça. « En effet ça risque de piquer un peu. Mais ne stresse, je sais ce que je fais, et dans le pire des cas si je te rate j'utiliserai un retourneur de temps pour empêcher ça, donc si dans cinq secondes ma vitre se fait éclater... on saura que je ne dois pas te tatouer... » lança-t-elle, souriant un peu plus finement. Puis elle attendit une, deux, trois, quatre et cinq secondes. Rien. « Parfait ! fit-elle avec un grand sourire amusé, détendue On peut y aller. »

La tatoueuse archaïque prit les devants et invita son cobaye à la suivre. Avoir un manoir pour seulement deux personnes était un avantage, cela laissait des pièces libres que l'on pouvait utiliser un peu comme on le voulait, aussi la blonde avait-elle pu faire un véritable salon de tatouage dans l'une des ailes de sa demeure. Il servirait peut-être deux fois dans sa vie mais son budget mensuel lui permettait bien de faire des folies et d'investir dans une table de tatouage ainsi que dans des encres et des aiguilles - stériles, précisons, car même (et surtout) les druidesses savent faire preuve d'hygiène. N'étaient-ce pas elles qui, dans des temps reculés, étaient garantes du savoir et par extension de la médecine ? Siobhan poussa la porte de la salle aseptisée et laissa passer sa cousine. Dans l'air flottait... une absence d'odeur, quand bien même la fenêtre victorienne était close, question d'hygiène mais aussi parce que Rain devrait tomber le haut et que malgré son sang Finlandais elle risquerait de se les geler sévère. La température de la pièce était d'ailleurs légèrement supérieure à celle du hall d'entrée. « Je te laisse prendre place. »

Tandis que Rain s'asseyait la völva fila dans la pièce adjacente se laver les mains & les avant-bras, respectant scrupuleusement la procédure de la même manière qu'elle l'avait fait avec Adrasteia... quand bien même un véritable tatoueur se serait arraché les cheveux en la voyant la tatouer en plein milieu d'un ancien volcan islandais avec des outils archaïques. Une fois les mains propres elle retourna auprès de sa cousine, lui offrant un grand sourire, et vint prendre place sur le tabouret juste à côté de la table de tatouage. D'un coup de baguette elle rapprocha la table à roulette où l'attendaient dans leurs emballages les aiguilles à usage unique ainsi que le petit pot d'encre noire, à côté de la boite de gants en nitril et du dermographe récemment acheté et déjà prêt mais aussi de la vaseline et de la solution hydroalcoolique. Ça ne valait pas la magie mais il fallait reconnaître que les moldus étaient des êtres particulièrement ingénieux et beaucoup moins assistés que les sorciers. « Ça va, t'as pas froid ? » souffla la druidesse tandis qu'elle enfilait ses gants et préparait ses instruments, sereine. Puis ce fut au tour du stencil pour lequel elle avait payé cher, car l'imprimante n'était pas donnée. Elle imprima le dessin désiré et s'approcha de Rain pour venir le placer bien correctement sur son plexus solaire. Quelques secondes s'écoulèrent avant qu'une idée lui vienne en tête pour se venger du bonjour en danois. C'était peut-être plus méchant mais bon, c'était de bonne guerre. La sorcière releva donc la tête, la tourna vers la porte et lança un « T'es déjà rentré Charlie ? » d'un air tout à fait sérieux et comme si cela ne la dérangeait pas que les seins de sa cousine soient ainsi exposés à son ex.
code by bat'phanie



 
Seiðkona
Slipp ingen in, la ingen se, slik er plikten, jeg er jo født til det Cattle die, kinsmen die, you yourself will also die. I know one that never dies : the reputation of those who died.

Crush the edge of symetry - Siobhan 2NEA9M7
Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Crush the edge of symetry - Siobhan   Crush the edge of symetry - Siobhan Empty

 
Crush the edge of symetry - Siobhan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agnar.d.Edge[terminer]
» Kane, Dolph Ziggler & Randy Orton VS Edge, Justin Gabriel & Chris Jericho
» Fatal Four Way : MVP VS CM Punk VS Edge VS Kane
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Batista VS Edge VS Christopher Daniels VS Cody Rhodes.

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: