I Think We're Alone Now | Vassili

Maggie S. Thompsonavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1880-maggie-s-thompsonMessages : 15 Points : 87
Pseudo : Feutre
Avatar : Erika Linder
Crédits : Gr0a-n (Pinterest)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Faubourgs
Patronus: Loutre
Informations supplémentaires:
Sujet: I Think We're Alone Now | Vassili | Dim 12 Aoû - 18:24
Pun– hopopop Maggie : qu'est-ce qu'on a dit déjà ? on essaie de surveiller son langage, même en pensée. T'imagines c'que doit penser l'Auror qui t'épie toutes les nuits ? Maggie lève le nez de l'essai qu'elle consulte et se frotte les yeux. La jeune femme se laisse aller dans son fauteuil – une chaise avec un coussin dans le dos – et fixe sans le voir le plafond. Elle pousse un long soupir. Punaise, tu commences vraiment à déconner, ma vieille. Croire aux thèses complotistes d'un mage anti-communiste, américain qui plus est, ça va plus du tout, toi. Un sourire se dessine sur ses lèvres. Tu m'étonnes qu'personne ait jugé bon d'rééditer ce machin. Comment ça s'fait qu'l'UPA en ait un exemplaire d'ailleurs ? ... 'Fin, c'est pas 'vec ça que j'vais finir mon exposé. J'espère qu'Parvati a trouvé plus de trucs. J'la vois quand déjà ? ... Ouais, j'ai encore une semaine, quoi. D'ici-là, 'y a moyen quand même que j'tombe sur aut' chose que des critiques politiques à peine déguisées en arguments pseudo-scientifiques... Allez, j'arrête pour c'soir ! Maggie glisse un crayon comme un marque-page dans l'essai, rassemble ses feuilles notes et les empile sur le livre. Elle repousse ensuite sa chaise, se lève et s'étire en baillant. On entend son ventre gargouiller.
Punaise ! J'avais oublié ça, tiens ! J'ai rien mangé c'soir ! La sorcière saute sur son lit pour attraper son réveil. Ah ouais, minuit quand même. 'Doit plus y avoir grand-monde à la cuisine à c'te heure-là, j'vais pouvoir faire ma tambouille sans qu'personne s'sente obligé d'me parler. Au sol après s'être laissé tomber du lit, Maggie se relève et tend la main pour ouvrir son placard à nourriture. Eh beh, l'est temps qu'j'aille faire des courses. Il ne reste dans le placard qu'un seul paquet de pâtes, déjà ouvert. 'Doit m'rester du beurre et du fromage dans l'frigo, ça f'ra l'affaire pour c'soir. D'main par cont', 'faut absolument qu'j'aille faire le plein, c'est pas possib' sinon. Punaise, Maggie, 'y a du laisser-aller là...!
Son paquet de farfalles à la main, la jeune femme sort de sa chambre.
— Get off the phone / There's noboooody ho-o-ome... elle fredonne. Get off the phone / 'Cause I don't want you ! / 'Cause I don't want you !
Arrivée à la cuisine, Maggie sort sa baguette et, d'un mouvement du poignet, lance comme une luciole bleue la lumière qui perlait à son bout. Celle-ci s'en va se loger tout au fond de la pièce, juste au-dessus des plaques de cuisson. Avant de se diriger vers elles cependant, la sorcière tout de noir vêtue fait un crochet par l'évier. Elle pousse un long soupir.
— Punaise...
... les gens, vous pouvez pas faire un effort genre, juste une fois ? Non, c'est trop d'demander d'faire ta vaisselle quand t'as fini d'bouffer ? Punaise, 'fait chier quoi, les casseroles, c'est pour tout l'monde ! J'parie qu'en plus t'as des Sang-pur qui connaissent les sorts pour récurer les poêles sans s'brûler les mains ni fout' du détergent dans les égouts...! Maggie saisit une casserole par le manche et l'inspecte du mieux qu'elle peut dans la pénombre. Bon, ça va, c'est pas trop sale encore, j'devrais pouvoir m'en contenter. Mais quand même punaise...
Maggie remplit d'eau la casserole puis se dirige vers les plaques de cuisson. Ainsi qu'elle a toujours vu ses parents faire – et plus souvent sa mère que son père à vrai dire –, elle tourne la molette jusqu'à ce que des flammèches bleues apparaissent au niveau d'une des deux plaques moyennes. Là, elle pose ensuite sa casserole et s'éloigne à la recherche du sel. Pestant encore contre les étudiants incapables de ranger les choses à leur place, Maggie s'immobilise soudain.
C'était quoi ça ? ... Un... Deux... Trois... Ouais, rien sans doute. Minuit ma vieille, t'as toujours pas bouffé : normal qu'ton cerveau commence à déconner, t'es juste fatiguée. Allez, on s'reprend, le sel. Où c'est-y qu'ils l'ont foutu, ces connards ? Elle s'arrête à nouveau. Là, j'ai pas rêvé, 'y a eu que'qu' chose, 'y a eu un bruit. Dégainant sa baguette qu'elle avait glissée dans la poche arrière de son jean, Maggie avance d'un pas mal assuré vers la porte.
— Eh ! 'y a quelqu'un ?
Punaise punaise punaise, faites que personne répond' punaise. Ça s'trouve c'est des Aurors, pire, le MACUSA. Punaise, mais qu'est-ce que j'raconte ? Qu'est-ce qu'ils en ont à fout' d'une meuf comme toi, Maggie ? 'Y a pas d'fantômes sur cette île, 'y avait qu'des Moldus avant nous, et les chât'lains sont tous morts dans leur lit. 'Puis merde, j'le saurais quand même si la résidence était hantée, j'y suis d'puis un an et d'mi. Punaise, on dirait des pas punaise. Qui c'est qui traîne dans l'couloir à minuit ? On est mardi, merde ! Tout l'monde dort à c'te heure-ci !
I Think We're Alone Now | Vassili
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [chambre ducale] Mises au point (pv Vassili)
» Vassili de Diantra [Duc de solaria]
» Vassili Taron, un chasseur propre (en attente de validation)
» Time heals all wounds, they said △ Vassili
» L'art de casser des gueules by Vassili Levitch
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: