Bienvenue sur Catharsis,
A Tale of Muggles and Wizards
Constellations ON/OFF
Catharsis
A Tale of Muggles and Wizards

Catharsis :: Hors-Jeu - Personnages :: Présentation des Personnages :: Résidents d'Atlantis・Autres :: Fiches validées - Résidents d'Atlantis・Autres
 

 Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison

Aller en bas 
AuteurMessage
Shawn FaradayShawn Faraday
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t1994-shawn-faraday-the-leaves-are-Messages : 194 Points : 290
Pseudo : Magneion
Avatar : Tom Hardy
Crédits : AvengedinChains
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Les Salines
Patronus: Un ours
Informations diverses:
MessageSujet: Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison   Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison EmptySam 25 Aoû - 6:23

Shawn Anselm Faraday
Informations civiles
Nom : Faraday
Prénom(s) : Shawn, Anselm
Date de naissance : 15 septembre 1963
Âge actuel : 38 ans
Origines : Anglaises, de Brighton
Métier, cursus : Professeur de médecine magique et responsable de la formation en médicomagie. Il a exercé quelques années à Ste Mangouste avant d'être à son compte. Il a décidé de devenir professeur quand l'université a ouvert ses portes, entre autres raisons.
Son autre métier, c'est brigand professionnel. Il est receleur pour l'organisation de Sacramento depuis de nombreuses années.
Alignement politique : Conservateur, Shawn pense que l'influence moldue sur la société sorcière va diluer sa culture et la transformer un peu trop à son goût. Globalement, il n'aime pas le changement, même quand il est forcé de s'y habituer.
Il est proche des idées du Sacre et de Magic is Might, très clairement, même si le climat actuel veut qu'il ne le dise pas trop fort.
Informations Magiques
Statut de sang : Sang-Mêlé (deux parents sorciers)
Baguette : Aubépine, Ventricule de Dragon, 31cm, plutôt souple.
Préjugés : Il se méfie des moldus par principe : individuellement, il peut se lier d'amitié avec l'un.e d'eux sans soucis. Mais globalement, il préférerait que les mondes soient bien séparés, et trouve de toute façon que les moldus sont bien plus mal lotis que les sorciers. Côté sang, il n'a aucune sympathie pour l'idéologie extrémiste des Sang-Pur, qu'il considère stupide et mal à propos. Il est temps de se réunir, tous en tant que sorciers et sorcières, pas le temps pour les guerres intestines.
Patronus : Un ours, énorme.
Épouvantard : Il prend la forme du cadavre de son jumeau.
Miroir du Riséd : Il y voit ses frères, sa sœur, ses parents, en bonne santé et souriants. Ils s'entendent tous, ont des familles, et lui aussi.
Ancienne école/maison : Poudlard, Poufsouffle.

Descriptions
Caractère de votre personnage
Si on le lui demandait, Shawn dirait qu’il n’a aucune personnalité et que de toute façon il n’est pas bien intéressant. Un sorcier ordinaire. Sans être totalement faux, c’est largement sous-estimer ses humeurs. Il est vrai qu’il est assez humble pour passer inaperçu la plupart du temps, il ne cherche pas à se mettre en avant ou se faire mousser. Il a d’ailleurs du mal à accepter un compliment, même mérité, de peur qu’il ne s’agisse que de flatterie, chose qu’il déteste. C’est sûrement le meilleur moyen de se le mettre à dos que de le brosser dans le sens du poil : l’esprit de contradiction est fort en lui.
 
Souvent grognon, il a tendance à éloigner les gens qu’il ne connait pas, et sélectionne ceux qui arrivent à le supporter dans ses pires moments. Clairement, il peut être insupportable, il râle énormément, mais c’est pour mieux protéger l’homme hypersensible qui réside tout en dessous.

Timide et bien peu sûr de lui, Shawn a fini par construire cette carapace de froideur et d’indifférence qui le caractérise. On a tôt fait de le trouver irascible, bourrin et rustre, mais cela cache en réalité une grande tendresse, qu’il ne montre qu’aux personnes en qui il a confiance. Et compte tenu de ce qu’il a vécu, cela se tient sur les doigts d’une main.

Il n’est pas de nature optimiste, ce Shawn : il a beau être un ami fidèle et un amant attentionné, il ne se fait pas beaucoup d’illusions sur la nature humaine, et n’est jamais surpris d’une trahison. Blessé, sûrement et bien plus qu’on ne peut l’imaginer, mais pas surpris.

Mais n’allez pas imaginer qu’il est sinistre ou qu’il ne sait pas rire : c’est même tout le contraire. Ce gros nounours a souvent la vanne facile, la répartie sarcastique qui va bien et les fous rires nombreux. Après tout, le rire est aussi une défense, de laquelle il use et abuse. C’est juste qu’il ne rit qu’avec des gens qu’il aime bien, et en dehors du boulot, sauf exception.

C’est enfin un grand fan d’adrénaline : pour s’aider à décrocher de la drogue, il s’est mis à plusieurs activités, en plus de la course freestyle sur balai qu’il pratique depuis sa sortie de Poudlard. Ainsi, il lui arrive de participer à des chasses (principalement pour réduire des populations nuisibles), des duels à la baguette ou de monter différents animaux. C’est un sportif, avide de sensations fortes. Proposez-lui une course en caddie et il dira sûrement oui.

Autres informations
Shawn est un casse-cou, et ça laisse pas mal de traces. On remarque notamment, à la racine de ses cheveux, l’empreinte d’une ancienne et violente blessure, vestige d’un duel particulièrement intense avec un hippogriffe. Cette cicatrice bien visible quand il vient de sortir de chez le coiffeur s’accompagne d’une multitude d’autres sur ses jambes ou ses bras, mais elles sont noyées dans ses tatouages.

Du côté de son allure, elle est clairement bourrine. Il marche comme s’il allait vous rouler dessus et à un rythme assez soutenu. Sa carrure musclée contraste d’ailleurs avec sa taille plutôt moyenne, 1m75.

Autre chose notable chez Shawn, sa voix. Nasillarde, elle a tendance à aller loin dans les aigus quand il parle doucement, alors qu’elle est en réalité assez grave quand il gueule. Chose qui n’arrive pas souvent de toute façon.

Il a la garde de son fils de 10 ans, Quinlan, qui est un sacré garnement qui ne tient pas en place. Il est également père d’une adolescente de 14 ans, Aliviana, qu’il appelle plus souvent Liv ou Livia : elle passe son temps entre Londres où elle habite chez sa mère, et Atlantis, quand l’envie lui prend de venir voir son père. Ses deux enfants ont des mères différentes, très différentes.
Réputation
Bien souvent, les gens se trompent sur Shawn en le pensant réellement violent ou bourrin, ce qu’il n’est pas du tout. Il a eu des difficultés par le passé qui ont tendance à le poursuivre, mais il s’agissait davantage de la manifestation d’un certain mal-être qu’autre chose. Il a fait d’énormes efforts pour ses enfants mais retombe parfois dans ses vieux travers, ce qui le rend peu fiable à des yeux extérieurs. Son amour de l’adrénaline et de la vitesse n’est pas non plus pour rassurer… Shawn fait donc facilement peur.

Quand on le connait un peu, ce sont ses idées arrêtées sur les moldus et les forces de l’ordre de tout poil qui ont tendance à rebuter les gens. Mais sinon, il est charmant.
Rêves & Ambitions
Le temps des rêves semble derrière Shawn plutôt que devant lui, mais il reporte ses aspirations sur ses enfants, notamment Quinnie qui va bientôt entrer à Poudlard. En ce qui le concerne, il espère juste pouvoir apporter sa pierre à l’édifice en ces temps troublés.

Opinions Politiques
Quel est le ressenti de votre personnage vis à vis de la mixité ?
Shawn serre les fesses, car il a toujours peur que quelque chose de mauvais lui tombe dessus, et pas seulement parce qu'il trempe dans des affaires louches. Il en veut énormément aux flics de s'être mêlés du boulot des Aurors, car désormais son petit frère est dans le coma, et impossible de savoir ce qui l'a mis dans cet état, ou comment l'en sortir. Paradoxal pour un médicomage, mais il n'a pas vraiment foi en l'alliance de la magie et de la science moldue.

Que pense-t-il des groupuscules extrémistes sorciers et moldus, tels que Magic is Might et Gloriam ?
Oh, parfois il faut être extrémiste, surtout quand c'est une question de survie. Les sorciers sont en minorité, alors pour Shawn, mettre Gloriam & Magic is Might sur le même plan c'est partir mal. Il n'a aucun amour pour les Mangemorts, mais quand les temps sont troublés et qu'un ennemi commun existe, ce n'est pas étonnant de faire alliance avec des opposants.

La technomagie: bonne ou mauvaise idée ? Pourquoi ?
Ah bah pourquoi pas : prenons ce qui a créé les sorts impardonnables et la bombe nucléaire pour en faire un truc tout nouveau tout beau. NON. Shawn pense que c'est une terrible idée, même s'il ne cache pas son admiration pour celles et ceux qui y travaillent. Faut être sacrément doué et complètement inconscient pour faire des choses aussi peu naturelles que de mélanger science moldue et magie.


Biographie
POTTER ET LES POTTERETTES

— À ton avis, c’est qui le meilleur sorcier de tous les temps ?
— Merlin ? C’est quoi ta question débile là… ?
— Tu me déçois Shawn, je pensais que t’allais répondre, je sais pas, Dumbledore ou Harry Potter.
— Alors laisse-moi te parler un peu du loustic, parce que j’ai jamais pu l’encadrer et son père non plus.

Ouais, je suis entré à Poudlard en 74, donc la bande là, elle était déjà bien là en train de littéralement faire chier tout le monde. Me fais pas dire ce que j’ai pas dit, j’ai aucune sympathie pour Rogue non plus, à l’époque c’était déjà un mec flippant qui passait son temps à baver sur des filles qu’il aurait jamais. Bref, je suis arrivé en 74. Mes parents étaient tout fous parce qu’ils avaient deux fils à Poudlard maintenant et ça y est on reprenait le flambeau ou j’sais pas quoi. J’suis blasé aujourd’hui, mais à l’époque, t’aurais dû me voir avec les étoiles dans les yeux et en train de gratouiller les oreilles d’Azincourt, mon chat de l’époque, paix à son âme. Le voyage se serait bien passé si seulement Azincourt et Trafalgar…

— Trafalgar ?
— Le chat d’Ashton.
— Ashton ?
— Mon frère jumeau. Oui on se ressemble, bon j’en étais où…

Ouais, donc, si les chats n’avaient pas foutu un bordel monstre dans notre compartiment et que le grand James Potter n’avait pas débarqué pour les embêter. Avec ses potes évidemment. Les Gryffondors, je te jure. Bref, pas terrible pour une première impression, surtout que bah, j’étais pas aussi intimidant à l’époque, j’étais juste un petit gros, il en a bien profité. Je crois que je l’ai entendu rire quand le Choixpeau m’a dit que j’étais Poufsouffle, mais bon, je dois me faire des idées.

De toute façon, j’étais trop surpris par le fait que j’étais pas dans la même maison qu’Ashton. Ça eut l’air d’étonner Dumbledore lui-même, genre, ouais on a la même gueule, mais on n’est pas complètement interchangeables non plus. Ça allait promettre pour les matches de Quidditch ! En plus bon, les Poufsouffles sont plutôt cool, je veux dire, on a Newt Scamander, tu vas faire quoi, hein ?

— Oh j’ai rien contre les blaireaux !
— T’en fais un beau de blaireau.
— Je te permets pas !
— Ah ah ! Allez, mon verre est vide.

LE SECRET ÉVENTÉ

— Mais du coup t’avais quel âge quand Harry a vaincu Tu-Sais-Qui pour la première fois ?
— J’étais en septième année à Poudlard, donc bien dix-sept ans. Ça m’a foutu un coup, ça et la levée du Secret.

Nan parce que faut pas déconner, si on a instauré le Secret, c’est qu’il y avait une raison à la base, hein. J’dis ça j’dis rien. Suffit d’ouvrir un seul livre d’Histoire pour savoir que nous sorciers on en a pris plein la gueule pour pas un rond. Bon, je conçois que la magie puisse faire peur mais les moldus ont bien inventé la poudre, les canons, les bombes nucléaires…! Ça va on vous gêne pas trop ?

Donc, je veux bien qu’on soit pas bien discrets et que les moldus aient inventés des trucs qui puissent plus facilement nous capter… mais j’ai peur quand même que ça nous retombe sur le coin du nez. Y a toujours un religieux un peu cinglé pour nous accuser d’être des démons ou je sais pas quoi, toujours quelqu’un pour vouloir nous mettre en cage, et je doute que ça ait changé avec les siècles.

— Du coup la mixité…?

Bah, moyen. Pour le moment y a pas grand-chose qui en soit sorti, à part une île et une université. On verra bien ce que ça donnera, mais je sais déjà que côté médecine, c’est mal barré. Suffit de voir mon frère, hein.

L'ACCIDENT AVEC PLEIN DE GUILLEMETS DE NICK

— Justement, il a quoi ? Il est à Saint Thomas’, non ? Ça fait quoi, maintenant… Bien dix ans non ?
— Huit.
— Qu’est-ce qu’il s’est passé ?
— Ah.

Laisse-moi me resservir un verre avant, t’es gentil. Nan parce que tu vois c’est un peu compliqué et puis tu gardes ça pour toi, ok ? En fait, on peut résumer ce passage par un titre de film, presque, du genre Le Bon, le Traître et le Mec qui sait pas penser avec son Cerveau d’En-haut. Parce qu’il faut que je te parle de Fangs, si je pars là-dedans. Bon, je crois que je t’en avais déjà parlé, mais j’vais radoter, tant pis pour toi. Fangs, c’était le gars qui m’avait tapé dans l’œil et pas que. Un corps de rêve, des yeux d’un bleu dans lesquels tu te paumes plus facilement que dans les faubourgs de Londres, et puis son surnom, qui lui vient de son sourire aux canines pointues, à se demander comment le gars fait pour pas se mordre la langue à chaque fois qu’il les passe sur ses dents. Rien à voir avec mon sourire dégueu et ma vieille tête, tu sais.

C’était Fangs qui avait organisé la transaction. Il était pas dans les combines depuis longtemps, mais il était efficace, tu sais. C’était Nick, mon frère…

— C’est pas Ashton ?
— Pas mon jumeau, mon petit frère. Il a trois ans de moins.
— Ah ok.

…Donc c’était Nick qui l’avait ramené, parce qu’on avait besoin de muscle pour intimider les acheteurs et que Fangs avait ces bras là, plus gros que ma cuisse. Une baguette, c’est aussi puissant que celui qui la manie, mais avec des bras comme ça, tu sais que le gars a même pas besoin de magie pour te faire voir des étoiles quoi. Des bras…

— Ouais j’ai compris. La transaction ?
— Wow, du calme. J’y viens.

On avait mis la main sur pas mal d’objets enchantés qui auraient bien eu leur place à Barjow & Beurk, m’est avis. Des trucs auxquels même moi j’aurais pas touché, trop peur de me manger une vieille malédiction inconnue, et je sais de quoi je parle, je suis médicomage. D’ailleurs, je t’avais dit que Fangs était psychomage ? Genre, c’était mon confrère. Bon peu importe, Fangs, était là. Nick, Ashton et les acheteurs aussi. C’était la première fois qu’on les voyait ceux-là, mais ça arrivait parfois. C’était pas des Anglais, m’est avis, ils avaient un accent bizarre. Ni allemand, ni suisse ou néerlandais, mais avec des R un peu trop forts, tu vois le genre ? Des Français peut-être, sauf qu’ils parlaient trop bien anglais pour ça, donc ça pouvait pas être des frogs. À moins qu’ils aient été belges ? On oublie toujours la Belgique, c’est vrai, d’ailleurs tu savais qu’Hercule Poirot était belge ?

— Tu t’éloignes du sujet.
— Ouais je crois aussi.

Les acheteurs jettent un coup d’œil à la marchandise, normal, mais là je me dis, y’a un souci. Ils froncent un peu des sourcils, genre c’est tout pourri ce qu’on a ramené. Réflexion faite, je me doute de pourquoi je les ai pris pour des Français. On négocie les prix, comme d’hab, ça traîne en longueur, Fangs bâille, et moi j’avais bouffé mexicain. J’essaie de tenir, tu sais, parce que ça se fait pas d’aller repeindre les chiottes en pleine transaction dans une maison témoin, mais je sais pas combien de temps je vais pouvoir gérer… Ash et Nick ont l’air de gérer, y’a Fangs qu’est là avec ses biceps énormes de batteur de Quidditch, je me dis qu’il a forcément un ou deux coups dans son chapeau. Je leur dis que je reviens, affaire urgente, et je me pose dans les chiottes. Y a rien de fonctionnel dans cette baraque, mais je m’en fous, je m’enferme et… bon je te fais pas un dessin. Ces maisons, tu sais, on entend tout dedans. Elles ont littéralement des murs en papier, ces bicoques, et on te les fait payer des fortunes, c’est incroyable. Bon maintenant je me dis que si j’ai pu les entendre, l’inverse est vrai mais les Aurors en ont d’abord eu après Nick et Ash avant de me chercher moi. Je te jure, jamais j’ai été aussi heureux d’avoir la chiasse, si seulement j’avais pu être là pour Nick quoi.

— Hé, t’as passé des étapes là.
— Quoi ?
— Bah t’as parlé d’Aurors.
— Ah, les Aurors. Et les flics aussi.
— Putain. Alors, ces Aurors ?
— Ouais.

Les mecs parlent, ça négocie, les frogs veulent tout pour rien, Ash dit que ça a un prix quand même, Nick temporise, Fangs dit que dalle. Ça bavasse et plus ça bavasse, plus je me dis qu’il y a un souci. Un truc qui colle pas tu vois, un peu comme quand t’as un posh qui débarque dans les bas-fonds en ayant appris son rôle mais qui a la mauvaise intonation au mauvais moment. Les Français là, je commence à me dire qu’ils sont pas aussi Français qu’ils essaient de le faire croire. Ils parlent trop bien et trop mal à la fois, et le moment où je capte l’expression de trop, la bonne prononciation d’un truc pas possible à savoir, je sais. Mais tu sais quoi, c’était déjà trop tard.

— Les Aurors.
— Ouais, les Aurors.

Partout, y’en avait partout. Je les entendais à l’extérieur et le temps que je capte que les acheteurs étaient juste des infiltrés, c’était trop tard, des flics et des aurors partout. Je remonte mon fute et je me barre par la fenêtre sans demander mon reste. Je me suis cassé la gueule dans les rosiers, j’aurais dû prendre ça pour un signe en mode : hé, reste avec tes frères, tes vrais frères, fais pas confiance à Fangs pour les protéger, mais tu vois j’étais con, et j’pense pouvoir le dire, je peux le dire, j’étais amoureux et qu’est-ce qu’on peut être con quand on est amoureux, alors j’ai laissé la protection de ma famille, mes frères putain, à Fangs.

— Fangs. C’était lui non ?
— Bien sûr.
— Tu crois qu’il a couché avec toi seulement pour ça ?
— Possible. Préfère pas y penser.

Fangs. Ce traître. Évidemment il est pas venu au point de rendez-vous, et quand j’y suis arrivé, j’ai vu qu’Ashton. Et Nick alors ? je demande. Blessé. Capturé. Fangs ? Une taupe. Une balance. Je rage, je hurle, je tape dans des trucs, et Ash ose même pas en rajouter une couche parce qu’il sait que je sais que c’est moi qui ait merdé. C’est encore moi qui ait pensé avec ma queue et voilà où on en est.

— Chaud.
— Ouais.
— Nick va s’en sortir ?
— On sait pas. Il s’est toujours pas réveillé, et les médecins moldus lui font des examens. Mon cul, y a rien à examiner. Ils l’ont tué et ils assument juste pas. Les Aurors et ces poulets de merde m’ont pris mon frère. Et me demande pas quel frère.
— Nan je sais. Et Fangs ?
— Je bosse avec parfois. J’évite, mais chaud. Il m’a dit qu’ils le tenaient, qu’ils avaient des trucs contre lui.
— Et tu le crois ?
— J’en sais rien.

ALIVIANA & FAISAGE DE MERDE, DÉBUT ET FIN

— Mais du coup, t’es gay…?
— Bisexuel. J’ai des gamins, je croyais que tu le savais.
— Ouais mais bon ça n’empêche pas… Quand tu peux pas sortir du placard, tu sais.

P’tain, le placard, encore une invention bien moldue ça. Bon, je comprends, quand on peut te foutre en taule juste pour ça, ou qu’on t’agresse pour un regard, ça craint. Y a bien que les moldus pour être aussi arriérés… Donc ouais, j’ai des gamins et je les ai pas faits par dépit avec une femme que j’aimais pas. Remarque…

— Remarque ?
— Bah ma première, c’était pas trop ça quand même.
— Genre ?

J’ai eu Aliviana (Liv quoi) avec une nana qui traînait dans notre groupe de petits malfrats la nuit et de gens bien et respectables le jour. J’étais en poste à Ste-Mangouste, et clairement, c’était pas toujours facile de tenir les gardes ou de supporter certains trucs au boulot. J’ai vu des trucs… Même la moitié du quart des maladies que j’ai en tête te ferait gerber direct.

— Abstiens-toi.
— Ouais t’inquiète.

Bref, on avait souvent besoin de petits remontants, si tu vois ce que j’veux dire. J’étais plus dans les stimulants pour rester alerte quoi qu’il arrive, mais le souci c’est que t’arrive à un moment où ton corps a aussi besoin de se reposer, et fatalement, avec ces trucs il y arrive pas. Alors tu prends des calmants ou des trucs genre héro pour oublier la douleur et juste… être bien quoi.

— C’est quoi le rapport avec Liv ?
— Attends j’y viens.

Sa mère, elle était pas tout à fait dans le même trip, ou du moins pas à ce point-là. On n’a pas trop fait gaffe, j’avoue et elle s’est retrouvée en cloque. De moi. C’était chaud à l’époque, j’étais pas prêt à gérer un môme et quand bien même, j’en étais pas capable. Suffisait de me voir, une vraie loque. Mais bon, quand je l’ai vue, à quelques mois seulement, je me suis dit que vraiment, balancer des gallions de temps en temps c’était vraiment pas assez. J’étais nul à chier comme père là. Du coup j’ai tout arrêté.

— La drogue ?
— Bah ouais, j’ai pas arrêté de respirer non plus.
— J’sais pas, c’est toi t’es pas clair.

Ouais genre j’suis pas clair. Bref, plus de trucs trop forts, j’suis parti en cure, en secret ou au moins autant que je le pouvais. Mes frères et ma petite sœur...

— T'as une sœur !?
— Ouais, une sale peste. Elle est chiante de toute façon.

Bref, la famille était au courant, et mon chef à Ste Mangouste. Il pensait que j’allais revenir après, mais je me suis dit que c’était le moment d’aller guérir les gens directement chez eux, histoire de vraiment décrocher. Bon, ça me filait aussi l’occasion de récupérer des objets magiques volés pour les planquer, hein.

— Ça a l’air facile dit comme ça.
— Ça en a seulement l’air. J’en ai chié, ma famille aussi, et j’ai dû me trouver un passe-temps pour compenser.

ADRÉNALINE PROFESSIONNELLE ?

— Attends, c’est pour ça que t’es aussi casse-cou sur un balai ?
— Ah ah ! Ouais !
— T’es tellement doué, pourquoi t’as pas tenté d’être joueur pro ?

Oh, ça m’intéressait pas. J’étais pas vraiment bon joueur, en réalité. J’ai été batteur de Quidditch en quatrième année, et après je suis passé attrapeur quand l’ancien a quitté Poudlard. Je préférais de loin faire du freestyle et des acrobaties inutiles sur mon balai que de réellement jouer. Le poste d’attrapeur, on va pas se mentir, c’est ça. Et un peu de stratégie quand tu sais qu’il faut repousser ou précipiter la fin d’un match. C’est tout.

— Et devenir je sais pas, acrobate pro ?

Mec, tu prends quoi exactement ? Parce que j’en veux ! Nan nan, j’ai tenté de me faire un nom, ça n’a pas marché, c’est aussi pour ça que j’ai fini en médicomagie. Je sais pas bien pourquoi, mais les corps m’ont toujours fasciné, et au-delà, ce que la magie peut leur faire. Je te dis, j’ai vu des trucs vraiment crados.

— Et si maintenant on te proposait ?

Déconne pas, je suis trop vieux, et puis j’ai un gamin à m’occuper aussi, en plus du chien, du chat et du hibou. Où t’as vu que j’avais le temps d’être payé à monter sur un balai ? Soyons sérieux. En plus même si ça rapporte, c’est pas super constant. Ça fait depuis l’ouverture de l’UPA que j’y suis prof et infirmier, au moins c’est un boulot à horaires fixes et j’vois enfin grandir Quinlan.

LES ENFANTS, LA FAMILLE, LES MANGEMORTS TOUT ÇA

— Quinlan ?
— Mon fils, abruti.

Il a onze ans bientôt, ça veut dire que l’année prochaine, j’vais pouvoir l’envoyer à Poudlard ! Ça va être drôle. Avec son caractère de merde, il va finir Gryffondor, tu vas voir. On pourra prendre les paris si tu veux. Nan, j’dis ça mais je l’adore. Il est super intelligent et loin d’être le plus chiant des gamins. Enfin, je suppose que tous les parents disent ça, mais il est clairement plus ouvert d’esprit que Livia. Je pense que sa mère l’a juste élevée à sa manière, forcément… Ou alors c’est parce qu’elle a quatorze ans et que les hormones tapent fort à cet âge-là. Je suis pas contre l’aider et tout, mais elle veut pas me parler, donc c’est pas la peine.

— Elle te parle plus ?
— Hein ? Ah si !

Si si, elle vient parfois me voir à Atlantis, mais elle me parle pas des choses importantes, tu vois. Je sais pas si elle a un ou une petit.e-ami.e, comment ça se passe avec sa mère, ou comment ça va Poudlard. C’est flou. Quand elle est là, on parle plutôt des pires urgences que j’ai pu voir, ou des dernières nouvelles. Elle est sympa, je le pense sincèrement, mais elle a pas été gâtée niveau timing.

— La Bataille de Poudlard ?
— Yep.

Elle avait quoi, onze ou douze ans quand ça lui est tombé dessus, je pense pas qu’elle en soit totalement remise. Moi j’ai pas participé, parce que déjà j’avais rien à y foutre à Poudlard, et surtout parce que c’était encore les guéguerres des Potters là. On m’en a amené des gens blessés, et je les ai soigné parce que c’est mon métier, mais j’suis pas un soldat. Je le serai jamais.

— Bon sinon je peux te poser une vraie question super importante ?
— Euh ouais...
— Tes animaux, ils s'appellent comment ?
— Ah ah ! T'es con. Le chat c'est Nemesis, le chien Locke et le hibou on l'a appelé Fonzie.
— Ah, mieux qu'Azincourt !
— Je te permets pas !


Candidature au poste de professeur
Matière souhaitée : Médecine Magique
Description : Il s'agit de la manière magique de soigner ou au moins traiter les blessures physiques, qu'elles soient d'origine magique ou moldue.
RP de test
Afin de nous assurer de la qualité de notre corps enseignant, nous vous demandons de nous montrer vos capacités dans un RP de test. Cela peut-être un entretien d'embauche, ou un exemple de cours.
L’annonce lui avait paru alléchante, et en plus de ça, elle tombait à pic. Shawn commençait un peu à trouver son travail un peu lourd au quotidien, ses patients prenant bien plus de temps qu’il ne l’avait autrefois imaginé. Maintenant qu’il avait deux enfants, dont un dont il avait la garde, et un frère à l’hôpital, l’opportunité d’avoir un peu plus de temps à lui était séduisante. C’était aussi l’occasion rêvée d’aller voir si Atlantis valait vraiment le coup, et s’il pouvait aider son organisation à s’y implanter.

Bon, ça, il n’allait pas le préciser à l’entretien. Bien apprêté, comme à son habitude, Shawn avait opté pour un style très moldu, espérant que cela allait lui faire gagner des points sur le côté ‘tolérance, moldus mes amis’ et toutes ces fadaises. Il avait compris depuis le temps que son opinion était loin d’être majoritaire, même si, il n’allait pas dire le contraire, il avait raison. Le corps serré dans un costume bien cintré (il aurait dû ralentir sur la bouffe ET la muscu), la barbe taillée et les cheveux domptés, il avait presque l’air attirant. « Ne souris pas » lui répétait la voix de son jumeau Ashton, qui d’ailleurs, n’était pas toute à fait l’égale de la sienne, plus grave et posée. Ouais, si Shawn souriait, la personne qui lui passait l’entretien allait se barrer en courant.

Il était arrivé un peu tôt, mais il valait mieux toujours être en avance qu’en retard. L’endroit était joli, et Shawn comprit instantanément pourquoi les gens venaient sur cette île. L’UPA s’y intégrait parfaitement, sans être totalement isolée… l’inverse de Poudlard. Le réflexe de Shawn fut de se dire que ce serait difficile à camoufler et protéger, avant de se souvenir que bon, c’était pas le but non plus de se planquer. Une fois dans le bâtiment qu’on lui avait renseigné, des bureaux semblait-il, on lui indiqua devant quelle pièce attendre. Il n’avait plus l’habitude d’être aussi calme et patient, lui qui généralement ne tenait pas en place. Heureusement, il n’eut pas attendre longtemps, car une jeune femme vint à sa rencontre. Plutôt jolie.

Une fois les salutations faites, les choses sérieuses commencèrent. Bon, la recruteuse lui fit un petit récapitulatif de ce que serait l’UPA, de ce qu’on en attendait, de ce qu’on attendrait de lui s’il était pris et de ce à quoi les étudiants ressembleraient. Shawn masqua son étonnement quand il apprit que les moldus pourraient assister aux cours du cursus Médicomage & Guérisseur. Bon, s’il n’y avait que ça.

— Maintenant, pouvez-vous me parler de vous ?

— Bien sûr. Je suis le Dr Shawn Faraday, trente-six ans, médicomage indépendant généraliste depuis 1988. Avant cela j’ai exercé quelques temps à Ste Mangouste, d’abord en internat et ensuite en tant que titulaire. J’étais plutôt sur les longs séjours, mais il m’est arrivé d’aller aux urgences.

— Longs séjours ?

— Euh, oui. J’avais l’habitude de traiter plutôt des patients qui avaient besoin d’attention dans le temps, pour des choses qui ne se règlent pas immédiatement, comme de la reconstruction de tissus, ce genre de choses.


Elle hocha la tête, et reporta quelques temps son attention sur ses notes, y laissant quelques gribouillis au passage.

— Pourquoi choisir l’UPA pour enseigner ?

Vaste question. Shawn réfléchit un instant, avant de sortir de sa petite voix nasillarde :

— J’aurais pu prendre un apprenti sans passer par une université, mais je ne sais pas. Je pense qu’on est arrivé à un moment charnière et que, quitte à vouloir passer mes connaissances, je tente de le faire au plus grand nombre, moldus inclus.

Alors celle-là, elle avait failli lui arracher la gorge. Il espérait qu’elle n’avait rien vu, sinon il n’aurait jamais le boulot. Autant tenter de noyer le poisson.

— J’avais aussi besoin de changer d’air je pense. D’être dans un autre type de climat, et je ne parle pas que de météo, je pense vraiment que j’aurais du mal à retourner à Ste Mangouste en tant que titulaire avec des apprentis sous mes ordres. Ce que propose l’UPA m’a l’air bien meilleur, pédagogiquement parlant.

La jeune femme sourit. Ça pouvait vouloir dire tout et n’importe quoi, mais Shawn espérait vraiment que c’était un bon signe. L’entretien dura encore quelques minutes, avant qu’il ne soit poliment congédié. Immédiatement en sortant de là, Shawn se chercha mentalement d’autres alternatives : il valait mieux se préparer au pire, toujours.


À propos du joueur...
Prénom ou pseudo : Magneion / Alexis
Âge : 30 ans
Célébrité sur votre avatar : Tom Hardy
De quelle manière avez-vous trouvé le forum ? Je suis un peu tombé dedans quand il était petit  BG
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Oui. Il y a longtemps.

Signature du Règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de Catharsis et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Shawn Faraday


«Run into a new maze, open up your minds and soon we'll all be drop dead cynical»
FLORISSONE
Jonathan RowleJonathan Rowle
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t1251-jonathan-rowle-la-guerre-c-esMessages : 1003 Points : 899
Pseudo : Flow
Avatar : David Tennant
Crédits : signature : Schyzophrenia (bazzart) avatar : white wolf
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidences du centre-ville
Patronus: Un python royal
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison   Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison EmptySam 25 Aoû - 6:29

YOU. YOUUUUU. I LOVE YOUUUU. Butter Butter Butter


there's no peace in quiet
Just footsteps on the stairs, Whispers in the silence Remind me you're not there.
Tatiana L. VoronkovaTatiana L. Voronkova
StaffÉtudiant Sorcier
StaffÉtudiant Sorcier
http://www.catharsis-rpg.com/t1678-tatiana-l-voronkova-y-know-soMessages : 349 Points : 594
Pseudo : Alda/Sha
Avatar : Amelia Zadro
Crédits : Bb Adra
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Appart’ d’Adra qu’elle squatte, tmtc wsh
Patronus: I wish
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison   Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison EmptySam 25 Aoû - 13:27

Owi, un prof de médicomagie Panique Bonne chance pour ta fiche et rebienvenue Supplice


the night is dark and full of terrors
The day is bright and beautiful and full of hope. There is ice and there is fire. Hate and love. Bitter and sweet. Male and female. Pain and pleasure. Winter and summer. Evil and good. Death and life. Everywhere, opposites. ▬ Everywhere, the war.
Ollie V. DebenhamOllie V. Debenham
Sorcier
Sorcier
En ligne
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenhamMessages : 1138 Points : 681
Pseudo : Marinc
Avatar : Emma Stone
Crédits : Dandelion (bazzart) & Scizophrenic (bazzart)
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
Patronus: Un chinchilla
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison   Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison EmptyDim 26 Aoû - 15:12

REBIENVENUE POUFFY-FRIEND



Debenham ☩
«I wanna feel like I can't come down
I got a dream so I can't stop now
I gotta stop feeling invisible and start feeling invincible
Hate, feeling impossible
The hardest thing is believing in your dreams »

Invitéavatar
Invité
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison   Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison EmptyLun 27 Aoû - 14:12

Re bienvenue Banana
Poppy IrvinePoppy Irvine
PNJ
PNJ
http://www.catharsis-rpg.com/t356-poppy-who-in-the-world-Messages : 2458 Points : 403
Pseudo : Callipyge
Avatar : Lily-Rose Depp
Crédits : Avatar : Melo | Signature : EXORDIUM.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Résidence Universitaire des Faubourgs, Bat. 3
Patronus: Un écureuil roux ; elle a longtemps eu un petit singe Capucin, qui était le patronus de Tomás qu'elle avait accaparé, mais elle a enfin retrouvé le sien.
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison   Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison EmptyLun 27 Aoû - 19:12

Rebienvenue avec ce personnage Eyes
*va discrètement commencer de lire la fiche*



KEEP YOUR TEMPER
Poppy glousse en #FF3333

 
Invitéavatar
Invité
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison   Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison EmptyMar 28 Aoû - 5:30

Re-bienvenue avec ce beau perso ;) Il va nous falloir un lien mon beau Supplice
Sinéad KingSinéad King
Professeur
Professeur
http://www.catharsis-rpg.com/t1861-sinead-king-ubi-libertas-ibi-Messages : 122 Points : 538
Pseudo : Lau
Avatar : Eleanor Tomlinson
Crédits : une gentille personne de Bazzart
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison   Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison EmptyMar 28 Aoû - 17:24

Rebienvenue Pineapple Coeur


I will love you 'til the end of time
I would wait a million years. Promise you'll remember that you're mine, Baby can you see through the tears ?Blue Jeans.
Le Choixpeau MagiqueLe Choixpeau Magique
PNJ
PNJ
Messages : 238 Points : 282
Pseudo : --
Avatar : --
Crédits : Catharsis.
Plus d'informations
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus:
Informations diverses:
MessageSujet: Re: Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison   Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison EmptyMer 29 Aoû - 8:48


Bienvenue, cher professeur !

Tu es dès à présent validé, le jeu se trouve désormais à portée de main !

Il te reste néanmoins quelques formalités importantes à finaliser afin de te garantir une évolution sans accroc dans l’univers de Catharsis.
Tout d’abord, pense à aller réserver ton avatar dans le bottin, à compléter le recensement de Catharsis et à signaler ton nouveau personnage dans registre des comptes multiples si nécessaire. Il est aussi utile de te créer un journal de bord pour garder le fil de tes aventures, ainsi qu’une fiche de liens pour décrire tes relations avec les autres.
Enfin, une boîte aux lettres permettra de te contacter facilement IRP, et une demande de logement signalera ton arrivée à tes voisins ! N’oublie non plus pas d’afficher ton planning de cours sur le panneau d'affichage de Poudlard ou sur l'écran d'affichage de l'UPA quand tu l’auras déterminé, afin que tes étudiants ne soient pas en retard. Dernière chose, n'oublie pas de nous rejoindre sur le serveur Discord qui regroupe les membres de Catharsis pour discuter avec la communauté !

Bon jeu !

Contenu sponsorisé
Plus d'informations
MessageSujet: Re: Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison   Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison Empty

 
Shawn Faraday - The leaves are a cure to the flowers' poison
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Autumn Leaves[ PV Satsuki]
» Shawn Michaels Vs. Dolph Ziggler
» Deux nouilles, une cour ! [ Hiroki et Shawn ]
» Shawn Michaels Vs Eddie Guerrero Vs The Great Khali
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested

Réponse Rapide


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: