What was that? | ft. Siobhan

Jules Mooreheadavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1851-jules-bringing-peace-to-the-wMessages : 138 Points : 83
Pseudo : Selt
Avatar : Lili Reinhart
Crédits : Selt
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Bélier
Informations supplémentaires:
Sujet: What was that? | ft. Siobhan | Mar 14 Aoû - 9:31
"Madame Kvelgen!" Enfin! La professeure qu'elle cherche depuis maintenant plus d'une heure est enfin là. Elle sort du centre de dressage dans lequel Jules n'a pas osé entrer. C'est qu'elle ne connait pas bien les méthodes de préparation et qu'elle ne veut pas causer de problèmes. Elle n'est même pas sûre qu'en tant qu'élève d'un cursus qui ne contient aucune matière sur les créatures fantastiques elle aie le droit d'entrer dans des lieux comme le centre de dressage ou les pouponnières. En fait, elle n'avait jamais eu à se poser la question avant aujourd'hui. Du coup, elle s'est contentée de traîner dans la zone où on pourrait s'attendre à croiser un prof de SCM, en croisant les doigts pour la trouver. Contente que sa méthode finisse par payer, Jules se précipite vers Mrs. Kvelgen, qu'elle reconnait grâce aux photos qu'elle a trouvées dans les brochures de l'université.

Elle a commencé à se renseigner sur elle la veille, après être rentrée bouleversée de ce qui devait être un banal saut en ville. Non seulement elle a croisé l'homme qui lui avait sauvé la vie des années plus tôt, mais elle l'a aussi perdu et dans la foulée a rencontré un garçon tout aussi intrigant. Le rapport avec la femme qu'elle désirait tant rencontrer qu'elle a utilisé des méthodes dignes d'un vrai stalker? Le rat ailé qu'elle a vu dans la ruelle où le tout s'est déroulé. Un rat. Avec des ailes. Et des écailles aussi et même une queue de... pas de rat en tout cas. En le voyant, Jules a tout de suite su qu'il fallait qu'elle en parle à quelqu'un de qualifié. Ce genre d'anomalies ne doit pas se balader librement sans que les autorités compétentes soient mises au courant. Elle a passé la soirée à se demander à qui elle devait s'adresser avant de décider que la prof de Soin aux Créatures Magiques en saurait surement assez pour l'informer sur ce qu'elle avait vu et pourrait prévenir les bonnes personnes.

Avec tout ça, Jules n'a pas eu le temps de se renseigner sur la bête en question, alors elle n'a que des hypothèses personnelles et peu éclairées sur la question. Elle penche pour un sort de métamorphose raté, parce qu'elle n'arrive pas à comprendre l’intérêt de transformer un rat en chimère étrange, mais ça ne colle pas vraiment non plus parce que dans ce cas pourquoi avoir laissé le pauvre animal s'échapper? En plus avec l'apparition du dragon quelques jours plus tôt, ça fait beaucoup de coïncidences pour une seule semaine. Bref, elle ne comprend pas trop ce qu'il se passe et espère vraiment que Mrs. Kvelgen pourra la renseigner.

Jules, un peu essoufflée, rejoint la professeure "Madame Kvelgen, enfin je vous trouve! Je m'appelle Jules Moorehead, vous ne me connaissez pas parce que je n'ai aucun cours avec vous, mais..." Elle hésite, ne sachant pas vraiment comment présenter la chose "J'ai vu un animal vraiment étrange hier et je crois que ça peut vous intéresser. Je crois que c'est peut-être lié au dragon."

"Woaw, tellement de certitude dans ce que tu dis, là c'est sûr elle va te prendre sérieux..." Les sourcils froncés dans une expression d'inquiétude, Jules a envie de se frapper en se voyant si inefficace à transmettre une pauvre information tandis qu'elle attend fébrilement la réaction de son interlocutrice.
Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 876 Points : 791
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: What was that? | ft. Siobhan | Mar 28 Aoû - 23:03


What was that ?

L
a journée s'était déroulée sans encombres ; il s'agissait d'une de ces journées tranquilles qui suit un schéma connu, rassurant, une routine préservée d'accroches désagréables, un train-train sur lequel on peut se reposer pour savourer toute la beauté de la vie et d'un travail qui, pour Siobhan, relevait plus de la passion. Les derniers étudiants étaient maintenant partis depuis une bonne trentaine de minute et la norvégienne s'affairait à régler les derniers petits détails de la journée avant de partir. Cela consistait principalement à vérifier que tous les enclos étaient fermés, que tous étaient à leur place et que personne n'avait besoin de rien.

Il n'y avait jamais de problème, pourtant chacune de ses ronde était effectuée avec une attention extrême ; il n'y avait pas de place pour l'erreur. En cela la seiðkona était on ne peut plus professionnelle, mettant un point d'honneur à ce que tout soit bien fait, car il en allait du bien-être des animaux qui étaient sous sa protection, et on ne rigolait jamais avec ça.

Ses tâches effectuées, elle était sortie du centre de dressage gaie, le sourire aux lèvres, mais elle n'eut pas le temps de fermer les portes à clé que ce qui semblait être une étudiante lui avait sauté dessus, l'interpellant. Elle s'était évidemment retournée, surprise, et avait posé les yeux sur la jeune femme, prêtant une oreille attentive à ce qu'elle avait à dire tandis que, soustraites à sa vue, ses mains s'employaient à fermer à clé les portes du bâtiment, dans un geste qu'elle avait répété et répété des centaines de fois et qui était devenu machinal ; qui était devenu partie intégrante de sa routine.

« Madame Kvelgen, enfin je vous trouve ! Je m'appelle Jules Moorehead, vous ne me connaissez pas parce que je n'ai aucun cours avec vous, mais... J'ai vu un animal vraiment étrange hier et je crois que ça peut vous intéresser. Je crois que c'est peut-être lié au dragon. »

Au dragon ? La valkyrie haussa légèrement les sourcils, plus qu'intriguée. Il n'en fallut pas plus pour capter son attention. D'une part, et de toute évidence, la blonde ne serait jamais venue la trouver si cela était futile, et d'autre part si cela avait un véritable intérêt, la druidesse ne voyait pas du tout ce dont elle pouvait parler, car à sa connaissance il n'y avait aucun animal lié de près ou de loin aux dragons. A part leur nourriture, mais pourquoi viendrait-t-elle lui parler à elle d'un potentiel animal qui aurait attiré un dragon en ville ? Dans tous les cas elle était intriguée et souhaitait en savoir plus.

Maintenant totalement tournée vers l'étudiante, elle prit la parole d'une voix posée, calme. « Vraiment ? Je suis curieuse pour le coup, vous avez toute mon attention ! Je vous écoute. »

Puis elle bascula doucement son poids sur la jambe gauche, attendant d'entendre ce qu'elle avait à lui dire en l'observant calmement, emplie d'une sérénité certaine.
code by bat'phanie




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Jules Mooreheadavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1851-jules-bringing-peace-to-the-wMessages : 138 Points : 83
Pseudo : Selt
Avatar : Lili Reinhart
Crédits : Selt
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Bélier
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: What was that? | ft. Siobhan | Ven 31 Aoû - 9:28
Le calme de la professeure st communicatif et Jules s'apaise un peu. Elle a l'habitude de demander des conseils ou des informations supplémentaires à ses professeurs et leur voue une confiance aveugle, alors en présence d'un membre du corps enseignant, elle sait qu'elle peut parler et poser ses questions, quelles qu'elles soient. Elle sourit en voyant qu'elle a réussi à attirer l'attention et la curiosité de Mme Kvelgen. Etape 1 check. L'étape 2, c'est de ne pas passer pour une folle en racontant qu'elle a vu un animal qui n'existe pas. Peut-être qu'elle va se ridiculiser au contraire en se formalisant alors que ce genre de bête est bien connue? Non, elle en aurait surement entendu parler à Poudlard. Sa respiration est revenue à la normale, mais son cœur bat tout de même toujours un peu trop vite et un peu trop fort. Elle est stressé, c'est indéniable. Elle a probablement un peu rougi aussi, c'est récurrent quand elle parle à une personne qu'elle connait peu où qui lui est "supérieur". La voix peu assurée, elle entreprend de raconter dans les détails sa rencontre du troisième type :

"Alors... Heu... J'étais dans une ruelle pas très loin de Hatchards Book et... Une.. Heu.. Une créature est sortie de dérrière une poubelle et a filé comme une flèche vers les égouts."

Maintenant que le contexte est posé, Jules continue, de peur que la prof l'interrompe pour lui dire qu'elle lui fait perdre son temps. Après tout jusque-là la chose la plus étrange du récit est sa présence dans ladite ruelle. Rien que d'y penser, un frisson parcourt son échine : elle a un mauvais pressentiment à propos de cet animal, elle ent que c'est lié au dragon d la dernière fois. Elle n'a pas trop osé en parler à qui que ce soit parce que les théories du complot sont quand même assez mal vues de nos jours, mais c'est clairement son hypothèse principale. Peut-être qu'elle a juste été traumatisée par le Noir des Hébrides, assez pour voir un rat victime d'une mauvaise blague et le prendre pour le signe que quelque chose de grave se trame, mais étant donné qu'elle a aussi peut-être raison, elle préfère se renseigner.

"C'était genre... Un rat, mais en même temps non. Il avait des ailes madame, des ailes écailleuses, pas des ailes d'oiseaux" "Oui parce que si c'était des ailes à plumes ça serait beaucoup plus logique tout à coup" "Il avait aussi une queue, avec le but en forme de flèche. Je ne sais pas du tout ce que c'était, mais comme il était à moitié dragon, je me suis dit qu'il valait mieux le reporter, je sais pas c'était peut-être... Je sais pas, c'était peut-être rien, mais ça m'a paru vraiment bizarre."

Jules se dandine sur ses pieds en serra ses mains dans une attitude inquiète. Elle ne veut pas perdre toute sa crédibilité devant un prof qui ne la connait pas et n'a pas idée de la montagne de travail qu'elle fournit quotidiennement. Elle ne veut pas passer pour une idiote, pourtant elle a l'impression qu'elle renvoie une image très négative, que ce soit dans son discours ou dans son comportement.
Siobhan Kvelgenavatar
• Professeur •
http://www.catharsis-rpg.com/t145-siobhan-kvelgen-soyez-lMessages : 876 Points : 791
Pseudo : Kvelgen
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : Astra pour la signa
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: L'Enclave Résidentielle sorcière, à l'Est - Second manoir
Patronus: Un loup arctique
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: What was that? | ft. Siobhan | Dim 2 Sep - 11:18


What was that ?

L
a druidesse ne passa pas à côté du stress visiblement naissant de la jeune femme, ce qui fit naître chez elle deux émotions, deux envies ; celle de la rassurer, de lui dire qu'il n'y avait pas lieu de s'angoisser, et celle d'en apprendre plus sur la raison de sa présence avec plus de rapidité. Non pas qu'elle s'impatientait, seulement, sa curiosité était piquée. Mais elle avait seulement gardé les lèvres closes en une ébauche de sourire, très léger. Et elle l'avait écoutée. Puis ses sourcils s'étaient levés.

« C'était genre... Un rat, mais en même temps non. Il avait des ailes madame, des ailes écailleuses, pas des ailes d'oiseaux. Il avait aussi une queue, avec le bout en forme de flèche. Je ne sais pas du tout ce que c'était, mais comme il était à moitié dragon, je me suis dit qu'il valait mieux le reporter, je sais pas c'était peut-être... Je sais pas, c'était peut-être rien, mais ça m'a paru vraiment bizarre. »

Sa première réaction fut la plus normale, restant plutôt sceptique. Non pas quant aux dires de la blonde, mais plutôt sur la nature de la créature. Ce devait être une mauvaise blague, une métamorphose ratée, rien de bien grave sans doute, quoique l'idée qu'on puisse s'amuser de la sorte avec un être vivant commençait à l'agacer passablement. Elle acquiesça seulement puis laissa planer un court silence, semblant réfléchir. Il y avait aussi la possibilité que ce soit une créature modifiée génétiquement. La seiðkona n'y connaissait rien en biologie et pas grand chose en science, mais les moldus étaient tellement avancés, tellement sans limites, qu'avec l'aide de la magie tout devait être possible. Elle redoutait cependant cette possibilité ; terriblement. Car si l'homme était maintenant capable de jouer les dieu, qu'est-ce qui l'empêcherait d'en abuser ?

Ses sourcils s'étaient très légèrement froncés, créant un mince pli au-dessus de son nez. Cela pouvait aussi être une créature qu'elle ne connaissait pas, que personne ne connaissait. Qui n'a jamais été vu. Ça n'avait rien d'impossible. Elle se souvenait, entre autre, de cette histoire qui remontait à 1869, celle de ces chercheurs qui, ayant vu une peau de panda - chose inédite pour un européen à cette époque - avaient voulu en voir un vivant des années durant. En 1900, après des années de recherche intensives, ils en vinrent à la conclusion que les pandas avaient tout bonnement disparus. Ce n'est que 29 années plus tard qu'ils parvinrent à en trouver un vivant. Cela faisait relativiser sur notre capacité à trouver des créatures que l'on sait exister, alors des créatures dont on ne fait que supposer qu'elles existent, pire, dont on ignore tout ?

La druidesse était prête à croire que ce que l'étudiante avait vu était naturel. Elle espérait d'ailleurs fortement que ce soit le cas.

« Vous avez bien fait mademoiselle. Je dois vous avouer que je ne vois pas exactement de quoi il peut s'agir, mais je vous crois. Il est possible que ce soit le fruit d'un ou d'une étudiante stupide avait-elle dit avec une franchise surprenante, sa voix et son ton maîtrisés en des notes qui trahissaient un certain stoïcisme, tout comme cela peut être dû à des expériences menées par des scientifiques sans morale. Il y a aussi une possibilité pour qu'il s'agisse d'un animal dont on ne connait pas l'existence, ce serait d'ailleurs merveilleux. » et la scandinave se para d'un doux sourire.

Lorsque on y pensait ce serait génial de découvrir une nouvelle espèce magique ici, à Atlantis. Et que ce soit une si jeune personne qui soit à l'origine de cette découverte. Rien que pour ça ça en valait la peine de chercher à en savoir plus et, peut-être, d'aller chercher soi-même des preuves de l'existence de cette créature.

« Dans le doute il faudrait aller faire le tour des plus anciennes bibliothèques sorcière, peut-être serait-il possible d'y trouver des informations. Si cette créature existe alors elle a été oubliée, ce qui signifie que les traces d'elle ne peuvent être trouvées que dans de très anciens ouvrages. Je pense aussi qu'il pourrait être bon de chercher à mettre la main sur ce que vous avez vu. »

Oh bien-sûr il faudrait une équipe, du temps et de la patience, mais la druidesse ne manquait pas des deux derniers, d'autant que sa passion la galvanisait, alors ce ne serait pas une tâche pénible.
code by bat'phanie




Seiðkona
Kvervandi Liv av kvar ein død, død av kvart eit liv. Hjulet syng om ringar, ikkje linjar | Life from every death, death from every life. The wheel sings of rings, not lines.

Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: What was that? | ft. Siobhan | 
What was that? | ft. Siobhan
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carnet de notes de Siobhan O'Reilly
» Quand une situation est au pire, il faut qu’elle cesse ou qu’elle se relève... ▬ Siobhan
» SIOBHAN Ϟ Only hate the road when you're missin' home.
» Siobhan « Hobbite tempêtueuse [uc]
» (f) siobhan o'shea ◮ my girl's ready to take control
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: