J'aime pas l'amour | Jeremiah

Maggie S. Thompsonavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1880-maggie-s-thompsonMessages : 22 Points : 35
Pseudo : Feutre
Avatar : Erika Linder
Crédits : Gr0a-n (Pinterest)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Faubourgs
Patronus: Loutre
Informations supplémentaires:
Sujet: J'aime pas l'amour | Jeremiah | Ven 10 Aoû - 17:18
Punaise, mais c'est pas vrai ! Non non non, allez vous papouiller ailleurs, punaise ! 'Suis sûre que ça s'rait les premiers à gueuler, taper du poing cont' mon mur si j'foutais les Buzzcocks à fond ! Mais oui, punaise ! 'Vais faire ça, 'vais leur faire entend' c'qu'ils m'font entend' ! 'Vais leur mettre "Orgasm Addict" à fond ! Maggie saute et se retrouve debout sur son lit, la tête dans sa collection de CDs et vinyles. Alors, quand est-ce que j'ai donc acheté cette compil'...? Ça commence à dater, j'devais êt' en sixième année... Punaise, mais c'est qu'ils arrêtent pas derrière ! 'Vont voir si c'est si drôle que ça d'entend' bramer un cerf quand c'est pas au-d'ssus d'soi ! Ah ! le voilà ! La compilation à la main, Maggie descend de son lit et se dirige vers son bureau, sur lequel trône un poste radio noir assez massif. Elle appuie sur un bouton et le lecteur CD s'ouvre. Tiens, bouffe ça, et recrache tout l'son qu'tu peux.
— Well you tried it just for once / Found it alright for kicks...
— SONORUS !
— ... YOU FOUND OUT / THAT IT'S A HABIT THAT STICKS / AND YOU'RE AN ORGASM ADDICT / YOU'RE AN ORGASM ADDICT !
Maggie chante à pleins poumons toute la chanson, allant jusqu'à reproduire les gémissements de Pete ou d'Howard entre deux couplets. En fond, on distingue cependant encore les cris de ses voisins de couloir qui, visiblement, profitent bien de cette Saint-Valentin.
— MAIS VOUS ALLEZ ARRÊTER, PUNAISE ?! Maggie tape du poing contre le mur. ON PEUT BAISER SANS BRUIT, MERDE !
Un instant, on n'entend plus que "What Do I Get?", la deuxième chanson de la compilation. Puis les cris des tourtereaux reprennent de plus belle.
— Oh et puis 'fait chier !
Puisqu'ils sont tous ici plutôt qu'en centre-ville – merci dragon d'mes deux – c'est moi qui vais sortir, tiens ! Punaise, ça me gonfle ! Maggie coupe la musique d'un coup de baguette énervé. Du moins, essaie : on entend encore Pete Shelley murmurer.
— PUNAISE !
Le poste radio n'émet plus un son. La sorcière jette sur ses épaules sa veste de jean doublée, enroule autour de son cou son écharpe écossaise. Elle enfile enfin ses Dr. Martens toujours luisantes depuis qu'elle leur a jeté un sort de lustre perpétuel. Elle sort de sa chambre en claquant la porte, éteignant du même coup la lumière restée allumée.

***

Punaise, me dis pas qu'j'ai oublié mon Discman ? Son bras gauche disparaît jusqu'au coude dans sa poche gauche, ... rien dans la gauche... puis c'est au tour de son bras droit de s'enfoncer dans la poche tapissée de peau de mouton synthétique, ... rien dans la droite... raaaaah punaise, 'suis trop conne ! Ça m'apprendra à quitter ma chamb' sur un coup d'tête. Foutus amoureux. Foutu dragon, aussi. 'Cause de lui qu'tout l'monde est resté à la résidence : c'est qu'ils flippent tous à l'idée de r'tourner dans l'centre depuis "l'attaque du dragon", comme le tit' si bien les journaux. M'est avis qu'le machin, 'devait avoir ses habitudes de passage 'y a une ou deux décennies d'ça et qu'ça l'a tout déboussolé d'voir une ville à la place d'une prairie. Ça, ou un truc dans l'genre, mais sans doute pas un coup monté par les fachos d'un côté ou d'l'aut'. 'Fin bon, j'dis ça, j'y connais pas grand-chose non plus en dragons. Ça s'trouve, ça s'dresse facilement. Ça s'trouve, ça peut s'utiliser comme "arme de destruction massive magique". Ça s'trouve... Tiens ! C'est nouveau c'bar, j'l'avais jamais vu auparavant. Punaise, 'y a vraiment pas grand-monde... m'donneraient presque envie d'chialer, les angelots, réduits qu'ils sont à s'tirer d'ssus leurs flèches en plastique. Presque, hein : ça reste vach'ment laid, ces machins. Ça, par contre, c'est super triste : qu'est-ce qu'il fout là, lui, 'vec sa guitare ? ... Punaise, 'fait chier, l'barman m'a vue, 'me sens presque obligée d'rentrer maint'nant... Mais me souris pas, punaise ! Bon, ok, je rentre. Maggie pousse la porte vitrée du bar.
— Bonsoir ! Qu'est-ce que je vous sers ?
Ah ouais, ok, 'y a vraiment PERSONNE dans c'bar. Le mec est à ce point désespéré qu'il me d'mande c'que j'prends avant même que j'm'assois.
— Une pinte de blonde, pression. 'Vous plait.
Maggie se dirige vers le bar et s'assoit sur le premier tabouret, le plus éloigné de l'évier.
— Et voilà, Mademoiselle ! Ça fera *prix en livres sterling*. Ou bien... attendez que je regarde... Ah ! voilà : *prix en monnaie magique*. Je m'emmêle encore un peu les pinceaux entre les Mornilles et les Noises, désolé ! Il sourit d'un air navré.
Mon dieu. Où t'es-tu donc encore fourrée, Maggie. 'Vais lui donner des livres, la tentation s'rait trop grande de l'arnaquer autrement. Pas qu'j'ai un bon fond, mais 'suis pas mauvaise non plus.
La sorcière avale une première gorgée de bière, puis se tourne vers l'homme qui, au fond de la pièce, n'a cessé d'accorder sa guitare depuis qu'elle l'a vu de l'extérieur.
— Lui, c'est Jeremiah Lewis. C'est lui qui anime notre soirée spéciale Saint-Valentin.
Oh punaise, j'espère qu'il a rien en tête c'lui-là, 'suis clairement pas dans l'mood pour ça. 'Sais bien qu'tu parles au nom d'ton bar et tout, mais s'te-plait, dis pas "nous" quand tu t'adresses à moi. Maggie replonge le nez dans sa pinte.
— Il devrait plus tarder à jouer. Il m'a dit qu'il ferait quand même son concert, quand bien même il y aurait personne. Il est vraiment sympa ce gars. Ça vous dérange pas, hein ? Vous aimez la musique ?
Bon, j'vais m'ret'nir lui répond' : "Qu'est-ce 'ça peut t'fout' ?", le pauv' gars a l'air un peu fragile. Mais merde, j'ai clair'ment pas envie d'répond' oui, j'ai juste envie d'me bourrer la gueule et d'êt' tranquille, pas d'parler musique...
— Bof, soupire Maggie, comme tout l'monde j'imagine.
— Ah bon ? C'est quand même pas tout le monde qui a d'épinglé sur sa veste un pin's Siouxsie et les Banshees !
Nouveau soupir. Maggie se détourne du chanteur pour planter ses yeux dans ceux, très bleus, du jeune barman.
— Parce que tu connais c'groupe, toi ?
— Euh bah oui, je suis même plutôt f–
Le garçon n'a pas le temps de finir sa phrase : au fond du bar, une voix grave s'est élevée.
Jeremiah Lewisavatar
• Professeur •
Messages : 79 Points : 0
Pseudo : Ama
Avatar : Lenny Kravitz
Crédits : Me
• Plus d'informations •
Sujet: Re: J'aime pas l'amour | Jeremiah | Lun 27 Aoû - 13:45
Jour J, mon premier concert sur cette île. Le jour de la Saint Valentin, je n'ai pas eu le choix de la date, vous vous en doutez. Manque de chance, un dragon est venu troublé le calme d'Atlantis. Est-ce que les amateurs de rock et les amoureux oseront braver le danger pour venir assister à un concert ?

Mon regard sombre se pose sur la salle presque vide. Le barman me demande si je compte quand même jouer ? Je lui réponds d'un air déterminé que la musique attirera certainement les curieux et que je ne décevrai pas les spectateurs présents même si il sont peu nombreux.

J'installe mon ampli, ma guitare électrique et ma sèche. Je m’assois sur le tabouret mis à ma disposition après avoir installé mon micro. Tout est prêt plus que cinq minutes avant le début de mon show.

Mon regard sombre, souligné d'un trait d'eye-liner, embrasse la salle et s'arrête sur une jeune femme qui s'installe au bar. Nous sommes moins de dix alors, au lieu de jouer une balade, je décide de reprendre un tube de l'un de mes idoles. Autant commencer fort et m'éclater à fond.

Je règle mon ampli et je me mets à gratter les premières notes. Les amateurs peuvent reconnaître facilement "All Along The Watchtower".

Ma voix grave se fait entendre :

"There must be some kind of way out of here"
"Said the joker to the theif"
"There's too much confusion"
"I can't get no relief"
"Business men they drink my wine"
"Plowmen dig my earth"
"None will level on the wine"
"Nobody of it is worth"


Puis un petit solo de guitare.

"No reason to get exited"
"The thief he kindly spoke"
"There are many here among us"
"Who feel that life is but a joke"
"But you and I we've been through that"
"And this is not our fate"
"So let us talk falsely now"
"The hour's getting late"
"Hey"


Je me lève emporter par la musique et je me déhanche en jouant pour rendre un hommage à Hendrix.

"All along the watchtower"
"The princess kept the view"
"While all the women came"
"And went bare feet servants too"
"Outside in the cold distance"
"A wild cat did growl"
"Two riders were aproaching"
"And the wind began to how"


Je suis à fond enivré par ce morceau. Mes doigts s'affolent sur les cordes. Je revis, je suis dans mon élément. Le dernier couplet, déjà... C'est bien trop court.

"Hey"
"Oh"
"All along the watchtower"
"Hear you sing around the watch"
"Gotta beware gotta beware I will"
"yeah, Oh baby"
"All along the watchtower"


J'offre un sourire à celles et ceux qui m'ont écouté. Il est temps que je me présente :

- Bonsoir, je suis Jeremiah Lewis. Je souhaite vous faire passer un bon moment alors, je vous invite à choisir des morceaux que vous aimeriez que je réinterprète à ma sauce. C'est à vous !
Maggie S. Thompsonavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1880-maggie-s-thompsonMessages : 22 Points : 35
Pseudo : Feutre
Avatar : Erika Linder
Crédits : Gr0a-n (Pinterest)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Faubourgs
Patronus: Loutre
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: J'aime pas l'amour | Jeremiah | Mer 29 Aoû - 10:03
Mon dieu, mais c'est que j'connais c'te chanson. Ces riffs, ces paroles... c'est Jimi Hendrix, "All Along the Watchtower" !
Comme s'il lisait les pensées de Maggie, le barman, s'arrêtant un instant de bouger la tête en se mordillant la lèvre, déclare :
— "All Along the Watchtower", un classique des sixties ! La version la plus connue est signée Hendrix, mais la vraie — enfin, l'originale — est de Bob Dylan ! Vous aimez Bob Dylan ? Mon père était super fan mais moi, j'ai jamais pu supporter ! C'est seulement quand j'ai découvert la reprise d'Hendrix que j'ai commencé à bien aimer cette chanson !
Mais c'est pas possib', ce mec a vraiment besoin d'parler ! Ce soir précisément ! Le seul où j'me motive un peu à sortir ! Le seul où j'bosse pas sur ce foutu exposé d'Divination ! Punaise ! 'Puis non content d'm'emmerder avec ses questions, il étale sa science musicale, ce connard !
Maggie rouvre les yeux, soupire.
— J'aime pas Bob Dylan, non. 'Suis pas fan d'Hendrix non plus. Mais j'aime bien c'te chanson, et j'voudrais bien pouvoir l'écouter en c'moment.
Il a d'la chance que j'sache quand même un minimum me comporter en société, j'étais à deux doigts d'lui dire de s'la fermer. T'as beau êt' ici dans ton bar, j'aimerais pouvoir apprécier ma bière et l'concert comme bon m'semble. Punaise, le mec m'énerve au point qu'j'serais prête à lui rappeler "qu'le client est roi", alors qu'j'ai toujours détesté c'dicton. Mais punaise aussi ! Qu'est-ce qu'il a à venir m'apprend' des trucs sur la musique ?! C'est mon rôle à moi, merde ! C'est moi la meuf chiante qui s'la ramène 'vec sa culture punk et ses recommandations d'albums sous l'bras ! Tu vas pas non plus m'enl'ver l'seul rôle 'vec lequel 'suis pas trop fâchée !
— Euh... oui, bien sûr, désolé.
Ouais, tiens-t'en là.
La sorcière avale une gorgée de bière.
C'est qu'il s'débrouille bien l'guitariste, quand même. On sent qu'il est passionné, ça s'voit. Haha, le p'tit déhanché qui va bien. Non, vraiment, il joue super bien c'gars-là. Ça m'fait presque pitié d'êt' la seule — 'fin, non, pas tout à fait... — à profiter du concert. Après, on n'est jamais qu'à la première chanson, hein. Mais quand tu commences comme ça, c'est qu'tes plutôt du genre à assurer jusqu'aux rappels.
Maggie ne se concentre plus que sur la musique. Enfin, le musicien conclut son hommage à l'un des plus grands guitaristes de tous les temps. Le barman et sa seule cliente l'applaudissent du plus fort qu'ils le peuvent à deux.
Eh beh, j'regrette vraiment pas d'êt' venue. Rien qu'ça, ça valait l'coup.
— C'était super, pas vrai ?
Il a pas pu s'en empêcher, hein ? Trois minutes sans rien dire, ça d'vait êt' un calvaire, tiens ! La jeune femme ferme les yeux. Allez, ça va. L'est pas si chiant, en vrai. L'est comme moi même : fan de musique et sans personne avec qui en parler la plupart du temps. Elle expire, rouvre les yeux puis se tourne vers le barman en souriant :
— C'était pas mal, ouais.
— Bonsoir, je suis Jeremiah Lewis. Je souhaite vous faire passer un bon moment alors, je vous invite à choisir des morceaux que vous aimeriez que je réinterprète à ma sauce. C'est à vous !

Haha, il f'rait un bon politicien, lui ! Super populiste comme proposition ! Non mais plus sérieusement, il nous d'mande vraiment de choisir les morceaux qu'on veut entend' ?
— Eh, dites, je crois que c'est à vous qu'il s'adresse.
Maggie se retourne vers le barman. Punaise, il a des yeux vach'ment bleus quand même. Attends, quoi ? Tu veux que j'choisisse ?
— Vous êtes la seule cliente ce soir, je peux bien vous laissez l'honneur de choisir la deuxième chanson. Et puis, même si vous n'osez pas l'avouer, je suis sûr que vous vous y connaissez pas mal niveau musique.
Mon dieu, c'est qu'il arriverait presqu'à m'faire rougir moi aussi, le con.
— Euh, vous connaissez quoi des Sex Pistols ?
Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: J'aime pas l'amour | Jeremiah | 
J'aime pas l'amour | Jeremiah
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les petits cailloux d'amour
» Qui aime bien, châtie bien. C'est mon ex qui me l'a apprit ! - Thierry & Rosario
» Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex
» L'amour de ma vie m'aime (nan sans blague? x) ) (pv: Nuage de l'Agonie)
» [NOUVELLE] L'amour est un jeu auquel tout le monde est perdant.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: