Show me what you're made of (flashback)- Ollie

Lavender Brownavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1835-lavender-brown-intense-mark-oMessages : 73 Points : 0
Pseudo : Delilove
Avatar : Gigi Hadid
Crédits : Afanen
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: En colocation avec sa meilleure amie Parvati dans une des résidences du centre ville d'Atlantis
Patronus: Chien Terre-Neuve
Informations supplémentaires:
Sujet: Show me what you're made of (flashback)- Ollie | Jeu 26 Juil - 19:36

Show me what you're made of
Lavender & Ollie

« Throw my hands up 'cause I had enough. It's going through my head like it always does. Come on show me what you're made of. Throw it up when push comes to shove. Gonna have it out like fight club »
Nous étions au début du mois d'octobre 2000, j'allais à l'université depuis peu et la routine commençait à prendre sa place dans ma vie. J'allais en cours, j'étudiais, je méditais et j'essayais de me brûler dans le sport histoire de pouvoir bien gérer ma colère. Quoi de mieux que de courir jusqu'à ce que les jambes nous brûlent, de frapper dans un ballon jusqu'à ce qu'on ne sente plus nos pieds ou bien de frapper dans un grand sac de sable jusqu'à en perdre haleine. Je n'avais rien trouvé de mieux pour m'aider à gérer ma frustration et puis mon physiothérapeute m'a dit que je devais faire beaucoup d'exercices pour que mon bras puisse reprendre toute la mobilité et la force qu'il avait perdue à cause de mes blessures. Je faisais des poids, des exercices avec des élastiques et tout ça. Je suivais les ordres de mes médecins au pied de la lettre parce que je détestais me sentir inférieure aux autres. Savoir que j'étais désavantagée me stressait. Je ne voulais pas trainer derrière, je voulais que les gens me voient comme la pauvre sorcière qui s'est fait déchiqueter par Greyback. Je voulais être la sorcière qui était forte, la sorcière qui avait survécu à Greyback et qui maintenant avait quand même une belle vie. Je me voilais la face dans la mesure où le choc de notre altercation était encore dans ma tête. J'étais terrorisée à l'idée de le revoir. Je savais que ça n'arriverait jamais, mais je restais inquiète. J'étais maintenant beaucoup sur la défensive, juste au cas. Ça ne servait à rien à part mettre les autres en rogne, mais je n'arrivais plus à faire autrement. Je ne voulais pas l'avouer, j'arrivais pas à faire face...il m'avait brisée. La jeune blonde naive était disparue et avait laissé place à son opposé, une semi-bête qui ne sait pas où se placer alors elle préfère rester seule dans sa zone. Je n'étais pas vraiment seule, j'avais Parvati et Démétrius à mes côtés. Je me disais que ça me suffisait.

Je m'étais clairement isolée sans le vouloir. Mon hospitalisation n'avait pas aidé, je devais l'avouer. Passer plusieurs mois à Ste-Mangouste avait fait un certain ménage dans mon cercle d'amis. Il y en a qui ne se sont pas donnés la peine de venir me voir, ou bien sont simplement venus pour voir à quel point je m'étais faite massacrer. Ils sont venus, ils ont vu et et ils ne sont plus revenus. Leur curiosité malsaine avait été satisfaite et maintenant ils continuaient leur vie pendant que moi je passais mon temps au lit. Mais bon, tout ça était derrière moi. J'étais sortie de l'hôpital et je reprenais ma vie comme je le pouvais. Suivant les indications de mes médecins, j'avais trouvé une salle de sports et j'y allais très souvent, presque tous les jours et je m'étais mise à la boxe sous les conseils d'un entraineur là-bas. Il me disait que ça pouvait franchement renforcir mes bras et en plus, pour extérioriser de la frustration, rien de mieux que frapper un sac de sable. C'est donc dans ce but-là que j'étais allée à la salle de sports ce soir-là. Je portais un top de sport violet et des leggings noirs. Mes gants aux poings, je frappais le sac. Je n'avais pas de partenaire, ayant peur de ne pas pouvoir me contenir et puis, comme ça je n'avais pas besoin de ménager ma force. Je pouvais franchement le frapper sans craindre de le blesser. Les seules blessures possibles, c'était moi qui les aurais s'il arrivait quelque chose. Cependant, je me mesurais, autant que je le pouvais. Je commençais à bien connaître mes limites et je les repoussais de plus en plus. Du coin de l'oeil je voyais des gens entrer et sortir, chacun faisait sa petite affaire de son côté sans se déranger. Une tête rousse est apparue dans mon champ de vision, mais je n'ai pas trop fait attention, je me suis dit qu'elle allait s'installer un peu plus loin. Mon attention était sur le sac de sable que j'imaginais avec la tête de Greyback. J'espérais pouvoir réagir de la sorte en le voyant, mais je savais que ce n'était pas possible...pas tout de suite.

(c) DΛNDELION


The devil may cry
It won't be in vain ▬ to swallow all your pain and learn to love what burns and gather courage to return. Faces in the crowd will smile again and the devil may cry at the end of the night,
Ollie V. Debenhamavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenhamMessages : 954 Points : 18
Pseudo : Marinc
Avatar : Emma Stone
Crédits : mechanical heart (bazzart) & Scizophrenic (bazzart)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
Patronus: Un chinchilla
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Show me what you're made of (flashback)- Ollie | Ven 27 Juil - 15:00


► Salle de sport - Octobre
Sortir ses tripes
Lavender & Ollie

Un petit-déjeuner fumant devant ses yeux, Ollie lisait les nouvelles du monde, journal à la main, fourchette dans l’autre. C’était une matinée assez calme, sans entraînement de quidditch en vue. Mais cela n’allait pas empêcher Ollie de se rajouter des séances de sport supplémentaires, bien au contraire. Il y avait une petite salle de sport pas loin du centre-ville et cela faisait à présent quelques semaines qu’elle s’y rendait régulièrement. Contrairement à d’autres joueurs, elle n’avait pas sa propre salle personnelle avec son entraîneur personnel, principalement par manque de moyens. Bien sûr, Sebastian lui avait proposé de s’entraîner comme bon lui semblait chez lui, il lui avait même proposé son entraîneur, mais … C’était loin d’être le genre d’Ollie et elle préférait une petite structure à sa mesure. Elle y avait pendant longtemps fait quelques séances de musculation, mais elle s’était prise récemment d’amour pour un autre sport : la boxe anglaise. Avec l’aide de l’entraîneur, elle avait fait ses premiers pas sur le ring et s’était réellement prise au jeu de ce sport moldu.

Elle avait trouvé un défouloir et c’était toujours un soulagement de sortir de la salle, la tension en moins dans les épaules. Le sac de frappe était devenu son allié pour passer les semaines. Leur coach de quidditch était particulièrement dur et elle était loin d’avoir une immunité durant ses entraînements. Il la poussait dans ses retranchements, la forçant à aller toujours plus vite, à frapper toujours plus fort et toujours plus juste. Mais en contrepartie, la jeune femme avait développé une certaine confiance, elle s’était sentie plus à l’aise dans l’équipe et son implication durant les entraînements était à présent reconnue : elle était assidue dans son travail. La seule ombre au tableau, c’était son inexpérience. Contrairement à certains joueurs qui étaient sur le terrain depuis quelques années, elle devait faire ses preuves à l’âge de 22 ans.

Ses couverts glissèrent dans l’évier et elle s’étira doucement les bras en soupirant légèrement. Aaron lui en voudrait probablement, mais elle n’avait pas le courage de faire sa vaisselle dès à présent. Elle attrapa son shaker de protéines, glissa le tout dans son sac de sport. Vérifiant une dernière fois que Mulligan était dans le jardin, elle passa la porte de sa maison en glissant ses lunettes de soleil sur le nez, marchant en direction de la salle de sport. Le chemin lui paru bien court jusqu’à la salle, ses pas la guidant toute seule tandis qu’elle rêvassait un peu, gardant un œil sur les alentours. La rouquine passa la porte de la structure, enlevant ses lunettes et souriant à l’accueil en leur montrant sa carte d’abonnement.

Elle se changea rapidement dans les vestiaires, attachant ses cheveux roux en une courte queue de cheval. Bouteille d’eau et serviette à la main, elle posa le tout sur le côté avant de s’échauffer autour de la salle, terminant par quelques étirements soigneusement. Elle parla quelques minutes aussi avec l’entraîneur, échangeant quelques banalités tout en mettant en place ses bandes et ses gants de boxe. Il vérifia qu’elle les mettait bien en place, avant de lui donner une série de combo à faire sur différents sacs. Il la surveillait un peu, venant la conseiller ou rectifier son mouvement par moment.

Si au début, les premières frappes sur le sac furent douces, elle ne tarda pas à mettre un peu plus de force dans ses coups au bout de quelques séries. L’aisance lui vient naturellement et elle enchaîne des petites séries, buvant un peu d’eau entre temps – et par merlin que c’est compliqué avec des gants de boxe -, sentant une chaleur se répandre dans son organisme. Elle sent la tension se déverser à chaque coup dans le sac suspendu. Elle est concentrée dans ses mouvements, ne faisant plus vraiment attention à ce qui l’entoure.

Le coach la tire de ses rêveries. « Tu peux t’arrêter là. » Elle s’arrête, respire un coup, lui sourit en hochant la tête. Il lui fait un rapide signe de le suivre et elle avance derrière lui alors qu’il se dirige vers une blonde. À peu près son âge si Ollie s’en tient à ce qu’elle voit, elle lui fait un sourire. « Vous allez travailler à deux aujourd’hui les miss. » La rouquine acquiesce, il faut dire qu’elle n’a pas encore était énormément sur le ring et ça lui plaît de mettre un peu en pratique ce qu’elle a apprit sur le sac. « Je vous laisse faire connaissance, je reviens dans cinq minutes. » Le coach s’éloigne en direction du rig et elle se retourne après vers Lavender. Même si l’idée de se battre la stresse un peu, elle aborde un sourire devant la tête blonde. « Je suis Ollie ! Ravie de te rencontrer. » Elle tend sa main gantée à défaut de pouvoir lui serrer vraiment sa main.errer vraiment sa main.

#666600
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





Debenham ☩
« And even when the answer's "no" or when my money's running low. The dusty broom and wand glow are all I need and it's another day of sun. »

Lavender Brownavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1835-lavender-brown-intense-mark-oMessages : 73 Points : 0
Pseudo : Delilove
Avatar : Gigi Hadid
Crédits : Afanen
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: En colocation avec sa meilleure amie Parvati dans une des résidences du centre ville d'Atlantis
Patronus: Chien Terre-Neuve
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Show me what you're made of (flashback)- Ollie | Sam 4 Aoû - 8:31

Show me what you're made of
Lavender & Ollie

« Throw my hands up 'cause I had enough. It's going through my head like it always does. Come on show me what you're made of. Throw it up when push comes to shove. Gonna have it out like fight club »
J'enchainais les coups sur le sac de sable qui se balançait devant moi. J'avais passé quelques minutes à y aller doucement un peu plus tôt, histoire de ne pas blesser mes muscles et prendre un rythme d'entrainement tranquillement. Y aller trop fort directement en commençant ne servait à rien, mis à part donner des blessures. J'étais concentrée, mes pensées étant bien loin. Il n'y avait que moi et le sac à qui je donnais une tête qui me donnait envie de frapper dedans. Je transposais mes envies dans ce sac. Je rêvais d'éclater la tête de Fenrir Greyback, je savais très bien que ça n'arriverait jamais. Premièrement, j'étais convaincue que j'allais figer si je le voyais, il n'était pas mon épouvantard pour rien après tout. Deuxièmement, après ce qui lui était arrivé après son procès, il n'y avait aucune chance que je tombe sur lui par hasard. C'était tant mieux, une bête comme lui ne méritait pas de se promener parmi les gens, moldus ou non. Bref, mes coups dans le sac m'aidaient autant que je le pouvais à canaliser mon énergie et ma colère, et le monde autour de moi n'existait plus.

Je ne savais pas depuis quand je tournais autour de mon sac de sable, mais un coach vint me sortir de mon combat intérieur en entrainant avec lui la rousse que j'avais aperçu un peu plus tôt. J'ai regardé les deux arrivants et j'ai répondu au sourire de la fille en attendant de voir ce que voulait le coach. C'est sans détour qu'il a annoncé que nous allions travailler à deux ce jour-là. J'avais plutôt l'habitude de rester en solo, mais un peu compagnie pouvait se révéler agréable. Je m'isolais beaucoup dernièrement, être sociable un peu ne me tuerait pas. Et puis, ça me changerait de mon sac de sable qui ne répliauait jamais à mes attaques. J'allais expérimenter autre chose. J'ai vu la rousse acquiescer à ce que son coach lui disait et j'ai fait un signe de tête au sorcier pour lui montrer que ça m'allait aussi. Il allait repasser dans pas longtemps, le temps de faire connaissance un peu. J'ai souris en regardant la main gantée qui se tendait vers moi et j'ai donné un petit coup sur le dessus avec le mien. Se serrer la main n'était pas possible vu les circonstances, alors c'était le mieux que je puisse faire à ce moment.

« Je suis ravie aussi Ollie, moi c'est Lavender. Ça fait longtemps que tu t'entraines ici ?

Ça faisait un petit bout de temps que je venais moi-même ici, mais j'étais tellement dans ma tête quand je m'entrainais que je ne me rendais pas compte de qui allait et venait. Il y avait bien quelques têtes qui me disaient quelque chose, mais c'était plutôt rare. La sienne, ne me disait rien. Avec sa couleur de cheveux, probablement que je l'aurais reconnu si je l'avais déjà vue.
(c) DΛNDELION


The devil may cry
It won't be in vain ▬ to swallow all your pain and learn to love what burns and gather courage to return. Faces in the crowd will smile again and the devil may cry at the end of the night,
Ollie V. Debenhamavatar
• Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1187-ollie-v-debenhamMessages : 954 Points : 18
Pseudo : Marinc
Avatar : Emma Stone
Crédits : mechanical heart (bazzart) & Scizophrenic (bazzart)
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: Atlantis - Faubourg
Patronus: Un chinchilla
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Show me what you're made of (flashback)- Ollie | Sam 4 Aoû - 14:03


► Salle de sport - Octobre
Sortir ses tripes
Lavender & Ollie

Ollie avait une excellente mémoire quand il s’agissait des visages, ce qui lui coûtait souvent de l’anxiété : elle se souvenait de nombreux visage, mais les personnes concernées ne se souvenaient pas toujours d’elle. C’était souvent embarrassant. Elle avait déjà vu la jeune femme dans la salle, sans jamais, comme à son habitude, approcher ou quoi, ce soit. Ollie était une personne sociable quand on la connaissait, elle était même très bavarde. Mais quand il s’agissait d’approcher les gens, elle était d’une timidité légendaire ! Son gant s’entrechoqua contre celui de la jeune femme et un sourire étira ses lèvres.

« Oh… hm.. Juste quelques semaines ! » Elle sourit doucement. « Enfin j’ai commencé la boxe un peu plus récemment. » Cela faisait bien deux ou trois mois qu’elle venait à la salle, mais à la base, elle faisait beaucoup plus de musculation qu’autre chose. De toute façon ça se voyait sur son corps, elle n’était pas à son galop d’essai en sport. Ollie aimait bien découvrir de nouvelles sensations, c’était sûrement pour cela qu’elle s’était aussi laissée tentée par la boxe en plus du reste. Elle étira un peu son dos, se tournant vers le ring avec un petit sourire. « Tu as déjà boxé face à du … vivant ? » La rouquine cherche un peu ses mots, mais c’est ainsi que fonctionne Ollie. Un léger rire sort de ses lèvres. Le coach leur fait signe de se diriger vers le ring.

Elle passe souplement entre les cordes, écoutant le coach leur expliquer l’exercice du jour. Elle avait déjà combattu en one on one hors du ring, il n’était pas rare qu’il se saisisse des pattes d’ours ou des boucliers de frappe, mais elle n’avait pas encore vraiment fait de petit combat et c’était tout nouveau pour elle. Surtout qu’elle ne connaissait pas du tout le niveau de la jeune femme en face d’elle. Elle étira un peu ses muscles en hochant la tête. Une fois qu’il eut fini d’expliquer les règles aux deux jeunes femmes, il vérifia leurs gants et les aida à mettre les protections de tête. L’idée n’était vraiment pas de se blesser, mais de travailler les déplacements. Ollie frotta le bout de son nez avec son gant, acquiescant toujours.

« Bon et bien c’est le moment, je crois. » Elle sourit à sa première adversaire. Montant ses gants en garde, elle se prépara à recevoir le premier assaut. Elle n’était pas sûre de vouloir donner le premier coup, peut être une habitude de joueuse de quidditch : c’était elle qui amenait les cognards à lui foncer dessus, c’était plus facile pour elle de leur donner de l’inertie quand il fallait les envoyer loin. Et peut être qu’elle considérait les poings de la jeune femme comme deux cognards.

Le coach restait sur le côté, prêt à leur donner conseil, à corriger leurs positions, observant la dance sportive des deux jeunes femmes.

#666600
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne





Debenham ☩
« And even when the answer's "no" or when my money's running low. The dusty broom and wand glow are all I need and it's another day of sun. »

Lavender Brownavatar
• Étudiant Sorcier •
http://www.catharsis-rpg.com/t1835-lavender-brown-intense-mark-oMessages : 73 Points : 0
Pseudo : Delilove
Avatar : Gigi Hadid
Crédits : Afanen
• Plus d'informations •
Feuille de personnage
Lieu de résidence: En colocation avec sa meilleure amie Parvati dans une des résidences du centre ville d'Atlantis
Patronus: Chien Terre-Neuve
Informations supplémentaires:
Sujet: Re: Show me what you're made of (flashback)- Ollie | Lun 27 Aoû - 19:59

Show me what you're made of
Lavender & Ollie

« Throw my hands up 'cause I had enough. It's going through my head like it always does. Come on show me what you're made of. Throw it up when push comes to shove. Gonna have it out like fight club »
Je m’étais éreintée sur le sac de sable et, maintenant que j’étais arrêtée, je commençais à reprendre mon souffle en écoutant la rousse se présenter. L’entraîneur de la rousse semblait tenir à ce que nous bossions ensemble, alors autant rendre ça un peu agréable pour tout le monde. Ollie semblait très gentille alors bon, autant obéir au coach. J’ai écouté sa réponse et j’ai appris qu’elle venait seulement de commencer à s’entraîner au club où nous nous trouvions et que son approche de la boxe était encore plus récente. Elle allait donc devoir s’exercer avec moi, selon son coach, et surtout j’allais devoir être patiente, ce qui n’était pas toujours évident selon les phases lunaires. Ce jour-là, je le sentais bien et je ne me sentais pas bousculée dans ma bulle. En plus, Ollie avait une bonne tête alors je sentais bien ce binôme qui venait de se créer. La rouquine ne semblait pas être une débutante, malgré ses débuts en boxe. Elle avait un corps athlétique, ce qui m’inspirait confiance. Je n’allais pas devoir traîner un boulet, un autre bon point pour elle. Mon souffle redevenu régulier, j’ai répondu au sourire de la compagne avec un sourire un peu essoufflé. Suivant le regard d’Ollie, j’ai regardé le ring qui était maintenant vide.

Sa question était tout à fait pertinente. Je m’imaginais mal devoir aller boxer avec quelqu’un qui avait de l’expérience. Je me serais senti comme un boulet à ralentir l’autre. Même si mon adversaire était plein de bonnes intentions et ne me considérait pas comme ça, je me serais tout de même senti de trop. J’ai vu le coach revenir et nous faire signe d’aller vers le ring. Tout en marchant vers notre destination, j’ai lâché un petit rire en regardant la rousse.

« Non jamais. Je me suis seulement entraînée sur des sacs de sable ou bien avec quelqu'un avec des gants. Ça me faisait un peu peur de boxer avec quelqu'un...ton coach a décidé que c'était assez je crois. »

Je suis passée sous les cordes à la suite d’Ollie et j’ai écouté ce que nous disait l’entraîneur. J’ai étiré mes bras en envoyant mes mains vers mes épaules et quand les consignent furent données, nos gants ont été vérifiés, ainsi que nos casques de protection. L’entraîneur voulait que nous exercions nos déplacements et c’était une bonne chose parce que, franchement, je n’étais pas top. À m’entraîner sur les sacs de sable, j’exerçais mes coups, mais les déplacements, pas trop. Comprenant le message, j’allais devoir y aller doucement sur les coups et exercer mes jambes. Placées au centre du ring, nous nous sommes regardées un petit moment, ni l’une ni l’autre ne semblait vouloir commencer. Ollie se décida donc et me dit que c’était le moment. J’ai hoché la tête en lui souriant et j’ai placé mes mains devant moi, à la hauteur des épaules. Nous devions exercer nos déplacements, alors c’est ce que j’ai fait. Quelques pas de côtés à gauche, nous forçant à nous tourner autour, j’ai fini par envoyer un direct de la droite. Notre entraineur était en bas du ring et me lança de mieux placer mes pieds et de faire de plus petits pas.

« J'aurais jamais cru que marcher était aussi technique. »

J'ai laissé un petit rire sortir en attendant la réplique technique de la rouquine.
(c) DΛNDELION


The devil may cry
It won't be in vain ▬ to swallow all your pain and learn to love what burns and gather courage to return. Faces in the crowd will smile again and the devil may cry at the end of the night,
Contenu sponsorisé
• Plus d'informations •
Sujet: Re: Show me what you're made of (flashback)- Ollie | 
Show me what you're made of (flashback)- Ollie
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» Retro Taco Show.
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: