Love at first sight in the twilight. <ft. Jeremiah

Sylver A. Westeravatar
• Sorcier •
Messages : 59 Points : 19
Pseudo : Mister T
Avatar : Greg Nawrat
Crédits : Trophyeyes
• Plus d'informations •
Sujet: Love at first sight in the twilight. <ft. Jeremiah  | Dim 12 Aoû - 8:36


Love at first sight in the twilight.
Sylver & Jeremiah

« When love knocks at the door of your shop. You do not know if you have to run away from either open the door. »
Comme à son habitude depuis qu’il avait ouvert cette libraire, Sylver fermait la boutique vers les dix-huit heures trente pour ensuite ouvrir son deuxième commerce. En plus de cette petite librairie, il avait également un salon de tatouage. C’est par ce biais que le jeune sorcier exprime son art. Il a un bon coup de crayon, il en est conscient et il aime dessiner. D’ailleurs, c’est par le biais du dessin qu’il s’apaisait quand son âme était trop torturée. Et puis, il aime tellement voir ses œuvres sur la peau de ses clients qu’il n’arrêterait son activité pour rien au monde. Il lui arrivait d’avoir des clients des plus sombres qui lui demandaient des choses plus extravagantes les unes que les autres. C’était le jeu et puis, Sylver était là pour contenter ses clients pas pour avoir une conscience. Il n’avait pas de limite pour lui-même donc pourquoi en avoir avec les autres. Après tout, les personnes qui peuventt passer le pas de son salon sont grandes, majeures et vaccinées et du coup, il n’avait pas à les dissuader de faire quelque chose d’autre que ce qu’ils veulent sur leur peau.

Il était tranquillement en train d’installer son matériel, les différentes photos de ses œuvres. Bien entendu, il s’aidait de sa baguette pour pouvoir aller beaucoup plus vite. Il espérait avoir quelques clients ce soir pour pouvoir mettre du beurre dans les épinards. A première vue, la soirée commençait bien puisqu’une jeune sorcière était déjà au pas de sa porte. Le bouche à oreille y faisait dans ce genre de domaine et le jeune homme avait une bonne réputation. Il savait se montrer enjôleur et avenant et surtout, ses dessins parlaient d’eux-mêmes. La jeune femme était venue pour un projet de dessin d’hyppogriffe en train de voler au-dessus d’un soleil en train de se coucher. Ce n’était pas le projet le plus fun qu’il avait eu à faire mais il n’était pas là pour juger encore une fois mais pour exécuter. Il avait donc invité la demoiselle à s’asseoir sur un canapé vintage le temps qu’il lui dessine ce qu’elle voulait. Pendant qu’il était en train de griffonner ce petit projet, il sentit le regard de la demoiselle sur lui, mais il n’y avait pas qu’elle qui était en train de l’observer en train de dessiner. Sylver l’avait senti, quelqu’un d’autre était là. Il n’était pas entré dans la boutique puisque la petite sonnerie n’avait pas retenti. Il abandonna donc sa feuille blanche le temps de voir qui l’observait de la devanture de son magasin. Il s’agissait d’un homme, incroyablement charismatique, incroyablement beau. Il dégageait ce quelque chose qui intriguait le jeune sorcier. Il était sûr de lui, tout du moins, c’était ce qu’il dégageait. Il avait réussi à subjuguer le jeune tatoueur en l’espace d’une attitude, d’un regard. Maintenant, Syl’ espérait une chose, qu’il entre dans sa boutique pour lui demander des informations ou bien autre chose. Il ne voulait pas qu’il parte. Il lui fit signe d’entrer s’il voulait en voir plus. Pendant ce temps, il était retourné à sa feuille blanche, espérant intérieurement une chose, qu’il entende le bruit de la cloche et la porte de sa boutique s’ouvrir. C’était bien la première fois qu’il ressentait une telle attraction sans même avoir encore parlé à une personne. C’était étrange, flippant mais agréable. Il avait déjà été charmé par des hommes, allant jusqu’à les séduire pour finir dans leur lit et ensuite les oublietter aussi sec. Mais là, c’était quand même bien rapide, bien plus fort et stressant. Il fallait tout de même avouer une chose, Sylver détestait la nouveauté et on y était clairement…
(c) DΛNDELION
Jeremiah Lewisavatar
• Professeur •
Messages : 73 Points : 0
Pseudo : Ama
Avatar : Lenny Kravitz
Crédits : Me
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Love at first sight in the twilight. <ft. Jeremiah  | Dim 12 Aoû - 14:36
Mon pote New-Yorkais est reparti en fin d'après-midi. Nous avons passé notre temps à composer et à jouer de reprises qui nous tiennent à cœur. La voix de William et la mienne se marient à la perfection. The Clash, les Sex pistols, nous n'avons pas pu résister à réinterpréter à notre sauce "God save The Queen", un hommage rendu à ce groupe qui nous a toujours inspiré.

Le calme de mon appartement est oppressant après cette semaine passée avec lui. Je décide de me rendre dans le quartier des profondeurs pour découvrir cet ancien lieu de culte. Une simple grotte avec des signes gravés dans la pierre. Ils n'ont aucun sens pour moi. La Magie est encore présente, je le sens malgré tout.

Je décide de jouer l'une de mes compositions évoquant la déesse de la nuit et de la mort  "Hine-nui-te-pō" car l'acoustique me semble idéal. Ma voix grave raisonne et je prend plaisir à jouer de la guitare.

Après cette chanson, je suis vidé. Cette émotion qui m'a envahi est si forte dans ce lieu. Etonnant ! Je range ma guitare et je me remets en route. Mes pas me guident dans une ruelle sombre, une vitrine illuminée est le seul point de lumière.

Curieux, je me dirige vers elle. Mon regard sombre se pose sur un jeune homme, concentré, en train de dessiner. Une damoiselle est présente et semble attendre que l'artiste termine son œuvre.

Il se relève et tourne son visage vers moi. Nos regards se croisent et j'y lis une telle intensité que je suis intrigué. Il me fait signe d'entrer. N'hésitant pas une seconde avant de pousser la porte, la clochette tinte annonçant ma présence. Du matériel de tatouage au milieu d'étagères remplies de livres, c'est peu commun. Je fais un petit signe de tête à la jeune femme avant de m'approcher de lui pour contempler sa création.

Il fait chaud dans sa boutique, je pose mon étui par terre et je retire mon blouson de cuir que j'abandonne négligemment sur lui. Je porte un simple t-shirt blanc aux manches courtes dévoilant mes tatouages. La flamme de l'art brûle en moi et me protège des froideurs de l'hiver.

Je le salue d'un ton amical, toujours ravi de rencontrer un nouvel artiste :

- Bonjour. Est-ce une créature magique ?

Ma question est d'une telle naïveté que je ne peux m'empêcher d'esquisser un petit sourire gêné. Dévoiler ainsi mes origines n'est guère prudent mais, ce jeune homme m'intrigue diablement. Une aura se dégage de lui, me donnant envie de le connaître, d'échanger nos points de vu et peut-être même le laisser me faire un nouveau tatouage. Mon dos est bien trop nu à mon goût. Mon regard sombre ne le quitte pas, attendant de comprendre pourquoi il m'a regardé ainsi.
Sylver A. Westeravatar
• Sorcier •
Messages : 59 Points : 19
Pseudo : Mister T
Avatar : Greg Nawrat
Crédits : Trophyeyes
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Love at first sight in the twilight. <ft. Jeremiah  | Lun 13 Aoû - 4:48


Love at first sight in the twilight.
Sylver & Jeremiah

« When love knocks at the door of your shop. You do not know if you have to run away from either open the door. »
Il était rare pour Sylver de ressentir des sentiments. Il était plutôt antipathique et puis, les personnes méritant son attention et son amour se comptait sur les doigts d’une main. Il fallait tout de même savoir que la première personne qu’il aimait, c’était lui-même. Il était égoïste le plus souvent, ne pensant qu’à son propre cul. Mais il y avait tout de même des exceptions qui méritaient sa générosité. D’abord, il y avait sa petite sœur qu’il aimait plus que tout et avec qui il agissait comme un père. Ensuite, il y avait son petit frère Aedan, il l’aimait à sa façon même si cette manière d’aimer était étrange et morbide, mais c’était sa façon de faire… Voilà, finalement il n’y a que sa famille qui compte, les autres peuvent bien crever la bouche ouverte. Même ses amants n’avaient pas spécialement droit à son amour et sa bienveillance. Après tout, ce n’était que du sexe bien sale qui finissait le plus souvent par un coup de baguette pour que le mec en question ne se souvienne de rien. Donc pourquoi être doux et mielleux alors que le type ne se souviendra pas de sa gueule ensuite ? Aucun intérêt, cela ne ferait que dépenser de l’énergie pour rien. Et puis, Syl’ vivait très bien comme ça. Pour lui, l’amour est un sentiment moldu qui n’a aucun intérêt. Pour lui, ce genre de sentiment est ce qui pourrait courir à la perte des sorciers et il ne veut clairement pas se faire avoir par cette espèce de bambin avec un arc et une flèche.

Pourtant, malgré cette conviction sans faille, il n’avait fallu qu’un seul regard sur une silhouette, sur un visage et surtout plonger dans un regard pour que tout vole en éclats. Il ne savait guère ce qu’il venait de se passer. Mais le monde dans lequel il se trouvait, cette boutique sombre et humant le vieux cuir venait de devenir un monde fait de guimauve et d’odeur de bonbons. Le jeune tatoueur avait souri face à ce bel homme qui l’observait en train de dessiner. Il était grand, la peau mate, un style carrément sexy et puis ce petit quelque chose de masculin qui fit chavirer le cœur de Sylver. Il lui avait même fait signe d’entrer dans sa boutique s’il voulait en voir plus. Le jeune sorcier espérait que ce bellâtre entrerait pour en voir plus et pour pouvoir partager quelques bribes de conversations. Par chance, quelques secondes après son geste, la cloche de la boutique avait retenti et la porte s’était refermée. L’homme était à présent dans le salon de tatouage et il était rapidement arrivé à la hauteur de Syl’. Il l’observait en train de dessiner. Le tatoueur était légèrement mal à l’aise. Il avait peur de faire une connerie ou bien de rater son dessin pour sa cliente. Lorsque le bel inconnu ouvrit la bouche pour lui parler, sa voix avait finalement terminé d’achever le jeune sorcier. Cette voix était suave et sensuelle et puis cet accent était tellement sexy. Mais sa question lui mit la tête à l’envers et lui brisa rapidement le cœur. Il s’agissait très certainement d’un moldu. S’il s’agissait ne serait-ce que d’une personne avec du sang-mêlé, il aurait su de quelle créature il s’agissait. Mais là, il n’avait pas l’air du tout au courant. C’était foutu, Sylver ne pourrait clairement pas faire quelque chose avec un moldu… Non, il les détestait, il ne rêvait d’ailleurs que d’une chose, les exterminer tous de ses propres mains. Malgré tout, le tatoueur leva la tête pour pouvoir lui répondre et là, son regard l’acheva à nouveau.

- Salut ! Effectivement c’est une créature magique. Il s’agit d’un hyppogriffe.

Il reprit rapidement son dessin mais avant, il avait jaugé légèrement le bel homme en face de lui. Il était percé et tatoué, ce qui le rendait encore plus attrayant. D’ailleurs, Syl’ n’avait pu s’empêcher de faire une remarque sur ce point. Les tatouages en question étaient des tatouages moldus. Mais ils étaient très bien faits.

- Très beaux tatouages ! »

Il essayait de ne pas montrer qu’il était faible face à lui, qu’il était extrêmement attiré. Non, il voulait paraître nonchalant mais tout de même sympathique.
(c) DΛNDELION
Jeremiah Lewisavatar
• Professeur •
Messages : 73 Points : 0
Pseudo : Ama
Avatar : Lenny Kravitz
Crédits : Me
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Love at first sight in the twilight. <ft. Jeremiah  | Lun 27 Aoû - 14:19
Mon regard détaille le dessin de cette créature ailée, au nom si étrange, pour ne pas dire improbable à mes oreilles. Un mélange de rapace et de cheval. Un tel métissage est incroyable et impensable ! Je me rends compte qu'il me faudra beaucoup de temps pour appréhender ce nouveau monde et comprendre les mœurs sorciers.

Ma venue sur cette île est un chance pour ma carrière mais, pas seulement, elle me permettra aussi d'ouvrir les yeux sur nos différences et nos ressemblances peut-être.
La magie fait peur et en tant que non mage, je ne peux qu'espérer finir par trouver ma place à Atlantis.

Les sorciers utilisent la magie pour les tâches les plus simples du quotidien et pourtant, ce jeune homme dessine de la même manière que je le fais. Nous, les artistes, nous ne sommes pas si éloignés.

J'esquisse un sourire à son compliment même si il ne m'est pas destiné. Je réponds d'un ton amusé, faisant ressortir mon accent néo zélandais :

- L'artiste serait flatté si il vous entendait. Je lui dirais quand je retournerai à New-York.

Josh Egnew est un pote et il est réputé. De nombreux européens viennent le voir pour avoir la chance de porter l'une de ses créations. Intrigué, je lui demande :

- Ce tatouage vous allez le faire comment ? Pas avec une aiguille et de l'encre, je suppose. Est-ce que le magie va le faire bouger sur la peau de la jeune femme ?

Mon regard sombre plonge dans le sien, essayant de sonder ce qu'il ressent maintenant qu'il sait que je suis un simple mortel, sans pouvoir, si ce n'est celui de l'Art. Je me sens comme Mina Harker face à Dracula. Il est un mystère que je rêve de percer et de découvrir. Étrangement, je n'ai pas peur. Je suis avide de le comprendre et d'échanger avec lui. A lui de choisir, la balle est dans son camp.
Sylver A. Westeravatar
• Sorcier •
Messages : 59 Points : 19
Pseudo : Mister T
Avatar : Greg Nawrat
Crédits : Trophyeyes
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Love at first sight in the twilight. <ft. Jeremiah  | Dim 16 Sep - 5:59


Love at first sight in the twilight.
Sylver & Jeremiah

« When love knocks at the door of your shop. You do not know if you have to run away from either open the door. »
Cette intrusion dans l’intimité de sa boutique était un véritable choc pour Sylver. Depuis l’arrivée de cet homme devant la devanture de sa boutique et surtout, depuis qu’il avait pu croiser son regard intense, le jeune sorcier avait un sentiment étrange. Il ne savait guère comment le définir mais en tout cas, c’était la première fois qu’il ressentait une chose pareille. Il avait fait signe à cet inconnu d’entrer s’il voulait en voir plus. Il l’avait fait puisque la clochette de la porte de la boutique avait fait ce petit tintement significatif qui voulait dire quelqu’un était entré dans le commerce du jeune homme. La conversation tournait autour du tatouage et donc de ce qu’était en train de dessiner Sylver. La question de ce bel inconnu avait été significative, c’était un moldu, aucun doute là-dessus. Il ne connaissait pas la créature qu’était en train de dessiner le jeune tatoueur. Cette information aurait dû rebuter le jeune homme puisqu’il vouait une haine profonde envers les personnes qui ne possédaient aucun pouvoir magique. Pourtant, son comportement n’avait pas changé. Bien au contraire, il était de plus en plus aimable et répondait gentiment aux questions de l’homme en face de lui. Il lui avait dit qu’il s’agissait bien d’une créature magique et il lui avait d’ailleurs donné son nom. Il lui avait fait des compliments sur ses tatouages. Ils étaient très bien exécutés. Il ne put s’empêcher de sourire face à la remarque de l’inconnu. Il s’était donc fait tatouer à New York.

- Et bien si vous voulez d’autres dessins sur votre peau, faites-moi signe.

Tout en discutant, Sylver continuait son dessin. Il avait quasiment terminé. Une autre question se fit entendre, une question d’ailleurs fort intéressante. Elle concernait la manière de tatouer et le fait que le tatouage bouge sur la peau ou non. C’était une très bonne question. Syl’ allait lui répondre avec entrain puisqu’il allait pouvoir parler de sa passion. Il adorait tatouer. C’était d’ailleurs la seule chose à caractère moldu qu’il aimait faire. Bien entendu, il aimait également tatouer en usant de la magie mais ce n’était pas pareil. Il n’y avait pas le bruit de la machine, la sensation que cela lui procurait. Et puis, il fallait plus de dextérité pour tatouer avec une machine plutôt qu’avec une baguette.

- Et bien tout dépend du souhait de la cliente ou du client. Si elle veut effectivement un tatouage en mouvement, j’utilise la méthode sorcier et si elle veut d’un tatouage simple et efficace, j’utilise ma bonne vieille machine pour la tatouer. Cette demoiselle veut quelque chose de visuel et en mouvement. J’userai donc de ma baguette ce soir. »

Le dessin était d’ailleurs terminé. Il fit donc s’installer la cliente, venant lui appliquer le dessin sur le bras droit. Il allait pouvoir commencer le travail, impatient de voir ce que cela allait donner.
(c) DΛNDELION

Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Love at first sight in the twilight. <ft. Jeremiah  | 
Love at first sight in the twilight. <ft. Jeremiah
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Who said love at first sight was true love ? //Ft. Guerre//
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: