Lavender + Emrys - Les événements qui nous changent

Emrys Bowenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1544p15-emrys-bowen-incandescence?Messages : 391 Points : 0
Pseudo : Lau
Avatar : Ezra Miller
Crédits : Schizophrenic
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Un faucon
Informations supplémentaires:
Sujet: Lavender + Emrys - Les événements qui nous changent  | Ven 27 Juil - 7:28
Ces derniers mois sont passés dans un flou opaque qui me laisse las et faible. Noël, le Nouvel An, autant de fêtes que j’ai passé seul, noyé dans le chagrin et les regrets. Regrets de n’être même pas capable de me déplacer jusque dans ma famille, de retrouver Burwen et le Pays de Galles et de laisser mes démons me consumer. Maman est déçue. Maman s’inquiète. Elle viendra me voir, j’ai refusé. Elle n’a pas à voir cela, un fils qui n’arrive même plus à vivre, je ne compte pas le nombre de fois où je me suis fait porter pâle au travail. Les fois où j’aurais aimé le faire.

Et la quête, et Aleyn… Peu de piste, pas grand-chose. Mas je suis patient, je suis déterminé. Il me faut ces souvenirs. Et pourtant, je maudis les souvenirs, j’abhorre les regrets qui me détruisent jours après jours, tant qu’elle reste près de moi, Liza. Elle n’est jamais bien loin, prête à resurgir et à m’assaillir dans toute sa splendeur diaphane. Et je l’attends presque. Les nuits d’insomnie je l’attends presque…

Alors, je vais panser mes plaies avec l’alcool, cautériser la souffrance de mon âme et perdre mon corps dans des relations iniques, des relations insensées qui me font perdre un peu plus de mon estime personnelle. Mais remplir la solitude, il n’y a que cela à faire, non ? En vain, la solitude me rattrape, la chair à peine consommée. Vidé de sens et de désir, tout est mécanique et éphémère.

Ce soir, ce sera moi et le whisky. On fait une bonne équipe, nous. On résiste à tout, on est plus fort que la peine et que tout le reste, y a rien qui nous vaincra jamais ! Je porte le verre qu’on vient de me servir à mes lèvres. J’en suis au troisième. De grandes quantités sont nécessaires, maintenant. Tant et si bien que l’envie de me porter vers un autre moyen d’oublier, une drogue peut-être, me caresse l’esprit. Parce que boire ne suffira bientôt plus. Je regarde autour de moi, il n’y a pas grand monde dans ce bar iconique d’Atlantis, le temps dehors y est très certainement pour quelque chose : une petite tempête de pluie glacée, de vent mordant.

L’alcool me noie, je suis seul, mais presque anesthésié. On rigole moins, hein, Liza ? Tu ne viens plus pourrir mes instants quand je suis dans cet état, hein ?

Je profite de ce moment sans souffrance, commandant la même chose au barman qui ne me connait que trop bien.


All that I have is a river
The water sustains me without even trying, the water can't drown me, I'm done with my dying.


Lavender Brownavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1835-lavender-brown-intense-mark-oMessages : 73 Points : 0
Pseudo : Delilove
Avatar : Gigi Hadid
Crédits : Afanen
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: En colocation avec sa meilleure amie Parvati dans une des résidences du centre ville d'Atlantis
Patronus: Chien Terre-Neuve
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Lavender + Emrys - Les événements qui nous changent  | Jeu 2 Aoû - 17:53

Les évènements qui nous changent
Emrys & Lavender

« Father did you miss me, been locked up a while. I got caught for what I did but took it all in style. Laid to rest all my confessions I gave way back when. Now I'm versed in so much worse, so I am back again, and he said for the man that I hate, I'm going to hell! »
Je pensais franchement que ce serait le pied d'habiter avec Parvati. C'était un rêve en fait d'habiter avec sa meilleure amie, du moins ça l'était. Je voyais ça comme dans les films moldus, des soirées à discuter toutes les deux, de la nouriture, du vin, de la joie et aussi un peu d'études sur le côté. Ce rêve avait été réalisé et en plus on avait choisi une localisation où je me sentirais plus à l'aise. Vivre avec trop de gens autour de moi pouvait se révéler difficile et je ne voulais pas courir de risques. En fait il y avait un paquet de choses qui allaient de soit avant que j'avais de la difficulté à gérer ; les foules, les bruits trop forts, les surprises, la frustration, mon énergie. Tant que choses que j'adorais avant, qui faisaient partie de ma vie que maintenant je repoussais autant que je le pouvais. C'était beaucoup de gestion et j'avais parfois besoin de me reposer sur Parvati qui, je le sentais de plus en plus, en avait plein le dos de mon cas. Peut-être que je l'avais trop prise pour acquis. J'essayais toujours de lui faciliter la vie au possible, considérant qu'elle faisait de même pour moi. Malheureusement, ça ne semblait pas suffisant. Ce que j'offrais ne faisait pas le poids avec la lourder de mon existence avec elle. Est-ce que j'exagérais ? Peut-être. C'était ce que ma tête me disait alors que ma meilleure amie se faisait de plus en plus distante. Elle était de moins en moins à la maison et me donnait parfois des raisons qui me semblaient bidons pour le justifier. Je ne lui posais pas de questions, je la laissais vivre sa vie. Nous étions peut-être rendues à ce passage que je croyais pouvoir éviter, mais il semblait obligé. Nos chemins se séparaient.

Comment je gérais cet éloignement ? Assez mal à vrai dire. Je gérais comme je le pouvais et mes moyens n'étant pas infinis, ce n'était pas parfait. Je sentais que je gérais moins bien mes humeurs et la meilleure façon que j'avais trouvé pour le faire, en situation de crise disons, c'était de boire. Bon, je n'étais pas alcoolique, mais quand j'étais à bout de ressource, quelques whisky m'aidaient à mieux me sentir. J'étais engourdie et je ne sentais plus trop mes angoisses et mes colères, je redevenais à peu près la Lavender de base, seulement un peu plus molle et au ralenti. C'était mieux ça qu'une crise de nerfs disproportionnée. Je ne sentais pas un besoin de boire comme les alcooliques, mais je m'en servais comme remède, ce qui n'était pas très brillant de ma part. Par contre, j'avais déjà entendu des moldus dire «Aux grands maux les grands remèdes» et j'en étais rendue là. Ce soir-là, j'avais besoin de mon remède et c'est sac sur l'épaule et bottines aux pieds que je suis partie vers le Scottish, un petit bar sympathique pas trop loin de chez moi. Quand je suis entrée, j'ai regardé autour de moi, histoire de voir si je connaissais quelqu'un. Je préférais tout de même être accompagnée que seule pour boire, au moins ma déprime semble moins pire. C'est comme ça que j'ai vu une tête connue au bar. Il y avait longtemps que je n'avais pas vu Emrys et je me rendais compte que ça présence m'avait un peu manquée. Pas un truc de fou non plus, mais j'avais toujours apprécié sa compagnie lors de mes études à Poudlard. Je me suis donc dirigée vers lui et j'ai pris place sur le siège à côté de lui.

« Salut Emrys, ça fait longtemps. » 

J'ai fait un petit hochement de tête et un petit sourire en le regardant avant de commander un whisky pur feu au barman. La présence de mon ami d'il y a longtemps allait m'aider à me calmer, mais un peu d'alcool ne serait jamais de trop.

(c) DΛNDELION


The devil may cry
It won't be in vain ▬ to swallow all your pain and learn to love what burns and gather courage to return. Faces in the crowd will smile again and the devil may cry at the end of the night,
Emrys Bowenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1544p15-emrys-bowen-incandescence?Messages : 391 Points : 0
Pseudo : Lau
Avatar : Ezra Miller
Crédits : Schizophrenic
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Un faucon
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Lavender + Emrys - Les événements qui nous changent  | Jeu 16 Aoû - 18:26
Et l’ivresse s’en vient. C’est beau, un homme ivre, n’est-ce pas ? Ca a une certaine splendeur puante, un dégoût magnifique. Et cette délicate quintessence de l’esprit embrumé n’a d’égal que la beauté de l’instant vécu. Car rien ne compte plus, pour un homme ivre, que son verre et les autres à venir. Le feu du whisky consume les peines et assèche les océans de chagrins en-dedans. Il porte bien son nom, le whisky pur feu. Et puis un monde qui tangue, même quand on ferme les yeux, au moins ça donne un petit plus aux têtes de ploucs qui nous entourent. Ca les rend un peu difformes, autant que moi, presque. Et les idées, alors. Elles sont différentes que les idées claires, elles sont moins sombres pourtant. Si c’est pas bizarre ça ? Rien de plus sombre que mes idées claires, rien de plus calme que mes idées troubles.

J’aime observer les gens lorsque je suis ivre. Je ne contemple plus alors ni mon sale reflet, ni l’ombre fantomatique qui gravite autour de moi à chaque minute de ma vie. C’est comme ça que je l’ai vue, la femme aux cheveux roses, blonds ou bruns, qu’en sais-je ? J’en rêverai la nuit si je n’étais pas tant assommé ni obnubilé par une autre femme… Je ne sais d’ailleurs, pourquoi mes courts répits sont mes instants alcoolisés. Pourquoi n’y a-t-il que là que je peux rencontrer d’autres femmes, leur promettre des échanges passionnés qui se soldent par de brèves caresses et quelques minutes de respirations haletantes, gémissements faussés murmurés dans les toilettes des bars ou dans les draps de lits inconnus ? Pourquoi n’y-a-t-il que là que je peux me défaire de ton emprise, Liza ?

Je n’y pense même pas à vrai dire, je me contente de boire et de scruter les personnes qui fréquentent le Scottish Inn. Pas une seule âme féminine, malgré l’heure tardive et personne qui ne m’est familier parmi les quelques consommateurs rassemblés autour du billard ou les solitaires du zinc, qui, comme moi, enchaînent les boissons sous le regard bienveillant et consterné du patron.

J’en suis là de mes réflexions et de ma pauvre existence quand une voix m’interpelle et qu’une jeune blonde s’installe à côté de moi. Ca fait directement tilt dans ma tête car le sourire sur son visage ne m’est pas inconnu.

- Lavender, si c’est pas croyable ! Qu’est-ce tu deviens ?

J’essaie de ne pas avoir l’air aussi ivre que je le suis, mais c’est peine perdue j’imagine. A la sortie de Poudlard, j’ai perdu contact avec Lavender, comme avec tout le monde, d’ailleurs. Si j’avais imaginé retrouvé mon amie dans ces conditions… D’autant plus que je l’appréciais cette petite Gryffondor, un peu commère sur les bords, mais sincère et amicale surtout. Une véritable âme authentique et sympathique, dont la présence me réconforte, il faut le dire. Elle commande la même chose que moi et lorsque le barman exécute sa commande, je trinque doucement avec son verre. Je m’éclaircis la voix :

- Toi aussi alors, tu es venue goûter à la douce vie écossaise ?


Le tonnerre gronde dehors, certainement que la terre de Manadh est offusquée que j’ai pu employer l’adjectif « douce » pour parler du calvaire météorologique qu’elle nous fait subir. Calme tes ardeurs, vent du nord et pluie mordante ! Tu nous tiens en éveil mieux que personne, va.

C'est étonnant qu'après déjà six mois de vie à Atlantis je ne cesse de découvrir des visages connus au détour d'un chemin ? D'autant plus quand on voit les changements qu ont eu lieu dans nos vies ou nos personnalités ! Je me demande ce qui peut bien conduire Lavender à venir boire seule comme cela. Un truc pas joyeux, certainement. J'en sais quelque chose.


All that I have is a river
The water sustains me without even trying, the water can't drown me, I'm done with my dying.


Lavender Brownavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1835-lavender-brown-intense-mark-oMessages : 73 Points : 0
Pseudo : Delilove
Avatar : Gigi Hadid
Crédits : Afanen
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: En colocation avec sa meilleure amie Parvati dans une des résidences du centre ville d'Atlantis
Patronus: Chien Terre-Neuve
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Lavender + Emrys - Les événements qui nous changent  | Sam 1 Sep - 10:39

Les évènements qui nous changent
Emrys & Lavender

« Father did you miss me, been locked up a while. I got caught for what I did but took it all in style. Laid to rest all my confessions I gave way back when. Now I'm versed in so much worse, so I am back again, and he said for the man that I hate, I'm going to hell! »
En m'en allant au pub, je ne pensais pas vraiment rencontrer quelqu'un que je connaissais. Je l'espérais, c'est vrai, mais je ne croyais pas que ça allait arriver. J'étais plutôt mal lunée comme personne alors bon, mes attentes sont généralement basses. Je ne suis pas déçue dans ces moments-là. À l'inverses, quand des évènements, comme ma rencontre d'Emrys ce soir-là, se produisent, je suis encore plus contente. En ayant peu d'attente, on a peu de déceptions et beaucoup de joie, dans la mesure du possible. Quand j'ai vu la tête de mon ami, plusieurs pensées sont passés dans mon esprit. D'abord, que ma soirée allait être beaucoup moins déprimante que je le croyais. Ensuite, que j'avais été une amie indigne en ne gardant pas contact avec lui. Pour finir, j'avais des circonstances atténuantes pour l'expliquer alors je n'étais pas une amie de merde tant que ça. En entrant dans le Scottish Inn, je n'y ai vu que des têtes d'hommes concentrés autour d'une table de billard ou bien attablés en groupe à rire grassement. Rien de bien attirant, mis à part Emrys qui se trouvait tout près. Je me suis installée à côté de lui, souriante. J'ai lâché un petit gloussement devant sa surprise, il semblait franchement content de me voir et ça m'a fait un baume au coeur. Ça me changeait des regards inquiets que les gens posaient généralement sur moi en voyant les cicatrices qui grimpaient de mon dos à mon cou. J'ai enlevé mon manteau et l'ai posé sur le dossier de ma chaise, m'installant ensuite confortablement pour regarder mon vieil ami. Il me demandait ce que je devenais et je devais avouer qu'il y avait beaucoup à dire. Le sorcier semblait tanguer un peu sur son siège, il devait déjà s'être enfilé quelques verres. Tant mieux pour moi, c'est ce que je voulais faire aussi, j'allais devoir essayer de le rattraper.

« Je suis contente de te voir aussi. Pour ce que je deviens, y'a beaucoup à dire, ça va te prendre la soirée. » 

J'ai saisi le col de mon chandail pour l'éloigner de mon cou et découvrir les cicatrices qui le marquaient. Il allait pouvoir se faire une idée de ce que j'allais lui raconter, s'il en avait envie bien sûr. Si ça ne le repoussait pas non plus. Il y a un paquet de personne qui préfère garder les loups à distances et je pouvais le comprendre. Ça me faisait mal de me sentir rejeter, mais je ne pouvais pas leur en vouloir. Je me serais tenue éloignée de Greyback aussi pour ne pas finir comme je l'étais. C'était de l'instinct de survie, rien de plus. Changeant mon attention d'endroit, j'ai pris le verre que me tendait le barman d'un air un peu méfiant et j'ai retourné mon regard sur Emrys pour trinquer avec lui. En entendant la question que le sorcier me posa alors que je prenais une gorgée de whisky, je ne put que sourire. La douce vie écossaise m'appelait ce soir-là, il avait raison.

« Mouais, je sais pas si c'est la vie douce en Écosse, mais le whisky je te réponds oui. Y'a rien de meilleur pour se changer les idées, c'est ce que tu faisais ce soir aussi, si je me trompe pas. » 

J'ai pris une nouvelle gorgée de mon whisky, sentant sa chaleur couler dans ma trachée. Je me suis adossée à ma chaise, j'ai jeté un coup d'oeil autour de moi pour analyser qui se trouvait dans le bas. Maintenant que j'étais assise, je me sentais moins mal de regarder un peu partout pour analyser qui se trouvait dans le bar. Je ne connaissais franchement personne. Emrys semblait vraiment être seul.

« Liza n'est pas avec toi ? » 

Je ne connaissais pas très bien sa copine de l'époque, mais je me disais qu'elle aurait pu être ici avec lui.
(c) DΛNDELION


The devil may cry
It won't be in vain ▬ to swallow all your pain and learn to love what burns and gather courage to return. Faces in the crowd will smile again and the devil may cry at the end of the night,
Emrys Bowenavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1544p15-emrys-bowen-incandescence?Messages : 391 Points : 0
Pseudo : Lau
Avatar : Ezra Miller
Crédits : Schizophrenic
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence:
Patronus: Un faucon
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Lavender + Emrys - Les événements qui nous changent  | Mer 26 Sep - 10:37
Je réchauffe mon cœur et apaise mon âme à grandes lampées de whisky pur feu, de bière et d’hydromel. L’alcool moldu me sied aussi, les modes de production non magique permettent d’obtenir des breuvages tout à fait potables. Qu’est-ce qui ne l’est pas, de toute façon, quand on veut juste se défaire de l’emprise de la réalité un instant ? Douce réflexion que celle que l’on peut produire en regardant le fond de son verre à travers la couleur ambrée du liquide ! Et puis, qui n’a pas rêvé d’un monde où tout le monde serait anesthésié, tiens ? On traverserait l’existence tout doucement, sans jamais s’émouvoir pour telle ou telle chose, une bonne petite vie somme toute. Ah mais l’amour, direz-vous ! L’amour ? Au diable l’amour, au diable ses maux et donnez-nous plutôt de la chair tendre à sentir sous nos mains, donnez-nous les souffles rauques et les yeux perdus dans le flou ! Donnez-nous l’ivresse ! Oui l’ivresse, sous toutes ses formes…

C’est un peu cela que je viens chercher aussi, des amantes de passage, rien de bien important, le plus éphémère possible. Un brin de solitude partagée, consommée sans trop de préambule dans un recoin de rue, dans les draps propres d’une autre qu’on ne tarde pas à souiller. A la fin, un petit regard qui dit « Bof, ça aurait pu être mieux, mais pire aussi. » Et chacun s’en retourne à sa vie. Pauvre existence, piètres consolations d’un monde sans elle… Allez, patron, ressers m’en un petit.

Fantôme du passé, Lavender découvre son cou, plein d’atroces cicatrices. Je ferme un œil puis l’autre, la vision stéréo fonctionne plus bien. Je réalise que la petite gryffondor que j’ai connue – à l’heure où j’étais moi-même un petit serpentard – a bien changé et que la vie ne l’a pas épargnée non plus. L’adolescence et ses promesses : purs mensonges… On croit tous que la vie sera ce que l’on pense : douce, aventureuse, solitaire ou entourée. Et la vie se joue de toi, parfois avec l’aide de sa vieille amie, la mort. Quel duo infernal…

- Où diable as-tu pu attraper de telles cicatrices ? A la Bataille ?

C’est souvent là que tout a basculé, et rien que de le dire, j’ai les boyaux qui se tordent en dedans et ça fait pas du bien. Je secoue la tête, j’ai pas envie que l’ombre obsédante de Liza réapparaisse. Alors je bois une grande gorgée de whisky. Ca va mieux.

- T’as tout compris ! Mes idées sobres sont bien moins intéressantes que les ivres.

Et puis, mon cruelles aussi. C’est un atout bien négligeable qui me fait choisir bien souvent le filtre alcoolisé pour observer la réalité. Je commande un nouveau verre, d’un clin d’œil presque. Le serveur me le tend et je commence à faire tourner le verre, admirant la robe de ma douce fiancée liquide. Et là, une phrase qui résonne plus fort que les autres. La douche froide, la pâleur sur le visage, la mort dans l’âme. Son prénom. Prononcé à haute voix.

- Elle est morte.


J’avale une bonne gorgée de whisky et plante mon regard sur les bouteilles qui sont soigneusement rangées derrière le comptoir. J’ignore tant bien que mal l’assourdissant acouphène qui me vrille les tympans et la nausée brûlante qui menace de s’échapper de mon œsophage. Elle est morte et des gens ne le savent pas encore. Un ange a quitté la surface de la Terre et la planète l’ignore encore. Mais moi, je ne peux l’ignorer, et moi, je serai puni pour mon abandon d’une souffrance éternelle. Tel est mon sort.


All that I have is a river
The water sustains me without even trying, the water can't drown me, I'm done with my dying.


Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Lavender + Emrys - Les événements qui nous changent  | 
Lavender + Emrys - Les événements qui nous changent
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Certains événements peuvent nous rapprocher ~ [FLASH BACK] (une vingtaine de lune auparavant) ft. Gotheim
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: